Aller en bas
Milo Reinar
DATE D'INSCRIPTION : 25/03/2015 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : meeka, astrid, richard & elias MESSAGES : 1126 CELEBRITE : Chris Evans COPYRIGHT : AVA HOODWINK ; SIGN poésies cendrées METIER/APTITUDES : Antiquaire - Gardien du savoir (option chasse quand besoin) TRIBU : pikuni POINTS GAGNES : 105
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

( Not trying to save the world, just trying to do our part ) _ Hyacinthe Empty ( Not trying to save the world, just trying to do our part ) _ Hyacinthe

le Lun 10 Juin - 19:36
ETE 2118. Il faut profiter des beaux jours lorsqu’ils pointent le bout de leurs nez. Ce n’est pas toujours facile mais de manière générale, il faut faire ce qu’il faut, qu’on l’accepte ou non. En réalité, Milo aime les jours de pluie, la fraîcheur du vent, ces moments où il faut se glisser sous une fourrure pour se sentir mieux. Il sait que ce n’est pas le cas de tout le monde. Qu’est-ce qu’il y peut ? Il est au courant qu’il n’est pas comme les autres, il n’a jamais cherché à être différent. En fait, il aime le fait d’être original, si on peut le dire ainsi. Il ne s’en plaint jamais, il ne s’offusque que trop rarement. En fait, il laisse les autres parler et s’ils ne le font pas en bien sur lui, il ne les calcule même pas. Mais Milo est social et attachant, on l’apprécie de manière générale alors c’est facile. Le jeune Pikuni s’en moque en fait, qu’on le trouve bizarre juste parce qu’il n’aime pas quand il faut trop chaud. De toute manière, tout le monde a un avis sur tout. C’est quelque chose qu’ils aiment tous. Une passion qu’on ne comprend pas vraiment parce qu’on suppose que c’est plus facile comme ça. L’antiquaire trouve d’ailleurs que ça protège les affaires, quand il fait plus froid, quand, bien sûr, ce n’est pas trop humide parce que dans ces cas-là, tout devient plus difficile.

Journée posée, il n’a pas envie de fureter aujourd’hui. Se promenant, errant à droite et à gauche, il ne fait pas attention aux choses qui l’entourent. Un peu rêveur, comme cela lui arrive parfois, il observe les arbres, les maigres feuilles qui tombent et les animaux qui croisent sa route. Pas beaucoup, bien sûr, l’homme continue de faire peur aux créatures dehors. Il hausse les épaules et n’y prête qu’à moitié attention parce qu’il ne voit pas à quoi ça pourrait bien servir. Les choses ne sont pas évidentes en général, quand on s’attarde sur tous les détails, il imagine facilement qu’on peut devenir fou, qu’on peut perdre le contrôle. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire parce que ça ne se passe pas toujours comme on le souhaite. Malgré les années passées après la radioactivité et un respect plus prononcé de la nature par la majorité des personnes, il ne faut pas nier que ça n’a pas été facile pour tout le monde. Au contraire, d’ailleurs. Les créatures continuent de voir le mal en eux, et eux, ils continuent de douter d’eux-mêmes.

Un soupir s’échappe des lèvres de l’homme alors qu’il s’approche doucement d’une maison. Elle est en piteuse état, et on pourrait penser qu’elle est abandonnée. Pourtant, ce n’est pas le cas, il le voit bien. Certains aspects sont entretenus et il n’est pas possible que cela ressemble à cela après un certain temps écoulé. Il ne devrait sans doute pas être là, la personne à qui cette maison appartient finira par revenir et il ne sait pas comment il le prendra, de le voir sur la route. Ce n’est pas facile en fait. Et ce n’est pas bon non plus de traîner dans un lieu qu’il ne connaît pas vraiment.

Mais il reste, et les minutes coulent alors qu’il observe les lieux. Quand son attention se porte sur l’homme un peu plus loin, il penche un peu la tête de côté pour l’examiner. Il semble porter le poids du monde sur les épaules, ne semblent pas aller bien, semble mal à l’aise et malade, peut-être même. Il ne saurait le dire puisque plusieurs mètres les séparent. Il lui fait un rapide signe de la main, alors qu’un sourire se dessine sur ses traits. Paraître amical, lui montrer qu’on n’a aucune animosité. Sait-on jamais puisque ce serait stupide de mordre la poussière juste pour une première impression déplacée. Et maintenant, il faut s’afficher et se montrer aimable et poli. Et surtout, il ne faut pas critiquer la maison et montrer qu’on la trouve un peu pourri. Parce que bon… C’est vrai qu’elle est un peu abîmée. " Hey, salut. Sympa ta.. Maison. ". On peut clairement mieux faire, il le sait. Mais qu’est-ce qu’il y peut ? Dans le fond, il a fait de son mieux. Ce n’est juste pas assez et sa pensée a dépassé sa parole. Il se sent un peu con, voilà tout. Et le fait d’être incapable de trouver les bons mots, ça n’aide absolument pas à améliorer les choses, c‘est un fait. Mais il essaie, et espère que l’autre ne le prendra pas mal. Souvent, le premier échange détermine la relation entre deux individus. Qui sait, ça se passera peut-être bien ?

Spoiler:
Je ne savais pas trop où l'ouvrir, du coup tu me diras si ça te va ou si tu veux le mettre ailleurs et je le déplacerais. ( Not trying to save the world, just trying to do our part ) _ Hyacinthe 484338566
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum