Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜When the Party's Over (ft. Kieran)
maybe life should be about more than just surviving


avatar
15/05/2018 Haeny 961 Jon Bernthal Laenai aka Tasha <3 pisteur et guerrier Rahjaks 180


Sujet: When the Party's Over (ft. Kieran)
Dim 16 Déc - 19:39

When the Party's Over



"I Could Lie, Say I Like it like That"

!Contenu Sexuel Explicite!

C’était un mélange confus de musique, de bruits et d’éclats de rire. Une abondance de mets aux noms imprononçables qui éveilleraient l’envie du commun des mortels, bien trop pauvres et miséreux pour prétendre à un tel raffinement mêlé d’insolence. C’était un groupe de nobles, bien inférieurs mais bien utiles pour passer le temps, pour oublier.

Des filles, il y en avait des tas. Mais une seule occupait ses pensées. La Visegard qui était partie, pour il ne savait combien de temps exactement. Voulait-il le savoir réellement ? Isaak l'ignorait. Ariane n’était plus là et il se refusait toujours d’admettre qu’elle était à l’origine de tout ce qui n’allait pas chez lui dernièrement : sa morosité et son agressivité permanente, sa faiblesse aux entraînements, ses crises de colère incontrôlables, ses débauches qu’il n’assumait qu’à moitié. Alors, ce soir-là, il avait décidé de l’oublier avec tout ce dont il avait le privilège : l’argent, le luxe, la fête … Et ça ne passait toujours pas. Il avait essayé, vraiment, de s’intéresser à d’autres femmes qui auraient pu la remplacer. Mais elles n’avaient pas cette irrévérence teintée d’esprit, ni ce mépris empreint de malice. Alors, à quoi bon ?

Le Prince tenta de se lever pour rejoindre la balustrade de la terrasse surélevée. La fête résonnait à travers toute la ville. Et il aurait donné n’importe quoi pour s’éveiller au milieu d’une ruelle sombre, loin de tout ce bruit et de ces faux-semblants qui l’étouffaient.
Une esclave le rejoignit aussitôt. Tout va bien, Sire ?
Il leva sur elle un regard hagard, embué d’alcool. Brune, le visage fin, les courbes généreuses… Elle était … belle. Objectivement belle. Nul homme ne l’aurait nié. En se redressant soudainement il l’attira à lui, pour plonger sa langue dans cette bouche trop parfaite. S’il apprécia la sensation du baiser, de ce corps qui se languissait faussement contre le sien, il fut vite écœuré par la fausseté de l’instant. Il se contenta de s’écarter d’elle brutalement.
Sire ?
Isaak tituba jusqu’à une méridienne où conversaient ses convives. Des cousins éloignés, Hyma et Naël, qu’il invitait lorsque les amis venaient à manquer pour remplir les salles du palais. Lorsqu’il avait besoin d’une autre compagnie que celle de ses gardes, en somme. Il se tint la tête pour tenter d’apaiser ce tournis qui ne le quittait plus.
Tout va bien, Sire ? singea Hyma, avant de mimer le baiser dans le vide, faisant tourner sa langue graveleusement. Sire n’est pas très en forme ce soir. Une truie ferait l’affaire… C’est une idée, tiens. Tais-toi, Isaak Le Grand pourrait te couper la langue.
Un éclat de rire. Bien sûr, Isaak n’écoutait pas. N’entendait pas. Il ne le voulait pas. Le pouvait encore moins. Naël appela un esclave travesti, dont il était coutume de se moquer au palais, tant ses atours rehaussaient sa laideur et sa masculinité.
Toi. C’est ton jour de chance. Tu vas avoir le privilège de terminer la nuit dans le même lit que ce beau jeune homme. C'est un excellent parti.
Ils l’invitèrent à s’asseoir à ses côtés. Voyant que l’esclave tremblait à l’idée de toucher l'héritier Draghsteel, Naël crut bon de lui montrer le chemin.
Là. Comme ça. Il saisit le visage de l’homme pour le tourner de force vers un Isaak encore replié sur lui-même. Arrête. C’est chaud. pouffa Hyma. Il se souviendra de rien. Et c’est pas toi qui va lui rafraîchir l’esprit, pas vrai. dit-il à l’adresse du travesti, de plus en plus mal à l’aise. Je … Je ne crois pas que le Prince…Que que quoi ? T’as entendu ça ? Il ne CROIT pas que le Prince… Tu OSES te mettre à la place du PRINCE ?
La plaisanterie ne faisait rire que les deux vautours, étouffés par la jalousie d'un trône à jamais inaccessible, ennuyés d'un destin terne et sans intérêt.  
N… Non. Allez, excite-le un peu. Ca ne marchera jamais sinon.
Quelques serviteurs regardaient la scène, partagés entre la curiosité et la haine qu’ils vouaient à Isaak. Cependant, la plupart des serveurs et des prostituées ignoraient les Nobles, conscients qu’intervenir leur coûterait au mieux un bras, au pire la vie...

