Aller en bas
Skylar Rees
Skylar Rees
DATE D'INSCRIPTION : 05/05/2016 PSEUDO/PRENOM : Ponyta MULTICOMPTES : Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye MESSAGES : 411 CELEBRITE : Norman Reedus COPYRIGHT : RHUMANESQUE METIER/APTITUDES : Second du chef de garde. - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège POINTS GAGNES : 10

Une parenthèse dans le temps | Liam Empty Une parenthèse dans le temps | Liam

le Jeu 15 Aoû - 21:01
Les odysséens continuaient de construire un lien avec les cents. Il était question de ne pas perdre le contact et de réparer les erreurs du passé. Skylar espérait que le nouveau Conseil aiderait à ce renouveau. L’homme s’étira au bord de la rivière. Il y était allé au petit matin pour profiter de la fraîcheur et se nettoyer dans l’eau courante et fraîche. Frost avait fait de même et à présent, se laissait sécher sur un gros caillou, le poil extrêmement brillant. Skylar ne manqua pas de sourire, heureux. Cet instant était léger, simple, vivant, c’était l’instant présent. Le brun regarda son reflet dans l’eau courante. Il avait apporté des outils pour se refaire une beauté. Il avait emprunté cela au barbier du camp qui avait des outils en trop. Le brun préférait faire lui-même, ayant quelques rudiments. Skylar attrapa une paire de ciseaux et commença à couper la pointe de ses cheveux humides. Ils étaient à présent trop longs. Il s’était quelque peu négligé et voulait tout de même avoir l’air présentable. Il coupa les cheveux qui tombaient devant ses yeux et qui donnaient vraiment l’impression qu’il sortait d’une grotte. Une fois cela fait, il se regarda, satisfait. Il posa les ciseaux, attrapa de quoi se raser pour retirer les poils en trop qui lui donnaient une barbe fournie. Entre le travail avec les soldats et retaper sa maison avec Richard, il avait eu la tête ailleurs et s’était oublié.

Le second du chef de la garde termina sa besogne, se rinça le visage, le frotta et souffla. Parfait, il avait retrouvé son ancienne image. La barbe et la moustache courtes et les cheveux pas trop longs. Il s’approcha de Frost et passa sa main dans son pelage clair tacheté. Il l’ignorait, mais dans l’ancienne monde, elle aurait appartenu à la race des bergers australiens. Elle avait atteint sa taille adulte et elle fascinait toujours Skylar avec son regard de glace. Le brun décida qu’il était temps de rentrer au camp et il siffla. La chienne se redressa aussitôt et le suivit de manière disciplinée. L’homme se mit en route, les mains dans les poches. Il arriva rapidement au camp et salua les gardes qui surveillaient l’entrée tels des gargouilles. Skylar avança dans le camp quelques mètres avant de se rendre compte qu’il y avait des têtes bien jeunes qui n’appartenaient pas au camp. Cela voulait dire qu’un petit groupe de cents était en visite au camp. Skylar passa devant un petit groupe, observa les têtes présentes sans en reconnaître une spécifique. Il continua de se balader, l’air de rien, Frost trottant à ses côtés. Il voyait qu’elle attirait le regard et cela ne manqua pas de le faire sourire. Il n’y avait que deux chiens sur le camp, elle et Antarès et ceux qui n’avaient pas l’habitude de voir un chien, les observait souvent. Cela l’amusait vraiment.

Il reconnut alors une tête, un peu isolé des autres, Liam, le fils de Richard. Skylar savait qu’il existait car son ami lui en avait parlé. Ils n’avaient jamais vraiment parlé ensemble. Peut-être que c’était le moment d’aller le saluer et d’établir un lien. Après tout, le brun sortait avec son meilleur ami, ils avaient une relation. Certes, ce n’était pas officiel, personne n’était au courant car Skylar ne se voyait pas se dévoiler. Il ne se voyait pas faire son coming-out et affronter les potentiels jugements et paroles. Il devait donc être prudent, montrer son intérêt, mais pas comme le compagnon de Richard. Skylar s’approcha de lui calmement, suivit par Frost restée en arrière. Elle se méfiait toujours des étrangers et observait de loin. « Bonjour Liam. » S’étaient-ils déjà vus une fois ? Il ne s’en souvenait pas. Skylar lui sourit malgré son air distant, c’était une façade qu’il avait sans cesse. « Je suis le meilleur ami de Richard, j’ai entendu parler de toi, enchanté. » Il n’avait pas dit le mot père car s’il se souvenait bien, Liam avait été un fils caché, le fils d’un autre pour faire croire que Richard n’avait pas plus d’enfants qu’autorisé sur l’Odyssée. Une histoire complexe qui pouvait donner des nœuds dans la tête. Mais Skylar avait décidé de ne pas ignorer Liam et d’aller au-devant de leur rencontre. Qui sait, si le petit établissait un lien solide avec Richard, ils seraient peut-être amenés à se voir souvent, en plus que Skylar habitait avec son meilleur ami.  
Liam Cohen
Admin - Supermassive Black Hole
Liam Cohen
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2014 PSEUDO/PRENOM : Mystery Light MULTICOMPTES : Elijah & Near & Saoirse & Cassandre & Jade MESSAGES : 30571 CELEBRITE : Thomas B.-Sangster COPYRIGHT : @Gallifreys. Signa HERESY METIER/APTITUDES : ancien patrouilleur, désormais leader diplomatie. TRIBU : Cent (ancien kidnappé) POINTS GAGNES : 123
Admin - Supermassive Black Hole

Une parenthèse dans le temps | Liam Empty Re: Une parenthèse dans le temps | Liam

le Dim 29 Sep - 1:17



Une parenthèse dans le temps


SKYLAR ET LIAM


Il en a conscience qu’il va souvent de l’autre côté. Chez les Odysséens. Il ne quitte pas les siens, il ne pense pas les quitter, mais c’est indéniable qu’il sait qu’il y va bien plus souvent que d’autres, que des liens le rattachent à ce groupe qui l’a envoyé ici, ce groupe qui a changé depuis quelques mois. Ils en ont entendu parler bien évidemment de ce léger changement dans le Conseil de l’Odyssée, dans les quelques membres de ce Conseil qui les a envoyé sur terre. Ils ne sont pas tous différents mais quelques uns. Cela suffira t-il à changer les choses ? Puis que faudrait-il changer ? Il n’en sait trop rien. Ils n’ont pas vraiment parlé de ça, de l’avancement qu’ils voudraient dans les liens qui se créent entre ces deux groupes d’un même peuple. C’est curieux pas vrai ? D’être comme ça, d’avoir cette distance qui s’est créée et que l’on tente à présent de combler. C’est curieux été difficile aussi. Parce qu’il l’a déjà dit, il y en a qui ne veulent pas, qui préféreront toujours que le groupe soit divisé, que la différence des deux soi plus nette et si dans un sens il peut comprendre, il ne sait pas trop ce que ces demandes encore non formulées mais qu’il sent arriver dans chacune de ses discussions avec les siens, vont amener réellement de bon dans leur situation.

Ils n’ont pas besoin d’eux les Odysséens. C’est ce qu’il comprend. Ce qu’il comprend aussi c’est qu’eux ont besoin des plus âgés même s’ils ne veulent pas l’admettre. Le cyclone aurait du leur montrer le chemin, c’est bine en partie grâce aux Odysséens qu’ils pourront consolider le vaisseau, protéger ce qu’il reste de là-haut, ce qu’ils n’ont pas voulu quitter. C’est étrange là aussi que ceux qui ne veulent tellement plus avoir trop de contact avec cette autre peuple du ciel soi resté spécifiquement à l’endroit où ils les ont jeté. Ce n’est pas la bonne formulation et il le sait bien mais c’est ainsi. Depuis le début ils se sont accroché à ce petit morceau de terre qu’ils se sont approprié alors que eux ont quitté comme ce qui était leur ancienne vie, ce qui la représentait du moins. Il y a toute une symbolique finalement dans ce geste même s’il n’en est peut-être rien. il aime bien le voir ainsi, penser qu’ils font un pas en avant en ayant quitté les vestiges d’un passé dont personne ne veut plus, qui n’est plus possible d’organiser tel quel depuis que tous sont sur terre.

Ils ont du tout repenser et vite. C’est une sacrée organisation que lui n’a pas parce qu’ils ont toujours fait finalement au compte goûte avec ce qui leur tombait dessus. On ne leur a jamais donné le temps de prévoir réellement les choses et c’est finalement peut-être là-aussi ce qui fait leur force de pouvoir être réactifs peut importe la prise de décision, de pouvoir s’adapter à l’importe quelle situation.

Il ne sait pas s’il va rester longtemps. Il aurait pu rentrer la veille mais Liam n’est pas encore complètement timbré que pour prendre la route de nuit même si ça s’est fait une fois, dans cette précipitation du cyclone et d’une blessée transportée. Il secoue la tête, il n’aime pas repenser à cette mort qu’ils n’ont pas pu éviter même s’il ne l’oublie pas Thaïs, il préfère simplement penser à elle comme quand elle était encore envie pétillante de joie et de malice, beaucoup plus spontané que n’importe lequel d’entre eux. Il sort de la tente encore prévue pour eux, les Cent en visite même s’ils peuvent peut-être dormir chez des proches qui ont leur petite maison faite de brique, beaucoup plus solide que leurs tentes emportées si facilement dans un souffle de vent un peu plus fort qu’un autre. C’est que c’est tentant pas vrai, c’est ce qu’il a pensé quand il est venu la première fois dans ce petit village reconstruit au fil du temps, ce qu’ils ont tous pensé en préférant pour le moment laisser les choses comme elles l’étaient. Et aujourd’hui, comment cela se passerait-il si on leur proposait de venir s’installer ici ? Sincèrement ? Il n’en sait rien. Les Odysséens font tous des efforts, il le voit tous les jours avec ceux qu’il rencontre mais il a comme l’impression que cela sera toujours trop tôt pour la majorité des Cent. Lui ? Il ne sait pas encore, préfère garder sa réponse pour lorsqu’on la lui posera, lorsqu’il sera temps de la lui poser.

Il flâne un peu, n’ose pas tellement déranger Alaska qui n’est peut-être pas là. Il ne l’a pas vu hier, pas plus que Teagan. Il ne veut pas non plus s’imposer alors il pourrait peut-être se contenter de faire le tour du campement, comme s’il était un petit odysséens parce qu’au fond, on ne peut pas réellement savoir quand on croise quelqu’un. Qu’il soit des tribus sœurs ou des autres tribus, on peut le deviner, mais Cent d’Odysséens, vraiment ? Sauf l’âge peut-être qui élimine une bonne partie de la population Odysséenne, pour le reste, c’est pile ou face. Et il aime bien cette idée. Il aime bien se dire que ceux qui le rejoignent là, peuvent peut-être pour une fraction de seconde paraitre pour quelqu’un qui n’a pas fait de la prison pour quelqu’un qui ne fait pas tant attention. Il resta plutôt en retrait quand certains virent chien accompagné de quelqu’un. Ils avaient une jument au campement, des cochons et autres animaux plus de ferme mais depuis que Gamora était portée disparue, cela faisait un moment qu’il n’y avait pas eu de chien dans leur campement.

Le chien resta en retrait quand l’individu s’approcha. Sa mémoire lui jouait peut-être un tour mais il ne se souvenait pas l’avoir déjà vu quelque part. Il fut un peu surpris alors quand il l’interpella. Oh, c’était autre chose ça qui le mettait un peu mal à l’aise de savoir qu’on pouvait le connaitre alors qu’il ignorait de qui il pouvait s’agir. « Je suis le meilleur ami de Richard, j’ai entendu parler de toi, enchanté. » Ca l’aidait à le situer quelque part dans le campement, ce n’était déjà pas si mal. « Et bien, enchanté meilleur ami de Richard. » Il ne savait pas trop comment le saluer, s’avancer vers celui qui semblait vouloir fonctionner par énigme lui semblait être une bonne idée même s’il devait subir le regard d’un chien méfiant en contrepartie, c’est pas la mort hein, il a vécu pire. « Je suppose que tout le monde le sait maintenant. » Il n’en sait trop rien en fait. Tout le monde se résume peut-être à cet ami de Richard et sa mère. Il n’est pas encore réellement prêt à l’imaginer comme père Richard même s’il ne rejette pas sa présence pour autant. Même s’ils se parlent depuis longtemps, même si cela se passe plutôt bien, il sait qu’il a du mal à passer le cap parce que Noah a toujours été là même lorsqu’il n’était plus : son père.

Spoiler:
@Skylar Rees N'hésite pas si quelque chose ne va pas Une parenthèse dans le temps | Liam 2215546156  

— code by lizzou —

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum