Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Wyatt ☁ « chasing fireflies »
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Modo
avatar
01/08/2018 Totoro's Child. TC Jones. 345 Rami Malek Ma Reine d'amour ♥ - imaginarium - ariana grande, breathin Conseiller Odysséen. - Botanique & Zoologie. Dana 755
Modo


Sujet: Wyatt ☁ « chasing fireflies »
Mer 1 Aoû - 1:28

Code:
✜ [color=firebrick]Rami Malek[/color] → Wyatt Sheperd

SURNOM
Aucun. Wyatt trouve que son prénom est suffisamment court comme ça. Il n'aime pas spécialement les familliarités, en plus. Et puis, à quoi bon doubler les syllabes quand on est capable d'articuler correctement ? S'il n'a pas choisi son prénom, il le respecte et attend des autres qu'ils en fassent autant.   
ÂGE
37 ans.
ORIENTATION SEXUELLE
Il s'en fout un peu, Wyatt. Pas spécialement de genre si ce n'est la nature, la planète et toutes ses merveilles. Il a connu quelques amourettes pour tenter de rentrer dans le moule mais il a brisé le cœur de celles qu'il a touchées. Parce que c'étaient pas elles, son intérêt, c'était plus grand, plus loin. Amoureux des étoiles, de l'herbe qu'il frôle le matin, de l'air qu'il respire et même des nuages toxiques. Il a pas de place dans son crâne pour ce genre de trucs, ou alors il s'en laisse pas. Peut-être un peu des deux, peut-être qu'il apprendra. Mais pour le moment, il a encore trop de choses à faire et à découvrir ici pour se permettre d'étudier ce qu'il connait déjà, l'humain, son corps et son cerveau.
SITUATION AMOUREUSE
Marié à sa passion. Wyatt est comme un gamin qui tombe amoureux depuis qu'il a foutu les pieds sur la Terre. C'est un peu comme si, sur l'Odyssée, il savait que l'amour existait, il le sentait mais sans jamais avoir pu y toucher. Depuis qu'il peut, il ne s'en lasse pas. Il passe son temps en vadrouille, ne dort pas suffisamment. Parfois il oublie de manger, bêtement. Mais il s'en fout, il aime passionnément, follement. Il se dévoue corps et âme, Wyatt. Et puis, comme tout amoureux, il défend celle qui détient son cœur avec un grain de folie dans les yeux. Il sait pas s'arrêter, rationaliser. Il écoute pas, quand il s'agit de la Terre. Il veut qu'elle reste belle, qu'elle reste aussi parfaite qu'elle l'est. Wyatt ne supporte pas qu'on touche à sa bien aimée, quitte à se faire traiter de cinglé.

MÉTIER / FONCTION
Conseiller à l'Odyssée. C'est pas vraiment un choix, en fait. Wyatt il est avant tout biologiste, géologiste. Il a jamais su choisir, la nature a trop à offrir. Et ça, c'est le pourquoi il a accepté de prendre la place, le jour de son retour. C'est parce qu'il veut que le monde entier comprenne, qu'il apprenne. Il veut que la nature soit aussi belle aux yeux de tous qu'elle l'est aux siens. Que l'homme ne reproduise surtout pas ses erreurs passées et qu'il arrête de maltraiter sa bien aimée. Wyatt veut envers et contre tout cette harmonie qu'il fantasme. Il se bat pour ses idéaux et honnêtement, rien ne l'arrêtera, sauf la mort, peut-être même pas.  
APTITUDE(S)
Wyatt est forcément doué en botanique et s'il n'en  exerce aujourd'hui pas le métier c'est vraiment sa passion et tout ce qui définit sa vie. Tout comme la zoologie d'ailleurs. Il peut vous faire des listes entières et vous sortir des caractéristiques dont vous n'avez strictement rien à faire. Mais au final, si toutes ses aptitudes l'aident dans sa vie quotidienne, le problème c'est surtout qu'il n'a pas forcément la diplomatie et le tact nécessaire pour exercer sa fonction actuelle. Il rêve de nature, d'étude de cette dernière et pas vraiment de dîners autour d'une table et encore moins de réunion. Ou alors peut-être en plein air, histoire de faire un compromis. 
Il est capable de s'adapter à n'importe quel environnement rapidement. Wyatt se tait, il observe, il écoute et il regarde. Il apprend, reproduit jusqu'à devenir un parfait simili. Il ne veut tellement pas brouiller la nature qu'il cherche à la recopier, encore et encore. Il peut citer des noms d'arbres, d'animaux, de cailloux, de tout ce qui existe sur terre. Il a tout appris dans les archives, il a mémorisé tout ce que son cerveau pouvait encaisser. Une encyclopédie de la nature à lui tout seul, le gosse adore ça et il peut en parler des heures. C'est sans doute la seule façon de le rendre réellement sociable, d'ailleurs. Le lancer dans ce qu'il connait, ce qu'il sait faire.
Il est toujours en quête d'apprendre, d'ailleurs. En particulier des Naori, tribu qu'il a adorée par ses valeurs et ses savoirs. Wyatt est éreintant pour celui qui lui attire l’œil. Il ne sait pas s'arrêter, veut tout savoir, tout connaître, comme si sa vie en dépendait.
Il a une empathie rare, aussi, cet idiot. S'il est pas vraiment capable de montrer ses sentiments lui-même, il est capable de les observer chez les autres. Humains, animaux, plantes, terre. Wyatt regarde et il s'enivre de ce qu'il voit. Il se blesse bêtement, à regarder les gens. Il ressent parfois leur peine sans la comprendre, parfois leur joie sans s'y attendre. Il aime ça, Wyatt, ressentir, plus qu'analyser. Il aime voir des réactions non préparées, il aime aider, même s'il sait pas toujours comment ça va tourner. Il pense à bien, souvent, il prend juste pas assez le temps.
Et puis il est susceptible, en plus. Pas forcément à cause des autres, à cause de tout en vérité. Parce que Wyatt il prend tout trop à cœur, surtout ses rêves de grandeurs. Il se fait mal, à vouloir absolument convaincre le monde, il prend mal aussi, qu'on l'écoute pas, qu'on le comprenne pas. Parce qu'il est persuadé que s'il se faisait mieux comprendre alors il n'y aurait pas de débat, tout le monde irait dans son sens.
Idéaliste et impulsif, toucher à ses rêves c'est toucher à son essence, à son âme. Il voit tellement grand que parfois, il veut tout envoyer bouler. Hurler que les autres comprennent rien, qu'ils essaient pas. Il a peur, au fond, peur de pas réussir, de pas être sur la bonne voie même s'il y croit.
Rêveur, tellement rêveur que parfois, il y risque sa vie. Il s'aventure tête baissée n'importe où. Il fonce, tant qu'il y croise un bout de son rêve, dans la direction qu'il pointe. Wyatt n'arrive pas à se poser, à rationaliser, peser le pour et le contre. Il se précipite quitte à se brûler les ailes. Parce qu'il est impatient, impatient que le monde évolue et que la nature qu'il découvre enfin ce qu'il s'est imaginé pendant trop d'années. Il est curieux, volontaire, surtout pour tout tester lui même. Il n'est pas foutu de rester en place, il y a trop à voir et à savoir.
Wyatt, au fond, c'est un rêveur. Un mec qui a grandi dans une cage de fer en s'imaginant l'odeur du vert. Il a tellement rêvé qu'il s'y est perdu, dans sa propre réalité. Il arrive pas à mesurer les bonnes priorités, il arrive pas à savoir ce qu'il faut faire passer avant, au même niveau ou après. Parce que dans sa réalité à lui, y a que la nature et ce qu'elle offre. Le reste, ça passe après, tout passe après. Quitte à s'y oublier, à oublier de respirer.
+ Comment se passait ta vie, ton quotidien sur l'Odyssée ? Quelles étaient tes fonctions ?


C'était pas une vie, celle de l'Odyssée. Voilà ce qu'il pense, en vérité. L'Odyssée c'était de la survie, un truc par lequel t'es obligé de passer avant d'enfin apprendre à vivre pour de vrai. Il a jamais été malheureux pour autant, juste pas vraiment heureux. Petit, il cherchait à voir la Terre à travers des vitres. Il en rêvait la nuit et puis, elle l'a envoûtée. Il s'est laissé emporté, il a pas voulu choisir, il a pris le pack tout option. Tout savoir, tout apprendre. Le problème, c'est que sur l'Odyssée, les livres avaient beau être complet, ce qu'il avait sous la main s'est vite avéré limité. La serre, il y donnait des coups de main à défaut de pouvoir trouver mieux. Il a très vite tout appris de ce qu'elle renfermait et lui, il sentait son cœur sur le point de sortir de sa cage thoracique pour se barrer sur Terre, sans lui. On s'emmerde, ici. On a fait le tour, tout vu, tout appris. Il a beau plonger le nez dans les archives et leurs petits secrets, tout ça ne reste que théorique, lui ce qu'il veut, c'est de la pratique. Il veut toucher, découper, effleurer, sentir, apprécier. Il veut la vivre, pas l'imaginer. Il était presque devenu invisible sur l'Odyssée en vérité. Toujours la tête dans les bouquins et les yeux rivés sur la Terre. Il s'est rendu utile tant qu'il pouvait mais à économiser ses forces, sa parole et même sa mémoire pour le jour où il frôlerait le sol de sa bien aimée. Parce que ce jour finirait par arriver, il le savait, il en rêvait.  

+ Ton opinion sur les cents envoyés sur Terre, et sur les relations actuelles que vous entretenez avec eux ?


Wyatt ça lui passe un peu au dessus, tout ça. Du moins la plupart du temps. Il oublie les cent, il oublie un peu toutes ces choses. Faut dire que lui, si on avait fait une liste de volontaire il aurait signé plutôt douze fois qu'une. Alors il comprend pas trop, pourquoi ils sont en colère, pourquoi parfois, c'est sûr ceux restés là haut que tout semble retomber ? Ils ont connu sa Terre, celle qui le fascine. Mais après, faut dire que Wyatt il a pas tout suivi, il a les oreilles trop prises par ses propres pensées pour écouter les rumeurs et ce qui a pu se passer. Pourtant, parfois, lorsqu'il écoute, lorsqu'il prend le temps d'observer les uns et les autres il se dit que c'est dommage. Dommage que tout ne soit pas plus simple, qu'ils puissent pas parler simplement. Écouter la nature et s'écouter eux mêmes. S'épauler, et puis prendre le temps d'apprendre des autres. Les gamins sont là depuis plus longtemps, le brun veut écouter leur expérience et apprendre de leurs erreurs, de leur méfiance. Il est au dessus de tout ça, pour lui, la vie hors de la Terre c'est un passé lointain, il a autre chose à faire que s'occuper de ces histoires qui lui passent au dessus, de trop loin. Il aimerait qu'ils profitent tous ensemble de ce que leur vie leur offre : un nouveau départ. Une terre et des possibilités infinies. Il est persuadé d'ailleurs que si les tensions étaient plus apaisées, ses desseins à lui prendraient encore plus d'importance. Parce qu'il a raison, pas vrai ? Pour s'en sortir, pour être heureux, faut juste vivre en harmonie et apprendre, comprendre la nature ? Ce serait con, n'est-ce pas, que l'humain gâche tout encore une fois ?  

+ Comment as-tu réagi en voyant la Terre pour la première fois quand tu as atterri ?


Il a voulu prendre ses clics et ses clacs et dire adios muchachos ? Plus sérieusement, il a très bien réagi à la Terre, trop bien même. Il avait des étoiles plein les yeux et il voulait courir sans s'arrêter. Wyatt il s'en foutait un peu des trucs pratiques style « on survit comment ? », ça lui semblait pas très important tant qu'ils étaient là et vivants. Mais justement, ça a été le petit couac de l'histoire. Ils étaient pas tous arrivés en vie, les troupes étaient pas en bon état, fatiguées, brisées et usées du voyage. Alors il a fermé les yeux un peu, pour oublier sa bien aimée. Il s'est concentré sur ses camarades, leurs regards qui lui bousillaient le cœur encore et encore. Il a aidé, au maximum qu'il pouvait. Un peu comme un robot, il a suivi les ordres et s'est mis totalement de côté. Il a tenu quelques mois, des mois à soutenir, se rendre probablement plus utile qu'il ne l'avait jamais été. Et puis, un matin, il a vu que le monde allait mieux, il avait plus le cœur serré à les regarder. Donc il est parti, il les a laissé pour se retrouver et retrouver sa bien aimée. Wyatt rêvait de Terre depuis tout petit et il n'a pas été déçu une seule seconde. Il l'aime et sous aucun prétexte il ne la quittera.

+ En toute franchise, des regrets sur ta vie, et certaines actions avant d'arriver ici ?


Il regrette de pas avoir su pour l'expédition des Cent. Il regrette de pas s'être faufilé à bord et de pas avoir découvert la Terre avant. Peut-être qu'il regrette un peu de pas avoir su communiquer correctement avec ses parents, de savoir un peu mieux parler sentiments. Il a jamais fait du mal volontairement mais il en a fait beaucoup, par son détachement. Parfois il se dit qu'il aurait pu apprendre à dire « pardon » un peu avant. Mais ça, se sont des pensées qui prennent une fraction de seconde dans son crâne d'amoureux transit. Il n'a pas le temps de ressasser le passé, de se faire plus de mal avec du passé sur lequel on peut plus rien changer. Alors il oublie, il essaie de s'améliorer. Il a appris des Naoris, appris que la communication avec les autres dépassait ce qu'il avait toujours connu. Il a de l'espoir, le brun, parce que si la Terre a survécu à trois guerres mondiales, si les hommes ont survécu suspendus dans le ciel pendant trop d'années, alors y a pas à avoir de regrets, juste à pas recommencer, apprendre et avancer.

+ Ton opinion sur les terriens ? En as-tu déjà rencontré ? Penses-tu que le déménagement de camp (cf intrigues) est une bonne chose pour une meilleure entente avec les tribus ?


Il est fasciné par les terriens, forcément. S'il pouvait ils les harcèleraient tous de questions, un par un, pour en savoir plus sur la vie sur Terre et tout ce qui s'est réellement passé pendant que lui était enfermé dans sa prison de fer. Ceci dit, Wyatt n'est absolument pas d'accord avec toutes les pratiques qu'il entend. Certains ont des esclaves et s'expriment par la violence. Ils n’hésitent pas à abîmer la faune et la flore pour leurs intérêts personnels. Le biologiste ne comprend d'ailleurs pas, pour être franc. Il ne comprend pas que ces hommes qui ont connu la planète dans un de ses pires états, qui ont vécu l'horreur pendant des années ne prennent pas en considération les erreurs passées. Pour autant, lors de ses expéditions et depuis le déménagement du camp il a découvert des gens extraordinaires. Profondément touché par certaines personnes, leurs valeurs et leurs connaissances, il aimerait passer au dessus de tout à priori et que la communication se fasse pour le mieux avec tout le monde. S'il ne parle pas encore la langue locale comme il en rêverait, Wyatt l'écoute avec une attention folle et s'entraîne à l'apprendre, encore et encore. Il rêve d'une communication parfaite, toujours dans le même but : réunir tout le monde sous le même avis, le sien. Parce qu'il reste persuadé que peu importe les horizons, les histoires, les passés et même les rancœurs, si tout le monde entendait réellement ses intentions, tout le monde irait dans son sens. Parce que c'est la meilleure solution, pour les hommes, quel qu'ils soient, comme pour la planète, sa belle planète.

+ Qu'apportes-tu à la vie au campement ? Quelles sont les tâches que l'on t'attribue habituellement ? Voudrais-tu quitter les tiens maintenant que tu vis sur Terre ?


Wyatt fait partie du Conseil, du coup, il participe à la vie du campement parmi les têtes pensantes mais il est évident qu'il ne fait pas que ça. S'il ne part plus aussi longtemps qu'il l'a fait au printemps 2116, il ne reste jamais sur place bien longtemps. Wyatt vadrouille, il bouge sans cesse. Il étudie la nature, prend des notes sur tout et rien. Il essaie aussi d'établir un contact avec les tribus d'ici, il n'a d'ailleurs jamais autant fait d'efforts de sociabilisation que depuis son arrivée sur Terre. Il essaie de les comprendre eux aussi, les étudie comme il étudie tout l'inconnu qui les entoure. Depuis leur arrivée, Wyatt a déjà rempli des tas de bouquins, corrigé les faits inexacts qu'il avait pu apprendre sur ceux de l'Odyssée. Il repart de zéro, corrige son cerveau et écrit le tout sur du papier pour que rien ne se perde. Il essaie d'être le plus exact possible, n'hésite pas à se corriger lui-même. L'homme veut absolument récolter le plus d'informations possibles. C'est la chose la plus importante pour lui, parce qu'il le sait, il l'a appris : L'homme a peur de l'inconnu, il fait des erreurs monstrueuses lorsqu'il y a de l'incompréhension dans le tableau. C'était déjà le cas bien avant eux et c'est encore le cas aujourd'hui. Les dires des Cent comme des Naori le prouvent, ce sont les malentendus qui créent les plus grands drames. Et plus Wyatt apprend, comprend et transmet, moins cela risque d'arriver, pas vrai ?

+ Des angoisses/craintes/phobies/problèmes de santé à signaler?  


Il a peur de manquer de temps. De pas avoir une vie assez longue pour tout observer, comprendre et apprendre. Il a peur d'avoir déjà trop perdu de temps, aussi. Il a peur que ces stupides confrères gâchent tout et ruinent la Terre une bonne fois pour toute. Il a peur que la Terre en ait marre et qu'elle se laisse mourir sous leurs pieds. Il a peur que l'avenir ne tourne pas en sa faveur et de devoir observer l'homme tout détruire et tout saccager, une fois de plus. Peur d'être à nouveau dans une cage de fer. Il a peur des petits espaces maintenant qu'il a découvert le grand air. Il y arrive plus, il a l'impression de manquer d'air. Il n'a probablement pas suffisamment peur de la Terre, par contre, c'est proche de l'inconscience parfois, trop dangereux pour lui.
Et puis, pour sa santé, il a une cicatrice qui lui traverse le bras, partant de la clavicule jusqu'au coude. C'est un vestige d'une de ses premières expéditions, il a foncé tête baissé sur une plante qu'il ne connaissait pas et s'est vautré de tout son long, des épines lui traversant la chair. Il s'est recousu mal, seul et à continuer d'avancer, c'était quand-même pas un petit bobo qui allait le stopper. Résultat du compte, l'homme n'étant ni médecin ni couturier, il a une cicatrice dégueulasse dont il se fout et qui pourtant, attire facilement l’œil de celui qui le regarde. Et le pire, c'est que si c'est la première, il est conscient que ce ne sera certainement pas la dernière.

+ Le QCM THien pour vérifier que tout est bien compris. Pour cocher la bonne réponse, mettez checked après "checkedbox" (comme ceci : "checkbox" checked>), dans le code. Il n'y a qu'une seule bonne réponse par question. Veuillez ne pas enlever les balises hide.


Y a pas de saison, pas de vraies, dans l'espace. Le temps il passe et il se ressemble, encore et toujours. Alors quand Wyatt a pointé le bout de son nez, il faisait ni trop chaud, ni trop froid. C'était un jour comme un autre, quoi. Enfin, ses parents ils étaient content, il avait l'air assez solide le gamin. Donc potentiellement pas trop d'ennuis à l'horizon. Ils avaient des rêves pas trop grands, les parents. En vrai eux, ils voulaient juste faire un peu comme tout le monde, perpétuer la race dans la cage de fer, alors ils ont fait Wyatt. Ils l'ont aimé, lui ont donné tout ce qu'ils pouvaient. Sauf que c'est limité, tout ce qu'on peut, dans une cage au milieu de rien.

Le gamin s'est jamais mal comporté, il a toujours suivi les règles. Pas parce qu'il y tenait, pas parce qu'il y croyait mais parce qu'il avait déjà pu observer la terre à travers les vitres transparentes. De loin, elle est sublime, qu'il se dit, alors qu'est ce que ça doit être dessus ? C'est à peine debout qu'il commence à penser comme ça. À chercher à l'atteindre du bout de ses petits doigts. Il veut péter les vitres et l'attraper à pleine mains la planète bleue. Il le fait pas, évidemment. Au lieu de ça, il la contemple, longtemps, il laisse de la bave sur les carreaux et puis il se fait des torticolis. Il s'en fout un peu et dès tout petit, ce qui l'intéresse c'est d'en apprendre plus sur elle, et elle seule. Ses petits camarades l'intéressent pas trop, ils s'en foutent un peu, ils disent qu'elle ressemble à un ballon.

Qu'est-ce qu'on s'en fout, d'un ballon. Ils ne voient pas sa beauté, ses nuages qui se forment, se déforment. Ses lueurs et ses couleurs. Ils ne voient pas son charme, peut-être parce qu'elle est comme ça rien que pour lui. Wyatt se plonge dans les livres sans s'arrêter dès qu'il arrive à les comprendre et les assimiler. Il ne veut pas jouer, il veut voir la serre. Il écoute les grands, il les regarde avec des billes tellement grandes qu'on peut y lire tout son amour. Des étoiles plein les yeux, des papillons plein le ventre alors qu'on le laisse toucher à quelques échantillons sans les abîmer. Il tombe définitivement amoureux, ne voit que par ça, pour ça. Il se perd constamment entre l'observation et l'apprentissage et il en oublie un peu de regarder ce qui l'entoure.

Il se persuade qu'il sait déjà tout sur ce qui est à côté de lui. Il sait tout sur ses parents, gentils, aimants. Tout sur les autres, les grands qui travaillent à la serre, ultra intelligents et les autres pas forcément intéressants. Il se persuade que c'est suffisant et qu'il a pas besoin d'en savoir plus. Et puis, il grandit. Ses parents se disent qu'il va finir par décrocher le nez de ses bouquins mais non, Wyatt n'arrête jamais. Alors ils sont tristes, un peu inquiets. Et puis il le voit bien, le brun. Il voit la peine dans leur regard, il sent son cœur qui se serre quand il voit le sourire triste de sa mère. Alors il cale une place dans son emploi du temps surchargé, celle de la vie en société. Il aime pas ça, il comprend pas, il perd du temps mais il le fait pour pas blesser ceux qui l'ont créé lui, ceux qu'il aime depuis tout petit.

Il rencontre des amis, des filles qui tombent sous son charme de sale gosse trop instruit. Il en embrasse une, va plus loin avec une autre. Il frôle les courbes par principe plus que par intérêt. Quand il laisse sa main glisser dans le dos d'une rousse, c'est la Terre qu'il voit dans ses yeux. Mais c'est pas trop grave sur le coup, parce que ses parents sont rassurés, et puis pendant un temps ça semble suffire et rouler comme ça. Sauf qu'il avait pas mesuré la part d'attachement, l'idiot. Il s'était dit que vu les histoires des garçons, c'était pas trop grave de coucher avec une fille sans être attaché. Quelle erreur, une claque après une autres. Des torrents de larmes les uns après les autres. Elles usent de l'oxygène à devenir hystériques et lui, il comprend pas pourquoi elles répètent les unes après les autres « qu'elles le pensaient pas comme ça ». Il a un peu mal de les voir pleurer, il comprend pas comment elles peuvent être si brisées. Il se détache, se dit que c'est probablement la faute à l'adolescence, un truc du genre. Et il replonge rapidement dans les bouquins, cette fois il en sortira plus.

Il a grandi, Wyatt. C'est lui maintenant qui travaille à la serre. Lui qui tend les mains aux gamins hauts comme trois pommes qui veulent savoir comment ça marche. Il parle pas beaucoup mais il apprend et cherche à transmettre un peu aussi, comme il peut en tous cas. Il s'ennuie, vraiment beaucoup. La serre il en a fait le tour et elle n'a plus de surprise. Il a perdu les étoiles dans ses yeux lorsqu'il s'y rend. Il a perdu cette flamme qui brûlait dans son ventre. Les seules étoiles qui restent, comme un mince espoir, c'est lorsqu'il observe la Terre, la magnifique. L'espoir fou d'y aller, de fouler le sol de ses propres pieds.

Et puis, l'espoir devient lentement réalité lorsque les Cent sont envoyés sur la planète. Il a les yeux qui se ré ouvrent en grand, il sourit lorsqu'il se lève le matin. La serre et les gens l'intéressent toujours aussi peu mais l'idée de fouler la Terre ça le maintient vivant, tellement vivant. Il cherche des renseignements sur la mission, comment ils vont par principe, comment c'est là bas, parce que ça doit être fantastique. L'année qui a passé a à la fois été la plus longue et la plus courte de son existence. Il avait bien compris que s'ils envoyaient les premiers la suite ne tarderait pas. Et lui, il l'aurait voulu le lendemain de leur arrivée, la suite. Alors il a attendu, il a compté les jours alors qu'il n'y avait pas de date prévue au début. Et puis vient l'urgence, la catastrophe et les mouvements de panique. Tout le monde flippe, se demande s'il va mourir alors que leur arrivée sur Terre va s'effectuer de la pire manière possible et Wyatt, il a un sourire jusqu'aux oreilles.

La Terre. La belle et grande Terre. L'atterrissage est une catastrophe et pendant quelques secondes il s'en fout complètement. Il a l'air du dehors, le vrai, qu'il respire à plein poumons. Capable de se shooter à l'oxygène jusqu'à la fin de ses jours et de s'en contenter. Il est bousculé dans son rêve éveillé lorsqu'il réalise que finalement, l'horreur dont tout le monde avait peur s'est un peu produite. Alors il ferme les yeux, il quitte sa belle sans même lui avoir dit bonjour correctement. Wyatt se concentre sur les autres, pour une fois, les morts et les vivants. Il aide comme il peu, donne des coups de main ci et là. Il s'acharne à ne plus rêver, ne pas laisser son œil se perdre sur une des merveilles que lui offre sa belle.

Et puis les temps changent, le monde se stabilise, du moins, à ses yeux. Son camp a rencontré des natifs, les Naoris et puis, ils ont survécu à l'hiver, ils se remettent lentement de leur chute, de leur vie ici. Ils apprennent et redécouvrent la vie. Lorsqu'il ne lit plus la tristesse dans les regards, Wyatt recommence à rêver. Il recommence à ignorer le monde, d'abord en faisant quelques pas, ne s'attardant pas sur les quelques couacs environnants. Comme par exemple, cette histoire de seringue volée, ou alors  une fugue au sein de leur camp. Il s'en fout, les trouve un peu stupides à se chamailler ainsi alors qu'ils ont une terre à découvrir. Une terre qu'ils touchent enfin de leurs mains. Alors il ignore, il n'écoute plus. Il redevient l'homme incapable de communiquer qu'il a toujours été. Le brun blesse probablement des gens qu'il ne voit plus, ne comprend plus, au passage, mais peu importe, sa belle a suffisamment attendu.

Alors il part lorsque le printemps pointe le bout de son nez. Il part seul découvrir le monde. Il n'a pas d'arme, un simple couteau pour se couper de quoi manger. Il s'en fout Wyatt, il est pas hostile et surtout inconscient. Il se perd et se perd encore plus profondément entre les arbres, toute la nature rien que pour lui. Il rencontre des animaux mal formés, il les dessinent avec une fascination presque maladive.  Incapable de s'arrêter, il préfère risquer de ne plus jamais trouver le chemin du retour. Les plantes, la radioactivité, le pouvoir de la nature qui reprend ses droits, tout est trop beau, trop beau pour le laisser de côté. Il s'enivre jusqu'à s'oublier totalement. Il s'en fout, en fait. Des camps, des gens, de tout ça. Il veut rester là, tant qu'il peut, tant qu'il tient. Et il tient six mois. Six mois seul face à lui même. Il a fait quelques rencontres, jamais dans un camp, toujours à l'improviste. Des gens toujours doux, peut-être parce qu'ils n'ont vu en lui qu'un fou sans danger. Il garde de bons souvenirs de chaque instant passé durant ce laps de temps. Il a même réussi à ne pas finir en charpie, miracle.

Alors pourquoi rentrer ? Parce que c'est long, six mois seuls. Qu'il s'est fait quelques frayeurs et qu'au fond, il réalise qu'il lui manque un contact humain, un vrai. Et puis, encore plus, il veut partager, montrer ce qu'il a appris, fasciner les gens autant qu'il l'a été lui. Alors il fait demi tour, traverse les chemins à l'inverse, et retrouve le sol de son campement et des visages connus en août de la même année. Wyatt apprend ce qu'il s'est passé lors de son absence, les dégâts d'un tremblement de terre qu'il n'avait que la nature pour vivre les secousses. Le brun n'avait pas mesuré l’ampleur des dégâts possibles, trop obnubilé par ses propres expériences. Il apprend des morts, des relations naissantes et mourantes. Il retrouve une vie humaine et une société avec ses bons et ses moins bons.

Wyatt se voit offrir une place au Conseil. Son instinct premier lui dit de refuser. Il n'a rien d'un diplomate et n'est pas vraiment connu du camp. Et puis il se ravise seul pour leur dire un oui franc et droit. S'il n'est pas au Conseil alors ils n'apprendront jamais la nature, ne comprendront jamais ce qu'il a vu et vécu. Il y voit une opportunité de se faire comprendre et de pouvoir faire de l'Homme ce qu'il aurait du être depuis toujours : le meilleur ami de la Nature.

Puis vient septembre et les expéditions. Pas de celles qu'il a fait lui, de celles qui ont un but précis. Trouver un endroit meilleur pour vivre. Wyatt leur donne des informations qu'il a pu collecter. Les trucs à pas approcher, les trucs à pas trop regarder, les chemins qu'il a pu traverser sans danger. Il essaie de se rendre utile mais reste sur la touche. Maintenant, plus question pour lui de partir jouer à Robinson Crusoé, il a des responsabilités. Le biologiste ne reste jamais longtemps sur place mais il ne part jamais longtemps non plus. Il a un peu l'impression de s'être foutu une laisse, parfois il regrette et veut tout envoyer bouler, puis parfois il se souvient, il fait pas tout ça pour rien, il se prive pas pour rien. Y aussi la fameuse inconnue retrouvée, celle que tout le monde a voulu garder prisonnière pour en savoir plus, mais ça, c'est le genre de choses qui lui passent au dessus, parce qu'il ne pense pas qu'elle puisse l'intéresser. Pourtant il se trompe, elle se révèle être d'une terre qu'il ne connaît pas, qu'il n'a pas foulée. Alors il l'écoute, il cherche encore à en apprendre plus et puis il se lasse, retourne à ses habitudes, sa solitude et sa nature. Pour le moment, hors de question de traverser la mer, encore plus pour lui, alors il la laisse dans un coin de sa tête et il l'oublie, doucement.

Les jours et les semaines passent, Wyatt fait de son mieux pour faire comprendre son point de vue au Conseil et il continue de vivre en parallèle. Seul avec sa nature, cherchant désespéramment à apprendre la langue des terriens dans un coin.  Et puis vient Noël et un rapprochement avec les Cent. Il s'en fout un peu sur le moment, Wyatt, et puis il se décide à faire l'effort. Les gamins sont là depuis bien plus longtemps qu'eux, ils savent probablement des tas de choses qui ne sont que des interrogations pour l'amoureux des plantes.

Il cherche à établir des relations utiles, des gens qui peuvent l'aider et le faire avancer tandis que l'Odyssée déménage lentement. Le rapprochement lui semble idéal pour ses plans, parler avec les gamins, en savoir plus et les rallier à sa cause. Les choses se mettent doucement en place et le camp s'installe dans la vie environnante. Notamment par le troc et les rencontres des tribus désormais voisines. Wyatt s'y intéresse de très près, parfois trop. Certains diront que ce n'est pas sa place te lui n'est pas foutu de rester assis sur une chaise.  

L'automne prend lentement place lorsque l'Odyssée décide de faire les premiers gestes envers les Cent. Wyatt est totalement pour, il défend le projet avec une hardeur presque inquiétante. La plupart ne comprennent pas comment un mec si détaché et éloigné des autres peut vouloir un rapprochement aussi strict. Ils ne voient pas que derrière ce rapprochement, le brun voit l'opportunité idéale de faire avancer ses idées. Au final, la vie prend un rythme au bout de ces longs mois devenus années. Wyatt s'y fait, il se dit qu'il a le temps pour faire valoir ses idées, ils sont pas partis demain, alors autant faire ça bien.

Mais ça c'était sans compter sur sa grande amie la nature. Celle qui prend les devants et balaie vos plans. Cette fois ci un peu trop littéralement, à vrai dire. Le cyclone qui traverse la région balaie tout sur son passage. Il n'a ni pitié ni remords. Les gens sont dévastés, mais pas que. Les animaux, les fleurs, les arbres, tout l'est. La Terre souffre et pleure ses morts à elle pendant que les Hommes pleurent les leurs. Wyatt est complètement perdu lorsqu’il réalise l'état du monde. Il a le cœur brisé comme lui en a brisé des milliers. Sa tête ressasse en boucle les événements et cherche à savoir s'il y avait des parades, s'il avait pu empêcher ça. Il a l'impression que tout ce qu'il sait, connait et comprend est totalement inutile, qu'il l'est. Il pète des plomb en boucle, bousille tout ce qu'il a de colère chaque fois qu'il en a l'occasion.

Il met des mois à se remettre. Fantôme de lui même, il erre, ne part plus seul, ne prend plus d'initiative. Il fait son deuil. C'est long et pénible de réaliser que tout ce qu'on a idéalisé et rêvé depuis qu'on est né est un vaste mensonge. Il réalise que le monde n'est pas que beau, pas que doux. Que la nature peut parfois être aussi cruelle et meurtrière que l'Homme. Il remet ses valeurs en question, comme s'il avait perdu la foi en la seule qu'il n'a jamais aimée.

L'hiver passe sans qu'il ne s'en rende réellement compte. De ces images dans les vieux films d'un mec sur son canapé et la fenêtre qui voit passer la neige, la pluie puis le soleil. Il a fait ça, cet hiver là, seul face à lui même, cherchant à retrouver un minimum de sérénité. Et puis il recommence lentement à sortir, à écouter les histoires qui se faufilent jusqu'à ses oreilles. Ses yeux retrouvent une petite lueur, lentement. Il réapprend à tomber amoureux de celle qui l'a tant blessé et en même temps, à regarder les gens différemment. Il ne leur en veut plus autant pour leurs décisions stupides et puériles. Il réalise que les Hommes ne sont pas plus durs et bêtes que la Nature et lâche un peu du lest. Il les regarde autrement, avec plus de douceur et moins de jugement. Il grandit, finalement, il mûrit après sa première rupture.

Et puis il se dit qu'il a encore beaucoup à apprendre au final. Alors il fait parti des volontaires pour aider le village des Calusas. Il profite de l'opportunité pour apprendre à connaître les rescapés et leur offre ses connaissances pour leur vider la tête. Il s'investit tant qu'il peut avec eux pour aider et se rattraper à sa manière de toutes ces années à mal juger ses semblables. Il a encore beaucoup à apprendre, le petit et il le sait. Il avance avec un peu plus de prudence même s'il reste celui qu'il a toujours été. Le brun retrouve peu à peu le goût de se perdre seul, un jour ou deux. Il y va lentement, comme après un lourd accident. Il ré apprend, à son rythme. Il veut vivre et ne plus reproduire ses erreurs à lui.
DERRIÈRE L’ÉCRAN

Je m'appelle Totoro's Child et j'ai 24 ans. Vous pouvez donc vous en douter, je suis une fille. J'ai connu le forum grâce à heu... Harlan, Rowena et Nadja et plein de gens avant et puis sans doute d'autres gens du coin dont j'ai pas encore les persos en tête   et je le trouve j'ai été traînée de force et j'ai un fusil sur la tempe ? Non pour de vrai, depuis le temps que je tourne autour, fallait bien craquer   . Si possible, j'aimerais avoir un parrain afin de m'aider à l'intégration et la compréhension.


Mon personnage est un PV et je vous autorise (en même temps il est à vous   ) à en faire un scénario si mon compte se retrouve supprimé.




Wyatt Sheperd
what the fuck is wrong with people ?


Dernière édition par Wyatt Sheperd le Jeu 2 Aoû - 0:51, édité 8 fois

avatar
06/12/2015 Lux Aeterna Nuna Cortez 36135 Sophia Bush Lux Aeterna (vava & sign & gifs & fiche rp) ancienne militaire - lieutenant, stratège, garde et patrouilleuse. Quelques notions de médecine et bases en maniement des armes. 1220



Ohhh si t'es sponsorisée notamment par Harlan, Rowena et Nadja, t'es quelqu'un de bien
Et puis Rami Malek quoi et puis Wyatt quoi ! Nadja va plus être la seule conseillère dans les parages quelle superbe fiche jusque-là, quelle plume !
Bref, je me calme, je me calme. Bienvenue dans les parages avec le génialissime Wyatt. J'ai bien hâte de le croiser en rp le coco, je suis sûre qu'on pourra se trouver un lien cool !
Bon courage pour finir de rédiger cette chouette fiche

Edit : je vois aussi que tu cherches un parrain... (oui, ceci est une proposition, si jamais )

Modo
avatar
01/08/2018 Totoro's Child. TC Jones. 345 Rami Malek Ma Reine d'amour ♥ - imaginarium - ariana grande, breathin Conseiller Odysséen. - Botanique & Zoologie. Dana 755
Modo



C'est vrai que je fais pas une arrivée très discrète mais bon
Merci pour tous tes petits mots c'est trop chou et ça me touche beaucoup

C'est avec plaisir pour ta proposition, on peut pas dire non à une si jolie marraine (qui a bon goût, en plus )
Encore merci pour tout et je me dépêche pour la fiche c'est promis !

avatar
06/12/2015 Lux Aeterna Nuna Cortez 36135 Sophia Bush Lux Aeterna (vava & sign & gifs & fiche rp) ancienne militaire - lieutenant, stratège, garde et patrouilleuse. Quelques notions de médecine et bases en maniement des armes. 1220



On les aime, ces arrivées-là et c'était très sincère, ce que j'ai dit !
Je serais donc ravie d'être ta marraine, cher filleul (jolie et qui a bon goût ? En plus je me fais caresser dans le sens du poil, je choisis bien mes filleuls moi héhé )
Bonne fin de fiche en tout cas, avec ce que j'ai lu jusque-là la suite ne peut qu'être très chouette hâte de lire tout ça !
Et j'arrête mon flood là pour ce soir, je vais faire semblant d'être sage (enfin, non, pas semblant, si c'est le staff qui me lit, je suis toujours sage voyons)

avatar
01/11/2015 Glacy Ezra 2319 Brett Dalton Murphouille (avatar), Frimelda (signature) ancien militaire - maniement des armes - statège 173
- Whatever it takes -



Bienvenue sur le forum, cela fait trop plaisir de voir un nouveau conseiller débarquait enfin sur terre pour rejoindre Nadja, en plus tu as été sponsorisé que par les meilleurs alors
J'ai hâte de lire la suite de ta fiche

Admin
avatar
02/03/2017 Thinkky/Angel Eris Garfagnini 1120 Zoe Saldana Lux aeterna (ava), Astra (signa), Psychadelya & Angie & hennaed (icones) Conseillère chamane ~ Gardienne du savoir/Oratrice & diplomate Naori 89
Admin



Bienvenue parmi nousssssss !

Je suis tellement contente que tu aies sauté le pas, surtout avec ce super pv! On les attendait nos autres conseillers .
Je sais que tu le joueras à merveille donc j'attends juste de lire la suite maintenant

Tu as 7 jours pour terminer ta fiche, si tu as la moindre question, n'hésites pas à contacter un membre du staff (tu connais le chemin )

Et avec Murphy en marraine . Elle est toujours très sage oui *zieute*.

avatar
04/10/2014 neko Eirik Thorvald, Skylar Rees, Leary Wrath, Cyd Raye 1264 Godfrey Gao AVENGEDINCHAINS.(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) cavalier, archer Athna 31



Oh je vais t'aimer, avec ton pseudo Totoro Bienvenue par ici et bon courage pour ta fiche

Admin △ Underneath it's just a game
avatar
06/12/2015 Electric Soul Kayden Elwood & Einar Helgusson 7437 Jon Kortajarena Electric Soul & tearsflight Conseiller druide | Soigneur & orateur/diplomate Naori 625
Admin △ Underneath it's just a game



Comment tu te ramènes après que j'aille me coucher, azy Bref, bienvenue dans les parages, ça fait trop plaisir de te voir craquer, tu vas voir, on est gentils Pis en plus t'as pris Wyatt quoi, t'es génial, on manquait de PVs bleus Comme Rowie l'a dit, on est là si jamais t'as des questions Pis Mumu (aka la seule, l'unique Lux, sisi, c'est elle ) sera une marraine parfaite, sage comme une image Bon courage pour la fiche, hâte d'en lire un peu plus sur ton interprétation Pis je suis sûre qu'on arrivera à se trouver un lien avec mon bleu, Kayden

Admin - Panic Station
avatar
24/03/2017 bbchat Liam Cohen, Saoirse Crowley, Cassandre Darcy, Near Reinhart 1701 Cillian Murphy Morrigan , signa Perséphone + bckstreetbystumblr, gif profil Murphy Lux aeterna ♥ Paroles signa : Public Service Sroadcasting Evrest Psychologue blasé ne demandant qu'à être surpris, à nouveau emballé par cette voie qu'il a choisie. veilleur de nuit, stratège Blue for the win, Odysséen. 172
Admin - Panic Station



Bienvenuuuuue C'est bien le craquage surtout pour Wyatt Ca fait du bien de voir un membre du conseil puis j'aime tellement cette façon que tu as de le décrire Puis avec Rami ça lui va tellement bien en plus j'ai hâte d'en lire d'avantage

Accro des points
avatar
11/05/2018 Laenai / Alicia Jude & Lulu ♥ 2253 Willow Shields Laenai Princesse ~ Apprentie Sorcière Rahjak 440
Accro des points



Bienvenue parmi nous Et bon courage pour ta fiche Ca a l'air d'être un chouette perso

avatar
09/08/2016 Chiimaira / Adrien 372 jake gyllenhaal ava: thinkky; icons : vocivus. garde royal; combat + stratégie rahjak 0



Bienvenue sur TH
Bon, t'as l'air de déjà connaître tous les tauliers du coin, alors je m'en fais pas pour ton intégration Bon courage pour terminer la fiche -et le QCM - et surtout, bon jeu parmi nous

avatar
14/11/2015 Isa & I My boy D'Arbanville & Oz & Hyacinthe & Elouan & Tam-Tam 3723 Katie Melua Kyran adorable & Avengedinchains & Lux aeterna Mécanique & Nanotechnologie 55
ψ Cat on a Hot Tin Roof ψ



Bienvenue Wyatt, pour le coup j'ai sorti mon Odysséenne pou te saluer ! Nadja elle va être ravie de voir se pointer un nouveau Conseiller, et puis tu es hautement sponsorisé je vois ! En tout cas nos deux lascars ils ont un point communs depuis qu'ils sont arrivés sur terre, c'est de lancer dans des aventures sans réfléchir tellement ils sont enthousiasmés par cette terre ! Et bon courage pour terminer la rédaction de ta fiche

avatar
Invité
Invité



Bienvenue parmi nous!

Profite bien de ce doux moment qu'est la rédaction de fiche

avatar
27/07/2014 Sammix Adriel 17372 Barbara Palvin Mayumi + Tumblr Ramasseuse de fruits & plantes / Agricultrice / Parcourir la forêt à la recherche de nouvelles plantes & fruits Les 100 130
Sans peurs et presque sans reproches



Bienvenue

avatar
20/12/2016 ELOW ; ĆIRO + IRINA + JONAS ; 1181 JAI COURTNEY ; ELOW ; INFORMATICIEN ET LIEUTENANT REBELLE / SPECIALISTE EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLES, NOTIONS EN MÉCANIQUE ET ELECTRONIQUE, GÉNIE INCOMPRIS ; 72
— Chi cerca, trova —



J'ai sortie Devos pour l'occasion !
Bienvenuuuuuuuuuue ! Wyatt est un super choix de PV ! J'ai hâte de te voir dans le game, ça va être vraiment vraiment chouette !

Contenu sponsorisé



 

Wyatt ☁ « chasing fireflies »

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Le défis de Bray Wyatt
» Une soirée comme une autre ( Bray Wyatt + Recap Nitro)
» Chasing the Dragon [TERMINE]
» ROBERT WYATT
» The Shield vs Wyatt Family

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: personnages :: Présentations :: Fiches validées-