Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜mistakes come to life (Skylar)
maybe life should be about more than just surviving


avatar
15/05/2018 shiranui Machar 218 tom holland eilyam & bat'phanie Cuisinier, aptitudes en botanique et cuisine. 271


Sujet: mistakes come to life (Skylar)
Sam 20 Oct - 0:03


“mistakes come to life” & S'il y a bien un endroit où Morgan s'est promis de ne pas mettre les pieds, c'était bien au campement des odysséens. Plus par principe qu'autre chose, d'ailleurs. Au fil du temps, il s'est bien rendu compte qu'ils n'étaient pas tous froids et calculateurs, il s'est même lié à plusieurs d'entre eux depuis qu'ils les ont rejoint sur Terre. Il sait bien qu'ils ont besoin de toute l'aide possible s'ils veulent survivre et construire leur vie ici. Mais ça n'empêche que. Ça n'empêche qu'il y a des choses qui ne s'effacent pas, et qu'il ne peut pas contrôler ses sentiments. Il aura besoin de plus de temps pour leur accorder sa confiance, si ça arrive un jour. Il en veut aux élites, à ceux qui vivaient dans l'aile Phénix, à ceux qui faisaient les lois et à ceux qui les faisaient appliquer. Il en veut au système qui a fait éjecter tant de personnes, peut-être pas innocentes, mais qui ne méritaient pas la mort pour autant. Au système qui veut leur faire croire qu'ils ont de la compassion parce qu'ils n'éjectent pas les mineurs, non, ils se contentent de les entasser en prison jusqu'à ce qu'ils aient l'âge de se faire tuer. Ça donne bonne conscience, peut-être. Ce même système qui les a tous envoyé, une bande de gamins, s'écraser sur Terre sans préparation, en une mission suicide de la dernière chance, et aussi parce que ça ferait de la place en plus sur leur arche. Et au fond, il sait qu'ils n'avaient pas le choix, que c'était ça ou toute l'arche, il le sait, mais ça ne rend pas les choses plus faciles, au contraire. Il a besoin de rejeter la faute sur quelqu'un, aussi puéril que ça puisse paraître.
Tout ça pour dire, le voilà en route vers le campement des odysséens, avec plusieurs autres cents. Il avait à peine essayé de protester, cette fois. Il n'avait pas envie de se prendre une remarque, que quelqu'un lève les yeux au ciel ou il ne sait quoi. Il n'a pas envie de passer pour un paresseux. Ils doivent aller aider les odysséens à reconstruire ce qui a été détruit avec le cyclone, et ils en profiteront aussi pour échanger des ressources. Pour tisser de nouveaux liens et consolider les bases, il suppose. Le problème n'est pas le travail, mais l'endroit où il doit aller le faire. Enfin. Il se dit que le plus vite ils auront fini, le plus tôt ils pourront repartir, même si c'est censé durer assez longtemps pour l'obliger à dormir sur place et à y passer quelques jours.
Les conversations vont bon train dans leur petit groupe, et Morgan essaye de ne pas rester en retrait, même s'il n'a aucune envie de plaisanter pour le moment. Pour une raison qu'il ne comprend pas vraiment, il ressent aussi beaucoup d'anxiété, surtout lorsqu'il pense aux gens qu'il va pouvoir croiser là-bas. Concrètement, ils ne doivent pas être nombreux à se souvenir de lui sur l'Odyssée, leurs souvenirs de lui doivent être très récent. Il espère juste ne pas tomber sur les quelques exceptions à la règle.
Le trajet est assez long, ça leur prend toute la journée pour arriver, mais il a l'impression qu'il vient à peine de partir. Il se renfrogne un peu plus lorsqu'ils aperçoivent enfin le campement odysséen. Comme ils sont arrivés assez tard, ils ne se mettront au travail que le lendemain, ce qui ne l'arrange pas franchement. Il se sent trop fatigué pour faire quoi que ce soit, évidemment, mais il a juste envie qu'on lui montre son dortoir et de s'enfermer dedans. Son estomac est totalement contre cette idée, et après une longue journée de marche, il sait qu’il ne devrait pas aller se coucher le ventre vide, surtout avec les prochaines journées qui l’attendent. Le temps que le dîner soit prêt, il reste proche d’un petit groupe de cents, sans vraiment faire d’efforts pour s’intégrer aux conversations pour une fois. Lorsqu’un odysséen vient leur parler, il réussi quand même à sourire et à rester poli, mais il n’arrive pas à calmer son anxiété. En réalité, il pourrait très certainement se détendre et même apprécier certaines personnes ici, si seulement il réussissait à laisser tomber son principe de rester toujours en colère à cause d’un passé qu’il ne peut pas changer. Peu importe combien ça peut sembler dénué de sens, il s’y raccroche comme si sa vie en dépendait.
Lorsque le repas arrive enfin, la majorité des personnes restent à table, mais Morgan imite les quelques unes qui se contentent de se servir et d’aller s’asseoir dehors. Il commence à faire froid, mais pas assez pour rester complètement parqué à l’intérieur, et l’idée d’être assis à table entouré de personnes qu’il ne connaît pas lui donne l’impression d’étouffer. Rester silencieux tout le long du repas alors qu’il y a du monde autour de lui l’angoisse plus qu’autre chose, et il a envie de rester dans son coin pour un moment. Un long moment. Il doit bien avouer que le campement à de l’allure, et les ruines autour desquels il est agencé aident pas mal. Il se rend compte cependant à quel point son campement à lui est devenu une vraie maison au fil du temps. Ici, il a l’impression de faire tâche dans le paysage.
Il s’assoit non loin de l’entrée du bâtiment, pour profiter de la lumière qui en sort. Il pousse un soupir en étirant ses jambes, se préparant mentalement à quelques jours pesant. Au fond, une partie de lui aimerait bien réussir à se détendre, à apprécier ce séjour, à rencontrer de nouvelles personnes. Mais il n’y arrive tout simplement pas, pas encore. Il ne se sent pas du tout prêt. Du coup, lorsqu’il entend des pas qui approchent dans sa direction, il ne peut pas dire être particulièrement ravi.
 
code by solosands

avatar
05/05/2016 Ponyta Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye 363 Norman Reedus shiya Second du chef de garde. - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège 76


Sujet: Re: mistakes come to life (Skylar)
Ven 7 Déc - 23:29

Les cents arrivaient aujourd’hui chez les odysséens. Skylar était en train de vérifier le planning des tours de garde. Certains gardes étaient tendus car la venue des cents ne réjouissait pas tout le monde. Certes, c’était important ce genre de rencontres, mais il y avait des rancœurs de deux côtés. Ce genre d’événement n’était pas facile et en tant que second du chef de la garde, Skylar vérifiait que tout soit en ordre. Il n’était pas question de faire du zèle, bien au contraire. Il fallait faire comme d’habitude et garder un œil plus attentif au cas où cela dégénérait quelque part. Skylar était confiant et était quasi sûr que rien n’allait déborder. Il passa le reste de sa journée à faire quelques rondes, à vérifier que les hommes et les femmes sous ses ordres allaient bien. Les cents n’arrivèrent pas vraiment à l’heure escomptée. Cela n’inquiétait pas le brun qui prenait cela avec philosophie. Les jeunes arrivèrent finalement tard au campement. Avec d’autres odysséens, Skylar décida de les accueillir, mais il ressentit comme une sorte de froid. Certains cents ne semblaient pas des plus chaleureux et le soldat identifia quelques tensions des deux côtés. Il faudrait trouver une manière de détendre tout le monde, mais pour l’instant, il préférait observer.

C’était l’heure de manger et le repas était servi dans un bâtiment, comme d’habitude. Bien entendu, les cents étaient invités à manger avec eux. Ils offraient à manger et s’il fallait, le gîte aussi. Skylar espérait que ce partage allait détendre tout le monde car il sentait bien que l’ambiance était extrêmement tendue. Le repas fut servi et certains cents s’installèrent dans le bâtiment à manger alors que d’autres sortirent. Skylar était en train de manger avec ses soldats et observait cet étrange manège. Frost était couchée à ses pieds, ayant mangé avant lui pour éviter d’être trop tentée. Mais de temps en temps, l’homme lui donnait de sa propre nourriture qu’elle gobait joyeusement. C’était leur petit secret que personne ne remarquait et cela lui allait très bien. L’homme termina sa gamelle de nourritures sommaires, mais qui donnait suffisamment d’énergie pour lui donner la force d’avancer. Skylar décida de se lever et d’aller voir ce qui se passait. Il avait cru reconnaître un visage en particulier et voulait aller voir cette tête pour le saluer. Il allait probablement se prendre des mots bien sentis, mais il ne risquait rien à essayer d’entamer le dialogue selon lui. Il fit signe à certains soldats soucieux de terminer calmement le repas, il préférait être seul à seul. Frost le suivit aussitôt, trottinant joyeusement à ses côtés.

Elle avait encore pris du poids et son joli pelage gris tacheté de noir avait bien épaissi avec le froid. Elle avait une belle collerette blanche et tout montrait en elle qu’elle était faite pour garder des moutons. A une ancienne époque, on aurait dit qu’elle faisait parti de la race des bergers australiens, aujourd’hui Skylar la considérait juste comme un chien comme un autre, malgré son regard bleu clair glacial qui lui valait son nom de Frost. L’air frais les accueillit, mais la chienne ne semblait pas réagir au froid, elle sortit gaiment, gambadant devant alors que le militaire s’approcha d’une silhouette. « Tu es bien dehors ? » Il crut reconnaître ce visage, oui. Morgan ? Il était presque sûr du prénom. Sans vraiment demander et ce n’était pas poli, il s’assit aux côtés du cent qu’il était quasi sûr d’avoir reconnu. « Tu sais, il serait bête que tu tombes malade. » Skylar était pour l’instant très poli et mettait les formes, ne voulant pas aborder le sujet épineux. Pourtant il était quasi sûr que le cent ne voulait pas se mêler à eux pour cause de rancune. Il n’était pas le premier cent à leur en vouloir et certainement pas le dernier.
 

mistakes come to life (Skylar)

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: welcome to hell :: Le campement de l’Odyssée-