Aller en bas
Irina Draghsteel
— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 374 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 55

“ don't hide things from me ” (ezra) Empty “ don't hide things from me ” (ezra)

le Mer 7 Nov - 20:01




don't hide things from me
7 NOV 2118

L’image de cette torture publique ne tourmente pas du tout Irina. Non, ce type de violence, c’est bien trop courant pour un Rahjak, et encore plus pour une princesse qui a vu bien nombre d’âme se faire décapiter. Cela n’est pas inhabituel, pourtant, le regard innocent de Tasha n’est pas passé inaperçu. La pauvre, elle a tellement à apprendre encore, que ce genre de chose peut être dépitant. Irina ne peut pas lui en vouloir, après tout, Tasha voit le monde d’un regard différent et peut-être qu’elle mériterait d’être écouté et de vivre dans un environnement paisible, mais elle ne doit en aucun cas, jamais, se montrer faible. Irina sait, d’ailleurs, que la princesse est bien trop précieuse pour le peuple. Peut-être même que l’un de ses plus grands danger face à ses ambitions de vengeance, c’est elle. Pas Isaak, pas Demyan, mais elle, la pureté incarnée et le futur prometteur d’une lignée de traître.

D’un autre côté, cette torture publique, pour beaucoup, ce n’est pas assez. C’est trop léger, trop facile, trop gentil. Surtout après les crimes commis par Ezra et Irina est d’accord, mais ce n’est pas dans ses intérêts de vouloir Ezra morte, du moins pour l’instant. Quoi qu’il arrive, elle est la propriété de Roan et lui seul est maitre de son destin. Il y a quelque chose d’assez inhumain dans l’esclavage. Quelque de vicieux, d’irréparable. Il ne devrait y avoir aucun plaisir de posséder l’âme d’un autre et pourtant, c’est un pouvoir si existant que les hommes en abusent un peu trop au goût de la princesse. À ses yeux, l’esclavage est vraiment une punition ultime. Pire que la mort, même. Un jour, il faudra repenser à toutes ses règles imposées par des hommes qui ne comprennent pas, malheureusement pas, les bases de la vie elle-même.

En attendant, après ce qui s’est produit avec les Naoris, Irina a fait profil bas. Pas nécessairement à cause de l’accusation de la conseillère qui, certainement, n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd, mais parce qu’après elle s’est montré un peu trop actif ses derniers temps, pointant le bout de son nez là ou ce n’est pas nécessaire. Un peu capricieuse, un peu déjanté, oui, mais autant ne pas en faire plus et essayer de conserver sa tête sur ses épaules. Alors, forcément, elle a attendu que les jours passent avant d’aller chez Roan, un matin tranquille, alors qu’il est lui-même sortie plus tôt. Ce n’est pas lui qu’elle veut voir, mais bien celle qui, des semaines plus tôt, s’est retrouvé dans la pire des positions. Doucement, elle se faufile entre les ruelles avant de se retrouver devant la porte de ses désirs. Elle toque sans attendre, espère qu’Ezra arrive assez vite et cache son visage en espérant que personne ne passe dans le coin. Les rumeurs vont assez vite dans la cité, par chance, ce n’est pas la première fois que la princesse passe inaperçu dans la foule, elle a bien trop d’année d’expérience pour se faire avoir comme une novice.

Finalement, l’entrée s’ouvrit légèrement. À peine croise-t-elle le regard de l’esclave qu’elle se dévoile, affichant un sourire satisfait. « Bonjour, Ezra. » Inutile de prétendre qu’elles ne connaissent pas. Après tout, Ezra lui a créé, des belles robes et puis, elles ont survécu ensemble et ça, impossible de l’ignorer. « Il te reste des doigts pour servir du thé ? » Un sourire bien aiguisé, c'est sa manière à elle de dire qu'elle n'a pas le choix. Qu'elle doit lui faire place et qu'elles ont des choses à se dire. De toute manière, ce n'est pas cette petite qui va tenir sa langue dans sa poche, a moins que l'expérience de la torture publique a changé les choses...

Ezra Aerys
Accro des points
Ezra Aerys
DATE D'INSCRIPTION : 28/02/2016 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Chris Wilson MESSAGES : 2249 CELEBRITE : Jessica Parker Kennedy COPYRIGHT : harlan ♥ (avatar) METIER/APTITUDES : esclave de Roan (de retour) ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 221
Accro des points

“ don't hide things from me ” (ezra) Empty Re: “ don't hide things from me ” (ezra)

le Mar 13 Nov - 20:59

   
Don't hide things from me
Ezra & Irina

   
« Distance means so little when someone means so much. »

De nouveau seule dans la demeure. Au fil des jours, il devenait plus facile de se déplacer, de réaliser les mouvements que j'effectuais avant. Il était plus facile de se mouvoir ou de retrouver une certaine faciilité. Le temps qui passait, qui permettait de me donner l'impression que peut être je ne seraipas un poids mort. Tentant toujours de retrouver une certaine stabilité, un équilibre. Pas tellement physique que moral. Un équilibre que je n'avais pas encore retrouvé, que j'étais toujours en train de chercher. Devant retrouver à vrai dire une raison de vivre. Devant trouver un nouveau but. Les espoirs de fuir qui avaient disparu. Tout avait changé. Sans doute plus soumise que je ne l'étais avant même s'il y avait toujours cette petite flamme. Pourtant il restait compliqué de la trouver. La trouvant non moins dans des moments inattendus. Une relation qui changeait avec Roan, se développant dans un sens qui n'était pas prédestiné. Ce dernier moins bourru, violent. Et en venant plus facilement à me laisser distraire. Chassant cette image alors qu'il restait toujours difficile de savoir comment réagir. Ce qui était certain était que la jeune femme insolante avait en partie disparue. Plus discrète désormais que je ne l'avais été avant, m'étant appliquée à réaliser les différentes tâches demandées. Et pourtant par moment des fragments de l'ancienne Ezra refaisaient surface comme lorsque j'en étais venue à assaillir Kieran de questions pour en savoir plus sur ce qui s'était passé pendant mon absence. Si on pouvait parler d'absence. Là encore tout était relatif. Il était certain qu'au sein de la cité, tout avait évolué aussi. Un nuage noir semblait planer dans l'air, ce qui était certain. Mais pourtant là aussi, il paraissait que je n'étais pas la seule à me faire discrète. Certaines apparitions royales plus discrètes bien qu'ils avaient tous été là sur la place publique pour assister à mon châtiment, qu'ils auraient été aussi là dans les tribunes quand le spectacle s'était transformé en massacre. L'ambiance qui était différente et continuant à me faire plus ou moins discrète jusqu'à ce que Roan n'en vienne à franchir la porte.

Perdue dans mes pensées, ce ne fut que les coups retentissant à la porte qui me firent sortir de ma létargie. Me demandant aussitôt de qui il pouvait s'agir. Peu à vrai dire venait jusqu'à ici et la plupart des rencontres de Roan se passaient à l'extérieur de ses murs, se déroulant dans une taverne en général. Me dirigeant non moins vers la porte, moins affectée par une certaine raideur. Ayant retrouvé petit à petit cette faculté de me déplacer bien qu'il m'avait fallut m'adopter à l'absence de deux doigts de pied. Masquant toutefois ma surprise de justice en découvrant qui s'était donnée la peine de venir ici, en découvrant le visage d'Irina camoufler. « Bonjour, Ezra. » Me demandant aussitôt ce qu'elle faisait là bien qu'aussitôt un prénom scintillait dans mon esprit, celui d'Arméthyse, sa garde et celle que j'avais retrouvé dans ma fuite. Espérant que cette lumière soit une illusion, doutant toutefois qu'elle soit venue là pour prendre le thé. Il n'y avait que deux raisons possibles pour que la princesse se déplace jusqu'à là, qu'elle vienne parler affaire ou qu'elle vienne s'entretenir à propos d'un sujet qui ne devait être dit devant tous. Une certitude alors qu'elle paraissait pressée, que son visage était couvert. Tentée de refermer la porte aussitôt mais n'en faisait rien. Comme figée alors que je l'observais sans un mot, sans avoir pris le temps de la saluer jusqu'à là. « Il te reste des doigts pour servir du thé ? » Esquissant un sourire forcé. N'ayant pas le choix. Ouvrant la porte un peu plus en grand pour qu'elle puisse se rendre à l'intérieur de la pièce. Une pièce certes qui n'avait rien à voir avec sa chambre, les espaces spacieux du palais mais qui restait ordonnée et surtout modeste. M'avançant un peu plus dans la pièce jusqu'à la cuisine. Si Irina avait ordonné du thé, ce n'était pas comme si je pouvais réellement contredire cet ordre. Ordre ou plutôt obligation à lui ouvrir la porte. Et peut être que j'aurai pu en effet fermer la porte mais les conséquences auraient été là. Conséquences que je craignais plus qu'avant alors je n'en venais qu'à me diriger vers la cuisine ou du moins la partie de la pièce principale qui servait de cuisine pour préparer son thé. Des gestes assurés alors que là je n'avais pas besoin de me déplacer ou de courir. M'empêcher de courir avait été l'idée mais là ne m'empêchait pas de faire le thé. Relevant non moins la tête vers elle pour l'informer d'un fait. « Roan n'est pas là. » Doutant toutefois que ce soit lui qu'elle soit venue voir. Et lui indiquant autant d'un geste de la main la chaise qui se trouvait là. Aucune référence luxueuse. Si j'avais apporté ma touche à l'édifice pour le rendre plus confortable, si quelques touches féminines transparaissaient, il ne restait pas moins que ces touches féminines s'étaient obscurcies pendant mon absence. Des fleurs qui continuaient pourtant d'être là en une touche discrète et que féminine. Me demandant si elle était déjà venue là et si elle était vraiment là pour le voir, lui. Mais j'en doutais. Et m'approchant autant pour lui offrir son thé. N'étant pas son amie mais connaissant non moins mon rôle. Et sachant accueillir les hôtes quand bien même ils seraient des princes ou princesses.

(c) DΛNDELION
Irina Draghsteel
— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 374 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 55

“ don't hide things from me ” (ezra) Empty Re: “ don't hide things from me ” (ezra)

le Dim 25 Nov - 12:35




don't hide things from me
7 NOV 2118

Elle est différente. Il manque un je ne sais pas quoi à son regard, alors que la princesse l’observe. Ezra se tient devant sa porte, pourtant, c’est comme si ce n’était pas elle. Il n’y a pas de doute pourtant, c’est l’esclave qui lui ouvre la porte et qui attend, bouche fermée, d’entendre les paroles d’Irina. Inutile de s’éterniser devant la demeure du mercenaire, car à ce rythme, on risque de les apercevoir. Est-ce si étonnant que ça, de voir Irina débarquer ? Peut-être… Peut-être qu’Ezra ne sait pas tout, peut-être qu’elle ignore le lien qui unissait véritablement la princesse à sa garde. Il y a encore des secrets bien gardés dans ce monde. Ezra se déplaça alors légèrement, laissant la princesse pénétrer les lieux. Quelque part, elle n’est jamais entrée ici. C’est étrange, c’est pourtant là que Roan vit et, pendant une seconde, son esprit se met à l’imaginer un peu partout. Quel doit être le quotidien d’un homme comme lui ? Aucune idée. Pourtant, elle peut parfaitement le visualiser, dans toute sa splendeur, à faire ce qu’il fait le mieux, son esclave exécutant ses ordres. Comment est-il avec elle, depuis son retour ? Là encore, aucune idée. Peut-être qu’un jour, elle aura une réponse, mais en attendant, elle a plus urgent à faire. Plus urgent à savoir, en réalité. Elle n’est pas là pour boire le thé ou pour parler du mercenaire. C’est Ezra qu’elle cherchait, c’est Ezra qu’elle a trouvé.

« Ce n’est pas lui que je viens voir. » Elle retire le long châle qu’elle pose dans un coin, puis trouve la première assise et s’y installe comme si les lieux lui appartenaient. « Et j’imagine que tu sais très bien pourquoi je suis là. Ne fais pas semblant de ne pas comprendre, veux-tu. » Elle hausse les épaules, laissant son regard trainer à droite et à gauche. Surtout, c’est Ezra qui captive son attention. Elle prépare le thé, puis le lui apporte. Malgré ses orteils en moins, elle fait ce qu’il faut pour se tenir convenablement. C’est l’esclave qu’elle a devant les yeux. Parfaitement consciente de ce qu’elle doit faire, de comment elle doit le faire et de pourquoi elle doit le faire. C’est presque triste. Triste de la voire ainsi si… soumise. Ce n’est pas le souvenir qu’elle a conservé d’elle, non, vraiment pas.

« Où est Arméthyse. » Dit-elle férocement, car il est inutile d’attendre plus longtemps. Irina se réajuste à son siège, posant son regard de dragonne sur la pauvre Ezra. Oui, pauvre, car elle lui paraît désormais fragile et brisée. Et ça, ça l’énerve. Irina a presque envie de la secouer, de lui faire vivre davantage la misère pour qu’Ezra se dévoile entièrement. Elle peut comprendre, néanmoins, que la torture publique a dû avoir ses effets. Tous ses regards posés elle, tous ses sourires ravis de voir sa peine et ce bourreau cet abominable être, plus qu’heureux de la découper en morceaux. L’esclavage est une condition de vie pire que la mort. Elle a assez vécu pour l’avoir observé et compris. Elle n’aurait jamais aidé Arméthyse à changer d’identité autrement.

Il y a tellement de questions qu’elle aimerait poser. Est-ce que son amie est encore en vie ? Pourquoi se sont-elles enfuies ensemble ? Que s’est-il passé, toutes ces années ? Est-ce qu’elle est plus heureuse là, dehors, qu’avec la garde royale et les privilèges qui étaient tout de même les siens ? Plus heureuse seule, qu’avec Irina à ses côtés ? Oui, il y a des questions qui inondent ses pensées et, pendant un instant, elle oublie même où elle se retrouve. Elle ne retrouve que des vieux souvenirs d’enfance, une main dans la sienne et le soleil dans les yeux. Elle se perd dans un autre monde, la nostalgie parcourant son corps. Puis, l’odeur du thé toujours posé à ses côtés, ramène Irina dans la demeure de Roan, alors qu’Ezra se trouve toujours là. Quel est le lien qui unissait l’esclave et Arméthyse ? C’est quoi, leurs relations ? Vraiment, Irina veut savoir. Elle veut tout savoir, jusqu’au plus petit détail et si Ezra semble plus docile qu’autrefois, peut-être que ça jouera en sa faveur. Ou peut-être faut-il la menacer davantage pour obtenir quelque chose, qui sait.

« Je veux que tu me racontes. Je veux que tu me dises tout. » Elle se penche légèrement, plantant son regard encore plus sévèrement. « Jusqu’au moindre détail et n’oublie rien. Je me fiche du temps que ça prendra, Roan ne reviendra pas tout de suite. » Logiquement, il en aurait pour la journée. La princesse s’était assurée que certains l’occupe. Elle avait tout prévu avant de débarquer. « Et si je dois revenir, je reviendrai. »

Il n’y a pas de doute, Irina est bien prête à faire le nécessaire pour avoir ce qu’elle veut. Par le passée, elle a déjà prouvé être capable de tout, même du pire. D’ailleurs, Arméthyse a toujours su ce qui règne dans le cœur de la princesse. Elle a toujours su ce pourquoi Irina respire, elle était prête même à l’aider et pourtant, elle est partie. La femme devant Ezra, ce n’est pas la princesse, c’est simplement une enfant. Une enfant qui n’accepte plus d’être abandonnée par ceux qu’elle aime. Non, plus jamais.

Ezra Aerys
Accro des points
Ezra Aerys
DATE D'INSCRIPTION : 28/02/2016 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Chris Wilson MESSAGES : 2249 CELEBRITE : Jessica Parker Kennedy COPYRIGHT : harlan ♥ (avatar) METIER/APTITUDES : esclave de Roan (de retour) ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 221
Accro des points

“ don't hide things from me ” (ezra) Empty Re: “ don't hide things from me ” (ezra)

le Lun 26 Nov - 14:16

   
Don't hide things from me
Ezra & Irina

   
« Distance means so little when someone means so much. »
Directe. Ce qu'elle était, cette fois-ci il ne s'agissait pas seulement de donner des ordres mais d'obtenir des réponses. « Ce n’est pas lui que je viens voir. » M'en doutant et ce que je craignais aussi. Pour qu'elle soit venue me voir moi, il ne pouvait que s'agir d'une discussion concernant Arméthyse. Une conversation que je n'étais pas certaine d'avoir envie d'avoir avec elle. Une conversation que je ne voulais pas avoir avec à elle, ni avec personne. La seule possibilité pourtant alors qu'elle n'était pas venue pour parler mission avec Roan. Roan qui n'était pas là. Etant là par contre. Rien qu'un point qui réduisait le nombre de sujets de conversation. Un point qui avait son importance alors qu'elle n'avait pas fait le déplacement pour rien, elle ne se serait pas permise de se dissimuler dans la foule pour venir jusqu'ici, me voir en l'absence de Roan si le sujet n'avais pas d'importance pour elle. Ce qui aurait pu être impossible à croire. Pouvant être impossible à croire qu'elle soit intéressée par autre chose que par elle-même. Mais elle était là. Là pour autre chose que par pur intérêt par elle-même, du moins c'était ce que j'imaginais, attendant toujours une affirmation. « Et j’imagine que tu sais très bien pourquoi je suis là. Ne fais pas semblant de ne pas comprendre, veux-tu. » Ces quelques mots qui confirmaient ce que j'imaginais. Elle était là pour parler d'Arméthyse. Sa visite que j'aurai dû attendre à vrai dire. Si on ne réfléchissait ce n'était qu'une question de jours avant qu'elle ne vienne me trouver. J'étais la dernière à l'avoir vu. C'était sans compter sur le fait que j'étais la dernière à l'avoir vu, qu'elle avait fui la cité aussi, déserté à son tour. Manquant ores et déjà de me perdre dans mes pensées. Obligée de me focaliser sur les préparatifs alors que je me retrouvais à m'approcher de nouveau avec elle tandis qu'elle reprenait la parole. « Où est Arméthyse. » Déposant la boisson juste devant elle au même elle instant. Mon regard qui ne l'avait pas rencontré encore. Une question auquel je n'avais pas intérêt de répondre. Arméthyse qui était sauve loin de la cité. Elle était en sécurité elle. Elle avait échappé à Roan, n'étant pas là quand ce dernier avait disparu. J'espérai qu'elle avait respecté les mots que nous nous étions dits, qu'elle ne reviendrait pas. Elle devait vivre sa vie, près de la plage. Elle devait continuer de vivre sans se retourner sur le passé. Elle le méritait. Ne comptant pas trahir sa localisation. Mais n'en venant pas moins à lui répondre d'un ton sincère. « Loin. Très loin d'ici. » Une réponse que j'avais fini par donner, que je n'avais pas pensé à annoncer au départ. Ne portant pas la princesse dans mon coeur quand bien même je savais qu'elle avait été bonne avec Arméthyse, quand bien même nous avions passé un moment ensembles au sein des souterrains. Une réponse vague que je lui donnais que pour mieux entrevoir son visage. Son visage que j'étudiais. Ne pouvant que me demander comment elle allait réagir à ce fait, si elle allait être soulagée ou au contraire en colère comme Roan l'avait été. Ne pouvant qu'imaginer qu'elle non plus n'avait pas bien pris ce soudain départ, cette fuite. Fuite qui était loin désormais. N'étant plus en état de recommencer. Le poids qui pesait sur mes épaules qui me faisait un peu plus courbé le dos. N'étant plus la même. La flamme du rébellion avait vacillé, presque éteinte. Et si je lui avais répondu, je ne lui avais pas cette fois-ci posé les questions qui me brûlaient aux lèvres. Je ne lui avais pas répondu par une autre question comme je l'aurai fait avant. Je n'avais pas cherché à en savoir plus, j'avais juste lâché cette réponse qui ne pouvait que lui confirmer qu'elle était en vie sans pour autant qu'elle en sache réellement plus. Rien de ce qu'elle n'avait pas pu elle-même devinée pourtant.

Me contredisant ores et déjà au sein de mon esprit tandis que déjà l'interrogatoire reprenait son cours. « Je veux que tu me racontes. Je veux que tu me dises tout. » Son regard qui se faisait plus sévère. Des réponses. Ce qu'elle cherchait. Plus tourmentée. Le masque sur son visage qui était en train de se fissurer simplement alors que le ton de sa voix suffisait à me faire comprendre qu'en effet elle tenait à elle. Ce qui était presque ironique de voir à quel point ils dépendaient de nous par instant. Ne pensant plus à elle mais à Roan. Sa voix qui me forçait à reprendre contact avec la réalité non moins, tandis qu'elle clarifiait ses ordres. « Jusqu’au moindre détail et n’oublie rien. Je me fiche du temps que ça prendra, Roan ne reviendra pas tout de suite. » Ce sur quoi elle avait misé. Epine dans mon pied dont je ne pouvais pas me débarrasser. Ce dont j'avais conscience. « Et si je dois revenir, je reviendrai. » Ce que je préférai éviter, qui était l'une des raisons pour laquelle j'allais prendre la parole. Cela et le fait que même si je parlais, elle ne saurait rien de plus véritablement. Ne comptant pas trahir ce que j'avais m'aidé. Au final j'allais simplement retourner le couteau dans la pied pour elle ou pour moi, ou peut être qu'ainsi je réussirai à m'échapper. « Nous nous connaissions depuis que nous étions petites. Nous étions inséparables avant, quand elle était encore une esclave. On se retrouvait au creux des ruelles, on prenait la poudre d'escampette et on inventait le monde. » Elle qui me rejoignait à l'atelier de couture ou la rejoignant. Un monde qui était inventé à chaque fois. Nous étions encore des enfants. Des éclats de rire qui avaient pourtant finis par s'interrompre. « Après que j'ai été vendu et qu'elle a rejoint ton service, nos chemins se sont séparés avant de se retrouver. » Une première rencontre. Des retrouvailles qui ne s'étaient pas bien déroulées et pourtant elle m'avait aidé à fuir avant de refuser de m'accompagner. Elle ne m'avait retrouvé qu'après pour accomplir sa promesse, celle que nous nous étions faites des années avant quand nous étions enfants. « Et nous avons fait ce que nous nous étions toujours dit, nous avons fui. » Des promesses que nous avions respecté à la lettre. Une trahison. Ce qui n'avait rien à voir avec eux. Nous l'avions fait pour nous. Nous avions décidé de fuir quand bien même certaines personnes étaient devenues des amies, plus même. Nous l'avions fait en dépit des conséquences non pas pour eux mais pour nous. Décidant de faire un choix égoïste pour avoir le choix simplement et devenir maître de notre vie. Certains coeurs avaient été brisés. C'était ainsi. Et son coeur à Irina, je ne pouvais que me demander si Arméthyse l'avait brisé aussi.
(c) DΛNDELION
Irina Draghsteel
— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 374 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 55

“ don't hide things from me ” (ezra) Empty Re: “ don't hide things from me ” (ezra)

le Lun 24 Déc - 15:20




don't hide things from me
7 NOV 2118

Inutile de faire semblant. C’est elle qu’Irina veut voir. C’est elle qu’elle veut entendre et, après tout ce qui s’est passé, Ezra est sans doute encore assez intelligente pour savoir les raisons qui animent la princesse. Jamais elle ne serait venue sans objectif précis. Cette fois, elle va savoir ce qui est arrivé à Arméthyse. Elle va obtenir les réponses et si elle doit revenir pour ça, elle reviendra. Elle fera les allers et retours qu’il faudra jusqu’à ce qu’Ezra craque. Irina est peut-être une princesse, mais elle possède un entêtement féroce. Une fois qu’elle sait ce qu’elle veut, elle ne lâche plus rien. Les années peuvent passer sans que ses ambitions ne changent. Elle espère donc qu’Ezra se prépare, car la journée ne fait que commencer.

« Je n’appelle pas ça une réponse. » Autant ne pas se moquer d’elle, car Irina sait que son amie est loin d’ici. Cela ne veut rien dire à ses yeux. Ce n’est que vague, sans intérêt, oubliable. Non, Irina veut plus. Elle a besoin, mais sans doute qu’Ezra ne réalise pas la rancune que la princesse lui porte. Après tout, c’est avec elle qu’Arméthyse s’est échappé. Elle, une esclave, une sans-valeur. Irina exagère, mais elle se sent toujours trahie. Comment a-t-elle pu fuir avec l’esclave de Roan sans rien dire à celle qui l’a toujours soutenue ? Celle qui était son amie et sa confidente ? Toutes ses années d’amitiés envolées en une fraction de seconde et, d’une certaine façon, c’est comme si elle avait montré l’exemple, car depuis, beaucoup ont quitté la princesse sans se retourner. Elle lui en veut donc, à Ezra, se laissant porter par la rage et la plaçant comme bouc émissaire. Elle lui en veut d’avoir partagé ces dernières années avec une femme formidable. Pourtant, dans cette amertume, elle aurait aimé voir une Ezra plus vive, plus difficile à attaquer, elle aurait aimé avoir une esclave qui lui répond et qui la morde. Elle est déjà vite lassée par ce dos courbé et cette étincelle perdue.

Autant donc reprendre les choses en main et préciser davantage ce pourquoi Irina est là. Qu’Ezra comprenne, car elle avait les cartes en main pour offrir à Arméthyse la paix, tout simplement. Elle ne s’en rend peut-être pas compte, elle se dit peut-être qu’Irina sera plus animée par la colère que par l’amitié, mais elle se trompe.

Attentive, elle avale toutes les paroles qu’Ezra lui offre. Elles sont d’anciennes amies, elles aussi. Soudain, c’est la déception. Ce n’était pas pour une inconnue qu’elle avait fuie, mais pour quelqu’un qui comptait. Quelqu’un avec qui elle avait partagé une promesse qu’elle avait tenue. Fuir, ensemble. Elle ne lui a jamais rien dit et pourtant, elle aurait pu.

« Et c’est tout ? Tu crois que c’est suffisant ? » Ce n’est pas assez. Elle refuse que son histoire s’arrête là, c’est trop léger. Elle n’a pas besoin d’explication, au fond, tout ce qu’elle désire, c’est une réponse. « D’accord, j’ai compris. » Elle s’avance et, parce qu’elle le veut et parce qu’elle n’est pas satisfaite, fait tomber son verre au sol. « Tu étais plus importante que moi pour elle, d’accord. Qu’est-ce qui s’est passé ensuite, Ezra. Où êtes-vous allées, toutes les deux ? Et avant que Roan ne te retrouves, est-ce qu’elle… » Ses yeux ne quittent pas l’esclave. Qu’elle ramasse ce verre brisé qui ressemble à son cœur, ça lui fera faire quelque chose de sa journée. Au fond, de savoir qu’elles étaient plus proches que ça lui fait plus mal qu’autre chose. Elle aurait aimé le savoir plus tôt et se préparer mentalement. Peu importe, ce qui est fait, est fait et il n’y a rien à changer désormais.

« Tu n’as pas besoin de me dire où elle est exactement. » Finit-elle par dire, d’un ton plus calme. Difficile de se retenir quand tout ce qu’elle veut faire, c’est tout casser. Elle sait très bien que si Arméthyse était là, elle aurait subi un sort similaire à celui d’Ezra. Elle aurait fini dans l’arène, peut-être, avec les paroles d’Irina en sa faveur, et se serait libéré après un combat, comme Noah l’avait fait par le passé. Et puisqu’elle pense à lui, à elle, elle sent son cœur se serrer. Un jour, ils pourront revenir sans craindre pour leur vie et ce jour-là, Irina sera reine. « Je ne veux pas la mettre en danger. Je veux simplement savoir si elle va bien. Qu’est-ce qui s’est passé quand Roan vous a trouvé ? Et la tempête ? Comment avez-vous survécu… » Elle se retient d’en dire plus. Il faut qu’elle parle, voilà tout.


Ezra Aerys
Accro des points
Ezra Aerys
DATE D'INSCRIPTION : 28/02/2016 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Chris Wilson MESSAGES : 2249 CELEBRITE : Jessica Parker Kennedy COPYRIGHT : harlan ♥ (avatar) METIER/APTITUDES : esclave de Roan (de retour) ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 221
Accro des points

“ don't hide things from me ” (ezra) Empty Re: “ don't hide things from me ” (ezra)

le Lun 24 Déc - 16:30

   
Don't hide things from me
Ezra & Irina

   
« Distance means so little when someone means so much. »
Elle voulait des réponses. Et ces réponses je lui donnais. Des réponses courtes qui ne semblaient pourtant la satisfaire. Elle voulait plus de détails. Ses yeux qui irradiaient de colère alors que je l'observais. « Et c’est tout ? Tu crois que c’est suffisant ? » Ne répondant pas alors que je pouvais voir la réponse sur son visage. Ces réponses n'étaient pas suffisantes pour elles. Ces réponses n'étaient pas celles qu'elle voulait forcément entendre. « D’accord, j’ai compris. » En doutant. Mon regard posé sur elle alors que sans un mot je pouvais voir ses doigts se serraient un peu plus sur le verre. Un verre qui manquait d'éclater. Un verre qui pouvait éclater à tout moment et dont je songeais ne pourrait que se rompre en milles morceaux sous peu. « Tu étais plus importante que moi pour elle, d’accord. Qu’est-ce qui s’est passé ensuite, Ezra. Où êtes-vous allées, toutes les deux ? Et avant que Roan ne te retrouves, est-ce qu’elle… » Blessée dans son amour propre. Pensant qu'elle m'avait choisi moi plutôt que elle. Pouvant comprendre à cet instant que je sois devenue sa cible. J'étais celle qui lui était offerte sur un plateau d'argent. Là alors qu'Arméthyse ne l'était pas. C'était moi qu'Arméthyse avait rejoint non elle. Cela elle ne pouvait l'accepter. Elle ne pouvait le comprendre peut être même. Elle ne pouvait réellement accepter ses raisons. Ou ne pouvait peut être accepter qu'elle ne l'ait pas informée. Ce qui blessait. Ayant vu le regard blessé de Shanareth par la suite. Ce même regard que je voyais à cet instant. Cette même colère. Ce même sentiment d'abandon. « Ce n'était pas cela. » Manquant de pousser un soupir mais au lieu de cela je pouvais me baisser pour ramasser les morceaux de verre non sans reprendre la parole. « Elle m'a retrouvée comme nous avions convenu de le faire. Et comme tu peux l'imaginer nous avions tenté de nous éloigner de la cité. » Une décision logique. La décision la plus simple et la plus raisonnable, celle de s'éloigner de la cité de feu. Une idée simple mais qui faisait sens alors que ni elle, ni moi, ne voulaient être retrouvées par les mercenaires. Pourtant nous n'étions pas parties ensembles si ce n'était qu'Arméthyse m'avait retrouvée après sur la plage, près du cyclone.

Une destination que je ne trahissais pas. Une destination que je ne comptais pas trahir. Je savais exactement où elle se trouvait pourtant. Je savais où Arméthyse était. Je savais qu'elle se trouvait là-bas à la bordure de l'océan, libre, les pieds dans le sable. Là-bas elle était en sécurité. Là-bas elle était loin des grounders. Une destination que je n'avais pas trahi face à Roan. Une destination que je n'avais pas trahie et que je ne pouvais pas imaginer qu'il connaissait alors qu'il m'avait retrouvé au coeur de la forêt profonde. Seule Shanareth pouvait avoir idée de notre cachette alors qu'elle m'avait retrouvée une première fois au village en ruine près de chez les calusas, et une seconde fois aux abords de la plage. Bien que cette fois-ci c'était moi qui l'avait trouvée. Une ultime rencontre qui était le fruit du hasard alors que je l'avais retrouvée en train d'achever un esclave qui était en fuite. Ce qui aurait pu être mon sort bien que je n'avais pu que tenter de me tuer. Roan qui m'avait empêché d'esquisser cet ultime geste. Un sort douloureux mais un sort mortel qui pouvait aussi attendre Arméthyse. Alors il était certain que je ne comptais pas trahir sa destination pour qu'on la retrouve. Pourtant elle pouvait m'y obliger, pouvant me donner des ordres. Non pas que je comptais lui répondre et doutant qu'elle veuille réellement savoir dans le fond où elle se trouvait. Me poser cette question reviendrait à la condamner au même sort que j'avais connu, peut être même un plus terrible. « Tu n’as pas besoin de me dire où elle est exactement. » Mon regard posé sur elle alors que j'observais les traits de son visage changeaient et se transformaient. L'observant. Non, elle ne voulait pas savoir sa destination, pas réellement. Et mieux valait que cette destination reste secrète si elle tenait réellement à son ancienne confidente. Ne pouvant pas moins que me questionner intérieurement alors que ses yeux irradiaient autant, paraissant en colère plus que jamais. « Je ne veux pas la mettre en danger. Je veux simplement savoir si elle va bien. Qu’est-ce qui s’est passé quand Roan vous a trouvé ? Et la tempête ? Comment avez-vous survécu… » Lisant dans son regard de la peine. Comprenant qu'elle ne voulait pas tant la trouver, qu'elle voulait comprendre. Elle voulait savoir si elle allait bien, si elle était en vie parce qu'elle tenait à elle. Elle pouvait elle aussi se cacher derrière un masque, prétendre être une princesse gâtée, il ne restait pas moins qu'un coeur battait là aussi. Une trace d'humanité que j'avais aussi tenté de trouver chez Roan avant de finalement abandonner cette quête vaine. Trace d'humanité que j'avais pu aussi percevoir chez elle alors que nous nous retrouvions en fuite dans les tunnels, à la recherche de la lumière. Me mordillant la lèvre. Un semblant d'hésitation avant que j'en vienne finalement à prendre la parole pour lui répondre. « Elle va bien. » Ce qui était la vérité. Ce qu'elle savait. Et la jolie brune qui attendait aussi d'autres réponses, qui voulait savoir ce qui s'était passé quand Roan nous avait trouvé. Un regard qui se faisait plus vague alors que là n'étaient pas des souvenirs que je voulais revivre en particulier. Mais je pouvais aussi comprendre qu'elle veuille savoir, s'assurer ce qu'elle allait bien. Des réponses en particulier que je pouvais lui accorder, sachant quand bien même qu'elle ne se trouvait pas au même rang dans mon estime qu'elle comptait pour Arméthyse. « Roan ne l'a pas trouvée. Elle n'était pas là quand il m'a trouvé... j'étais seule. » Un face à face qui s'était produit bien que j'aurai préféré qu'il n'eut pas lieu. Un face à face auquel Arméthyse n'avait pas pris part. Elle ne se trouvait pas là, l'ayant vu une dernière fois peu avant quand je lui avais annoncer que je voulais explorer un peu le monde. Elle qui savait que ce désir de liberté et de découverte était là alors qu'enfin j'avais la chance de voir le monde. Elle qui savait aussi que si je ne revenais pas, cela voudrait dire que j'avais été prise. Des conversations qui avaient eu lieu. Des promesses faites, qu'elle ne vienne pas à ma recherche. Ne pouvant que croire qu'elle était sauve là-bas. Tout ce qui comptait. Et ne pouvant donner tous les détails à Irina sans manquer de trahir notre destination. « Arméthyse m'a trouvé après le cyclone. J'imagine que nous avions été chanceuses toutes les deux, que le dieu du soleil était de notre côté. » Ironique peut être. Ayant toujours cru qu'il nous protégeait même en dehors de la cité. N'ayant pas abandonné avec autant d'aisance mes origines. N'ayant pas abandonné avec autant de facilité mes croyances. Et pourtant maintenant je n'avais pu que perdre la foi, pensant qu'il n'était plus là pour me soutenir. Enroulant une mèche de mes cheveux bruns autour de mon doigt, songeuse, avant d'en venir à reposer mon regard sur la princesse. Reprenant la parole doucement. « Elle tenait à toi. Mais cela n'a jamais rien eu à voir avec toi ou avec moi, ce choix, il ne concernait qu'elle. » Des choix que nous faisions pour nous. Ce que nous voulions. Voulant cette liberté. Voulant avoir le choix. Une décision qui n'avait jamais concernée ceux que nous aimions, qui ne concernaient que nous. Et ils n'avaient compris pour de grand nombre. Une décision impossible à regretter pourtant, parce que pendant l'éclat d'un instant, la liberté était ce que nous avions pu connaître.


(c) DΛNDELION
Irina Draghsteel
— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 374 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 55

“ don't hide things from me ” (ezra) Empty Re: “ don't hide things from me ” (ezra)

le Dim 30 Déc - 15:24




don't hide things from me
7 NOV 2118

Il y a un feu grandissant en Irina. À chaque fois que le nom d’Arméthyse est prononcé, c’est comme si quelque chose en elle se brise. C’est aussi douloureux que de la perdre de nouveau, car Irina se demande si la personne qu’elle a connue, a vraiment existé. C’est une sensation si désagréable que le monde semble ne plus tenir en place. Que le toit, sur sa tête, est proche de l’effondrement. Alors forcément, c’est Ezra qui est la cible de ce feu brûlant. Ezra qui est la seule présente, la seule à pouvoir recevoir sa colère en pleine figure. C’est peut-être injuste, mais Irina n’est pas parfaite. Elle peut être tiraillée par la peine et par la haine. Elle a le même sang que son oncle, que son cousin, un sang qui chauffe plus vite qu’il ne refroidit. Un sang qui dévore s’il est négligé. Le sentiment d’abandon, il poursuit la princesse depuis la mort de son père. Depuis ce jour funeste où il s’est fait prendre dans les filets d’ambition de son propre frère.

Pourtant, Irina, elle tente de se contrôler. Elle essaye de limiter les dégâts, de ne pas se laisser emporter par ce qui la ronge. Des années qu’elle travaille en silence, qu’elle travaille dans la vengeance. Des années à récolter des informations et pourtant, il y a toujours des choses qui lui échappent. Des choses qui dépassent son pouvoir. Les yeux posés sur Ezra, Irina ne lâchent pas l’esclave du regard alors que celle-ci se baisse pour ramasser les morceaux de verre. Elles se sont retrouvées, là-bas, en dehors de la cité, après une fuite longue et éreintante. Elles se sont retrouvés plus tard, après avoir fait ce qu’elles ont toujours souhaité faire. La cité de feu est un monde sans pitié pour les faibles et, à cet instant, tout ce qu’Irina parvient à penser, c’est à quel point elles sont faibles. Arméthyse aurait pu gagner du terrain et du respect, mais elle a préféré cette idée de liberté que chacun croit trouver là-bas, dans la forêt. Qu’elle imbécile. Mais soit, ce qui est fait, est fait. Irina ne peut pas forcer son ancienne confidente de revenir simplement parce que c’est ce qu’elle, elle a veux. Arméthyse a pris sa décision et elle l’accepte. Mal, certes, mais c’est ainsi. C’est inutile de la désirer à ses côtés quand tout un monde les sépare désormais.

Un voile de soulagement apparaît sur le visage d’Irina, un voile qu’elle ne parvient pas à dissimuler, fatigué de prétendre quoi que ce soit pour des réponses qu’elle attend. Quelque part, c’est mieux ainsi. Si elle doit se montrer à Ezra pour savoir, elle le fera. Irina n’a pas peur d’être découverte, elle a peur que sa vengeance n’aboutisse à rien. Que sait Ezra de ça ? Est-ce qu’Arméthyse lui aurait raconté son plus gros secret ? Est-ce qu’elle l’aurait trahi pour cette amie d’enfance ? Comment le savoir…

« Tu étais coincée… » C’est étrange, mais elle perçoit alors un sacrifice. Face à Roan, c’est très compliqué de fuir, elle imagine celui-ci capable de la poursuivre jusqu’à trouver Arméthyse également. Il n’y a que la mort qui pourrait bien l’arrêter et ça, c’est une chose qui n’arrivera pas de sitôt. Et puis, avec Ezra comme trouvaille il ne s’est pas attardé à chercher plus longtemps. Il a ramené son esclave dans la cité, fêtant sa victoire de courte durée… Ils étaient tous là, lorsqu’elle aurait dû être exécutée publiquement. Tous là durant sa torture.

« Mes prières n’étaient pas vaines, alors. » Son murmure s’échappe de lui-même, sans qu’elle ne le contrôle. Tout ce temps à fuir, à s’échapper. Tout ce temps, seule. Elle imagine parfaitement le bonheur que ça a été de retrouver Ezra, après une tempête pareille. « J’aurais toujours un doute, désormais. » Elle croise les jambes, soupirant légèrement. « Elle ne m’a jamais rien dit et pourtant, que tu le crois ou non, elle sait que j’aurais tout fait pour l’aider. » Comme autrefois…


@Roan Ezeriel ; tu peux débarquer quand tu veux maintenant “ don't hide things from me ” (ezra) 2215828127
Ezra Aerys
Accro des points
Ezra Aerys
DATE D'INSCRIPTION : 28/02/2016 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Chris Wilson MESSAGES : 2249 CELEBRITE : Jessica Parker Kennedy COPYRIGHT : harlan ♥ (avatar) METIER/APTITUDES : esclave de Roan (de retour) ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 221
Accro des points

“ don't hide things from me ” (ezra) Empty Re: “ don't hide things from me ” (ezra)

le Lun 31 Déc - 18:02

   
Don't hide things from me
Ezra & Irina

   
« Distance means so little when someone means so much. »

« Tu étais coincée… » « On l'est tous, non ? » Un petit sourire triste que j'esquissais alors. Ne pensant pas seulement là-bas, ni à mon retour. Pensant en effet qu'on était sans aucun doute tous coincés dans la cité. Nombreux qui rêvaient de s'en aller mais qui ne quittaient pas la cité. Personne qui n'avait la possibilité de découvrir le monde comme pourrait le faire ceux venus du ciel ou les grounders vivant au coeur de la forêt. On était tous attaché à la cité d'une manière ou d'une autre. Il y avait des chaines qui nous retenaient. Il y avait des barreaux devant nos fenêtres. Il y avait des portes à clef. Il y avait ces personnes qui nous donnaient envie de rester. Ne pouvant que croire que tôt ou tard chacun au sein de la cité avait eu envie de s'échapper. Mais pas tout le monde ne pouvait avoir cette chance. Pas tout le monde ne pouvait franchir les portes de la cité librement. Portes de la cité qui étaient fermées et vaillamment gardées. Il y avait ces traditions, ces coutumes qui nous retenaient aussi prisonniers. Nous étions prisonniers de ce système. Les esclaves qui ne pouvaient librement sortir ou se promener au sein de la cité ou en dehors sans l'autorisation de leur maître. Mais quand bien même les nobles ou les mercenaires ou les marchands ou les membres de la royauté étaient plus libres, je ne pouvais que croire qu'eux aussi ils étaient coincés. Ils étaient coincés entre ces quatre murs mais pas seulement. Ils devaient eux aussi se plier aux règles. Ils devaient effectuer des courbettes, porter un masque et continuer de prétendre. Il y avait toujours des regards qui se posaient sur les autres. Personne n'était réellement libre. Et même au sein de la royauté, je savais que ce sentiment d'oppression il existait. Tasha qui me l'avait dit. Ce que je ne savais pas alors. Ne sachant pas qu'elle était la princesse, mais maintenant je ne pouvais que comprendre. Un sentiment partagé. Elle enfermait dans sa tour d'ivoire mais Irina l'était aussi. Ne pouvant venir là sans  se dissimiler derrière des étoffes. Il y avait toujours des protocoles à respecter et un rang à tenir. Peut être qu'au final le fardeau était plus lourd pour eux. Pouvant crier ma haine et ce sentiment d'oppression, mais eux ils ne le pouvaient pas. Ne pouvant avouer la vérité aussi facilement et ne pouvant encore moins prendre des nouvelles d'esclaves ou d'esclaves en fuite. Peut être était-ce l'alternative qu'elle avait choisi. Peut être qu'à leur tour ils portaient chacun des masques, se cachant des murailles, se prétendant insensibles quand ils étaient loin de l'être.

« Mes prières n’étaient pas vaines, alors. » Un murmure qui ne m'échappait pas. Trop proche pour ne pas entendre ses murs. Derrière cette beauté sublime au tempérament de feu ou de glace se cachait aussi un coeur. Arméthyse qui avait raison. « Non, elles n'ont pas été vaines. » L'ancienne membre de sa garde qui était sauve. En sécurité là-bas près de la plage. Libre. Elle avait échappé à la tempête comme j'y avais échappé. Le coût qui avait été bien plus lourd à payer pour les calusa. Leur village détruit. Ce qui n'avait pas été le cas de la cité. Quand bien même j'avais douté, je n'avais pu que me rendre compte à mon retour que j'avais eu tort de douter. La cité était toujours là. Se tenant fièrement, dominant le désert. Des murs que je n'avais aperçu de loin avant de me retrouver à l'intérieur, inconsciente pendant le trajet du retour en grande partie. Ce qui ne changeait rien au fait que la cité était bel et bien là. Éternelle. Immortelle au-delà de cela. Des liens qui l'étaient aussi, qui pouvaient persister quand bien même la distance était là, et des liens qui au contraire étaient détruits. Des morceaux qui ne pouvaient être recollés pour certains. « J’aurais toujours un doute, désormais. » Mon regard qui se reposait sur elle. A ce moment elle ne paraissait tout feu tout flamme, elle paraissait soudainement seule et vulnérable. Envie plus envie de la rassurer que de la blesser. Quand bien même je pouvais avoir des doutes sur cela, ne l'ayant forcément porté dans mon coeur même après notre escapade dans les souterrains, il ne restait pas moins que je n'étais pas insensible à ses mots. Sachant qu'elle était sincère. Et je l'étais tout aussi. « Ne doute pas. Elle t'aimait. Et elle t'aime toujours. » L'amour qui était là. Un lien qui ne se briserait jamais à moins que le destin en décide autrement. Mais parfois l'amour ne faisait pas tout. Pourtant, je savais qu'elle tenait à elle. Nombre fois me parlant d'elle, là-haut sur la plage. Mon opinion sur la princesse qui avait commencé à évoluer que grâce à Arméthyse. Mais comme je lui avais dit, ce choix ne la concernait pas elle. Ne concernant que nous. « Elle ne m’a jamais rien dit et pourtant, que tu le crois ou non, elle sait que j’aurais tout fait pour l’aider. » « Parfois on ne dit rien, parce qu'on ne veut pas mettre l'autre en danger. Parfois on ne dit rien, parce que se taire ou mentir c'est protéger l'autre. » Des choix qui n'étaient pas différents. Impliquer d'autres personnes pour s'échapper c'était un choix risqué, non pas en termes de confiance, mais parce qu'ils deviendraient à leur tour des cibles. N'ayant rien dit non plus ni à Shanareth, ni à Ariane, ni à Kieran, ni à tous mes amis. Il y avait eu peu de personnes dans la confidence. C'était mieux ainsi. Des secrets qui devaient être protégés. Plus précisément des prénoms qui devaient être protégés. Les impliquer c'était les rendre complices de notre crime. « Ne lui en veut pas pour être partie ou pour ne pas t'avoir impliquée. Ne jette pas votre histoire en l'air pour cela. » Voulant lui crier de ne pas faire comme Shanareth avait fait, comme nous avons fait. Une histoire qui s'était terminée. Ne pouvant que vouloir lui hurler d'être plus intelligente que cela. Ces sacrifices on les assumait mais cela ne voulait pas dire que notre coeur était fait de pierre, ou qu'on ne laissait rien derrière, qu'il n'y avait aucune larme. « Nous ne sommes pas des statues de glace ni des objets... » Ce que nombreux nous considéraient comme. Nous n'étions que des esclaves. « ... nous sommes humains tout comme vous; et on ressent des émotions tout comme vous... nous ne sommes juste pas nés du bon côté de la barrière. » La nature qui en avait décidé autrement. Nos origines qui n'étaient pas aussi nobles que celles d'autres. Ce qui ne nous rendaient pas pour autant différents d'eux si ce n'était de statut. Aucun de nous qui n'avait demandé d'être enchaîné à d'autres.

(c) DΛNDELION
Roan Ezeriel
Roan Ezeriel
DATE D'INSCRIPTION : 12/01/2018 MULTICOMPTES : Aucun MESSAGES : 161 CELEBRITE : Zach McGowan COPYRIGHT : Bazzart METIER/APTITUDES : Mercenaire. Combat & maniement des armes TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 10

“ don't hide things from me ” (ezra) Empty Re: “ don't hide things from me ” (ezra)

le Jeu 24 Jan - 22:23

Don't hide things from me
Ezra & Irina & Roan

« Strange. »
La situation qui était revenue au calme. Ezra se remettant peu à peu de sa torture publique. Si la situation était devenue plus calme, plus stable, sa réputation, censée être restaurée ne l’était pas. Les murmures se taisant un peu plus, néanmoins il n’était pas ménagé. Souvent confronté. Le tempérament de son esclave avait changé aussi. Plus docile, moins arrogante bien qu’elle tentât de l’être par moment. Il l’aidait à guérir ses plaies, des rôles qui avaient été échangés. Plutôt elle qui devait se coltiner de prendre soin de ses plaies lorsqu’il revenait amoché. Il devait également sortir acheter des vivres au marché, ce qu’il devait faire depuis sa fuite, et maintenant, même revenue, il devait continuer. N’étant pas apte à se déplacer aussi loin. Son propre comportement avait changé. Sa violence n’éclatait pas aussi souvent. Elle devait guérir. Il tâchait de se contrôle, ne voulant pas prolonger sa convalescence. Parfois ces excès étaient redirigés contre le mobilier sinon extérioriser lorsqu’il s’entraînait.

C’était ce qu’il comptait faire ce matin. Debout très tôt pour être parmi les premiers à l’entraînement. Il lui arrivait parfois de remarquer la princesse Irina. Observant les mercenaires à la tâche. Percevant son regard sur lui, s’amusant à l’ignorer. Un flirt dont ils profitaient tous les deux. D’ailleurs, il ne l’avait pas revu depuis que sa réputation avait été souillée. Un fait qu’il pouvait comprendre. Une princesse qui ne pouvait se faire surprendre à côtoyer un paria. Bien qu’il remarquât l’absence de cette dernière, il ne manqua pas que certains semblaient garder un œil sur lui. Son esprit qui lui jouait peut-être des tours. Maintenant habitué à se faire dévisager, il ne devait pas devenir parano pour autant. Il rangea ses dagues à sa ceinture et quitta. Il fit direction vers le marché où il prévoyait acheter un peu de nourriture, ayant dans l’esprit de retourner chez lui après. Chose qu’il ne put faire, abordé en chemin par un homme qui avait un contrat à lui proposer. Il semblait être un noble, un noble qui avait perdu un esclave récemment. Pour une raison qui lui échappait, il voulait qu’il soit celui qui le retrouve. Au vu de sa situation, le mercenaire ne put qu’être à l’écoute. Un contrat de plus vers une nouvelle gloire. Entraîné un peu à l’écart pour discuter. Il était tout de même suspicieux, l’abordé ainsi pour un contrat… C’en était presque trop beau. Malgré ses doutes il accepta et tenta de reprendre son chemin alors que ce dernier lui barrait la route. « J’ai autre chose à faire, pousse-toi, maintenant. » « Il y a autre chose… Je peux vous offrir un verre ? » Peut-être avait-il trop d’empressement dans le ton de sa voix pour ne pas éveiller des soupçons chez le mercenaire. Événement assez étrange. Haussant un sourcil, il restait indifférent. « Non. » Ce fut sans gêne qu’il passa son chemin. Après cet événement un peu étrange, Roan préféra passer par des ruelles, nettement plus discret que les rues principales afin de retourner à sa demeure.

Ce fut lorsqu’il entra qu’il comprit que quelque chose clochait. La voix d’Ezra qui résonnait sans qu’il saisisse vraiment ses paroles. Elle parlait à quelqu’un. Qui ? Il entra dans la pièce principale où il vit Ezra, puis cette femme qui semblait avoir prit son aisance des lieux. Irina. Un moment déjà. Il n’avait pu que l’apercevoir pendant la punition sur la place publique. C’était la dernière image de la princesse qu’il avait. Et maintenant, elle était là, chez lui à discuter avec son esclave. Les étrangetés qu’il avait ressentis au courant de la journée semblaient, d’un coup, moins louches. Associant la présence royale à ces dernières. « Je comprend maintenant. » souffla-t-il plus pour lui-même que pour l’invitée. « J’imagine que je n’étais pas censé vous croisez ici, princesse. » Une note de contrariété transparaissait dans sa voix. Il déposa la besace et son contenu sur un mobilier. Son regard revint vers la principale intéressée. Oubliant presque la présence d’Ezra.

(c) DΛNDELION


Spoiler:
J'avoue que j'ai un peu galérer à trouver des idées sur comment les sbires d'Irina allaient le retenir “ don't hide things from me ” (ezra) 1689179954 S'il y a quoique ce soit, je peux modifier “ don't hide things from me ” (ezra) 484338566
Irina Draghsteel
— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 374 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 55

“ don't hide things from me ” (ezra) Empty Re: “ don't hide things from me ” (ezra)

le Dim 27 Jan - 13:40




don't hide things from me
7 NOV 2118

Une petite étincelle, minuscule, apparaît dans le regard de l’esclave. Sa réponse est un aperçu de la répartie qu’elle usait par le passé. Oui, ils le sont tous, coincés. La cité est une ville si belle, si imposante, si forte, mais c’est aussi une prison. Loin des remparts, le désert est un monstre qui attend d’avaler tous ceux qui osent s’y aventurer de trop près. Irina est même coincée dans sa chambre, entre ses murs dorés, le regard toujours posé vers l’horizon lointain. En tant que princesse, ancienne fille unique du Roi déchu, elle est coincée. Son sang est royal, son nom est impuissant face à l’injustice. Elle n’est pas seule, d’ailleurs, dans cet enfer. Ils sont nombreux, coincés aussi, par les règles et les lois. Par ce monde imposant, étudié et créé par les hommes et pour les hommes. En tant que femme, elles savent, toutes les deux, ce que représente cette situation. L’horreur d’une telle oppression. Irina aimerait pouvoir changer les choses, se montrer plus ouverte, imposés un avenir meilleur pour tous, mais ce n’est pas si simple. Ils sont trop nombreux à ne pas voir au-delà des dunes. Trop nombreux à se plaire dans l’opulence, dans le péché. Trop nombreux à avoir goûté au pouvoir, à se satisfaire de la peine des autres. Alors, imaginez Arméthyse vivre en paix, libre, loin de toutes règles et tout opinion, c’est rassurant. C’est terrible aussi, car ça réveille en Irina des envies nouvelles. Des envies de fuites. Elle pourrait si facilement tourner le dos à son destin, mais elle s’y refuse. Sa vengeance aura lieu. Si c’est sa vie qu’elle doit y laisser, elle le fera.

Les paroles d’Ezra sont douces, Irina, elle est ailleurs. Elle doutera toujours de l’amour qu’Arméthyse lui a portée, elle doutera toujours de la place qu’elle avait dans son cœur.

Elle ricane légèrement. Arméthyse, la protéger par son silence ? C’est bien drôle. Puis, elle repose ses yeux foncés sur l’esclave, presque outré qu’on pense qu’elle effacerait de sa mémoire l’amitié qu’elle a toujours portée à son amie de toujours. Ce lien était déjà un mystère par le passé et il le restera. Irina était douée pour conserver en elle les secrets. C’était une tombe vivante. Elle s’apprête à répondre quand Roan entre chez lui, plus tôt que prévu, mais c’est aussi peut-être Irina qui a trop traînée. Elle ne bouge pas pour autant, toujours confortablement assise, le visage impassible.

« Peut-être. » Elle ne le cache même pas, mais puisqu’elle adore jouer : « Dis-moi au moins que tu as accepté le contrat qu’il t’a offert. Vu ta situation, tu en auras bien besoin. » Elle en profite pour que d’un geste, elle ordonne à Ezra de lui servir un nouveau verre. Elle ne va pas partir tout de suite, c’est malpoli. Au fond, elle sait pourtant qu’elle risque de se prendre le courroux de Roan dans la figure, ce qui est peut-être très effrayant. Elle a assez observé le mercenaire durant ses entraînements pour le voir dans des situations délicates.




Ezra Aerys
Accro des points
Ezra Aerys
DATE D'INSCRIPTION : 28/02/2016 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Chris Wilson MESSAGES : 2249 CELEBRITE : Jessica Parker Kennedy COPYRIGHT : harlan ♥ (avatar) METIER/APTITUDES : esclave de Roan (de retour) ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 221
Accro des points

“ don't hide things from me ” (ezra) Empty Re: “ don't hide things from me ” (ezra)

le Lun 28 Jan - 18:39

   
Don't hide things from me
Ezra & Irina

   
« Distance means so little when someone means so much. »
Elle se perdait dans le silence et soudainement c'était la porte d'entrée qui s'ouvrait. Roan qui faisait soudainement irruption. Me demandant ce qu'il avait entendu. Espérant qu'il n'avait pas trop entendu alors qu'aussitôt je m'étais figée. Mais son attention n'était pas posé sur moi, uniquement sur la princesse, uniquement sur Irina. Silencieuse alors que je les observais pendant l'espace de quelques secondes. Comprenant tantôt que la mission à laquelle il avait été affecté était fausse. Du moins, un motif dont Irina s'était servi pour finir ici. Ce qui n'était pas sans me rappeler les techniques que j'utilisais aux côtés d'Ariane. Cette dernière qui inventait des excuses, prétendant non pas une mission mais avoir besoin de mes services, de mes doigts de fée pour lui confectionner sur mesure une nouvelle robe. Ce qui arrivait à chaque fois. A chaque fois je n'en venais qu'à dessiner les croquis d'une nouvelle robe, à la faire tournoyer dans la pièce ou même à m'en servir non pas tant que muse mais qu'à réaliser directement les essayages sur sa personne. De nombreuses robes que je lui avais cousu. Mais ce n'était pas tant pour coudre que je venais là-bas quand bien même chaque nouvelle robe réalisée était gage de satisfaction que le pur plaisir de pouvoir discuter avec elle loin des oreilles indiscrètes. Des excuses étaient toujours trouvées pour pouvoir bénéficier de quelques heures de plaisir, de joie. Pour pouvoir profiter d'une échappée dans la journée. Prétexter autre. Cela aussi été arrivé avec Shanareth, quand j'en venais à la retrouver au coeur de la cité rahjak. Dans le fond je ne pouvais compter le nombre de fois où il avait roulé dans la farine. Pour un mercenaire, il parait par moment trop naïf. Ou peut était-il trop confiant en lui-même. Par moment je ne pouvais en effet que le plaindre car là n'était la première fois où il se retrouvait à faire face à une supercherie, à découvrir des mensonges comme on découvrirait un tas de vipères. Il y avait toujours des mensonges et des secrets. Il y avait que trop souvent des intentions secondaires. Chacun en venait à manipuler son prochain que pour arriver à ses fins. Peut être qu'il n'y avait qu'au coeur de la cité rahjak qu'il était possible de trouver des terriens autant prêts à se montrer manipulateur, retors même entre eux. La méfiance, la paranoïa ou même l'ambiance plus obscure de la cité qui n'aidait pas chaque jour à créer un climat plus paisible.

Une atmosphère plus paisible qui avait été déchiquetée sur les coups de tête du roi. Une atmosphère plus paisible qui avait été déchiquetée sur la place publique. Des liens avec les naoris qui avaient aussi été rompus alors qu'ils étaient devenus de nouveau l'ennemi. Et même là, ce moment semblait rompu. La présence de Roan qui empêcherait toute conversation future avec Irina. Bien que je pouvais aussi douter toutefois que cette conversation se soit poursuivit plus. La jolie brune qui s'était perdue dans ses pensées juste avant que le mercenaire ne fasse son entrée. Son attention qui restait focalisée sur la princesse tandis que cette dernière me faisait signe de lui verser un verre. Si j'aurai pu ne rien faire, si j'aurai pu attendre tout ordre de Roan alors que ce dernier pouvait aussi décider de la mettre à la porte, je m'étais non moins exécutée. Lui servant de nouveau un verre non sans me replonger dans l'ombre aussitôt. Tentative de se faire discrète. Première volonté de rester silencieuse et d'observer ceux qui se faisaient face. Préférence que certaine de se faire discrète alors qu'il me suffisait d'étudier les expressions de Roan pour savoir qu'il était contrarié, sans doute plus que contrarié. Le ton de sa voix qui suffisait si ce n'était son regard pour me faire comprendre qu'il risquait tout autant de faire une scène maintenant. Non sans me demander si ce n'était pas aussi ce que voulait Irina alors qu'elle avait choisi ses mots avec soin. Toujours méfiante en partie, sachant que nombre de rahjaks savaient manier les mots comme s'il répandait du venin. Si je savais que son intention était de venir me voir lorsqu'il était absent pour me parler d'Arméthyse, qui était à vrai dire l'ex de Roan, je ne pouvais pas moins que rester en effet pas tant indécise que méfiante. Les observant. Et alors que je ne pouvais que les voir absorbés l'un par l'autre, je ne pouvais que me demander ce qui s'était passé pendant mon absence. Me demandant plus précisément ce qui s'était passé entre eux deux. Plusieurs idées que je n'étais pas certaine de plus appréciée les unes que les autres qui défilaient dans mon esprit pendant ce temps là.
(c) DΛNDELION
Roan Ezeriel
Roan Ezeriel
DATE D'INSCRIPTION : 12/01/2018 MULTICOMPTES : Aucun MESSAGES : 161 CELEBRITE : Zach McGowan COPYRIGHT : Bazzart METIER/APTITUDES : Mercenaire. Combat & maniement des armes TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 10

“ don't hide things from me ” (ezra) Empty Re: “ don't hide things from me ” (ezra)

le Jeu 4 Avr - 0:07

Don't hide things from me
Ezra & Irina & Roan

« Strange. »
La princesse resta immobile, toujours à ses aises. En apparence, elle n’allait pas partir de sitôt. Sa mâchoire se crispa. Aucune réponse de sa part mis à part un grognement, ne voulant pas reconnaître qu’il en avait besoin. Le reconnaître… ce qui viendrait à prouver une fois de plus la descente monumentale qu’il avait essuyée. Le regard du mercenaire se posa enfin sur son esclave qui exécutait l’ordre silencieux de la princesse. « Peu importe, c’était une duperie. Je n’ai rien à en retirer. » Il croisa les bras. Sa fierté qui en avait pris un coup en acceptant l’offre. Il était tombé dans le piège trop facilement. « Sauf si tu comptes me payer. Ton petit jeu m’a fait perdre du temps. » Temps auquel il tenait. Temps qu’il eût l’impression de manquer alors qu’il avait un honneur à rebâtir. Temps qu’il gaspillât à la taverne et au bordel. Temps qui lui filait entre les doigts comme le sable du désert. Il s’approcha d’Irina, prenant soin de passer en arrière de son siège. Il se courba, le visage près de son oreille. Une voix basse sourde de colère. « Tu comptes nous honorer de ta royale présence encore longtemps ? Ou tu continues de jouer ? » Roan n’aimait pas forcément ce nouveau jeu. Celui qu’ils avaient partagé était nettement plus intéressant, plus attractif, plus charnel. Maintenant, c’était à ses dépens et il était loin de s’en réjouir. S’il avait pu la tuer du regard, il n’aurait pas hésité. Elle débarque chez lui, discute avec son esclave tandis qu’on tente de le distraire à l’extérieur, puis elle ne se gêne pas pour faire comme si elle était chez elle. Des habitudes qu’avaient sans doute les membres haut placé. Pourtant, cette demeure n’avait rien d’un palais. Elle n’était qu’un lieu de vie, où il allait et venait. Elle n’était qu’une cage aux yeux de certains.

(c) DΛNDELION
Irina Draghsteel
— SMOKE MADE OF TEARS —
Irina Draghsteel
DATE D'INSCRIPTION : 03/01/2018 PSEUDO/PRENOM : ELOW ; MULTICOMPTES : GENIUS DEVOS & BABY JONAS ; MESSAGES : 374 CELEBRITE : BHUMI PEDNEKAR ; COPYRIGHT : ELOW ; METIER/APTITUDES : PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; TRIBU : RAHJAK ; POINTS GAGNES : 55

“ don't hide things from me ” (ezra) Empty Re: “ don't hide things from me ” (ezra)

le Sam 27 Avr - 20:02

— don't hide things to me
7 NOVEMBRE 2118

La situation dégringolait, comme un nuage sortant de l’horizon pour couvrir le soleil si paisiblement installé. Irina avait une maîtrise complète de son apparence, cachant parfaitement son cœur furieux, cas la présence de Roan pouvait belle et bien détruire ce qu’elle avait commencé à accomplir. Royale même dans ses craintes, elle ne changeait ni sa posture, ni son ton. Il n’y avait que les paroles qu’elle souhaitait réellement prononcer, qui restait cacher derrière sa langue. Roan ne devait pas savoir. Le pire, c’est qu’elle payait le prix, Irina, pour qu’Arméthyse lui soit retrouver. L’or ne cessait de couler entre ses doigts à chaque seconde, en espérant satisfaire son désir. Dans l’amour, l’envie pouvait prendre une place destructrice. La princesse en avait particulièrement conscience et ce n’étaient pas ses ébats avec Roan qui allait lui permettre de s’en tirer si facilement après ce petit stratagème. Oui, il avait profité de la situation pour le faire sortir de chez lui et pour approcher Ezra. La torture publique de l’esclave était encore fraiche dans l’esprit de la cité, encore plus dans celui du mercenaire. Comment se sentait-il depuis qu’il avait ramené cette traîtresse ? Voilà une émotion qui titillait la curiosité d’Irina, désormais un nouveau verre à la main.

Partir n’était pas une option. C’était bien trop tentant et validerait maladroitement les soupçons de Roan. Pour jouer avec le doute, Irina était devenu bien trop douée.

« Une duperie ? » Les grands mots, tout de suite. « Moi qui pensais que justement, tu en avais plus que de nécessaire, du temps. » Le danger, elle pouvait le sentir. Il l’effleurait, doucement, et elle en jouait. Souriante, elle n’avait rien à perdre à lui donner quelques pièces d’or. « Mais soit. » Dans les plis de sa robe, elle trouva quelques pièces qu’elle posa non loin, laissant ainsi le temps au mercenaire d’avancer et de s’installer derrière elle. Il ne tarda pas à murmurer à son oreille, prenant ainsi sa place de propriétaire. Il était chez lui. Sa maison – même si sans doute méritait-il plus. Irina avait souvent vu en Roan l’étoffe d’un noble imposant. Sa réputation détruite, sa situation ne cessait de mettre des obstacles face à lui et pourtant, il ne perdait rien de sa prestance. Pendant qu’il était là, courbé derrière elle, Irina en profita pour lancer un nouveau regard à Ezra.

« Je peux partir, si c’est ce que tu désir. » Et Irina se leva, dans toute sa splendeur. Elle tourna ensuite la tête vers lui, un regard audacieux sur le visage. « Quel dommage... » car Irina avait entre les mains des missions qui pourraient très bien redonner à Roan ce qu’il désirait : une bonne place, une réputation restaurée, un honneur intact malgré Ezra. Et puis qu’elle était encore là, Irina se dirigea vers elle, glissant ses doigts sous le menton de l’esclave. D’apparence, on pourrait croire qu’elle est plus jeune qu’Irina, mais en réalité, elle était plus âgée. Elle avait vu davantage de ce monde, de ce peuple. « Tu pourrais en tirer un bon prix, tu sais. Il y a des nobles qui paieraient cher pour ton esclave. Elle n’est pas encore désagréable et visiblement bien plus docile qu’autrefois. » Des malades, friands des femmes les plus cassés, celles qui avaient trop vue les coups de fouet, celles qui ne refusaient plus rien. « Assez pour t’en payer une autre, plus jeune, et maintenir tes visites aux bordels pour les mois à venir. » Elle haussa des épaules, s’éloignant de l’esclave avant de se prendre un autre regard meurtrier du mercenaire. « Oh, de toute façon, elle t’appartient, tu fais ce que tu en veux. » Elle jouait avec le feu Irina. Roan lui, faisait preuve d’une patience nouvelle. Sans doute, avait-il conscience qu’il ne pouvait pas mettre la princesse dehors dans la violence, au risque de voir son statut être davantage brisée.

@Roan Ezeriel @Ezra Aerys
Ezra Aerys
Accro des points
Ezra Aerys
DATE D'INSCRIPTION : 28/02/2016 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Chris Wilson MESSAGES : 2249 CELEBRITE : Jessica Parker Kennedy COPYRIGHT : harlan ♥ (avatar) METIER/APTITUDES : esclave de Roan (de retour) ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée TRIBU : Rahjak POINTS GAGNES : 221
Accro des points

“ don't hide things from me ” (ezra) Empty Re: “ don't hide things from me ” (ezra)

le Dim 28 Avr - 9:28

   
Don't hide things from me
Ezra & Irina & Roan

   
« Distance means so little when someone means so much. »
Mon regard qui encadrait le spectacle alors que je tentais de comprendre les liens qui existaient entre deux. Trop proches pour que ce ne soit qu'histoire de marché. Trop proches pour qu'il n'y ait eut qu'une négociation entre eux. Et lui qui se positionnait derrière elle. Quelques centimètres. Une autre facette. Si j'avais tenu une cruche remplie de vin, le vin aurait sans doute coulé sur le sol alors que je restais là. D'autres facettes qui n'étaient pas visibles à l'oeil nu. Les observant alors que là Roan avait le pouvoir, maître du jeu. A cet instant il était celui qui avait les cartes en main, et une facette plus de joueur que je n'aurai pu voir avant. Pour autant il était aussi celui qui s'était fait de nouveau duper par ce contrat. L'un usant l'autre. Se retrouvant dans la malencontreuse situation où il s'était fait duper de nouveau. Car là était une duperie. Ce qui était certain alors que son ton cinglant trahissait vérité. Des mots qui pouvaient être usés pour tenter de retourner la situation. Des mots qui pouvaient être usés mais qui ne supprimaient pas les faits. Des ondes de quelque chose, de colère qui me traversaient alors que j'observais cette soudaine proximité. Et des pièces d'or lancées sur la table. Son regard que je rencontrais. Elle qui pouvait rebâtir la réputation de Roan ou qui pouvait la détruire. Ayant une prestance de princesse à ce moment plus que jamais. Ton dramatique alors qu'elle se levait soudainement, indiquant qu'elle pouvait partir. Jouant dans une autre cour.

La suivant du regard alors que soudainement elle changeait de direction. N'esquissant pas le moindre mouvement pour m'écarter ou me reculer. Toutefois, je ne pouvais que relever la tête. Relevant la tête comme à chaque fois. Ses doigts qui se posaient sur mon visage et de nouveau cette sensation de déjà vu. Une marchandise que je devenais alors. Ces mêmes regards qu'avaient ceux sur la place du marché quand ils examinaient les silhouettes sous chaque couture. Le même regard alors qu'elle m'examinait, se délectant de la beauté pour y poser un oeil scrutateur. Tous les défauts pris en compte. Certains qui n'étaient visibles à l'oeil nu, du moins pas au premier abord. Les conséquences du châtiment sur la place publique étaient dissimilées. Un visage intact à la différence de mes pieds, à la différence des cicatrices sur mon dos. Irina qui ne pouvait que proposer à Roan de se séparer de moi, de me vendre au premier offrant. Comme je vendais mon corps au bordel. La même douche froide. Le même frisson dans le dos qui ne pouvait que se faisait ressentir le long de mon échine alors que mon regard se posait ensuite sur Roan face à ces insinuations. Lui qui ne pouvait aller qu'au bordel. Conscient de ce fait. Conscient que si j'avais été là pour satisfaire les désirs de la chair, ma fugue avait redonné les cartes. Un regard froid qui lui était adressé à eux deux. Le bordel qui faisait toujours rejaillir des pensées plus obscures. La pensée du bordel qui ravivait les souvenirs où tout n'était que masque, duperies et sexe. Ne sachant alors ce que je détestais le plus l'idée qu'elle sous-entende que je devais être vendue de nouveau pour qu'il se trouve une femme plus jeune, peut être plus désirable ou l'idée qu'il en retrouve d'autres au bordel à moins que l'idée qui ne me dérangeait le plus était que d'autres femmes aient posés leurs mains sur lui. Un autre sentiment qui me poussait à prendre alors la parole pour la première fois depuis longtemps. « Je suis toujours là princesse. » Un sourire sur mes lèvres. Petite flamme qui apparaissait de nouveau dans mon regard. Des mots tant à sa destination qu'à celle de Roan. Mon regard qui rencontrait le sien alors que je ne l'abaissais. Magnifique elle aussi. Ne baissant pas les yeux vers le sol. Toujours là en effet. Toujours là alors que j'avais rencontré certainement plus la douleur qu'elle n'avait pu le faire. Toujours là. Peu d'années qui nous séparait et toujours consciente de ma beauté, quand bien même ces visites de la part de Roan au bordel ne pouvait que soulever des questions. Et si proche d'elle à cet instant, quelques centimètres entre. Mon regard ancré dans le sien. La même taille. Le statut qui n'était pas le même mais à cet instant alors que je lui faisais face, un venu de l'extérieur qui ne porterait pas attention aux détails ne pourrait que voir deux femmes se faisant face. Mais il suffisait de creuser pour savoir qu'un fossé séparait nos mondes. Et alors qu'elle se détournait soudainement, mon regard se posait sur Roan. Scrutateur. Certaine que les prochains gestes qu'il esquisserait auraient leur importance, du moins à mes yeux. Un test sur lequel je n'avais aucun droit alors qu'il était maître, faisait ce qu'il voulait mais n'ayant pu m'en empêcher. Attendant. Lui qui avait toujours mon sort entre ses mains.
(c) DΛNDELION
Milo Reinar
Admin
Milo Reinar
DATE D'INSCRIPTION : 25/03/2015 PSEUDO/PRENOM : avengedinchains MULTICOMPTES : meeka, astrid, richard & elias MESSAGES : 1181 CELEBRITE : Chris Evans COPYRIGHT : SIGN poésies cendrées METIER/APTITUDES : Antiquaire - Gardien du savoir (option chasse quand besoin) TRIBU : pikuni POINTS GAGNES : 25
Admin

“ don't hide things from me ” (ezra) Empty Re: “ don't hide things from me ” (ezra)

le Ven 27 Sep - 10:16
Sujet archivé après trois mois sans réponse.
N'hésitez pas à contacter un membre du staff si vous voulez récupérer le sujet “ don't hide things from me ” (ezra) 484338566
Contenu sponsorisé

“ don't hide things from me ” (ezra) Empty Re: “ don't hide things from me ” (ezra)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum