Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Lucie/Liam/Morgan}} The haunted lighthouse
maybe life should be about more than just surviving


avatar
19/02/2018 Isis/Sara Artemia 484 Phoebe Tonkin philia informaticienne et mécanicienne Odyssey baby 56



The haunted lighthouse

8 octobre 2118

Comme d’habitude, tu t’es perdue. Ta destination ? Pas vraiment celle qui tu as atteinte. En fait, tu voulais retourner à la décharge où vous étiez allés avant de déménager. Tu ne sais pas à quel arbre tu t’es trompée de route. Tu ne t’es tout d’abord pas inquiétée. Tu savais que ce voyage durerait plusieurs jours. Et toi, comme une idiote, au lieu de prendre un guide, t’es partie toute seule. En te disant que ça irait Parce que ça ne pouvait qu’aller n’est-ce pas ? Il ne s’agissait que de la décharge ! Décharge où tu as croisé des reapers, la dernière fois que tu y es allée. Cette fois où tu as abandonné les restes d’un vélo ! Vélo qui aurait pu être particulièrement utile pour vous si tu étais parvenue à en refaire un… En vérité, c’est pour ça que tu as voulu y retourner. Pour ce foutu vélo. Bon… Certes, tu as réussi la première partie de ton chemin, sans te perdre. Ce qui, en soi, est déjà un exploit. Tu es parvenue à trouver les vestiges de l’Odyssée. Aux tiens, comme prétexte pour ta balade, tu as dit que tu avais besoin de trucs oublié dans les vestiges. Que tout irait bien et que tu serais prudente. Le garde qui t’a laissée partir n’a pas été très… Comment dire… Pointilleux. T’as pu partir tranquillement, avec un baluchon contenant la fourrure offerte par ce terrien des mois plus tôt – une  fourrure dont tu ne te sépares pas et qui te tient bien chaud la nuit. A dire vrai, c’est sans aucun doute ta possession la plus précieuse avec tes outils – le couteau que t’avait donné Harley – lorsqu’elle avait émis l’idée de t’entrainer pour que tu puisses te défendre – quelques vêtements de rechange, des fruits pour te nourrir et tes outils. Tu aurais volontiers emprunté un taser, ou quelque chose du genre, mais… Douée comme tu l’es, tu aurais été capable de le déclencher sur toi-même.

Bref. Toujours est-il qu’il y a… Combien de temps, maintenant – t’as l’impression que ça fait des semaines que tu as quitté l’endroit où vous vivez à présent ? Bref. Ca fait des jours que tu es partie et, à cet instant, tu te demandes à quel moment tu as pensé que ce serait une bonne idée d’aller seule à la décharge. Déjà, aller dans les restes de l’Odyssée pour dormir n’était pas des masses prudent, mais faire tout ce trajet… Bref. Tu renifles l’air, espérant retrouver l’odeur caractéristique des lieux, odeur qui t’a agressée la première et unique fois que tu es venue là, mais tout ce qui parvient à tes narines est un air marin, iodé. Curieuse, tu sors du couvert des arbres et te retrouves nez à nez à un grand machin qui se dresse vers le ciel, te demandant comment tu ne l’as pas vu plus tôt. Quoiqu’il en soit, ce grand machin te donne une idée : de là-haut, tu pourras sans nul doute apercevoir la décharge, non ? Si bien sûr. Même si ce sera pour demain. Tu t’aperçois rapidement que la lumière décroît rapidement, signe que la nuit se rapproche. Bah… Au moins, j’aurai un abri, là-bas… songes-tu en comblant la distance qui te sépare de cette étrange bâtisse.

La porte craque, lorsque tu la pousses. Un bruit lugubre qui te glace le sang. Pourtant, il est clairement trop tard pour reculer. Même si la première chose dont tu te rends compte en arrivant dedans, c’est qu’il fait horriblement sombre. Malgré toi, tu appelles : « Hello ! Il y a quelqu’un ? » Stupide, stupide, stupide ! S’il y a quelqu’un, il va savoir que tu es là et vouloir te tuer, maintenant ! songes-tu en te tapant le front de la paume de ta main. Il n’y a pas à dire, t’es vraiment pas maligne, des fois…


Dernière édition par Isaïah Stowaway le Ven 12 Oct - 23:14, édité 1 fois

avatar
08/10/2018 Laenai Tasha & Judith ♥ 91 Madelaine Petsch Laenai Aide principale d'Aliénor pour le combat et les entraînements 87




  

Le phare était ma destination. Depuis quelques temps, des rumeurs circulaient à son propos : il serait hanté. Et plusieurs de mes compagnons émettaient l'idée de s'y rendre pour se faire une frayeur. Mais je n'étais pas dupe : loin de croire au surnaturel, j'étais pourtant méfiante à ce propos. Si ce n'étaient pas des fantômes qui hantaient les lieux, il se pouvait très bien que des ennemis s'y trouvent. Je me devais de vérifier. J'avais décidé de partir seule afin de ne pas risquer de blesser d'autres personnes. J'y allais plutôt en éclaireuse, voir de quoi il retournait vraiment. S'il le fallait, j'aviserais de la réaction à avoir sur place. Je m'étais préparée à devoir me battre, ou tout le moins me défendre. Ce n'était pas nouveau : j'étais tout le temps prête à agir.

J'avais avisé Aliénor de mon départ. Je me référais à elle pour ce genre de choses, et il était plus prudent que quelqu'un soit au courant. Dans mon sac, j'avais glissé quelques provisions car le chemin était long et il me faudrait certainement passer la nuit près du phare. J'avais également embarqué une couverture pour la nuit. Enfin, m'attendant à tomber sur des personnes mal intentionnées ou des animaux potentiellement dangereux, j'avais emporté un couteau ainsi une petite lance fabriquée à base de bois, sur lequel était solidement attachée une pierre aiguisée. Ca pourrait m'être utile en cas de mauvaise rencontre.

La route avait été longue, mais heureusement j'avais été bien renseignée sur celle-ci et, à cette allure, j'atteindrais le phare dans les temps. Je ne rencontrai aucun obstacle sur le chemin, jusqu'à ce que j'arrive aux abords de l'édifice. J'étais en train de le jauger et d'inspecter les environs quand j'entendis des bruits de pas qui se dirigeaient vers moi. Sans attendre, j'allais me dissimuler derrière un arbre, serrant ma lance entre mes doigts, prête à m'en servir si cela s'avérait nécessaire...

Membre du mois
avatar
15/05/2018 shiranui 170 tom holland eilyam & bat'phanie Cuisinier, aptitudes en botanique et cuisine. 125
Membre du mois



À première vue, faire plusieurs jours de marche sur un défi stupide lancé au hasard, pour aller vérifier des rumeurs entendus au coin du feu, ça ne semble pas être l’idée la plus intelligente de l’année. Et pourtant, ça s’est passé exactement comme ça. En plaisantant, Morgan a soumis l’idée à Liam que ça pourrait être marrant d’aller voir ce qui se passe au vieux phare, vu toutes les rumeurs qui traînent en ce moment. Ils sont nombreux à parler de fantômes et de phénomènes inexplicables, et ça faisait rire Morgan, lorsqu’il était bien protégé derrière les limites du campement. Les fantômes, ça existe pas. C’est ce qu’on leur répète depuis toujours, c’est logique, même si on leur a jamais expliqué pourquoi. C’est comme ça, un point c’est tout, comme de nombreuses choses dans la vie, on ne discute pas. Ils auraient pu en rester là, cependant. Mais il avait fallu que Liam renchérisse, lui lançant que de toute façon, Morgan ne serait pas capable d’y passer une seule nuit, dans ce phare. Il a roulé des yeux, répondu que si, bien sûr qu’il en était capable, et les voilà en train de préparer un voyage incongru, et au fond, pas très malin. À défaut, ça lui avait semblé être quelque chose d’amusant, même s’il n’en est plus vraiment sûr, maintenant. Malgré les années qu’il a passé sur Terre, il reste attaché à son petit confort, et dormir à la belle étoile n’est amusant qu’en tant que concept. Il a l’impression que tous les insectes de l’univers se donnent rendez-vous dans son sac de couchage, sans parler de toutes les autres bestioles qui peuvent traîner. Ils se sont bien préparé toutefois, et ils ne devraient pas avoir de problèmes pour rejoindre le phare. Mais plus ils se rapprochent, plus Morgan se dit qu’il aurait mieux fait de rester au fond de son lit. Liam a l’air sûr qu’ils ne trouveront rien de plus qu’un vieux bâtiment abandonné aux portes qui grincent, et cette assurance le rassure un peu. Mais il ne peut pas s’empêcher de se dire que ces rumeurs viennent bien de quelque part, et que même s’il n’y a pas de fantômes, ils vont peut-être tomber sur quelque chose de plus... tangible. Dangereux.
Ça l’intrigue, et il est trop curieux pour ne pas être intéresse, de toute façon. Il aimerait juste ne pas avoir cette peur semblant décidée à rester au fond de son cerveau, grandissante à chaque pas qui les rapprochent du phare. Il a envie d’aller voir, évidemment, mais... mais. Évidemment, il ne confiera jamais ses peurs à Liam, qui sera sûrement amusé par le fait que Morgan craint les fantômes. Enfin, il ne les craint pas. Enfin... Au fond, il n’est pas sûr. Dans le doute, il préfère ne rien faire pour emmerder les choses qui peuvent être là, ou pas. On ne sait jamais ce qui peut se retourner contre eux. Avec cet état d’esprit, il pourrait se dire qu’aller passer la nuit dans un endroit potentiellement hanté n’est pas forcément la meilleure idée qu’ils aient jamais eu. Et pourtant, ça ne lui a même pas traversé l’esprit. Après tout, il ne compte pas déranger quoi que ce soit, juste... aller voir. Et probablement être déçu quand rien ne se passera. Parce que rien ne se passera, pas vrai ? Au fond, il ne sait pas s’il préfère qu’il se passe quelque chose, ou pas. Il sera probablement déçu si rien ne se passe, mais d’un autre côté, il n’a vraiment, vraiment pas envie qu’il se passe quoi que ce soit. Il se demande si c’est pareil pour Liam, ou s’il est juste tout seul à psychoter dans son coin. Après tout, il n’aurait pas fait tout ce chemin s’il pensait réellement qu’il n’y avait rien là-bas, si ?
Les heures semblent lui passer à la fois très rapidement et très lentement. Plus d’une fois, il craint qu’ils en soient perdus, et il a fini par perdre le compte des heures lorsqu’ils arrivent finalement sur la côte. Alors qu’ils se dirigent vers le phare au loin, Morgan ne peut s’empêcher de jeter des coups d’oeil vers la mer et d’être pris de frissons. Ce n’est pas la première fois qu’il voit l’océan, mais à chaque fois, ça lui chamboule l’esprit. Il n’irait pas à dire que ça lui fasse peur, mais... ça le met mal à l’aise. Voir les éléments déchaînés comme ça, ça lui rappelle à quel point ils sont vulnérables face aux caprices de la nature. Et puis, on ne sait pas vraiment ce qui peut se cacher dans cette étendue immense, qui lui semble infinie. Il se rappelle des océans qu’il pouvait voir depuis l’Odyssée, à des centaines de kilomètres au-dessus de la Terre. Ça lui semble irréel de se dire qu’il se trouve sur la même Terre qu’il a observé toute son enfance. Même des années après son arrivée ici, c’est comme si son cerveau avait du mal à relier les connexions. Tout semble si différent. Ce qui lui semblait beau et presque poétique lorsqu’il était là-haut est désormais... froid et chaleureux en même temps, terrifiant et magnifique. Il détourne le regard pour se concentrer sur leur but, le phare. Ils sont bientôt arrivés. « Tu ferais quoi si on tombe sur un fantôme, toi ? » Il demande finalement à Liam avec un petit sourire en coin. « Fais genre que tu croies à leur existence pendant une minute. T’aurais un message à leur faire passer ? » Y a pas à dire, y a mieux comme sujet de conversation. Mais Morgan n’y peut rien, il est de plus en plus nerveux, et d’un coup, il n’a vraiment plus envie de savoir si les fantômes existent ou pas. Il se dit qu’il pourrait rester ignorant sur ce sujet pour le restant de ces jours, ça ne serait pas une grande perte.

Spoiler:
 
(c) nightgaunt

Admin - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light Elijah & Near & Saoirse & Cassandre & Jade 27866 Thomas B.-Sangster luxaeterna Signa perséphone Aaron Ancien kidnappé des Rahjaks. ancien traqueur, co leader. Cent 260
Admin - Supermassive Black Hole






The haunted lighthouse


Lucie & Morgan & Isaiah
Halloween. Ils y étaient bientôt non ? Il y pensait alors qu’ils marchaient vers le vieux phare. C’était une idée à la fois de lui et de Morgan. Il n’avait pas vraiment lancé ce défi stupide pas vrai quand le brun lui en avait parlé, pas vrai ? C’était ridicule et pourtant ils étaient bien là à tenter de se diriger depuis la veille dans cette forêt vers un lieu qui lui était inconnu enfin presque, passé les marécages (et fort heureusement ces marécages, ils les avaient évité), c’était le point le plus loin dans cette direction qu’il était allé. Il n’aimait pas spécialement l’idée d’aller là-bas mais maintenant qu’il s’était lancé, il n’allait pas reculer. Croit-il aux fantômes ? Pourrait-il croire aux fantômes si on lui prouvait qu’ils existaient, même avec ça croirait-il en eux ? En toute franchise, la réponse serait non. Ce qu’il se passe au vieux phare ne sont que des rumeurs faites pour effrayer ceux qui ne se déplacent pas trop loin des limites de leur campement, de leur village, de leur chez eux peut importe de quel chez eux il s’agit.

Il se sent pas mal idiot pour le coup d’avoir un peu forcé Morgan d’y aller alors que ce dernier n’avait fait qu’en parler de ces rumeurs. Ouais, ça aurait été marrant de voir si les fantômes existaient pour de vrai mais de là à se farcir presque cent kilomètres pour voir que ce ne serait que rien du tout c’était beaucoup mais bon il lui avait lancé le défi alors ils s’étaient préparés et pour lui c’était comme un défi aussi de partir aussi loin, de retourner près de l’ancienne carcasse de l’odyssée pour y trouver refuge pour une nuit, c’était une bonne chose qu’ils soient à mi chemin, ça leur octroyait une pause beaucoup plus reposante en fait que la dernière fois qu’il s’y était rendu, y’a assez longtemps en fin de compte. Ils étaient partis se rapprocher d’eux. Il ne savait pas de quoi demain serait fait mais il espérait qu’une alliance soit possible entre eux. Il aimait bien l’idée. Le temps cicatrisait les blessures tant physiques que morales et s’il parvenait à s’en sortir en revenant du désert, les autres pouvaient bien tenter d’aller de l’avant avec leurs nouveaux voisins même si tout ne serait pas simple, ce ne l’était jamais même s’il montrait de la bonne volonté, il ne fallait pas croire qu’il avait tout pardonné, c’était bien plus nuancé : il allait de l’avant, faisait avec ce qu’il s’était passé pour ne pas se laisser aller à la dérive.

Le sommeil avait fini par l'emporter. Ils avaient parcouru la moitié du chemin, une petite trotte pour ceux qui n'avaient plus l'habitude. Ils auraient quasi tout autant à faire le lendemain. Sur place, la fatigue aidant, il croirait à n’importe quoi : c’était certain qu'après deux jours de marche, la moindre impression bizarre pourrait le faire croire aux fantômes comme ça, logique à la poubelle, quelque part, il espérait ne pas s'être tué à la tâche pour rien. Le lendemain le réveil difficile avait lancé le ton. « C’est long tout ça pour des fantômes. » Mais comme il avait lancé l’idée d’y aller, si les deux dormaient pendant une semaine pour récupérer en retournant au campement bah ça serait de sa faute. Quand ils arrivèrent, la nuit tombait déjà, l’ambiance était idéale pour se faire peur. « Tu ferais quoi si on tombe sur un fantôme, toi ? Fais genre que tu croies à leur existence pendant une minute. T’aurais un message à leur faire passer ? » « J’lui dirais que j’l’aime bien parce qu’il a une bonne tête. » Pas a dire, la fatigue était bien là. L’endroit avait beau avoir cet air lugubre, il ne savait pas quoi répondre à Morgan. « C’est bizarre de ne pas y croire mais d’avoir envie que ça soit vrai ? » Il avait envie de ne pas être venu pour rien et en même temps c’était plutôt un grand problème qui leur tombait sur la gueule si toute cette histoire débile n’était pas qu’une fantaisie. « Ca a pas vraiment l’air hanté ? » Il lui posait la question, c’était juste une grande bâtisse de ce qu’il pouvait voir avec la nuit qui semblait tomber plus vite. Qu’une impression, peut-être bien. « C’était stupide, j’t’ai forcé la main, On connait rien de cet endroit. » Sans pour autant le dire, il ne voulait pas qu’il lui arrive quelque chose par sa faute.

Il essaye de se concentrer, aimerait bien sur l’instant avoir de supers pouvoirs pour sonder ce qu’il se passe dans ce truc qui ressemble à un phare vide. « Dans cinq minutes on va entendre des voix et ça sera juste la fatigue. J’ai déjà l’impression qu’on n’est pas seul. » A force de se méfier de tout depuis des mois, cette sensation d’être observé était facilement repérable mais c’était peut-être l’endroit qui lui jouait des tours à sa façon. Pas forcément des fantômes, il optait plus pour quelqu’un qui était venu comme eux mais qui n’osait pas encore vraiment passer l’entrée du phare. « Hello ! Il y a quelqu’un ? » Il n’entend pas très bien mais c’est bien une voix ça non ? « Pas un fantôme, une de chez nous. » Ca le faisait sourire de dire ça parce que c’était plutôt cool d’avoir quelqu’un qui était là avant eux pour tâter le terrain, ça c’était comme une nouveauté pour ceux qui étaient venus en premiers pour tester si la terre était viable.

Spoiler:
 


— code by lizzou —


Contenu sponsorisé



 

Lucie/Liam/Morgan}} The haunted lighthouse

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Marie Morgane (Mary Morgan) :
» Les chatons de Lucie :)
» « A vrai dire ... Elle ne sait pas » [Maelys Adhémar PV Lucie Carera]
» « Petit Piment qui enflamme les coeurs.» [PV Salieri Antonio & Lucie Carera]
» je suis lucie ou plUTOT CERIZ ET JE CHERCHE DES CONTACT MSN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: place of death :: Les ruines :: Le phare-