Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜time for a new adventure. (Rürik)
maybe life should be about more than just surviving


avatar
03/05/2018 Margot. 378 Karrueche Tran likeanewday, Elow de mon coeur (avatar) Apprentie conseillère druide (notion de soin et orateur/diplomate) Naori 30


Sujet: time for a new adventure. (Rürik)
Mer 15 Aoû - 16:08





time for a new adventure

with a friend

Ashiri leva les yeux sur le ciel bleu, sourire aux lèvres. Elle se plaisait à observer les environs qui étaient si différents de la sylve qu’elle chérissait. Elle était souvent ailleurs, souvent dans d’autres environs mais à chaque fois, elle posait ce regard émerveillé sur la nature, sur ce qui l’entourait. Après plusieurs jours de marche, ils n’étaient plus très loin du campement des odysséens, ce qui était le but. Elle posa son regard sur Rürik qui ouvrait la marche, ravie que son ami ait accepté de l’accompagner dans ce périple. C’était un truc qu’ils faisaient quand ils pouvaient tous les deux s’absenter, parce qu’ils n’avaient aucun mal à se supporter, parce qu’ils s’entendaient bien. Ils étaient amis depuis qu’ils étaient gosses mais être apprentis n’avait fait que les rapprocher, parce qu’il comprenait ce qu’elle pouvait ressentir et inversement. Et puis, ils avaient en commun ce côté réservé qui les avait poussés à développer une communication non verbale. C’était affolant, ils pouvaient marcher pendant des heures sans parler mais se comprendre d’un seul regard. Ash pressa un peu le pas pour arriver au niveau du brun lui lançant un sourire. Avec Rürik, elle entretenait une relation très différente que celle qu’elle pouvait avoir avec Karah mais, elle était heureuse d’avoir les deux-là dans sa vie.

Enfin, Ils étaient aux alentours du campement de l’odyssée parce qu’en dépit du temps qui passait, ils étaient sacrément curieux. Parfois, Ashiri se demandait si le peuple du ciel seraient aussi curieux envers les Naoris s’ils en avaient la chance. Eux, ils étaient cachés, protégés, presque des ombres dans les arbres, comme des mirages. Bref, en théorie, ils n’avaient pas d’objectifs précis en venant par ici, pas même de faire une rencontre. Cependant, une partie d’Ashiri espérait croiser Devos. Elle n’en parlait pas à son ami parce qu’Ashiri gardait presque toute sa vie secrète, l’odysséen était un secret. Il n’y avait pas vraiment de raison à cela, il n’y avait de danger ou quoi mais, l’apprentie fonctionnait ainsi, elle aimait compartimenter les choses. Parfois, à partir de ce que Devos lui avait appris, elle imaginait comment avait pu être la vie dans l’espace mais, elle ne parvenait jamais vraiment à se projeter parce que c’était trop loin de tout ce qu’elle connaissait, de tout ce qu’elle était. Sans doute que pour eux, la vie sur Terre, était un univers parallèle, comme une deuxième vie.

Sortant de ses songes, elle reporta son attention sur son ami qui semblait vouloir marcher plus vite qu’elle. Elle lui lança un léger coup de coude, amusée. « Héé, tu veux faire la course ou bien ? ». Elle se mit à rire légèrement avant de lui lancer un regard énigmatique. « Ou alors, tu as un rendez-vous galant ? ». Elle plaisantait, elle savait bien que non mais elle le taquinait au passage sachant qu’il ne le prendrait pas mal. Il y avait probablement plein de raison à ce pas pressé, comme le fait qu’ils marchaient depuis un moment déjà que même s’ils en avaient l’habitude, l’envie d’arrivée à destination pouvait être forte.



☾ anesidora

avatar
08/08/2018 Cocopix - 53 Kit Harington Lux Aeterna Apprenti conseiller chaman Naoris (forêt) 42


Sujet: Re: time for a new adventure. (Rürik)
Dim 19 Aoû - 18:33


Time for a new adventure

Voilà plusieurs jours que nous marchions en direction de l’Odyssée. Parfois en silence, parfois pas. Ashiri suivait mes pas alors que j’étais en tête. Nous avions décidé de nous aventurer jusqu’au peuple du Ciel. Par simple envie et non nécessité, pour une fois. En tant qu’apprentis, notre temps libre était très rarement assez long pour que nous ayons l’occasion de faire ce genre de périples, mais chaque fois que nous le pouvions, Ashira était toujours partante pour une excursion. Depuis petit, j’appréciais sa compagnie calme. On se ressemblait plus que nous le voulions et passer du temps avec elle me paraissait si facile. Pas besoin de parler, sa simple présence suffisait. Et le sentiment était réciproque.

Cette fois-ci, l’envie d’observer cet étrange peuple nous avait à nouveau gagné et nous n’avions pas eu besoin de débattre. Ashiri était tout autant passionnée par ces gens que je pouvais l’être, pour mon plus grand plaisir. J’espérais apercevoir Wyatt, me rassurer sur son état de santé. Il n’était plus venu à nos rendez-vous à la clairière depuis plusieurs semaines et même si je l’avais aperçu plusieurs fois lors de nos visites avec Rowena, il n’était pas revenu pour autant. Je m’inquiétais pour lui, c’est pourquoi mon pas était si rapide aujourd’hui. J’avais envie de guetter sa silhouette et me rassurer. Mais je ne le dirais pas à mon amie. Ce n’était pas un secret, mais comme elle, parler de moi n’était pas dans mes habitudes.

Le campement n’était plus très loin, j’aurais même juré entendre des éclats de voix au loin. Mais je finis par entendre Ashiri me rattraper rapidement et son coude vint s’écraser dans mes côtes. Je rigolai gentiment à sa remarque et tournai la tête vers elle. « J’ai juste hâte d’y être, tu le sais bien. » Il était vrai que ça faisait plusieurs jours que nous étions en route et la fatigue commençait à gagner mes muscles. J’avais envie de pouvoir me poser tranquillement non loin du campement.

Je lui souris avant de reposer mon regard devant moi. Il nous fallut encore de longues minutes avant d’arriver à un point d’observation. De là, nous avions vue sur l’entrée principale. Je me baissai afin de poser mon sac puis m’installai à même le sol. « Que penses-tu qu’ils font aujourd’hui ? » Ma tête se tourna vers l’entrée du campement. Quelques hommes étaient occupés à je ne sais quoi, d’autres montaient la garde mais tout paraissait plutôt calme. Mais les Odysséens étaient plus calmes que les Cents, d’après ce que j’avais compris.

Je me tournai une nouvelle fois vers mon amie, l’œil pétillant. « Je me demande si leur vie là-haut était bien différente de celle qu’ils ont maintenant, ici. » Tout avait dû changer pour eux. Wyatt me l’avait expliqué à plusieurs reprises, mais en discuter avec l’une de mon clan me changeait. J’aimais avoir l’avis de plusieurs personnes et me rendre compte de comment l’apprentie les voyait, les comprenait. Nos modes de vie étaient si différents après tout.
Codage par Libella sur Graphiorum

avatar
03/05/2018 Margot. 378 Karrueche Tran likeanewday, Elow de mon coeur (avatar) Apprentie conseillère druide (notion de soin et orateur/diplomate) Naori 30


Sujet: Re: time for a new adventure. (Rürik)
Mer 22 Aoû - 10:05





time for a new adventure

with a friend

Rürik se mit à rire à ses bêtises, faisant naître un sourire amusé sur les lèvres de la jeune femme. « J’ai juste hâte d’y être, tu le sais bien. ». Ashiri rit légèrement avant de prendre un air faussement sérieux. « Eh bah si tu continue à ce rythme, je crois que je vais mettre ma carcasse sur ton dos ! ». Elle plaisantait, elle ne lui ferait pas cela, surtout après plusieurs jours de marches. Non pas qu’elle doutait des capacités physiques de Rürik mais, elle se débrouillait toute seule Ashiri, toujours.

Les deux amis continuèrent donc de marcher, chacun avec leurs deux jambes avant d’arriver à leur point d’observation favori. Il faudrait peut-être qu’ils cessent, un jour, de se montrer si curieux. Il faudrait oui, mais, avec le temps c’était sans doute devenu une habitude, une sale habitude dont ils ne voulaient pas se débarrasser. « Que penses-tu qu’ils font aujourd’hui ? ». Ashiri haussa les épaules alors que son regard cherchait Devos. « La même chose que nous, régler les situations problématiques, chercher de quoi se nourrir... ». Cela lui semblait plutôt logique, maintenant qu’ils étaient ici depuis plusieurs années, ils devaient avoir une certaine forme de routine, une vie similaire à la leur bien qu’ils avaient probablement des objectifs bien différents. Les Naoris vivaient en communion avec la nature, il aimait cette nature, Ashiri savait que beaucoup d’odysséen essayaient, à leur niveau, de faire revivre une partie de la technologie.

Rürik posa son regard sur son amie, l’œil vif, appréciant visiblement d’être de retour à leur point d’observation. A dire vrai, Ashiri ne boudait pas son plaisir non plus, sourire aux lèvres. « Je me demande si leur vie là-haut était bien différente de celle qu’ils ont maintenant, ici. ». Ashiri observa son ami avec une certaine curiosité, elle avait beaucoup à dire là-dessus même si cela mettrait en lumière le fait qu’elle connaissait au moins un odysséen, cela dit ce n’était pas un crime. « Je n’ai aucun doute là-dessus. Là- haut, leur survie dépendait de la technologie, aujourd’hui, ils ne peuvent compter que sur la nature qui leur était plus ou moins inconnu. ». Pas totalement inconnu mais, ils n’avaient pas conscience à quel point la Terre pouvait être hostile, dure, violente. La nature était reine et elle prenait la vie si elle le décidait, elle comblait les vides et bousculait les terrains connus. « Et puis imagine, ils se retrouvent face à une poignée de gosses qu’ils ont sacrifiés, des gosses qu’ils ont trahis. J’imagine que ce n’est pas facile de vivre avec ça non plus. ». Pour eux les enfants en bonne santé était une telle bénédiction que ce sacrifice semblait presque impardonnable mais, pour eux, c’était une option de survie, les grossesses étaient limitées. Ils avaient vraiment vécu dans deux mondes diamétralement opposés. « Il y a tellement de choses auxquelles ils doivent encore s’adapter… comment tu penses qu’on tiendrait nous, dans le ciel ? ». Ashiri reposa son regard sur son ami, curieuse de voir comment il imaginait les choses, lui qui aimait tant les étoiles. Ashiri aurait probablement préféré mourir que de finir par vivre dans cet espace clôt, au milieu du vide.



☾ anesidora

avatar
08/08/2018 Cocopix - 53 Kit Harington Lux Aeterna Apprenti conseiller chaman Naoris (forêt) 42


Sujet: Re: time for a new adventure. (Rürik)
Sam 15 Sep - 20:39


Time for a new adventure

Le regard suivait les gardes à l’extérieurs. Tout me paraissait si calme dans ce campement, de là où je me trouvais. Et je me mis à réfléchir à quel mal pouvait bien ronger Wyatt pour qu’il s’isole ainsi. J’aurais compris que des tensions nous éloignent ou que la tête n’y soit pas, mais rien ne semblait indiquer que le Peuple venu du Ciel s’était trouvé des problèmes. Alors je soupirai, longuement, mais discrètement. J’étais frustré de ne pas en savoir plus sur mon ami et je sentais que l’inquiétude prenait un peu de place dans mon cœur pour que je me concentre comme je le devrais. Rowena avait dû m’y reprendre plus d’une fois. Et ce n’était pas dans mes habitudes.

Puis vinrent les questions et Ashiri me répondit, sans gêne, comme elle l’avait toujours fait jusqu’à maintenant. Je sentais de l’expérience dans ses affirmations, plus que de simples observations lors de nos rencontres avec le Conseil. Avait-elle, elle aussi, un ami au sein du clan ? Après tout, nous venions ici assez régulièrement, des amitiés pouvaient se former comme ça, par un simple hasard, comme Wyatt et moi. Je la regardai un instant, alors qu’elle parlait et je souris. Je retrouvais les paroles des Enfants du Ciel. Elle avait dû recevoir ces explications mais je ne le relevai même pas. Elle dévia sur l’autre groupe, ceux envoyé plus tôt et mon sourire s’effaça un instant. Je n’avais jamais compris comment un peuple pouvait envoyer tout un groupe de jeunes adultes sans vraiment savoir si leur survie serait assurée. Ils avaient condamné leurs enfants. Chez nous, la descendance était bien trop importante pour que nous osions seulement penser à les sacrifier. Mais le contexte était totalement différent, évidemment. Mais je ne le comprenais pas pour autant. « Je ne les comprends pas parfois. Imagine si le Grand Chef décidait de nous exiler à cause d’une surpopulation. Crois-tu vraiment qu’ils avaient vraiment tout essayé avant ? » Des accusations cachées derrière une question. Je ne reconnaissais pas mes paroles. Alors ma tête se baissa un instant avant de chercher les alentours, la honte faisant son petit bout de chemin vers mon cerveau. Je ne parlais jamais en mal des autres, mais cette situation m’avait plus d’une fois fait réfléchir, réfléchir à la place de ces hommes sur notre Terre. Elle était autant la leur que la nôtre, mais après tout ce temps passé au milieu des étoiles, la connaissaient-ils réellement encore ? Comme le disait Ashiri, la nature leur était inconnue. A part ce qu’ils avaient appris dans leur maison de métal dans le ciel, ils n’avaient jamais rien connu de concret. La nature, ils en connaissaient la théorie, mais la pratique était toujours bien loin de ce qu’ils pouvaient penser. Y remettre les pieds après tout ce temps créerait-il de nouveaux problèmes ? La détruiraient-ils celle-là aussi ?

Mais mon amie me retourna finalement la situation. Et si nous, nous habitions dans le ciel. Les yeux se perdirent un instant dans le vague, pensifs. Ma passion des étoiles était connue, vivre parmi elles me comblerait très certainement, mais… et le reste ? Je restai ainsi quelques secondes, réfléchissant, avant de reprendre mes esprits et retrouver le regard de l’apprentie. « On tiendrait un temps je pense. Mais vivre tous dans un endroit si confiné, sans l’air que nous connaissons ? Personnellement, je deviendrais fou. J’adore les étoiles, mais j’adore notre forêt. Les bruits, les senteurs, j’en ai besoin au quotidien. Imagine vivre dans un endroit aussi neutre que leur maison de métal. Tu l’as bien vue toi aussi. » Les visites dans le clan nous avaient bien montré leur fonctionnement, leur habitat. Tout avait sa place, tout était organisé. Chez nous aussi, mais tout me paraissait plus stricte ; noir ou blanc, pas de gris. « Et toi ? Tu penses que tu t’y ferais à une vie là-haut ? » Le sourire revint doucement.

Spoiler:
 
Codage par Libella sur Graphiorum

avatar
03/05/2018 Margot. 378 Karrueche Tran likeanewday, Elow de mon coeur (avatar) Apprentie conseillère druide (notion de soin et orateur/diplomate) Naori 30


Sujet: Re: time for a new adventure. (Rürik)
Mer 26 Sep - 18:47





time for a new adventure

with a friend

« Je ne les comprends pas parfois. Imagine si le Grand Chef décidait de nous exiler à cause d’une surpopulation. Crois-tu vraiment qu’ils avaient vraiment tout essayé avant ? ». Ashiri regarda son ami avec une certaine surprise, lui qui était habituellement si ouvert semblait les juger quelque peu sur cet aspect. Ashiri pouvait comprendre, elle ne le blâmait pas pour cela alors quand elle vit la honte apparaître sur son visage, briller au fond de ses prunelles, elle posa une main amicale sur son épaule. Elle lui offrait un sourire compatissant, il n’avait pas besoin d’avoir honte de ses pensées, pas avec elle. « Je crois qu’ils pensaient sincèrement avoir tout essayé en tout cas. ». Elle laissa un instant de silence avant de reprendre. « De notre point de vue, c’est un acte insensé mais, je crois qu’ils connaissaient une réelle crise là-haut. Et si ta survie en dépendait, tu préférerais prendre la vie de la brebis en pleine santé ou de l’agneau condamné ? ». Elle n’attendait pas de réelle réponse Ashiri, elle articulait seulement sa pensée. « Je crois que certains se sont dit que c’était une chance pour eux, une infime chance de survie alors même qu’ils étaient condamnés à mourir. ». Un espoir très mince mais elle n’avait aucun doute sur le fait qu’il avait existé et les évènements prouvaient que cet espoir n’avait pas été vain, ces gamins vivaient. « Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi le peuple du ciel tenait à attendre un certain âge pour les jeter dans les étoiles. C’était des ressources perdues, pour un résultat similaire. ». Ashiri n’était pas sans cœur mais elle pensait de manière logique, tuer un enfant ou un jeune à peine majeur n’était pas moins écœurant, pas moins douloureux. Elle ne comprenait pas à quel moment ces hommes avaient pensé que cela était une bonne idée. Cela n’avait aucune logique de survie, cela rendait la sanction presque plus cruelle, dénouée de sens.

L’apprentie interrogea alors son ami sur ce qu’il pensait d’une vie là-haut, pour eux. Elle le voyait songeur et à vrai dire, elle aussi se perdait dans ses pensées. Son cœur semblait terriblement douloureux à la simple idée de quitter cette Terre, d’être loin de cette nature. Elle ne parvenait pas à s’imaginer vivre au milieu des étoiles, pourtant, n’était-ce pas une partie intégrante de l’univers, de la nature ? Elle savait qu’elle avait tort de réfuté cette idée mais elle avait besoin de la cime des arbres, des tempêtes, des animaux, elle avait besoin de se sentir libre. « On tiendrait un temps je pense. Mais vivre tous dans un endroit si confiné, sans l’air que nous connaissons ? Personnellement, je deviendrais fou. J’adore les étoiles, mais j’adore notre forêt. Les bruits, les senteurs, j’en ai besoin au quotidien. Imagine vivre dans un endroit aussi neutre que leur maison de métal. Tu l’as bien vue toi aussi. ». Elle hocha doucement la tête, l’espace d’un instant, en pensant à cette prison, elle en venait presque à penser qu’il valait mieux une vie d’esclave dans la cité Rahjak. Elle balaya cette idée bien vite en se disant qu’il n’y avait pas de raisons de comparer deux enfers. « Et toi ? Tu penses que tu t’y ferais à une vie là-haut ? ». Ashiri posa son regard sur l’horizon avant d’ouvrir la bouche. « Non, je pense que je préfèrerais mourir. ». Elle en était même certaine. Peu de situations pouvaient faire abandonner la vie à Ashiri mais celle-ci en était une. « Je ne veux pas vivre pour survivre, je ne veux pas vivre loin de nos racines et je prie pour qu’aucun homme n’ait à vivre là-haut, jamais. ». En partie parce que cela laissait entendre qu’il y aurait un autre désastre.




☾ anesidora


HJ:
 

avatar
08/08/2018 Cocopix - 53 Kit Harington Lux Aeterna Apprenti conseiller chaman Naoris (forêt) 42




Time for a new adventure

Sa main se posa sur mon épaule, m’indiquant qu’elle comprenait ce que j’essayais d’exprimer, que je n’avais pas à en avoir honte. La tête se releva donc alors qu’Ashiri reprenait la parole, m’exposait son point de vue. Et j’hochais la tête à ses paroles, partageais sa pensée. « Tu as raison. » Il était vrai qu’entre mettre tout un peuple en danger ou sacrifier ceux qui s’étaient déjà sacrifiés eux-mêmes, le choix était vite fait. Mais je persistais à penser qu’ils ne méritaient tout de même pas le bannissement, une potentielle mort. Déjà, comment être sûr qu’ils étaient tous coupables. La justice n’avait-elle pas parfois des failles ? Je pouvais cependant comprendre qu’en temps de folie, la réflexion ne se portait pas autant loin qu’à l’accoutumée.

Et puis l’apprenti laissa une autre question en suspens et je me surpris une nouvelle fois à me perdre dans mes pensées. Un léger soupir se fit entendre alors que je me baladais dans les méandres de l’imaginaire. Elle soulevait un point, Ashiri. Pourquoi attendre ? Pourquoi ne pas les avoir envoyés directement ? Qu’attendaient-ils ? « Peut-être que justement, ils attendaient d’avoir tout essayé, d’être bien sûr que c’était la dernières solution. » Je ne pensais toujours pas qu’ils avaient tout essayé, mais je n’étais pas là lors de cette discussion. Je n’avais pas tous les détails de la situation en main. « Ou peut-être que c’est encore une autre de leurs coutumes. Que jusqu’à un certain âge ils n’auraient pas eu le droit, selon leurs lois. » Même s’ils pouvaient changer leurs lois s’ils le souhaitaient, il y avait des mœurs qui ne pouvaient être brisées. De vieilles lois implicites ou pas que la simple idée de les briser ferait se soulever un peuple entier. Il y en avait également des règles comme ça chez les Naoris. Tous les peuples en possédaient.

Puis elle m’avoua ne pas vouloir vivre là-haut, plutôt mourir. Il en fallait beaucoup pour qu’Ashiri ne préfère la mort à autre chose. Ce sujet lui tenait donc à cœur. « La Terre sera toujours mieux à une vie dans les étoiles. » Je soupirai une nouvelle fois et me replaçai face à mon amie, posant mon regard vers le Peuple du Ciel. « Prions pour que la Terre ne nous rejette plus jamais. » Car elle l’avait décidé autrefois. C’était elle qui avait dit « assez ». Elle avait posé un stop et avait implosé. Elle s’était débarrassée de ce qui l’a détruisait à petit feu et avait enfin pu renaître, plus belle, plus vraie. Je l’aimais cette seconde Terre, ce second souffle. Elle avait ses défauts, mais c’était ces défauts-là qui la rendait belle.

Le regard perdu parmi les Enfants du Ciel, je posai une nouvelle question à Ashiri, sans tourner la tête. « Penses-tu qu’ils se rendent compte de la chance qu’ils ont d’avoir pu revenir ? » J’avais déjà eu cette discussion avec Wyatt et je n’avais pas toujours l’impression qu’il réalisait que c’était la Terre qui lui avait permis de revenir.
Codage par Libella sur Graphiorum

Contenu sponsorisé



 

time for a new adventure. (Rürik)

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» [Partenariat] Warriors Cats Adventure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: welcome to hell :: Aux alentours de l’Odyssée-