Aller en bas
Cyd Raye
DATE D'INSCRIPTION : 12/03/2017 PSEUDO/PRENOM : Ponyta MULTICOMPTES : Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Skylar Rees MESSAGES : 167 CELEBRITE : Ruby Rose COPYRIGHT : Angie METIER/APTITUDES : notion de soin, orientation, guérisseuse TRIBU : ex-Kovarii chez les naoris POINTS GAGNES : 115
Voir le profil de l'utilisateur

Questions et murmures dans les arbres | Hécate Empty Questions et murmures dans les arbres | Hécate

le Mer 20 Fév - 18:03
Cyd avait passé quelques mois auparavant les tests nécessaires pour se faire reconnaître en tant que druide au sein des naoris. C’était une manière pour elle de s’intégrer dans cette tribu. Au début, elle ne voulait pas vraiment s’intégrer et puis finalement, elle s’était habituée à être ici, à se faire une raison que jamais plus elle ne verrait son île natale. Oui cela faisait mal, c’était une douleur indescriptible, mais elle devait faire avec. Il y avait des jours sans et des jours avec. Au moins, maintenant elle travaillait et s’occupait des gens. Elle soignait les hommes dans sa tribu auparavant, mais le rapport de force était différent. Maintenant elle soignait aussi des hommes naoris et cela faisait étrange. Ils n’étaient pas timides face à elle ou soumis, non ils étaient normaux, si le terme normal convenait. Elle enchaînait les journées ainsi et se noyait dans le travail pour oublier la peine qui pouvait serrer son cœur. Elle avait arrangé un petit peu sa petite hutte qu’elle partageait avec sa sœur et sa nièce. Aujourd’hui, Cyd avait un objectif, aller voir Hécate. Elle trouvait son amie en retrait depuis quelques temps.

Encore si c’était avec les naoris, cela ne la dérangerait pas, mais avec elle ? Cela la dérangeait. Elle voulait savoir ce qui se passait. Un homme avait-il embêté son amie ? Cyd ne l’espérait pas. Elle savait que les hommes naoris n’étaient pas comme ceux des Kovariis, mais Harlan l’avait aussi rassurée, alors normalement elles ne risquaient rien ici. Mais la guérisseuse voulait vérifier. Elle ne savait pas où trouver Hécate, elle espérait la trouver sur le campement des naoris. Peut-être son amie était-elle sortie ? Elle verrait bien. Avant tout, l’androgyne devait encore soigner quelqu’un. Son look androgyne et sa manière de parler d’elle, d’accepter son côté masculin ne semblait déranger personne ici. Elle n’avait reçu aucune remarque, aucun regard de travers. Tout le monde semblait trouver cela normal au final. Cyd se sentait enfin elle-même. Elle n’avait plus besoin de se cacher. Elle pouvait s’habiller comme elle voulait. Elle avait trouvé des tenues qui saillaient moins le peu de poitrine qu’elle possédait et elle se sentait mieux. Elle pouvait jouer avec les codes, son genre et elle se sentait bien. La brune passa une main dans ses cheveux courts qu’elle avait coupé récemment et rasé l’arrière de son crâne avec un couteau.

Un bon barbier avait accepté de lui coiffer les cheveux et de tailler ses cheveux comme ceux des hommes. Mais au final, qu’est-ce que cela voulait dire être homme ou femme ? Pas grand-chose se rendait-elle compte. Ouf, enfin terminée se dit-elle en s’essuyant le front. Les premières chaleurs de printemps revenaient. Cela faisait du bien. Maintenant, elle devait chercher Hécate. Elle commença à sortir de la hutte qui lui permettait de soigner les autres. Son sac en bandoulière, elle se mit à traverser la zone du campement en recherchant son amie. Elle s’éloigna déjà de quelques maisons, s’enfonça derrière quelques arbres. On lui avait indiqué un endroit où Hécate pourrait être. Elle distingua une silhouette cachée et crut deviner que c’était elle. Elle s’approcha lentement, faisant volontairement du bruit pour ne pas la surprendre. Elle pouvait être silencieuse comme une ombre quand elle le voulait, mais là, elle ne voulait pas en rajouter une couche en surprenant Hécate. « Hécate ? » Oui c’était bien elle. « Comment tu vas ? » Elle se demandait si elle faisait bien de venir la voir, mais elle avait besoin de savoir. Peut-être ne serait-elle pas la bienvenue et se ferait-elle chasser, mais tant pis. Elle avait besoin de la voir et de la percer à jour car elle ne la sentait vraiment pas d’humeur.
Hécate Pankara
DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2017 PSEUDO/PRENOM : Aenah / Marie MESSAGES : 304 CELEBRITE : Mimi Elashiry COPYRIGHT : MAD SOUNDS (av), poésies cendrées.(sign), Gingerbread (gif) METIER/APTITUDES : Guerrière et chasseuse TRIBU : Kovarii, aujourd'hui chez les Naoris POINTS GAGNES : 85
Voir le profil de l'utilisateur

Questions et murmures dans les arbres | Hécate Empty Re: Questions et murmures dans les arbres | Hécate

le Mar 2 Avr - 15:05
Le temps passait relativement vite depuis qu’elle était chez les Naoris, encore plus depuis quelques mois. Chaque jour, la même routine. Se lever, se préparer, prendre son arc et passer sa journée en forêt. Hécate rentrait la plupart du temps bredouille, la tête bien trop pleine de questions pour se concentrer sur la chasse. Mais c’était le seul moyen qu’elle avait trouvé pour s’éloigner des journées entières du village. Elle ne supportait plus de passer devant Sa maison. Elle ne l’avait pas recroisé depuis leur dernière altercation. Elle ne le comprenait pas et elle se sentait totalement impuissante. Hécate avait pourtant tout essayé, en vain. La mère d’Hécate avait bien senti un changement opéré chez sa fille mais cette dernière préférait garder pour elle les raisons de son mutisme.

La jeune femme retournait les évènements dans sa tête, repassant en boucle leurs échanges, son visage. La frustration qu’elle ressentait dévorait toute son énergie, grignotant le peu dont elle disposait pour faire semblant. Elle n’avait plus envie de faire comme si tout allait bien. Mais Hécate n’avait pas non plus envie de parler, c’est la raison pour laquelle, une fois encore, elle prit son arc et se dirigea vers l’extérieur du village. Elle n’avait aucune idée de sa destination mais rester au village était au-dessus de ses forces. La jeune femme avait besoin de s’occuper, de se rendre utile, ou du moins essayer. Il y avait de forte chance pour que son butin soit encore une fois bien maigre.

Elle n’était pas très loin du village lorsqu’elle s’arrêta derrière un arbre. Posant son arc, elle entreprit de tresser ses cheveux car la journée était particulièrement douce et elle aurait rapidement chaud avec l’épaisseur de ses cheveux. Elle allait reprendre son arc lorsqu’elle entendit des pas s’approcher. Hécate releva la tête lorsqu’une voix prononça son prénom et c’est le visage de Cyd qui apparut. La jeune femme n’était pas totalement surprise de la voir ici. Elle savait que son amie récoltait assez régulièrement des plantes. Cela faisait quelques temps qu’elles n’avaient pas pris le temps de se parler. Elle devait avouer que cela arrangeait Hécate, elle savait son amie particulièrement perspicace. Cyd avait été un soutien indéfectible pour elle à la mort de sa sœur. Elle l’avait soutenu pendant des années, l’aidant à lutter contre l’insomnie. Puis Ćiro l’avait guéri.

Cyd lui demanda comment elle allait. Hécate tenta d’afficher un sourire de façade. Un sourire qui s’effrita quand elle croisa le regard de son amie. Elle ne pouvait pas lui mentir, pas à elle. Cyd était finalement comme une grande sœur pour elle. Elle aussi en avait vu de toutes les couleurs. Son style avait dérangé plus d’une Kovarii, là où Hécate n’y avait jamais accordé aucune importance. Hécate tenta de se persuader. Elle pouvait comprendre. Alors le trop plein d’émotion contenu ces dernières semaines débordèrent. Hécate sentit les larmes lui monter aux yeux sans qu’elle parvienne à le contrôler. Sans un mot, elle s’approcha de Cyd et se blottit dans ses bras. Hécate laissa échapper quelques sanglots, profitant de la douceur de Cyd et du réconfort qu’elle lui apportait. Lorsque les larmes se tarirent, elle s’écarta un peu de son amie et lui offrit un sourire triste. Elle lui devait des explications, elle devait être complètement perdue face à la réaction d’Hécate. « Je crois que je suis amoureuse Cyd. » La jeune femme essuya les larmes sur ses joues et lâcha un lourd soupir. Les yeux dans le vague, elle avoua ce qu’elle n’avait avouer qu’à demi-mot à Clio. « De Ćiro. » Elle n’avait jamais dit à tout haut ce qu’elle ressentait pour lui mais elle savait aujourd’hui pourquoi elle souffrait autant. La place qu’il avait pris dans son cœur était particulière. Elle l’aimait bien plus qu’un ami et elle avait cru que c’était réciproque, avant qu’il ne la repousse. Elle ne comprenait plus rien, à part qu’elle était totalement perdue.
Cyd Raye
DATE D'INSCRIPTION : 12/03/2017 PSEUDO/PRENOM : Ponyta MULTICOMPTES : Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Skylar Rees MESSAGES : 167 CELEBRITE : Ruby Rose COPYRIGHT : Angie METIER/APTITUDES : notion de soin, orientation, guérisseuse TRIBU : ex-Kovarii chez les naoris POINTS GAGNES : 115
Voir le profil de l'utilisateur

Questions et murmures dans les arbres | Hécate Empty Re: Questions et murmures dans les arbres | Hécate

le Dim 5 Mai - 8:58
Hécate avait de très belles tresses. Cyd crut un instant que cela allait, jusqu’à qu’elle voit son sourire. Un sourire de façade qui s’effritait avec une rapidité déconcertante. Elle crut voir des émotions se succéder sur le visage de son amie et ouvrit les bras alors qu’elle l’accueillit contre elle. Des pleurs résonnèrent dans la forêt, mais la guérisseuse ne dit rien. Elle avait toujours eu ce rôle depuis qu’elle était formée dans son métier. Rassurer les autres, écouter les pleurs et laisser les gens parler quand ils le désiraient. Cela demandait de la patience et de l’écoute. Lentement, elle massa le dos de Hécate avec toute la douceur dont elle était capable, sans jamais en faire trop. Elle la laissa s’écarter quand les larmes se tarirent et la regarda. Probablement que son regard renvoyait les questions qui la hantaient. Les mots de Hécate la frappèrent en pleine tête et elle ne bougea pas. L’androgyne ne sut pas vraiment quoi dire quand son amie lui dit être amoureuse. C’était bien un problème qu’elle n’avait jamais soigné. Elle soignait les corps, des fois un peu les âmes, mais jamais les peines de cœur. La brune ne savait pas quoi faire. Elle n’osait même pas demander qui était l’heureux élu, ou l’heureuse élue. Un naori ? Non.

C’était la pagaille dans sa tête. Elle cherchait encore quoi dire quand elle entendit le soupir de son amie. Elle leva son regard clair sur elle. Ciro, Ciro ? « Ciro ? » Elle devait avoir mal entendu. Elle visualisait très bien Ciro et jamais, elle ne l’aurait cru capable d’aborder une femme. Encore plus une femme comme Hécate. Cyd décida de chasser ses pensées déplacées. Son amie avait besoin d’aide, pas besoin de paroles médisantes. « Est-ce une mauvaise chose ? » Elle parlait avec douceur, essayant de comprendre. Ciro n’était pas l’homme le plus simple de la tribu, mais il était gentil. Cyd ne savait pas comment accompagner son amie dans cette étape. « De quoi as-tu besoin ? » Une simple demande, claire et nette. C’était le plus simple. Son amie avait peut-être besoin de conseil en amour, sauf que Cyd n’était pas une bourreau de cœur. Elle avait eu des conquêtes féminines, mais elle était assez volage et ne s’était jamais vraiment posée. De plus, elle était convaincue que la psychologie des hommes et des femmes était différente, encore plus chez les Kovariis où tout était séparé et déterminé entre femmes et hommes.

Calmement, la guérisseuse s’assit sur un tronc d’arbre mort, mais pas trop mou. Il était inutile de s’inquiéter et de se faire déborder par les émotions. Elle n’avait pas à être inquiète, Hécate ne risquait rien avec Ciro, Cyd en était convaincue. Elle avait bien senti son amie et que quelque chose clochait. Elle était au moins contente que cela ne concernait pas les naoris. Elle avait toujours peur que les femmes de sa tribu ne s’habituent pas à la vie ici. Elle s’inquiétait beaucoup moins pour les hommes, c’était une chance de renouveau. Ils vivraient mieux ici que dans la tribu Kovarii, elle était très lucide les concernant. Sa tribu n’avait pas été toujours juste. Malgré tout, elle serait toujours fidèle aux Kovariis, même si elle-même avait aussi subi de la part des femmes de sa tribu. Sa différence, son côté plus qu’androgyne avait achevé de l’exclure de sa tribu. Elle était heureuse ici, mais elle n’en parlait pas trop car elle ne voulait pas blesser certaines femmes qui souffraient d’être ici. La tournure de cette après-midi était très différente de ce qu’elle pensait en allant voir son amie. Mais ce n’était pas grave, elle avait le temps de l’écouter.
Hécate Pankara
DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2017 PSEUDO/PRENOM : Aenah / Marie MESSAGES : 304 CELEBRITE : Mimi Elashiry COPYRIGHT : MAD SOUNDS (av), poésies cendrées.(sign), Gingerbread (gif) METIER/APTITUDES : Guerrière et chasseuse TRIBU : Kovarii, aujourd'hui chez les Naoris POINTS GAGNES : 85
Voir le profil de l'utilisateur

Questions et murmures dans les arbres | Hécate Empty Re: Questions et murmures dans les arbres | Hécate

le Mer 12 Juin - 15:04
QUESTIONS ET MURMURES DANS LES ARBRES
Cyd & Hécate


La sidération de Cyd dans un autre contexte l’aurait sans doute fait rire. Personne n’avait jamais rien soupçonné entre elle et Ćiro, ils étaient bien trop discrets pour que des signes puissent les trahir. La tâche s’avérait un peu plus compliqué vis-à-vis de leur famille respective. La mère d’Hécate avait surpris sa fille plusieurs fois, un sourire mystérieux aux lèvres, et la sœur de Ćiro s’était doutée que quelque chose se passait entre eux avant qu’elle en disparaisse du village et que Ćiro soit aux abonnés absents. Hécate n’avait aucune idée du réel drame qui s’était joué et n’envisageait pas un seul instant que la sœur de Ćiro ait pu le battre à mort. Alors elle ne comprenait pas pourquoi il se montrait si distant, si froid avec elle. Il y a quelques mois, il était le garçon le plus doux et le plus prévenant qu’elle n’est jamais rencontrée. Le changement qui s’était opéré chez Ćiro était saisissant et le mystère restait entier.

Cyd l’interrogea, semblant ne pas comprendre le conflit intérieur d’Hécate et ses pleurs. Il est vrai qu’elle débarquait totalement et sans explications, elle ne pourrait pas l’aider. Lorsqu’elle lui demanda ce qu’elle avait besoin, Hécate sentit ses yeux à nouveaux s’embuer de larmes et tenta de les contenir difficilement. Si la jeune femme pouvait se montrer forte avec un tempérament de guerrière, elle était aussi dotée d’une certaine sensibilité et c’était sans doute l’un de ses traits de caractère qui lui avait permis de voir au-delà de la face affichée par Ćiro. Il était loin d’être aussi naïf qu’il ne le laissait paraître.

Hécate finit par s’asseoir à côté de son amie, rassemblant ses idées et essayant de retrouver son calme. Cela ne servait à rien de pleurer, il fallait qu’elle comprenne ce qu’il pouvait bien se passer dans la tête de l’homme qu’elle aimait. Mais il fallait d’abord qu’elle s’explique auprès de Cyd. « Ça fait plusieurs mois que je ressens plus que de l’amitié pour lui et j’ai cru que c’était réciproque. Enfin, je pense que ça l’était. » Hécate se replongeait dans ses souvenirs, repassant le fil des évènements dans sa tête. « On n’a commencé à se rapprocher sur l’île, un peu avant la tempête. Et ici, on s’est embrassé. » Les joues de la jeune femme rosirent au souvenir des lèvres de Ćiro sur les siennes. C’était elle qui avait initié le baiser mais elle avait senti combien il en avait envie aussi. La douce nuit étoilée qu’ils avaient passée ensemble restait gravé dans sa mémoire. « Et depuis quelques mois, Ćiro reste enfermé chez lui. Il ne veut voir personne. » Les mains d’Hécate commencèrent à jouer distraitement avec l’une de ses nattes. « Mais je l’ai vu à la fin de l’automne. Il était sorti chercher du bois, je crois. Si tu l’avais vu… » Hécate croisa le regard de son amie avant de poursuivre. « Il avait maigri, il boitait. Il avait même une grande cicatrice sur la joue. » Elle finit par dire dans un souffle. « Je ne l’avais jamais vu comme ça… » Leur rencontre lui revenait en tête, et elle pouvait presque le revoir devant elle, tellement le souvenir était net. « Mais il m’a repoussé. Comme s’il ne s’était rien passé entre nous. », termina-t-elle, une larme solitaire roulant sur sa joue. Elle leva les yeux vers Cyd, en quête de son aide, d’un conseil ou d’une solution. « Je ne sais plus quoi faire. ».
(c) DΛNDELION
Cyd Raye
DATE D'INSCRIPTION : 12/03/2017 PSEUDO/PRENOM : Ponyta MULTICOMPTES : Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Skylar Rees MESSAGES : 167 CELEBRITE : Ruby Rose COPYRIGHT : Angie METIER/APTITUDES : notion de soin, orientation, guérisseuse TRIBU : ex-Kovarii chez les naoris POINTS GAGNES : 115
Voir le profil de l'utilisateur

Questions et murmures dans les arbres | Hécate Empty Re: Questions et murmures dans les arbres | Hécate

le Dim 28 Juil - 21:55
Cyd voyait bien que son amie prenait sur elle pour ne pas complètement exploser et elle admirait cela. Elle ne se doutait que très peu de ce qu’elle traversait émotionnellement. Elle n’avait jamais été vraiment amoureuse et à connaître de véritable bouleversement. Elle avait souvent papillonné entre les femmes de sa vie. Elle fut contente que son amie la rejoigne et lui parle. La guérisseuse resta sans voix. Hécate et Ciro étaient ses amis, mais elle ne s’était jamais doutée que Hécate ressentirait quelque chose pour l’autre homme. Elle garda cette réflexion pour elle, elle ne voulait pas être désobligeante. Cela serait déplacé. Elle apprit quand avait eu lieu leur premier baiser et regarda son amie rougir. Cela lui faisait étrange de voir Hécate autant touché. Elle n’avait pas l’habitude. D’un autre côté, elle était fière d’elle, qu’elle ose lui montrer tout cela sans sourciller. Les émotions existaient, mais Hécate avait été une guerrière et Cyd savait très bien comment se comportaient habituellement les guerrières, elles ne partageaient pas grand-chose.

Elle attendait la suite de l’histoire car elle pressentait bien une chute. Ce fut pour cette raison qu’elle garda le silence tout le long des paroles de Hécate. La réaction de Ciro l’étonna énormément et elle fronça les sourcils. Elle ne s’attendait pas à une telle réaction de sa part. La description de Ciro lui créa un tressaillement d’effroi. Elle ne l’avait pas vu depuis longtemps, accaparée à sa vie ici, sa nouvelle vie. Elle s’en voulut énormément. « Il a été battu. » Elle ne voyait que cela comme solution. Il ne pouvait pas s’infliger de telles blessures de cette manière et s’affamer, sauf si quelqu’un le malmenait. Une femme de sa famille ? La larme de l’autre brune la toucha et Cyd se permit de lui caresser le bras en signe de compassion. « Il doit te repousser pour t’empêcher de poser des questions. Ce n’est pas le Ciro que nous connaissons. » Non, il n’était pas aussi cruel, ni même aussi repoussant. Il était un peu timide, humble. Jamais il n’aurait repoussé Hécate après un baiser. C’était ce que voulait croire Cyd. Elle ne voulait pas croire que son ami soit si affreux. « Une femme de son entourage ou du tien, a dû intervenir. Quelqu’un était au courant pour vous ? » C’était la seule possibilité. Même s’ils étaient chez les naoris, les vieilles Kovariis pliaient en grinçant des dents.

Peut-être qu’une Kovarii désapprouvait que Ciro se soit approché de Hécate, l’ait séduite, car cela devait être interprété ainsi et avait décidé de lui donner une sacrée leçon physique. Cyd repensa aux paroles de Harlan, de son désir d’être là en cas de souci quant à l’intégration des Kovariis. « Il faut en parler à un naori. » Ou alors Ciro était vraiment un sacré bon parleur, mais non. « Ciro n’est pas ainsi. Il voit les gens, même moi je ne le vois plus. Son état physique que tu décris, m’inquiète énormément. » Ce n’était pas son état normal. Quelque chose clochait. Pour autant, Cyd ne se voyait pas débarquer chez lui et forcer le passage. Il n’apprécierait pas, ce ne serait pas juste. La guérisseuse devait poser une question cruciale, elle n’avait pas envie, mais il le fallait, pour tout connaître. « Avant ça, ce que tu me décris. Vous êtes-vous quitté en mauvais terme ? » Son regard était désolé de poser cette histoire. Peut-être le jeune couple s’était-il disputé, que Ciro avait eu une mésaventure et en voulait encore à Hécate ? Aucune idée. Elle n’était pas dans sa tête. Comment pouvait-elle savoir ? Cyd savait soigner les corps, les âmes, mais les histoires d’amour… Elle savait que deux amants pouvaient se déchirer par passion. Elle ignorait comment ce couple fonctionnait. En tout cas, ils avaient bien caché leur relation. Même elle qui les côtoyait, elle ne s’était doutée de rien.
Contenu sponsorisé

Questions et murmures dans les arbres | Hécate Empty Re: Questions et murmures dans les arbres | Hécate

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum