Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Cauchemars hémorragiques.
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
03/12/2018 Anticarde. Néant. 7 Evan Peters Kane (avatar). Sorcier. (apothicaire, chirurgien) Rahjak. 9


Sujet: Cauchemars hémorragiques.
Mar 4 Déc - 1:03

Code:
✜ [color=firebrick]Evan Peters[/color] → Cassian Saada
   

   
SURNOM
Ne digère plus très bien les surnoms et préfère s'en tenir aux formalités.
   
ÂGE
28 interminables étés.
   
ORIENTATION SEXUELLE
Asexuel. Gros troubles de l'image corporelle. En guise d'affection, on peut se contenter d'une menue chiquenaude, et ce sera déjà bien.
   
SITUATION AMOUREUSE
Célibataire endurci.
   
MÉTIER / FONCTION
Sorcier.
   
APTITUDE(S)
Apothicaire / Chirurgien.
   
TRIBU
Rahjak Forever.
   


Cassian est profondément instable. Son esprit semble le siège d’une confrérie de chimistes fous, et par la lucarne de sa prunelle entrevoit-on quelques volutes de vapeurs insanes. Des émotions expérimentales, potentiellement explosives, certainement aigres-douces.

Cassian est imprévisible, non pas à l’instar d’un animal farouche jailli des fourrées. Non. Cassian est imprévisible comme le serait une espèce méconnue des bestiaires actuels et anciens, une espèce dont on ne connaîtrait ni la nature des besoins, ni l’horreur des pulsions. Ses émotions sont des monstres aux mâchoires bâillantes. Ses pensées sont des labyrinthes mouvants. Ses sentiments sont des haches baladeuses. Cassian est contradictoire, paradoxal. Il confond la haine et l’amour, la passion et l’ignominie, la nuit et le jour. Il ignore quelle est la juste distance avec les autres, et pour peu qu'une relation s'instaure, il pourra vite outrepasser la bienséance et se révéler tantôt agressif ou bien sur un versant possessif et manipulateur. Il abîme ce qu’il aime et détruit tout ce qu’il touche. Il ne fait pas exprès. Il est maladroit, avec ces choses là, avec les cœurs et les âmes.

Les relations humaines ont quelque chose de terrifiant, aussi se réfugie t-il derrière des manies et des obsessions, des rituels rigoureux qui lui permettent de garder le cap. A l’heure où la violence l’étreint, il se claquemure dans le huis clos de son atelier pour répertorier ses simples, pour étiqueter ses bocaux, pour détailler les différentes phases que traversent ses philtres en préparation. Il paraît froid et méthodique, il a le verbe cranté, il a des gestes à la précision robotique. Mais tout cela est un ultime garde-fou. Un fonctionnement chevronné qui lui permet encore aujourd’hui de mettre un pied devant l’autre, de pallier à ses angoisses, de le distraire de ses délires morbides, d’affronter le Monde.

Il n’aime pas le Monde. Ce Monde. Ce monde bruissant et fourmillant. Il préfère les courbes immobiles, les thorax sans vie, le silence des pierres, la fraîcheur des stalactites, l’obscurité béante des longues nuits d’hiver. Il entretient une fascination malsaine pour la mort, et aime à l’observer prendre possession d’un corps. La sclérose lente, qui coule des extrémités digitales jusqu’au ventre chaud. Et puis cette pâleur, fragile comme une première neige, qui vient saisir les chairs. Dans son laboratoire, il s’adonne à toutes sortes de pratiques et peut observer, des heures durant, parfaitement statuaire, le flétrissement d’un corps ou l’effet d’un poison. La science seule jette des lumières et des fards sur son existence. L'expérience et la connaissance justifie tout, y compris la cruauté et les mauvais traitements. La science est Reine de sa vie. La science est seule à lui frayer une route rectiligne, carrossable, dans le fourbi de cet Ici-Bas.

Cassian n’a aucun ami digne de ce nom hormis son familier, Avogadro, un rat replet et hirsute. Rien de plus normal pour un égocentrique de son acabit. Il conçoit difficilement l’existence de l’Autre. Tout semble graviter autour de sa petite personne. Il semble que la moindre de ses pensées empreinte l’univers, que les réactions qu’il observe chez autrui découlent inévitablement des siennes propres. Des soupçons qui tournent à une paranoïa tentaculaire, qui enfle parfois jusqu’à l’emmurer dans de sombres délires, hantés de créatures hideuses, déclenchant des attaques de panique qui le laissent pantelant. Cassian est psychotique. Il vit dans un monde insalubre, où les ombres murmurent, où les lumières sont nitides et aveuglantes, où tout ce qu’il ne connaît pas ne peut être qu’hostile, mais son intelligence mathématique le sauve d’une Folie hauturière. Les dernières personnes qui comptaient sont mortes, portées disparues, en vadrouille, ce qui l’a conduit dans ses derniers retranchements.

Méfiant et observateur, extrêmement solitaire, Cassian vit très bien son statut de Sorcier, en marge de la société Rahjak.

+ Quelle est la pire chose que tu aies faite ? Des regrets quelconques sur ta vie ?


   Mais quelle est seulement la nature du Pire ? Le Pire peut-être dans l’acte ou la pensée. Le Pire peut être dans l’absence d’acte ou l’absence de pensée. Les pensées de Cassian sont exemptes d’empathie, élimées de la moindre tendresse, essorillées d’altruisme. Une froideur mentale qui épouse merveilleusement ses convictions progressistes de scientifique.

Bien sûr, ce cocktail l’a poussé à commettre quelques atrocités inconscientes. Des homicides involontaires. Commis sous l’égide de la haine et de la pulsion, qui lui laissent à l’esprit rien que des bribes de souvenirs, flous et disparates, papillonnant mollement. La violence qui peut étreindre son ventre est si vive, si incandescente, qu’il se rappelle laborieusement au déroulement de ses terribles impairs. Il se retrouve alors souvent au pieds des faits, devant les cendres de ses éclats, au milieu des décombres fumantes de sa violence, et prend tout de suite le parti de maquiller l’horreur. Mécaniquement. Parce qu'il n'y a rien d'autre à faire hormis paniquer. Et puis il se trouve des excuses, s’invente des scénarios qui l’innocentent. Et finit par y croire.

Cassian a donc déjà tué. Une seule fois à mains nues. Un meurtre qui a disparu en regard d’infinies précautions, grâce à son amour du détail. A de multiples reprises, en revanche, il a tué indirectement. Via des fioles aux reflets absinthes qu’il dispense à ses clients nocturnes. Via des substances qu’il dissout dans des philtres odoriférants, dans des mets appétissants, ou dans des encens qui souffleront leurs vapeurs toxiques dans des espaces réduits.

Le Pire, il l’a aussi commis par l’absence de pensée. Par son indifférence reluisante pour la misère et la nécessité. Brillant sorcier, ce n’est pourtant ni son empathie de guérisseur, ni sa faconde méridionale qui l’ont promu au cœur de la renommée Rahjak. C’est bien sa capacité à ne jamais poser de question, à ne s’intéresser pas le moins du monde à l’identité de ses victimes. Cassian ne jure que par la Science, que par le Progrès. Et il ne saurait renâcler à quelques sacrifices aveugles pour la bonne cause, intoxiquant ses esclaves mués en cobayes. Il ne s’agit pourtant ni de cruauté ou de malveillance, quand bien même s’y méprend t-on, mais d’une insensibilité hiémale. Cassian ne se sent pas concerné, par les déboires de son voisin, par les souffrances de son prochain. Des regrets ? Ses œillères l'en préservent, n'est-ce pas ? A moins que ce ne soit des émois très humains, qui resurgissent dans le brasier de ses angoisses, de ses troubles, de ses horreurs hallucinées ? Un mystère qu'il se tient bien de percer. Il n'y a pas plus confortable ignorance que celle qui concerne sa propre nature.



   
+ Ton opinion sur les cents ? En as-tu déjà rencontré ? Face aux récents événements (cf intrigues) ta première impression depuis leur arrivée a t-elle changée ? D'autres personnes sont également tombées du ciel (Odyssée), que penses-tu de ça ? Est-ce que tu te sens menacé ? Fasciné ? Penses-tu qu'il y en aura d'autres ?


   De l’intérêt à l’état pur. Ni impressionnable ni dédaigneux, Cassian considère les peuplades venues du ciel au même titre qu’un animal baroque à jamais suspendu dans son formol. Il sait leurs technologies évoluées et leurs connaissances des plus riches, imprégnées par les sciences poussives de leurs ancêtres kamikazes. Depuis leur arrivée sur Terre, il a eu loisir de faire quelques rencontres avec certains d’entre eux, souvent dans des circonstances qui ne favorisaient pas vraiment l’échange, mais au cours desquelles il a réussi à tirer des bribes d’informations. Notamment quand les Skaïkrus ont séjourné dans les augustes cachots Rahjaks. Quelques rencontres impromptues se sont également déroulées alors qu’il battait la campagne, en quête de plantes médicinales. Il n’a jamais tissé aucune relation aigüe avec l’un d’entre eux, sans doute de part sa vie casanière, d’autant plus que les Rahjaks n’ont pas autant fraternisé avec ces étrangers que les tribus vertes. Il sait qu’il existe deux entités bien distinctes parmi les Skaïkrus, mais n’a pas tout saisi des enjeux qui caractérisait chaque groupe. A vrai dire, il s’en moque parfaitement. Seules les joyaux de leurs connaissances piquent de son intérêt.


   
+ As-tu déjà envisagé de quitter la tribu dans laquelle tu évolues ? Si oui, pour quelle(s) raison(s) et pour faire quoi ?


   Non. Cassian se sent particulièrement à son aise dans les us et coutumes Rahjaks. Quand bien même se trouve t-il quelque peu en marge de ses pairs de part son statut de sorcier, déjà que son caractère est quelque peu répulsif, il n’a pas l’air de souffrir outre mesure de cette place de paria. Elle lui confère une paisible solitude, l’évitement naturel de ses semblables. Il peut profiter des avantages de la Cité sans avoir à affronter de trop le fourbi grouillant de ses rues. Il a bâti son univers dans le huis clos d’une petite boutique, dressée à l’écart des artères principales, le Noctarium. Une autre raison pour laquelle il ne quitterait pas sa tribu est celle de son ascendance. Issu d’une famille noble désargentée, Cassian peut encore compter à son patrimoine quelques arpents de terre, cultures de leurs états entretenus par des forçats aux reins rompus. Depuis peu, grâce à ses activités, il est parvenu à extirper l’honneur des Saada d’une totale disgrâce, mais il reste encore à faire, et Cassian ne compte plus que sur lui. Cette dernière année, depuis février, il a pourtant quitté géographiquement la Cité et renoncé temporairement à la protection de ses remparts pharaoniques. Il a justifié ses percées sauvages auprès de l’administration Rahjak par des motifs de commerces et de cueillette, revenant y faire relâche à intervalles réguliers le temps de ré-approvisionner son viatique. Une traversée du pays indispensable, comme les réserves de ses herbiers avaient été brûlés pour d’obscures raisons. Cette période de voyage lui a tenu lieu d’un véritable rite initiatique, lui faisant côtoyer la nature profonde tout en renonçant à son confort extrêmement bourgeois. Ce retour à une vie aride, rudimentaire, a pansé un peu ses blessures affectives, suite à la disparition synchrone de nombreuses personnes chères à son cœur. A vrai dire, c’était cela ou commettre l’irréparable.


   
+ Quelle place accordes-tu à ta famille, tes proches ? Te sens-tu bien intégré(e) parmi les tiens? D'ailleurs, dans quelles activités t'épanouis-tu ?


   Cassian a toujours eu l’esprit de la communauté et à fortiori de la famille. Un peu trop, d’ailleurs. De tempérament possessif et exclusif, il a la fâcheuse manie d’empoisonner la vie de ses proches en se montrant particulièrement intrusif et investigateur. De longues nuits durant, il s’est rongé les sangs en imaginant sa petite sœur Scylla jouer les mercenaires dans les bas-fonds de la Cité Rouge, et ne s’est pas privé pour la faire suivre par des maîtres-espions, qu’il payait grassement pour lui dresser un compte-rendu exhaustif de ses moindres faits et gestes.

Aujourd’hui, néanmoins, sa famille est complètement éclatée. Un grand frère qui a fui la Cité pour la deuxième fois, et dont la tête est mise à prix. Une petite sœur perpétuellement en mission, qui s’est ouverte à sa vie de femme et a tourné le dos au protecteur de ses premières années, du moins s’agit-il de sa version très subjective. Un oncle lunatique et contrebandier, continuellement trempé dans des grenouillages obscènes, et qui n’inspire chez Cassian plus qu’un émérite mépris. Autant dire que les relations familiales ne sont pas au beau fixe chez les Saadas. Lorsque Cassian s’est attaché à sauver l’entreprise familiale du naufrage, et voyant le désintérêt patent de ses parents, il lui a pris un terrible virago. Il s’est mis à renier à tour de bras, comme le ferait un patriarche familial. Il ne cherche même plus à côtoyer ses proches, de peur de réactiver ces souffrances et incompréhensions qu’il a eues tant de mal à surmonter. Ces grandes désillusions n’ont fait que minéraliser son profond dégoût pour l’être humain.

Il ne compte que sur sa petite affaire. Il ne se sent bien que dans son laboratoire. Dire qu’il s’épanouit dans son activité est un euphémisme dolent. Elle est sa raison de vivre et de s’accrocher à la poussière des temps. La presse confondante des bocaux qui s’accumule sur ses étagères, toutes les bizarreries et curiosités de ses collections, tous ses manuscrits, tous les registres qu’il complète avec un soin infini, toute la verrerie et la fonte qui offre à ses idées autant d’instruments sont ses alliés fidèles. Dans cet univers où chaque chose a sa place, trouve t-il la sienne propre. L’étude des poisons et des remèdes est sans limite. Les organismes vivants sont tellement complexes, les mannes de la nature si fécondes de substances étonnantes, qu’il n’a de cesse d’envisager une nouvelle expérimentation. Jamais.  


   
+ Des angoisses/craintes/phobies/problèmes de santé à signaler?


   Cassian est un crâne hanté, et ses orbites sont telles des fenêtres à guillotines béantes de nuit. Il souffre d’une psychose assez complexe, qu’il équilibre par le biais d’un train de vie extrêmement ritualisé et d’une propension aux jugements faciles et stéréotypés. Des rigidités psychologiques qui lui permettent de ne pas trop se pencher au-dessus de l’abîme. Car l’abîme, c’est lui. Incapable de reconnaître ses torts, incapable de la moindre introspection, il accumule les remords et les regrets tout en refusant de les reconnaître. Ces tensions psychiques affleurent alors à travers de violentes crises d’angoisses, des attaques de panique, parfois des crises délirantes où les ombres se parent de visages grimaciers, se fendent de coudées et de mains goudronneuses, bruissent de rires discordants, de reptations gélatineuses, de craquements fibreux.

Il est quasiment insomniaque, du fait de cauchemars qui glissent sous ses paupières des scènes à vomir. De ce fait, il peut avoir des troubles du comportement, liés à une fatigue chronique qui le rend irritable, susceptible et paranoïaque. Il a pour intime conviction que le monde entier n’a que ça à faire que de se liguer contre lui, que les badauds qu’ils croisent vont murmurer dans son dos, que la rumeur publique l’insulte, que de mystérieux groupuscules cherchent à le déchoir, convoitent sa pauvre peau.

Cassian a peur de son ombre et de l’inconnu. S’extraire de son train-train délicieusement minuté lui réclame beaucoup de forces et de courage, et il y parvient parfois, appâté par la science où le gain, mais toujours pour mieux revenir entre ses quatre murs. Fort heureusement, la nature l’a pourvu d’une excellence constitution, sans quoi il croulerait telle une enveloppe tremblante sous le poids de ses démons. Il a les épaules robustes, et ses doigts, qui sont des fervents adeptes de la précision, pourraient tout aussi bien appartenir à un étrangleur. A noter qu’il a les bronches un peu abîmées, à force de respirer les émanations de ses marmites d’empoisonneur. Cela fait en effet une bonne décade qu’il est sorcier et qu’il travaille d’arrache-pied, dans un espace restreint où miasmes et vapeurs toxiques se marient. Quelque fois, il lui arrive de cracher dans un mouchoir une fleur de sang, où de sentir un sifflement au fond de sa gorge. Une course trop longue lui vitrifie littéralement les poumons. Il refuse néanmoins de s’en inquiéter.


   
+ Quelle est ton opinion sur les autres tribus ? Face aux récents évènements (cf intrigues), ton avis a-t-il changé sur l'une ou l'autre tribu ?


   Les autres tribus ? Méfiance et curiosité. Il comptait dans ses rares amies une guérisseuse Athna et une druidesse Naori, et sans doute leurs atomes crochus ont-ils joué un rôle précurseur dans l’édifice de leur amitié. Lorsqu’il s’agit d’hommes et de femmes de science, de médecine ou de botanique, Cassian consent à se montrer sous un jour meilleur, afin de profiter d’échanges fructueux pour sa pratique. Néanmoins, pétri d’idées reçues, habité jusqu’à la moelle par sa culture Rahjak, il porte un œil souvent défavorable sur les autres cultures. Il les trouve rétrogrades, archaïques, sans ambition, d’un pacifisme qu’il qualifierait de niais, de fleuri. Il assimile leur respect idolâtre de la nature (bonjour les Naoris !) à une faiblesse méprisable. Bien sûr, il observe les traits des différentes tribus à travers un monocle difforme, celui de ses propres traditions, celle d’une tribu qui prône l’esclavage et la servitude, qui encourage le clivage des riches et des misérables, qui fait commerce d’être humains comme on le fait d’animaux de bât, qui fait l’apologie des privilèges et de la condamnation. Malgré son avis bien fait, il comprend néanmoins la nécessité pour les Rahjaks d'entretenir un lien avec les autres tribus, ne serait-ce qu'en faveur du négoce, et adhère tièdement à l'invitation des Naoris, venus lors du Solstice d'été. Connaître ses ennemis est essentiel.

Son ouverture sur les autres tribus a été longuement limitée par sa vie recluse, un véritable ermitage. Mais les années lui ont donné quelques maigres occasions de rencontrer d’autres terriens que des Rahjaks, et s’il ne revient pas complètement sur ses pré-requis marmoréens, force est d’admettre qu’il a mis un peu d’eau dans son vin. Son mépris est un peu moins ostensible. Sa curiosité et son envie d’apprendre vont parfois prendre le pas sur le dédain qu’il aime à étaler en tartines. Il met un point d’honneur à suivre les actualités politiques, a appris pour ces catastrophes qui ont éconduites des tribus entières dans les bras de leurs sœurs, et suit ça à la manière d’un feuilleton insipide, qui le distrait à l’heure du thé.



   
+ Que penses-tu de la radioactivité, de tes ancêtres ayant détruit leur habitat un siècle plus tôt ? Quelle est ta relation avec la nature ?


   Cassian voit la radioactivité comme une bénédiction. Elle enveloppe et déforme le monde. Elle s’insinue dans le code génétique d’organismes vivants, elle tord les gènes, elle vibre dans la matrice même de l’existence, donnant lieu à des mutations surprenantes. Les plantes lèvent de mécanismes inédits, inhérents à leur survie. Les animaux développent des capacités jamais vues pour contrebalancer leurs difformités. Et là, sous ses yeux, la vie innove, la vie s’ingénie, la vie impressionne par sa capacité de création, en réponse à cette déferlante radio active.

Concernant ses ancêtres destructeurs, Cassian a un avis plus partagé. D’une part, il ne peut s’empêcher de les admirer pour leurs maîtrises de l’atome, pour leur médecine terriblement précise et aseptique, pour leurs breuvages fait de molécules finement sélectionnées. Dans quelques ouvrages qui sont devenus de vraies pièces archéologiques, retrouvés dans des carcasses gangrenées de forêts, dont la moitié des pages fongeuses tombent en lambeaux, il a pu lire laborieusement des notes à ce sujet. Rien qui ne lui permette de reprendre les travaux de ses lointains aïeuls, mais juste de quoi rêvasser sur la portée folle de la Science. Une partie de lui, des plus égocentrique, lui fait croire qu’il ne reproduirait pas les mêmes erreurs. Que le progrès est un pouvoir colossal, à condition qu’il repose entre les bonnes mains. C'est-à-dire les siennes, incontestablement.

Cassian respecte la nature, l’admire pour son génie et ses mécanismes inspirants. Ayant beaucoup voyagé, il connaît néanmoins ses dangers et son caractère profondément hostile. Il sait la Nature bénéfique comme elle peut être cruelle et intolérante. Toutes les espèces qui la composent se livrent à d’inextricables batailles, s’entretuent continuellement, et qu’ils n’adviennent aux plus forts de se reposer sur leurs lauriers. A ce titre, il n’aura jamais aucune vergogne à écraser une plante qu’il n’aime pas, à voir s’abattre tout un pan de forêt, à moins que  quelque chose anime ses intérêts botanistes. Si c’est lui le plus fort, c’est lui qui décide.
+ Le QCM THien pour vérifier que tout est bien compris. Pour cocher la bonne réponse, mettez checked après "checkedbox" (comme ceci : "checkbox" checked>), dans le code. Il n'y a qu'une seule bonne réponse par question. Veuillez ne pas enlever les balises hide.

   
   
Cette partie de fiche n'est pas obligatoire. Vous avez le choix entre soit répondre aux questions, soit compléter cette partie. Cependant, si vous décidez de ne pas faire votre histoire, vous devrez développer au maximum les questions et inversement.

   Si votre personnage est un scénario avec un test RP, vous pouvez également utiliser cet espace pour cela. De ce fait, si vous choisissez aussi de faire une histoire, merci de faire en sorte que l'on puisse distinguer les deux!

   ~ Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper.
DERRIÈRE L’ÉCRAN

   Je m'appelle Anticarde et j'ai 30 piges sonnées. Vous pouvez donc vous en douter, je suis un chat. J'ai connu le forum grâce à Nessa (pu là éè) et je le trouve démoniaaaaaque (la preuve, après 10 mois de sevrage, ma vie sociale et professionnelle quasi parfaite, les charmes de l'écriture combinées à l'attraction de TH me font à nouveau basculer vers le coté obscur... J'étais presque devenue une personne normale, absorbée par son travail, menant sa vie de fourmi décérébrée ! Mierde alors!). Si possible, j'aimerais avoir un parrain ( ) afin de m'aider à l'intégration et la compréhension de l'univers. (Et je te choisis, toi, William Cohen ! Non mais comme si t'avais ton mot à dire   ).


   Mon personnage est un scénario créé par Noah Saada (une pensée énamourée pour lui et son imagination florissante ♥️) et je ne vous autorise pas à en faire un scénario si mon compte se retrouve supprimé. (Enfin moi je n'ai toujours aucun pouvoir sur mon PV, voyez avec Nono, où qu'il soit   )

   


   
   

   
Cassian Saada
J'ai vu le soleil bas, tâché d'horreurs mystiques.


Dernière édition par Cassian Saada le Lun 10 Déc - 3:49, édité 18 fois

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1478 Jessica Parker Kennedy pétra (avatar) esclave de Roan (de retour) ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 192
† Game of survival †


Sujet: Re: Cauchemars hémorragiques.
Mar 4 Déc - 8:27

Welcome back

avatar
20/12/2016 ELOW ; ĆIRO + IRINA + JONAS ; 1204 JAI COURTNEY ; ELOW ; INFORMATICIEN ET LIEUTENANT REBELLE / SPECIALISTE EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLES, NOTIONS EN MÉCANIQUE ET ELECTRONIQUE, GÉNIE INCOMPRIS ; 96
— Chi cerca, trova —


Sujet: Re: Cauchemars hémorragiques.
Mar 4 Déc - 9:38

Rebienvenue à la maison !

Admin △ Underneath it's just a game
avatar
06/12/2015 Electric Soul Kayden Elwood & Einar Helgusson 7556 Jon Kortajarena Electric Soul & tearsflight Conseiller druide | Soigneur & orateur/diplomate Naori 877
Admin △ Underneath it's just a game


Sujet: Re: Cauchemars hémorragiques.
Mar 4 Déc - 9:55

Cette image qui fait limite flipper

Re-bienvenue à la maison Cassian J'te fais plus le topo des 7 jours, tu le connais, pis t'as Liam en contact permanent donc j'me fais pas de souci pour le staff (d'ailleurs, @Liam Cohen n'est toujours pas parrain sur TH après 4 ans, ça va pas ) Bon retour ici, au plaisir de retrouver ta plume

Admin
avatar
20/01/2016 avengedinchains Charlie, Baelfire, Richard, Astrid & Meeka 994 Tom Hardy ava by sarasvati ;; signa by beylin guerrier Athna 36
Admin


Sujet: Re: Cauchemars hémorragiques.
Mar 4 Déc - 9:59

Ah bah Rebienvenue alors

Admin - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light Elijah & Near & Saoirse & Cassandre & Jade 28386 Thomas B.-Sangster @"jenesaispas" Signa perséphone Aaron Ancien kidnappé des Rahjaks. ancien traqueur, co leader. Cent 1157
Admin - Supermassive Black Hole


Sujet: Re: Cauchemars hémorragiques.
Mar 4 Déc - 10:04

J'suis suupper contente de retrouver Cassian puis toi aussi avec ton style et ta façon de dire les choses MVDD a raison xD Tu sais où me trouver de toute façon mais je suis certaiine qu'un des parrains sera raaaaavi de t'avoir comme filleuuuuul. Puis ce début Courage pour la fichette puis now t'auras plus à me demander si Evan est pas encore pris

avatar
03/12/2018 Anticarde. Néant. 7 Evan Peters Kane (avatar). Sorcier. (apothicaire, chirurgien) Rahjak. 9


Sujet: Re: Cauchemars hémorragiques.
Mar 4 Déc - 12:01

@Ezra Aerys @Devos Acciaro @Elias Caroll : Merci les petits loups

@Harlan Tikaani : Merci pour l'accueil (Oui je connais un peu la maison, même si je vois que plein de petites choses ont changé ! Vous avez pas chomé dis donc )

@Liam Cohen : Je vais laisser les vrais nouveaux se faire parrainer, et me contenter de venir embêter qui de droit clandestinement Merkiiii

avatar
20/04/2016 AMNESIS AEDAN + SAM + ANDREW + KARAH 8763 ADELAIDE KANE AVATAR - BIGBADWOLF • SIGNA - ASTRA + VOCIVUS • GIF - CASSINI CARTOGRAPHE + PATROUILLEUR DE DANA 99
✣ Speedy Gonzales ✣


Sujet: Re: Cauchemars hémorragiques.
Mar 4 Déc - 12:09

REBIENVENUE PAR ICI TOI Je suis trop contente de te revoir mon dieu, et puis cette bouille d'Evan m'avait trop manqué aussi Bon courage pour ta fiche

avatar
16/04/2015 Isaïah/Burning Soul Ozvan & Hyacinthe & Ten & Celeste ( ex Elouan ) & Tam-Tam 12633 Aneurin Barnard Alex Tempêtueuse :) & AVENGEDINCHAINS & Lux Aeterna & Rowen & Harlan Cuisinier - Aide soignant/Leader Camp de vie Cent / Ex-kidnappé 159
- Hit the Road -


Sujet: Re: Cauchemars hémorragiques.
Mar 4 Déc - 14:09


Accro des points
avatar
11/05/2018 Laenai / Alicia Jude & Lulu ♥ 2538 Willow Shields Laenai Princesse ~ Apprentie Sorcière Rahjak 694
Accro des points


Sujet: Re: Cauchemars hémorragiques.
Mar 4 Déc - 18:38

Bienvenue parmi nous (enfin re-bienvenue, apparemment ) Bon courage pour ta fiche ! On pourra se trouver un petit lien si ça te tente, Tasha ayant commencé son apprentissage en sorcellerie récemment

Membre du mois
avatar
06/12/2015 Lux Aeterna Nuna Cortez 36420 Sophia Bush Lux Aeterna (vava & sign & gifs & fiche rp) ancienne militaire - lieutenant, stratège, garde et patrouilleuse. Quelques notions de médecine et bases en maniement des armes. 1597
Membre du mois


Sujet: Re: Cauchemars hémorragiques.
Mar 4 Déc - 19:12

IL EST DE RETOUUUUUR, ELLE EST DE RETOUUUUUR !
Je suis trop contente que tu aies finalement retrouvé du temps pour nous retrouver, et j'espère que tu resteras, hein ! Je sais pas trop du coup si t'as besoin d'un parrain sérieusement ou pas, mais je peux être une marraine officielle ou officieuse selon les besoins. On dit de moi que je suis quelqu'un de "pas si pire que ça" ! (dans le flood de bienvenue j'ai failli répondre avec des blagues glauques impliquant les scolex de ténia et pis je me suis retenue, mais bon, si t'es sage, ptete qu'en privé je pourrais te dire des petites coquineries du genre).

Bon courage pour reficher Cassian, j'ai hâte de voir ce que tu lui as prévu entre temps, et bien entendu : re-bienvenuuue

avatar
25/11/2018 Léo // Phoebus Caleb & Raphaël 21 Gaspard Ulliel Ava : Swan 14


Sujet: Re: Cauchemars hémorragiques.
Mer 5 Déc - 10:39

Et bien je ne t'ai pas vraiment connu puisque tu as du poster ton départ juste après mon arrivée, mais en tout cas re-bienvenue sur le forum et au plaisir de te croiser IRP du coup!

avatar
05/05/2016 Ponyta Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye 363 Norman Reedus shiya Second du chef de garde. - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège 76


Sujet: Re: Cauchemars hémorragiques.
Jeu 6 Déc - 7:00

re-bienvenue^^

avatar
16/09/2018 mika. Güzis T. Cinksi 124 Dylan O'Brien avengedinchains ♥ Cartographie/Orientation & Informatique/mécanique - Ingénieur en énergie 95


Sujet: Re: Cauchemars hémorragiques.
Jeu 6 Déc - 13:16

Je crois qu'on n'avait pas eu le temps de se croiser vraiment avant ton départ, je te souhaite la re-bienvenue en tout cas en espérant corriger ça un jour où l'autre

Modo
avatar
16/09/2018 Totoro's Child. Wyatt Sheperd 43 Dominic Cooper morphine - sial - metallica ; nothing else matters Marchand - Orientation, Diplomate. Pikuni. 237
Modo


Sujet: Re: Cauchemars hémorragiques.
Jeu 6 Déc - 22:00

Re bienvenue par ici
Tu fais plein d'heureux puis j'aime Evan d'amour donc on va bien s'entendre
Courage pour ta fiche

Contenu sponsorisé



 

Cauchemars hémorragiques.

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» one again : reves et cauchemars à la con
» Tu m'as trahit pour un rêve, alors je vais faire battre ton coeur pour un cauchemars [PV Hazufel]
» [TUTO] Peindre un cauchemar ailé par Asmo.
» Gri-Gri pour rêver
» La peur d'un cauchemar... [Terminer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: personnages :: Présentations :: Fiches en construction-