Aller en bas
— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 334 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 11
Voir le profil de l'utilisateur

 “a sweet memory” (eirik) Empty “a sweet memory” (eirik)

le Ven 17 Mai - 21:28

— a sweet memory
MAI 2095

Six ans de regard brisé sur ce monde. Six ans d’existence, filouté par une mémoire trop nouvelle. Une jeunesse déjà inexistante pour un esprit fragilisé par la peur. Oui, Irina à peur. Constamment. Elle a l’impression que son oncle l’observe grandir. Que le roi ricane derrière sa couronne, fier d’être celui sur le trône, fier d’avoir détruit le seul père que l’enfant n’a jamais eu. C’est comme un premier souvenir de ce monde, deux frères qui s’entretue pour un objet. De l’or et des pierres sur une tête. Pourquoi tuer pour diriger ? La logique lui échappe. De toute manière, elle n’est pas importante, elle le sait. Contrairement à eux. Isaak. Prince hérité surprotégé, couvert de présent à la moindre occasion. Lui et son frère, des chouchous. Des enfants adorés, aimés. Ils sont une famille. Parfaite ensemble, parfaite pour l’avenir qui leur est réservé. Des héritiers, des combattants, des princes.

Et elle ? Une princesse, oui, mais délaissé. A côté, Irina fait tâche. Un vulgaire caprice, inoffensive. Il n'y a pas de danger à laisser une fille vivre, après-tout. Pas de risque qu'elle plante une lame dans le coeur de pierre du roi. Non, aucune...

Sous la tutelle d’une gouvernante qui ne laisse que trop de peu de place à la curiosité. Non, Irina. Ne fait pas ça, ne fait pas ci. Des limites qui frustrent la jeune fille, qui n’annonce que plus de questions. Les pourquois, elle ne peut que les prononcer en espérant avoir un jour une réponse. Un semblant de chemin qui se trace devant.

Six ans, et déjà cette impression que la cage est réelle. Que la clémence du roi n’est en réalité qu’une punition.

Irina aimerait avoir plus de liberté, sortir du palais, apprendre des tas de choses ! Comme lire les étoiles et jouer avec les autres enfants ! Se battre aussi, parce qu’elle est fascinée par la violence qui règne dans l’arène. Quand elle suit le reste de la famille royale pour aller observer les gladiateurs, elle a les yeux qui brillent.

« Wouah ! » Une tape à l’épaule lui indique de se calmer et, bien élevée, la petite Irina ferme la bouche et reprend son calme. Sa gouvernante est juste derrière elle, debout devant l’arène quasi-vide. La journée démarre à peine, le soleil n’a pas encore atteint son pic. Elle guide ensuite l’enfant vers les gladiateurs, dont la plupart s’entraînent. Face à la princesse, certains s’écartent, la salue poliment. Royale malgré son âge ridicule. Peu importe, Irina ne cherche qu’un seul homme en particulier. Qu’un combattant qui a charmé son cœur de gamine.

Face à Eirik, elle freine la cadence. Deux gardes se posent pour garder une distance correcte entre le sang noble et le reste. Le reste des gladiateurs est vite renvoyé.

Il n’y a rien entre la princesse et Eirik à part de la distance.

« C’est vous ! » Son enthousiasme trahit son admiration. Cette fois, pourtant, pas de gouvernante pour l’arrêter. Celle-ci se contente de se pencher à son oreille et de murmurer un simple ‘joyeux anniversaire princesse’.

Oh, c’est vrai. C’est aujourd’hui.

@Eirik Thorvald
Eirik Thorvald
DATE D'INSCRIPTION : 15/06/2015 MULTICOMPTES : Gen Deng, Leary Wrath, Skylar Rees, Cyd Raye MESSAGES : 384 CELEBRITE : Colin Farrell COPYRIGHT : ABΔИDON METIER/APTITUDES : ancien esclave, participe à la rébellion Rahjak TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 20
Voir le profil de l'utilisateur

 “a sweet memory” (eirik) Empty Re: “a sweet memory” (eirik)

le Mar 4 Juin - 14:37
Il n’a que vingt-deux ans, mais il en paraissait tellement plus. Les cheveux coupés le plus court possible, le regard foncé hanté déjà par les démons. Enfant de la mine qui se retrouvait ici. Enfant de la mine devenu gladiateur qui ignorait tout de son avenir, de sa prochaine chute, de son retour dans la mine. Il était musclé, forcé à l’être pour survivre. Il était dans l’arène des gladiateurs et quand le roi le demandait, il tuait ses adversaires sans jamais froncer les sourcils. Il avait une allure de démon, la peau foncée, usé par le soleil. Il était agile, rapide et vicieux. Le démon, on le nommait ainsi. Sans ami, sans famille, sans rien et il survivait avec arrogance. Ici, on le nourrissait bien mieux que dans les mines. Ici, il avait souvent deux repas par jour et bien équilibrés. Il profitait de chaque bouchée comme de la dernière car à chaque combat, cela pourrait être le dernier. Aujourd’hui était un jour spécial, les maîtres étaient nerveux, ils attendaient quelque chose. On le fit approcher plus que de coutume et Eirik baissa la tête. Démon domestiqué qui devait obéir s’il voulait vivre. On lui dit d’être sage aujourd’hui et d’être un bon chien de garde, d’être beau, mais de ne pas faire trop peur, quelqu’un allait venir. Le gladiateur se demanda bien qui, mais se tut.

Il reprit l’entraînement avec son adversaire préféré. Ils ne s’étaient pas encore affrontés, mais cela viendrait un jour et probablement une mise à mort épique serait demandée. Ils étaient les deux jeunes favoris du moment, les stars. Eirik tentait de ne pas trop s’attacher, mais difficile dans ce monde d’hyène. Difficile de laisser son cœur de côté quand on avait la jeune vingtaine. Le soleil était encore bas, mais c’était le meilleur moment pour se battre. Il eut une onde d’énergie et Eirik bloqua un coup, voyant des gladiateurs au loin s’arrêter, s’écarter. C’était probablement la personne attendue. Il repoussa sans pitié son adversaire d’un coup de pied. « Tss, tu vas me le payer. » Mais pas le temps de répliquer pour l’autre, que des gardes surgirent et que les deux hommes se séparèrent. Une gamine haute comme trois pommes leur faisait face, mais pas n’importe qui, la princesse Irina. Eirik cherchait du regard quelqu’un de plus digne que la princesse, mais il n’y avait qu’elle et semblait-il, une gouvernante. Son adversaire se retira, ainsi que le reste des gladiateurs, ne laissant qu’une arène vide. Eirik ne sut pas quoi dire face à la voix fluette, il restait bouche-bée.

Bouche-bée devant une princesse qui était enthousiasme de le voir, voire admirative ? Personne ne l’avait jamais admiré. Ils devaient se tromper. « Oui c’est moi, Princesse, Eirik Thorvald pour vous servir. » Il regarda les gardes, la gouvernante, devait-il poser un genou à terre ? Non. Le démon avait ses limites bien sûr. Déjà parler lui demandait beaucoup, sa voix était rauque, basse comme s’il sortait des enfers. Le gladiateur avait encore son arme à la main. Il sentait les gardes tendus. Il se demandait bien ce que la gouvernante avait dit à la gamine. Une gamine, oui une enfant avec du sang royal qui pouvait très bien demander à ce qu’il meure aujourd’hui. Eirik recula de trois pas et fit tourner avec calme son épée dans sa main. Les gardes se tendirent encore plus et le brun ténébreux fit un sourire arrogant. Il posa son regard de flamme sur la fillette. Il ne lui ferait rien, il ne toucherait jamais à une enfant, surtout pas avec ce regard. « J’imagine que vous aimez les combats. » Comme toute bonne Rahjak elle devait aimer voir le sang couler. Eirik n’avait aucune délicatesse avec ses cadets. C’était un vrai bulldozer quand il s’y mettait. Peut-être rencontrait-il sa première fan, il avait du mal à y croire, mais pourquoi pas.
— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 334 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 11
Voir le profil de l'utilisateur

 “a sweet memory” (eirik) Empty Re: “a sweet memory” (eirik)

le Ven 28 Juin - 21:11

— a sweet memory
MAI 2095

C’était incroyable et peut-être un peu surréaliste pour l’enfant, et pourtant elle était là. Dans sa petite robe de coton, le regard amoureux posé sur ce qu’elle considère être le meilleur gladiateur du monde – en même temps, sa vision du monde est assez limitée à son grand château et au dessert immense qui l’entoure. Elle se demande, d’ailleurs, de quoi les autres monarches ont l’air, dans leurs forêts profondes et leurs hautes montagnes. Ils ne doivent pas être très beau, sans doute parce qu’ils n’ont pas la force du soleil pour les éclairer. Elle-même, elle se considère très jolie. C’est d’ailleurs sa couleur de peau qu’elle adore, dorée. Plus jeune encore, elle se demandait si elle n’était pas constitué d’or, mais on lui a très vite expliqué que ce n’était pas possible. Quel dommage !

Que la petite Irina soit aussi admirative de celui qui était nommé le démon, était sujet à controverse par ses cousins plus âgés. Ils sont bien trop aveugles pour voir la grandeur du soldat qui a su, au fil de chaque combat, prendre le dessus et survivre. Et c’est ça qu’elle adore, Irina. La manière dont il défit la mort. Non, pour Irina, il mérite amplement son admiration la plus totale.

« Vous êtes si grand, je suis impressionné Eirik Thorvald. » La différence était improbable. Elle, si jeune, si petite. Lui, véritable monstre. Il manie si bien son épée que ses yeux brillent. Un jour, elle sera capable de faire ça, elle aussi. De prendre une arme et d’affronter la mort. C’est au Roi qu’elle pense. À celui qui lui a pris son père, son trône, sont droit à la couronne. C’est trop tôt peut-être, mais sa gouvernante n’a pas manqué à sa mission secrète, celle de faire naître une rancune trop grande. Trop dévorante. C'est encore ridicule, mais elle ne se doute pas de l'ampleur que cette vengeance aura sur elle.

« Beaucoup ! » Irina regarde autour d’elle. « Wouah, je suis dans l’arène. » Elle se met à courir sous le regard anxieux des gardes, mais la gouvernante les rassure. Il n’y a pas de raison qu’il se passe quoi que ce soit. Le gladiateur sait sa position. « Je vous ait vu, vous savez ! Je n’ai jamais vu personne comme vous. Je vous aime beaucoup. » Elle tient ses mains derrière son dos, bouge son bassin faisant voler sa petite robe. Sa gouvernante lève les yeux aux ciels et ajoute un simple : « Princesse. » « Oh, ça va. J’ai bien le droit de dire ce que je pense non, c’est mon anniversaire après tout. » Et elle tire la langue tout en s’approchant du gladiateur.

« Et pour une fois que je peux respirer en dehors de ma chambre. » Elle repose ses yeux sur Eirik, tout sourire. Il est vraiment très beau. Et pourtant, il a cet air de souffrance, de ceux qui ont un destin cruel. « Comment êtes-vous devenu aussi fort ? » Puis, elle murmure en espérant être assez loin pour que personne ne l’entende – mais sa discrétion est ridicule. « Moi aussi, je veux taper des gens. » Isaak en particulier, tellement plus âgé et arrogant, il ne survivrait pas une seconde ici.

@Eirik Thorvald
Contenu sponsorisé

 “a sweet memory” (eirik) Empty Re: “a sweet memory” (eirik)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum