Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Retrouvaille dans le froid de l'hiver | Tennessee
maybe life should be about more than just surviving


Gen Deng
04/10/2014 neko Eirik Thorvald, Skylar Rees, Leary Wrath, Cyd Raye 1340 Godfrey Gao AVENGEDINCHAINS.(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) cavalier, archer Athna 118



Au début, Gen ne s’était pas inquiété, puis il avait commencé à être inquiet. Tennessee n’était pas venue au premier rendez-vous, puis au second et ainsi de suite, cela s’étalait sur des mois. Le cavalier ne comprenait pas ce qui se passait, comme toujours, il venait au point de rencontre et attendait, mais combien de temps attendre ? Il avait attendu jusqu’à deux jours avant de se résoudre à partir, Ten ne voulait pas le voir. La douleur était grande, la déception encore plus. Il ne comprenait pas que du jour au lendemain, sans le prévenir, la brune ne recherchait plus aucun contact avec lui. Cela n’avait tout simplement aucun sens. Pourquoi agissait-elle ainsi ? Il aurait pu contacter d’autres enfants du ciel pour tenter de comprendre, de poser des questions, mais pourquoi faire ? Gen était orgueilleux mine de rien et cela lui brisait le cœur. Il avait tenté de s’approcher du camp des odysséens sans jamais distinguer Ten et aussi, car il ne s’approchait pas vraiment. Il restait toujours en retrait, ayant peur d’être confronté à un guerrier qui engageait le combat. Il avait rarement peur, mais pour une fois, il avait peur. Gen s’avérait être maussade en ce moment et extrêmement déçu en fond de lui-même. Il avait envie d’explication, mais pas envie de venir les chercher. Cela lui donnait mal à la tête rien que d’y penser.

Et puis un jour, il avait cessé de venir au point de rendez-vous. Il avait gardé la monture qu’il avait eu au marché pour Tennessee et son fils Ephraim se chargeait de monter la petite jument toute calme pour débutant. Une belle bête au pelage marron et très calme. Il avait tellement investi avec Tennessee et pourquoi au final ? Depuis quelques temps, il envisageait de vendre la monture, elle prenait de la place, il fallait la nourrir et il manquait de temps, mais son fils s’y opposa, se portant garant de l’animal, soit. Gen était encore plus confronté à son échec en voyant chaque matin cet animal, mais tant pis. Il ne briserait jamais le cœur de son fils pour rien et à cause d’une colère qui ne le concernait absolument pas. Par période, il décidait de partir en pèlerinage, de voyager, de visiter les tribus et d’aller voir Ozvan avec qui, il avait une relation. C’était sa bouffée d’air qui l’apaisait.

Pour une raison qu’il ne s’expliqua pas, lors de ce voyage, il s’éloignait sérieusement des pikunis et s’enfonça dans la forêt touffue, s’arrêtant dans une auberge pour passer la nuit avant de reprendre la route. Il faisait froid en cette saison, la neige recouvrait la forêt et la plupart des prédateurs se faisait rare, tandis que d’autres hibernaient. La nature se reposait. Emmitouflé dans son manteau de fourrure, Gen se laissait bercer par le pas régulier de Yuki. Il laissait son esprit voguer sans vraiment réfléchir. Un bruit attira son attention et il stoppa sa monture qui souffla de l’air chaud. Sa double mâchoire mâcha dans le vide, signe de nervosité. Gen regarda autour de lui, attentif. Il n’entendait plus rien, puis soudain, ce bruit, des bruits de pas réguliers. Lentement, l’homme descendit de sa monture et l’attacha, avant de retirer son arc qui était autour de son torse. Il banda une flèche et silencieux, commença à se déplacer. Il se rapprochait de bruit de pas régulier. Il distingua une silhouette de dos, se rappela du traité entre les différentes tribus, y compris la tribu du ciel et ne bougea pas, accroupit. Le brun reconnaissait cette démarche, ce dos, ces cheveux. Il aurait pu partir, la laisser à son sort, mais impossible. Il rangea sa flèche, mis son arc autour de son torse et fit volontairement du bruit pour signaler sa présence à Tennessee. « Tu marches vraiment comme un jeune faon effronté. » Il n’avait plus parlé anglais depuis des mois et son accent de sa langue native ressortait fortement. Il ne savait pas comment réagir face à elle, il était content de la voir, elle était vivante. Mais cela faisait encore mal, l’avait-elle évité tous ces mois volontairement ? Le visage de Gen était fermé, froid, distant, comme lors de leur première rencontre. Il n’était clairement pas ouvert et était hostile en ce moment-même. Le cavalier se demandait bien ce qui le retenait de tourner les talons et de laisser la brune à son sort.

Tennessee Brontë-Sand
14/11/2015 Isa & I My boy D'Arbanville & Oz & Hyacinthe & Elouan & Tam-Tam 3771 Katie Melua Kyran adorable & Avengedinchains & Lux aeterna Mécanique & Nanotechnologie 73
ψ Cat on a Hot Tin Roof ψ




Gen & Tennessee #Genessee @WhereAreYou?



Avec la saison froide, elle vint se réfugier dans les dortoirs. Malheureusement la proximité avec les autres ne lui convenait pas. Non qu'elle fût prude Tennessee. mais elle appréciait son intimité, et les bavardages constants qui ressemblaient au bourdonnant d'un essaim de mouches qui s'attardaient l'exaspérait. Surtout qu'elle devait se tenir tranquille pour que sa blessure guérisse mieux. L'infection ayant été très difficile à enrayer. Elle supportait mal que les autres fussent témoins de ses "défectuosités".

Malencontreusement la rénovation de cette ruine, choisie pour maison, s'allongeait désormais sur une deuxième année. Elle espérait, un peu illusoirement, s'y installer définitivement le prochain été. Sans la présence de Devos @Devos Acciaro ou Murphy @Murphy Cavendish Elle serait devenue complétement folle. Et encore eux parvenaient à se reposer pendant qu'elle piétinait sur place. Pas possible de travailler la terre gelée pour les cultures. Et puis surtout ce qui l'inquiétait plus que tout s'avérait l'absence de Gen.

La bouclée ne s'en ouvrait pas à Murphy, car l'Athna ne souhaitait plus qu'elle parla de lui à tout le camp. De plus il s'agissait d'un sujet qui fâchait le génie. Quant à Richard @Richard Coben elle le croisait très peu en cette période.  Forcée au repos plusieurs semaines, il s'avérât qu'elle ne se rendit plus au rendez-vous de son instructeur terrien à plusieurs reprises. Cependant comme il lui enseignait la patience, elle ne doutait pas de la sienne à lui, à propos de cette situation inversée...


Sinon, lui mentait-il ? Exigeait-il d'elle des efforts que lui ne fournissaient pas de son côté ? Ou pire... Sans que jamais elle ne le découvrit il venait de rejoindre le cercle des précieux disparus ? Devant cette possibilité son esprit se révoltait. Elle décida donc de fouiner dans la forêt, enfilant ses vêtements les plus chauds, ses bottines acquises lors d'un troc avec un terrien, puis entoura sa tête d'un foulard tout en tenant d'y emprisonné sa chevelure abondante et récalcitrante. Tennessee s'assura que personne ne lui emboitait le pas, elle ne souhaitait inquiéter personne avec cette sortie imprévue. Bien qu'elle ne fût pas dupe qu'à son retour elle se ferait remonter les bretelles pour avoir - encore - pris des risques inutiles.

La mécanicienne s'enfonça donc dans la neige ainsi que dans les bois touffus. Emmenant avec elle une précieuse carte des environs fournie par Celeste. Elle se dirigerait vers la rivière tout en rôdant de gauche à droite. Ça ressemblait légèrement - passionnément - à une quête impossible mais elle s'acharnerait jusqu'à ce qu'elle trouve un indice, une réponse, un espoir ... Un renoncement.

Par instant elle boitillait, sa jambe manquait encore de tonus mais on lui assurait qu'elle n'en garderait aucune séquelle à part cette magnifique cicatrice qui s'ajoutait à celle de son flanc droit. Vestige de sa toute première rencontre isolée avec un natif de L'Isle. Soudainement une branche trop lourdement chargée de neige libéra la masse blanche qui l'encombrait juste sur la tête de la bouclée.


Légèrement surprise, un tantinet sonné, elle sauta sur le côté afin de ne pas subir une nouvelle avalanche. Tennessee s'extirpa de son foulard pour l'agiter frénétiquement afin de se débarrasser de toute la glace qui s'y accrochait. Une voix rompit le silence. Dans son dos. Aussitôt elle fit un demi-tour sur elle-même car sa mémoire phénoménale identifia aussitôt à qui elle appartenait. Ce visage fermé, cette expression peu amène, elle l'aurait reconnue en toutes les autres. Si semblable à leur première rencontre quand elle lui déroba sa viande, alléchée par l'odeur, et tout simplement pour en découvrir le gout.

Un lumineux sourire éclaira son visage, elle ne se voyait pas atteinte par la sévérité qu'il manifestait à son égard, tout ce qui comptait pour la bouclée se résumait en un mot : Vivant
« Oh je ne suis pas encore aussi élégante qu'un Faon » Remarqua-t-elle avant d'exécuter quelques enjambées vers Gen.

Spontanée, son premier mouvement était de se jeter à son coup, cependant l'épaisseur du manteau blanc qui les entourait la piégeait légèrement. Contrariée elle lui lança
« Est-ce que c'était encore un test ? Est-ce que je ne serais jamais assez patiente pour toi ? Et la prochaine fois tu vas t'absenter une année ? Comment veux-tu que je progresse comme ça ? » Les glaçons entremêlés à ses boucles fondaient au contact de la chaleur de sa peau, se séparant en petites rigoles glissant le long de ses joues. Le port altier, elle défiait l'Athna, espérant qu'il ne tournerait pas les talons pour lui enseigner une autre leçon à sa façon.
@Gen Deng
 

Retrouvaille dans le froid de l'hiver | Tennessee

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Déc.] Doux Froid de l'Hiver... [PV]
» Jolie poupée russe perdue dans la froideur de l'hiver ~
» Retrouvaille dans les couloirs sombres • Lysander & Jules
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Quelle race je dois jouer dans Dragon Ball Xenoverse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: place of death :: La forêt profonde-