Naël porta la main de l’esclave à l’entrejambe d’Isaak. Celui-ci repoussa l’intrusion sans conviction ni force. Il comprenait à peine ce qu’il se passait. La douleur martelait sa tête. Naël réitéra le geste, cette fois en insistant et en forçant l’esclave à attraper le sexe du Prince, alors que Hyma le maintenait assis sur la méridienne pour l'empêcher de se dérober. Cette fois, Isaak se débattit avec plus de conviction. Hyma, qui peinait à le contenir, le projeta violemment au sol. Les cousins royaux dont les actes n'avaient rien de nobles s'esclaffèrent en coeur.
Putain la loque Il aime ça. J’te jure il bande à moitié là. Eh, toi, du vin ! appela-t-il à l’adresse d’un esclave chargé du service.
Entourés de subalternes, avec, en prime, un Isaak totalement inconscient, ils se sentaient plus puissants que jamais. Qui irait raconter ce qu’il s’était passé, ce soir-là ? Pas l’héritier du trône  : ça, ils en étaient certains.

Spoiler:
 

The future can be built
avatar
18/09/2018 Lexis Kai Collins 630 Francisco Lachowski Avatar - myself / Code sign - Wild heart / Gifs sign - MONTCLAIRE Esclave domestique / cuisinier Rahjak 591
The future can be built


Sujet: Re: When the Party's Over (ft. Kieran)
Lun 17 Déc - 14:03


When the Party's Over

Il n'est de véritable déception que de ce qu'on aime.

16 décembre 1118

Kieran se serait bien passé de cette soirée de service qui défini parfaitement le mot « débauche » dans son sens le plus profond…
Ce n’est pas la première fois qu’il se retrouve à servir à l’une des soirées du prince Isaak, mais ce soir, sa majesté est particulièrement mal en point et l’ambiance de la fête s’en trouve tendue. Seuls les deux cousins royaux semblent en profiter, crachant leur venin sans retenue alors que le prince ne semble plus très conscient. Mais Kieran ne fait pas vraiment attention à tout cela, se contentant de servir tout en s’efforçant d’ignorer les filles. Il ne peut rien pour elles, il n’a jamais rien pu pour personne… Mais il se doit d’enfuir ce sentiment d’impuissance s’il veut continuer à survivre. Il doit garder l’espoir pour deux maintenant. Pour lui, et pour Ezra.

Le jeune homme s’arme donc de patience et d’impassibilité et ferme les yeux sur le sort de ses congénères féminines, se contentant, comme toujours, d’obéir.
Pourtant, lorsque les choses commencent à sérieusement dégénérées, le cœur de Kieran se serre dans sa poitrine. Non pas à cause du prince maltraité par ses cousins, mais pour se pauvre esclave forcé dans ses actes alors qu’il n’a rien demandé. Un esclave bafoué jusque dans se chair. Kieran serre les poings et détourne le regard : il ne doit pas intervenir…

Lorsque l’un des cousins projette le prince au sol et interpelle Kieran pour avoir du vin, le brun hésite un quart de secondes avant de s’avancer vers Isaak et de s’agenouiller à côté de lui pour essayer de le relever, ignorant les deux nobles. Il est avant tout au service de sa majesté, et il ne peut le laisser ainsi, à la merci de ces gens sans scrupules. Bien sûr, le prince ne vaut pas mieux qu’eux à beaucoup de niveau, Kieran connait très bien sa réputation et ce n’est pas la première fête à laquelle il assiste… Mais cette fois, l’état du prince est inquiétant et Kieran, ainsi que tous les esclaves et filles présents ce soir, seront puni bien plus que par les cousins s’il arrive quelque chose à l’héritier du trône… Le jeune homme agit donc par instinct, quitte à s’en prendre une par les deux autres…

« Vous n’êtes pas blessé majesté ? »

Kieran n’est pas certain qu’Isaak l’entende, et il peine à tenter de le redresser. Il ignore complètement les cousins royaux, probablement une mauvaise idée…

AVENGEDINCHAINS


HJ:
 


Dernière édition par Kieran K. Peters le Dim 20 Jan - 15:30, édité 1 fois

avatar
15/05/2018 Haeny 961 Jon Bernthal Laenai aka Tasha <3 pisteur et guerrier Rahjaks 180


Sujet: Re: When the Party's Over (ft. Kieran)
Dim 23 Déc - 22:34

When the Party's Over



Isaak ne savait comment il avait atterri au sol, mais sa proximité avait quelque chose de rassurant. Au moins, il ne pouvait tomber plus bas. Allongé et sonné, le Prince aurait été incapable de se redresser seul,  de toute façon. Et sombrer dans cette léthargie était, quelque part, une manière pour lui de quitter la fête et cette atmosphère oppressante. Il ferma les yeux un instant, avant de sentir une présence juste au-dessus de lui.

Il ne sut exactement qui était à l’origine de ces mots, ces gestes qui se voulaient rassurants. Le Prince sentit qu’on le saisissait pour le redresser, et il tenta, dans un réflexe de conscience, d’accompagner ce geste mais il peinait à tenir sur ses jambes et il retomba lourdement au sol.

En attendant, les Nobles n’en avaient pas fini avec lui, ni avec le malheureux qui était venu à sa rescousse.

Hyma lança un coup de pied appuyé à l’esclave qui s’était interposé dans le but de le faire basculer aux côtés du Prince. Pas de chance pour le serveur de la soirée : il avait choisi le mauvais clan ce soir.
Eh crétin ! Je t’ai demandé quelque chose. T’es pas là pour jouer la nounou d’Isaak.
Pauvre merde...
Ils le surplombèrent, un verre à la main. Et pour appuyer les paroles de son cousin, Naël renversa le contenu de sa coupe sur Kieran. Tu vois… Nos verres sont vides. Vas chercher du vin immédiatement et on oubliera peut-être ton petit problème d’ouïe de tout à l’heure…
Quant à Isaak, il ne pouvait pas grand-chose pour l’esclave qui avait pris sa défense. Il était bien trop déphasé pour comprendre l’insulte qu’il venait de subir… Arkhip, lui, se serait délecté du spectacle, sans intervenir. Au fond, le pouvoir tenait à bien peu de choses. Il avait suffi qu’il perde ses moyens pour se retrouver plus bas que terre, plus bas même que tous les esclaves de cette satanée fête. Hyma posa un pied menaçant sur sa joue.
Redressez-vous… Allez Sire. Tu gâches la fête.
Naël gardait un œil sur le serveur, attendant qu’il quitte les lieux et s’exécute. Il n’avait clairement plus le droit à l’erreur et le Noble s’assurerait qu’il soit châtié s’il venait encore à lui désobéir.

Spoiler:
 

The future can be built
avatar
18/09/2018 Lexis Kai Collins 630 Francisco Lachowski Avatar - myself / Code sign - Wild heart / Gifs sign - MONTCLAIRE Esclave domestique / cuisinier Rahjak 591
The future can be built


Sujet: Re: When the Party's Over (ft. Kieran)
Mer 26 Déc - 16:33


When the Party's Over

Il n'est de véritable déception que de ce qu'on aime.

16 décembre 1118

Le prince s’effondre de nouveau. Kieran tente de réfléchir à un moyen de le sortir de là, mais l’un des cousins lui envoie un coup de pied qui le coupe dans ses pensées. Heureusement pour l’esclave, l’équilibre en toute circonstances fait partie des règles importantes qu’il a apprit dès sa naissance, il réussi donc à encaisser le coup sans basculer sur le prince toujours étendu à ses genoux. La douleur par contre le fait brièvement grimacer, mais elle n’est que fuguasse.

Hyma et Naël se tiennent désormais debout devant le prince et le jeune homme. Le second cherche à soutenir son cousin en vidant son verre sur Kieran et en ré-étirant la demande de boissons. Le brun garde les yeux baissés, évitant également de regarder le prince, mais sa mâchoire est crispée et il doit contrôler sa respiration pour ne pas perdre son calme.

C’est la première fois qu’il est traité de la sorte, même depuis qu’il est au palais. C’est également la première fois qu’il ignore délibérément un ordre donné et ne se tiens pas à carreau…
Il connait la violence mais il ne l’a subie qu’une seule fois, en punition. Ici, il s’agit de violence gratuite et, ça, il n’avait encore jamais eu à la subir autrement qu’en spectateur…

Kieran tente de réfléchir rapidement et calmement. Il fini par sa relever, non pas pour aller chercher le vin demandé mais bien une couverture posée sur l’un des fauteuils confortables de la pièce. Il revient ensuite prêt du prince, qu’il tire légèrement vers lui afin d’essayer de dégager le pied de Hyma de sa joue, et le couvre du drap. Il prend ensuite la parole pour s’adresser aux cousins, les yeux toujours baissés.

« Je suis aux services du prince, je lui dois donc obéissance et respect. Or le laisser ainsi sans réagir serait lui manquer de respect au plus haut point. »

Les autres esclaves et les filles tressaillent, la tension est désormais palpable. Kieran sait qu’il va payer pour son comportement, mais il sait également qu’il fait le bon choix… du moins il l’espère…

AVENGEDINCHAINS


HJ:
 


Dernière édition par Kieran K. Peters le Dim 20 Jan - 15:31, édité 1 fois

avatar
15/05/2018 Haeny 961 Jon Bernthal Laenai aka Tasha <3 pisteur et guerrier Rahjaks 180



Des éclaboussures de vin atteignent son visage. Il pousse un râle inconscient. Même dans son état, cette sensation a quelque chose de désagréable, qui le sort brièvement de sa léthargie. Isaak entend alors des voix rugir au-dessus de lui. Ca bouge, ça s'agite. Ne peut-on pas le laisser en paix ? Simplement en paix ? Il ressent bien vite une pression désagréable sur la joue. La douleur met du temps à arriver, mais elle lui parvient. Il a la sensation que sa mâchoire va se décrocher sous la pression. Il voudrait réagir, mais manque de force et... de suite dans les idées. Veut-il vraiment se relever ? Pas vraiment. Il préfère encore ressentir cette douleur passagère pour pouvoir sombrer dans ce vide qui l'appelle sans cesse. Dans ce trou noir qui l'enveloppe comme un drap qu'on dépose sur ses épaules. Il se sent un peu mieux, à présent. La chaleur parcourt ses membres, irradie dans ses veines. La pression désagréable est partie. Il se sent mieux et parvient presque à oublier le chaos qui l'entoure, et qui n'en finit pas.

(...)
Hyma et Naël regardent, bouche bée, le serveur désobéir délibérément. Une telle effronterie laisse toute l'assistance sans voix, comme les deux cousins, peu habitués à ce genre de réponse de la part d'un subalterne (pire : d'un esclave). Ce type a la beauté de l'innocence. On dirait qu'il ignore tout ce qui pourrait lui arriver pour avoir bravé ces ordres. On pourrait presque le comprendre, et trouver une raison à cet acte outrancier : choisir de servir le plus puissant des convives est souvent la meilleure stratégie pour tirer son épingle du jeu. Mais pas sûr que cette tactique soit efficace quand ce dernier ne tient même plus sur ses pieds.

Au départ amusé par cet esclave qui semblait avoir un problème de compréhension, Hyma et Naël comprennent bien vite que ce jeune homme refuse tout bonnement de leur obéir. Il préfère servir le Prince. Si Hyma reste planté là, sans vraiment répondre à cet affront, Naël, lui, s'avance dangereusement avec une seule idée en tête : le remettre à sa place.

Sans parvenir à lui rétorquer quoi que ce soit, le Draghsteel envoie une droite bien placée au jeune homme. Contrairement à son cousin, Naël n'est pas chef des armées. Il est plutôt chétif et peu habitué à se battre, mais il sait se faire obéir par le geste lorsque la situation l'exige, comme en ce moment. Tout le monde retient son souffle alors que le Noble s'abaisse à un tel geste pour marquer sa domination. Réaction qui est elle-même signe de faiblesse. Alors que Naël réalise qu'il vient de s'abaisser au niveau de ceux qu'il estime indigne de liberté et de vie, il tourne vers Kieran un regard chargé de haine. Le genre de regard que l'on reçoit très peu dans une vie, mais qui marque à tout jamais.
Meurs, putain d'esclave.
C'est le signal. Un de ses serviteurs personnels présents dans l'assistance, une brute chargée de la sécurité des deux frères, prend le relais. Il a l'ordre de tuer, tout simplement. Il s'avance vers Kieran et lui saisit la gorge pour mettre définitivement un terme à son effronterie ... et à son manque de discernement.

Spoiler:
 

The future can be built
avatar
18/09/2018 Lexis Kai Collins 630 Francisco Lachowski Avatar - myself / Code sign - Wild heart / Gifs sign - MONTCLAIRE Esclave domestique / cuisinier Rahjak 591
The future can be built




When the Party's Over

Il n'est de véritable déception que de ce qu'on aime.

16 décembre 1118

Les cousines restent bouche bée, tout comme le reste de l’assemblée. Kieran, lui, se relève lentement, les yeux baissés, attendant la suite avec appréhension. Le Prince ne bouge plus à ses pieds, il semble dormir…

Lorsque le dénommé Naël s’avance enfin, l’esclave relève légèrement le regard sans pour autant l’amené jusqu’au visage de l’homme qui lui fait désormais face. C’est alors que le coup arrive, violent de rage. Kieran est projeté de côté, la tête explosant comme jamais. Le coup et la douleur le sonne brièvement mais il son corps se redresse par automatisme. Des larmes lui montent aux yeux sans qu’il ne le veuille et sa lèvre saigne. Le jeune homme relève alors les yeux vers le cousin, un regard à la fois surpris et remplis de colère, mais tout cela se transforme rapidement en peur lorsqu’il croise les yeux de Naël et entend les mots qu’il prononce avec haine. Cette fois, il a été trop loin, il est un homme mort. Paniqué et oubliant toute douleur, Kieran est prêt à s’agenouiller pour demander pardon et alléger sa peine, mais la sentence est donnée. L’un des gardes des cousins (est-ce vraiment un garde ? Enfin peu importe…) s’avance vers lui et, avant qu’il ait pu faire quoi que ce soit, commence à l’étrangler. Kieran ne manque pas de force malgré son air chétif, mais l’homme qui le tient est puissant et sait ce qu’il fait. L’esclave, lui, ne s’est jamais battu…

Le souffle coupé, Kieran tente désespérément de se libérer des mains de son bourreau en essayant de lui faire desserrer les doigts qui lui enserrent la gorge. Il ne peut pas mourir ainsi, pas maintenant, pas comme ça…
Alors que la pièce commence à perdre ses couleurs et que ses poumons s’enflamment (cette sensation, il l’a déjà ressentie auparavant…), le jeune homme sent un élan de rage monter en lui. Il doit se libérer, il doit survivre, pour Ezra. S’il meurt, il ne pourra pas tenir sa promesse…
 
Utilisant le fait que l’homme qui l’étrangle le soulève presque du sol, Kieran puise dans ses dernières forces pour tenter de lui asséner des coups de pieds. Veine tentative évidemment, mais au moins il essaie… Il ne veut pas mourir, pas en tant qu’esclave…

Malheureusement, ses faibles tentatives le font plus ressembler à une poupée de chiffon secouée dans tous les sous, et le manque d’air fini par l’immobiliser. Ses doigts se relâchent sur les mains qui lui hôte peu à peu la vie. Et alors que les visages qui l’entourent disparaissent, d’autres images apparaissent : un fouet d’abord, sa tante penchée sur lui ensuite, une pièce à l’odeur âcre… Des flammes, non, plutôt une sensation de brûlure… Un souvenir ?

Ses oreilles bourdonnent, cette mort est lente… Ou peut-être est-ce simplement lui qui ne veut pas mourir. Oui, il se bat contre la mort, il s’accroche. Il ne partira pas aussi facilement… IL a déjà survécu une fois…
AVENGEDINCHAINS

HJ:
 

Contenu sponsorisé



 

When the Party's Over (ft. Kieran)

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Garden Party
» 60 terroristes du Tea Party tiennent le Congrès américain en otage
» Loups Garous Party 2011
» Murder Party "Apothéose"
» Party de Noel!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: no one came back :: Le désert :: La cité Rahjak :: Le Palais-