Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Tell me something | Chris
maybe life should be about more than just surviving


avatar
05/05/2016 Ponyta Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye 332 Norman Reedus shiya Second du chef de garde. - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège 99


Sujet: Tell me something | Chris
Mar 10 Juil - 19:51

Skylar étouffait sous cette chaleur. Il regardait Frost qui avait réussi à attraper un rongeur de taille moyenne et le dévorait. Il avait décidé de le lui laisser et ne pas le lui prendre. La chienne n’avait pas manqué de gronder quand il avait tendu la main. Il ne prenait pas cela pour une menace. Il aurait pu prendre le rongeur s’il avait voulu. La chienne ne faisait que le prévenir, mais elle le respectait. Il voulait juste lui laisser cette source de protéine qu’elle avait bien plus besoin que lui. Skylar regarda sa chienne qui devenait bien grande et imposante. Son pelage moucheté de gris lui rappelait certains oiseaux et cela ne manqua pas de le faire sourire. Il pouvait passer des heures à la contempler. La chienne redressa la tête et le regarda de ses yeux de glace. L’homme tendit la main et elle vint aussitôt auprès de lui, battant la queue de bonheur. Il la caressa, pensif. Le brun se demandait comment la rencontre avec les terriens s’était déroulée. Il n’avait pas pu y aller pour diverses raisons et avait demandé différents comptes rendus. Il allait voir aujourd’hui Chris pour voir ce que l’autre homme allait lui raconter. Il était vraiment curieux. Il espérait qu’une entende entre leur peuple serait possible. Skylar se rendait compte que la vie ici était compliquée et qu’un peu d’aide ne serait aucunement de refus.

Il fallait bien avouer qu’ils n’étaient pas des experts de comment vivre ici et qu’un peu d’aide serait très bien. Le brun se souvenait encore de sa rencontre avec Ozvan et caressa l’arc qu’il avait à ses côtés depuis ce temps-là. C’était un arc que l’homme étranger lui avait donné lors de leur deuxième rencontre. Il avait appris à tirer, viser et savait maintenant tailler des flèches. Compte tenu du fait qu’ils n’avaient plus d’arme à feu, c’était un outil non négligeable. Et il fallait bien avouer, qu’il se sentait un peu plus d’ici avec cela. L’homme se redressa et siffla Frost qui se leva aussitôt, visiblement de bonne humeur, prête à le suivre. L’homme flatta sa chienne et se mit en route. « Allez, on va voir Chris. » Il parlait comme à n’importe qui. Il lui disait toujours qui ils allaient voir pour que la chienne s’habitue. Elle n’était pas aussi sociable qu’Antarès, mais elle s’était améliorée depuis son âge de petit chiot. Il avait continué à lui faire voir du monde et n’avait pas lâché, même quand elle grondait. Frost n’était pas le genre de chien qu’on pourrait qualifier de sociable. Elle n’allait pas vers les gens, elle les laissait la caresser, mais elle avait plus un comportement de solitaire. Il la voyait, elle surveillait toujours tout, aux aguets et prête à défendre le camp et surtout, Skylar.

Il pensa à Richard, mais chassa rapidement son amant meilleur ami de ses pensées. Il préférait être concentré que commencer à rêvasser à son propos. Un bref soupir de bonheur lui échappa alors qu’il se dirigea vers une des frontières du camp où était supposé se trouver Chris. Frost le devança, allant fureter dans les hautes herbes, revenant toujours auprès de son maître. Il s’était habitué à ce mode de marche, sachant qu’elle sentirait bien avant lui les choses. Il distingua une silhouette et fit un signe de main très calmement. Le visage du second en chef était toujours très sérieux, pas très souriant comme toujours. Mais c’était une façade qu’il tenait à garder. Il préférait garder son sérieux que trop montrer ses émotions. « Bonsoir Chris, comment va cette ronde ? » Le soleil était encore haut dans le ciel, mais la nuit approchait gentiment malgré la chaleur estivale. « Tu as le temps de discuter ? J’aimerais qu’on parle de la rencontre avec les terriens. » Et même si cela datait de plusieurs mois, il était franchement curieux. Mieux valait tard que jamais, après tout ils avaient été submergés de travail. Surtout Skylar, mais il ne doutait pas une seconde que Chris aussi. Le second faisait après tout les plannings.

avatar
01/11/2015 Glacy Ezra 2250 Brett Dalton Dreamy (avatar), Frimelda (signature) ancien militaire - maniement des armes - statège 1024
- Whatever it takes -


Sujet: Re: Tell me something | Chris
Mer 11 Juil - 16:03


La chaleur là. Chaleur estivale. Le soleil qui était non seulement haut dans le ciel, mais avant tout la chaleur qui se faisait ressentir. Les températures qui étaient plus élevées que la normale. Il n'y avait pas encore de sécheresse. Les points d'eau n'étaient pas pour le moment taris, mais il ne restait pas moins qu'il ne pouvait être que tentant de se réfugier au pied des arbres. Il ne pouvait qu'être tentant de se réfugier à l'ombre ou de trouver un peu de fraîcheur au bord de l'eau. Certes avec le changement de campement, la cartographie avait aussi changé. Mais il était aussi possible là de trouver un point d'eau. Un filament qui coulait de l'autre côté du gouffre du métro. Le climat qui était peut être moins humide sans la proximité immédiate des marécages, mais cela n'empêchait pas les moustiques d'être là. Main qui s'abattait d'ailleurs sur mon bras. Le moustique qui retombait au sol. Insectes que je n'appréciais guère mais eux aussi ils étaient là, faisant partis de la chaîne alimentaire. Eux aussi avaient survécu à l'apocalypse comme les grounders. Les êtres humains et la faune sauvage avaient survécu. Les êtres vivants en général avaient survécu. Le prix avait été lourd à payer en raison de la radioactivité, mais au final tout le monde était vivant pour le mieux. Ce qui comptait. Jour après jour. La possibilité de respirer l'air. Un oxygène qui était bel et bien sain. L'arrivée sur terre des cents qui l'avait prouvé alors qu'ils avaient survécu. Et la journée qui avait continué de défiler. Mais si l'obscurité ne tarderait à être là, cela n'empêchait pas la chaleur d'être toujours présente. Météo dont je faisais grès. Une main que je portais en visière en apercevant soudainement une silhouette qui s'approchait.

Une main qui se portait sur mes lames. Là de patrouille. De patrouille aux abords du campement et aussi là pour notifier chaque élément nouveau, la présence d'un potentiel adversaire. Un rapport qui était fait juste après aux supérieurs. Personne que je ne reconnus pas tout de suite. Ce fut alors que je remarquais la petite boule de poil qui s'approchait. Silhouette dont je devinais l'identité. Main qui se reposait toutefois loin des lames alors que l'homme levait sa main. Il ne s'agissait non seulement d'un homme mais de Skylar qui s'approchait. Et une silhouette qui n'avait été que plus identifiable de par la présence de Frost, sa chienne. Immobile alors que j'attendais qu'il s'approche non sans cesser de veiller. Mon attention qui se focalisait ensuite sur lui. « Skylar. » Un hochement de tête en guise de salut. « Bonsoir Chris, comment va cette ronde ? » « Elle avance. Il n'y a rien à signaler. Rien depuis la dernière fois. Je n'ai retrouvé aucun piège de plus dont ceux dont je t'avais parlé. » Faisant autant référence à la dernière mission qu'il m'avait confié. Des pièges qui avaient été posés. Mais qui étaient désormais inexistants. Il n'y avait plus aucune présence remarquée. Et durant cette patrouille, aucune trace n'avait été distinguée si ce n'était celle pour notifier une présence animale. Aucun être humain en chair et en os n'avait été aperçu. Une patrouille qui s'était révélée en effet tranquille, sans crainte pour le reste. Ce qui ne voulait pas dire que tout ne pouvait pas changer.  La nécessité d'être sur ses gardes.

« Tu as le temps de discuter ? J’aimerais qu’on parle de la rencontre avec les terriens. » Un hochement de tête. En effet j'avais le temps pour le moment. Me déplaçant légèrement pour me poster à l'ombre des arbres. Ce qui serait toujours plus agréable pour discuter. Et comprenant que Skylar veuille me parler de cette rencontre avec les terriens. Il n'avait pas été là. En effet, il n'était pas venu. Et si je ne me doutais pas qu'il avait sans doute du se renseigner auprès d'autres, je ne pouvais que lui répondre. Du moins, il n'avait pas encore poser des questions mais je ne pouvais que me douter qu'il en avait. Alors je ne tardais à prendre la parole pour le renseigner. « La rencontre s'est bien passée dans l'ensemble. Chacun a déposé ses lames à l'entrée du village des pikuni. Chacun a pris des nouvelles des autres alors que tout le monde retrouvait proches, des amis puis la véritable conversation a commencé. Certains sont venus pour observer, d'autres pour prendre la parole. Certains étaient plus septiques que d'autres sur l'issue de la rencontre, mais la conversation fut engagée. » En effet en dépit de certains commentaires, la rencontre avait eu lieu dans le calme. Chacun avait eu la parole et les sujets plus sérieux avaient été abordés. Des propositions avaient aussi été faites pour s'entraider si ce n'était pour renforcer les liens entre les différentes tribus, campements. Reprenant par la suite la parole pour continuer. « Les dommages ont été décrits. Ceux qui ont plus subis les conséquences naturelles furent ceux du campement des 100. A proportion les dommages chez nous ou dans les autres tribus furent plus minimes. Un mouvement d'entraide a été proposé tant pour échanger des graines, que pour venir donner un coup de main dans les champs des pikunis. De l'autre côté, Tyee l'autre leader a demandé s'il y avait des volontaires pour ramener les biens des réfugiés calusa. Avec l'arrivée des réfugiés, ils sont plus pris de court en terme de réserves. Dans les deux cas pour l'expédition, les récoltes, il fut indiqué préférable d'attendre les beaux jours pour organiser le tout. Mais j'imagine que de ce côté-ci, tout sera discuté en interne. Ceux y participants seront avant tout des volontaires. » Ce qui était pour ainsi dire un bon résumé de la situation.


avatar
05/05/2016 Ponyta Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye 332 Norman Reedus shiya Second du chef de garde. - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège 99


Sujet: Re: Tell me something | Chris
Mar 7 Aoû - 20:25

Chris était le genre de soldat sur qui Skylar pouvait compter. Il était bien loin de se douter qu’il parlait en réalité à un membre important de la rébellion. Il faisait confiance à cet homme, ne se doutant pas une seule seconde de ce qui se tramait dans l’ombre. Nul-doute que quand il l’apprendrait, il serait extrêmement déçu. Mais aujourd’hui ce n’était pas la question. Il était juste curieux de savoir comment il allait et d’en apprendre plus sur la rencontre avec les natifs. Il l’avait vaguement vu porter sa main à une arme, mais cela ne l’avait aucunement froissé. C’était ce qu’il attendait des hommes et des femmes sous ses ordres. Qu’ils assurent la sécurité sans jamais sourciller. Il hocha la tête alors que l’autre homme lui parla des pièges de la dernière fois. « Parfait alors. » C’était tout ce qu’il voulait entendre dans l’heure actuelle. Ils n’avaient jamais su qui avaient mis ces pièges, mais qui que ce soit, cette personne ne s’était jamais manifestée. Cela avait juste fait prendre conscience à Skylar qu’ils partageaient l’environnement avec des natifs qui étaient probablement nomades. Il avait l’impression que certains natifs pouvaient l’être, un peu comme Ozvan qu’il avait rencontré l’année passée. Frost était assise aux pieds de son maître, la langue pendante à cause de la chaleur, très calme. On aurait dit une petite statue si on n’avait pas vu son flanc bouger au gré de sa respiration.

Skylar la regardait de temps en temps, attendri par elle, même s’il ne l’avouerait jamais. C’était son petit secret, mais il adorait cette chienne extrêmement affectueuse et protectrice envers lui. Il regarda Chris et lui demanda comment la rencontre s’était déroulée. Il aurait pu demander à d’autres personnes bien sûr, mais il s’entendait relativement bien avec le soldat et le trouvait capable de grandes choses. Il l’écouta et pensa à certains cents avec qui il avait des liens. Une part de lui fut soulagée. En tout cas, il y avait eu plusieurs types de participants. Il apprit ainsi que le camp des cents avait été endommagé, il hocha la tête. Tyee, il tentait de situer le chef avant de se rappeler que probablement, il était le chef des athnas dans la montagne. Ainsi, il y aurait des volontaires pour les champs. « Et pour le camp des cents ? Nous allons venir les aider ? » Ce serait un moyen de se lier encore plus, de montrer patte blanche. Ils avaient tant à se faire pardonner que la route serait difficile et peut-être, un peu impossible. Skylar s’appuya contre un arbre, déjà pour avoir de l’ombre et car il avait mal au dos. Il avait beau avoir grandi et vieilli sur le vaisseau, il avait un certain âge et parfois il avait des douleurs articulaires. Il n’en parlait jamais car il était quelqu’un de très fier. L’homme ferma les yeux un instant avant de les rouvrir et de regarder Chris.

« Que penses-tu de tout ceci ? Penses-tu que nous arriverons à nous entendre avec les natifs ? » Il était toujours méfiant envers eux mine de rien. Il faudrait du temps pour se dire qu’ils pourraient s’entendre et ne pas se tuer. Les odysséens ne s’étaient pas battus avec les natifs, mais tout de même, pour ce que Skylar avait entendu de la part des cents, il se méfiait. C’était son instinct de soldat qui parlait, rien d’autre. Il avait beau avoir rencontré Ozvan qui avait été très aimable avec lui, il n’était pas naïf au point de croire que tout le monde était gentil et tout beau.

avatar
01/11/2015 Glacy Ezra 2250 Brett Dalton Dreamy (avatar), Frimelda (signature) ancien militaire - maniement des armes - statège 1024
- Whatever it takes -


Sujet: Re: Tell me something | Chris
Mer 8 Aoû - 11:59


Appréciant discuter avec Skylar. Sans doute celui avec lequel je m'entendais le mieux parmi mes supérieurs hiérarchiques. Ne me prenant pas la tête avec lui. Droit dans ses bottes et toujours là. Quelqu'un sur lequel on pouvait compter sans hésiter. Un des hommes bons qu'on faisait en si peu quantité. Un rapport que je ne pouvais que lui faire sans hésiter, tout en ajoutant des détails pour le mettre au courant de la nouvelle situation. « Et pour le camp des cents ? Nous allons venir les aider ? » « J'espère oui. Cela relève du conseil après. » C'était à eux de prendre les décisions encore. C'était eux qui décidaient ce qui se passerait, s'il serait possible d'envoyer des volontaires pour venir donner un coup de main aux grounders. Cela ne faisait aucun doute que ce mouvement d'entraide allait se mettre en place. Un mouvement d'entraide qui était bénéfique à tous à vrai dire. Chacun pouvait en avoir pour son compte. Chacun pouvait obtenir un bénéfice de ce genre de rencontres. Certains pouvaient espérer améliorer leurs campements, leurs villages. Certains pouvaient espérer des provisions, du matériel, des bras. Certains pouvaient espérer que les relations, que le mouvement de solidarité soit renforcé. Un mouvement de solidarité qui était préférable à la guerre ou aux rancoeurs. Des rancoeurs qui existaient encore. Il ne fallait pas être naïf. Ces rancoeurs existaient en particulier auprès des jeunes bien que je pouvais espérer que cela allait s'arranger. Il ne coûtait rien de les aider. Il ne coûtait rien de leur apporter notre aide, ou un coup de main. C'était un minimum, d'autant plus qu'ils étaient plus que des délinquants. Mais la décision qui ne dépendait pas de moi ou de lui.

Mon regard qui se reposait alors sur lui alors qu'il en venait à s'appuyer contre le tronc d'un arbre. Dans ces moments-là, il paraissait plus âgé. Chacun qui prenait une année de plus de coutume. Chacun qui n'en venait qu'à vieillir un peu plus avant que la mort ne vienne faucher notre vie. Faisant un pas dans sa direction. « Est-ce que ça va ? » Une note d'inquiétude perceptible dans ma voix alors que l'homme avait fermé ses yeux l'espace d'une seconde. Ce que je faisais tantôt quand les ombres étaient autour, plus fortes. Ce qui ne serait pas forcément pour les bonnes raisons. Un homme qui donnait un peu plus l'idée de ce que devrait être un père que n'aurait pu l'être le mien. Peut être était-ce aussi pour cela que je m'étais pris d'affection pour l'homme qui se trouvait à côté. Ne le respectant pas seulement parce qu'il était exemplaire avec ses hommes. Ayant sans aucun doute l'impression que si c'était lui au lieu de mon père, tout aurait été différent. Mais je gardais mes pensées pour moi. Je ne le connaissais pas tant que cela au final et les premières impressions étaient souvent des illusions. Je le savais bien. M'assurant pas moins qu'il allait bien. On ne savait jamais. Toute précaution à prendre alors qu'il était souvent préférable de faire attention, quitte à emmener un homme à l'infirmerie juste pour s'assurer que ce n'était rien de grave ou rien du tout. Il était bien plus difficile de guérir ou de pratiquer des opérations sur Terre que là-haut, au sein de la structure métallique qui nous offrait un toit, gite et couvert. Les médecins qui devaient faire avec les moyens du bord, qui devaient sans aucun doute se servir bien plus de plantes qu'ils ne le faisaient avant. Logique.

« Que penses-tu de tout ceci ? Penses-tu que nous arriverons à nous entendre avec les natifs ? »
« J'aimerai que nous y arrivons. » Idéaliste de ce côté. Espérant en effet que cela fonctionne entre nous et les grounders. Mais pas tout le monde ne vivait dans l'optique d'apaiser les relations, de les consolider. Il y aura toujours cette trace de méfiance, ce choc de culture. « Mais je ne sais pas si cela sera possible. Il y a des avancées positives comme ces mouvements d'entraide, comme le troc mais il ne reste pas moins qu'il suffirait d'une braise pour que tout s'enflamme. J'imagine que ce n'est pas pour rien que la paix reste toujours fragile. » Ce n'est pas pour rien que même là alors qu'une trêve se consolidait, il y avait toujours des soldats. Ce n'était pas pour rien qu'on avait abandonné nos postes pour devenir des fermiers. Ce n'était pas pour rien qu'il y avait toujours des entraînements, des patrouilles même si les journées restent en général portées sous de bons signes. On pouvait espérer mais il ne fallait pas tomber dans la rêverie. Il était nécessaire de rester vigilant encore plus quand certaines tribus étaient plus hostiles que d'autres comme les rahjaks. Certaines personnes pouvaient être plus favorables à cette idée de paix, mais pas tout le monde ne l'était. Comme là à sentir cette trace de méfiance chez lui. Mon regard qui se portait d'ailleurs sur lui alors que je ne tardais à reprendre la parole. « Est-ce que tu aimerais que cela fonctionne aussi entre nous et les grounders ? » Curieux d'entendre son avis. Pas tout le monde ne partageait le même, le respectant bien que de mon côté j'étais pour l'optique d'un rapprochement entre les peuples, tribus. Nous avions tant à apprendre. Remarque que je ne pouvais que me faire à son sujet alors qu'il n'était pas souvent aux précédentes réunions, ou rencontres. Ce qui pouvait être son choix tantôt de ne pas venir. « Vas-tu te joindre aux équipes de volontaire si elles sont composées ? » Curieux sans pour autant qu'il y ait une note de jugement.



avatar
05/05/2016 Ponyta Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye 332 Norman Reedus shiya Second du chef de garde. - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège 99


Sujet: Re: Tell me something | Chris
Dim 9 Sep - 16:31

Le conseil, des fois Skylar en avait assez d’écouter les ordres, d’obéir sans rien dire. Pourtant c’était un soldat et il savait depuis le début ce que cela impliquait. Cela impliquait d’obéir, de se plier aux ordres et de faire respecter la loi. Il avait souffert quand il avait fallu arrêter les cents, mais il n’avait rien dit et avait appliqué à la lettre ce qu’on lui demandait. Skylar était frustré de savoir qu’encore une fois, cela dépendrait du conseil pour voir s’ils aideraient ou non les cents. « J’espère que l’aide sera apportée. » Il ne pouvait pas trop montrer son désaccord. Le brun avait un rôle important et de ce fait, il devait garder ses pensées pour lui. Il n’avait aucun doute qu’il parlait à un membre de la rébellion. Skylar avait besoin de se reposer un peu. Depuis quelques temps, il se rendait bien compte que son corps suivait bien moins et que des douleurs le traversaient régulièrement dans le dos. Il aurait dû faire attention car la voix de Chris l’interpella et Skylar ouvrit les yeux pour le regarder. « Ça va. La vie ici est différente, je le sens dans mes os. » Dix ans séparaient les deux hommes si le soldat se souvenait bien. Dix ans, c’était beaucoup sur cette planète, peut-être trop. Il ne voulait pas en dire plus à Chris. Il appréciait le soldat, mais Skylar restait toujours discret, limite méfiant. Il avait besoin d’avoir un jardin secret et de ne pas trop causer. Il savait que Chris ne lui voulait aucun mal, mais chez le brun, c’était instinctif.

Il avait besoin de savoir l’opinion de son soldat, sans savoir pour autant si ce serait la vérité. Skylar allait devoir s’en contenter et clairement faire avec. Mais c’était important pour lui de savoir ce que les hommes et les femmes sous ses ordres pensaient. Il se demandait si une entente avec les natifs était réellement possible. Chris était idéaliste, mais Skylar appréciait cela. Le système de troc l’intéressait bien, même s’il n’y avait pas encore participé. Il avait entendu bien des choses, des remarques, mais il n’en avait pas fait l’expérience. « Il faudra du temps pour qu’on se fasse vraiment confiance. » Surtout que les natifs ne semblaient pas tous penser pareils et cela inquiétait Skylar. Car ils pouvaient bâtir une relation de confiance avec certains, mais se bagarrer avec d’autres. Le militaire espérait que l’entente se ferait. « Je pense que c’est nécessaire qu’on s’entende pour survivre. S’ils nous attaquent, nous sommes en infériorité numérique et au niveau des armes aussi. » Ils n’avaient plus d’armes à feu et le peu d’arme qu’il avait, lame, arc, ou armes de fortune, ne les rendait pas vraiment dangereux. Pour Skylar, paraître menaçant c’était quand même un petit plus.

Mais il n’était pas sûr de faire peur avec son arc qu’Ozvan lui avait donné et sa chienne Frost. Il posa son regard sur la petite chienne à leur côté qui était à ses pieds, couchée sagement. Il savait qu’elle pouvait être féroce, mais il ne savait pas si elle pourrait faire très mal. Elle pouvait faire peur aux gens du ciel, mais les natifs ? Skylar se dit qu’ils riraient bien. Il réfléchit sérieusement à la question de Chris. « Je verrai bien. Il est parfois préférable de se répartir le travail, de trouver des volontaires et de laisser une équipe ici. » Car bien souvent, il y en avait des kilomètres à faire, ils ne pouvaient pas laisser le camp sans soldats, ce serait bien trop risqué pour les plus faibles d groupe. « Je serai peut-être intéressé et toi ? » Il sentait bien que Chris ne le jugeait, mais demandait juste des choses à un supérieur. Skylar comprenait parfaitement sa demande. Après, il n’était pas le plus sociable pour rencontrer des terriens et préférait que des gens plus doués que lui y aille, ou Richard. Après tout, il n’était pas son second pour faire joli et aller à deux aux réunions qui ne nécessitait qu’une personne.

avatar
01/11/2015 Glacy Ezra 2250 Brett Dalton Dreamy (avatar), Frimelda (signature) ancien militaire - maniement des armes - statège 1024
- Whatever it takes -


Sujet: Re: Tell me something | Chris
Mar 11 Sep - 22:03


Mon regard qui ne pouvait que se poser sur l'homme qui se trouvait avec moi, continuant de discuter avec lui des différents événements qui s'étaient produits ou qui allaient se produire aussi. « J’espère que l’aide sera apportée. » « Je l'espère aussi. » Je l'espérai aussi. Espérant que cela fonctionne. Espérant que cela puisse fonctionner et que des liens puissent continuer d'être créés, renforcés. Il était nécessaire d'attendre et de voir ce qui se passerait après. Il y avait des questions dont on n'avait pas la réponse mais doucement une stratégie se mettait en place, au fur à mesure. Mon regard qui se posait sur lui alors que je ne pouvais m'empêcher d'observer son visage. « Il y a un problème ? » Me posant la question. Me demandant si tout allait bien, non seulement physiquement. Les expressions de son visage avaient aussi changé. Il ne semblait pas être tout à fait du même avis. Mais au-delà il paraissait à cet instant tantôt fatigué. Plus âgé.  « Ça va. La vie ici est différente, je le sens dans mes os. » Un hochement de tête. La vie était différente en effet, plus difficile. La vie était différente, plus humide. Il n'y avait pas cette même sécurité, ce que certains pourraient considérer comme équivalent au confort. Avant il n'y avait pas besoin de se préoccuper de la chasse, de la survie, de tous ces détails. Il n'y avait pas besoin de penser à cela mais depuis notre arrivée sur terre là était le cas. Il fallait trouver des alternatives, il fallait s'habituer et s'adapter à chaque instant. Alors je comprenais qu'il puisse trouver cela difficile d'autant qu'il était plus âgé. Les jeunes qui étaient plus fragilisés aussi. Des détails à ne pas prendre à la légère. La santé qui passe avant tout.  « Prend soin de toi. » Parlant peu mais il ne restait pas moins que oui, c'était important. Il y avait tant de possibilités pour trouver la mort là, alors il était certain qu'il fallait faire attention. Il fallait préserver sa vie ou plutôt son corps à défaut de son âme. Ce qui était possible.

Autant qu'il était possible de créer des relations, des terriens. « Il faudra du temps pour qu’on se fasse vraiment confiance. » « Je pense. » S'il était facile avec certaines personnes de faire tomber certaines barrières. S'il était possible de supprimer la méfiance pour commencer à créer des liens, cela prenait du temps. Chaque lien devrait être renforcé au fur à mesure. Mais il était certain qu'en effet cela prenait du temps, qu'il faudrait encore des mois voir des années avant que ce soit réellement le cas. Mais c'était bien d'espérer aussi. C'était bien de croire en quelque chose. Il fallait après tout forcément croire en quelque chose ou penser autrement. Survivre qui nous obligeait à repousser nos limites, à penser autrement en effet. Un changement sans arrêt qui me convenait aussi. « Je pense que c’est nécessaire qu’on s’entende pour survivre. S’ils nous attaquent, nous sommes en infériorité numérique et au niveau des armes aussi. » « Nous le serons sans doute. » Il y avait beaucoup de soldats, on s'entraînait, on apprenait de nouvelles techniques mais il ne restait pas moins qu'ils avaient les armes. Ils étaient habitués à vivre sur cette terre alors que nous devions au contraire nous adapter sans arrêt. C'était ce que je faisais. Plus qu'avide d'apprendre aussi sur les techniques des autres, apprendre le nouveau maniement des armes mais là encore tout restait différent. L'entraide qui était toujours mieux que devoir les combattre, d'autant que certains étaient devenus des amis. Il était peu crédible pour le moment de croire en une potentielle guerre. Espérant que cela ne serait plus le cas. Les combats qui avaient déjà eu lieu. Ce mouvement de solidarité je ne pouvais qu'espérer qu'il continue dans ce sens. Pour le moment, les choses qui allaient dans le bon sens heureusement. Là encore, il n'y avait qu'à voir. Des expéditions qui allaient même se monter sans aucun doute. Me demandant s'il serait là aussi, s'il serait de la partie. « Je verrai bien. Il est parfois préférable de se répartir le travail, de trouver des volontaires et de laisser une équipe ici. » « C'est préférable. » C'était toujours une question d'organisation. Il était aussi certain qu'il était mieux de laisser les volontaires partir en premier. D'autres qui devaient rester en campement. Une synchronisation qui devait être réalisée à chaque instant. « Je serai peut-être intéressé et toi ? » « Je voudrai bien. » Intéressé en effet pour venir apporter mon aide, pour faire partie d'une expédition qui monterait. Ce qu'il savait sans doute déjà. Il se doutait sans doute déjà que je voulais être de la partie et que je pensais à rejoindre cette expédition. C'était un fait. Il ne me restait pas moins qu'il fallait voir, qu'il fallait attendre un peu plus longtemps.C'était nécessaire.

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: Tell me something | Chris

 

Tell me something | Chris

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chris Jericho© Vs Edge
» Chris Sabin Vs Big Show
» Chris Masters 2V [dvc]
» The Miz Vs Batista Vs Chris Jericho
» Chris Neil signe à...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: welcome to hell :: Le campement de l’Odyssée-