Aller en bas
— Chi cerca, trova —
Devos Acciaro
DATE D'INSCRIPTION : 20/12/2016 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : QUEEN IRINA + BABY JONAS ; MESSAGES : 1641 CELEBRITE : JAI COURTNEY ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : INFORMATICIEN, ANCIEN LIEUTENANT REBELLE / SPECIALISTE EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLES, NOTIONS EN MÉCANIQUE ET ELECTRONIQUE, GÉNIE INCOMPRIS ; TRIBU/CAMP : ODYSSÉE ; POINTS GAGNES : 104

 “the clear sky of our minds” (mila) Empty “the clear sky of our minds” (mila)

le Sam 16 Mai 2020 - 12:34

— the clear sky of our minds
3 MARS 2120

Il aurait juré voir son regard dans la nuit.
Entendre sa voix au loin.

Il aurait juré que Faust était revenue le hanter, pour réaliser qu’il était simplement en proie à un rêve éveillé. Ses nuits sont toujours plus courtes à mesure que l’hiver s’éloigne pour un printemps capricieux. Debout dans la nuit, il observe le ciel dégagé et se demande ce qui lui a pris de sortir si vite. De courir presque. Tant d’années à l’attendre à chaque levée du soleil pour saisir une simple évidence : Faust est morte. Morte et emporté. Loin. Elle ne reviendra jamais. C’est un fantôme qu’il avait négligé ces derniers mois. Un amour qu’il a étouffé dans un coin de son âme pour mieux vivre sa vérité à lui. Son présent. Il porte pourtant toujours à son doigt cet anneau. Un vestige de tout ce qu’il a été autrefois. De l’informaticien rebelle qui n’a jamais cessé de remettre en question la moindre émotion injustifiée. Le moindre sentiment qui n’avait pas de sens dans sa logique restreinte. Aujourd’hui, il se laisse aisément portée par les vagues qui le submerges. Le cœur palpitant sans limite, le corps tendu, les poings serrer. Il souffle plusieurs fois pour que tout s’arrête. Que son rire cesse de résonner dans sa boite crânienne. Ce n’est pas le moment de chuter, Devos. Ce n’est pas le moment de sombrer.

Il se détache des étoiles et se met en mouvement. Ses muscles tremblent encore, mais plutôt que d’assimiler ça à la peur, le choque, le rush d’adrénaline, Devos le lie à son manque d’énergie. Il ne se nourrit pas assez, l’informaticien. Ça a toujours été comme ça. Son rythme n’est jamais le même que celui des autres. Un décalage qui lui a toujours plu, dans lequel il se sent à sa place. Dans son monde. À l’écart du reste, dans une bulle dont il est le seul à connaître les secrets.

Il y a encore de la vie, dans le village. Il n’est pas encore minuit, certains traînent. Il doit sans doute rester quelque chose à manger, une boisson chaude pour le réconforter. Il entre dans le réfectoire sans saluer qui que ce soit. Son silence n’a jamais dérangé personne. Sa solitude non-plus. Tant qu’il fait sa part des choses, personne ne cherche à savoir plus. Il découvre qu’il reste quelques légumes mijotés et du poisson, alors il n’hésites pas à prendre les restes pour fournir son bol. Avec sa carrure, il a besoin de plus que la moyenne pour reprendre des forces et peut-être qu’au fond, ça l’a toujours dérangé. Heureusement qu’ils sont à une époque plus simple ou la nourriture est moins un problème qu’autrefois. Devos se souvient encore des premiers hivers, des premières années. La relation avec les autres tribus à sûrement beaucoup joué là-dedans. Peu importe, puisqu’il n’a rien avalé depuis plus d’une journée, il regroupe les parts qu’il a raté.

Il comptait s’asseoir dans un coin, ne pas réfléchir, avaler jusqu’au bout sa nourriture et retourner s’allonger, mais il a très vite reconnu la silhouette de Mila, assise un peu plus loin. Tel un aimant, il est déjà à ses côtés.

« Ça fait longtemps que tu ne m’as pas suivi. » Qu’il annonce en prenant place en face d’elle, déchirant un morceau de galette qu’il trempe dans sa mixture. « Tu as découvert tous mes secrets ? »

Pas un bonsoir, pas la moindre politesse. Il est content de la voir, mais il a appris depuis longtemps qu’avec Mila, il n’avait pas à prétendre. Qu’il n’avait pas à utiliser des mots doux pour extirper de sa bouche une conversation. Il lui suffisait d’aller dans le vif de sujet. De plonger sans réfléchir. De sauter de la falaise, avec elle.

@Mila Swann
Mila Swann
DATE D'INSCRIPTION : 26/08/2017 PSEUDO/PRENOM : ΛURORΛ BOREΛLIS MULTICOMPTES : ANCIENNEMENT MAKENNA ASKAYWEN MESSAGES : 1195 CELEBRITE : ANNA SPECKHART COPYRIGHT : ETOILE VAGABONDE. // ASTRA // CLANN METIER/APTITUDES : TU CULTIVES LA TERRE SELON LES SAISONS (BOTANIQUE & AGRICULTURE) TRIBU/CAMP : EVERYTHING IS BLUE POINTS GAGNES : 50

 “the clear sky of our minds” (mila) Empty Re: “the clear sky of our minds” (mila)

le Ven 24 Juil 2020 - 11:30




Etrangement, depuis que t’es plus vraiment là, depuis que tu t’évades là-bas, chaque retour est un peu comme des retrouvailles. Avec l’ancienne toi. L’ancienne version. L’ancienne Mila. Tu l’as laissée aux portes du campement pour être certaine de ne pas la trimballer dans les bois. De ne pas la ramener à la montagne. Elle t’attend, sagement, patiente, cherche ta silhouette dans la pénombre. Ça te fait bizarre de la retrouver, de la revoir, de la reconnaître au loin. De renouer avec cette autre quand tu mets les pieds ici. Parce que personne ne doit savoir ce que tu fais ailleurs. C’est ton secret, ton intimité. Et tu comptes bien garder les choses ainsi. Pour le moment en tout cas. Pour le moment t’as pas vraiment réfléchi à la suite des événements. Au futur proche. Au futur lointain. Tu te contentes d’un lendemain, d’une semaine, d’une promesse. Et ça te suffit, amplement. Est-ce que tu as fini par évoluer ? Par grandir ? Peut-être bien. Peut-être que tu as trouvé une échappatoire à ta destinée toute tracée, à cette tragédie qu’est ta vie. Cependant, tu n’as pas encore pu rompre définitivement avec les liens du passé. En es-tu capable ? Tu l’ignores. Tu ne parviens à partir sans te retourner, à mettre un terme à cette partie de ton histoire. Trop profondément attachée.

Le réfectoire est calme à cette heure de la nuit. Y’a pratiquement personne pour te déranger. Pour te demander où tu vas, qui tu retrouves. Certains ont tenté de débusquer la vérité, d’autres se sont contentés de tes mensonges avisés.  Et puis, il reste la troisième catégorie, regroupant les autres fantômes. Ceux qui, comme toi, disparaissent aux premières lueurs du soleil, pour se terrer dans leurs grottes. Ceux qui, comme Devos, ne font que de rares apparitions. A quand remonte votre dernière conversation ? Tu ne saurais le dire avec précision. Chacun de vos échanges demeurent ancrés dans ta peau, à croire qu’ils remontent tous à hier. « C'est ce que tu crois ? » Tu ne saurais simplement répondre à sa question par un oui ou par un non. C’est bien trop simple à ton goût. Néanmoins, rapidement, tu balaies le doute d’un revers de la main en lui dévoilant une information partiellement complète, totalement dépourvue de détails. « Peut-être que les miens m'accaparent un peu trop. »  Et tu finis par lever la tête vers lui pour te ruer dans ce regard azur qui te ferait presque perdre la raison.

Ton comportement trahit la trop grande confiance que tu lui accordes. Ce n’est pas une confiance ordinaire. Tu n’iras pas raconter à l’informaticien tes plus sombres secrets, surtout pas celui qu’il cherche depuis tant d’années. C’est plutôt une confiance confortable, dans laquelle tu peux te permettre d’agir sans réfléchir. Exit les formules de politesse, les gestes de convenance, les règles sociales. Entre vous, rien de tout cela n’a de sens. Et c’est ce qui te permet de te sentir aussi à l’aise en sa compagnie. Pourtant, un seul secret révélé pourrait tout faire voler en éclats. S’il finissait par apprendre que tu as délibérément tué son amie. A moins qu’il n’ait fini par le comprendre, par l’accepter d’une certaine façon, par tenter de rationaliser ce qui s’est passé. « Pourquoi tu me demandes ça Devos ? » La plupart des gens seraient ravis de ne plus être harcelé, traqué, épié mais il faut croire que ce n’est pas son cas. Peut-être que ta présence avait un côté confortable également ? « Je te manque à ce point ? » Tu ne peux t’empêcher de remarquer qu’il est venu vers toi et non l’inverse. Auriez-vous inversé vos rôles ?

@Devos Acciaro , le réfectoire, 3 mars 2120
— Chi cerca, trova —
Devos Acciaro
DATE D'INSCRIPTION : 20/12/2016 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : QUEEN IRINA + BABY JONAS ; MESSAGES : 1641 CELEBRITE : JAI COURTNEY ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : INFORMATICIEN, ANCIEN LIEUTENANT REBELLE / SPECIALISTE EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLES, NOTIONS EN MÉCANIQUE ET ELECTRONIQUE, GÉNIE INCOMPRIS ; TRIBU/CAMP : ODYSSÉE ; POINTS GAGNES : 104

 “the clear sky of our minds” (mila) Empty Re: “the clear sky of our minds” (mila)

le Dim 30 Aoû 2020 - 14:08

— the clear sky of our minds
3 MARS 2120

Mila est un mystère qu’il a longtemps essayé de comprendre. Une anomalie dans ce qu’il commençait à dessiner de l’humain, mais une anomalie tentatrice qui le fascine encore aujourd’hui. Il aurait pu l’ignorer, avancer sur sa route sans lui lancer un regard, mais il n’y arrivera jamais. Quand des occasions se présente, comme ce soir, il se décide simplement à remplir le vide qui les sépares. Les jours ont pourtant bien filé, depuis la dernière fois. Les mois, même, et pourtant, c’est comme si une heure plus tôt, il était à ses côtés. A l’imaginer sauter le haut d’une falaise, à la suivre, à sombrer aussi. Il y a une vérité, qui l’entoure, qu’il pense avoir saisi, mais qu’il refuse de prononcer. Peut-être parce qu’au fond, il ne veut pas générer le pire. Qu’au fond, il se dit que ce n’est pas ce qu’elle, elle aurait voulu. Le mieux, en réalité, c’est d’accepter que sa vie ne sera pas plus différente, même avec la vérité au creux de la main. Alors Devos a abandonné. Il ne la confronte plus sur ce passé, sur cette mort. Il n souhaite plus remuer le couteau dans la plaie, faire mal avec les mots. C’est terminé. Même si une partie de son esprit a peut-être compris, il ne l’avouera jamais et gardera ce secret au fond de lui.

Il sourit, alors qu’il s’installe en face d’elle. Ont-ils déjà eu une conversation banale ? Non. Chacun de leur échange semble éphémère et, en même temps, gravé dans la roche. Ils n’ont jamais eu besoin de savoir trop. Ils se sont toujours contentés de maintenant. Et maintenant, il doit admettre que c’est assez drôle de se dire que d’autres mystères noient la jeune femme. Qu’elle a ses propres secrets à protéger, plutôt que de chercher tous ceux qui entourent l’informaticien.

Sans un mot de plus, il se contente de manger, de boire un coup et de la laisser reprendre la parole sans que ça l’empêche de suivre ce pourquoi il est là, à la base : reprendre de l’énergie.

« Peut-être. » Dit-il, en avalant sa bouchée. « Un peu. » Il cesse, à présent, de bouger pour planter ses yeux dans les siens. Lui qui a toujours été exclu des autres, s’était habitué à l’idée d’imaginer Mila cachée derrière un arbre, l’épiant. Il s’était habitué à se dire qu’il y avait cette fille, cette âme, un drôle de parfum dangereux autour d’elle, qui était prête à l’accepter sans chercher à le modifier. « Est-ce si surprenant ? Il n’y a pas grand monde de très intéressant, ici. »

Pas grand monde comme nous, au final.

Des particularités dans un bol trop parfait. Et le monde est déjà bien difficile à comprendre en lui-même, que par défaut Devos s’accroche au peu qu’il maîtrise et connaît. Aussi étrange que cela peut paraître, il a fini par se lier à Mila d’une façon unique. D’une façon rassurante. Elle est devenue un repère, une vision réconfortante dans la tempête. Elle l’ignore peut-être, n’ose pas l’imaginer, se dit qu’il cherchera peut-être toujours à percer les mystères qui l’entourent, mais Devos à changer sa posture. Il a sur un elle, un regard bienveillant. La volonté, peut-être, de la protéger du pire.

@Mila Swann
Mila Swann
DATE D'INSCRIPTION : 26/08/2017 PSEUDO/PRENOM : ΛURORΛ BOREΛLIS MULTICOMPTES : ANCIENNEMENT MAKENNA ASKAYWEN MESSAGES : 1195 CELEBRITE : ANNA SPECKHART COPYRIGHT : ETOILE VAGABONDE. // ASTRA // CLANN METIER/APTITUDES : TU CULTIVES LA TERRE SELON LES SAISONS (BOTANIQUE & AGRICULTURE) TRIBU/CAMP : EVERYTHING IS BLUE POINTS GAGNES : 50

 “the clear sky of our minds” (mila) Empty Re: “the clear sky of our minds” (mila)

le Ven 11 Sep 2020 - 22:07




Tu saurais comment définir Devos. Est-ce un ami, un collègue, un repère ? Peut-être bien une énigme que tu te refuses à résoudre. Fut un temps, tu prenais un malin plaisir à le décortiquer, cherchant la réponse à la question qu’il représentait. Désormais, c’est plutôt l’inverse. Il t’apparaît comme une réponse à toutes les questions que tu te poses. Fut un temps, tu prenais un malin plaisir à le charmer, cherchant à capturer cette attention qui te faisait vibrer. Désormais, c'est plutôt l'inverse. Il t'apparaît comme une vibration à lui tout seul. Y'a bien une alchimie entre vous mais de savoir qu'elle ne saura consumée, c'est ce qui la rend aussi intense. Peu importe le temps passé loin l'un de l'autre, cette dernière demeure intacte. Comme un pacte scellé entre vous. Parce que vous êtes particuliers tous les deux. En sa présence, tu peux te montrer sous ton vrai visage, dévoiler cette étrangeté qui te rend unique.

Voilà ce qui vous rapproche, dans le fond... vos décalages respectifs. Vous ne fonctionnez pas de la même façon que le reste du monde. Vous avez vos propres fonctionnements. Ils ne sont pas identiques, ni même complémentaires mais ils parviennent, d’une certaine manière, à coexister. Et cela vous suffit, amplement. « Est-ce une déclaration ? » Dans ses propos désinvoltes qu’il lâche entre deux bouchées, tu entends tout ce qu’il ne te dit pas, tout ce qu’il voudrait te dire, tout ce qu’il aurait dû te dire. Ton visage s’illumine presque. Depuis quand tu le comprends si bien ? T’as l’impression de parler la même langue, de te retrouver dans une contrée familière. De pas être seule, en définitive. C’est reposant et drôle à la fois car il suffit que tu penses à une contrée différente, à une langue différente pour penser à ton étranger, ton terrien. Celui que tu t'accapares à défaut de pouvoir mettre un mot sur votre relation.

Elias. Il est devenu de plus en plus présent dans ta vie pourtant tu ne parles pas de lui. Jamais. Tu le mentionnes incessamment sous l'intitulé d'un secret sans le révéler. « Je fréquente quelqu'un. » Que tu balances avec nonchalance. A croire que tu lui annonces la météo qu'il fera demain. Cependant, ton comportement trahit l'importance que tu portes à cette révélation. Tu n'avales plus rien, le regard rivé sur ton interlocuteur, les coudes posés sur la table. Tu ne sais pas pourquoi tu t'es subitement confiée. Peut-être que t'as finalement envie de partager ton secret avec quelqu'un. Peut-être que t'as envie de partager ce qui te tient à coeur. Peut-être que tu vois en Devos bien plus que ce que tu ne peux imaginer. Concevoir. « Comme toi. » Le naturel revient au galop. Evidemment, tu es obligée de l'embrouiller. Involontairement. Parce que ces deux mots ont un sens décuplé, multiplié. Il en découle de multiples interprétations.

Comme toi, c'est un homme.
Comme toi, c'est un homme compliqué.

Comme toi, qui fréquente quelqu'un.
Comme toi, dont le palpitant bat pour quelqu'un.

Comme toi et moi.
Comme toi sans moi.


@Devos Acciaro , le réfectoire, 3 mars 2120
— Chi cerca, trova —
Devos Acciaro
DATE D'INSCRIPTION : 20/12/2016 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : QUEEN IRINA + BABY JONAS ; MESSAGES : 1641 CELEBRITE : JAI COURTNEY ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : INFORMATICIEN, ANCIEN LIEUTENANT REBELLE / SPECIALISTE EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLES, NOTIONS EN MÉCANIQUE ET ELECTRONIQUE, GÉNIE INCOMPRIS ; TRIBU/CAMP : ODYSSÉE ; POINTS GAGNES : 104

 “the clear sky of our minds” (mila) Empty Re: “the clear sky of our minds” (mila)

le Sam 26 Sep 2020 - 13:01

— the clear sky of our minds
3 MARS 2120

Il n’a pas besoin de répondre, elle sait.

Une déclaration, c’est un peu fort, mais il ne peut renier ce qui l’attire à elle. Ce lien qui s’est formé, composé de tant de secrets, de tant de regards dans l’ombre. Mila, au départ, elle n’était qu’une question. Désormais, il, n’a plus besoin de chercher la réponse. C’est inutile, les cœurs battent quand même. Ils se confrontent, s’observent toujours. Devos le premier, se surprend à vouloir se poser à ses questions, comme si entendre sa respiration avait quelque chose de rassurant. Peut-être qu’ensemble, ils ont réussi à s’éloigner de la falaise. Qu’ils n’ont plus besoin de plonger, pour se laisser envahir par ce qu’ils possèdent, au fond d’eux. Mila, lumineuse étoile, brûlante. Il n’est pas nécessaire pour lui de la capturer, pour la ressentir. Pour encaisser chacun de ses effets. Simplement partager un regard réchauffe son cœur et son être.

Il s’arrête, comme si le temps n’avait plus aucune emprise sur lui, sur eux. Sa cuillère finie au fond de son bol et sa tête se relève en sa direction. Il s’arrête et l’observe, sans être peiné, non. Il est juste surpris. Elle a le droit, d’avoir quelqu’un. D’être avec quelqu’un. Cette confession, pourtant, a quelque chose d’étonnant. Comme le point final à une possibilité, qu’ils n’avaient pas entreprit. La tentation est toujours plus belle dans l’interdit. Dans cette zone étrange qui est l’impossible. Jusqu’ici, c’était toujours évident, mais de le prononcer à quelque chose d’inhabituel. Comme une nouvelle étape franchis.

Les choses pourraient pourtant être si différentes, mais c’est ainsi.
Elle a quelqu’un, et lui aussi.

Songer à Tennessee le fait sourire. Vraiment sourire. C’est différent, c’est imprévisible. Il n’a jamais compris, et maintenant, il comprend trop. Cette émotion, qui le submerge, l’envahit, lui donne la capacité à faire ce qu’il n’aurait jamais osé faire, par le passé. Les sentiments, jusqu’ici, l’avaient torturé. Avec Tennessee, il découvrait une nouvelle facette.

« Donc tu n’as pas cessé de chercher mes secrets ? » Et c’est tant mieux. Parce qu’il ne veut pas perdre, ce truc. Cet entêtement, cette course. Ce pont qui existe entre eux, unique et instable, dangereux et rassurant. « Je suis flatté. » Il ne lâche pas Mila du regard, savourant la profondeur de ses prunelles – comme au tout début, comme toujours. « J’espère qu’il en vaut la peine. »

Qu’il ne te brisera pas, comme peuvent le faire certain. Quand le cœur veut trop, mais que l’autre moitié refuse de suivre le même rythme.

@Mila Swann
Contenu sponsorisé

 “the clear sky of our minds” (mila) Empty Re: “the clear sky of our minds” (mila)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum