Aller en bas
† Game of survival †
Ezra Aerys
DATE D'INSCRIPTION : 28/02/2016 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Chris Wilson MESSAGES : 1921 CELEBRITE : Jessica Parker Kennedy COPYRIGHT : tearsflight (avatar) METIER/APTITUDES : esclave de Roan (de retour) ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 615
Voir le profil de l'utilisateur

Everything is temporary [Tasha] Empty Everything is temporary [Tasha]

le Ven 21 Juin - 18:29

   
Everything is temporary
Ezra & Tasha

   
« Kissed by fire. »
Bientôt la réelle saison. Le soleil qui était plus violent, plus chaud. Une journée plus chaude que usuellement. La température qui avait grimpé. Les degrés qui avaient augmentés. Une habitude dans le désert. Certains jours qui étaient bien plus chauds que d'autres. Mais les nuits pouvaient rester froides. Les températures pouvaient descendre aisément à l'opposé. Un contraste. La difficulté de trouver une source de tiédeur si ce n'était au coeur des oasis. Certains pouvaient chercher l'ombre mais même là, l'ombre restait rare et l'ombre ne pouvait permettre d'échapper à la chaleur aisément. Le désir de trouver la froideur plus aisément, auprès des pierres ou auprès des sources d'eau. L'eau restait rare, trop rare. Mais la découverte d'une nouvelle nappe phréatique avait permis l'installation d'une fontaine. Une nouvelle. L'eau qui était là une denrée si rare mais aussi si importante. Mais le but n'était pas seulement de trouver de l'eau, si ce n'est de trouver une source d'eau courante. Les fontaines permettaient de prévoir cette possibilité. Mais là encore tous n'avaient pas le même accès à cette source de richesse. Tous n'avaient pas cette possibilité. Ceux qui avaient le pouvoir pouvaient toujours s'offrir plus aisément des richesses, des produits frais, des denrées rares. La vie à la cité qui restait à la même. Alors quand il n'était pas possible de chercher une source d'eau au coeur de la cité, il était parfois nécessaire d'aller plus loin, au coeur du désert. Mais les oasis restaient rares à trouver. Parfois un hasard quand un était découvert. Certains qui pensaient les apercevoir ou qui se révélaient être des illusions. Un mirage que les yeux cherchaient mais qui ne les trouvaient jamais. Un oasis que nous avions réussis à trouver avec Shanareth. Des moments de répit. Des moments sacrés. Des souvenirs qui restaient. Sans aucun doute un puis de bonheur pour tout voyageur qui découvrait cet oasis. Un trésor au coeur du désert. Un trésor pour les yeux des voyageurs, mais aussi un trésor pour celui qui s'en emparait. Certains qui quand atteignaient ce point de repère étaient sur le point de mourir. Des sources d'ombres tant recherchées.

Mais là n'était pas les seules alternatives à la chaleur. Une autre source d'ombre existait. Il suffisait de trouver la froideur des structures anciennes, le côtoiement des pierres entre elles. Un refuge que j'avais alors trouvé. Un refuge que j'avais évité. Un refuge qui en était un alors que je me retrouvais à me rendre là-bas à de nombreuses reprises. Mais pas cette fois. Cette fois-ci, c'était différent. N'étant plus venu là depuis longtemps. La foi suivie qui n'était plus la même. Une distance qui existait désormais. Une distance que je n'avais pas avant. Mais cette distance existait désormais. Presque prise au dépourvue là, quand bien même je savais que je m'étais dirigée vers le temple du feu volontairement. Là était le cas. Pourtant, c'était plus pour échapper à la chaleur que venir prier, la raison pour laquelle j'étais là. Et bel et bien désormais là.

Reprenant mon souffle avant de jeter un regard au sein du temple. Les fidèles qui se trouvaient au centre de l'ancienne bâtisse plus nombreux cette fois-ci. Des fidèles qui étaient là, rendant hommage au dieu du soleil, suivant et répétant les croyances de la cité tout comme je l'avais fait. Me sentant soudainement hors de lieu. Néanmoins, ce n'était pas une autre direction que je pris. N'effectuant pas un demi-tour. Ne changeant pas de direction non plus pour le moment. Au lieu de cela je restais hésitante avant de me sentir obligée d'avancer. De nouveaux venus qui affluaient. La nécessité de cesser d'obstruer l'entrée principale. Alors je ne pouvais que me dirigeais sur la droite, dans des recoins plus reculés. Là où je ne pouvais que m'arrêter de nouveau. Pour le moment.
(c) DΛNDELION
Tasha Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 11/05/2018 PSEUDO/PRENOM : Laenai / Alicia MULTICOMPTES : Jude & Lulu ♥ MESSAGES : 4041 CELEBRITE : Willow Shields COPYRIGHT : Laenai METIER/APTITUDES : Princesse ~ Apprentie Sorcière TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 223
Voir le profil de l'utilisateur

Everything is temporary [Tasha] Empty Re: Everything is temporary [Tasha]

le Dim 7 Juil - 11:50
Tellement d'évènements s'étaient déroulés depuis ma dernière venue en ce lieu. Mais un en particulier m'avait poussée à revenir ici : le roi est mort, vive le roi ! Cela faisait à peine quelques jours que mon père était mort. Je m'étais excusée il y a de cela plusieurs mois, mais nos relations ne s'étaient pas pour autant améliorées. Je le voyais à peine, il était tout le temps occupé. Comme avant. Même si je lui avais présenté mes excuses, je ne pouvais m'empêcher de ressentir une injustice au fond de moi. J'avais du mal à faire passer ce sentiment. Et pourtant, j'étais aussi rongée par la honte d'avoir agi de cette manière. Heureusement, le temps passant, ces ressentis s'étaient atténués. Mais ils ressurgissaient à certains moments, lorsque je me sentais seule ou fatiguée. Mes angoisses liées à ma prise d'otage n'aidaient pas à me sentir mieux. Pendant plusieurs mois, je n'avais pu quitter les murs du palais, voire même de ma chambre, tellement la peur me prenait aux entrailles. J'avais vécu un calvaire, moi qui enfin pouvais retrouver un peu de liberté, je m'emmurais volontairement dans cet endroit rassurant que j'avais pourtant de nombreuses fois cherché à fuir...

Puis, la nouvelle tomba comme un coup de poignard. J'étais orpheline. J'avais déjà perdu ma mère et à présent je n'avais plus de père. Malgré toute la rancœur que j'avais emmagasinée envers lui, j'avais été effondrée par la nouvelle. Même si je n'étais pas d'accord avec lui, il avait toujours été et restait mon père. Celui que j'admirais, que je cherchais à atteindre, celui dont je recherchais l'affection... Et il n'était plus. Au début, je crus à un canular, ça ne pouvait être vrai. Je l'avais toujours imaginé invincible, immortel. Je n'avais jamais vu que lui sur le trône. C'était un guerrier, comme tout Rahjak qui se respecte. Il ne pouvait pas mourir, et jamais je n'aurais souhaité sa mort. Et pourtant... et pourtant il n'était plus. Plus jamais je ne pourrais chercher à obtenir de lui un regard bienveillant, plus jamais il ne pourra m'accorder une parole paternelle... Plus jamais...

Attristée, portant les vêtements du deuil comme beaucoup de citoyens, j'avais demandé à me rendre au temple de feu. Cet endroit m'avait apporté paix et calme lors de ma dernière visite. Mes nuits et mes jours n'étaient que tourmentes depuis la mort du roi, et j'avais besoin de retrouver un peu de sérénité. Quatre gardes m'accompagnaient pour assurer ma protection. En ces temps de misère et de deuil national, les rues pouvaient s'avérer peu sûres pour une princesse. J'avais cependant insisté pour me rendre dans ce lieu, et les gardes me suivaient de près. Arrivés devant l'imposant édifice, nous nous dirigeâmes vers une entrée plus modeste, afin de passer plus inaperçus. Nous nous retrouvâmes dans une alcôve peu fréquentée. En fait, il n'y avait qu'une personne, une femme, que je ne remarquai pas de suite. Un garde se dirigea vers elle et l'interpella bassement.

Quitte ce lieu, esclave, dit-il simplement mais d'un ton ferme.

Au nom d'« esclave », je levai mes yeux qui étaient jusqu'alors rivés au sol. C'était une femme. Brune. Et son visage m'était étrangement familier. Je fis quelques pas dans leur direction et m'adressai directement au garde.

- Elle peut rester, laissez-la. Le temple appartient à tous.

Le garde acquiesça et vint se placer légèrement en retrait, l’œil à l’affût, tout comme ses trois collègues. Je tournai ensuite mon visage vers la relique que j'avais déjà pu admirer auparavant et restai silencieuse. J'avais reconnu Ezra, certes, mais mon cœur était trop lourd que pour lancer la conversation avec elle.

Spoiler:
@Ezra Aerys J'espère que ça te convient Everything is temporary [Tasha] 484338566 N'hésite pas si tu veux que je modifie la fin ^^


Dernière édition par Tasha Draghsteel le Mer 10 Juil - 11:38, édité 1 fois
† Game of survival †
Ezra Aerys
DATE D'INSCRIPTION : 28/02/2016 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Chris Wilson MESSAGES : 1921 CELEBRITE : Jessica Parker Kennedy COPYRIGHT : tearsflight (avatar) METIER/APTITUDES : esclave de Roan (de retour) ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 615
Voir le profil de l'utilisateur

Everything is temporary [Tasha] Empty Re: Everything is temporary [Tasha]

le Mar 9 Juil - 20:12

   
Everything is temporary
Ezra & Tasha

   
« Kissed by fire. »
A vrai dire sans doute que les nouveaux venus n'affluaient pas pour échapper à la chaleur que pour prendre part aux oraisons funéraires, aux chants destinés à guider le passage du roi vers l'au-delà. Le roi qui était mort. La nouvelle qui était tombée d'un coup, comme une tête tomberait sur le sol après avoir été tranchée d'un coup d'épée. Une mort qui n'avait pas été décrite comme violente si ce n'était paisible. Feu le roi qui serait mort simplement dans son sommeil, naturellement. Mais au-delà des circonstances de sa mort que certains pouvaient trouver étranges, peu importait la haine ou l'amour porté à l'homme, les chants continuaient. Chants auquel je savais je prendrai part de nouveau comme je l'avais fait le jour précédent. Ayant été venu ici la veille. Certes, je n'éprouverai peu d'affection pour l'homme et sa politique, pour sa volonté de contrôler la vie de chacun comme des grains de sable mais il y avait toujours eu cette pointe de respect. Peu importait les sentiments contradictoires sur ce point. Tout le monde méritait de passer vers l'au-delà, quoique pour certains le chemin pour s'y rendre serait sans doute bien plus tortueux.

Mais pour le moment, j'étais encore là dans cette alcôve éloignée des autres fidèles, de la masse de fidèles. Restant dans l'ombre. Peut être là où était ma place alors que ma foi pour le dieu du soleil était aussi vacillante. Et soudain la porte derrière qui s'ouvrit. Pivotant sur mes talons alors que je découvrais les silhouettes des gardes qui s'infiltraient dans ce sanctuaire, avançant. Leurs pas lourds martelant le sol. Mon regard qui se posait sur la silhouette qu'ils encadraient. Une silhouette alors baignée par la lumière du dieu soleil jusqu'à ce que la porte se referma derrière elle. Plongée à son tour dans un pénombre doux. « Quitte ce lieu, esclave. » La voix de l'homme bâti comme un roc qui résonnait fermement. M'apprêtant à me reculer plus loin sans protester. Ayant ores et déjà compris que la princesse, cette fois-ci reconnue, avait quitté sa tour pour descendre vers le commun des mortels ou plus simplement espérer trouver une once de calme en ce refuge, entre ces murs. Ce fut alors qu'elle me reconnut sans doute à son tour. « Elle peut rester, laissez-la. Le temple appartient à tous.  » Ordre donné au garde qui s'écarta aussitôt. Désormais une différence de titres, un fossé. Elle qui était là, porteuse de son rang, princesse et étant comme il l'avait indiqué une esclave. Mais au-delà des titres, ce lieu permettait aussi d'oublier qui on était l'espace d'un instant. A cet instant, elle ne me faisait pas à une princesse si ce n'était une âme en peine.

Attendant que les hommes qui étaient là pour la protéger s'écarter légèrement d'elle pour m'approcher doucement. Ses traits semblaient tirer. Me demandant si les larmes n'avaient fait que dégouliner le long de ses joues. Me demandant comment elle se sentait. Ne sachant réellement quel sentiment résidait après la mort d'un parent. Ne me rappelant pas leur mort. Ne me rappelant pas qui ils étaient non plus. Seulement le parfum et les notes de musique que chantait ma mère avant que je n'en vienne à m'endormir. Mais c'était les seuls souvenirs dont je me souvenais. Alors ce sentiment de perte je ne pouvais le connaître. Quant à ceux que j'aimais, j'en avais perdu. Shanareth. Arméthyse. Mais elles n'étaient pas mortes. Je savais que ceux que j'aimais étaient en vie, même maintenant, vivant au coeur de la cité. Ce qui comptait. La mort qui pouvait nous faucher bien trop rapidement. Et si j'étais là à vouloir aider ce passage de l'âme vers l'au-delà, je n'avais pu que me demander si ce passage pouvait apparaître pour ceux qui se tuaient, comme j'avais tenté de le faire. Moments chassés de mon esprit, alors que je faisais un pas vers elle, rejetant cette peine dont j'avais réussi à me détacher.

N'étant aujourd'hui cette âme en peine, dans le besoin d'un soutien. Ce qu'elle avait alors sans doute besoin. Ayant sans doute toujours eu un faible pour cette princesse aux cheveux d'or et à l'âme si pure, même quand j'avais appris après qui elle était réellement. Faisant un pas de plus vers elle, respectueusement non sans jeter un regard autour de moi pour vérifier que les gardes n'allaient pas faire le moindre mouvement brusque. Mais maintenant que chacun avait eu ses ordres, ils n'avaient pu que s'écarter pour se placer en retrait. Ce qui ne voulait pas pour autant dire que cette conversation ne serait pas écoutée. Leur loyauté placée envers la famille royale. Et famille royale auprès de laquelle dont je ne savais pas réellement comment me positionner. « Je suis désolée pour ta perte. » Peut être une délicatesse de la tutoyer, mais le vouvoiement ne semblait être de forme. Et sincère, alors que je restais désolée qu'elle ait connue la mort d'un proche. Le plus dur.
(c) DΛNDELION
Contenu sponsorisé

Everything is temporary [Tasha] Empty Re: Everything is temporary [Tasha]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum