Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Stígandr - The old ones are chanting, listen !
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

avatar
19/08/2018 Marty 19 Gustaf Skarsgård avatar > sigyn ; sign > solosand cartographe marin / orientation, tanneur, conteur Iskaar 65


Sujet: Stígandr - The old ones are chanting, listen !
Dim 19 Aoû - 15:10

Code:
✜ [color=firebrick]Gustaf Skarsgård[/color] → Stígandr Ulfsson

SURNOM
Jadis, Stígandr se faisait appeler par bien des noms. Le conteur, le poète, l’amuseur. Stig était le plus répandu. Dorénavant, le conteur est devenu blême, le poète amère et l’amuseur ne souriait plus.
ÂGE
40 ans
ORIENTATION SEXUELLE
Très jeune, on lui inculqua d'aimer les femmes, ce qu'il a fini par accepter.
SITUATION AMOUREUSE
Veuf.
MÉTIER / FONCTION
Cartographe marin, Stígandr a hérité des cartes maritimes entamé par son père. Il a acquis le savoir nécessaire à leur conception, de la carte à base de peau animal au dessin méticuleux des côtes de l'île ainsi que du continent et comment l'atteindre, en évitant les eaux dangereuses, les vents tumultueux et les pirates haineux.
APTITUDE(S)
Tanneur ; Stígandr a passé son enfance dans l'atelier de son père à l'observer transformer une peau d'animal en du cuir souple et indispensable, pas uniquement pour les cartes mais aussi pour se vêtir et confectionner des objets du quotidien. Son paternel troquait la plupart de son cuir envers les autres artisans du village. Il gardait les petites peaux pour lui, afin de confectionner des cartes qui feront parler de lui parmi ses compagnons et deviendra par la suite sa spécialité. Spécialité que son aîné Stígandr a repris avec fierté.

Conteur ; ce fut son père qu’il lui insuffla la passion des mots, de capter son auditoire, d’ensorceler son public en maniant le langage des esprits. Innombrables sont les nuits que la famille Ulfsson passait aux pieds du chef de famille à écouter ses aventures au-delà de l’île. Transformant leur foyer en un réceptacle d’aventure palpitante. Ce fut le cas lorsque le petit Stig était au côté de son père, à le regarder confectionner les cartes qui aidait son peuple à naviguer en mer. Chaque cartes racontaient une histoire et menaient à une destination. Elles sont vivantes. Elles ont toutes une histoire à raconter. De toute sa vie, Stígandr n'avait jamais rencontré, une personne qui n'était pas intéressante. Comme les cartes, tout être humain est le réceptacle d'une vie riche qui se doit d'être raconté.

Orientation ; l’atout majeur de Stígandr, héritier des cartes de l'île. Son père lui avait appris ainsi qu’à son frère les secrets des cartes. Comment grâce à elle, son peuple pouvait se déplacer sur l’eau, comment ils pouvaient aller sur le continent en évitant les rochers, les eaux dangereuses, les vents dévastateurs… Et trouver ainsi les autres tribus afin de commercer et dialoguer. Comment se repérer grâce aux étoiles, au vent, à la nature. Des éléments que Stígandr a appris aussi bien sur le terrain que par la bouche de son père, lui enseignant les étoiles à suivre, la différence entre les brises confiantes et les vents douteux.
TRIBU
Iskaar


Alors qu’il n’était qu’un enfant, la personnalité de Stígandr était déjà connu de tous. Excentrique, tout le village pouvait l’entendre héler les histoires que son père ou ses oncles lui racontait lorsqu’ils rentraient de ses virées en mer. Il était l’intermédiaire entre l’histoire et la réalité. Il faisait office de distraction lorsque ses camarades étaient trop fatigués pour tenir le bâton et s’entraîner à combattre.
Respectueux envers autrui, il voue un respect sans faille aux anciens, qui sont pour lui, la personnification des histoires qu’il véhicule. Ils ont tout vécu, Stígandr est en charge de faire la passation de leurs récits. Et il prend cette responsabilité très au sérieux. De là lui vient une dévotion envers la religion très stricte : les Anciens veillent sur eux, et le peuple qui fait vivre la terre se doit de les respecter et de les honorer. Et quiconque tente de les échapper finiront tôt ou tard sous leur joug, le moment où la mort viendra pour eux.
Stígandr ne jure que par le partage et l'échange avec les autres. Sa culture et son éducation y joue pour beaucoup. D'autant plus qu'en tant que cartographe, Stígandr vit énormément de ses échanges de cartes envers les marins passant plus de temps en mer que sur terre.
Curieux, fouineur même, Stígandr ne laisse aucune information lui passer sous le nez. N’est pas conteur qui veut, il ne l’a pas choisi, ce sont les contes qui l’ont pris pour maître. Tout est prétexte pour aller vers autrui. Il n’est pas inconscient cependant. Stígandr aime se sentir à l’aise avant d’avancer en terre inconnue. Méticuleux au point d’en être perfectionniste, voir agaçant pour nombre de ses compagnons, il observe le ciel, les vagues, détermine la force du vent, l’intensité des étoiles dans le ciel, la couleur des nuages. Et seulement après s’être assuré de la sécurité des lieux, Stígandr part dans un inconnu qui lui est déjà familier. C'est un atout essentiel pour confectionner les cartes, outil capital autant pour les jeunes pousses apprenant l'art marin que pour les anciens s'aventurant trop confiant dans l'immensité de l'océan. 

Cependant, depuis quelques mois, Stígandr se cache. Il a dévoilé un caractère que la plupart soupçonnait sans vraiment trop y croire. Son excentricité de jadis a laissé place à un caractère froid et réservé. La perte de sa femme lors du cyclone en novembre 2117 a fait également perdre sa vision de toutes choses lumineuses dans ce monde. Le chagrin l’a rendu aveugle de cette réalité. Il continue à lui parler, comme si elle était à ses côtés. Car ils se reverront après la mort. Alors le pauvre homme tente de garder un contact avec la mère de son unique enfant, comme hanté par son esprit. Excentricité que la tristesse a transformé en douce folie. Stígandr garde pied en se plongeant assidument dans ses cartes. Depuis quelques temps, il s'enfonce dans les terres de l'île, s'appropriant le terrain gelés et les pics de glace. Il trouve dans la solitude une paix salvatrice qu'il aide à retrouver ses esprits. Ou à se perdre dans son chagrin.  

.
+ Quelle est la pire chose que tu aies faite ? Des regrets quelconques sur ta vie ?


Stígandr tente de ne rien faire qui pourrait aller à l’encontre de son peuple et des Anciens. Mais aucun être n’est parfait, et Stígandr a ses faiblesses comme tout être humain. Il a en revanche une multitude de regrets, à commencer par son incapacité à n'avoir pas su préserver l’amour des cartes et des contes envers son seul et unique héritier, son fils Brandr. Ce dernier a suivi les traces de son oncle Asger, préférant risquer sa vie à chaque instant plutôt que de se consacrer à l’artisanat du village. Il n’a pas assez d’autorité pour l’obliger à suivre la même voie que lui. Il ne veut pas l’obliger de toute les manières, il est libre de choisir la voie dont il est prédestiné. Mais Stígandr ne peut s’empêcher d’être déçu. Il espère encore que son savoir ne disparaîtra pas avec lui. Possessif de ce bien précieux que lui a inculqué son père, il regrette de ne pas avoir eu la chance d'avoir un descendant direct à qui apprendre la confection des cartes. Encore aujourd'hui, il ronchonne à l'idée que ce savoir se transmette à quelqu'un d'autre qu'à sa propre famille. Mais Stígandr n'aura peut-être d'autre choix.
Il regrette le jour où sa femme Edda est partie chez le peuple des vagues, et qu'elle n'en soit jamais revenue, engloutie par le cyclone qui a ravagé la tribu. Il aurait dû faire quelque chose, mieux vérifier les nuages, la force du vent, la convaincre de ne pas remplacer son beau-frère pour ce voyage... Il s'en veut atrocement et n'accepte toujours pas son décès.

+ Ton opinion sur les cents ? En as-tu déjà rencontré ? Face aux récents événements (cf intrigues) ta première impression depuis leur arrivée a t-elle changée ? D'autres personnes sont également tombées du ciel (Odyssée), que penses-tu de ça ? Est-ce que tu te sens menacé ? Fasciné ? Penses-tu qu'il y en aura d'autres ?


Stígandr est intrigué par ce peuple venu du ciel. Chacun d’entre-eux peut alimenter l’homme en histoire pour son peuple jusqu’à la fin des temps. L’homme ne les a encore jamais rencontrés et ne se base que sur les histoires que d’autres racontent, engloutissant leur parole comme venant des Anciens eux-mêmes. Ayant des notions dans leur langue, Stígandr a du mal à cacher son impatience de pouvoir enfin les rencontrer. Les histoires qu’il entend jusqu’à maintenant passent du coq à l’âne. Il n’arrive pas à déterminer s’il s’agit d’envahisseur dangereux ou d’humains cherchant à s’installer sur le continent pacifiquement. Une seule solution pour en être certain : les rencontrer.

+ As-tu déjà envisagé de quitter la tribu dans laquelle tu évolues ? Si oui, pour quelle(s) raison(s) et pour faire quoi ?


Jamais Stígandr ne songerait à quitter sa tribu, même pour tout le bois bleu du monde. Sa tribu est sa famille. Ils sont son sang et son oxygène. Comment pourrait-il faire face aux Anciens s’il venait à les trahir ? L'île du peuple Iskaar est son foyer, il ne la quittera que lorsque son âme quittera son corps. Corps qui demeurera sur cette même île.

+ Quelle place accordes-tu à ta famille, tes proches ? Te sens-tu bien intégré(e) parmi les tiens? D'ailleurs, dans quelles activités t'épanouis-tu ?


Sa famille est sa priorité. Auparavant, il ne pensait pas qu’une personne pourrait autant important dans sa vie. Puis il rencontra Edda, rencontre arrangée par leur parent respectif a à peine dix ans l’un comme l’autre. Ils savaient pertinemment la raison de leur rencontre, mais tous deux prirent le parti d’en rire et jouèrent tels les enfants qu’ils étaient. En grandissant, ils ne se supportaient plus. Jusqu’à ce que cette haine finisse par laisser place à un amour aussi fort qu’insoupçonné. Et à la naissance de leur enfant, Stígandr su que son rôle était de protéger sa famille. Il n’était plus question dorénavant de faire passer son travail avant les êtres qu’il aimait plus que tout. Travail qui n’en était pas vraiment un. Son activité de cartographe l’animait et le transcendait. Il profitait de chaque instant pour aller en mer afin de prendre note et de revenir avec un chemin tout tracé qu’il apportait ensuite à ceux qui en avait besoin. Tout comme les histoires que ses compagnons marins et guerriers racontaient à leur retour sur l’île et qu’il s’empressait de poser par écrit sous forme de chemin à éviter et de danger à contourner.

+ Des angoisses/craintes/phobies/problèmes de santé à signaler?


Stígandr a une peur presque maladive de ne pas être assez juste pour rejoindre les Anciens. Le Styx l’effraie au point qu’il a basé l’éducation de son fils sur des histoires de criminels qui ont perdu leurs âmes dans le fleuve des damnés.

Autrement, le poids des années et des yeux rivés sur les cartes à la lueur d’une bougie et de lampes peu reluisantes ont peu à peu fait des ravages, au début minimes, puis de plus en plus perceptibles pour l’homme. Stígandr sent sa vue baisser petit à petit. Une angoisse grandissante, alors qu'au début il pensait qu'il s'agissait uniquement de fatigue accumulée. Mais depuis quelques mois, il le ressent, il sait qu’il ne voit plus aussi bien qu’avant. Cela le rend triste et nostalgique à la fois. Il ne veut pas dépendre des autres pour faire son travail. Il espère sincèrement qu’il trouvera de quoi l’aider à alléger ses yeux de ce mal inévitable.

+ Quelle est ton opinion sur les autres tribus ? Face aux récents évènements (cf intrigues), ton avis a-t-il changé sur l'une ou l'autre tribu ?


Avant l’arrivée du peuple du ciel, Stígandr avait une opinion générale plutôt positive sur les autres tribus. Même les Rahjak, alors que le peu d’habitant de l’île ayant commercé ou dialogué avec ce peuple n’amenaient rien de positif quant à leurs mœurs. Et pourtant, ça n’empêchait en rien Stígandr de trouver ce peuple pourtant si éloigné et si différent une source pour ses contes. Une source pas forcément mise en valeur au vu de ce qu’il entendait par ses compagnons, mais une source tout de même. De quoi éveiller les plus jeune à des cultures totalement différentes, leur apprendre que très loin, sur le continent, se trouvait un peuple perdu dans le désert dont le souverain semait la terreur sur son peuple, décidant de vie et de mort sur quiconque ; qu’au cœur de la forêt il y avait une tribu qui communiquait avec les esprits en s’aidant de musiques et de magie inconnue pouvant les rendre dans un état de transe terrifiant...

Le peuple du ciel n’a rien changé à sa curiosité et à son envie d’en apprendre plus pour éduquer les jeunes générations. Il les trouve même davantage énigmatique que les autres tribus du continent. Ne viennent-ils pas du ciel après tout ? Étaient-ils plus prêt des Anciens qu’aucun autre être humain sur terre ? En attendant de les rencontrer, il se contente des rumeurs qui circulent à leur sujet et est prêt à dialoguer avec eux.

Après le cyclone, Stígandr suivit avec assiduité ses compagnons qui se dirigèrent vers les ruines du peuple des vagues. Sa femme Edda, y était présente, lorsque le cyclone frappa. Elle n'a pas survécu à la tempête. Pour Stígandr, ce lieu est hanté. Il ne pourra plus y poser le pied sans songer à ce que sa défunte femme avait pu penser lors de ces derniers instants. Les rumeurs laissent entendre que certains Iskaars aimeraient s’y installer, profitant d’une terre beaucoup plus fertile que leur île. Même si l’homme comprenait leurs intentions, il n’arrive pas à s’imaginer ailleurs que sur son île. Encore moins maintenant.

+ Que penses-tu de la radioactivité, de tes ancêtres ayant détruit leur habitat un siècle plus tôt ? Quelle est ta relation avec la nature ?


Stígandr ressasse le passé sans arrêt. Ça fait partie de son travail. Il n’a aucun problème avec les erreurs commises par ses ancêtres et voit ça comme une leçon de vie. Le passé est une leçon d’histoire que chacun se doit de connaître. L’être humain peut soit le fuir, soit apprendre de ses erreurs. Voilà comment Stígandr ressent les évènements du passé. Il espère que les erreurs d’antan ne sont pas destinés à se reproduire. Bien que les terres de leurs ancêtres soient froides et peu propices à la vie, Stígandr a été élevé dans le respect de ces lieux ainsi que de la faune et la flore qu'elle peut offrir. A eux de la faire prospérer, sans en détruire son état naturel.

+ Le QCM THien pour vérifier que tout est bien compris. Pour cocher la bonne réponse, mettez checked après "checkedbox" (comme ceci : "checkbox" checked>), dans le code. Il n'y a qu'une seule bonne réponse par question. Veuillez ne pas enlever les balises hide.



Naissance, en 2077 ;

Stígandr Ulfsson, premier fils d’Ulf et Yana dont les cris de la mère et ceux de son bébé venant de naître prédestinait déjà son amour pour les voix fortes et criardes. Il eut de la chance, bébé Stígandr, de connaître l’amour de son père alors même qu’il nageait dans le ventre de sa mère. C’était donc lui, cette voix rauque et patibulaire qui lui racontait ses aventures au-delà les rivages de l’île. Et c’était cette femme, qui chantait en faisant sécher les poissons recueilli par son mari. C’était écrit : sa voix allait être son arme.

Six ans plus tard, ce fut d’ailleurs Stígandr qui alerta l’île entière de la naissance de son petit frère. Comme si le monde entier et les esprits d’ici et d’ailleurs se devait de le savoir. Devenu expert dans l’art d’esquiver les déchets qu’on lui balançait pour le faire taire, personne ne pouvait arrêter son humeur joviale. Ulf et Yana pouvait compter sur leur fils aîné pour alerter que son petit frère du nom d’Asger était né. Stígandr voyait déjà en lui un nouveau compagnon de jeu. Un frère avec qui vivre de tumultueuses aventures au-delà des mers et de tous ses dangers.
Enfant, Stígandr ne ratait aucune séance de fabrication des cartes maritimes de son père. Ulf lui expliqua « c’est grâce aux étoiles que nos frères peuvent se repérer » qu’il lui disait. Il ajoutait ensuite « pour atteindre le peuple des vagues, tu ne dois jamais passer directement par le sud, des vents impitoyables t’attendent ! » Et à Ulf de montrer à son aîné les vagues déchaînées que la carte illustrait magistralement par des effets que Stígandr ne comprenait pas encore du haut de ses dix ans. « Comment tu sais tout ça ? » lui demandait-il à la fin de chaque histoire ? « C’est Gal’Dronn qui me l’a raconté » ou bien « Ton oncle le tient du marchand de bois bleu qui a failli y laisser sa vie ! » Ils avaient tous des histoires à raconter qui faisait palpiter Stígandr d'impatience. Il n’en dormait plus, préférant écouter au coin du feu ses oncles parler de leurs aventures sur les côtes nord de l’île, sur comment les marins se frayèrent un chemin à travers les pics de roches et de glaces dévastateurs, sur comment les diplomates échangeaient avec les autres tribus...  

A dix ans, Stígandr fut présenté à sa futur femme Edda. Elle était joufflue, avec des cheveux blond sale aux mèches brunes et des yeux sombres comme des pommes de pins. Stígandr avait souvent vu sa mère discuter avec celle d’Edda, sans savoir ce que ses discussions présageaient jusqu’à ce moment-là. Soit. Cela lui fera une nouvelle compagne pour ses aventures ! Et quelles aventures les deux enfants ont vécu ! Vagabonder au-delà du village, se perdre au nord à la frontière de la vaste plaine enneigée, trop dangereuse pour des enfants. Stígandr avait promis d’y emmener Edda, lorsqu’ils seront mariés. Chose que la jeune fille prit en riant à plein poumon, le prenant pour un fou. « Tu vas voir ! » s’enorgueillit-il alors. « Je serai l’homme qui connaîtra le mieux l’île de toute la tribu ! »

Edda ne se doutait pas à quel point cette affirmation deviendrait une réalité. A 14 ans, Stígandr choisit de se spécialiser dans l’éducation. La jeune Edda quant à elle, prit le chemin de la diplomatie. La petite joufflue s’était transformée en une adolescente qui aimait s’affirmer autant que Stígandr aimait déblatérer ses histoires. Elle s’affirmait d’ailleurs beaucoup trop au goût de Stígandr. Pour qui se prenait-elle, à proclamer qu’elle allait bientôt rendre visite à tous les peuples, aller jusqu’au désert du continent pour s’approprier des mets inconnus de l'île ? C’était à lui de faire rêver et éduquer ses compagnons, pas Edda ! Qu’elle dialogue avec les étrangers autant qu’elle le voulait, mais le narrateur, c’était lui et personne d’autre. Petite prétentieuse qu’elle était. L’adolescence fut un âge ingrat pour les deux promis qui n’échangèrent que par hurlement interposé. La jalousie et la peur que l’un prenne la place de l’autre fut de mise. L’île était petite et il n’y avait pas assez de place pour deux conteurs. Or, Edda n’avait pas le don de narrer les histoires comme Stígandr, tout comme ce dernier n’avait pas la capacité de parlementer avec ses compères comme savait si bien le faire la jeune femme. Ils mirent du temps à se l’admettre, aussi têtu l’un que l’autre, mais leur ressemblance les attirait bien plus que leur haine le laissait voir. Puis à la fin de leurs études, Stígandr finit par accepter ses sentiments : la petite blonde joufflue aux yeux de pommes de pins la charmait bien plus qu’il ne l’admettait, et il finit par succomber à son charisme de diplomate. Quant à elle, elle fut captivée par ses histoires qui secrètement, lui avait donné envie de voyager, prendre la mer, vivre les aventures, exacerbé certes, mais ô combien palpitantes. Ainsi, la diplomate et le conteur laissèrent l’amour grandir entre eux jusqu’à prêter serment devant les Anciens à leurs dix-huit ans. Leurs points communs les réunissaient pour le meilleur, et le récit de leurs aventures qu’ils vivront ensemble n’en seront que plus palpitants.

2099 ;

Asger pressa le pas. Il venait de rentrer d’une expédition en mer, assurant la défense de la côte nord pendant quelques jours. Le benjamin Ulfsson venait d’apprendre que l’enfant de son frère était né la veille. Arrivé devant la porte de la maison de son frère, il hésita tout d’abord à frapper. N’allait-il pas les déranger ? Réveiller le nouveau-né ? A dire vrai, il n’eut pas le temps de se poser une autre question que la porte bleutée venait de s’ouvrir brusquement. Stígandr en personne l’attendait. Il ne fut pas surpris. Son frère savait tout à l’avance. Le lien fraternel qui les unissait était fort et indiscutable. Stígandr prit son petit frère dans ses bras, beaucoup plus musclé et à la carrure plus massive que l’aîné. « Viens, j’ai quelqu’un à te présenter. » Stígandr fit entrer son frère dans sa demeure, humble mais chaleureuse. Edda était assise, le visage apaisé, et tenant dans ses bras un bébé emmitouflé dans d’immenses fourrures. « Brandr, voici ton oncle Asger. Il rentre de sa première expédition défensive, sur les côtes nord de l’île. Ecoutons-le nous raconter sa première aventure ! » Asger n’avait en réalité pas grand-chose à raconter, mais ce n’était pas les faits qui intéressait son frère, et Asger le savait. Stígandr voulait connaître son ressenti. Ses premières impressions à partir pour la première fois en mer avec un équipage, ses sensations à appliquer ce qu’il avait appris durant deux ans à se spécialiser dans la navigation pour partir aussitôt en mer… Brandr allait lui aussi grandir émerveillé par les histoires de sa tribu, comme l’avait été Stígandr et Asger, bercé par les aventures que leur père et ses cartes racontaient.

Par ailleurs, ce fut l’aîné qui prit la responsabilité de continuer la cartographie telle que leur enseigné leur père. Asger quant à lui, avait développé une capacité sans équivoque pour la défense et la navigation. Stígandr pouvait compter sur lui lorsqu’il cherchait quelqu’un pour l’accompagner sur les mers à déterminer la force des vagues et des vents. Son petit frère avait tout de la carrure du guerrier, contrairement à Stígandr qui relevait plus du physique chétif et fragile. Ce dernier n’en avait cure. Tout comme Asger qui admirait son frère pour la détermination qu’il avait de garder l’héritage de leur père intact. Lui n’avait jamais eu la patience de noter méticuleusement les déplacements des navigateurs, se fiant naturellement à son expérience. Ils partaient souvent en mer ensemble, lorsque Stígandr n’était pas déjà parti avec Edda. Il aimait l’accompagner et l’observer dialoguer avec les autres tribus. Le village des Krashakru était sa destination préférée, mais le peuple de la montagne était tout aussi captivant ! Parler aux étrangers, c’était s’enrichir et cela contribuait à l’éducation des enfants de la tribu. Par les cartes, Stígandr inculquait l’histoire et la géographie aux jeunes pousses comme son fils et ses petits camarades. Le futur les attendait, Stígandr est là pour les préparer à y faire face avec les meilleurs outils à sa disposition : son savoir-faire, ses cartes et ses histoires.

Novembre 2117 ;

Rien n’avait laissé présager une tempête aussi dévastatrice. Stígandr avait pourtant testé les vents avant son départ, la température et même la salinité de la mer. Tout aurait du bien se passer. Mais Edda ne revenait pas. Elle n’allait plus revenir. Cela aurait dû être une visite de routine. Elle allait souvent chez leur confrère, le peuple des vagues, cela faisait partie de son quotidien. Elle avait remplacé le mari de sa sœur Ayiana au dernier moment. Après tout, Edda aimait son travail, parler aux gens, communiquer. Elle était comme lui. Cependant, les navigateurs étaient formels : il ne restait plus rien du village des Krashakru. Les quelques rares survivants étaient à l’agonie, mais la plupart était perdus. Le cyclone avait tout ravagé sur son passage, ne laissait rien de la tribu maritime voisine. Edda n’était plus là. Son âme sœur diplomate, la mère de son fils, sa femme, elle avait rejoint les Anciens. Préférant le doux réconfort du déni, il était impensable d’imaginer sa femme ne jamais lui revenir. Elle était en chemin, c’était certain. Elle était maligne, elle avait dû trouver un abri et allait en sortir d’un moment à l’autre. Puis elle allait marchander pour emprunter un bateau du continent afin de revenir à la maison, c’était certain.

« Père… » Stígandr leva la tête de sa contemplation méditative au bord de la plage, assis en tailleur, emmitouflé dans ses fourrures. Il faisait nuit. Mais Stígandr se devait de veiller, au cas où Edda revenait. Les lumières du village n’étaient peut-être pas suffisamment fortes, elle aura besoin de lui pour se retrouver. « Depuis combien de temps tu n’as pas dormi ? Viens… » Brandr souleva le corps frêle de son père en le prenant par les aisselles, tandis que Stígandr tourna vivement la tête une nouvelle fois vers le rivage. « Non, non, je dois rester ici, ta mère va arriver. Elle va arriver. Elle a besoin de moi pour se retrouver. Je dois lui indiquer comment retourner sur l’île, tu comprends ? Laisse-moi… » Mais Brandr refusa, une nouvelle fois. Et Stígandr se laissa faire, comme tous les soirs depuis deux semaines. Comme si sa volonté s’affaissa aussi facilement qu’une brise sur le rivage. En réalité, cette même brise lui avait répété suffisamment qu’Edda ne reviendrait pas. Mais peut-être que s’il l’attendait suffisamment longtemps et en y croyant suffisamment fort, elle allait finir par revenir ?  

De nos jours ;

Edda n’était jamais revenue. Sa famille a dû apprendre à surmonter sa disparition. Le deuil est une étape que les Iskaars ont pourtant l’habitude de surmonter assez rapidement. Car la mort n'est pas la fin. Pourtant, Stígandr qui avait presque passé presque toute sa vie aux côtés d’Edda, refuse toujours de la laisser partir. Il lui parle car après tout, elle l’observe aux côtés des Anciens. « Regarde un peu ce que m’a ramené ton fils, de nouvelles peaux du village d'Ingrankru ! Quelle qualité ma douce Edda, ils savent y faire, sans aucun doute… » Le conteur se faisait rare ses derniers mois. Sa joie de vivre manquait à ses proches. Il n'y avait plus personne pour narrer des épopées lors des festivités. Stígandr ne se préoccupant plus que de ses cartes qu’il cherchait à perfectionner toujours plus. Il s’aventure maintenant dans les profondeurs glacées de l’île, marquant pas à pas ses avancements, dessinant chaque pic de glace des côtes nord, chaque vague de la côte sud, s’étant même mis au défi de faire une carte de la terre en entier ! Il s’est volontairement éloigné de son frère, trop occupé à naviguer, et même son fils semblait l’avoir délaissé, préférant assurer la défense avec son oncle que de s’occuper d’assurer le savoir-faire de son père… Ou était-ce Stígandr qui avait abandonné sa famille, laissant son excentricité se transformer en obsession pour le travail, s’acharnant de parler à un esprit qu’il ne voulait pas laisser partir, délaissant les vivants au détriment des morts.

DERRIÈRE L’ÉCRAN

Je m'appelle Marty et j'ai 883 ans mais bon selon le calendrier démonique ça me donne à peine 7 ans donc ça va ça passe . Vous pouvez donc vous en douter, je suis une fille. J'ai connu le forum grâce à vraiment beaucoup de gens et je le trouve beaucoup trop perf que ça m'intimide de ouf. Si possible, j'aimerais avoir un parrain afin de m'aider à l'intégration et la compréhension.


Mon personnage est un inventé et je vous autorise (qui voudrait de ce fou oO) à en faire un scénario si mon compte se retrouve supprimé.





Stígandr Ulfsson
Ice we call the broad bridge; the blind man must be led.


Dernière édition par Stígandr Ulfsson le Mar 21 Aoû - 22:28, édité 19 fois

Admin △ Underneath it's just a game
avatar
06/12/2015 Electric Soul Kayden Elwood & Einar Helgusson 6980 Jon Kortajarena Electric Soul & tearsflight Conseiller druide | Soigneur & orateur/diplomate Naori 1777
Admin △ Underneath it's just a game


Sujet: Re: Stígandr - The old ones are chanting, listen !
Dim 19 Aoû - 16:14

Tu es làààà Et omg comment tu m'avais caché que tu prenais Floki, FLOKI quoi Ce choix parfait pour un Iskaar Il a l'air bien cool ton Stígandr en tout cas Et t'en fais pas, on est gentils comme tout par ici, pas besoin d'être intimidé

Allez, pour faire bien : bienvenue et bon courage pour la fiche Tu as 7 jours pour remplir celle-ci, n'hésite pas à contacter le staff (tu sais déjà qui embêter ) si tu as des questions

Meilleur voteur
avatar
06/12/2015 Lux Aeterna Nope 34912 Sophia Bush AVENGEDINCHAINS de mon ♥ (vava) ; Lux Aeterna (sign & gifs & fiche rp) ancienne militaire - lieutenant, stratège, garde et patrouilleuse. Quelques notions de médecine et bases en maniement des armes. 1025
Meilleur voteur


Sujet: Re: Stígandr - The old ones are chanting, listen !
Dim 19 Aoû - 16:23

FLOKIIIIIIIIIIIIIIIIIIII (j'avais prévu de faire des vavas de lui "un de ces jours", je crois que ce jour va se rapprocher ). Je plussoie MVDD, tellement parfait en Iskaar ! J'aime beaucoup ce que je lis jusque là en plus ! Tu as l'air d'avoir été bien attendu dans les parages, tu verras, on est bien sur TH ! Installe-toi bien
D'ailleurs, j'ai pesté un petit moment devant ton pseudo parce qu'il me dit trop quelque chose mais j'ai dû rêver (sauf si tu me dis que tu me connais aussi, dans ce cas on fouinera dans nos mémoires et ça me rassurera sur l'état de la mienne).
Oh, et avec tout ça j'ai failli oublier mais bien sûr : bienvenuuuue
(je me serais bien proposée en marraine mais comme je pars en vacances juste à ton arrivée, c'est probablement pas l'idéal ! Je suis sûre que tu auras un/e merveilleux/se parrain/marraine de toute façon )
En ligne

avatar
08/08/2018 Cocopix - 38 Kit Harington Mika Apprenti conseiller chaman Naoris (forêt) 73


Sujet: Re: Stígandr - The old ones are chanting, listen !
Dim 19 Aoû - 16:27

Tu es lààààààààà

J'ai dit que je te ferais des bébés alors chose promise, chose due

Bienvenue à toi par ici, j'aime déjà trop ce petit bonhomme et j'approuve les deux autres ; FLOKI
Tu sais déjà tout ce que je pense de toi, mais je suis trop contente de te retrouver quelque part !

Bon courage pour la suite de ta fiche

avatar
07/02/2018 lolita raya gabrilhov 1073 kaya scodelario avatar + riddler | signa + astra | gif + tumblr, amnesis,me. chasseuse, traqueuse, et à présent, bras droit de sa sœur aînée, chef de la tribu kovarii depuis peu. kovarii 83


Sujet: Re: Stígandr - The old ones are chanting, listen !
Dim 19 Aoû - 16:52

OH-LA-LA Jusque là, il n'y a RIEN, que je ne valide pas L'acteur de Floki en Iskaar pour commencer, je crois qu'il n'y avait pas de meilleure tribu pour lui, ça colle parfaitement

Puis honnêtement, je suis hyper fan de ce que tu as décrit pour le moment J'espère qu'on pourra trouver un lien, j'en suis même sûre, ton Stig va passionner ma petite Clio En tout cas bienvenue dans le coin, et bon courage pour la suite de ta fiche

avatar
15/05/2018 shiranui 113 tom holland lempika & bat'phanie Cuisinier, aptitudes en botanique et cuisine. les 100. 208


Sujet: Re: Stígandr - The old ones are chanting, listen !
Dim 19 Aoû - 17:09

Gustaf (y a que moi qui peut pas prononcer ce nom sans penser à la pub pour les gâteaux là... je sors )/Floki, j'adore le personnage m'a l'air super intéressant, j'ai hâte d'en voir plus bon courage pour ta fiche !

avatar
26/08/2017 ΛURORΛ BOREΛLIS nope 396 anna speckhart BOREΛLIS // ENDLESS LOVE // HALSEY tu cultives la terre selon les saisons (botanique & agriculture) 145


Sujet: Re: Stígandr - The old ones are chanting, listen !
Dim 19 Aoû - 17:22

OHMYGOD
Je suis tellement heureuse de te retrouver ici, c'est fou comme tu m'avais manqué Puis tu arrives comme un BG avec ton personnage qui promet monts et merveilles Déjà le choix d'avatar juste parfait avec le peuple et le caractère que tu dévoiles J'ai hâte d'en lire davantage franchement, trop hâte C'est un régal de lire à nouveau ta plume Gros poutoux sur toi, à très vite

avatar
19/08/2018 Marty 19 Gustaf Skarsgård avatar > sigyn ; sign > solosand cartographe marin / orientation, tanneur, conteur Iskaar 65


Sujet: Re: Stígandr - The old ones are chanting, listen !
Dim 19 Aoû - 17:29

Harlan > hihi, oui ye suis vilaine, je l'ai caché Merci beaucouuuup, j'espère être à la hauteur de votre fofo de fouuu(...)uuuu Haha et oui ça roule, je n'hésiterai pas à vous embêter si j'ai des questions Merci encore

Murphy > haaan merci beaucouuuuup C'est trop gentil Alors oui ton pseudo me dit trop un truc aussi, il me semble qu'on s'est croisée et même rp ensemble y'a loooongtemps dans un fow HP (il s'appelait Nameless ) Je me trompe peut-être aussi, faut dire que je suis fana dingue de tes créas trop magnifique J'ai l'impression que tu fais partie de mon quotidien rpgique (ça fait pas du tout stalker ) Désolée si je confonds lamentablement *pars se cacher* Dans tous les cas merci beaucouuup

Rürik > owi fais moi des bébés Je suis trop contente de te retrouver aussi dans ce merveilleux univers Et merci beaucouuuup, jotem

Clio > haaaan mais comment t'es trop adorable je fonds C'est trop gentil omg, merci beaucoup Je suis sûre qu'on pourra se trouver un lien également, j'ai tellement hâte de vous rejoindre

Morgan > HAHA la réf Merci beaucouuup petite bouille trop adorable que tu es J'espère ne pas vous décevoir

Mila > OMG I MISSED YOU SO MUCH
Je suis tellement contente de te retrouver ici Vazy tu me fais trop fondre aussi, j'espère être à la hauteur de vous tous et ce forum de folie Papouilles sur toi, et oui à très vite

avatar
04/10/2014 neko Eirik Thorvald, Skylar Rees, Leary Wrath, Cyd Raye 1237 Godfrey Gao AVENGEDINCHAINS.(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) cavalier, archer Athna 124


Sujet: Re: Stígandr - The old ones are chanting, listen !
Dim 19 Aoû - 17:38

Woaaw ton personnage promet bon courage pour ta fiche =)

Meilleur voteur
avatar
06/12/2015 Lux Aeterna Nope 34912 Sophia Bush AVENGEDINCHAINS de mon ♥ (vava) ; Lux Aeterna (sign & gifs & fiche rp) ancienne militaire - lieutenant, stratège, garde et patrouilleuse. Quelques notions de médecine et bases en maniement des armes. 1025
Meilleur voteur


Sujet: Re: Stígandr - The old ones are chanting, listen !
Dim 19 Aoû - 17:55

@Stígandr Ulfsson a écrit:
Murphy > haaan merci beaucouuuuup C'est trop gentil Alors oui ton pseudo me dit trop un truc aussi, il me semble qu'on s'est croisée et même rp ensemble y'a loooongtemps dans un fow HP (il s'appelait Nameless ) Je me trompe peut-être aussi, faut dire que je suis fana dingue de tes créas trop magnifique J'ai l'impression que tu fais partie de mon quotidien rpgique (ça fait pas du tout stalker ) Désolée si je confonds lamentablement *pars se cacher* Dans tous les cas merci beaucouuup

OMG OMG mais t'étais qui sur Namy ???? (oui, donc je confirme, on doit se connaître de là ). J'ai pas besoin de te préciser qui j'étais du coup je crois mais ça remonte à loiiiiin du coup, ça nous rajeunit pas !
Et merci pour les jolis compliments, tu vas me faire rougir !
En ligne

avatar
01/11/2015 Glacy Ezra 2250 Brett Dalton Dreamy (avatar), Frimelda (signature) ancien militaire - maniement des armes - statège 1024
- Whatever it takes -


Sujet: Re: Stígandr - The old ones are chanting, listen !
Dim 19 Aoû - 18:13

Bienvenue sur le forum

 - Hit the Road -
avatar
16/04/2015 Isaïah/Burning Soul Ozvan & Hyacinthe & Ten & Celeste ( ex Elouan ) & Tam-Tam 12522 Aneurin Barnard Alex Tempêtueuse :) & AVENGEDINCHAINS & Lux Aeterna & Rowen & Harlan Cuisinier - Aide soignant/Leader Camp de vie Cent / Ex-kidnappé 170
- Hit the Road -


Sujet: Re: Stígandr - The old ones are chanting, listen !
Dim 19 Aoû - 18:29

Bienvenue Stígandr, Bon je vais pas pouvoir faire les mêmes compliments parce que j'ai pas regardé Vikings mais néanmoins je trouve la bouille choisit vraiment intéressante, et ce que j'ai pu lire encore plus et tu as été amené ici par une bande de super-héros alors que demander de plus ? C'est nous qui devrions être impressionnés ! J'espère que tu te plairas ici et bon courage pour terminer la rédaction de ta fiche

avatar
03/05/2018 AMNESIS ALIENOR + AEDAN + SAM + ANDREW 214 BRYDEN JENKINS SIGNA - SIAL • AVA - MORRIGAN APPRENTIE CONSEILLÈRE + ANIMISTE + MUSICIENNE + APICULTRICE NAORI 2
✜ She exists as in dreams


Sujet: Re: Stígandr - The old ones are chanting, listen !
Dim 19 Aoû - 18:40

FLOOOOOOOKI Mais quel choix mon ami, mais quel choix Je te souhaite la bienvenue sur TH mon beau monsieur! J'ai hâte de pouvoir te voir en RP, je sens que tu vas bien t'amuser

Admin - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light Elijah & Near & Saoirse & Cassandre & Jade 27534 Thomas B.-Sangster Luxaeterna Murphy ** Signa perséphone Aaron Ancien kidnappé des Rahjaks. ancien traqueur, co leader. Cent 515
Admin - Supermassive Black Hole


Sujet: Re: Stígandr - The old ones are chanting, listen !
Dim 19 Aoû - 18:49

Bienvenuue ** ça fait du bien de voir un Iskaar
Ca va être intéressant de le voir évoluer irp Couragep our le QCM

avatar
19/08/2018 Marty 19 Gustaf Skarsgård avatar > sigyn ; sign > solosand cartographe marin / orientation, tanneur, conteur Iskaar 65


Sujet: Re: Stígandr - The old ones are chanting, listen !
Dim 19 Aoû - 19:00

Gen > moh merci beaucoup

Murphy > haha oui, me semble ton pseudo là-bas c'était Gwen ? (Emilie de Ravin ) Je jouais Bert Gordon (Jackson Rathbone, et je me souviens trèèès bien de notre rp dans le parc de Poudlard sisi ) Si je me trompe pardon, tu peux me taper  

Chirs > merci beaucouuup

Taël > ah là là t'as un pseudo qui déchire J'ai un chouia la pression la vérité J'espère ne pas vous décevoir Merci beaucouuup

Karah > hiii merciii ma beauté Je kiffe ton pseudo aussi, vous avez tous tellement la classe trop de beauté par ici

Liam > Merci beaucouuup, j'attaque le QCM justement *va réviser ses fiches sinon rattrapages *

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: Stígandr - The old ones are chanting, listen !

 

Stígandr - The old ones are chanting, listen !

Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» 07. [Pavillon Woods] Listen to me when I say...
» and he said “listen, listen, i’m not afraid to go if it’s with you, i was born to live for you”, 04.03 - 03:11
» Because I'm so stupid [Yong Ran]
» Listen to your heart [FRED/HERMIONE]
» (M/LIBRE) JAMES MCAVOY › Listen to me very carefully my friend.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: personnages :: Présentations :: Fiches validées-