Aller en bas
The future can be built
Kieran K. Peters
DATE D'INSCRIPTION : 18/09/2018 PSEUDO/PRENOM : Lexis MULTICOMPTES : Kai Collins MESSAGES : 1132 CELEBRITE : Francisco Lachowski COPYRIGHT : Avatar - myslef / Code sign - northern lights / Gif sign - Google. METIER/APTITUDES : Esclave domestique / cuisinier TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 166
Voir le profil de l'utilisateur

Fit the box, fit the mold [PV Machar Aandrisk] Empty Fit the box, fit the mold [PV Machar Aandrisk]

le Dim 18 Nov - 13:24

Fit the box, fit the mold

I was dreaming of bigger things

Mi-juin 2116.

La maladie a fait des ravages. Personne n’y a échappé, même pas la royauté. Kieran a eu la chance de ne pas être contaminé, mais sa tante a bien faillit y passer. Pourtant, tout cela semble déjà loin aux yeux des nobles qui tentent d’oublier en se noyant dans la débauche. Une fête. C’est courant que la famille de Kieran en organise ou participe à celle d’un voisin, c’est moins courant que le jeune homme les accompagne pour compléter l’équipe de service. Sa tante a eu beau lui dire que ça allait lui changer les idées (si l’on peut considérer que servir dans une maison inhabituelle est une façon de se changer les idées…), Kieran a du mal à garder le sourire. Mais il se force, sa condition oblige. Un esclave qui ne sourit pas lors d’une fête pourrait plomber l’ambiance. C’est contagieux la mauvaise humeur, même si les invités ne font pas plus attention que ça a ceux qui les servent. Alors il sourit, mais ce sourire n’atteint pas ses yeux. Il y a des jours comme ça où les envies de voyage sont plus fortes, où le brun est présent de corps mais pas d’esprit, celui-ci vagabondant dans une forêt ou au bord de la mer. Son service est mécanique, les mouvements sont encrés en lui depuis toujours. Et la soirée se passe : banquet abondant, alcool coulant à flot, les nobles oublient leurs soucis, ils oublient la catastrophe qui à faillit les décimer. Et si les esclaves, eux, ne peuvent s’oublier dans l’excès, ils compensent par le service, en obéissant jusqu’à épuisement pour satisfaire les envies de leurs maîtres, quelles qu’elles soient.

Kieran a de la chance dans son malheur : il n’est là que pour le service. Certaines esclaves n’ont pas cette chance, elles sont là pour distraire…
Et la soirée se passe, et les hôtes sont pleins.

Après plusieurs heures, alors que la fête bat son plein, Kieran se sent comme étouffer. Il a besoin d’air. Avec un peu de chance, vu l’état des invités et s’il ne traîne pas trop, on ne remarquera pas son absence. De toute façon, qu’il sorte prendre l’air et se fasse prendre ou qu’il s’effondre au milieu des nobles, il sera punis, alors autant que ce soit pour une raison plus agréable…
Le jeune homme s’éclipse donc, sortant par les cuisines. Il ne connait pas la maison ni ses alentours, il longe donc le mur en prenant de grande goulée d’air. Il se sent tout de suite mieux. Vérifiant qu’il est bien seul, il s’appuie contre le mur et ferme les yeux, continuant de respirer profondément. Il visualise une plage battue par les vagues et essaie d’imaginer l’odeur que ce lieu pourrait avoir. Son sourire revient. Ca lui fait du bien de s’échapper, même que quelques instants. Et son esprit s’échappe tellement loin qu’il ne fait même pas attention que quelqu’un s’approche. La mer est tellement plus agréable que cette fête bruyante et surchargée…

AVENGEDINCHAINS


HJ:
J'espère que ça convient @Machar Aandrisk Fit the box, fit the mold [PV Machar Aandrisk] 416276913
Sinon dis le moi ^^


Dernière édition par Kieran K. Peters le Dim 2 Déc - 23:01, édité 1 fois
Machar Aandrisk
DATE D'INSCRIPTION : 23/10/2018 PSEUDO/PRENOM : shiranui MULTICOMPTES : Morgan MESSAGES : 52 CELEBRITE : Richard Harmon COPYRIGHT : perso ; solosand METIER/APTITUDES : Garde, aptitudes combat et maniement des armes. TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 0
Voir le profil de l'utilisateur

Fit the box, fit the mold [PV Machar Aandrisk] Empty Re: Fit the box, fit the mold [PV Machar Aandrisk]

le Dim 2 Déc - 22:16

fit the box, fit the mold
Machar a appris depuis son plus jeune âge à cacher le dégoût que lui inspire les gens qu'il sert. La main sur la garde de son épée, il observe les invités, en retrait. Il ne faudrait pas qu'on le remarque trop, où l'on risque de dire qu'on ne fait pas confiance aux convives – ce qui est vrai de toute façon, après tout, personne ne se fait jamais confiance dans ces cercles-là. Mais ça ne doit pas se voir. Les sourires sont de convenance, et dans les apparences, tout doit se passer comme si tout le monde s'entendait bien, et pas comme si l'on attendait juste que quelqu'un tourne le dos pour lui planter une lame entre les omoplates. Machar connaît bien le maître de la maison, évidemment, et c'est de lui dont il doit s'assurer la sécurité en priorité, bien que celui-ci ne boive jamais en dehors d'un verre préalablement goûté par l'un de ses esclaves personnels. Machar ne peut même pas trouver cela stupide : si l'on avait déjà essayé de l'assassiner, il serait sûrement sur ses gardes, lui aussi. Et puis, si on avait pas besoin de gardes, il se retrouverait vite à la rue. Donc dans un sens, ça l'arrange. Garder ces aristos en vie, c'est juste un travail pour lui. Une fois qu'il a retiré son armure et qu'il est rentré chez lui, ils peuvent bien se mettre à tomber les uns après les autres, ce n'est plus son affaire.
Il se tient donc droit, son dos touchant presque le mur. Il se fait oublier, mais ses yeux fixent les mains des convives, ceux qui les cachent dans leurs poches. Il remarque ceux qui portent des armes, assez dissimulées pour que les hôtes ne le prennent pas comme une menace, mais néanmoins là pour dissuader les plus imprudents. Il a appris les règles, et il sait que les dîners comme ceux-là ne sont qu'une autre forme de bataille. Une bataille faite de sourires, de pots de vins, de mensonges et d'étalement de richesse. Il a horreur de ça, mais personne ne lui demande son avis. Alors il endure, il pense aux quelques pièces en plus auxquelles il aura le droit s'il reste là assez longtemps.
Les heures passent. Il a depuis longtemps acquis la faculté de surveiller les environs tout en n'étant qu'à moitié présent. Comme si en ne se concentrant que sur une seule tâche, il réussissait à mettre en pause le reste de son esprit. Il n'a même plus conscience d'observer qui que ce soit, mais il sait que s'il voit quelque chose qui lui semble suspect, il se réveillera en un instant. Et il ne lui faudrait que quelques secondes pour traverser la pièce et confisquer un verre empoisonné, ou pour empêcher un noble de porter la main à sa dague. Oh, pas forcément pour assassiner qui que ce soit, mais plus ils sont riches, plus ils ont l'impression que chaque offense est mortelle, et l'alcool n'arrange rien. Les incidents sont rares, mais il suffirait qu'il laisse passer une seule menace pour qu'on lui retirer ses déjà rares jours de congés.
Au bout de quelques heures, alors que la nuit est déjà bien avancée, un autre garde vient le remplacer. Machar se demande comment les autres peuvent encore manger et boire autant, mais il hausse les épaules et quitte son poste. La soirée n'est pas finie, loin de là. Personne n'aurait idée de le laisser aller dormir alors qu'on ne peut faire confiance à personne, lors d'une fête. Il échange juste sa place et va se dégourdir les jambes en patrouillant dans les jardins. Il fait encore chaud dehors, mais beaucoup moins. Les bruits venant de l'intérieur sont plus étouffés, et il laisse échapper un soupir de soulagement. Il déteste cette ambiance et ces gens, et s’il est très doué pour faire l’hypocrite, il a aussi ses limites, et il a l’impression qu’elles ont été atteintes.
Il fait quelques pas dans le domaine. Il reste sur ses gardes, comme d’habitude, mais c’est quelque chose qui lui vient si naturellement qu’il arrive à se détendre quand même. Il croise parfois un autre garde, mais ils n’échangent rien d’autre qu’un hochement de tête. Machar les connaît tous, et peu sont ceux qui apprécient leurs employeurs, mais ce métier est bien mieux que beaucoup d’autres alternatives. Il fait le tour du bâtiment, et finit par apercevoir une silhouette collée contre un mur, à quelques mètres de l’entrée des cuisines. L’homme a les yeux fermés et ne semble pas l’entendre arriver. Alors qu’il s’approche, il arrive à distinguer les traits de son visage et reconnaît l’un des esclaves chargé du service ce soir. Personne n’a fait attention à lui de toute la soirée, mais le travail de Machar est de faire attention à ceux qui passent inaperçus. Ça n’aurait pas été la première fois qu’un esclave empoisonne un verre sur l’ordre de son maître. Ça reste rare, mais le chef Haroéris ne se serait pas contenté d’un ‘‘il y a peu de risques.’’
« On prend une pause ? » Jette Machar, alors à quelques pas de l’esclave. Il se sent d’humeur moqueuse ce soir, même s’il est un peu désolé pour le jeune garçon. Il ne peut que comprendre ce besoin de pause, d’évasion, ne serait-ce que pour quelques secondes. Et puis, il ne peut pas s’empêcher, à chaque fois qu’il pose le regard sur un esclave, de penser qu’il s’en est fallu de peu pour qu’il ne finisse pas à sa place. « T’inquiète pas, je vais pas aller te dénoncer. Ils te laissent pas de répit, j’imagine ? » Question stupide. Les esclaves sont là pour leur faciliter la vie, et les nobles ne pensent pas à leur condition de vie, ou du moins, ils sont rares à le faire. Mais il faut bien commencer quelque part. Il jette néanmoins un regard derrière lui, espérant ne pas être surpris par un autre garde. Il pourrait toujours dire qu’il était en train de l’engueuler, mais on ne sait jamais. Ça ne sert à rien de mettre Ambre en rogne pour si peu.  
code by EXORDIUM.




Dernière édition par Machar Aandrisk le Mer 2 Jan - 22:52, édité 1 fois
The future can be built
Kieran K. Peters
DATE D'INSCRIPTION : 18/09/2018 PSEUDO/PRENOM : Lexis MULTICOMPTES : Kai Collins MESSAGES : 1132 CELEBRITE : Francisco Lachowski COPYRIGHT : Avatar - myslef / Code sign - northern lights / Gif sign - Google. METIER/APTITUDES : Esclave domestique / cuisinier TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 166
Voir le profil de l'utilisateur

Fit the box, fit the mold [PV Machar Aandrisk] Empty Re: Fit the box, fit the mold [PV Machar Aandrisk]

le Lun 10 Déc - 21:10

Fit the box, fit the mold

I was dreaming of bigger things

Mi-juin 2116.

Kieran sursaute lorsqu’une voix se fait entendre non loin de lui. Le jeune homme redescend aussitôt sur terre, se redresse, et effectue un salut mécanique avant même d’identifier la personne l’ayant interpellé.

« Désolé, je n’aurais pas dû. Je me remets au travail tout de suite. »

Mais alors qu’il se redresse pour faire demi-tour, l’homme reprend en lui indiquant de ne pas s’inquiéter, qu’il n’allait pas le dénoncer. Kieran prend alors la peine de le regarder, le cœur battant la chamade. Il ne s’agit pas d’un invité, mais bien d’un garde. Un garde qui lui a posé une question plutôt surprenante. Après un moment d’hésitation et une fois son cœur quelques peu calmé, le brun fini par répondre, de façon quelque peu détournée tout de même.

« Oh, j’ai l’habitude… »

Le jeune homme reste un moment sans bouger, ne sachant pas trop comment réagir face au garde. Il lui doit le respect c’est certain, et à la moindre bourde il risque gros. La question passe alors ses lèvres sur le ton d’un enfant prit en faute.

« Tu ne vas vraiment pas me dénoncer… ? »

Normalement, le garde aurait dû l’attraper par la peau du cou et le ramener à l’intérieur non sans faire un rapport à son maître, la question est donc légitime car il a un peu de mal à y croire…

L’autre a l’air fatigué aussi, sa soirée doit être aussi longue et fatigante que celle de Kieran. Mais ceci n’empêche pas cela, Kieran est toujours méfiant envers les non-esclaves, et à raison…

AVENGEDINCHAINS


HJ:


Dernière édition par Kieran K. Peters le Jeu 3 Jan - 0:32, édité 1 fois
Machar Aandrisk
DATE D'INSCRIPTION : 23/10/2018 PSEUDO/PRENOM : shiranui MULTICOMPTES : Morgan MESSAGES : 52 CELEBRITE : Richard Harmon COPYRIGHT : perso ; solosand METIER/APTITUDES : Garde, aptitudes combat et maniement des armes. TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 0
Voir le profil de l'utilisateur

Fit the box, fit the mold [PV Machar Aandrisk] Empty Re: Fit the box, fit the mold [PV Machar Aandrisk]

le Mer 2 Jan - 22:55

fit the box, fit the mold
L’esclave sursaute, pris en faute, et Machar a un peu de peine pour lui. Il s’en veut, l’espace de quelques secondes, d’avoir troublé son petit instant de paix. Il ne doit pas être tranquille très souvent, et voilà qu’il vient le stresser sans aucune raison. Machar est plutôt divisé, en ce qui concerne les esclaves. D’un côté, c’est tellement imprégné dans son mode de vie que ça ne lui vient pas naturellement à l’esprit d’imaginer la cité rahjak sans eux. Ils sont là, et c’est comme ça. Mais il y a bien des moments où il se dit que ce n’est pas juste, tout de même. Pour la majorité d’entre eux, ils n’ont rien fait de particulier, à part être au mauvais endroit, au mauvais moment. En toute logique, il devrait faire partie de ceux qui veulent l’abolition des esclaves, mais il n’a pas l’âme d’un révolutionnaire. Il ne pense pas qu’il peut faire changer les choses, que sa présence aura une incidence. Alors il reste sans rien faire, il baisse la tête et il obéit aux ordres. C’est toujours plus simple, c’est probablement lâche et égoïste. Il se dit qu’il y a pire que lui, et peut-être qu’au fond, il a peur de se retrouver à leur place. Il ne pense pas comme ça consciemment, mais c’est tout de même bien là.
« Désolé, je n’aurais pas dû. Je me remets au travail tout de suite. » Lui dit-il, et Machar lui répond rapidement qu’il n’a rien à craindre avec lui. Cela dit, le jeune homme a de la chance d’être tombé sur lui, et pas sur un autre garde un peu trop zélé. Il y en a pas mal dans cette propriété, des gardes qui se croient tout permis parce qu’ils ont le droit de porter une épée. Lui-même à le droit à sa part de railleries, parce qu’Ambre prend un malin plaisir à le rabaisser dès qu’il le peut, bien plus qu’il ne vient emmerder les autres gardes. C’est presque devenu une habitude, et il y a bien longtemps qu’il a arrêté de se poser des questions. L’héritier passe souvent ses nerfs sur lui, et Machar n’arrive pas toujours à ravaler sa fierté pour ne pas lui répliquer des piques à la limite de l’insolence. Il se fait petit ces derniers temps, il essaye de ne pas faire de vagues, mais c’est comme si au moindre écart, Ambre se retrouvait sur lui tel un oiseau de proie. Il se retient presque de ne pas regarder par dessus son épaule pour vérifier qu’il n’est pas en train de l’observer à ce moment précis.
« Oh, j’ai l’habitude… » Lui répond l’esclave, ce qui est sûrement la réponse la plus triste qu’il est possible d’entendre. « Tu ne vas vraiment pas me dénoncer… ? » Lui dit-il après être resté sans bouger pendant quelques secondes, l’air de jauger la situation. Il évite son regard et semble mal à l’aise. Après tout, il ne doit pas voir beaucoup de citoyens rahjak le traiter correctement. La plupart semble prendre leurs esclaves pour des meubles, et ils ne les voient quasiment pas comme des êtres humains. Il y a des exceptions, évidemment, mais bon.
« C’est pas à moi que tu dois rendre des comptes, non ? Je ne connais pas la famille pour laquelle tu travailles, » répond Machar en haussant les épaules. Enfin, même s’il avait travaillé pour les Haroéris, il n’aurait pas été le dénoncer, mais il ne sait pas comment lui expliquer ça. L’esclave a l’air très méfiant, pour de bonnes raisons, et c’est plus simple de lui dire que ce n’est pas ses affaires. Il lui demanderait bien comment il s’appelle, mais c’est sûr qu’il pensera que c’est pour aller rapporter qu’il lui demande ça. Apparemment, la meilleure chose qu’il puisse faire, c’est continuer son chemin et faire comme s’il ne l’avait pas vu, mais étrangement, il est intrigué. Et au pire, si quelqu’un les voit, il n’aura qu’à dire qu’il lui transmettait un ordre. « En plus, j’ai l’impression qu’ils sont partis pour encore longtemps, à l’intérieur... J’peux pas t’en vouloir de prendre une pause. » Même lui, ça l’ennuie, parce qu’il sent qu’il ne rentrera pas chez lui avant que le soleil ne se lève. Mais au moins, il a un toit à lui. « Cela dit, c’est un chemin de ronde là, j’te conseillerais d’aller de ce côté, » dit-il en pointant un côté de la maison, où il serait caché dans l’ombre des arbres. « Personne pourra te voir, si t’as besoin de quelques minutes en plus. » Il ne sait même pas pourquoi il fait ça. Si on le prenait la main dans le sac, il risquait gros. Mais pas aussi gros que l’esclave en question.  
code by EXORDIUM.


Spoiler:
@Kieran K. Peters pardon du retard, j'espère que ça t'ira  Fit the box, fit the mold [PV Machar Aandrisk] 484338566

The future can be built
Kieran K. Peters
DATE D'INSCRIPTION : 18/09/2018 PSEUDO/PRENOM : Lexis MULTICOMPTES : Kai Collins MESSAGES : 1132 CELEBRITE : Francisco Lachowski COPYRIGHT : Avatar - myslef / Code sign - northern lights / Gif sign - Google. METIER/APTITUDES : Esclave domestique / cuisinier TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 166
Voir le profil de l'utilisateur

Fit the box, fit the mold [PV Machar Aandrisk] Empty Re: Fit the box, fit the mold [PV Machar Aandrisk]

le Lun 7 Jan - 14:14

Fit the box, fit the mold

I was dreaming of bigger things

Mi-juin 2116.

Le jeune homme qui fait face à Kieran ne semble vraiment pas dangereux pour l’esclave. Il confirme qu’il ne le dénoncera pas, ne connaissant de toute façon pas la famille pour laquelle travaille le brun. Kieran le salue alors, soulagé.

« Merci beaucoup, je te… je vous revaudrait ça. »

Le jeune homme se rend compte, alors qu’il remercie le garde, qu’il a osé le tutoyer sans même y faire attention. Or le garde n’a pas relevé alors que cela lui aurait valut des remontrances de la part de beaucoup… Ce genre d’erreurs basiques ne lui était plus arrivé depuis longtemps… Sa rêverie devait être profonde pour provoquer une faute de langage aussi énorme…

Le garde reprend la parole alors que l’esclave sert les dents et les poings face à son imprudence et son manque de respect. Ses paroles le font se redresser et tourner le regard vers la porte par où il est sortit. La fête va probablement durer toute la nuit en effet. Kieran retient un soupir et se tourne de nouveau vers le garde qui lui indique un endroit plus à l’abri des regards. Un doute l’assaille alors et il ne peut s’empêcher de poser une question au lieu de la garder pour lui.

« Merci… Mais pourquoi… pourquoi m’aidez-vous ? »

Le ton de la question n’est pas vraiment suspicieux, même si Kieran l’est. En fait, la question est plutôt curieuse. Le jeune homme est en effet curieux de connaitre la raison qui pousse le garde à agir ainsi envers lui, un esclave qu’il ne connait pas, au lieu de le dénoncer et de potentiellement gagner ainsi en notoriété. Le garde dit que Kieran n’a pas a lui rendre de comptes, pas à lui, mais tout de même ce genre d’agissement n’est pas courant…

« Non pas que je ne vous en suis pas reconnaissant, loin de là… Mais c’est… inattendu… »

Toujours ce besoin de justifier ses paroles, de rattraper ses bourdes comme il peut. Une habitude prise de longue date… Quand on a du mal a tenir sa langue, il faut pouvoir user de pirouettes habilles pour s’en sortir sans heurts. Kieran manie à la perfection ce d’acrobaties verbales avec lesquelles il tente de se rattraper de justesse, heureusement pour lui. Jusqu’au jour où… Mais mieux vaut ne pas y penser…

AVENGEDINCHAINS

HJ:
@Machar Aandrisk, dis moi si quelque chose ne va pas hein Fit the box, fit the mold [PV Machar Aandrisk] 416276913
Contenu sponsorisé

Fit the box, fit the mold [PV Machar Aandrisk] Empty Re: Fit the box, fit the mold [PV Machar Aandrisk]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum