Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜De sable et de sang [Tasha]
maybe life should be about more than just surviving


avatar
15/05/2018 Haeny 428 Jon Bernthal Laenai aka Tasha <3 pisteur et guerrier Rahjaks 10


Sujet: De sable et de sang [Tasha]
Sam 28 Juil - 18:20


De sable et de sang

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Octobre 2116, arène Rahjak

Il n'avait rien mangé depuis la veille. Il avait à peine bu. Comme avant chaque combat, Isaak se concentrait, seul. Il doutait rarement de l'issue de ses affrontements. Très sûr de ses capacités qu'il savait excellentes, le Prince les abordait avec une assurance presque intimidante pour ses ennemis. Mais au moment d'affronter son second, le Prince était en proie au doute. Pourquoi donc Skander l'impressionnait plus qu'un autre adversaire ? Sans doute parce qu'il était très bon. Peut-être même meilleur que lui. Isaak l'avait vu à l'oeuvre de nombreuses fois, sur le champ de bataille. Il avait assisté à ses exploits guerriers et connaissait ses capacités mieux que quiconque. Un prodige du sabre et du duel. Lui, bien sûr, détestait ce genre d'exercice. Il ne se plaisait que dans le chaos d'une mêlée...

" Tout est prêt Votre Altesse."

Isaak leva la main pour renvoyer le garde et obtenir quelques secondes supplémentaires d'un calme trop précieux. Un calme dont il ne profitait que depuis très peu de temps. Le Prince n'avait pas oublié sa discussion très animée avec Tasha, la veille. Sa sœur l'avait supplié les larmes aux yeux d'épargner son garde... Ou plutôt son ami, parce que c'était bien ce qu'il était à ses yeux. Et au fond, peut-être était-il un peu jaloux de la place que son Second avait pris dans le coeur de sa cadette. Leur conversation s'était très mal terminée. Isaak ne voulait pas y repenser, pas maintenant. Penser à Tasha, c'était laisser une chance à Skander. Et son adversaire ne lui en laisserait aucune aujourd'hui, il le savait.

Le guerrier se leva, saisissant son cimeterre. Il s'avança dans le tunnel qui menait au centre de l'arène, escorté par ses gardes les plus fidèles. Ils s'arrêtèrent devant les portes, le temps qu'on présente à la foule le combat exceptionnel auquel elle assisterait dans quelques instants.

De manière très subtile, Udriel, un vieil allié, lui glissa : "N'ayez crainte, Seigneur. S'il y a un problème nous ne le laisserons pas prendre le dessus."
Bien qu'il s'y attendait, Isaak fut quelque peu déçu... Mais bien sûr : on n'allait pas laisser un membre de la famille royale se faire découper par un esclave sous les yeux du Peuple Rahjak... Et pourtant : qui serait-il s'il refusait de prendre ce risque ?

"Dis à tes hommes de rester en retrait. C'est un ordre." Répondit-il d'une voix ferme sans écouter davantage son serviteur.
On annonça son nom et Isaak plongea dans la lumière sans plus réfléchir à ce qui l'attendait...  

Accro des points
avatar
11/05/2018 Laenai / Alicia Jude & Lulu ♥ 2253 Willow Shields Laenai Princesse ~ Apprentie Sorcière Rahjak 440
Accro des points


Sujet: Re: De sable et de sang [Tasha]
Sam 28 Juil - 21:12



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Octobre 2116, arène Rahjak

Ce jour serait à jamais un jour maudit à mes yeux. C'est avec le cœur déchiré que je me rendis à l'arène en compagnie du reste de la famille royale. Isaak ne nous accompagnait pas, il se préparait au duel. J'avais essayé de le raisonner, de l'empêcher de faire ça, mais il m'avait repoussée. Jamais encore je ne l'avais vu dans cet état, jamais encore il ne m'avait montré ce visage. Il avait failli me tuer, la veille... Il m'avait attrapée par la gorge et poussée vers le vide, avant de me jeter au sol en m'insultant. J'étais encore bouleversée par ce qui s'était déroulé. Je ne m'étais pas attendue à autant de violence. Mais ce qui me bouleversait le plus à présent était la scène qui allait se dérouler sous mes yeux dans quelques instants. Il y avait tellement de monde présent, tellement de gens qui venaient acclamer cette tuerie. Assise dans la loge royale aux côtés de Demyan et Irina, je ne pouvais que voir les sourires et entendre les cris d'enthousiasme du peuple. Ils voulaient voir du sang... J'aurais tellement aimé être ailleurs, à mille lieues d'ici. Sur une île, seule. Mais je n'avais pas le choix : je devais assister à cela. Les gardes m'avaient empêché de voir Skander une dernière fois. J'aurais tellement aimé lui dire adieu de vive voix. Le revoir. Me jeter dans ses bras pour sentir encore une fois son cœur battre... Mais cela m'avait été refusé. Je ne pouvais que regarder, de loin, son exécution publique. Car même si je le savais fort, Isaak l'était bien plus. Il était surtout en pleine forme, alors que Skander vivait comme un esclave depuis des mois. S'il pouvait battre d'autres esclaves bien moins entraînés que lui, mon frère n'allait en faire qu'une bouchée... Contrairement à mes paroles de la veille, je ne voulais qu'aucun des deux meurent. Je ne voulais pas voir le sang couler...

Hélas, ce qui devait arriver arriva. Face à moi, deux colosses s'affrontaient du regard, avant d'en venir aux mains. Mon regard était rivé sur les deux hommes, oubliant tout le reste, tout ce qui nous entourait. Le combat commença. Les coups fusaient des deux côtés, et mon cœur s'arrêtait à chaque fois que l'acier touchait la chair. Après un long moment, Isaak posa le genou à terre, clairement affaibli. Sans m'en rendre compte, je me retrouvai debout, accrochai au balcon, le serrant si fort dans mes mains que cela en devenait douloureux. Mais je n'avais pas mal, pas en ce moment. J'étais tellement absorbée par le combat, tellement blessée par son existence... Les gardes voulurent intervenir pour aider Isaak, mais il les en empêcha d'un signe de la main. Skander se jeta bientôt sur Isaak et je crus un instant qu'il allait gagner. Que tout serait enfin terminé et qu'il serait en vie. Que j'allais pouvoir le revoir, lui parler, le serrer dans mes bras. Sauf que le destin en voulut autrement... Isaak esquiva l'attaque et Skander tomba au sol, déboussolé. Mon frère lui transperça alors l'épaule et, à nouveau, le sang inonda le sable déjà rouge. J'entendis distinctement mon ancien garde du corps hurler de douleur avant qu'Isaak n'abatte son bouclier sur son crâne. Je ne pus me retenir de pousser un cri de stupeur et de désespoir. Heureusement, ma voix m'avait presque abandonnée et seuls ceux qui étaient proches de moi l'entendirent. Demyan me fit me rasseoir et serra ma main. C'était la fin. Skander était à terre. Le silence se fit dans l'arène, attendant que le roi donne son signal. Je connaissais mon père, et après cette vision du combat, je n'avais plus aucun espoir : Arkhip était avide de sang, il ne laisserait aucune chance à un esclave anciennement garde royal... Je n'eus même pas besoin de détourner les yeux pour savoir ce qu'il avait décidé : je vis distinctement mon frère aîné trancher la tête de celui pour qui mon jeune cœur battait...

Le silence fut brisé par les cris de la foule, qui acclamaient le prince guerrier. Il avait tout gagné, la satisfaction se lisait sur son visage. J'étais tellement choquée que même les larmes ne parvinrent pas jusqu'à mes yeux, qui restaient grands ouverts sur l'arène rouge sang. Quand Isaak brandit la tête de Skander avec exaltation, poussant un cri de victoire, je me levai et partis seule, refusant que mon frère ou ma cousine me suive. J'avais besoin d'être seule, loin de tout cela, loin de cette famille qui venait de me faire tant souffrir en prenant une vie innocente...




Sous sol de l'arène, caveau, quelques heures plus tard

Son corps était là, étendu devant moi. Les gardes étaient postés à l'entrée de la salle où le nouveau mort gisait. Mon père m'avait autorisé à venir me recueillir sur la dépouille de mon ancien garde avant que son corps ne soit enseveli. Pour sa « trahison », il n'aurait pas droit à une fête au temple du feu. Il avait été jugé indigne de cet honneur. Alors qu'il était sans doute celui qui le méritait le plus, ici.

Il n'était plus là. J'étais paralysée, à mi-chemin. Je dus prendre mon courage à deux mains pour franchir les derniers mètres qui me séparaient de lui. Mes jambes étaient lourdes. Mais elles l'étaient bien moins que mon cœur. Sa tête coupée avait été placée au-dessus de son corps et un tissu recouvrait la plaie. Son corps avait été nettoyé mais j'avais toujours en moi la vision du sang, assez paradoxalement. Ses yeux étaient fermés. Je l'avais déjà s'assoupir certaines soirées lorsqu'il était vraiment fatigué et qu'aucun danger ne nous guettait. Sauf qu'ici, il ne se réveillerait plus jamais. Plus jamais je ne reverrais le sourire qui pétillait dans ses yeux. Plus jamais il ne viendrait frapper à ma porte. Plus jamais je n'entendrais sa voix...

Dans le silence et l'intimité de ce dernier moment, moment qui n'appartenait qu'à nous deux, les larmes coulèrent le long de mes joues. J'avais déjà tant pleuré ces derniers jours, mais elles étaient encore là pour lui.

- Mon ami... dis-je en lui saisissant la main des deux miennes. Je...

Mais je ne pus rien dire de plus. Je m'effondrai à genoux à ses côtés, posant ma tête contre ses doigts déjà froids, les serrant de toutes mes forces entre les miens.

C'était la fin. Il était mort. Et une partie de mon cœur était morte avec lui.

These wounds won't seem to heal, this pain is just too real
There's just too much that time cannot erase

avatar
15/05/2018 Haeny 428 Jon Bernthal Laenai aka Tasha <3 pisteur et guerrier Rahjaks 10


Sujet: Re: De sable et de sang [Tasha]
Dim 29 Juil - 21:19

Son combat n'avait pas été parfait, loin de là. Skander lui avait tranché la jambe et lui avait asséné de nombreux coups. Isaak avait dû encaisser comme il ne l'avait jamais fait. Sur la fin, il pensait même que son heure était venue. Mais son sang froid avait eu raison de la rage de son adversaire, trop impétueux.

En recouvrant le sable de l'arène du sang de son ennemi, Isaak avait s'était libéré d'un fardeau, et avait triomphé devant le peuple entier. Au fond, c'était ça le plus important : affirmer son pouvoir et son autorité aux yeux de tous. Le respect qu'il avait gagné ce jour-là lui vaudrait la reconnaissance et la crainte de ses pairs pour longtemps, il le savait.

Il pénétra dans les sous-sols de l'arène en boitant. L'un des gardes devait l'aider à marcher, et cela avait quelque chose de dégradant. Pourtant, le Prince n'y pensait guère : il était bien trop occupé à répondre aux sourires et aux félicitations qui retentissaient autour de lui. Cette journée était sienne. Ce royaume était sien. Et ces hommes aussi, quelque part. Il se sentait complet, abouti. Tout était bien.

[...]

On avait pansé ses plaies et recousu sa cuisse. On l'avait lavé et paré de ses plus beaux atours. Une fête avec la garde et certains nobles l'attendaient au palais. Seule ombre au tableau : la canne qui ne le quitterait plus les deux mois suivant. Souvenir douloureux de ce rude combat. Il avait quitté ses quartiers, et devait à présent traverser les nombreux couloirs qui perçaient le sous-sol de l'amphithéâtre pour rejoindre la Cité.

Désormais seul, Isaak claudiquait dans les couloirs déserts. Sa jambe le faisait souffrir atrocement, mais il ne pensait qu'à la célébration qui l'attendait : un bon repas, deux trois conversations emplies de banalités et quelques esclaves pour s'amuser. Que demander de plus ? Alors qu'il progressait vers la sortie, un détail attira son attention : deux esclaves attendaient à l'entrée de l'une des salles, habituellement vide. En le voyant approcher, ces derniers s'inclinèrent.
- Qu'est-ce que ...
Et c'est là qu'il comprit. Dans la pièce longue et sombre, éclairée au flambeau, il vit Tasha pleurer sur le corps de Skander. D'abord il voulut aller saisir sa soeur par le col pour l'éloigner immédiatement du cadavre de ce traître. Mais Isaak se ravisa aussitôt, surpris par l'absurdité de sa réaction. Ce traître en question, celui à qui il avait ôté la vie quelques heures auparavant, n'était plus.

Il vit la blonde tomber à genoux de chagrin et saisir les mains du malheureux, en murmurant des mots qui lui étaient incompréhensibles. Troublé, il renvoya les esclaves d'un geste et resta planté là. La joie, la gloire... Tout ça était bien loin, à présent. Il voulut prononcer des mots pour arrêter ses sanglots, pour la consoler. Mais qu'aurait-il pu lui dire ? Comment même aurait-il pu la regarder en face ? "Je suis désolé" ? Non il ne l'était pas, absolument pas. Il n'avait fait qu'accomplir son devoir de Prince, il avait fait ce qu'on attendait de lui. Mais était-ce ce qu'il voulait réellement ? Était-ce vraiment juste ?

Impuissant devant la détresse de sa soeur, Isaak perdait pied, pour la première fois depuis longtemps. Et ces mots, ces paroles plus dures que n'importe quel acier au monde, lui revinrent en plein visage :

- Tout ce que j'espère, c'est que ce soit toi qui meures, demain...

A cette pensée, son coeur et ses poings se serrèrent d'un mélange de colère et de peine. Il avait gagné. Il avait été meilleur. Mais peut-être était-ce injuste. Peut-être aurait-il dû perdre, cette fois-là.

Isaak venait de perdre une soeur. Car même Tasha ne pourrait lui pardonner ce geste. Et ce ne fut qu'à ce moment qu'il le comprit.

La gorge serrée, il fit demi-tour et boita, seul, jusqu'au palais.  

Contenu sponsorisé



 

De sable et de sang [Tasha]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La vertu des femmes, c'est du sable mouvant.
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard
» création de sang
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: Il était une fois des jolies histoires-