Aller en bas
Game Master
DATE D'INSCRIPTION : 28/05/2014 PSEUDO/PRENOM : Le Grand Manitou MESSAGES : 2247 CELEBRITE : Nobody POINTS GAGNES : 140
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

Roue du RP → Artemia & Morgan Empty Roue du RP → Artemia & Morgan

le Mer 14 Nov - 16:13
Roue du RP → Artemia & Morgan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




La forêt est une traîtresse, même pour ceux la connaissant sur le bout des doigts… Mais qui peut penser contrôler une telle force, quand elle peut vous balayer d'un simple claquement de doigt ?

Artemia, tu t'es éloignée du village pour quelques jours, un besoin de te ressourcer, de faire face à cette Nature si grandiose. La vague de froid arrive sous peu, tu t’es donc décidée à faire ton escapade soudainement. Dans ton baluchon, de la nourriture séchée, quelques céréales et baies, et plusieurs herbes pour t'aider. D'ailleurs, la première chose que tu fais une fois à l’écart de tout, c’est de te préparer une infusion, destinée à favoriser les transes et la méditation…

Morgan, la promenade est censée t'aider à te concentrer, à te recentrer, malgré tout ce qui se passe autour de toi. Et tu finis par te perdre, sur le chemin du retour au camp. Tu es convaincu de devoir tourner à droite à partir de ce majestueux chêne, sans te rendre compte que la forêt en possède au moins des dizaines de la sorte… Finalement , tu tombes sur cette silhouette féminine, entourée d'une légère brume parfumée…




précisions


→ GM ne repassera plus sauf si demande explicite par mp. Dans ce cas, contactez Rowena Chakraan. De même si vous avez la moindre question ou précision à quémander.

→ Ce rp est laissé entre vos mains et votre imagination, n'hésitez pas à être créatif quant à vos aventures. Roue du RP → Artemia & Morgan 484338566  

Invité
Invité
Anonymous

Roue du RP → Artemia & Morgan Empty Re: Roue du RP → Artemia & Morgan

le Mer 14 Nov - 17:31
[à coder. Désolée, l'ouverture est courte]

14 novembre 2118

Ce besoin, toujours. Intense. Celui de communier avec la nature. Celui de chercher ce qu’elle pouvait avoir à lui dire. Si, d’ordinaire, Artemia avait l’habitude de chercher ses réponses dans les étoiles, cette fois… Cette fois, elle n’y trouvait rien, dans les étoiles. Cela faisait, de fait, plusieurs mois qu’elles étaient muettes, pour elle. Comme si le fait qu’elle soit allée à la cité Rahjak pour le solstice d’été alors que les étoiles lui avaient confié un mauvais pressentiment avait brisé quelque chose entre elles. Elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même, bien sûr. Aussi, la Naori était-elle décidée à chercher ses réponses autrement. A l’ancienne. Comme l’aurait fait sa mère si elle était toujours là. Dans la retraite, la transe et la méditation. Se tourner vers le fond d’elle-même, en parfaite osmose avec la nature. Il n’y avait que ça de vrai. Elle prit sa décision le matin-même. Ne prévint personne. Comme elle avait pu le faire quelques semaines plus tôt lorsque Caleb l’avait rejointe alors qu’elle quittait le village, elle prépara un baluchon avec ce qu’il fallait pour se nourrir et pour entrer en transe. De quoi avoir chaud, aussi. Car si elle comptait méditer toute la nuit, elle savait qu’en plus du feu de camp, il lui faudrait une fourrure.

Pour ne pas être dérangée en partant, elle avait choisi de faire le trajet à pied. Pour s’approcher un peu plus de la nature. Pour ne pas être déconcentrée pendant sa méditation. Marcher lui fit du bien. Sachant pertinemment que personne ne contrôlait la nature, mais qu’elle était sauvage et impétueuse, qu’il fallait la respecter, Mia était contente de pouvoir se retrouver seule à ses côtés, de communier avec elle. Elle marcha de longues heures pour s’écarter de son village, pour se retrouver à un endroit où elle ne tomberait pas sur l’un des siens par inadvertance avant de s’écarter du chemin.

Concentrée sur ce qu’elle faisait, elle ramassa des pierres qu’elle installa en rond pour délimiter le feu de camp.Posant son baluchon, elle alla ensuite ramasser du bois sec qu’elle rassembla au centre du cercle de pierre et coupa un petit morceau de l’amadou qui se trouvait dans son baluchon et qu’elle plaça au centre du bois. Il ne lui restait plus qu’à prendre les deux pierres à feu dans la sacoche de sa ceinture et à les taper l’une contre l’autre. Une étincelle tomba rapidement sur l’amadou qui s’enflamma. Artemia souffla doucement dessus pour que le bois s’enflamme et alla prendre de l’eau au ruisseau qui coulait non loin pour préparer son infusion.

Quelques minutes après, tout était prêt. L’effluve des plantes utilisées la détendit immédiatement, avant même qu’elle n’absorbe le breuvage. Et, alors que la nuit commençait à tomber, la brune posa la fourrure sur son dos avant de verser le breuvage dans son gobelet en bois. Totalement absorbée par ce qu’elle faisait, elle n’entendit pas le bruit derrière elle qui signalait la présence d’un importun.
Invité
Invité
Anonymous

Roue du RP → Artemia & Morgan Empty Re: Roue du RP → Artemia & Morgan

le Mer 21 Nov - 13:46

roue du rp: artemia & morgan
Perdu. Encore. C'est presque devenu une habitude, aussi étrange que cela puisse paraître. Et même s'il ne reconnaît pas immédiatement les arbres qui l'entourent, et qu'il n'a aucune idée d'où il se trouve, il n'est pas si inquiet que ça. Les mains enfoncées dans les poches et le visage caché derrière une vieille écharpe, il marche un peu au hasard. Il sait qu'il n'est pas si loin que ça, et jusqu'ici il a toujours retrouvé son chemin, alors il se dit qu'il y arrivera cette fois aussi. Il s'est un peu plus éloigné que d'habitude, il avait besoin de calme et de silence aujourd'hui. Il ne se sentait pas d'humeur à voir des gens, alors une fois son travail terminé, il a décidé d'aller faire un tour.il se sent toujours un peu déprimé à l'approche de l'hiver, ça lui a fait le coup chaque année depuis qu'il est arrivé sur Terre. Ils ont débarqués en plein mois de juillet, et il ne s'était jamais rendu compte à quel point les changements de température étaient importants sur Terre. Il connaissait les saisons évidemment, mais c'était pour lui un concept abstrait, étranger. S'il n'a eu aucun mal à s'adapter au climat estival malgré l'humidité, l'hiver l'a beaucoup plus surpris. Il n'était pas prêt pour le froid qui lui engourdissait les membres et le faisait frissonner. Sur l'Odyssée, la température était la même toute l'année, calculée pour être idéale selon tout un tas de procédés sûrement très compliqués. Ici, il faut juste subir et attendre que ça passe, du moins pour Morgan. Il n'aime pas non plus que les jours se raccourcissent, il a l'impression que les journées passent trop vite. Et il n'a jamais aimé l'obscurité de toute façon, surtout pas cette façon qu'elle a de poser un voile sombre sur la forêt autour du campement. La lumière lui donne un sentiment de sécurité. Ça peut donc paraître paradoxal qu'il se retrouve à marcher tout seul dans les bois, mais il n'a jamais dit être logique. Il devient bougon à l'approche de l'hiver, et ne ressent pas le besoin de se justifier.
En plus du froid, le mois de novembre apporte avec lui des pluies continues qui n'arrangent pas son humeur. De toutes les choses nouvelles qu'il a découvert sur Terre, la pluie doit bien être l'une des plus ennuyeuses. Auparavant, il ne se mouillait que pour se laver, et ça lui allait très bien comme ça. Surtout que l'eau était glacée à cette période de l'année, et qu'il a l'impression que les gouttes s'infiltrent dans la moindre fibre de ses vêtements. Il a au moins la chance de travailler à l'intérieur des cuisines. Il n'est pas sûr qu'il aurait supporté devoir garder le camp sous la pluie toute la journée, ou toute la nuit.
Mais aujourd'hui, le ciel semble dégagé, pour une fois. Il fait toujours froid, mais c'est supportable. Il lève la tête, et souffle distraitement dans l'air. Il laisse échapper un sourire en voyant la fumée se former. C'est peut-être la seule chose pas trop nulle qu'il peut faire en hiver. Ça, et Noël, mais il est toujours persuadé que ce serait bien mieux de le fêter en été. Il ne voit pas l'intérêt de faire une fête à un moment où personne ne peut mettre le pied dehors.

Il marche encore un peu, s'assurant de ne pas trop s'éloigner au cas-où il irait dans la mauvaise direction. Il lève de nouveau la tête, un peu plus inquiet cette fois. La nuit semble tomber rapidement, et il ferait bien de se bouger. Au moins, lorsque les premières étoiles apparaîtront, il pourra plus ou moins se repérer. Il n'est pas très doué en orientation, mais il à des petites bases qui lui permettent de ne pas être totalement démuni. Il ne tient pas à être encore dans la forêt lorsque tout sera totalement sombre autour de lui. Il se secoue un peu et se met à marcher d'un pas plus rapide.
Au bout de quelques mètres, il remarque un peu plus loin la lumière d'un feu entre les arbres. Son cœur s'emballe et il avance un peu plus prudemment, s'aidant des arbres pour ne pas être repéré tout de suite. Il grimace alors qu'il a l'impression que toutes les brindilles de la forêt se sont soudainement donné rendez-vous sous ses pieds. Il jette un coup d’œil aussi discrètement que possible. La personne dans la petite clairière était terrienne et avait une lourde fourrure sur les épaules, et Morgan l'envia un instant, avant de se demander pourquoi elle était assise par terre dans la forêt, alors que la nuit était en train de tomber. Il était en train de se demander s'il valait mieux qu'il la laisse tranquille ou s'il devait l'approcher lorsqu'il manque de se casser la figure sur une branche cachée sous des feuilles mortes. Désormais, il n'y avait plus de chances qu'elle ne l'ait pas entendu, et il s'éclaircit la gorge, gêné. « Euh... Bonjour, » dit-il en espérant qu'elle ne lui sautera pas dessus. Elle n'a pas l'air menaçante, mais elle n'avait peut-être pas non plus envie d'être déranger par un débarqué. Les relations entre eux et les terriens ont beau s'être améliorées, ils ne sont pas les meilleurs amis du monde pour autant. Il se rembrunit un instant en se rappelant sa rencontre avec Hakara. S'il avait à un moment pensé à demander son chemin à la terrienne, la voix du vieil ours qui lui faisait comprendre qu'il devait se débrouiller tout seul n'était pas loin dans son esprit. « Vous allez bien ? C'est sûr de passer la nuit ici ? » Demande-t-il, espérant qu'elle ne le prendra pas mal. Il y a de grandes chances pour qu'elle sache mieux que lui ce qu'elle fait ici, mais il ne peut pas s'empêcher de penser que rester ici n'est pas une bonne idée. Il y a trop de bêtes bizarres et dangereuses qui peuvent se cacher dans les ombres, il ne le sait que trop bien.  
code by EXORDIUM.


Meeka Standen
DATE D'INSCRIPTION : 29/01/2017 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : Charlie, Baelfire, Richard, Astrid & Elias MESSAGES : 540 CELEBRITE : Katheryn Winnick COPYRIGHT : sign by anaelle METIER/APTITUDES : Forgeron qui bricole aussi le bois TRIBU : Naori POINTS GAGNES : 56
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

Roue du RP → Artemia & Morgan Empty Re: Roue du RP → Artemia & Morgan

le Ven 22 Mar - 17:54

Ce RP est archivé pour n'avoir pas reçu de réponse depuis plus de trois mois.
Si vous souhaitez néanmoins le poursuivre, merci de mp un membre du staff Roue du RP → Artemia & Morgan 2215546156
Contenu sponsorisé

Roue du RP → Artemia & Morgan Empty Re: Roue du RP → Artemia & Morgan

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum