Aller en bas
Game Master
DATE D'INSCRIPTION : 28/05/2014 PSEUDO/PRENOM : Le Grand Manitou MESSAGES : 2221 CELEBRITE : Nobody POINTS GAGNES : 60
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana Empty Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana

le Mer 22 Aoû - 13:54
Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Découvrir de nouveaux territoires, explorer toujours plus loin l'île et ses environs, c'est une envie que vous anime tous. Celeste, tu t'aventures loin, aujourd'hui, peut-être même un peu trop loin, près de cette mer et ces côtes que vous connaissez encore mal, non loin du village en ruines des Calusas. Tu veux cartographier les environs mais y aller seul n'est pas avisé, surtout quand vous, les Odysséens, ne connaissez pas le coin. C'est donc Chris qui t'accompagne, en sa qualité de militaire, pour parer à tout danger.

Mais sur les lieux, vous n'êtes pas seuls. Vous vous approchez de la mer, au loin, vous pouvez entendre le bruit des vagues, mais vous êtes toujours sous couvert des arbres. La silhouette blonde d'une femme se découpe sur l'horizon, c'est Ayiana. Tu te sens épiée, l'Iskaar, mais ces yeux sont-ils ennemis ou amis ? Et surtout, vont-ils t'empêcher de venir ce pour quoi tu es venue ?




précisions


→ GM ne repassera plus sauf si demande explicite par mp. Dans ce cas, contactez Harlan Tikaani. De même si vous avez la moindre question ou précision à quémander.

→ Ce rp est laissé entre vos mains et votre imagination, n'hésitez pas à être créatif quant à vos aventures. Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana 484338566  

- Whatever it takes -
Chris Wilson
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2015 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra MESSAGES : 2493 CELEBRITE : Brett Dalton COPYRIGHT : Shiya (avatar), Frimelda (signature) METIER/APTITUDES : ancien militaire - maniement des armes - statège POINTS GAGNES : 101
Voir le profil de l'utilisateur

Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana Empty Re: Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana

le Jeu 23 Aoû - 17:25
Une demande que je ne refusais pas. Me pliant aux ordres. Ou simplement ne pouvant laisser un civil sortir seul sur le territoire. D'autant que ce n'était pas une simple promenade que Céleste souhaitait faire. L'odysséen comptait s'aventurer bien plus loin jusqu'à la mer pour cartographier la zone qui nous entourait. En soit aller jusqu'à la mer n'avait jamais été un problème. J'adorai contempler l'océan. Ayant adoré à chaque fois que je m'étais rendu jusqu'à la côte pour découvrir cette étendue d'eau qui n'avait pas de fin. Ne pouvant que contempler la ligne d'horizon avec des yeux grand ouverts, des étincelles dans les yeux.

Peut être que j'avais plus accepté la proposition parce qu'on allait à la mer que pour la personne avec qui j'allais voyager. Ce n'était pas le genre de personne que je fréquentais. Il ne faisait pas parti de mon cercle d'amis aussi simplement que soit. Il faisait partie de ce genre de personne qu'il était facile d'ignorer ou de faire comme si elles étaient invisibles. Nous n'avions jamais eu aucun point en commun. Je ne pouvais que me rappeler les moqueries, les piques de sa bande et les réponses faites. Cette sorte de concurrence et de guerre sur l'odyssée entre sa bande plus âgée et celle que je composais avec Robb et toute la troupe. Autant dire qu'à nos yeux notre bande l'emportait toujours. Comme une guerre des tranchées sur l'odyssée ou tous les coups étaient un peu permis. Ce qui était certain était que là haut sur l'odyssée nous n'étions pas connus pour encaisser gentiment les coups ou jouer les victimes. Non pas qu'ils jouaient dans cette catégorie non plus. Depuis l’atterrissage sur terre, malgré que l'eau avait coulé sous les ponts, j'avais continué de ne pas faire attention avec lui. Ainsi, j'avais été légèrement surpris lorsqu'il était venu me voir pour que je l'accompagne bien que je n'en n'avais rien montré. Ayant accepté sa proposition avant de partir informer mes supérieurs. Il y avait toujours des démarches à suivre. Une expédition que j'avais préparé non sans m'assurer qu'il était prêt aussi. Ne voulant avec moi un boulet ou un poids mort. Comprenant qu'il puisse vouloir cartographier les lieux, mais il ne restait pas moins que pour chaque expédition il fallait être préparé à marcher et à forcer. N'ayant pu qu'espérer lorsque j'avais commencé à le suivre qu'il ne gémirait pas sans arrêt. Ce qui aurait été pire. Cela et qu'il fasse la conversation sans s'arrêter. Mais étrangement je n'avais pu qu'estimer que cela ne serait pas le cas. En tout cas, là ne serait pas mon cas. L'accompagnant avant tout par devoir que pour prendre le thé. Là pour assurer la sécurité. Vigilant à chaque instant alors que nous coupons au travers de la forêt.

Nous rapprochant au fil des heures, des minutes, des secondes de la côté. Une pointe de bleu qu'il serait bientôt facile de distinguer entre les arbres. « As-tu déjà vu la mer ? » Des mots qui auraient pu me surprendre de les avoir prononcé. Ce n'était pas le cas, bien que je ne tentais pas non plus de faire la conversation. Une note de curiosité. Conscient que pour mon cas, je serai bel et bien fasciné une nouvelle fois. Ce que j'espérai alors qu'il n'y avait sans doute pas de plus beau paysage à contempler. Une tache de bleu qui n'était pas encore visible en raison du couvert des arbres. Le bruit des vagues qu'il était désormais possible d'entendre. Proches à ma plus grande satisfaction. Soudainement, je n'en venais pas moins à mettre mon poing en l'air pour lui faire signe de m'arrêter. Caché par le feuillage des arbres, je n'avais pu pas moins que m'arrêter. Soudainement immobile en voyant se distinguer à l'horizon la silhouette d'une femme aux cheveux blonds. Ma main qui s'était aussitôt portée en direction de mes lames. Il était impossible de savoir si elle était une adversaire ou non. Des traités qui existaient non moins. Des lames qui étaient prêtes à être sorties aussitôt. Des lames qui étaient prêtes à l'usage, à taillader. Un but qui n'était pas de déclarer la guerre. Immobile alors que j'observais la jeune femme. Elle semblait plongée dans la contemplation de l'océan mais là aussi il était possible que ce soit un masque. Si ma voix avait précédemment été quasiment un chuchotement, n'ayant pas parlé fort, il ne restait pas moins qu'il était possible qu'elle nous ait entendu. En doutant toutefois alors que le bruit des vagues servirait à notre cause. Mais il était toujours préférable d'être méfiant. Mon visage qui se tournait légèrement vers Céleste. Un doigt que je posais sur ma bouche pour lui faire comprendre de ne pas prononcer un mot. Ne voulant pas l'entendre parler. Voulant simplement qu'il se taise et me laisser l'observer l'inconnue. Ce que je comptais faire à cet instant. Une erreur que de s'approcher frontalement alors que pour le moment mieux valait observer les mouvements de la jeune femme aux cheveux blonds et voir ce qu'elle faisait après. Comptant simplement sur un semblant de sagesse de la part de Céleste pour qu'il ne fasse pas le moindre mouvement ou le moindre geste stupide.
Invité
Invité
Anonymous

Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana Empty Re: Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana

le Sam 25 Aoû - 16:36
You’re not Alone
Chris & Celeste & Ayiana



Il ne restait rien du village des Calusas. Elle le savait, pourtant la vue frappait Ayiana chaque fois qu’elle remettait le pied sur cette partie du continent. Des ruines. Juste des ruines. Et la mort, partout. Ca la rendait presque malade. Mais elle descendit du bateau, remercia le marin qui l’avait amenée là, et le regarda partir. Elle qui avait l’habitude d’emmener les gens de l’île au continent, elle s’était retrouvée simple passagère. Elle n’avait pas pu s’empêcher d’observer les matelots faire leur boulot, critiquant parfois intérieurement leurs manœuvres. Il ne tend pas assez la voile. Son nœud n’est pas assez serré. Elle s’était retenue d’intervenir, parce que ce n’était pas sa place. Mais elle savait qu’elle était meilleure qu’eux. Pourtant ils seraient peut-être capitaines un jour, et elle jamais.

Une fois sur la terre ferme, seule, elle était restée là quelques secondes. Le temps que son cœur soit moins serré à l’image des ruines. Elle aurait dû se mettre au boulot tout de suite, mais au lieu de cela elle s’était assise sur le sable, face à la mer. Essayer de calmer son cœur, son esprit, son âme meurtrie. Edda était morte dans ce cyclone qui avait ravagé les Calusas il y a plusieurs mois. Ils avaient retrouvé son corps non loin de là où elle se tenait ; Ayiana était là. Elle avait pris la main sans vie de sa grande sœur. Elle avait cru mourir un peu, elle aussi, en la voyant comme ça. Elle s’était dit qu’elle ne remettrait jamais les pieds en cet endroit, trop de souvenirs douloureux. Trop de morts. Mais la vie était pleine d’ironie, et il se trouve qu’Edda avait avec elle un bijou quand elle était partie chez les Calusas. Un bijou hérité de leur père. Au début, en ne le trouvant pas, Ayiana s’était persuadée que Stìgandr l’avait récupéré, qu’il le gardait précieusement comme souvenir de son épouse. Et il était dans un état trop piteux pour lui dire quoi que ce soit ; il n’avait pas réellement été capable de communiquer les premiers mois suivant le drame.

A un moment, il avait fallu se rendre à l’évidence : le bijou était dans les ruines. Ou perdu en mer, emporté par les vagues. Et Ayiana aurait dû se contenter de cette explication, laisser tomber, mais non. Ce bijou venait de son père et puisqu’elle n’avait plus aucune famille en vie, elle ne pouvait pas se permettre de perdre leurs souvenirs. Alors elle était venue ici, en quête du collier. Une aiguille dans une botte de foin. Pire, même.
Ses cheveux blonds détachés suivant le souffle délicat du vent, Ayiana resta de longues minutes là, sur la plage. A réfléchir. A se souvenir d’Edda, de ce qu’elles s’étaient dit avant qu’elles partent. De toutes ces fois où elle ne lui avait pas dit qu’elle l’aimait. De la mer qu’elle adorait mais qui lui avait pris son père et sa sœur. Elle devrait détester cette étendue bleue.

Au bout de ces minutes d’introspection, elle se releva. Puis son instinct se mit en alerte. Il y avait quelqu’un dans les parages ; son épiderme lui murmurait qu’elle était observée. Elle reste immobile, debout face à la mer, pendant quelques secondes, guettant des bruits de pas, n’importe quoi qui puisse lui donner un indice. Mais rien. Alors elle se retourna, scruta les alentours. Il y avait des montagnes et la forêt qui menait plus loin sur le continent. Si quelqu’un voulait ne pas être vu, il y avait des centaines de cachette à sa disposition. Instinctivement, Ayiana porta la main à sa lame. Elle n’était pas une grande combattante, mais fort heureusement tous les Iskaar apprenaient à se défendre. Mais pas facile de se défendre quand on ne sait pas si on a un assaillant, ni où il se trouve.
Après deux longues minutes d’attente, et toujours aucun bruit, Ayiana inspira un grand coup ; c’était sûrement son imagination. Il était temps de se mettre en quête du collier. Elle partit vers les ruines.
∈ ⊗ † Never - Ever † ⊗ ∋
Celeste Geldof
DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2016 PSEUDO/PRENOM : Grain de Cel MULTICOMPTES : Taëlou & Oz & Hyacinthe & Ten & Tam-Tam MESSAGES : 736 CELEBRITE : Ian Somerhalder COPYRIGHT : Shiya METIER/APTITUDES : Astronautique/Orientation ( Cartographe sur la terre ) TRIBU : Odysséen POINTS GAGNES : 10
Voir le profil de l'utilisateur

Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana Empty Re: Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana

le Dim 7 Oct - 17:58
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ayiana & Chris & Celeste  @AndTheBeach


« Si je l'avais déjà vu je n'aurais pas eut besoin que l'on my guide » Répondit le cartographe sur une tonalité assez forte pour anéantir tous les efforts du garde [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour faire silence. Celeste ne l'aperçu que trop tard, mais ce geste qui lui intimait de se taire ne l'inquiéta que très peu. Il se retourna, plutôt curieux, dans la direction ou se dirigeait le regard avide de Chris. et il put donc admirer une Terrienne, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - de quoi d'autre aurait-il pu s'agir ? - qui ne semblait absolument pas intéressée par eux.

Enfin d'après Celeste, elle ne devait pas l'être avant de l'entendre s'exclamer une réponse à celui qui l'accompagnait. Maintenant que le visage de cette femme paraissait se tourner dans leur direction ça changeait probablement la donne. Mais bon, ici on croisait des animaux qui n'existaient pas dans l'espace, des humains plutôt chanceux ayant survécus au désastre nucléaire. Après trois ans quoi d'étonnant, rien qui mérita qu'on publie ça dans les petites annonces d'un journal que personne ne recevait encore ...

Pourquoi Chris en faisait toute une histoire, ça le dépassait, autant laissé la demoiselle à ses affaires, pendant que eux ils s'occupaient de ce qui expliquait leur présence en ces lieux « De toute façon on allait pas rester immobile comme des statues à prendre racine pendant des heures, maintenant elle nous à vu et visiblement nous ne sommes pas sa priorité »

En vérité, Celeste demeurait très méfiant envers les natifs de cette Île - Ou d'ailleurs -, à la fois il les jalousait tout en les regardant un peu de haut. L'Astro-navigateur ne se décidait pas à exécuter un réel pas vers eux. Néanmoins, il ne les craignait pas, sans doute parce qu'il savait très bien qu'un traité de paix avait été déclaré. Même si ça regardait plus spécifiquement les cent au départ.

Oh il n'éprouvait rien contre cette femme, au contraire, qu'elle continua ce pourquoi elle jugeait bon de se venir là, tant que lui puisse observer et marquer les points importants de cet endroit précis.

Et la mer ... N'en déplaise à son accompagnateur, qui visiblement, selon son attitude n'ignorait rien de cette plage, lui admirait cet horizon pour la toute première fois de sa vie. Alors qu'un autochtone, même s'il ne les fréquentait pas, il ne nécessitait pas qu'on lui fasse un dessin pour qu'il sache à quoi ça ressemblait.

Après si Chris souhaitait faire connaissance avec l'inconnue pourquoi pas ? Tant que lui se mouvait tranquillement pour prendre les notes importantes pour améliorer leur carte, il s'en fichait royalement. Comme le mouvement de l'eau l’hypnotisait il s'en rapprocha un peu plus tout en mimant au garde qu'il s'éloignait un peu. Nu besoin d'une duègne pour observer derrière son épaule chacun de ses mouvements.

D'une main le cartographe se risqua à faire un signe à "la promeneuse", qui mêlait à fois le bonjour et l'apaisement afin qu'elle ne s'inquiète pas d'eux. A priori il ne comptait pas échanger avec elle, surtout qu'il ne baragouinait pas un mot de leur dialecte. Car jusqu'à présent il ne s'en était pas donné la peine, pourtant il se connaissait plutôt doué pour les langues.

Un cri strident lui fit lever la tête, l'ombre d'un oiseau blanc le survola quelques instants avant de s'éloigner vers l'intérieur des terres. Céleste se pencha pour saisir une poignée de sable qu'il laissa ensuite s'écouler entre ses doigts pour en découvrir la sensation. Puis il fit quelques pas jusqu'à ce que la mer lécha ses chaussures, l'envie de la pénétrer plus avant le tenaillait, bien qu'il fut impressionné par l'étendue liquide qui ne mesurait plus tellement son immensité dépassait tout ce qu'il connaissait.

A part l'espace mais ça ne se comparait pas, bien évidement « Je vais longer un peu le rivage » Déclara-t-il tout haut en se tournant vers Chris, mais ne manquant pas de jeter un oeil sur la terrienne toujours présente dans le coin. D'ailleurs il décida de prendre la direction qui le rapprochait d'elle, sans pour autant se retrouver très proche. Si cela ne convenait pas à Chris, ce dernier ne manquerait pas de le lui faire savoir...


Spoiler:
Désolé pour ce temps de réponse, mais c'est bon, pour la suite je serais au taquet ! Celeste n'a jamais encore vraiment communiqué avec les terriens, il préfère rester en retrait à la fois il les jalouse et les envie et ne se décide pas à aller vers eux donc ça sera sa première vraie interaction avec l'un d'eux
- Whatever it takes -
Chris Wilson
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2015 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra MESSAGES : 2493 CELEBRITE : Brett Dalton COPYRIGHT : Shiya (avatar), Frimelda (signature) METIER/APTITUDES : ancien militaire - maniement des armes - statège POINTS GAGNES : 101
Voir le profil de l'utilisateur

Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana Empty Re: Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana

le Mer 10 Oct - 8:33

Observant la jeune femme. Immobile. Elle l’était aussi alors que je l’apercevais en train de scruter la forêt, les arbres à la recherche d’une présence humaine. Une présence humaine qui était là, qu’elle sentait bel et bien. Mais cette présence était pour le moment invisible, cachée par les arbres. Caché par le couvert des arbres, je savais qu’il était impossible qu’elle nous détecte. Le seul moyen pour qu’elle le fasse serait que Céleste commette une idiotie. Préférant avant tout l’étudier avant de se jeter à l’eau. Prenant note de l’arme qu’elle tenait près d’elle. Non pas que je n’étais pas curieux, non pas que je n’étais pas tenté d’aller vers elle ne serait-ce que pour prononcer quelques mots mais il y avait toujours cette première barrière de méfiance. Il y avait toujours ce petit quelque chose qui faisait que je restais méfiant. On ne savait comment la situation pouvait évoluer et je ne l’avais jamais vu avant. De nouvelles questions. Et si j’étais méfiant, Céleste ne l’était pas. Ou plutôt il était imprudent, ne portant pas d’importance à la jeune femme au contraire. Des mots qui manquaient ores et déjà de me faire lever les yeux au ciel. Le fait restait que si Céleste avait parlé, la jeune femme ne s’était pas retournée, ores et déjà en train de se diriger vers les ruines. Ce qui ne voulait pas dire qu’elle n’allait pas soudainement se retourner pour se diriger dans notre direction. « Non elle ne e nous a pas vu. » C’est là où il se trompait. Se trompant sur ce dernier point car si le regard de la jeune femme avait balayé l’endroit où nous trouvions non loin, elle avait ensuite été dans une autre direction. Doutant qu’elle ait fait semblant à sa posture bien que sa main était restée près de son arme. Simplement cette certitude semblait moins être sûre, paraissant plus prête de s’ébranler comme un château de cartes tant Céleste ne pouvait que parler fort. Imprudent. Comme un enfant qu’il faudrait corriger alors qu’il se contentait d’être ainsi. Sans aucun doute qu’il n’y avait pas assez de mots pour le décrire. Doutant d’avoir envie de le décrire. Une relation qui était pour en dire tout point proche de mon aspiration pour discuter avec Elijah ou Richard. Pouvant rester professionnel mais cela ne voulait pas dire que je l’appréciais. Désormais il était inutile de rester sous le couvert des arbres. Observant sans piper un mot l’homme qui adressait un signe de main rapide à la terrienne avant qu’il n’en vienne à commencer sa tâche. Me postant entre les deux. Proche de lui pour pouvoir m’assurer qu’il n’allait pas risquer sa vie mais autant assez proche pour pouvoir examiner la jeune femme et m’assurer qu’elle ne soit pas une menace. C’était un peu l’idée qui m’était alors donner, celle que j’étais le babysitter de Céleste. Après tout c’était un peu une caricature de la scène alors que je l’observais rapidement ramasser une poignée de sable comme s’il en voulait un château non sans jeter un coup d’œil de nouveau après de la jeune femme. Prêt à m’approcher d’elle pour en savoir plus tout autant, ce que je comptais faire quitte à ce qu’elle reste à se présenter en bonne due et forme mais autant là pour surveiller Céleste. Ce dernier qui reprenait alors la parole, me faisant comprendre son intention en quelques mots. Là encore je ne disais rien face à son obstination, déviant légèrement ma route à sa différence pour aller en direction de la jeune femme. Et me présenter c’était ce que je comptais alors faire. Des armes que je n’avais pas alors en main, néanmoins prêt à les dégainer bien que je doutais qu’il y en ait finalement le besoin autant qu’elle avait la silhouette de celle fait pour manier une lame. Une lame qui n’était pas simplement là en décoration alors que je me doutais qu’elle savait s’en servir. Ce qui n’était qu’intéressant autant que ma fascination à leur égard, bien que je restais avant tout proche et prudent. M’arrêtant à quelques pas d’elle pour prendre directement la parole et engager la conversation non sans surveiller ses moindres gestes. « Ai laik Chris kom skaikru. Chon yu bilaik ? » Et ne tardant ensuite à reprendre la parole pour lui signifier que nous étions là pour cartografier les environs et non en tant que potentiel adversaire. « hir... skech au » Ce qui semblait plus difficile à traduire mais qui ne m’empêchait de tenter le coup autant que mon accent pouvait résonner étrangement à ses oreilles. Des tentatives. C’était ce qui comptait autant, non ?

Invité
Invité
Anonymous

Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana Empty Re: Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana

le Mar 16 Oct - 20:09
Son intuition avait été la bonne. Il y avait bien de la vie dans la forêt. Une vie qui ne tarda pas à se manifester. La seconde fois qu'elle entendit des bruissements, Ayiana se retourna à nouveau, aux aguets, prête à tout. Ce furent deux hommes qui émergèrent de la forêt. L'un d'entre eux lui adressa un signe du bras qu'elle ne comprit pas, avant de se pencher vers la plage et s'intéresser au sable et à l'eau. Ayiana fronça les sourcils d'incompréhension. Mais ce fut le second homme qui l'intéressa plus, puisqu'il s'approchait d'elle. A en juger par sa démarche, ses vêtements, l'absence de tatouage apparent, Ayiana aurait juré qu'il était Débarqué. Trop vieux pour être l'un des camarade d'Eris. Donc plutôt un de ceux qui étaient tombés du ciel la seconde fois. Ayiana ne se souvenait pas l'avoir vu, ni lui, ni son camarade qui ne leur prêtait plus la moindre attention. Maintenant immobile, la jeune femme regarda l'homme s'approche d'elle.
« Ai laik Chris kom skaikru. Chon yu bilaik ? »
Ayiana sourit. L'accent était rugueux et certains mots méritaient un peu de pratique dans l'énonciation, mais l'idée était là. L'homme avait fait l'effort de parler en trigedasleng, ce qui était une profonde marque de respect selon Ayiana. Après tout, la barrière de la langue était en partie ce qui avait mené à l'incompréhension entre les Débarqués et les Terriens, et cela avait pratiquement éclaté en guerre ouverte. Lorsque les deux groupes avaient commencé à se comprendre, les choses avaient été beaucoup plus faciles. Chris, donc, c'était son nom, semblait vouloir venir en paix, malgré l'arme qu'Ayiana devinait sur lui. Mais après tout, elle en portait une aussi.
« hir... skech au »
La jeune femme haussa les sourcils. Dessiner? Dessiner quoi? C'était un hobby, dessiner au bord de la mer, si loin du camp? Elle mit quelques secondes à comprendre le sens de la phrase, en jetant un oeil à l'autre homme plus loin. Il semblait s'intéresser à leur environnement. Ils dessinaient l'environnement.

Elle hocha la tête en signe d'acquiescement, et répondit en anglais. Chris lui avait montré du respect, elle se devait d'en faire de même.
"Je m'appelle Ayiana. Je suis Azgedakru."
Elle jeta un nouveau coup d'oeil à l'autre homme, qui les ignorait toujours, trop plongé dans le sable, puis reporta son attention sur Chris. Devait-elle lui expliquer sa raison ici? Après tout, cela ne le regardait pas. Mais elle pouvait comprendre qu'une Terrienne qui trainait seule dans les parages pouvait paraitre inquiétant. D'ailleurs, elle ne devrait pas être seule. Elle devrait être accompagnée, comme ces deux hommes. Cela lui éviterait les ennuis. Mais Ayiana était comme ça, elle préférait se débrouiller seule. Elle détestait avoir quelqu'un dans les pattes pour la surveiller ou l'encadrer, ou lui dire que la nuit tombait et qu'il fallait penser à rentrer. Elle jaugea l'homme quelques secondes, puis jugea qu'il méritait un minimum de confiance. Après tout, il était venu la voir au lieu de continuer à l'épier de ses bosquets.
"Je cherche quelque chose. Dans le....village." Elle ne connaissait pas le mot anglais pour ruines. Mais Chris comprendrait, il n'y avait pas d'autre village aux alentours que les ruines du village Calusa. "Je croyais que je serai seule. Personne ne vient ici." Personne ne vient plus, tout du moins. Les plus superstitieux évitaient à tout prix le lieu de la colère divine. Les plus traumatisés étaient bien incapables de remettre les pieds dans le coin, sous peine de revivre la tempête qui avait emporté une tribu toute entière. Elle-même avait beaucoup de mal à fouler ce sol, qui ne lui rappelait que trop bien que cette même tempête lui avait pris sa soeur. La dernière famille qui lui restait.
"Ma présence est un problème?" demanda-t-elle, plus tendue. Il était plus ou moins hors de question qu'elle s'en aille. Ce qu'elle était venue faire ici était trop important. Et même si Chris et son ami n'avaient pas l'air hostiles, elle ne pouvait que se méfier. Ils étaient Débarqués. Ces gens et leurs manières étaient parfois incompréhensibles. Surtout leurs soldats, et Chris avait l'attitude des soldats. Terriens ou Débarqués, les hommes entrainés pour combattre se ressemblaient tous. Ils se méfiaient de tout.
∈ ⊗ † Never - Ever † ⊗ ∋
Celeste Geldof
DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2016 PSEUDO/PRENOM : Grain de Cel MULTICOMPTES : Taëlou & Oz & Hyacinthe & Ten & Tam-Tam MESSAGES : 736 CELEBRITE : Ian Somerhalder COPYRIGHT : Shiya METIER/APTITUDES : Astronautique/Orientation ( Cartographe sur la terre ) TRIBU : Odysséen POINTS GAGNES : 10
Voir le profil de l'utilisateur

Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana Empty Re: Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana

le Mer 7 Nov - 19:20
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ayiana & Chris & Celeste  @AndTheBeach


Devait-on obligatoirement s'adresser la parole ? Celeste ne le jugeait pas forcément utile. Le cartographe estimait que si chacun s'occupait de ses affaires sans trop porter attention à l'autre ça montrerait à toute personne sensée qu'on ne cherchait pas la bagarre. Le Brun demeurait très méfiant des autochtones tout en les jalousant de s'être aussi bien adaptés. Bon fallait avouer que rester sur place leur donna un sacré coup de pouce. Néanmoins ils se montrèrent assez résistants et malins pour continuer à peupler cette terre.

Partagé entre cette curiosité  pour l'inconnue mais aussi la découverte de la mer, il continuait donc à arpenter la plage en observant le moindre recoin. Néanmoins - Hasard ? - Ses pas le dirigeaient dans la direction de sa duègne - Chris - qu'il savait pertinemment agacé un maximum, et de la terrienne. Il ne souhaitait surtout pas se détourner de sa direction simplement pour ne pas les déranger. Ses oreilles captaient bien les deux voix sans pour autant en comprendre le contenu. Non il ne connaissait pas la langue des natifs, bien qu'il eut apprit diverses anciens langages lors de ses études.

Certains terriens parvenaient à s'exprimer de la même manière qu'eux, ce qui facilitait grandement les échanges, d'autres non. Soit parce qu'ils ne savaient pas, soit parce qu'ils décidaient de ne pas le faire pour des raisons personnelles. En aucun cas Celeste ne leur en tenait rigueur. Pour lui le manque de confiance jouait des deux cotés.

Un coquillage se dressa le long de son itinéraire, il se pencha pour le récupérer puis l'observer sous toutes les coutures. Il lui paraissait trop beau, trop gros, pour se retrouver échoué là sans que personne n'ait eut l'idée de l'emporter avec lui. Il le garda en mains alors que les mots de la jeune femme firent tintés ses oreilles. Celeste en déchiffrait le sens sans se torturer les méninges. Bien qu'il n'identifia pas la signification de "Azgedakru". Un nouveau peuple ? Ou une manière différente de désigner les Pikunis, les calusas, les Athnas ou même les Naoris ?

Ensuite elle parla d'un village, lui le Cartographe il n'apercevait que du sable et des ruines, voulait-elle donc parler de cela ? Intéressé il se rapprocha du brun qui déployait une franche diplomatie envers l'inconnue

« Quel village ? Y-a-t-il un village plus loin  » Questionna-t-il alors qu'elle s'étonnait tout haut de leur présence en ces lieux « Nous aussi, mais c'est la première fois que je viens là » Expliqua-t-il pour lui donner des précisions qui l'aideraient peut-être.

Non il ne se justifiait pas, ce n'était pas le style du cartographe « Mais Chris oui ... » Elle n'ignorait pas le nom du garde puis qu'il s'était présenté dès le début, et si Celeste n'entendait rien à ce dialecte il identifia cependant le prénom de son camarade « Il m'a conduit puisqu'il savait comment venir afin que je puisse faire un état des lieux  » Et ce pour posséder des plans  clairs et précis pour les autres Odysséens.

Celeste percevait de la tension dans sa demande suivante, il n'analysait pas le pourquoi du comment, bien qu'il fut plutôt doué pour ça. Mais il supputait bien qu'il lui manquait des tas de données pour arriver à une conclusion véritablement concluante « Non » Répondit-il spontanément sans consulter Chris, non loin de lui, mais ce dernier restait assez grand pour s'exprimer lui-même et jusqu'à présent il lui semblait plus intéressé que déranger par la native

« Pourquoi serait-elle un problème ? » Le cartographe ne s'inquiéta pas tout du contraire, eux-même franchissaient-ils des lignes défendues ce qui leur porteraient préjudice à un moment ou un autre ? Elle le leur eut signifié directement. Non ? Alors qu'alors qu'au départ elle souhaitait simplement continuer ses investigations sans forcément prendre contact avec eux. Aussi pas besoin de s'emballer sans raison maintenant, si elle leur demandait de s'éloigner il s’exécuterait Celeste, tant qu'il gardait le droit de parcourir le rivage tranquillement

« Vous cherchez quoi ? » Se renseigna-t-il en serrant sa découverte contre lui, tout en humant l'air salé que le vent portait vers eux. Après tout l'un ou l'autre possédait peut être la chance d'avoir aperçu l'objet, la chose pour laquelle cette femme se déplaça jusque là. Et puis dans le même temps, il entrevoyait aussi la possibilité qu'elle lui donna des renseignements sur cet endroit afin qu'il sache mieux le cerner et l'aborder ...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
- Whatever it takes -
Chris Wilson
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2015 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra MESSAGES : 2493 CELEBRITE : Brett Dalton COPYRIGHT : Shiya (avatar), Frimelda (signature) METIER/APTITUDES : ancien militaire - maniement des armes - statège POINTS GAGNES : 101
Voir le profil de l'utilisateur

Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana Empty Re: Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana

le Dim 11 Nov - 9:54

La jeune femme qui décidait de passer à l'anglais, nous facilitant la conversation ainsi bien que j'aurai pu certainement continué à tenter de parler leur langue, certes avec des résonances affreuses mais je l'aurai fait. « Azgedakru ? » Un nom de tribu que je ne connaissais pas, qui ne correspondait pas à celles vivant sur le continent. Une nouvelle tribu donc et aussitôt la curiosité qui était là. Me retenant toutefois de lui sauter dessus pour l'assaillir de questions. Si j'étais curieux, que je ne pouvais qu'être tenté de lui poser des questions pour en savoir plus sur sa tribu, il était préférable de commencer dans l'ordre. Ne m'éloignant pas du fil rouge que j'avais tracé alors que je voulais avant tout m'assurer qu'elle n'était pas une menace, en savoir plus sur elle et ce qu'elle faisait là avant de me permettre d'assouvir ma curiosité. Sa réponse qui ne tardait pas alors qu'elle expliquait tantôt ce qu'elle faisait là, cherchant quelque chose. Comprenant aussitôt qu'elle parlait du village désormais abandonné, terrassé des calusas. Céleste qui se demandait d'ailleurs de quel village elle parlait, posant des questions et entamant la conversation. « Le village des calusas. » Me demandant aussitôt ce qu'elle cherchait là-bas, l'endroit était désert. Me demandant en quoi consistait ses liens avec les calusas ou si l'objet qui cherchait avait une valeur sentimentale. « Il est abandonné désormais depuis le cyclone. » Comprenant en effet qu'elle ait pu penser auparavant qu'il n'y aurait personne là. N'ayant pas pensé rencontrer quelqu'un, ce qui expliquait tantôt la raison de ma méfiance. Il était nécessaire de rester prudent. Ce n'était pas pour rien que j'avais accompagné Céleste. S'il y avait une trêve, il ne restait pas moins que ce n'était pas tant eux la menace que la nature, qu'il était préférable de se déplacer en groupe. Ce qu'elle n'avait pas fait, sans pour autant qu'elle paraisse mieux connaître les lieux que nous. Me demandant si elle savait que l'endroit était dangereux, ce que je pensais alors que cela ne faisait aucun doute qu'elle devrait faire attention si elle comptait chercher dans les décombres un objet perdu.

Plus assuré désormais dans l'idée qu'elle n'était pas une menace bien qu'elle au contraire ne pouvait que se refermer un peu plus sur elle-même, apparaissant soudainement plus tendue. Réponse que Céleste lui donnait en premier, que je ne pouvais qu'à vrai dire confirmer. « Non. » Et si je détestais que Céleste prenne l'initiative ainsi sans faire attention aux risques, prêt à se jeter parfois dans la gueule du loup comme un enfant, il ne restait pas moins qu'en effet elle ne représentait pas une menace. Ce que j'estimais. Ce qui ne voulait pas dire que j'allais rester sur mes gardes, mais elle paraissait sincère. Néanmoins mieux valait toujours être prudent. Manquant non moins de fusiller Céleste du regard, bien que je ne répondais pas à sa question. Me demandant s'il était stupide ou n'avait aucun tact, ou s'il voulait remuer le poignard dans la plaie. Ne comptant pas offusquer la jeune femme non plus et qu'elle soit de nouveau méfiance quant à notre présence. Ne lui voulant pas de mal mais il ne restait pas moins que je ne pouvais que faire mon travail, me montrer prudent. Me contentant d'observer la jeune femme alors que Céleste lui demandait ce qu'elle cherchait non sans remarquer ce qu'il avait entre les mains. « Nous pouvons vous aider si besoin. Ce n'est pas sur pour une femme, seule. » Ayant autant désigné le village d'une main ou sa direction. Ce qui restait vrai alors qu'il était possible de cartographier les lieux, mais aussi de l'aider. Les lieux déserts alors que nous n'étions que trois, tentant de communiquer et de trouver des points de relief.
Invité
Invité
Anonymous

Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana Empty Re: Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana

le Dim 18 Nov - 16:22
Chris ne connaissait visiblement pas la tribu d’Ayiana, en témoignait sa surprise au nom d’Azgedakru. Ou alors, les Débarqués avaient peut-être un nom différent pour cette tribu. Elle connaissait quelques Débarqués, pourtant. Eris, Wyatt, Mila, Nadja…elle leur avait parlé, rapidement pour certains, plus en détails pour d’autres, de l’île et ses habitants. Mais peut-être tous les Débarqués n’étaient-ils pas au courant qu’au-delà du continent, il existait des tribus de marins. Il faut dire que la tribu d’Ayiana ne faisait pas confiance facilement et beaucoup de ses membres ne traversaient pas la mer.

Elle s’apprêtait à répondre, mais l’autre homme s’était approché et avait pris la parole. Ayiana sursauta presque. Puis fronça les sourcils. Cet homme ignorait-il que le cyclone avait tout ravagé sur son passage ? Toutes les tribus avaient été au courant rapidement. Les Calusas survivants avaient trouvé refuge chez des voisins. Vivait-il dans une grotte, pour être aussi ignorant ? Heureusement, la jeune femme n’eut pas à lui faire une leçon d’Histoire. Chris semblait nettement plus au courant, et lui expliqua. Elle se contenta de hocher la tête pour confirmer ses dires. Il n’y avait plus de village. Il n’y avait que des ruines, et les souvenirs des morts.

Heureusement, les deux hommes lui dirent que sa présence n’était pas un problème. C’était un soulagement. D’une part parce qu’elle n’avait aucun moyen de rentrer chez elle à l’heure actuelle, et que le village le plus proche était assez loin. D’autre part parce qu’elle ne voulait pas aller au conflit avec Chris et son acolyte.
« Pourquoi serait-elle un problème ? »
La blonde ne put s’empêcher de sourire. De toute évidence, Chris était le soldat, et il accompagnait l’autre homme. Cela se voyait d’une part à l’attitude respective des deux hommes. Mais aussi parce que l’homme dont elle ignorait encore le nom semblait bien moins méfiant. Chris posait des questions, il la scrutait autant qu’elle le scrutait. Elle reconnaissait quelqu’un à qui on avait appris à se méfier, par sécurité. L’autre homme ne semblait pas vraiment se soucier d’Ayiana de manière générale.
« Vous cherchez quoi ? », continua-t-il, et Ayiana retint une grimace de justesse. Chris renchérit en arguant que la zone n’était pas sûre pour une femme seule. La grimace ne fut plus retenue. Elle n’avait pas besoin d’aide. Et elle n’avait pas non plus envie qu’on l’aide, pour être honnête. C’était sa responsabilité de chercher et retrouver le collier de sa sœur. Pas celle de deux Débarqués. Comment les Anciens réagiraient-ils si ces deux hommes, qui n’étaient pas de la tribu d’Edda, étaient ceux par qui son bijou revenait à l’île ? Et puis…c’était aussi un pèlerinage, pour Ayiana. Une façon de s’obliger à revenir sur les lieux du cyclone. A réveiller le souvenir de Edda, et de sa mort, même si c’était douloureux. Une façon de faire un pas de plus vers le deuil, le sien, et celui de Stigandr. Et elle devait le faire seule, c’était important.
D’un autre côté, la plage était grande, et le collier était peut-être enfoui. C’était chercher une aiguille dans une sacrée botte de foin.  Les deux hommes pourraient peut-être lui être d’une grande aide. Et les Anciens, et ce qu’ils en pensaient, elle s’en fichait un peu. L’important, c’était de retrouver le collier d’Edda. La manière comptait peu. Elle s’arrangerait avec les Anciens plus tard. Elle remit une mèche de ses cheveux derrière son oreille et pinça les lèvres.

« Je cherche un collier », finit-elle par dire au bout de quelques secondes. « Il appartenait à ma sœur. Elle est morte ici. »
C’était déjà plus d’informations que Chris et son compagnon n’en avaient besoin. Mais elle se devait d’être honnête pour leur expliquer. Peut-être les coutumes des Débarqués concernant leurs morts étaient-elles similaires à celle de la tribu d’Ayiana. Peut-être, tout du moins, pourraient-ils comprendre l’importance de sa quête.
« Il ressemble à ça », dit-elle en sortant doucement un papier de sa poche, plié en quatre. Quand elle le déplia, un dessin apparut. Dessiné par le fils d’Edda, il représentait le collier. « La pierre est bleue », précisa Ayiana, avant de ranger le papier. Puis elle soupira légèrement.
« Mais vous avez votre propre quête », dit-elle, « vous n’êtes pas obligés de m’aider. Je peux faire cela seule », ajouta-t-elle avec un sourire. « Même si je suis une femme. Notre tribu nous apprend à nous défendre dès l’enfance. Une femme sur l'île n’a pas besoin d’un homme. »
Sauf pour se marier, passage quasi-obligatoire, mais elle ne le dit pas. Le mariage était différent. Kal n’était pas là pour la protéger. Elle n’avait pas besoin d’un protecteur. Elle n’en avait pas non plus besoin de deux, des Débarqués qui plus est. Elle ignorait comment se déroulaient exactement les rapports entre hommes et femmes chez les Débarqués. Il semblait que les mentalités étaient différentes de sa tribu, que les femmes étaient considérées comme plus faibles. Que tout le monde n’apprenait pas à se défendre. Eris n’avait pas appris l’art du combat, par exemple. Ou alors les gens l’apprenaient sur le tas, par la force des choses.
∈ ⊗ † Never - Ever † ⊗ ∋
Celeste Geldof
DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2016 PSEUDO/PRENOM : Grain de Cel MULTICOMPTES : Taëlou & Oz & Hyacinthe & Ten & Tam-Tam MESSAGES : 736 CELEBRITE : Ian Somerhalder COPYRIGHT : Shiya METIER/APTITUDES : Astronautique/Orientation ( Cartographe sur la terre ) TRIBU : Odysséen POINTS GAGNES : 10
Voir le profil de l'utilisateur

Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana Empty Re: Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana

le Sam 15 Déc - 17:33
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ayiana & Chris & Celeste  @AndTheBeach


Le battement des vagues qui se heurtaient au sable de la plage retenait particulièrement l'attention de Céleste, un bruit qui l'intrigua mais qu'il trouvait malgré tout reposant. Céleste n'ignorait absolument pas l'histoire du cyclone et du village ravagé, Mais la plage semblait s'étendre loin à l'horizon, pourquoi donc n'y aurait-il pas eut de petits regroupements ailleurs ? De plus il venait pour la première fois sur les lieux, et les renseignements recueillis par les uns et les autres demeuraient très sommaires. Ce n'était pas comme si une centaine d'Odysséens se fussent rendus jusque-là pour le moment. Et extirper des renseignements à Chris qui tirait la tête depuis le départ en marmonnant ses phrases entre ses lèvres ne paraissait pas la meilleure des solutions pour réussit à apprendre des choses pertinentes.

Autant s'adresser aux terriens, même si le cartographe gardait une certaine distance à leur sujet. Parfois il fallait savoir franchir la barrière qu'on s'imposait pour évoluer. Il se contenta donc de ne pas rompre le silence à ce propos, pas besoin d'envenimées les choses avec des personnes qui s'agaçaient d'un rien. Et il ne visait pas la femme puisqu'il ne la connaissait pas assez pour poser un jugement sur elle. Céleste se concentra donc sur les réponses qu'elle consentait à leur fournir.  

Il n'offrait pas forcément son aide, pour commencer du moins, il se renseignait tout en notant ce qui attirait son œil ou son oreille pour bien retranscrire les particularités du lieu par la suite. Un collier ? Ça ressemblait bien à une aiguille dans une botte de foin ça, si elle devait le retrouver enfui sous tous les grains du rivage. Son regard bleu perçant revint vivement vers elle quand elle expliqua qu'il appartenait à sa défunte sœur emportée par le fameux cyclone.

Il lui eut bien présenté ses condoléances mais elles sonneraient faux puisqu'il venait juste de la rencontrer, Céleste n'éprouvait pas vraiment de tristesse pour le drame personnel de la jeune femme. Il posa ensuite ses prunelles sur l'objet qu'elle exposait.

« Vous avez un beau coup de crayon » Bien que ce ne fut pas l'intérêt principal de la conversation, ça méritait d'être souligné selon lui. On parvenait tout à fait à se faire une idée de ce qu'elle désirait récupérer, alors que parfois on se tordait le cerveau pour comprendre ce que la personne souhaitait esquisser « Bonne chance parce que ça risque de prendre du temps même si vous avez une notion de l'endroit où il pourrait se cacher » Parce que creuser dans du sable ça ne lui paraissait pas une mince affaire, ça s'échappait trop vite des mains, moins facile que de la bonne terre bien ferme.

« Oh je ne crois pas que vous ayez besoin de notre protection » Déclara céleste, qui lui, ne faisait pas vraiment de différence entre la possibilité des femmes et des hommes de se défendre, après tout il existait aussi chez eux des gardes féminins qui valaient dix fois certains hommes. Et comme ça, à vue d'œil, même si elle ne leur brandissait pas une épée sous le nez, elle n'avait rien d'une faible femme.

L'Odysséen la jugeait tout à fait capable de s'occuper de sa personne « C'est plutôt ma quête que celle de Chris, alors je pense que comme il vient de vous le proposer il est tout à fait libre de vous aider » Et libre à elle aussi de refuser cette proposition, car il n'était pas véritablement convaincu qu'elle souhaita leur présence à ses côtés « Néanmoins » Rajouta Céleste « j'effectue quelques recherches, alors je peux me joindre à la vôtre si vous le jugez utile, on peut se partager le travail avec quelques indications de votre part »

Ce qui en plus se révéler très utile pour son propre travail, un échange en bonne et due forme. Un genre de troc comme on appelait ça par ici. Puis ses yeux plongèrent vers l'horizon, au-delà de la mer qui de là ou il se tenait ne  semblait jamais finir « Ainsi vous venez d'une autre Île, Est- ce très différent d'ici ?  »



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
- Whatever it takes -
Chris Wilson
DATE D'INSCRIPTION : 01/11/2015 PSEUDO/PRENOM : Glacy MULTICOMPTES : Ezra MESSAGES : 2493 CELEBRITE : Brett Dalton COPYRIGHT : Shiya (avatar), Frimelda (signature) METIER/APTITUDES : ancien militaire - maniement des armes - statège POINTS GAGNES : 101
Voir le profil de l'utilisateur

Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana Empty Re: Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana

le Mar 18 Déc - 17:49

L'écoutant alors qu'elle expliquait les raisons de sa venue sur la plage. La recherche d'un trésor enfouie. La recherche d'un collier. Il ne suffisait que de contempler les traits de son visage pour comprendre que ce bijou était cher à son coeur, précieux. Ce qui ne serait pas une tâche aisée. Il ne serait pas une tâche aisée de le retrouver alors que le campement des calusa avait été dévasté par la tempête. Ce qui revenait à chercher une aiguille dans une botte de foin mais pouvant aussi comprendre qu'elle ne veuille pas abandonner sa quête, qu'elle veuille le trouver à tout prix. Ce qui ne serait pas moins facile bien qu'elle en venait à en faire un description. Une pierre bleu l'accompagnant. S'il semblait pouvoir plus facile de le repérer grâce à cette description, il ne restait pas moins qu'il y avait des possibilités qu'il soit désormais enfouie dans le sable, gisant sous l'eau ou sous les débris du village en ruine. Doutant toutefois qu'elle veuille renoncer à sa quête. Ne rajoutant pas une couche sur les propos prononcés par Céleste bien que dans le fond j'étais d'accord avec lui. Il était fort possible qu'il soit nécessaire d'être chanceux pour le trouver, ou il fallait qu'elle ait bien plus d'informations à sa disposition pour délimiter un périmètre de recherches plus restreint que celui-ci. Un périmètre bien trop étendu pour pouvoir simplement le trouver en un claquement de doigts. Pouvant lui proposer mon aide, ce qui ne me dérangeait pas. La jeune femme qui s'en sortirait mieux si d'autres l'aidaient mais encore fallait-il que notre recherche ne soit pas trop éloignée. Devant autant veiller sur Céleste. Ce dernier qui m'ôtait une épine du pied en se proposant à son tour. Ainsi il serait plus facile de mener les deux missions à bien. Il serait possible à la fois de veiller sur lui, et autant m'assurer qu'il ne commette pas une ânerie et autant aider la grounder. Ce qui pourrait tous nous satisfaire alors qu'autant que possible il nous était aussi possible d'apprendre d'elle.

Et elle n'en venait qu'à révéler de nouvelles informations. Un éclat qui traversait mon regard. La curiosité qui faisait surface alors que je ne connaissais aucune tribu qui n'était composée que de femmes. Ne connaissant aucune tribu où les femmes étaient guerrières. Du moins aucune tribu du continent ne semblait répondre à cette description. Et elle-même l'indiquait que cette tribu dont elle faisait partie ne vivait pas ici, sur le continent mais sur une île. Ce qui signifiait qu'elle avait quitté l'île. Me demandant exactement quelles étaient les raisons de sa présence ou s'il ne s'agissait pour elle que de trouver le collier de sa défunt soeur. Des questions que je ne posais toutefois pas. Enregistrant cependant chacune des informations qu'elle donnait comme le fait qu'elle avait appris à se défendre depuis son enfance. Ce qui n'était pas étonnant et la lame qui l'accompagnait qui ne pouvait qu'être une preuve supplémentaire pour appuyer son témoignage. N'en venant pas moins à prendre la parole pour tenter d'en savoir plus sur sa tribu, restant curieux. « Comment s'appelle votre tribu ? » Intéressé comme à chaque fois que le sujet avait trait aux grounders. Une curiosité qui semblait aussi apparaître chez Céleste qui ne pouvait qu'à son tour poser une question. La curiosité là et un échange de bonnes connaissances qui pouvait être fait, nous permettant à chacun d'apprendre les uns sur les autres.

N'étant pas moins prêt à reprendre la parole pour lui confirmer maintenant que j'étais assuré que nous resterions plus ou moins groupés, que Céleste n'était pas déranger par ce fait, que j'en viendrais à lui apporter son aide. Toutefois aucun son ne sortit de ma bouche alors que je me contentais au contraire de l'observer. C'était à elle de choisir et si ses premiers mots pouvaient laisser penser qu'elle ne voulait de notre aide, pouvant se débrouiller seule comme elle l'avait indiqué, elle pouvait aussi changer d'avis et accepter soudainement ses bras supplémentaires. Ce qui pouvait égayer cette journée. Sa présence qui offrait d'autant un sujet de conversation plus agréable que ceux potentiels que je pourrai avoir avec Céleste. Presque soulagé par cette présence féminine qui offrait une alternative pour tempérer l'atmosphère entre nous autres. Non pas que j'avais menacé de lui planter un poignard dans le dos mais ne réussissant simplement pas à m'entendre parfaitement avec lui. Des relations qui étaient comme cela. Alors je m'entendais presque silencieusement à vouloir qu'elle accepte par la suite cette proposition quand bien même j'avais reporté mon attention sur Céleste de nouveau. Comptant bel et bien m'assurer qu'il reste dans les parages autant que je lui comptais aussi lui laisser cette liberté de périmètre pour qu'il puisse cartographier les lieux. Ce qui ne voulait pas dire qu'il ne fallait pas être prudent bien que la plage ne laissait présager aucun danger à première vue. Les lieux qui étaient déserts et nous apparaissons comme les trois protagonistes en son centre. Néanmoins mieux ne valait jamais dire jamais. Alors sans cesser d'observer mes deux nouveaux compagnons et les alentours, je ne pouvais qu'attendre la réponse de la grounder.

Invité
Invité
Anonymous

Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana Empty Re: Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana

le Mer 2 Jan - 20:36
« Vous avez un beau coup de crayon »
Ayiana fut surprise d’abord de la phrase, prononcée simplement, une remarque sans aucun rapport avec la conversation. Mais elle esquissa un sourire et hocha la tête en remerciement. L’homme accordait visiblement de l’importance à la qualité du dessin. Et il dessinait lui-même, à en juger par le crayon et le support qu’elle avait vu. Elle ne se considérait pas comme une grande dessinatrice. Elle avait juste essayé de reproduire le bijou le plus fidèlement possible, selon ses souvenirs. Le fils d’Edda l’avait bien aidée, il faut dire.
Et Celeste le souligna, la tâche ne serait pas facile. Ayiana espérait le retrouver près de là où on avait retrouvé le corps sans vie d’Edda. Mais en vérité, il pouvait se trouver n’importe où. Il pouvait même avoir été emporté par la mer, et être au fond de l’océan. Mais elle se devait d’essayer. Elle devait ça à Edda, à sa famille. A elle-même.
« C’est important », répondit-elle simplement. Et si les deux hommes n’étaient pas disposés à l’aider, ce n’était rien. Elle était venue seule, elle pouvait se débrouiller seule. Il restait encore de longues heures avant le coucher du soleil. Elle pourrait chercher jusqu’à ne plus rien voir. Et peut-être reprendre les recherches demain. Elle ne voulait pas rentrer sur l’île sans avoir fait tout ce qu’elle pouvait.

Les deux hommes, cependant, étaient d’accord pour l’aider. La blonde fut de nouveau surprise. Sa tribu était de nature méfiante. Et les Débarqués n’avaient aucune raison de lui faire confiance, encore moins de l’aider. Pourtant ils le faisaient. Ayiana hocha donc la tête en signe de remerciement, une nouvelle fois.
« Je vous aiderai », ajouta-t-elle à l’intention de l’homme qui dessinait, avec un sourire. Elle ignorait en quoi consistait sa quête, mais elle était prête à apporter sa connaissance des environs et des tribus si cela pouvait les aider.  

D’ailleurs, leurs connaissances semblaient limitées, puisqu’ils ne connaissaient ni l’île ni ses habitants. Il est vrai que les Débarqués ne prenaient pas le bateau et n’étaient donc jamais allés au-delà de la mer. Ayiana s’était promis, un jour, d’emmener Eris sur l’île. Pour lui montrer la glace, la tribu, les arbres qui donnaient le bois bleu, sa maison. Son chez elle. Elle sourit aux questions des deux hommes. Ils étaient curieux. C’était une bonne chose, enfin, elle croyait. Elle-même s’était montrée curieuse des Débarqués, une fois la méfiance passée envers ces gens qui étaient tombés du ciel.
« Que diriez-vous que je vous explique pendant que nous commençons à chercher ? »
Non pas qu’elle veuille être impolie, mais chaque minute perdue à discuter était une minute de moins pour sa quête. Et les minutes étaient précieuses. Elle devait rejoindre le bateau le lendemain vers midi. Elle s’y était engagée, envers le capitaine, qui lui avait déjà fait une fleur en la déposant non loin des ruines Calusas. Elle tiendrai sa parole. Mais cela lui donnait un temps très limité pour trouver ce qu’elle cherchait. Elle se dirigea donc vers l’endroit qu’on lui avait indiqué, là où on avait trouvé Edda, prenant soin de garder les deux hommes à portée d’oreille.

« Je viens d’une île par delà la mer. Nous sommes les Iskaar. Azgedakru, d’autres tribus nous appellent ainsi. Le peuple de la glace, parce que l’île est emplie de glace. Il fait toujours froid. C’est très différent oui. Ici, même les hivers sont…chauds. »
Elle ne savait pas bien comment réellement décrire l'île aux deux Débarqués. Elle n'était pas sûre qu'ils aient déjà vu de la glace. L'île était tellement différente du continent. Comme un autre monde, auquel on accédait via la mer. Une porte, une épreuve, un test à passer pour changer de dimension. Et elle savait pertinemment que parler d'une "île de glace où il fait constamment froid" était bien loin de rendre justice à son chez elle. Mais elle essayait de rester simple. Stig' se serait probablement lancé dans un monologue fascinant sur les moindres reliefs de l'île, sa faune et sa flore, et aurait enchainé sur les légendes qui circulaient dans la tribu depuis des générations. Elle n'était pas aussi douée que Stig' cependant. Alors elle restait simple.
"C'est un endroit magnifique", ajouta-t-elle, "j'espère qu'un jour votre tribu pourra la voir."
Elle sourit rapidement, puis ils arrivèrent à l’endroit indiqué. Ayiana inspira longuement, son cœur se serrant dans son cœur. Elle pouvait s’imaginer le corps sans vie d’Edda allongé là, sur le sable. Ca n’aurait pas dû se passer comme ça. Edda aurait dû être saine et sauve, sur l’île. Elle n’aurait jamais du monter sur le bateau. Elle n’aurait pas dû mourir. Elle n’aurait pas dû laisser Ayiana seule. Mais les choses étaient ce qu’elles étaient. Elle s’agenouilla et se mit à retourner le sable, le cœur serré.

« N’avez-vous jamais entendu parler du bois bleu ? » demanda-t-elle aux deux hommes, autant pour assouvir leur curiosité que pour changer ses pensées et s’occuper l’esprit. Elle était, en outre, toujours ravie de pouvoir parler de sa tribu. Echanger. Enseigner. Cela ne pouvait que bénéficier aux relations entre sa tribu et les Débarqués.
∈ ⊗ † Never - Ever † ⊗ ∋
Celeste Geldof
DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2016 PSEUDO/PRENOM : Grain de Cel MULTICOMPTES : Taëlou & Oz & Hyacinthe & Ten & Tam-Tam MESSAGES : 736 CELEBRITE : Ian Somerhalder COPYRIGHT : Shiya METIER/APTITUDES : Astronautique/Orientation ( Cartographe sur la terre ) TRIBU : Odysséen POINTS GAGNES : 10
Voir le profil de l'utilisateur

Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana Empty Re: Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana

le Lun 7 Jan - 20:42
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ayiana & Chris & Celeste  @AndTheBeach


Se tenir tranquille, sans fanfaronner, il savait le faire, et pour le moment il se tenait plutôt immobile Celeste. A quelques pas de la terrienne blonde. Jamais encore il ne s'était approché aussi prêt d'un natif. Préférant toujours remettre au lendemain la découverte de ces êtres mystérieux, supposés ne pas avoir survécus à la catastrophe. Au fond si ses ancêtres n'eussent pas embarqués pour l'épopée de l'espace, il aurait pu se trouver à sa place.

Et lui comment aurait-il réagit à des êtres descendus du ciel, quelle personne fut-il devenu dans cet environnement ? Elle souligna avec insistance que c'était important. Le cartographe n'en doutait pas, on ne s'amusait pas à creuser du sable pendant des heures si à la clef on ne s'en trouvait récompensé d'une manière ou d'une autre. Évidement son truc n'était pas de poser des actes généreux, du moins pas au grand jour, mais certes il ne rechignait pas, à priori, à apporter ses bras à la jeune femme pour cette mission.

Et si en plus elle se proposait de l'aider, Celeste voyait encore moins de raison de faire la fine bouche. Tout comme elle, il répondit d'un signe de tête pour la remercier. Oui ça lui arrivait de se comporter en personne simple, mais fallait pas que Chris s'y habitue trop, sinon ça risquait de le pincer un jour. Plutôt que de leur répondre elle s'inquiéta de leur expliquer les opérations avant tout
« C'est parfait on vous écoute » Autant ne pas perdre de temps et passer aux choses sérieuses tout de suite.

En attendant l'avis du garde, elle commença à décrire son Isle, plus lointaine, ce qui lui fit lever les yeux vers l'horizon. Bien entendu il ne la verrait pas, mais il trouvait particulier d'imaginer au-delà de cette étendue liquide d'autres mondes, d'autres gens ... Bien plus que quand il contemplait la terre de son vaisseau. Il se demanda s'il ne reverrait jamais cette vision de la planète, elle lui manquait parfois, et l'espace, ainsi que les étoiles ...

« Az..ge...da...kru » Épela-t-il afin de s'en rappeler par la suite « Elle doit être très loin pour que le climat soit si différent, vous avez du naviguer longtemps ? » Des yeux, il chercha un navire qu'il n'aperçut nul part... Il eut été curieux de d'observer une telle bâtisse flotter sur eau, ça aurait été la première fois aussi pour lui. Sans doute ne pouvait-elle pas accoster trop prêt de la côte, ou arrivait-elle de plus loin encore ?

« Vous avez votre propre bateau ou il existe des genres de taxi des mers ? » Questionna-t-il bien trop curieux pour retenir sa langue. Certainement qu'elle ne possédait pas d'équipage, non pas parce que c'était une femme, mais il supposait qu'elle l'aurait ramener avec elle pour l'aider à chercher dans ce cas « Oh vous trouvez que les hivers sont chauds, et bien pourtant il s'agissait bien de la première fois que je grelottais quand la neige est tombée » Dans l'espace on ignorait la véritable signification de ce mot, de beaucoup d'autres d'ailleurs, tant qu'on avait pas débarqué sur ce sol ...

Elle marchait dans une direction spécifique, semblant parfaitement savoir là ou elle commencerait, et Celeste l'accompagna de ses longues foulées une peu félines sans douter une seconde que Chris les suivrait « Je ne doute pas qu'il soit magnifique mais on doit y vivre couvert de fourrure » Un peu comme les esquimaux dont il se pencha quelques temps sur les récits. D'ailleurs les ours blancs se promenaient-ils toujours ?

La blonde, Ayiana s'arrêta soudainement le visage crispé. Des souvenirs douloureux débordaient surement de sa poitrine à cet instant. Et quand elle se pencha pour creuser, sans mot dire il se joignit à elle, déposant un peu plus loin son matériel, de sorte qu'il ne le perdit pas des yeux « Du bois bleu ? Non jamais pour ma part, mais peut-être que Chris... » Ce dernier échangeait beaucoup plus avec les terriens que lui

« Faut dire qu'en terme de bois, on était plutôt entouré par du métal en haut, alors du bleu. Puis surtout vous êtes la première Terrienne avec qui je parle ... » Presque difficile de le croire après près de trois ans. Pourtant Celeste il se montrait maître en la matière pour éviter tout ce qu'il ne voulait pas croiser sur son passage. Et la plupart des Naoris demeuraient éloignés quand il ne les interpellait pas lors de ses investigations, alors il se gardait bien de le faire « Doit-on creuser très profondément ? »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin △ Underneath it's just a game
Harlan Tikaani
DATE D'INSCRIPTION : 06/12/2015 PSEUDO/PRENOM : Electric Soul MULTICOMPTES : Kayden Elwood & Einar Helgusson MESSAGES : 8460 CELEBRITE : Jon Kortajarena COPYRIGHT : Blake. & tearsflight METIER/APTITUDES : Conseiller druide | Soigneur & orateur/diplomate TRIBU : Naori POINTS GAGNES : 323
Voir le profil de l'utilisateur
Admin △ Underneath it's just a game

Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana Empty Re: Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana

le Dim 17 Mar - 10:13
RP archivé suite au départ d'Ayiana Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana 484338566
Contenu sponsorisé

Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana Empty Re: Roue du RP → Chris, Celeste & Ayiana

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum