Le Deal du moment :
Borderlands 3 pour PS4
Voir le deal
6.99 €

Aller en bas
Demyan Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 05/03/2018 PSEUDO/PRENOM : Authenticity MULTICOMPTES : Alaska & Maxim MESSAGES : 652 CELEBRITE : Michiel Huisman COPYRIGHT : @BLINDNESS METIER/APTITUDES : Prince | Diplomate & Stratège TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 167

Let's hurt tonight (Astrid) Empty Let's hurt tonight (Astrid)

le Dim 24 Mai 2020 - 12:23
Let's hurt tonight
and drink all our souls
Rich people show their appreciation through favors. When everyone you know has more money than they know what to do with, money stops being a useful transactional tool.
John Scalzi, Lock In
« Les rues sont bien vides, la nuit... Vous promenez vous souvent ? » demandes-tu à la garde qui reste de marbre à tes côtés. « Vous ne trouverez rien de plus que des esclaves, des ivrognes et des mercenaires à cette heure, Monsieur. » « Certes... » Tu murmures, pour mettre fin à cette brève conversation, et tu reportes ton regard sur votre chemin.

A visage couvert, tu observes la cité s'enfoncer tout doucement dans la nuit. Malgré l'heure déjà tardive, quelques rayons du soleil filtraient encore avec douceur à travers les grandes murailles. Isaak n'a jamais eu la patience d'attendre plus d'informations pour demander une exécution, cela va de soi, il préfère éliminer les racines avant que le pied ne pousse. Il monnaye avec tant de faciliter la vie de son peuple, que tu as un instant songé à refuser. Mais tu as crains pour la couronne, pour ta famille, et tu as préféré obéir.

Sans aucun doute contre ta volonté.

Tu trouves bien stupide de se couvrir ainsi sous la chaleur du désert, bien que le froid commence à s'imposer doucement depuis la tombée de la nuit. Malgré tout le temps que tu as passé entre les murs de la cité, tu t'étonnes de si peu connaître les habitations. Tu as déjà pavané chez certaines personnes influentes à la cour, pavané dans les rues pour convaincre le peuple que la famille royale entend leurs plaintes. Et pourtant, les rues te semblent si peu familières. Tu marches avec crainte, derrière deux gardes expérimentés soigneusement choisis pour t'escorter avec discrétion. Pourtant, la nuit tombée, les rues sont vides et les visages trop peu éclairés par la lune pour être reconnus.

Quelques minutes de marche suffisent pour vous mener vers la maisonnée qui vous intéresse. A l'abri des rues les plus bondées et des auberges de nuit, une petite lueur s'échappe de la pièce entrevue à travers les fenêtres.

Tu ne laisses pas le temps défiler trop, par crainte que quelqu'un ne soit en train de vous observer. Sans aucun doute, Irina adorerait savoir que tu traînes dans les rues la nuit, encore plus sur ordre du roi, et encore plu pour ce que tu as à demander. « Frappez », demandes-tu d'une voix qui se veut discrète, ponctuée par un léger signe de tête.

« Navré de déranger, mais j'ai une affaire à demander. » Bonjour aurait été plus poli. Tu passes la porte sans rien dire de plus, la laissant s'écarter du chemin pour te faciliter le passage. Tu jettes un coup d’œil à la pièce, convaincu que plus personne ne pourra vous épier d'ici, et tu retires ta cape en la déposant sur une chaise. « Je peux ? » demandes-tu en tirant celle-ci vers toi pour t’asseoir. A vrai dire, dans d'autres circonstances, tu aurais manifesté un peu plus de cérémonie. Mais... certaines idées de ton frère ont tendance à t'hérisser légèrement le poil, et tu ne prend pas spécialement des affaires aussi sensibles à la légère, ce ne sont pas des parties de plaisir.
icon@soldiers eyes
Astrid Helgusson
DATE D'INSCRIPTION : 28/07/2015 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : Milo, Meeka, Yana, Elias & Richard MESSAGES : 1700 CELEBRITE : Karen Gillan COPYRIGHT : signa by beylin METIER/APTITUDES : Mercenaire et voleuse TRIBU/CAMP : Rahjak. Sa famille est Iskaar mais elle ne le sait pas encore. POINTS GAGNES : 40
Admin

Let's hurt tonight (Astrid) Empty Re: Let's hurt tonight (Astrid)

le Mar 2 Juin 2020 - 15:28
@Demyan Draghsteel Let's hurt tonight
Par la fenêtre, Astrid observe la nuit se coucher. Encore une heure, peut-être deux et elle pourra ouvrir les fenêtres pour en savourer la fraîcheur. Avec les années, elle a fini par comprendre comment il faut s’y prendre, après tout, c’est la seule chose qui ait une réelle importance ça, non ? La jeune rousse n’a jamais supporté l’horreur de l’été, de la chaleur du désert. Peu importe le temps qui file, les saisons qui passent et la météo qui peut changer, la chaleur est toujours relativement forte dans le désert. C’est sa couleur de peau, qui joue, qui est un réel problème au sein de tout ça, et c’est pour cette raison que c’est une bien grosse complication. Elle en profite même pour sortir parfois, pour filer sous la lune et profiter de la douceur de la nuit. Mais bien sûr, c’est une autre histoire, une affaire sur laquelle elle ne préfère pas trop s’attarder, de toute manière, ça ne servirait pas à grand chose non ? Saoirse semble déjà couchée, et la maison est devenue calme, moment qu’elle savoure également. La fatigue l’empêche de sortir à l’auberge, elle n’a pas envie d’aller boire, une nouvelle fois. Il faut dire qu’elle ne va quand même pas faire ça toutes les deux minutes, après tout, ça ne servirait pas à grand chose non ?

Elle s’éloigne doucement de la fenêtre, pour boire un verre d’eau, lorsqu’on frappe à sa porte. Une heure avancée, à laquelle elle n’a pas pour habitude de voir des gens. Il n’est même pas certain qu’elle prenne la décision d’ouvrir la porte, parce que c’est ça aussi, la partie un peu amusante de cette histoire, en fin de compte. Il ne faudrait quand même pas courir un quelconque risque de ce côté-là. Il n’est jamais bon de voir quelqu’un frapper à cette porte, jamais bon de voir quelqu’un débarquer et pointer le bout de son nez comme ça. Et ça n’a absolument rien d’agréable non plus. Mais on ne frappe pas à la porte de quelqu’un sans raison n’est-ce pas ? Sinon, la situation devient un peu trop compliquée sur certains aspects. Ca pourrait être important, ça pourrait être une mission aussi. Il faut dire que les missions aussi tardives, ce sont celles qui rapportent le plus. En étant dérangé en pleine nuit, la donne change un peu et devient importante, dans certaines mesures, bien sûr. Mais ils ne sont pas nombreux les mercenaires qui acceptent les missions à une heure pareille. Leurs vies ne sont pas exceptionnelles puisque tout est régi par l’appât du gain, mais quand même.

Et elle n’a pas pour habitude de ne pas ouvrir la porte, de prétendre qu’elle n’est pas là. Bien sûr qu’elle est là et qu’elle va ouvrir, il est juste agaçant de ne pas pouvoir être tranquille en fonction de l’heure. Le fait d’être mercenaire, ça ne justifie pas forcément ce besoin qu’ont les gens de venir les voir à n’importe quelle heure. Comme s’ils n’avaient pas de vie. Et dans le fond, c’est peut-être bien de ça qu’il s’agit, quoi qu’on puisse en dire. Parce que mine de rien, on est bien souvent contraint de faire avec ce genre de chose. Si Astrid veut garder son statut, il lui faut juste serrer les dents et voir de quoi il s’agit.

Mais elle regrette dans la seconde lorsqu’elle reconnaît la personne devant la porte. Il ne lui demande même pas s’il peut rentrer, il ne prend même pas la peine de faire les choses correctement. Et ça a un petit quelque chose de vraiment énervant. Demyan Draghsteel ne possède pas la moindre manière, il est insupportable, déplacé et maladroit. Il n’y a rien à faire contre lui, à n’en pas douter. Et dans le fond, sans doute ne pourra-t-elle jamais lui faire comprendre que son comportement est détestable. Si un jour la famille finit détrônée, aucun doute qu’il va morfler. Et elle s’en fera un vrai plaisir. ” Comme si vous alliez vous en priver”. Il n’a jamais pris la peine d’attendre une seule seconde. ” Qu’est-ce que je peux faire poru vous ?. Par contre, elle est un peu surprise de voir qu’il soit venu la retrouver directement chez elle. Elle ne s’y attendait pas vraiment. D’habitude elle est convoquée au palais et ensuite, elle n’a pas trop le choix.


Demyan Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 05/03/2018 PSEUDO/PRENOM : Authenticity MULTICOMPTES : Alaska & Maxim MESSAGES : 652 CELEBRITE : Michiel Huisman COPYRIGHT : @BLINDNESS METIER/APTITUDES : Prince | Diplomate & Stratège TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 167

Let's hurt tonight (Astrid) Empty Re: Let's hurt tonight (Astrid)

le Ven 6 Nov 2020 - 9:40
Let's hurt tonight
and drink all our souls
Rich people show their appreciation through favors. When everyone you know has more money than they know what to do with, money stops being a useful transactional tool.
John Scalzi, Lock In
Malgré la nuit tombée, la mercenaire ouvre la porte et tu entres sans cérémonie. Ton regard ne s'attarde même pas sur la pièce tandis que tu poses tes affaires et que tu t'assieds sur une chaise sans cérémonie. Ton seul intérêt est de te savoir loin des oreilles malveillantes de la cité, et bien plus loin encore de celles du palais. Tu lui laisses le temps de fermer la porte et tu t'installes les coudes sur la table prêt à marchander, comme ton cher frère le veut.

Bien évidemment, si tu avais qu'Isaak te fiches la paix, tu aurais depuis bien longtemps quitté le palais. Tu aurais depuis bien longtemps abandonné la charge qui t’incombe de conseiller le roi. Pour le peu qu'il t'écoute, de toute façon. Si jamais il n'y avait pas eu Tasha, si jamais tu n'avais pas autant apprécié ta position auprès du peuple, tes pas t'auraient déjà mené très loin. Bien loin d'ici, probablement dans un endroit où tous les hommes sont égaux. Là-bas, la seule chose qui t'aurait peut-être manqué, c'est l'admiration des autres. Cela t'aurait obligé à t'en remettre à tes seuls talents. Tu serais devenu quoi ? Tisserand, forgeron ? Probablement ni mercenaire ni médecin. Cuisinier ou marchand, sans doute. Mais jamais tu n'aurais choisi d'être conseiller du roi, pas plus que tu ne voudrais prendre sa place sur le trône.

Tu attends qu'elle revienne vers toi et qu'elle te demande : Qu’est-ce que je peux faire pour vous ?. Tu t'accordes quelques instants. Bordel, qu'est-ce que tu détestes ça. Autant, en général, vos entrevues au palais sont plutôt amusantes. Tu requiers les services de la mercenaire régulièrement, pour des choses que tu juges particulièrement importantes, comme un cadeau à la prunelle de tes yeux. Elle est particulièrement efficace, il faut le dire. Ou alors, tu payes juste suffisamment bien. L'un comme l'autre, c'est la même chose de toute façon. Ce n'est pas comme si les actes d'une mercenaire étaient guidés par les sentiments.

J'ai un travail pour vous. Tu passes une main dans tes cheveux. C'est une affaire plutôt délicate, à vrai dire. Je craignais que quelques oreilles indiscrètes ne s'emparent de cette histoire si je vous avais convoquée au palais comme j'en ai l'habitude. Ton regard se déplace subrepticement vers les fenêtres. Vous avez quelque chose à boire ? Il faut dire qu'il fait encore une chaleur épouvantable, dehors, à cette heure. Peut-être bien que tu as envie de faire traîner les choses un peu. Cela pourrait même aider à faire passer la pilule.
icon@soldiers eyes
Astrid Helgusson
DATE D'INSCRIPTION : 28/07/2015 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : Milo, Meeka, Yana, Elias & Richard MESSAGES : 1700 CELEBRITE : Karen Gillan COPYRIGHT : signa by beylin METIER/APTITUDES : Mercenaire et voleuse TRIBU/CAMP : Rahjak. Sa famille est Iskaar mais elle ne le sait pas encore. POINTS GAGNES : 40
Admin

Let's hurt tonight (Astrid) Empty Re: Let's hurt tonight (Astrid)

le Dim 15 Nov 2020 - 12:57
@Demyan Draghsteel Let's hurt tonight
Elle aimerait être n’importe où sauf ici mais elle ne sait pas comment elle pourrait sauver les meubles ici. Comment lui dire de partir sans devenir un traître, comment lui faire comprendre qu’il n’est pas le bienvenue, sans que cela ne paraisse déplacé. Non, en réalité, Astrid le sait, elle va devoir écouter tout ce qu’il a à dire sans avoir la moindre possibilité de fuir. Pour le coup, elle n’a pas envie d’endurer l’instant, mais s’il est là, ce n’est pas pour rien. Et elle préfère attendre de voir ce qu’il pourrait bien lui demander pour prendre une quelconque décision. Parce que c’est de ça qu’il s’agit. Pour autant, il sera bien difficile de prendre en compte ce qu’il dira sans oublier le fait qu’il est un prince et qu’elle ne peut pas revenir en arrière. Elle ne peut pas agir comme si elle n’en était pas contente aussi. Parce que s’il vient la trouver, elle, c’est qu’il lui fait confiance. Parce qu’il a fait la route de lui-même et ça, c’est vrai, c’est surprenant et déstabilisant. Elle ne sait vraiment pas pourquoi il est là. En général, ce sont les soldats qui viennent les voir pour leurs dire qu’ils doivent rendre un service à la famille royale. Ce n’est pas la famille qui vient les trouver. Et là pour le coup, ça donne l’impression que quelque chose de grave va arriver. Astrid n’est même pas vraiment certaine d’avoir envie d’être mêlée à tout ça. Mais en fin de compte, elle ne pourra pas non plus dire non, puisqu’on ne refuse rien à la famille royale.

Et quand il dit qu’il a un travail pour elle, Astrid sait désormais qu’elle ne pourra plus revenir en arrière. Il lui est impossible de dire non, elle le sait et elle soupire à cette pensée. Elle fera avec, bien sûr, elle ne pourra rien faire contre ça. Et ça craint encore plus quand elle entend qu’il ne voulait pas que ça s’entende, il ne voulait pas que l’affaire s’ébruite et que ça reste entre eux. Affaire critique, elle espère qu’elle n’aura à tuer personne. Mais elle commence à sincèrement en douter parce qu’il continue de faire tourner le truc, il continue de faire traîner les choses comme si c’était un jeu ou quelque chose de trop lourd à porter. Et au milieu de tout ça, elle ne sait absolument pas ce qu’elle est censée faire. Alors elle serre les dents et se contente de lui servir un verre d’eau. Comme si elle allait lui donner de l’alcool avant une telle révélation. ” De l’eau, ça ira pour le moment. Et si on allait droit au but ?” . Parce qu’elle sent déjà son coeur se mettre à battre plus vite et elle n’apprécie pas du tout cette idée. Déjà, parce qu’elle réalise que sa vie va changer en fonction de ce qu’il va bien pouvoir lui demander. ” Est-ce que je vais devoir tuer quelqu’un ?”. Parce que c’est la seule chose qui ait une quelconque importance à ses yeux.


Demyan Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 05/03/2018 PSEUDO/PRENOM : Authenticity MULTICOMPTES : Alaska & Maxim MESSAGES : 652 CELEBRITE : Michiel Huisman COPYRIGHT : @BLINDNESS METIER/APTITUDES : Prince | Diplomate & Stratège TRIBU/CAMP : Rahjak POINTS GAGNES : 167

Let's hurt tonight (Astrid) Empty Re: Let's hurt tonight (Astrid)

le Mer 2 Déc 2020 - 21:41
Let's hurt tonight
and drink all our souls
Rich people show their appreciation through favors. When everyone you know has more money than they know what to do with, money stops being a useful transactional tool.
John Scalzi, Lock In
Tu demandes à boire, et elle s'exécute. Malgré la facilité déconcertante avec laquelle les gens agissent à tes ordres, tu n'es pas convaincu qu'être né avec autant d'honneur soit réellement une chance. La politique, la couronne, les guerres et les rébellions te fatiguent - plus que tu ne l'admettras jamais. Tu aimerais te défaire de ce fardeau, que tu n'as jamais réellement accepté. Et en même temps, tu ne laisserais jamais Isaak seul aux mains d'Irina. Tasha est trop jeune, encore, pour interférer de quelque façon que ce soit dans les affaires royales - et pour rien au monde tu laisserais la petite porter à ta place une charge aussi lourde.

De l’eau, ça ira pour le moment. Et si on allait droit au but ? Tu déglutis. Bon, eh bien elle n'a l'air d'avoir réellement envie de t'aider à rendre les choses plus faciles. Même pas la peine de dire merci. Tu prends le verre entre tes doigts, le regarde un instant. Tes lèvres acceptent comme une délivrance le liquide fade, même si tu aurais préféré quelque chose de bien plus fort.

Est-ce que je vais devoir tuer quelqu’un ? La question fatidique. Elle t'ôtes les mots de la bouche. Bien évidemment, tu n'aurais jamais fait toute cette mascarade pour quelque chose qui aurait eu une importance médiocre. Un courrier, bien trop dangereux. Envoyer quelqu'un, non, l'affaire risquait d'être dévoilée. Il n'y avait pas d'autre solution que de venir toi-même, n'est-ce pas ? C'est pour ça que tu es là. Tu soupires, évacue toute cette angoisse qui te ronges les entrailles. Oui. Tu reposes le verre. En réalité, nous parlons de quelqu'un plutôt proche du roi. C'est pourquoi toute cette histoire ne devra faire aucun bruit. Tu sors de ta poche un petit morceau de parchemin, que tu lui tend. A l'intérieur, le message est noté de la main même du roi. Tu n'es que le messager des enfers. Vous semblez être la mieux placée pour faire ça. Il vous laissera probablement approcher sans crainte. Tu soupires, regarde le fond de ton verre vide. Tu lui laisses le temps d'apprécier la note.

Vous pouvez refuser. ajoutes-tu, bien que vous soyez conscients tous les deux qu'elle n'a pas réellement le choix que de l'accepter. Auquel cas tu ne serais jamais venu jusqu'ici. Tu fixes son regard, pour essayer de jauger ses pensées. La mercenaire ne laisse jamais rien paraître, elle te l'a suffisamment prouvé. Quiconque refuserait une telle affaire serait fou, mais celui qui l'accepte l'est encore plus.

hors-rp en hover Je suppose pour l'histoire que c'est quelqu'un qu'Astrid connaît plutôt, mais si jamais y'a un truc qui va pas ou quoi tu sais où me trouver. Toujours un plaisir de te lire Let's hurt tonight (Astrid) 484338566

icon@soldiers eyes
Contenu sponsorisé

Let's hurt tonight (Astrid) Empty Re: Let's hurt tonight (Astrid)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum