Aller en bas
Game Master
DATE D'INSCRIPTION : 28/05/2014 PSEUDO/PRENOM : Le Grand Manitou MESSAGES : 2232 CELEBRITE : Nobody POINTS GAGNES : 60
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

Roue du RP → Rachel, Leary & Sherazade Empty Roue du RP → Rachel, Leary & Sherazade

le Dim 27 Jan - 17:39
Roue du RP → Rachel, Leary & Sherazade


L’hiver reste rude, à l’approche de février, et de la montagne. Si la neige a cessé de tomber une fois au plus proche du niveau de la mer, les alentours n’en restent pas moins frais, si ce n’est froid. Pourtant, le ciel bleu et le soleil tapant offrent une illusion de chaleur dans laquelle certains d’entre vous sont tombés…

Rachel, tu t’es éloignée des cents, cherchant certainement à te prouver à toi-même que tu es mieux aujourd’hui, et que tu parviendras à ramener de nouveaux ingrédients au campement. Cependant, la fine couche de neige recouvrant le sol est traîtresse, et tu ne vois pas le piège disposé là pour un quelconque prédateur. Finalement, c’est autour de ton pied qu’elle se resserre.

Leary, tu te promènes dans cette nature reposée, au ralenti. Tu t’attardes, de temps à autre, sur quelques plantes, te permets de redécouvrir celles-ci dans un autre moment. Pour une fois que rien de dangereux ne s’abat sur vous… Sur le chemin, tu croises cette silhouette, pas vraiment terrienne, que tu connais peut-être, et tu la suis, prêt à l’interpeller. Et tu finis aux premières loges du spectacle, quand les mâchoires du piège se referment…

Sherazade, il est temps pour toi de descendre du village Athna, d’aller voir si les différents pièges posés ont récolté une ou plusieurs proies. Tu t’es équipée, ne sachant pas quels types d’animaux tu allais pouvoir croiser, apprivoisant toujours ce nouvel environnement depuis un an. Et tu tombes sur un étonnant spectacle, avec ce qui semble être deux skaikru.

Et la bête s’approche, discrètement, des trois humains qui se tiennent là…




précisions


→ GM ne repassera plus sauf si demande explicite par mp. Dans ce cas, contactez Rowena Chakraan. De même si vous avez la moindre question ou précision à quémander.

→ Ce rp est laissé entre vos mains et votre imagination, n'hésitez pas à être créatif quant à vos aventures. Roue du RP → Rachel, Leary & Sherazade 484338566  

Rachel A. Gomez
DATE D'INSCRIPTION : 07/05/2018 PSEUDO/PRENOM : Dumbass*Angel MULTICOMPTES : non MESSAGES : 205 CELEBRITE : Chloe Bennet COPYRIGHT : Lunaeye (avatar), crackintime (signature) METIER/APTITUDES : cuistot, avec aptitudes en botanique et cuisine POINTS GAGNES : 90
Voir le profil de l'utilisateur

Roue du RP → Rachel, Leary & Sherazade Empty Re: Roue du RP → Rachel, Leary & Sherazade

le Lun 28 Jan - 6:09
Roue du rp
Rachel, Leary et Sherazade

« Earth and sky, woods and fields, lakes and rivers, the mountain and the sea, are excellent schoolmasters, and teach some of us more that what we could learn from books.  »
Grandir, mûrir, et enfin trouver cette raison d’aller de l’avant, de redécouvrir la Terre sous de nouveaux traits. J’avais perdu tout espoir de redevenir la Rachel d’avant, sachant pertinemment que la mort d’un être cher vous transforme, de toute façon. Un nouveau but à atteindre, même s’il me semblait inatteignable. Un pas à la fois, qu’on me disait. Sauter des étapes, ce ne signifie que de reprendre du début, de retomber dans ce néant que je ne voulais plus ressentir. Il fallait que je façonne ma vie, trouver un sens, une raison de tenir bon. Quoi de mieux, dans ce cas, que de partir à l’aventure? Je ne m’étais jamais vraiment éloignée du campement sans être accompagnée de quelqu’un connaissant la survie. La dernière expédition, ce fut en montagne, avec Chris. Et malgré tous les problèmes que l’on rencontra, je ne peux pas dire que j’ai détesté. Ça m’a permis de mieux cerner mes limites et mes capacités. Puis j’ai appris à m’organiser de façon plus poussée, question de ne pas me retrouver en mauvaise posture. Ainsi, en me réveillant ce matin, je repassais par la cuisine afin de préparer quelques rations. Je ne voulais pas mourir de faim en chemin, n’est-ce pas? Je pris également un ou deux couteaux, ne possédant pas de poignard ni d’autre arme pour me protéger. J’estimais avoir pris le strict nécessairement, avant de partir de la tente, me permettant donc de partir dès que je sortis du garde-manger.

N’ayant pas fait le chemin depuis le campement des Cents, je dû passer quelques minutes à établir quelle direction prendre. Je me mis à marcher, repérant quelques recoins, me basant sur les plantes que j’observais, me rapprochant tout de même du campement des Odysséens, juste pour ne pas risquer de me perdre. Craintive de rencontrer des prédateurs et des grounders, ne pouvant encore faire confiance en ces derniers. Plus j’avançais, plus je paniquais à l’idée de ne plus retrouver le campement, à mon retour. Calme-toi. Si jamais tu ne penses qu’au pire, tu ne pourras pas te concentrer convenablement. Mon subconscient qui me suppliait de ne pas crouler sous la peur. Des conseils qui venaient de Chris, aussi, puisqu’il essayait tant bien que mal de me montrer comment me débrouiller. Je m’arrêtais pendant un instant, simplement pour me calmer les nerfs. Tu es capable, tu n’as rien à craindre. Un tantinet plus zen qu’au début de mon parcours, je repris la marche, ne prenant pas en compte le nombre de jours qu’il me fallut pour y arriver. J’y allais un lever de soleil à la fois, mangeant, dormant et surtout, me déplaçant sans arrêt. Il était indéniable; je n’aurais satisfaction que lorsque j’arriverais devant la montagne. Le froid de l’hiver ne me dérogerait pas, certainement très décidée à prouver que je ne me définissais plus par mes maux.

Fatiguée … non exténuée. Plus ou moins une semaine de trajet plus tard, voilà que mes yeux se posèrent enfin sur mon point d’arrivée. La neige offrait tout un spectacle, c’est bien vrai. Cependant, grâce au bleu du ciel et aux rayons chauds du soleil, je me croirais presque au printemps. Un paysage encourageant, invitant à l’exploration. Une petite liste de nouveaux ingrédients à trouver, question d’enrichir notre garde-manger. Qui sait, peut-être pourrait-on réussir à en planter et les voir pousser sans devoir marcher jusqu’ici. Ce n’est pas tout le monde, qui aime ce genre d’aventure, après tout. En tout cas, c’était un vrai plaisir que de me savoir en ces lieux, après une indécision au début de cette expédition. Je me mis au travail, repérant les plantes les plus proches, prenant notes de leur existence, en cueillant quelques-unes et les plaçant dans mon sac. Mon petit calepin à propos de mes découvertes semblait prendre forme, s’enrichir au fur et à mesure. C’était plaisant à savoir. Mais peut-être aurais-je dû arrêter d’y penser. Ce n’est pas l’idéal, d’avoir la tête ailleurs. Oh, et puis zut! Ne pouvais-je donc pas prendre goût aux choses les plus simples de la vie? Je ne faisais que profiter du moment, et marcher … sur … quelque chose d’étrange. Un craquement, un bruit que le sol ne faisait pas. Pas le temps d’en comprendre la provenance, alors que l’instant d’après, je sentis quelque chose de froid se refermer sur mon pied. J’hurlais de douleur, lâchant sac et calepin, tombant sur mes fesses et voyant avec horreur la raison de douleurs si vives. Un piège … je … je venais de mettre mon pied dans un piège. Comment allais-je faire pour m’en sortir? Ça me paraissait impossible, la terreur s’emparant de moi, mon cœur battant à vive allure.
(c) DΛNDELION


Dernière édition par Rachel A. Gomez le Sam 13 Avr - 7:37, édité 1 fois
Leary Wrath
DATE D'INSCRIPTION : 07/12/2015 MULTICOMPTES : Gen Deng & Eirik Thorvald & Skylar Rees & Cyd Raye MESSAGES : 254 CELEBRITE : Luke Evans COPYRIGHT : avengedinchains METIER/APTITUDES : Professeur en biologie POINTS GAGNES : 1
Voir le profil de l'utilisateur

Roue du RP → Rachel, Leary & Sherazade Empty Re: Roue du RP → Rachel, Leary & Sherazade

le Mar 2 Avr - 19:03
Il faisait froid en cette saison, mais depuis le nombre d’année que Leary était sur Terre, il s’était fait à cette saison. Il sentait son corps ralenti, son esprit légèrement embué, cela lui demandait des efforts de réfléchir, beaucoup d’effort. Il avait pour objectif de partir vers la montagne, d’explorer et de découvrir une nouvelle faune. Depuis plusieurs jours, le scientifique préparait cette expédition. Il avait demandé de l’aide à une autre exploratrice et ensemble, ils avaient établi un itinéraire précis pour Leary. Il savait quel chemin emprunter, par où aller. Il en avait pour de nombreuses heures de marche et il avait dû arranger ses chaussures pour pouvoir marcher dans la neige sans aucun souci. Leary vérifia une dernière fois son sac à dos et sans aucun regret, quitta son campement. Il avait des amis, mais pas vraiment de famille qui l’attendait. Il n’avait plus de famille depuis l’atterrissage sur Terre où sa femme était morte et que sa fille adoptive avait disparu parmi les cents sans jamais revenir. Une écharpe autour du cou, le scientifique affronta le froid d’hiver. Il plissa légèrement les yeux en se demandant s’il avait perdu la tête.

Son regard clair se posa sur sa main droite qui tremblait, vestige d’une blessure grave qui avait été mal soignée à l’époque. Maintenant il devait faire avec. Il avait appris à vivre avec, mais il devrait bien faire attention aujourd’hui. Ce n’était absolument pas un problème le concernant. Il s’en sortirait très bien. Le scientifique se mit en marche, un brin rêveur face à la nature endormie. C’était vraiment fascinant. L’homme partit en direction de la montagne, le pas sûr. Il ne savait pas combien de temps il tiendrait, mais il était sûr de lui. Il avait des provisions et de quoi boire. Leary avait son petit calepin à la main et de temps en temps, il s’arrêtait pour prendre des notes, répertorier ce qu’il voyait. Le scientifique décida de faire une pause pour manger un petit bout avant de repartir. Il avait en ligne de mire la montagne et après des heures de marche supplémentaires, il emprunta un petit chemin qui grimpait. Il crut reconnaître une silhouette qu’il connaissait déjà et s’arrêta un instant. Il était presque sûr que ce n’était pas un natif. Il décida de suivre les traces de pas dans la neige.

Il était presque certain que c’était quelqu’un du ciel. Un odysséen ? Il l’aurait su si quelqu’un d’autre était parti de son camp. Il avait informé les gens pour qu’ils s’inquiètent s’il ne revenait pas. Leary voulait rattraper cette fille, car maintenant il était sûr, c’était une silhouette féminine. Il l’avait presque rattrapée quand il la vit faire une chute. Il l’entendit hurler et sans réfléchir, Leary se précipita vers elle. Il vit un sac à dos et un calepin, mais il s’approcha de la fille. « Hey, je suis Leary des odysséens. » Elle paraissait jeune, énormément en comparaison de lui qui avait des poils blancs dans une barbe mal-rasée et quelques mèches grises qui commençaient à apparaître. « Ne bouge pas, sinon le piège va se resserrer encore plus fort. » Il avait parlé en anglais, partant du principe qu’il avait raison et que c’était une cent. Il la regarda, elle n’avait pas une allure de native. Il avait déjà vu un piège de la sorte. C’était pour attraper un animal et cela avait été posé par un natif, forcément. Leary se rapprocha du piège et regarda en détail. Il réfléchissait comment le défaire. « Il me faut un bâton pour remplacer ta jambe qui se trouve dedans. » Il regarda autour de lui et bien sûr, tout était recouvert de neige. Il allait devoir creuser.

L’homme se redressa et alla fouiller non loin d’un arbre mort. Il trouva une vieille branche et s’approcha de la femme. « Je vais essayer d’ouvrir le piège pour voir si je peux mettre la branche. Dès qu’elle est dedans, tire ta jambe vers toi, ok ? » Malgré sa main droite tremblante, il tenta d’ouvrir le piège et commença à introduire le bout de bois dedans.
Rachel A. Gomez
DATE D'INSCRIPTION : 07/05/2018 PSEUDO/PRENOM : Dumbass*Angel MULTICOMPTES : non MESSAGES : 205 CELEBRITE : Chloe Bennet COPYRIGHT : Lunaeye (avatar), crackintime (signature) METIER/APTITUDES : cuistot, avec aptitudes en botanique et cuisine POINTS GAGNES : 90
Voir le profil de l'utilisateur

Roue du RP → Rachel, Leary & Sherazade Empty Re: Roue du RP → Rachel, Leary & Sherazade

le Sam 13 Avr - 7:39
Roue du rp
Rachel, Leary et Sherazade

« Earth and sky, woods and fields, lakes and rivers, the mountain and the sea, are excellent schoolmasters, and teach some of us more that what we could learn from books.  »
S’il y avait une saison que je détestais le plus, c’était bien l’hiver. Les températures ne donnaient guère envie de se lever, et les rations devenaient encore plus pénibles à contrôler, dès que la neige tombait sur les plantes. Ma passion, enterrée sous un énorme tapis blanc, m’empêchant d’avancer dans mes notes. Mon carnet ne ressemblait à rien, puisque je perdis un certain temps à me demander si je devrais vraiment le continuer. L’envie d’apprendre un peu plus sur les caractéristiques de la vie végétale qui nous entoure ne m’a jamais quitté. En revanche, mon cœur et ma tête n’étaient pas exactement au meilleur de leur forme. J’ai dû redoubler d’effort pour ne pas simplement jeter mes notes, mais maintenant que je le sais dans mon sac, je me rends compte de son importance. Grâce à ce que j’ai appris, au fur et à mesure, j’ai pu aider quelques personnes. Je continuerais de le faire puisque je vais bien mieux, quoique me connaissant, je me pousserais au-delà des limites, et il me faudra rapidement redescendre sur terre, si je ne veux pas être déçue du résultat. Il est préférable de penser petit et se surprendre, car c’est là qu’on remarque les changements, le progrès. Quand j’utilisais cette méthode sur moi, je repensais à mes aveux, devant Chris et Jude. C’est là que j’ai senti que je reprenais le contrôle. Oh, n’allez pas croire que je me redressais immédiatement et reprenait le cours de ma vie exactement comme avant. J’ai simplement décidé de ne plus me laisser choir, de ne pas donner la victoire aux pensées négatives.

Après un tel deuil, pénible, mentalement exténuant et ayant gober une grande partie de ma vie, ces dernières années, où commencer? M’attendre à ce que ce soit un automatisme serait idiot. Ce ne fut pas qu’une prise de tête avec quelqu’un; on parle bien de la mort soudaine d’un être cher sur qui je comptais. Les fondations s’étaient effondrées, j’étais resté assise sur les vestiges, statique. La première étape consistait donc à reconstruire la partie la plus primordiale; cette perte de confiance totale. Certes, j’avais cette vilaine manie du sarcasme, allant jusqu’à comparer mes bras à des branches d’arbres, excuse pathétique que j’utilisais pour ne pas avoir à m’entraîner. Je rajoutais parfois des commentaires à gauche et à droite, à propos de ma voix agaçante ou encore de mon insociabilité. Ah, et puis ça, c’était sans compter les critiques envers le Conseil et envers plusieurs odysséens. Bref, il me fallait sortir de ce cercle vicieux, accepter mes défauts et mes qualités, mais ne pas m’attarder sur ce qui ne va pas, question que ça ne devienne pas une épine dans le pied. Me prouver que j’étais capable de plus, me surprendre moi-même, voilà un peu le but de cette expédition. Non, ce n’est pas comme la dernière fois, quand je partais en forêt en songeant à juste y attendre la faucheuse. Cette fois, je voulais explorer, aller jusqu’à la montagne, y rester pour profiter du lever du soleil et puis revenir au campement. Un peu de positivité dans ma vie, pour une fois! Ça fera changement!

Enfin … c’était le plan … un simple aller-retour sans embûches. Ah, mais c’est que la malchance me suit, quand je pars bien plus loin que le campement. Pour la deuxième fois, je me fais prendre dans un piège. Oh, mais en comparaison, celui qui nous prit au dépourvu moi et Chris, c’était préférable à celui où je mis mon pied. Entre rester accrocher à un arbre, ou voir sa jambe en train de saigner, à ressentir des douleurs atroces, j’aurais rapidement accepté de rester accrocher à un arbre plutôt que de rester coincée. Heureusement pour moi, il semblerait que je n’étais pas seule dans les environs. En effet, un homme s’approcha, probablement alerté par mes hurlements. Il se présenta, ce qui me permit de savoir à qui j’avais affaire. « Rach… Rachel, des Cents. » Mes yeux restaient rivés sur le piège, la terreur s’emparant de moi, provoquant des mouvements brusques. Pas des spasmes, juste une envie pressante de sortir mon pied de là immédiatement. Selon Leary, à chaque fois que je bougeais, le piège se resserrait plus fort. J’allais lui demander, avec un ton presque agressif dans ma voix, que faudrait-il que je fasse pour m’en sortir, mais il m’informa de ses plans sans que je n’aie à le questionner. Bon, un bâton … mais où? Il y avait de la neige partout! Il faudrait déterrer, et le terrain est assez vaste pour ça lui prenne du temps. Je n’avais pas le luxe de pouvoir rester dans cet étau trop longtemps. Je hochais simplement la tête, sachant que je ne pouvais rien faire de plus, de toute façon.

Il se leva soudainement, après avoir fait la constatation du travail fastidieux, que de déterrer toute la neige. Je le vis fouiller près d’un arbre mort, et il sortit victorieux de ses recherches. La branche qu’il apporta avait l’air vieille, ce qui ne me rassura guère, quand il expliqua ce que je devrais faire pour me sortir de ce piège. La branche remplacerait ma jambe, en quelque sorte. Il suffisait de l’y glisser au bon moment, et de retirer la mienne rapidement. « D’accord. » Je tenais le haut de ma jambe, inquiète de la tournure des choses. Je voyais sa main s’approcher, tremblante, que ce soit par peur ou une autre raison que je ne connaissais pas. Je le vis ouvrir un peu le piège et commencer à y introduire le bout de bois. J’attendis, encore et encore. Ma respiration se faisait était quelque peu saccadée, et mon cœur battait à vive allure. Je ne saurais dire combien de temps ça a pris. En tout cas, ce dont je suis sûre, c’est que dès que je sentis les dents du piège me lâcher la jambe, je la retirais immédiatement. Et là, là je compris que la douleur était étouffée par la morsure des dents de ce bidule, par terre. Par instinct, je me recroquevillais, tenant ma jambe blessée, ne pensant pas une seule seconde à consulter mon carnet.
(c) DΛNDELION
Contenu sponsorisé

Roue du RP → Rachel, Leary & Sherazade Empty Re: Roue du RP → Rachel, Leary & Sherazade

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum