Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜“ don't hide things from me ” (ezra)
maybe life should be about more than just surviving


avatar
03/01/2018 ELOW ; DEVOS, ĆIRO & JONAS 258 BHUMI PEDNEKAR ; ELOW ; PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; RAHJAK ; 50
— SMOKE MADE OF TEARS —







don't hide things from me
7 NOV 2118

L’image de cette torture publique ne tourmente pas du tout Irina. Non, ce type de violence, c’est bien trop courant pour un Rahjak, et encore plus pour une princesse qui a vu bien nombre d’âme se faire décapiter. Cela n’est pas inhabituel, pourtant, le regard innocent de Tasha n’est pas passé inaperçu. La pauvre, elle a tellement à apprendre encore, que ce genre de chose peut être dépitant. Irina ne peut pas lui en vouloir, après tout, Tasha voit le monde d’un regard différent et peut-être qu’elle mériterait d’être écouté et de vivre dans un environnement paisible, mais elle ne doit en aucun cas, jamais, se montrer faible. Irina sait, d’ailleurs, que la princesse est bien trop précieuse pour le peuple. Peut-être même que l’un de ses plus grands danger face à ses ambitions de vengeance, c’est elle. Pas Isaak, pas Demyan, mais elle, la pureté incarnée et le futur prometteur d’une lignée de traître.

D’un autre côté, cette torture publique, pour beaucoup, ce n’est pas assez. C’est trop léger, trop facile, trop gentil. Surtout après les crimes commis par Ezra et Irina est d’accord, mais ce n’est pas dans ses intérêts de vouloir Ezra morte, du moins pour l’instant. Quoi qu’il arrive, elle est la propriété de Roan et lui seul est maitre de son destin. Il y a quelque chose d’assez inhumain dans l’esclavage. Quelque de vicieux, d’irréparable. Il ne devrait y avoir aucun plaisir de posséder l’âme d’un autre et pourtant, c’est un pouvoir si existant que les hommes en abusent un peu trop au goût de la princesse. À ses yeux, l’esclavage est vraiment une punition ultime. Pire que la mort, même. Un jour, il faudra repenser à toutes ses règles imposées par des hommes qui ne comprennent pas, malheureusement pas, les bases de la vie elle-même.

En attendant, après ce qui s’est produit avec les Naoris, Irina a fait profil bas. Pas nécessairement à cause de l’accusation de la conseillère qui, certainement, n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd, mais parce qu’après elle s’est montré un peu trop actif ses derniers temps, pointant le bout de son nez là ou ce n’est pas nécessaire. Un peu capricieuse, un peu déjanté, oui, mais autant ne pas en faire plus et essayer de conserver sa tête sur ses épaules. Alors, forcément, elle a attendu que les jours passent avant d’aller chez Roan, un matin tranquille, alors qu’il est lui-même sortie plus tôt. Ce n’est pas lui qu’elle veut voir, mais bien celle qui, des semaines plus tôt, s’est retrouvé dans la pire des positions. Doucement, elle se faufile entre les ruelles avant de se retrouver devant la porte de ses désirs. Elle toque sans attendre, espère qu’Ezra arrive assez vite et cache son visage en espérant que personne ne passe dans le coin. Les rumeurs vont assez vite dans la cité, par chance, ce n’est pas la première fois que la princesse passe inaperçu dans la foule, elle a bien trop d’année d’expérience pour se faire avoir comme une novice.

Finalement, l’entrée s’ouvrit légèrement. À peine croise-t-elle le regard de l’esclave qu’elle se dévoile, affichant un sourire satisfait. « Bonjour, Ezra. » Inutile de prétendre qu’elles ne connaissent pas. Après tout, Ezra lui a créé, des belles robes et puis, elles ont survécu ensemble et ça, impossible de l’ignorer. « Il te reste des doigts pour servir du thé ? » Un sourire bien aiguisé, c'est sa manière à elle de dire qu'elle n'a pas le choix. Qu'elle doit lui faire place et qu'elles ont des choses à se dire. De toute manière, ce n'est pas cette petite qui va tenir sa langue dans sa poche, a moins que l'expérience de la torture publique a changé les choses...


avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1447 Jessica Parker Kennedy Valtersen (avatar) esclave de Roan (de retour) ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 149
† Game of survival †




   
Don't hide things from me
Ezra & Irina

   
« Distance means so little when someone means so much. »

De nouveau seule dans la demeure. Au fil des jours, il devenait plus facile de se déplacer, de réaliser les mouvements que j'effectuais avant. Il était plus facile de se mouvoir ou de retrouver une certaine faciilité. Le temps qui passait, qui permettait de me donner l'impression que peut être je ne seraipas un poids mort. Tentant toujours de retrouver une certaine stabilité, un équilibre. Pas tellement physique que moral. Un équilibre que je n'avais pas encore retrouvé, que j'étais toujours en train de chercher. Devant retrouver à vrai dire une raison de vivre. Devant trouver un nouveau but. Les espoirs de fuir qui avaient disparu. Tout avait changé. Sans doute plus soumise que je ne l'étais avant même s'il y avait toujours cette petite flamme. Pourtant il restait compliqué de la trouver. La trouvant non moins dans des moments inattendus. Une relation qui changeait avec Roan, se développant dans un sens qui n'était pas prédestiné. Ce dernier moins bourru, violent. Et en venant plus facilement à me laisser distraire. Chassant cette image alors qu'il restait toujours difficile de savoir comment réagir. Ce qui était certain était que la jeune femme insolante avait en partie disparue. Plus discrète désormais que je ne l'avais été avant, m'étant appliquée à réaliser les différentes tâches demandées. Et pourtant par moment des fragments de l'ancienne Ezra refaisaient surface comme lorsque j'en étais venue à assaillir Kieran de questions pour en savoir plus sur ce qui s'était passé pendant mon absence. Si on pouvait parler d'absence. Là encore tout était relatif. Il était certain qu'au sein de la cité, tout avait évolué aussi. Un nuage noir semblait planer dans l'air, ce qui était certain. Mais pourtant là aussi, il paraissait que je n'étais pas la seule à me faire discrète. Certaines apparitions royales plus discrètes bien qu'ils avaient tous été là sur la place publique pour assister à mon châtiment, qu'ils auraient été aussi là dans les tribunes quand le spectacle s'était transformé en massacre. L'ambiance qui était différente et continuant à me faire plus ou moins discrète jusqu'à ce que Roan n'en vienne à franchir la porte.

Perdue dans mes pensées, ce ne fut que les coups retentissant à la porte qui me firent sortir de ma létargie. Me demandant aussitôt de qui il pouvait s'agir. Peu à vrai dire venait jusqu'à ici et la plupart des rencontres de Roan se passaient à l'extérieur de ses murs, se déroulant dans une taverne en général. Me dirigeant non moins vers la porte, moins affectée par une certaine raideur. Ayant retrouvé petit à petit cette faculté de me déplacer bien qu'il m'avait fallut m'adopter à l'absence de deux doigts de pied. Masquant toutefois ma surprise de justice en découvrant qui s'était donnée la peine de venir ici, en découvrant le visage d'Irina camoufler. « Bonjour, Ezra. » Me demandant aussitôt ce qu'elle faisait là bien qu'aussitôt un prénom scintillait dans mon esprit, celui d'Arméthyse, sa garde et celle que j'avais retrouvé dans ma fuite. Espérant que cette lumière soit une illusion, doutant toutefois qu'elle soit venue là pour prendre le thé. Il n'y avait que deux raisons possibles pour que la princesse se déplace jusqu'à là, qu'elle vienne parler affaire ou qu'elle vienne s'entretenir à propos d'un sujet qui ne devait être dit devant tous. Une certitude alors qu'elle paraissait pressée, que son visage était couvert. Tentée de refermer la porte aussitôt mais n'en faisait rien. Comme figée alors que je l'observais sans un mot, sans avoir pris le temps de la saluer jusqu'à là. « Il te reste des doigts pour servir du thé ? » Esquissant un sourire forcé. N'ayant pas le choix. Ouvrant la porte un peu plus en grand pour qu'elle puisse se rendre à l'intérieur de la pièce. Une pièce certes qui n'avait rien à voir avec sa chambre, les espaces spacieux du palais mais qui restait ordonnée et surtout modeste. M'avançant un peu plus dans la pièce jusqu'à la cuisine. Si Irina avait ordonné du thé, ce n'était pas comme si je pouvais réellement contredire cet ordre. Ordre ou plutôt obligation à lui ouvrir la porte. Et peut être que j'aurai pu en effet fermer la porte mais les conséquences auraient été là. Conséquences que je craignais plus qu'avant alors je n'en venais qu'à me diriger vers la cuisine ou du moins la partie de la pièce principale qui servait de cuisine pour préparer son thé. Des gestes assurés alors que là je n'avais pas besoin de me déplacer ou de courir. M'empêcher de courir avait été l'idée mais là ne m'empêchait pas de faire le thé. Relevant non moins la tête vers elle pour l'informer d'un fait. « Roan n'est pas là. » Doutant toutefois que ce soit lui qu'elle soit venue voir. Et lui indiquant autant d'un geste de la main la chaise qui se trouvait là. Aucune référence luxueuse. Si j'avais apporté ma touche à l'édifice pour le rendre plus confortable, si quelques touches féminines transparaissaient, il ne restait pas moins que ces touches féminines s'étaient obscurcies pendant mon absence. Des fleurs qui continuaient pourtant d'être là en une touche discrète et que féminine. Me demandant si elle était déjà venue là et si elle était vraiment là pour le voir, lui. Mais j'en doutais. Et m'approchant autant pour lui offrir son thé. N'étant pas son amie mais connaissant non moins mon rôle. Et sachant accueillir les hôtes quand bien même ils seraient des princes ou princesses.

(c) DΛNDELION
 

“ don't hide things from me ” (ezra)

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» eurydice&basile ❝ all these little things ❞
» Bonne fête, Hide-hime. [Pv]
» [Mai] Taeyang Hide Doubt Version
» All we do is hide away {Dranna}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: no one came back :: Le désert :: La cité Rahjak-