-20%
Le deal à ne pas rater :
Balance Connectée Wifi & Bluetooth Withings Body
47.99 € 59.95 €
Voir le deal

Aller en bas
— Chi cerca, trova —
Devos Acciaro
DATE D'INSCRIPTION : 20/12/2016 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : QUEEN IRINA + BABY JONAS ; MESSAGES : 1575 CELEBRITE : JAI COURTNEY ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : INFORMATICIEN, ANCIEN LIEUTENANT REBELLE / SPECIALISTE EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLES, NOTIONS EN MÉCANIQUE ET ELECTRONIQUE, GÉNIE INCOMPRIS ; POINTS GAGNES : 167

 “the clear sky of our minds” (mila) Empty “the clear sky of our minds” (mila)

le Sam 16 Mai - 12:34

— the clear sky of our minds
3 MARS 2120

Il aurait juré voir son regard dans la nuit.
Entendre sa voix au loin.

Il aurait juré que Faust était revenue le hanter, pour réaliser qu’il était simplement en proie à un rêve éveillé. Ses nuits sont toujours plus courtes à mesure que l’hiver s’éloigne pour un printemps capricieux. Debout dans la nuit, il observe le ciel dégagé et se demande ce qui lui a pris de sortir si vite. De courir presque. Tant d’années à l’attendre à chaque levée du soleil pour saisir une simple évidence : Faust est morte. Morte et emporté. Loin. Elle ne reviendra jamais. C’est un fantôme qu’il avait négligé ces derniers mois. Un amour qu’il a étouffé dans un coin de son âme pour mieux vivre sa vérité à lui. Son présent. Il porte pourtant toujours à son doigt cet anneau. Un vestige de tout ce qu’il a été autrefois. De l’informaticien rebelle qui n’a jamais cessé de remettre en question la moindre émotion injustifiée. Le moindre sentiment qui n’avait pas de sens dans sa logique restreinte. Aujourd’hui, il se laisse aisément portée par les vagues qui le submerges. Le cœur palpitant sans limite, le corps tendu, les poings serrer. Il souffle plusieurs fois pour que tout s’arrête. Que son rire cesse de résonner dans sa boite crânienne. Ce n’est pas le moment de chuter, Devos. Ce n’est pas le moment de sombrer.

Il se détache des étoiles et se met en mouvement. Ses muscles tremblent encore, mais plutôt que d’assimiler ça à la peur, le choque, le rush d’adrénaline, Devos le lie à son manque d’énergie. Il ne se nourrit pas assez, l’informaticien. Ça a toujours été comme ça. Son rythme n’est jamais le même que celui des autres. Un décalage qui lui a toujours plu, dans lequel il se sent à sa place. Dans son monde. À l’écart du reste, dans une bulle dont il est le seul à connaître les secrets.

Il y a encore de la vie, dans le village. Il n’est pas encore minuit, certains traînent. Il doit sans doute rester quelque chose à manger, une boisson chaude pour le réconforter. Il entre dans le réfectoire sans saluer qui que ce soit. Son silence n’a jamais dérangé personne. Sa solitude non-plus. Tant qu’il fait sa part des choses, personne ne cherche à savoir plus. Il découvre qu’il reste quelques légumes mijotés et du poisson, alors il n’hésites pas à prendre les restes pour fournir son bol. Avec sa carrure, il a besoin de plus que la moyenne pour reprendre des forces et peut-être qu’au fond, ça l’a toujours dérangé. Heureusement qu’ils sont à une époque plus simple ou la nourriture est moins un problème qu’autrefois. Devos se souvient encore des premiers hivers, des premières années. La relation avec les autres tribus à sûrement beaucoup joué là-dedans. Peu importe, puisqu’il n’a rien avalé depuis plus d’une journée, il regroupe les parts qu’il a raté.

Il comptait s’asseoir dans un coin, ne pas réfléchir, avaler jusqu’au bout sa nourriture et retourner s’allonger, mais il a très vite reconnu la silhouette de Mila, assise un peu plus loin. Tel un aimant, il est déjà à ses côtés.

« Ça fait longtemps que tu ne m’as pas suivi. » Qu’il annonce en prenant place en face d’elle, déchirant un morceau de galette qu’il trempe dans sa mixture. « Tu as découvert tous mes secrets ? »

Pas un bonsoir, pas la moindre politesse. Il est content de la voir, mais il a appris depuis longtemps qu’avec Mila, il n’avait pas à prétendre. Qu’il n’avait pas à utiliser des mots doux pour extirper de sa bouche une conversation. Il lui suffisait d’aller dans le vif de sujet. De plonger sans réfléchir. De sauter de la falaise, avec elle.

@Mila Swann
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum