Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Lucie/Liam/Morgan}} The haunted lighthouse
maybe life should be about more than just surviving


avatar
19/02/2018 Isis/Sara Artemia 516 Phoebe Tonkin philia informaticienne et mécanicienne Odyssey baby 154



The haunted lighthouse

8 octobre 2118

Comme d’habitude, tu t’es perdue. Ta destination ? Pas vraiment celle qui tu as atteinte. En fait, tu voulais retourner à la décharge où vous étiez allés avant de déménager. Tu ne sais pas à quel arbre tu t’es trompée de route. Tu ne t’es tout d’abord pas inquiétée. Tu savais que ce voyage durerait plusieurs jours. Et toi, comme une idiote, au lieu de prendre un guide, t’es partie toute seule. En te disant que ça irait Parce que ça ne pouvait qu’aller n’est-ce pas ? Il ne s’agissait que de la décharge ! Décharge où tu as croisé des reapers, la dernière fois que tu y es allée. Cette fois où tu as abandonné les restes d’un vélo ! Vélo qui aurait pu être particulièrement utile pour vous si tu étais parvenue à en refaire un… En vérité, c’est pour ça que tu as voulu y retourner. Pour ce foutu vélo. Bon… Certes, tu as réussi la première partie de ton chemin, sans te perdre. Ce qui, en soi, est déjà un exploit. Tu es parvenue à trouver les vestiges de l’Odyssée. Aux tiens, comme prétexte pour ta balade, tu as dit que tu avais besoin de trucs oublié dans les vestiges. Que tout irait bien et que tu serais prudente. Le garde qui t’a laissée partir n’a pas été très… Comment dire… Pointilleux. T’as pu partir tranquillement, avec un baluchon contenant la fourrure offerte par ce terrien des mois plus tôt – une  fourrure dont tu ne te sépares pas et qui te tient bien chaud la nuit. A dire vrai, c’est sans aucun doute ta possession la plus précieuse avec tes outils – le couteau que t’avait donné Harley – lorsqu’elle avait émis l’idée de t’entrainer pour que tu puisses te défendre – quelques vêtements de rechange, des fruits pour te nourrir et tes outils. Tu aurais volontiers emprunté un taser, ou quelque chose du genre, mais… Douée comme tu l’es, tu aurais été capable de le déclencher sur toi-même.

Bref. Toujours est-il qu’il y a… Combien de temps, maintenant – t’as l’impression que ça fait des semaines que tu as quitté l’endroit où vous vivez à présent ? Bref. Ca fait des jours que tu es partie et, à cet instant, tu te demandes à quel moment tu as pensé que ce serait une bonne idée d’aller seule à la décharge. Déjà, aller dans les restes de l’Odyssée pour dormir n’était pas des masses prudent, mais faire tout ce trajet… Bref. Tu renifles l’air, espérant retrouver l’odeur caractéristique des lieux, odeur qui t’a agressée la première et unique fois que tu es venue là, mais tout ce qui parvient à tes narines est un air marin, iodé. Curieuse, tu sors du couvert des arbres et te retrouves nez à nez à un grand machin qui se dresse vers le ciel, te demandant comment tu ne l’as pas vu plus tôt. Quoiqu’il en soit, ce grand machin te donne une idée : de là-haut, tu pourras sans nul doute apercevoir la décharge, non ? Si bien sûr. Même si ce sera pour demain. Tu t’aperçois rapidement que la lumière décroît rapidement, signe que la nuit se rapproche. Bah… Au moins, j’aurai un abri, là-bas… songes-tu en comblant la distance qui te sépare de cette étrange bâtisse.

La porte craque, lorsque tu la pousses. Un bruit lugubre qui te glace le sang. Pourtant, il est clairement trop tard pour reculer. Même si la première chose dont tu te rends compte en arrivant dedans, c’est qu’il fait horriblement sombre. Malgré toi, tu appelles : « Hello ! Il y a quelqu’un ? » Stupide, stupide, stupide ! S’il y a quelqu’un, il va savoir que tu es là et vouloir te tuer, maintenant ! songes-tu en te tapant le front de la paume de ta main. Il n’y a pas à dire, t’es vraiment pas maligne, des fois…


Dernière édition par Isaïah Stowaway le Ven 12 Oct - 23:14, édité 1 fois

avatar
08/10/2018 Laenai Tasha & Judith ♥ 169 Madelaine Petsch Laenai Aide principale d'Aliénor pour le combat et les entraînements 143




  

Le phare était ma destination. Depuis quelques temps, des rumeurs circulaient à son propos : il serait hanté. Et plusieurs de mes compagnons émettaient l'idée de s'y rendre pour se faire une frayeur. Mais je n'étais pas dupe : loin de croire au surnaturel, j'étais pourtant méfiante à ce propos. Si ce n'étaient pas des fantômes qui hantaient les lieux, il se pouvait très bien que des ennemis s'y trouvent. Je me devais de vérifier. J'avais décidé de partir seule afin de ne pas risquer de blesser d'autres personnes. J'y allais plutôt en éclaireuse, voir de quoi il retournait vraiment. S'il le fallait, j'aviserais de la réaction à avoir sur place. Je m'étais préparée à devoir me battre, ou tout le moins me défendre. Ce n'était pas nouveau : j'étais tout le temps prête à agir.

J'avais avisé Aliénor de mon départ. Je me référais à elle pour ce genre de choses, et il était plus prudent que quelqu'un soit au courant. Dans mon sac, j'avais glissé quelques provisions car le chemin était long et il me faudrait certainement passer la nuit près du phare. J'avais également embarqué une couverture pour la nuit. Enfin, m'attendant à tomber sur des personnes mal intentionnées ou des animaux potentiellement dangereux, j'avais emporté un couteau ainsi une petite lance fabriquée à base de bois, sur lequel était solidement attachée une pierre aiguisée. Ca pourrait m'être utile en cas de mauvaise rencontre.

La route avait été longue, mais heureusement j'avais été bien renseignée sur celle-ci et, à cette allure, j'atteindrais le phare dans les temps. Je ne rencontrai aucun obstacle sur le chemin, jusqu'à ce que j'arrive aux abords de l'édifice. J'étais en train de le jauger et d'inspecter les environs quand j'entendis des bruits de pas qui se dirigeaient vers moi. Sans attendre, j'allais me dissimuler derrière un arbre, serrant ma lance entre mes doigts, prête à m'en servir si cela s'avérait nécessaire...

avatar
15/05/2018 shiranui Machar 218 tom holland eilyam & bat'phanie Cuisinier, aptitudes en botanique et cuisine. 271



À première vue, faire plusieurs jours de marche sur un défi stupide lancé au hasard, pour aller vérifier des rumeurs entendus au coin du feu, ça ne semble pas être l’idée la plus intelligente de l’année. Et pourtant, ça s’est passé exactement comme ça. En plaisantant, Morgan a soumis l’idée à Liam que ça pourrait être marrant d’aller voir ce qui se passe au vieux phare, vu toutes les rumeurs qui traînent en ce moment. Ils sont nombreux à parler de fantômes et de phénomènes inexplicables, et ça faisait rire Morgan, lorsqu’il était bien protégé derrière les limites du campement. Les fantômes, ça existe pas. C’est ce qu’on leur répète depuis toujours, c’est logique, même si on leur a jamais expliqué pourquoi. C’est comme ça, un point c’est tout, comme de nombreuses choses dans la vie, on ne discute pas. Ils auraient pu en rester là, cependant. Mais il avait fallu que Liam renchérisse, lui lançant que de toute façon, Morgan ne serait pas capable d’y passer une seule nuit, dans ce phare. Il a roulé des yeux, répondu que si, bien sûr qu’il en était capable, et les voilà en train de préparer un voyage incongru, et au fond, pas très malin. À défaut, ça lui avait semblé être quelque chose d’amusant, même s’il n’en est plus vraiment sûr, maintenant. Malgré les années qu’il a passé sur Terre, il reste attaché à son petit confort, et dormir à la belle étoile n’est amusant qu’en tant que concept. Il a l’impression que tous les insectes de l’univers se donnent rendez-vous dans son sac de couchage, sans parler de toutes les autres bestioles qui peuvent traîner. Ils se sont bien préparé toutefois, et ils ne devraient pas avoir de problèmes pour rejoindre le phare. Mais plus ils se rapprochent, plus Morgan se dit qu’il aurait mieux fait de rester au fond de son lit. Liam a l’air sûr qu’ils ne trouveront rien de plus qu’un vieux bâtiment abandonné aux portes qui grincent, et cette assurance le rassure un peu. Mais il ne peut pas s’empêcher de se dire que ces rumeurs viennent bien de quelque part, et que même s’il n’y a pas de fantômes, ils vont peut-être tomber sur quelque chose de plus... tangible. Dangereux.
Ça l’intrigue, et il est trop curieux pour ne pas être intéresse, de toute façon. Il aimerait juste ne pas avoir cette peur semblant décidée à rester au fond de son cerveau, grandissante à chaque pas qui les rapprochent du phare. Il a envie d’aller voir, évidemment, mais... mais. Évidemment, il ne confiera jamais ses peurs à Liam, qui sera sûrement amusé par le fait que Morgan craint les fantômes. Enfin, il ne les craint pas. Enfin... Au fond, il n’est pas sûr. Dans le doute, il préfère ne rien faire pour emmerder les choses qui peuvent être là, ou pas. On ne sait jamais ce qui peut se retourner contre eux. Avec cet état d’esprit, il pourrait se dire qu’aller passer la nuit dans un endroit potentiellement hanté n’est pas forcément la meilleure idée qu’ils aient jamais eu. Et pourtant, ça ne lui a même pas traversé l’esprit. Après tout, il ne compte pas déranger quoi que ce soit, juste... aller voir. Et probablement être déçu quand rien ne se passera. Parce que rien ne se passera, pas vrai ? Au fond, il ne sait pas s’il préfère qu’il se passe quelque chose, ou pas. Il sera probablement déçu si rien ne se passe, mais d’un autre côté, il n’a vraiment, vraiment pas envie qu’il se passe quoi que ce soit. Il se demande si c’est pareil pour Liam, ou s’il est juste tout seul à psychoter dans son coin. Après tout, il n’aurait pas fait tout ce chemin s’il pensait réellement qu’il n’y avait rien là-bas, si ?
Les heures semblent lui passer à la fois très rapidement et très lentement. Plus d’une fois, il craint qu’ils en soient perdus, et il a fini par perdre le compte des heures lorsqu’ils arrivent finalement sur la côte. Alors qu’ils se dirigent vers le phare au loin, Morgan ne peut s’empêcher de jeter des coups d’oeil vers la mer et d’être pris de frissons. Ce n’est pas la première fois qu’il voit l’océan, mais à chaque fois, ça lui chamboule l’esprit. Il n’irait pas à dire que ça lui fasse peur, mais... ça le met mal à l’aise. Voir les éléments déchaînés comme ça, ça lui rappelle à quel point ils sont vulnérables face aux caprices de la nature. Et puis, on ne sait pas vraiment ce qui peut se cacher dans cette étendue immense, qui lui semble infinie. Il se rappelle des océans qu’il pouvait voir depuis l’Odyssée, à des centaines de kilomètres au-dessus de la Terre. Ça lui semble irréel de se dire qu’il se trouve sur la même Terre qu’il a observé toute son enfance. Même des années après son arrivée ici, c’est comme si son cerveau avait du mal à relier les connexions. Tout semble si différent. Ce qui lui semblait beau et presque poétique lorsqu’il était là-haut est désormais... froid et chaleureux en même temps, terrifiant et magnifique. Il détourne le regard pour se concentrer sur leur but, le phare. Ils sont bientôt arrivés. « Tu ferais quoi si on tombe sur un fantôme, toi ? » Il demande finalement à Liam avec un petit sourire en coin. « Fais genre que tu croies à leur existence pendant une minute. T’aurais un message à leur faire passer ? » Y a pas à dire, y a mieux comme sujet de conversation. Mais Morgan n’y peut rien, il est de plus en plus nerveux, et d’un coup, il n’a vraiment plus envie de savoir si les fantômes existent ou pas. Il se dit qu’il pourrait rester ignorant sur ce sujet pour le restant de ces jours, ça ne serait pas une grande perte.

Spoiler:
 
(c) nightgaunt

Admin - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light Elijah & Near & Saoirse & Cassandre & Jade 28384 Thomas B.-Sangster @"jenesaispas" Signa perséphone Aaron Ancien kidnappé des Rahjaks. ancien traqueur, co leader. Cent 1149
Admin - Supermassive Black Hole






The haunted lighthouse


Lucie & Morgan & Isaiah
Halloween. Ils y étaient bientôt non ? Il y pensait alors qu’ils marchaient vers le vieux phare. C’était une idée à la fois de lui et de Morgan. Il n’avait pas vraiment lancé ce défi stupide pas vrai quand le brun lui en avait parlé, pas vrai ? C’était ridicule et pourtant ils étaient bien là à tenter de se diriger depuis la veille dans cette forêt vers un lieu qui lui était inconnu enfin presque, passé les marécages (et fort heureusement ces marécages, ils les avaient évité), c’était le point le plus loin dans cette direction qu’il était allé. Il n’aimait pas spécialement l’idée d’aller là-bas mais maintenant qu’il s’était lancé, il n’allait pas reculer. Croit-il aux fantômes ? Pourrait-il croire aux fantômes si on lui prouvait qu’ils existaient, même avec ça croirait-il en eux ? En toute franchise, la réponse serait non. Ce qu’il se passe au vieux phare ne sont que des rumeurs faites pour effrayer ceux qui ne se déplacent pas trop loin des limites de leur campement, de leur village, de leur chez eux peut importe de quel chez eux il s’agit.

Il se sent pas mal idiot pour le coup d’avoir un peu forcé Morgan d’y aller alors que ce dernier n’avait fait qu’en parler de ces rumeurs. Ouais, ça aurait été marrant de voir si les fantômes existaient pour de vrai mais de là à se farcir presque cent kilomètres pour voir que ce ne serait que rien du tout c’était beaucoup mais bon il lui avait lancé le défi alors ils s’étaient préparés et pour lui c’était comme un défi aussi de partir aussi loin, de retourner près de l’ancienne carcasse de l’odyssée pour y trouver refuge pour une nuit, c’était une bonne chose qu’ils soient à mi chemin, ça leur octroyait une pause beaucoup plus reposante en fait que la dernière fois qu’il s’y était rendu, y’a assez longtemps en fin de compte. Ils étaient partis se rapprocher d’eux. Il ne savait pas de quoi demain serait fait mais il espérait qu’une alliance soit possible entre eux. Il aimait bien l’idée. Le temps cicatrisait les blessures tant physiques que morales et s’il parvenait à s’en sortir en revenant du désert, les autres pouvaient bien tenter d’aller de l’avant avec leurs nouveaux voisins même si tout ne serait pas simple, ce ne l’était jamais même s’il montrait de la bonne volonté, il ne fallait pas croire qu’il avait tout pardonné, c’était bien plus nuancé : il allait de l’avant, faisait avec ce qu’il s’était passé pour ne pas se laisser aller à la dérive.

Le sommeil avait fini par l'emporter. Ils avaient parcouru la moitié du chemin, une petite trotte pour ceux qui n'avaient plus l'habitude. Ils auraient quasi tout autant à faire le lendemain. Sur place, la fatigue aidant, il croirait à n’importe quoi : c’était certain qu'après deux jours de marche, la moindre impression bizarre pourrait le faire croire aux fantômes comme ça, logique à la poubelle, quelque part, il espérait ne pas s'être tué à la tâche pour rien. Le lendemain le réveil difficile avait lancé le ton. « C’est long tout ça pour des fantômes. » Mais comme il avait lancé l’idée d’y aller, si les deux dormaient pendant une semaine pour récupérer en retournant au campement bah ça serait de sa faute. Quand ils arrivèrent, la nuit tombait déjà, l’ambiance était idéale pour se faire peur. « Tu ferais quoi si on tombe sur un fantôme, toi ? Fais genre que tu croies à leur existence pendant une minute. T’aurais un message à leur faire passer ? » « J’lui dirais que j’l’aime bien parce qu’il a une bonne tête. » Pas a dire, la fatigue était bien là. L’endroit avait beau avoir cet air lugubre, il ne savait pas quoi répondre à Morgan. « C’est bizarre de ne pas y croire mais d’avoir envie que ça soit vrai ? » Il avait envie de ne pas être venu pour rien et en même temps c’était plutôt un grand problème qui leur tombait sur la gueule si toute cette histoire débile n’était pas qu’une fantaisie. « Ca a pas vraiment l’air hanté ? » Il lui posait la question, c’était juste une grande bâtisse de ce qu’il pouvait voir avec la nuit qui semblait tomber plus vite. Qu’une impression, peut-être bien. « C’était stupide, j’t’ai forcé la main, On connait rien de cet endroit. » Sans pour autant le dire, il ne voulait pas qu’il lui arrive quelque chose par sa faute.

Il essaye de se concentrer, aimerait bien sur l’instant avoir de supers pouvoirs pour sonder ce qu’il se passe dans ce truc qui ressemble à un phare vide. « Dans cinq minutes on va entendre des voix et ça sera juste la fatigue. J’ai déjà l’impression qu’on n’est pas seul. » A force de se méfier de tout depuis des mois, cette sensation d’être observé était facilement repérable mais c’était peut-être l’endroit qui lui jouait des tours à sa façon. Pas forcément des fantômes, il optait plus pour quelqu’un qui était venu comme eux mais qui n’osait pas encore vraiment passer l’entrée du phare. « Hello ! Il y a quelqu’un ? » Il n’entend pas très bien mais c’est bien une voix ça non ? « Pas un fantôme, une de chez nous. » Ca le faisait sourire de dire ça parce que c’était plutôt cool d’avoir quelqu’un qui était là avant eux pour tâter le terrain, ça c’était comme une nouveauté pour ceux qui étaient venus en premiers pour tester si la terre était viable.

Spoiler:
 


— code by lizzou —


avatar
19/02/2018 Isis/Sara Artemia 516 Phoebe Tonkin philia informaticienne et mécanicienne Odyssey baby 154



The haunted lighthouse

8 octobre 2118

“Hello! Il y a quelqu’un?” Non mais t’es vraiment folle, Isaïah… Ce lieu, tu le connais pas. Il pourrait être peuplé de créatures sauvages aussi étranges que dangereuses. De bannis de tribus terriennes, aussi, agressifs envers tous ceux qui viennent du ciel. Bref. Tu te mets en danger rien qu’à prendre la parole à haute voix. Tu te tapes la main contre ton front et hésite un moment sur la conduite à tenir. Et maintenant? T’es bien embarquée, tiens, d’avoir ainsi crié. T’as envie de te cacher pour voir ce qui va débarquer. Pourtant, tu n’en fais rien. Parce que ça servirait à quoi, au fond? S’il y a quelque chose ou quelqu’un ici, il te trouvera  même si tu te cache. CQFD. Alors, tremblante de peur et de froid, un peu, tu restes debout dans ce qui est l’entrée de la bâtisse. A regarder si tu vois quelqu’un venir à toi. Mais non. Il n’y a personne. En tout cas, personne dedans parce que par la fenêtre, tu aperçois des silhouettes qui, si elles ne te sont pas des plus familières, ne sont pas non plus complètement inconnues, pour toi. T’es soulagée, sur ce coup-là, parce que ce sont des jeunes Odysséens, de l’autre campement. T’as envie de te jeter dans leurs bras, parce que tu te dis que, au moins, tu ne mourras pas ce soir. et c’est plutôt une bonne nouvelle, d’ailleurs. Mais tu n’en fais rien. Tu n’as pas la moindre idée de s’ils savent que tu es là où pas. T’ont-ils entendue? Probablement pas, sinon, ils auraient signalé leur présence… Alors, tu décides de leur faire une petite blague, malgré ta fatigue après avoir autant marché. Tu décides de trouver une cachette à l’intérieur du phare. Eux, après tout, ils sont encore dehors, pas vrai?

Leur présence de l’autre côté du mur t’a rassérénée. T’as vraiment envie de jouer. Tu trouves un pan de tu ne sais pas trop quoi. Ca ressemble à un mur, mais ondulé - de la tôle - et c’est incliné. Ca te semble faire une bonne cachette en attendant que, tout comme toi, ils entrent. Tu t’empresses donc d’aller te glisser en dessous, Si tu essayes de te faire discrète, c’est raté. Un énorme fracas se fait entendre à l’extérieur de la bâtisse. Même toi tu sursautes alors que tu es à l’origine de ce bruit. Mais la résonance… Oh mon dieu...  C’est flippant ce truc… T’as immédiatement envie de sortir de ta cachette. Mais voilà… Si ça a fait un tel bruit, c’est parce que ça a bougé… Et t’es coincée. Pas blessée, non… Juste que ton sac à dos est coincé et que tu ne peux pas sortir de là toute seule. Impossible. T’as envie de crier, d’appeler à l’aide les deux jeunes garçons qui sont dehors. Mais ça mettrait à jour ta tentative de blague. D’un autre côté… S’ils entrent, tu ne pourras de toute façon pas les prendre par surprise. Alors quoi? T’essayes de repousser la paroi, molle mais ô combien lourde. Tout ce que tu réussis à faire, c’est à faire encore plus de bruit. Un bruit qui résonne de façon lugubre dans le phare inhabité.

Spoiler:
 

avatar
08/10/2018 Laenai Tasha & Judith ♥ 169 Madelaine Petsch Laenai Aide principale d'Aliénor pour le combat et les entraînements 143




  

Bien cachée derrière l'arbre rachitique, tenant fermement ma lance, j'attendis que les pas se rapprochent. Des voix se firent entendre, et je ne tardai pas à les reconnaître : Morgan et Liam. Mais que faisaient-ils ici ? Et comment avaient-ils fait pour arriver en même temps que moi ? Alors qu'ils philosophaient sur les fantômes et sur qui avait forcé qui à venir, je sortis de ma cachette en baissant mon arme. Je me postai bien en face d'eux et posai ma main sur ma hanche, les fixant avec attention.

- Vous ne devriez pas être ici, leur dis-je simplement, sans réelle émotion. Mais puisque vous êtes là...

Alors que j'allais leur dire de monter la garde tandis que j'allais entrer dans le phare, un grand fracas retentit à l'intérieur de celui-ci. Aussitôt, je me rapprochai d'eux sans quitter le bâtiment des yeux. Quelque chose était tombé. Quelque chose de lourd. Il y avait donc bien quelqu'un à l'intérieur... ou un animal, peut-être. Très terre à terre, je gardai mon calme avant de m'adresser à nouveau aux deux casses-cous qui voulaient se faire peur.

- Prenez vos armes, on ne sait pas ce qui est à l'intérieur. Lorsque je remarquai qu'ils n'avaient pas vraiment prévu d'armes pour se défendre en cas d'attaque, je ne pus m'empêcher de lever les yeux au ciel. Suivez-moi, je passe devant.

Et je leur intimai de me suivre à l'intérieur du phare. Le bruit aurait pu attirer d'autres dangers à l'extérieur, et les laisser sans défense ne me plaisait pas.

Spoiler:
 

avatar
15/05/2018 shiranui Machar 218 tom holland eilyam & bat'phanie Cuisinier, aptitudes en botanique et cuisine. 271



« J’lui dirais que j’l’aime bien parce qu’il a une bonne tête. » Morgan hausse les épaules à la réponse de Liam. Et si les fantômes avaient pas de tête, hein ? Il frissonne rien qu’à cette idée, à s’imaginer voir jaillir une forme humanoïde transparente sans tête. Pour quelqu’un qui n’a jamais vu de fantômes et qui n’y croit pas – du moins, pas logiquement – Morgan a des idées plutôt précises sur à quoi ils pourraient ressembler. « C’est bizarre de ne pas y croire mais d’avoir envie que ça soit vrai ? » Il y réfléchit, quelques secondes. Comme beaucoup de choses à propos des esprits et des trucs du genre, il n’en a aucune idée. « Je pense pas, j’pense que ça doit être pareil pour pas mal de gens, non ? » De ne pas croire à des choses qui peuvent sembler illogiques mais qui si elles étaient réelles, ouvriraient un champ de possibilités presque infini. Puis, il faudrait réfléchir à tout ce qui rendraient ces apparitions possibles, si y a vraiment un autre monde, une vie après la mort... Ce que deviennent les gens qui finissent pas en fantôme... Morgan se dit qu’il pourrait passer le reste de sa vie à y réfléchir, si jamais ils tombaient vraiment sur des fantômes. Sauf que lui, il n’est pas vraiment sûr de s’il y croit ou pas. D’habitude, il est plutôt pour la logique, mais il ne reste pas complètement fermé à l’idée. Et puis, on ne sait jamais. Il préfère rester prudent plutôt que d’énerver une force qu’il ne comprend pas, juste dans le doute.
« Ca a pas vraiment l’air hanté ? » Il lève les yeux vers le phare sans répondre. L’ambiance n’est pas des plus chaleureuses, mais effectivement pour l’instant, il ne voit pas vraiment l’endroit comme étant hanté. Ça a juste l’air... vide. Le vent qui souffle sur la côte n’aide pas, et il se dit que lors des jours de tempête, l’endroit doit vraiment avoir l’air sinistre. D’un coup, il se rappelle que le phare tient debout depuis plus d’une centaine d’années, et qu’il a traversé l’époque où le monde était en proie à une guerre nucléaire. « C’est une bonne idée d’entrer tu crois ? Genre... ça risque pas de s’effondrer ? » Demande-t-il avec appréhension. Si en plus il peut cacher sa peur des fantômes derrière celle, infiniment plus rationnelle, de l’effondrement d’un bâtiment abandonné depuis un siècle, tant mieux pour lui.
« C’était stupide, j’t’ai forcé la main, On connait rien de cet endroit. » Il hausse de nouveau les épaules. Il ne s’est pas franchement senti obligé de venir, mais c’est sûr qu’il n’aurait pas pensé à faire le voyage de lui-même, si Liam n’avait pas eu envie d’y aller. Il était curieux aussi et il avait envie de savoir ce qui alimentait toutes ses rumeurs. Elles ne pouvaient pas sortir de nulle part, si ?
« Dans cinq minutes on va entendre des voix et ça sera juste la fatigue. J’ai déjà l’impression qu’on n’est pas seul. » Cette phrase réussit à lui faire dresser les cheveux sur la nuque et il laisse échapper un petit rire nerveux. Si Liam continue comme ça, il ne va pas réussir à avoir l’air courageux bien longtemps. Tout dans l’ambiance de cet endroit lui fout la frousse, en vérité. Il ne sait même pas comment il réagirait s’il se mettait à entendre des trucs. Il aimerait croire qu’il ne prendrait pas ses jambes à son cou, mais il ne peut pas en être sûr. « Hello ! Il y a quelqu’un ? » Comme faisant écho à ses pensées, un cri perçant retentit depuis le phare, et Morgan sursaute, un peu trop violemment pour sa fierté. « Pas un fantôme, une de chez nous. » Liam sourit et son acolyte lui jette un regard perplexe, avant de réussir à se calmer. Avec un peu de chance, il n’aura rien remarqué, mais... Il se dit qu’il devrait vraiment arrêter de flipper pour tout et pour rien, et utiliser son cerveau cinq secondes avant de céder à la panique. « Qui d’autre que nous viendrait se perdre ici, c’est super loin. » Lance-t-il en fronçant les sourcils. Il se demande s’ils devraient lui répondre, mais il est coupé par l’apparition d’une nouvelle personne. Il met quelques secondes à reconnaître Lucie, son coeur faisant à nouveau des bonds dans sa poitrine. Ce n’était pourtant pas elle qui avait crié, le son provenant de bien plus loin. « Vous ne devriez pas être ici. Mais puisque vous êtes là... » Il aurait bien levé les yeux au ciel et répliqué quelque chose qui aurait sûrement mieux sonné dans sa tête lorsqu’un énorme bruit se fait entendre, provenant de nouveau du phare. Morgan sursaute à nouveau et sa main vient s’agripper à l’épaule de Liam par réflexe. Lorsqu’il se rend compte de ce qu’il vient de faire, il le lâche précipitamment et se racle la gorge, gêné.
« Prenez vos armes, on ne sait pas ce qui est à l'intérieur. Suivez-moi, je passe devant. » Morgan jette un regard à Liam, pas sûr de savoir ce qu’il devait faire. Il n’aimait pas vraiment la façon que Lucie avait de leur donner des ordres sans même leur demander quoi que ce soit, mais il sentait qu’il devait éviter de l’emmerder aujourd’hui. « On arrive, » grommelle-t-il en sortant sa petite lame de son étui. Ça ne serait pas très efficace, ni contre un combattant expérimenté ni contre un animal – il en a déjà fait les frais – et encore moins contre un fantôme, mais on ne sait jamais. « Y a quelqu’un qui a appelé. Vous croyez que c’est lui qui a fait ce boucan ? » Qui qu’il était, il n’avait pas l’air menaçant. Il n’aurait pas lancé un appel à la cantonade si ça avait été le cas, si ? Tout ce que Morgan espérait, c’était qu’une partie du phare ne se soit pas effondré sur cette personne, il n’avait pas prévu de faire un sauvetage ce soir.

Spoiler:
 
(c) nightgaunt

Admin
avatar
28/05/2014 Le Grand Manitou 2005 Nobody 335
Admin



Elle est où ma maman ?



Une personne cachée quelque part, et les autres qui ne se décident pas à entrer ou du moins, qui ne font que pénétrer après plusieurs hésitations. Dans le phare, les esprits s'éveillent, s'interrogent et sourient. Ils savent que le jeu peut commencer et que les râles des jeunes vivants vont bientôt se faire entendre. Dissimulé derrière les maigres signes de courage, ils sentent la peur qui se fait palpable. Ils connaissent ce sentiment, les morts, même si ça ne les affecte plus aujourd'hui... Ils choisissent ceux qui viennent d'entrer, la personne cachée et bien... Son tour viendra sans doute, peut être... Il ne faut pas qu'ils s'en aillent trop vite..

Un bruit de grattement, un vent frais qui se faufile à l'intérieur alors que la porte se ferme derrière eux, dans un claquement sonore. Un bruit de grincement, des pas, quelqu'un qui s'avance. Une fillette, enfant qui n'a même pas dix ans, qui traîne les pieds. Elle porte une robe, blanche mais déchirée, abîmée et tâchée. Elle se faufile devant eux, le regard vide, la tête un peu penchée sur le côté. Fantomatique... " Vous avez vu ma maman ?". Elle attend une seconde, puis tourne la tête, se détourne d'eux et se faufile plus loin. " Elle ne veut pas que vous soyez là...", murmure-t-elle alors.. Avant de disparaître... Mais elle reviendra...

Spoiler:
 
 

Admin - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light Elijah & Near & Saoirse & Cassandre & Jade 28384 Thomas B.-Sangster @"jenesaispas" Signa perséphone Aaron Ancien kidnappé des Rahjaks. ancien traqueur, co leader. Cent 1149
Admin - Supermassive Black Hole







The haunted lighthouse


Lucie & Morgan & Isaiah


C’est étrange de se trouver là. Il ne croit pas tant à toutes ces choses-là même s’il est certain que les terriens ne mentiraient pas, ne créeraient pas tout un mythe juste pour en effrayer quelques uns en sachant que cela pourrait effrayer des leurs aussi. A moins que cela soit un truc tout organisé mais même si c’était possible, ça rendait la chose beaucoup trop énorme pour qu’il puisse vraiment croire à la possibilité qu’une telle chose puisse se produire au sein de clans qui semblaient même plutôt organisés lorsqu’ils se sont rencontrés cette fois-là encore chez les Pikunis. Il n’aime pas l’idée d’être là et en même temps ça le rend curieux. C’est peut-être bien la première fois qu’il s’est déplacé aussi loin depuis le désert, c’est dire que cela ne lui est pas si souvent arrivé de se déplacer sur cette terre qu’il connait sans pour autant connaitre, qu’il connait de façon brouillonne comme un peu tout en réalité.

Il a profité de la lancée du sujet du phare hanté par Morgan pour s’incruster dans l’aventure que son camarade n’avait pas forcément voulue mais s’il n’avait vraiment pas eu l’envie d’y aller, il ne serait pas venu, pas vrai ? Il ne sait pas trop qu’en penser de ces rumeurs en réalité. Il n’aimerait pas avoir fait toute cette route pour rien sauf que ça ne serait pas le cas, en vérité. C’est un petit test pour lui et en fait, il réalise que tout ceci n’est qu’une piètre excuse pour voir s’il peut se déplacer sur l’île sans avoir cette crainte qui ne se voit peut-être pas du premier coup d’œil, cette envie de pouvoir se déplacer sans qu’il ne lui arrive de broutille plus ou moins grave. Il espère en tout cas que tout ira bien, à la fois pour lui et Morgan et pour ses prochains déplacements qu’il fera ou ne fera pas en fonction de ce qu’il se produira dans cet endroit qu’il ne connait pas.

Il essaye de rendre la situation moins dangereuse qu’elle ne l’est en réalité. Le phare peut bien être hanté, ils ne le savent pas. Il a toujours été de ceux qui ont besoin de voir pour croire mais il a vécu bien des situations qui l’amèneraient à croire si peut-être pas n’importe quoi, beaucoup plus de choses qu’à son arrivée sur terre. Mais hanté ? Il n’en sait rien, secoue la tête face à son sarcasme habituel quand une situation lui échappe comme cela lui arrive bien trop souvent. Celle qu’ils entendent le rassure malgré lui. Quelqu’un de plus dans cet endroit, une curieuse de plus qui est venue en plus toute seule, la voilà qui est plus courageuse qu’eux deux réunis. Il ne sait pourtant pas s’il va lui répondre mais tente quand même, ils verront bien de toute façon. « C’est une bonne idée d’entrer tu crois ? Genre... ça risque pas de s’effondrer ? »  Il ne pense pas, secoue négativement de la tête avant de mettre ses mains en porte voix. « Alors y’a des fantômes ?! » Ca peut paraitre stupide dit comme ça, balancé d’une voix assez forte, plus que d’habitude en tout cas, à une personne qu’ils ne connaissent pas, qu’ils ne voient même pas, qui pourrait tout aussi bien être le fantôme en lui-même.

« Qui d’autre que nous viendrait se perdre ici, c’est super loin. » « D’autres aussi courageux … ou bien stupides ? » Il tente parce que bon c’est bien ça, venir ici c’était pas forcément la meilleure idée mais maintenant qu’ils y sont, qu’ils y sont allés avec l’envie des deux parce que vraiment et il le pense, Morgan se serait débiné il n’aurait rien dit : il aurait compris. Sur le moment la proposition était drôle parce qu’un phare hanté il n’y croyait pas une seule seconde mais sur cette terre il serait bien les derniers à se moquer des craintes des autres. Il a ses propres peurs après tout, chacun s’en sort comme il peut. « Vous ne devriez pas être ici. Mais puisque vous êtes là... »  Ils sont dans leur bulle à tenter de tout savoir sur le phare avant d’oser y mettre un pied. S’il a envie de savoir si c’est vrai, si les fantômes existent : il n’est pas bien pressé et il l’avouera sans peine. Au son de la voix de Lucie il se crispe un peu, c'est bête parce que ça aurait pu être n'importe qui d'autre mais ce n'est que la rousse, ça le rassure aussitôt. Il jette un coup d’œil à Morgan lorsqu’il sent une main sur son épaule pour voir si tout va bien. Tout semble aller bien, lui aussi l’a reconnue. Il reconnait Lucie à sa façon de parler d’abord, la voir rend sa présence juste plus réelle. Ce n’est pas si étonnant qu’elle soit venue, ce n’est pas étonnant qu’elle agisse ainsi mais ce n’est pas pour autant qu’il apprécie. Peut-on se faire aux caractères des plus particuliers ? Il dirait bien que oui mais ce n’est pas pour autant qu’on accepte, pas juste comme ça. « Ça c’était pas sympa. » Il se doute qu’elle ne va pas forcément réagir mais c’pas pour autant qu’il ne dira jamais rien. « Prenez vos armes, on ne sait pas ce qui est à l'intérieur. Suivez-moi, je passe devant. » Il hausse les épaules au regard de Morgan. C’est pas facile quelqu’un comme Lucie, pas facile du tout mais il sait qu’elle ne pense pas à mal en agissant ainsi, c’est juste sa façon d’être. S’ils ont réussi à coexister en groupe depuis quatre ans c’est bien en acceptant l’autre. Il ne dit pas là qu’il la laissera faire comme elle souhaite juste parce qu’elle est ainsi, il dit juste que tant qu’elle ne dépassera pas les bornes il tentera comme maintenant de lui souffler qu’il y a des choses ou des paroles qui peuvent êtres faites ou dites différemment.

« Y a quelqu’un qui a appelé. Vous croyez que c’est lui qui a fait ce boucan ? » « Peut-être qu’elle est tombée ? » Il n’en sait rien. Ils entrent parce que c’est ce pourquoi ils sont là. Le phare tient bon en tout cas, ils peuvent se rassurer au moins sur ça, il ne s’écroulera pas sur eux ce soir. Ils ont entendu une voix, c’est que quelqu’un est là. Était ? Il ne veut pas y penser. Le ton est donné, l’endroit est lugubre à souhait. Il ne croit pas aux fantômes pourtant il veut bien croire que le lieu s’y prête bien. Dehors il fait déjà sombre, comme si le temps s’était gâté si tôt après qu’ils soient entrés, qu’ils aient franchis ces petites marches de pierres pour se trouver dans une sorte de petite pièce avec d’autres marches plus loin. C’est un phare évidemment, c’est là-haut qu’il leur faut aller. Du moins c’est ce qu’il pense avant qu’il ne se sente pas si à l’aise tout d’un coup. L’ambiance est différente, ça aussi il ne peut l’expliquer, il n’y a plus aucun bruit, même ceux de leurs pas se sont faits silencieux au profil d’autres plus inquiétants. « Vous avez entend… » Il ne peut terminer sa phrase qu’il sursaute violemment à l’apparition. «  Vous avez vu ma maman ? » Il secoue la tête par automatisme juste pour donner une réponse alors qu'en réalité, il ne sait pas trop qu’en penser, est plus hébété qu'effrayé ou peut-être est-ce l'inverse. Est-ce seulement réel ce qu’ils viennent de voir ? « Elle ne veut pas que vous soyez là... » Et d’un coup pouf, elle disparait et lui il préfère encore mettre ça dans le délire parce qu’il est vraiment crevé par la route et que y’a que cette explication qui est plus ou moins logique n’est-ce pas ? « J’croyais pas si bien dire pour entendre des voix. » Il fait de son mieux mais sa voix tremble un peu. Cette personne qu’ils viennent de voir lui a semblé plus morte que vivante, ce n’est pas pour le rassurer mais y’a quelqu’un là-dedans qui ignore tout de ce qu’il vient de se passer. « On devrait retrouver l’autre pas vrai ? » Il regarde Lucie et Morgan dans la pénombre comme pour savoir s’ils préfèrent pas simplement fuir. Il a comme un besoin de se donner un objectif dans cet endroit lugubre pour ne pas se dire qu’il venait de perdre la tête en une fraction de seconde.

Spoiler:
 

— code by lizzou —


avatar
19/02/2018 Isis/Sara Artemia 516 Phoebe Tonkin philia informaticienne et mécanicienne Odyssey baby 154



The haunted lighthouse

8 octobre 2118

Tu dois avoir l’air fin, Isa, coincée sous ton pan de tôle à cause de ton sac à dos. Tu te sens ridicule. Mais tu entends qu’ils sont entrés. Du moins, c'est ce que tu crois. T’as entendu l’un d’entre eux parler très fort, de dehors, mais t’as pas compris ce qu’il a dit. Tout ce que tu sais, c’est que c'est un des garçons qui a parlé. Et qu'ils sont au moins deux à être venus. Tu sais pas grand chose, au fond et ça t’énerve. T’as besoin de te rassurer pour l’heure et c’est mal barré. Tu pousses un soupir de dépit de pas pouvoir bouger de là où tu es mêlé du soulagement de leur présence. Heureusement, ils vont venir te libérer, pas vrai? Tu gigotes un peu plus, faisant davantage de bruit, maintenant que tu les entends plus distinctement. “Hey! Je suis par là!” appelles-tu en espérant qu’ils t’entendent et viennent vers toi. Et, si t’es patiente en temps normal, lorsque tu travailles sur un quelconque mécanisme, en cet instant, c’est tout le contraire. Parce que t’as aucune liberté de mouvement. Si t’as une prise pour une de tes mains, bien que coupante, de l’autre, tu n’as que le mur lisse. Bref, pas terrible pour te dépêtrer de là. T’as envie de leur dire de se dépêcher de venir à ta rescousse, mais tu te retrouves soudainement incapable de prononcer un mot. Un frisson te parcourt l’échine, comme si un doigt glacé caressait la colonne vertébrale. Tu trembles, tu sais pas pourquoi. T’as pas froid, pourtant, t’es chaudement habillée. Mais… Mais tu sais pas. T’as peur. T’as l’impression que l’atmosphère a changé depuis qu’ils sont entrés à leur tour.

T’entends parler, mais telle que tu t'es tournée, mais tu ne vois pas d’où ça vient. Tes sauveurs, peut-être? Alors tu les appelles, finalement. “S’il vous plait! me laissez pas comme ça!” Mais t’as pas parlé très fort. T’as l’impression que ta voix était comme étouffée. Tu souffles. Tu commences à t’enkyloser ainsi placée mais t’as pas d’autre choix que de prendre ton mal en patience et écouter ce qu’il se passe autour de toi. Tu as la sensation d’entendre des voix, Isaïah. Tu te demandes si c’est ton imagination qui t’a joué un tour lorsque tu as cru les entendre entrer. S’ils étaient entrés, ils seraient venus directement vers toi, non? T’as dû rêver, alors. Et tu vas devoir te débrouiller seule pour te libérer de ton piège. T’as  pas envie de rester là pour toujours. Tu t’agites comme une diablesse, faisant toujours plus de bruit sous ce truc qui est définitivement trop lourd pour toi. “S’il y a quelqu’un, venez m’aider! Par pitié!” appelles-tu, ta voix cette fois redevenue normale.

Spoiler:
 

avatar
08/10/2018 Laenai Tasha & Judith ♥ 169 Madelaine Petsch Laenai Aide principale d'Aliénor pour le combat et les entraînements 143




  

Morgan sursauta en me voyant arriver, et s'agrippa à Liam. Ce dernier me fit remarquer que mes paroles n'étaient pas sympas. Sur le moment, je laissai couler ses mots, il y avait plus urgent. Je connaissais Liam depuis notre arrivée sur Terre, principalement car il était le meilleur ami d'Aliénor. Il était honnête et me faisait souvent des remarques sur mon comportement. Sa façon de penser m'a toujours parue étrange, surtout lorsqu'il tente de m'expliquer ce qui est bien ou mal. Comme c'était le cas en cet instant. Plus tard, j'y repenserai peut-être. Mais pour l'instant, je ne relevai pas. Il y avait eu du bruit, beaucoup de bruit, et je voulais savoir d'où cela venait. Il pouvait s'agir d'un animal ou d'une personne, sans doute mal intentionné. Morgan me confirma que c'était une personne en nous informant que quelqu'un avait appelé. Liam continua en précisant qu'il s'agissait d'une femme, qui était peut-être tombée.

Nous entrâmes dans le phare et la porte se referma d'elle-même. Sur mes gardes, je tenais fermement ma petite lance de mes deux mains, prête à m'en servir.

- Allons voir où elle se trouve.

Mais, alors que je voulais me diriger vers l'endroit probable d'où venait le bruit, quelque chose attira mon attention. Un petit bruit de grattement se fit entendre, bien plus près quand dans mes prévisions. Une brise fraîche s'insinua sur ma peau, me faisant frissonner malgré moi. Quelqu'un approchait. Ou quelque chose. Je resserrai ma prise et me campai solidement sur mes deux pieds. C'est alors qu'une fillette apparut devant nous en traînant les pieds, portant une robe blanche très abîmée. Je ne l'avais jamais vue. Sa tête était penchée sur le côté et son regard était vide. Elle nous demanda si nous avions vu sa maman avant de partir, affirmant que celle-ci ne voulait pas que nous soyons là. Je fixai encore quelques instants l'endroit où elle avait disparu.

- L'un de vous la connaît ? demandai-je aux deux garçons. Ça doit être un piège... lançai-je alors, ayant réfléchi à cette possibilité.

Pour moi, il devait s'agir de brigands qui avaient enrôlés une petite fille pour attirer les voyageurs en quête d'aventure. Les rumeurs sur le fait que le phare soit hanté devaient venir de là. Pour l'instant, je ne pensais pas encore que quelque chose de surnaturel pouvait habiter ce lieu...

- Retrouvons d'abord la femme que vous avez entendue, elle en saura peut-être plus. Restez sur vos gardes, il y a peut-être d'autres pièges dans ce phare...

En parlant du loup, j'entendis une voix appeler à l'aide. Je me dirigeai donc vers ce côté-là, au fond du hall d'entrée du phare, mais je ne voyais rien.

- Elle est quelque part par là.

avatar
15/05/2018 shiranui Machar 218 tom holland eilyam & bat'phanie Cuisinier, aptitudes en botanique et cuisine. 271



« Peut-être qu’elle est tombée ? » Demande Liam après que Morgan ait demandé qui a bien pu faire le vacarme qu’ils ont entendu depuis l’intérieur du phare. Il hoche la tête, un peu inquiet. Ça n’avait pas l’air d’être un fantôme – un fantôme ne les aurait pas appelé de la sorte, et il aurait attendu qu’ils soient au moins à l’intérieur avant de tout casser, non ? Ça le rassure un peu, de penser à la logique des fantômes. Il n’y croyait absolument pas lorsqu’il vivait encore sur l’Odyssée, mais il ne serait même pas surpris que des esprits existent sur Terre. Il y a tellement de choses qu’il ne comprend pas sur ce gros caillou qu’il ne verrait même pas la différence. Et puis, peut-être que les fantômes n’existaient pas sur l’Odyssée parce qu’ils éjectaient les morts ? Peut-être que les fantômes restent attachés à leur corps, à l’endroit où ils ont été enterrés... ça lui paraît presque être une thèse plausible, mais il sait bien que ça paraîtra sûrement tiré par les cheveux. Il ne sait d’ailleurs pas trop quoi faire de l’idée que l’espace est rempli de fantômes.
En tout cas, ce ne serait pas étonnant si la personne qu’ils ont entendus était tombée. Le phare lui-même semble menacer de s’écrouler, pas forcément tout de suite, mais ça ne l’étonnerait pas qu’il disparaisse dans quelques années. « Allons voir où elle se trouve. » Approuve Lucie, et Morgan hoche à nouveau la tête. Il n’a plus aucune envie d’aller explorer le phare, mais ils ne peuvent décemment pas laisser quelqu’un à l’intérieur, si ce quelqu’un est coincé. Surtout pas parce qu’il a peur de... de quoi, au juste ? Il ne s’est pour l’instant rien passé, et à part l’ambiance oppressante, il n’a aucune raison pour justifier son mal être. Pour l’instant.
Juste au moment où il se dit ça, un souffle glacial s’introduit dans le phare, et il ne frissonne pas qu’à cause du froid. La porte se ferme violemment, et Morgan essaye de se persuader que c’est à cause du courant d’air. Il meurt d’envie de repartir en courant, mais quelque chose lui dit que la porte ne risque pas de s’ouvrir. Il ne veut même pas aller essayer de peur d’être certains d’être désormais coincés. « Vous avez entend… » Liam n’a pas le temps de finir sa phrase et sursaute violemment. Morgan se fige, et il a l’impression que son coeur vient de s’arrêter dans sa poitrine. « Vous avez vu ma maman ? » Sa voix rappelle à Morgan des souvenirs de films d’horreur, qu’il a vu il y a bien longtemps, lorsqu’il avait encore accès aux archives de l’Odyssée. À ce moment précis, rien ne lui semble plus terrifiant qu’une voix d’enfant. « Elle ne veut pas que vous soyez là... » Le temps qu’il cligne des yeux, la petite fille a disparue. Il ne sait pas si c’est parce qu’elle s’est enfuie sans qu’il ne la voit, ou si elle s’est simplement volatilisée. Son cerveau refuse de penser à cette dernière possibilité.
« C’était quoi ce truc ? » Il siffle violemment, serrant les dents. Une fillette ne peut pas s’être perdue ici, non ? Elle devrait être accompagnée ? Il n’y aucune explication logique à ce qui vient de se passer ici, pour lui. « J’croyais pas si bien dire pour entendre des voix. » La voix de Liam semble flancher un peu, comme s’il essayait de garder un peu de contenance. Morgan n’essaye même plus, tout le monde a bien dû voir qu’il était terrifié.
« L'un de vous la connaît ? Ça doit être un piège... » Nous lance Lucie, et je secoue la tête avec un peu trop de véhémence. Quel genre de pièges ? Si quelqu’un voulait attirer des gens à l’intérieur du phare, la dernière chose à faire serait de mettre un enfant lugubre à l’intérieur. Quoique... En l’état actuelle des choses, ils sont trois gamins, peut-être quatre, paumés au beau milieu de nulle part, sans raison valable. « On devrait retrouver l’autre pas vrai ? » Morgan grimace. Il n’a absolument aucune envie d’aller chercher la voix qu’ils ont entendu, mais s’il y a vraiment des fantômes ici... ils ne peuvent pas la laisser là. Il sait qu’il aura déjà du mal à trouver le sommeil pendant plusieurs jours, pas besoin d’y rajouter un soupçon de culpabilité. « Ouais... on devrait... Mais la fille, là... » Il hésite, ne sachant même pas comment mettre des mots sur ce qu’il ressent. Il a presque l’impression de l’avoir rêvée, mais l’expression sur le visage de Liam lui assure que s’il y a eu une hallucination, elle a été collective. « Retrouvons d'abord la femme que vous avez entendue, elle en saura peut-être plus. Restez sur vos gardes, il y a peut-être d'autres pièges dans ce phare... » Il hoche distraitement la tête. Il ne sait absolument pas comment Lucie arrive à rester aussi calme, mais il ne va pas se plaindre.
Un cri retentit à nouveau, mais un cri infiniment plus humain, la même voix qu’ils ont entendu auparavant. Morgan sursaute à nouveau, mais il se sent étrangement rassuré par cette présence, qui a l’air aussi perdue qu’eux. Au moins, ce n’est pas un autre fantôme – parce qu’il est persuadé que l’enfant qu’ils venaient de voir n’avait plus rien de vivant. « Elle est quelque part par là. » Il pousse un soupir, enfonçant ses mains dans ses poches pour en cacher les tremblements. « On va la chercher et on se tire d’ici. » Affirme-t-il d’une voix un peu tremblante. Avoir un objectif précis l’aide à se calmer, et il essaye de se concentrer sur l’idée qu’ils seront bientôt loin d’ici. Cette idée ne lui a jamais semblé aussi stupide que maintenant.
Après quelques minutes, un nouveau cri. « S’il y a quelqu’un, venez m’aider! Par pitié! » Ils se rapprochent. La personne fait de plus en plus de bruit, et tous les humains à la ronde doivent entendre qu’il y a du monde dans le phare. Les fantômes aussi, mais Morgan s’est fait assez rapidement une idée très précise de leurs facultés, et repérer les humains à distance en fait partie. « On est juste là ! » Appelle-t-il, d’une voix un peu trop aiguë. Ça peut sembler égoïste, mais il veut juste aller la récupérer pour filer d’ici. Il semble voir du mouvement près d’un mur et se rapproche, pas très sûr de lui. « Vous êtes coincée ? » Demande-t-il en faisant porter sa voix, espérant que la personne puisse les entendre.

Spoiler:
 
(c) nightgaunt

Admin - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light Elijah & Near & Saoirse & Cassandre & Jade 28384 Thomas B.-Sangster @"jenesaispas" Signa perséphone Aaron Ancien kidnappé des Rahjaks. ancien traqueur, co leader. Cent 1149
Admin - Supermassive Black Hole







The haunted lighthouse


Lucie & Morgan & Isaiah
Il n’était pas rassuré. Venaient-ils de voir quelqu’un ? Réellement ? Quelqu’un était-il réellement là, présent avec eux ? Nier l’évidence était plus facile mais vu la réaction de ceux qui l’entouraient ce n’était pas une hallucination. C’était étrange de se dire qu’ils étaient dans un phare hanté, que les fantômes existaient et il était parfaitement conscient que c’était terrifiant mais qu’il avait envie de penser à l’autre qu’il entendait depuis tout à l’heure. C’était cette envie de ne laisser personne derrière même s’il ne savait pas qui était l’inconnue qui s’acharnait à ce qu’ils la remarquent depuis tout à l’heure. Il fait beaucoup plus froid tout d’à coup, c’est comme s’il pouvait voir son souffle se blanchir lorsqu’ils parlent. C’est étrange ça aussi mais penser à l’autre l’aide à ne pas se focaliser sur ça alors qu’il faut partir, c’est une évidence, ils ne vont pas rester ici, pas vrai ? Il y a encore et toujours une porte de sortie. « Elle était un peu floue pour une sorte de traquenard. Et depuis quand on disparait juste comme ça ? » Il est cependant bien d’accord avec Lucie dans l’idée de retrouver celle qui s’égosille à les appeler à s’en casser la voix. Ca ne serait pas étonnant d’ailleurs qu’elle tombe aphone le lendemain ou d’ici quelques heures à s’acharner comme ça. « Vous êtes coincée ? »  C’est pour les aider à la trouver sauf que Liam l’entrevoit déjà. « Là ! » Ils se dirigent vers elle, elle n’était pas bien loin. Il ne s’excuse pas d’avoir pris autant de temps avant de ne serait-ce que la voir. Ce n’est pas de leur faute si elle s’est retrouvée coincée ou si ‘quelque chose’ les a retardé, ce quelque chose qu’il n’ose pas nommer de crainte qu’il revienne, qu’il s’agisse réellement d’un fantôme comme les rumeurs le suggéraient.

Elle n’était pas loin la brune, juste coincée. Ils s’approchent d’elle en vitesse et l’aide à décoincer le sac qui l’empêchait de dégager. Personne ne semble à l’aise sauf peut-être Lucie fidèle à elle-même à chercher de la logique là où il n’y en a pas. Lui aussi serait plutôt à réagir pareil en temps normal, quand la logique aide mais dans ce genre de situation, il faut croire que même la logique leur fait défaut, qu’il n’y a pas de solution sauf peut-être demander à l’inconnue désormais à leurs côtés si elle a vu quelque chose. « Comment tu t’es foutue dans ce pétrin toi ? » Était-ce un piège du phare comme le supposait Lucie où autre chose ? C’était bien plus facile de lui parler que de penser à ce qu’il venait de se passer. La au moins le problème était gérable. Ils l’aident à se dégager du piège mais l’inquiétude de ce qu’il peut arriver maintenant revient bien vite. « Aurais-tu vu quelque chose ? » Il ne dit pas qu’ils ont vu quelques chose mais vu leur air elle remarquera bien vite qu’il s’est passé quelque chose non loin d’elle. Il repense aux paroles de Lucie, aux pièges de cet endroit qu’ils ne connaissent pas.

Spoiler:
 


— code by lizzou —


Contenu sponsorisé



 

Lucie/Liam/Morgan}} The haunted lighthouse

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Marie Morgane (Mary Morgan) :
» Les chatons de Lucie :)
» « A vrai dire ... Elle ne sait pas » [Maelys Adhémar PV Lucie Carera]
» « Petit Piment qui enflamme les coeurs.» [PV Salieri Antonio & Lucie Carera]
» je suis lucie ou plUTOT CERIZ ET JE CHERCHE DES CONTACT MSN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: place of death :: Les ruines :: Le phare-