-38%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS SCD301/02- Lot de 4 biberons Natural + sucette, goupillon et ...
30.99 € 49.99 €
Voir le deal

Aller en bas
Alan Cole
DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2020 PSEUDO/PRENOM : Haeny MULTICOMPTES : / MESSAGES : 1413 CELEBRITE : Fionn Whitehead COPYRIGHT : Bazzart - Unknown (avatar) - EXCEPTION (signature) METIER/APTITUDES : Architecte / Mécanicien TRIBU/CAMP : Cents POINTS GAGNES : 1365
En ligne

Soon We'll Find Peace ... But Not Today (Devos) Empty Soon We'll Find Peace ... But Not Today (Devos)

le Ven 22 Mai - 20:23


Soon We'll Find Peace... But Not Today
Mars 2120


L’hiver avait été rude. L’épidémie de grippe qui avait frappé les deux camps laissait des souvenirs amers, douloureux. Alan avait alors passé quelques jours à l’Odyssée pour veiller sur Nora, à peine consciente. Et puis les semaines s'étaient enchaînées, longues, monotones. Ce n’était que depuis quelques jours qu’il avait l’impression de revivre. Alan avait pu revoir Devos début mars. Lui et son mentor avaient convenu de se retrouver avant la fin du mois pour aller jeter un œil aux serveurs restés dans les vestiges de l’Odyssée. Ce rendez-vous, il l’avait attendu avec fébrilité. Al’ appréciait toujours ces moments passés avec Devos. Et pour peu qu’il y ait un peu d’informatique ou de technologie dans l’équation, ce sentiment était presque décuplé.

L’expédition avait été fructueuse. Devos et Alan avaient pu évaluer les dégâts mais aussi faire quelques tests et estimer les besoins des serveurs. Cette technologie, comme lui, était survivante. Elle était la seule chose qui le reliait encore à son monde d’avant. Alan se prenait souvent à regretter sa vie sur l’Odyssée. Tout lui semblait beaucoup plus simple, à l’époque. Son avenir était tracé. Il pouvait vivre sa passion, sous l’aile de son mentor qu’il admirait profondément. Tout avait dérapé à cause de Nora… Aujourd’hui, il se consolait en se disant que l’Odyssée n’était plus qu’un souvenir pour tout le monde, désormais. Et il était souvent pris d’une émotion indescriptible en pénétrant dans les ruines de son ancien monde, réduit à l’état de carcasse. De coquille vide. Les serveurs avaient miraculeusement survécu. On ne l’expliquait pas vraiment, mais ils étaient toujours intacts, ou presque. Et ça lui laissait l’espoir de poursuivre sa formation, bien sûr, mais aussi d’en faire quelque chose pour améliorer cette vie sur Terre. Ces serveurs, même s’il n’y touchait pas autant que les informaticiens professionnels de l’Odyssée, c’était son petit espoir à lui. L’espoir d’apporter enfin quelque chose aux siens. De prouver qu’il pouvait se rendre utile. Qu’il n’était pas un inadapté, comme on se plaisait souvent à lui rappeler.

Alan avait retrouvé ces machines comme on retrouve de vieux proches après des mois d'absence. C’était comme revivre après des mois de veille. Redémarrer son esprit. Et il n’avait pas vu le temps passer.

Un problème les avait particulièrement occupés, cette fois-là. Un circuit électrique semblait endommagé et demanderait des réparations plus poussées. Ils en avaient longuement discuté, avec Devos. Toutes leurs conversations ou presque avaient tourné autour de ces quelques serveurs qui semblaient les maintenir eux aussi en vie.

Mais cette parenthèse dorée devait prendre fin. Le matin même, ils s'étaient mis en route vers le gouffre du métro. De longs kilomètres les séparaient encore de leur destination, et ils avaient pour ambition de rejoindre le campement avant la nuit. Le soleil était déjà haut dans le ciel. Il leur restait encore des heures de marche mais Alan jugea bon de proposer une pause à son compagnon de route. Il attendit qu’ils soient sur un terrain plat et dégagé. « Ça te va si on s’arrête maintenant ? Il doit nous rester quelques provisions. » L’architecte déposa son sac à dos sur l’herbe pour en faire un rapide inventaire. Les trois jours leur avaient demandé pas mal de vivres, même s’ils avaient eu l’occasion de chasser sur place. « Il reste un peu de viande fumée et quelques fruits… Si ça te dit. » En sortant ces quelques denrées qui constitueraient leur maigre ration du midi, Alan comprit que ce serait sans doute leur dernier repas à deux avant de regagner la civilisation. Le lendemain, il devrait rejoindre son campement et les siens, et laisser cette belle expédition derrière lui. C’était toujours difficile pour lui de dire au revoir à Devos, surtout après ce qu’ils venaient de vivre pendant ces quelques jours privilégiés. « Dernier repas avant le retour des hostilités… C’que le temps passe vite…  » Devos savait à quel point Alan pouvait être asocial, parfois. Et en soi, les deux hommes étaient pareils. La vie en communauté était une épreuve pour le jeune homme et rejoindre le campement ne l’enchantait pas vraiment. D’autant qu‘au gouffre, il y avait toujours le risque de croiser Nora. Il s’arrangeait pour l’éviter, en général. L’agencement du campement lui permettait de lui échapper. Même si les années avaient passé, Alan avait toujours une peur, au fond de lui. Peur de sa réaction, s’il la revoyait. Peur d’avoir une parole, voire un geste qui le replongerait dans ses vieux démons. Mais il se gardait bien de partager ces craintes avec Devos pour l’instant. Il ne voulait pas l’ennuyer avec les choses étranges qui se passaient dans son esprit. Et puis, tout ça s’était un peu calmé, ces derniers temps. Du moins il le pensait.

Spoiler:


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


— Chi cerca, trova —
Devos Acciaro
DATE D'INSCRIPTION : 20/12/2016 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : QUEEN IRINA + BABY JONAS ; MESSAGES : 1575 CELEBRITE : JAI COURTNEY ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : INFORMATICIEN, ANCIEN LIEUTENANT REBELLE / SPECIALISTE EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLES, NOTIONS EN MÉCANIQUE ET ELECTRONIQUE, GÉNIE INCOMPRIS ; POINTS GAGNES : 167

Soon We'll Find Peace ... But Not Today (Devos) Empty Re: Soon We'll Find Peace ... But Not Today (Devos)

le Dim 31 Mai - 14:48

— Soon we'll find peace... but not today
MARS 2120

En quelques semaines, Devos a vécu plus d’aventure qu’en quelques années.

Entre la grippe et la tempête de neige, beaucoup ont souffert. Devos le premier, s’était retrouvé entre la vie et la mort au milieu de nulle part, avant d’avoir été trouvé par Gen. Les quelques jours à ses côtés, ont généré chez l’informaticien un tout autre regard envers les tribus. Il n’a pas oublié ses objectifs, mais ces imprévus l’ont marqué d’une certaine façon. Dès son retour, il s’est donc remis en travail. Il s’est acharné, après avoir vérifié l’état de santé de son père – pour qui la grippe a été particulièrement difficile. Père et fils se sont, en quelque sorte, retrouvé depuis le cyclone. C’est comme si le lien était devenu plus fort, plus important que jamais et sans doute que Devos réalise, enfin, l’importance d’avoir une famille. De veiller les uns sur les autres.

Alors quand il croise Alan, il ne peut s’empêcher d’aller vers lui. De s’enquérir de sa situation, de lui proposer de venir avec lui. Se rendre aux ruines de l’odyssée, c’est son rituel, à Devos. Un aller-retour vers le vaisseau en décomposition, son habitude. Il se glisse à travers les débris de ce cimetière comme si une carte du labyrinthe est inscrite dans sa tête. Devos connaît cet endroit par cœur. C’est un refuge, mais aussi un espoir. Pour ceux qui s’aventurent véritablement dans l’arche, il n’est pas compliqué de retrouver la salle des serveurs. Intacte malgré le cyclone de 2117 qui a fait d’énormes ravages. Le gouffre du métro, le premier, à largement souffert de ce caprice météorologique et ce n’était que l’été dernier, qu’ils avaient réussi à y retourner. À récupérer quelques kits de survies, mais c’était tout. Tout le reste, ainsi qu’une partie du travail de Devos, a sombré dans la boue, emportée à jamais. C’est donc sans surprise qu’il est devenu bien plus paranoïaque avec les serveurs, consolidant la salle et vérifiant que rien ne mette en périple cet espoir auquel il tient tant. Lui et d’autres informaticiens, ils espèrent arriver à ce jour où ils produiront assez d’énergie pour refaire fonctionner ces machines et récupérer toutes ses informations auquel ils avaient si facilement accès, autrefois.

La bonne volonté d’Alan, lui fait toujours extrêmement plaisir. Comme si, après toutes ses années, le lien qui les unissait n’avait pas changé. Il était toujours le mentor, l’ami de son père, prêt à l’instruire et à l’aider. Mais la vie ici, était si différente de la vie là-haut. L’informatique est impossible à pratiquer pour l’instant. Il sait le sentiment qu’Alan doit avoir, de ne plus plonger dans ce monde binaire. Devos le sait très bien.

« D’accord, faisons une pause. » Tout comme Alan, Devos pose son sac à terre. Il avait récupéré des ruines, quelques câblages pour essayer d’aboutir à un prototype de défibrillateur – un projet médical assez récent auquel il réfléchit beaucoup avec @Emilia Cohen . Mais il y a encore tant d’idée, tant de piste, tant de possibilité…

« Oui, ça m'dit. » De toute manière, il n’a pas très faim, mais il reste encore du chemin s’ils veulent arriver à temps, et il faut prendre de l’énergie. Boire, déjà, c’est très important. Il s’assoit à terre et sort sa gourde pour boire une petite gorgée – il ne reste plus grand-chose, mais c’est comme pour la nourriture : le calcul a été fait pour les jours nécessaires et comme ils sont censés arrivés ce soir, ils arrivent au bout.

Ces quelques jours à passer dans les ruines, ont tout de même été sympathique – pour une fois qu’il n’était pas seul, ça change. La compagnie d’Alan lui a fait du bien, même s’il ne l’exprime pas forcément, il espère que ça se sent. Les deux garçons ne sont pas du genre hyper social avec les autres, mais ensemble, ils ne connaissent pas vraiment de restriction. Ils acceptent aussi bien les silences que les conversations, échangent sans obligation. C’est agréable d’être avec quelqu’un qui sait.

« Parfois, j’me dis que je préférais revivre dans les ruines. » Qu’il annonce, acceptant une partie de la viande fumée. « Faudrait faire un sacré ménage, parce que ce n’est pas un endroit très accessible, mais j’me sens… » Il regarde autour de lui : « A la maison. »

@Alan Cole
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum