Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜to forgive is to heal ⊰ Skylar
maybe life should be about more than just surviving


avatar
07/05/2018 Dumbass*Angel non 114 Chloe Bennet Valtersen (avatar), ROGERS (signature) cuistot, avec aptitudes en botanique et cuisine 440


Sujet: to forgive is to heal ⊰ Skylar
Lun 2 Juil - 7:49


to forgive is to heal
Une petite liste mentale de ce qu’il me fallait chercher, ce matin. À ce que l’on m’avait dit, hier, le campement de l’Odyssée cherchait des plantes pouvant aider leurs malades. Sans nécessairement être de celles qui adoraient leur rendre visite, j’entrepris cependant de les aider, question que Chris me croit dans la bonne voie, qu’il me laisse un peu tranquille et arrête de s’en faire. Non, je ne m’en étais pas remis, et je ne planifiais pas faire plus d’effort pour aller de l’avant. Qu’il le veuille ou non, ma situation m’allait complètement, malgré les brefs moments de regrets. Au mieux, je me sentais stable, au niveau émotionnel. Pas de pleurs, pas de larmes. Bon, pas de sourires non plus, mais ça, c’est simplement parce que la vie en soit me semblait très fade. La seule chose, en ce moment, me poussant à ne pas rester dans mon coin, la seule petite étincelle qui brillait encore dans mes yeux, c’était ma passion pour la botanique, ma curiosité qui me poussait à toujours chercher un peu plus, quitte à avoir un garde-manger et un jardin plus garni. Aujourd’hui, en revanche, je ne passerais pas mon temps dans la forêt. Il me fallait du thym et de l’eucalyptus pour les problèmes de respiration, ainsi que de la camomille pour les blessures, mais tous devraient être sèches. Heureusement, j’avais tendance à en laisser certaines au soleil afin qu’elles puissent séchées.

Prenant de tout ranger dans mon petit sac, je signalais à Tael que je reviendrais bientôt. Lorsque je me jugeais prête à quitter le campement, je me mis en marche. Tout au long du chemin, je m’arrêtais à quelques reprises, soit pour reprendre mon souffle, ou simplement pour observer mon environnement. Le silence presque complet, hormis les quelques murmures de la nature sauvage, c’est exactement ça que je désirais plus que tout au monde. Non pas que je détestais être dans la même tente que Liam et Ali. Je continuais à les considérer tous comme des êtres chers. Voilà pourquoi je m’éloignais d’eux, parfois. Oui bon, dit comme ça, on dirait que je me contredis. Mais la vérité est que je ne veux pas que ce petit nuage noir juste au-dessus de ma tête ne vienne leur gâcher la vie. Je m’en voudrais terriblement, si ma mauvaise humeur se propage. À la place de transmettre mes idées noires à qui que ce soit, je préfère nettement faire comme si ne rien n’était, porter un masque, jour après jour. Ça avait fonctionné jusqu’à maintenant, alors pourquoi est-ce que je changerais quoi que ce soit? Les autres s’en porteraient mieux, pourraient se concentrer sur la vie au campement.

Je ne saurais préciser combien de temps cela me prit pour en arriver au campement de l’Odyssée, mais en tout cas, j’y parvins après ce qui me sembla être une éternité.  Je me frayais un chemin, sans vraiment regarder les individus présents. Un seul but; donner ce qu’on m’avait demandé afin de guérir les blessées et malades, puis faire demi-tour. Pas de chichis, pas de grosse discussion, rien qui pourrait m’arrêter sur mon chemin. C’est avec ce plan en tête que j’arrivais à l’infirmerie, sorti le thym, l’eucalyptus et la camomille de mon sac avant de tirer ma révérence. Jusque-là, tout semblait aller comme prévu. Ah, mais c’est que le hasard ne faisait pas toujours bien les choses. En effet, sur mon chemin, je croisais un visage que je ne m’imaginais plus revoir. Skylar. C’est bien à cause de lui, que je n’ai pas pu faire regretter à ce garde ce qu’il avait dit, à propos de mon frère. Un goût amer en bouche, je marchais en sa direction. N’écoutant pas ma rationalité habituelle, je ne pus m’empêcher de m’adresser à lui avec une certaine froideur. « Alors, pas de garde en danger? Mon dieu, tu dois t’ennuyer, avec ce manque d’action, aux alentours. »
code by EXORDIUM.



avatar
05/05/2016 Ponyta Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye 332 Norman Reedus shiya Second du chef de garde. - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège 99


Sujet: Re: to forgive is to heal ⊰ Skylar
Lun 16 Juil - 19:10

Skylar n’avait pas une journée facile. Des gardes étaient rentrés épuisés de la ronde de nuit et le second du chef de la garde avait pris le temps de débriefer avec eux. Le soleil était bien haut dans le ciel et il faisait déjà bien chaud. L’homme buvait de l’eau fraîche et ne manqua pas d’en donner à Frost qui était à ses pieds. La petite chienne qui aurait été qualifié autrefois de l’espèce des bergers australiens, avait un pelage moucheté de noir. Il regarda son regard clair et sourit en la caressant. Il se déplaça de personne en personne, établissant sa journée à venir, pensif. Il pensait à Richard et à la liaison secrète qu’ils entretenaient. A dire vrai, c’était bien plus qu’une liaison, c’était une relation entre deux hommes qui s’aimaient. Un soupir lui échappa. Cacher leur relation ne le dérangeait aucunement. C’était un choix de vie qu’ils faisaient car ils étaient bien trop vieux pour faire leur coming-out. Pas après la vie qu’il avait eue. Il pensa à sa femme défunte morte lors de l’atterrissage. Il la conserverait à jamais dans son cœur. Pour l’instant, il avait bien d’autres choses à penser. Comme les liens qui se tissaient gentiment entre natifs et eux, mais aussi les cents. Le brun était sur le camp, en train de vérifier l’état d’une clôture quand il sentit Frost se tendre.

La chienne ne le quittait jamais et faisait la garde. Une voix agressive parvint aux oreilles de Skylar et il tourna la tête vers la source de ce bruit. Frost se mit à gronder, consciente que cette femme était clairement hostile. « Chut. » Sa voix était douce alors qu’il posa son regard sur Rachel. Il était étonné de la voir ici, mais aussi content. Néanmoins il n’était pas dupe, elle, elle était furax de le voir.  Clairement il la dérangeait. II la regarda droit dans les yeux, conservant son sang-froid et refusant de céder à la colère. Il savait très bien ce qu’elle lui rapprochait. Skylar l’avait empêché de se déchainer sur un soldat. Un soldat qui avait dit des sales choses sur le frère de Rachel. Le brun le savait bien, mais il avait dû faire son travail même si cela lui avait coûté. Cela lui avait coûté de faire son travail alors qu’il pensait la réaction de Rachel justifiée. Mais à l’époque, jamais il n’avait pu le dire sans risquer lui aussi de se faire enfermer. « Ils doivent se débrouiller sans moi. » Il ne sourit pas, ce n’était pas quelqu’un de souriant. C’était son état normal.

« Je suis content de te voir. » Et il était honnête. Frost était couchée à ses pieds. La langue pendante à cause de la chaleur, les yeux fermés, calmée à présent par la présence placide, mais forte de Skylar. « Nous devrions parler, tu ne penses pas ? » Il se demandait bien ce qu’elle irait dire de cela. Il avait très bien perçu sa froideur. Allait-elle refuser ce dialogue, se braquer ? Il se le demandait. Skylar s’éloigna légèrement des gens qui pourraient les entendre car ils devaient vraiment échanger. « Tu sais, je n’ai jamais souhaité ton arrestation. J’avais des ordres. » Il avait été un soldat qui devait obéir. Aujourd’hui c’était différent, il était le second du chef de la garde, c’était lui qui donnait les ordres. « Cela ne recommencera pas ici. » Non clairement, ils ne laisseraient pas ses hommes et ses femmes malmener des civils comme autrefois. Il veillerait à cela car trop de fois, il avait vu des injustices et cela l’avait révolté, toujours. Le brun ne laisserait pas cela se reproduire. Il espérait que Rachel accepterait de l’écouter et ne tomberait pas dans une grosse colère.

Spoiler:
 

avatar
07/05/2018 Dumbass*Angel non 114 Chloe Bennet Valtersen (avatar), ROGERS (signature) cuistot, avec aptitudes en botanique et cuisine 440


Sujet: Re: to forgive is to heal ⊰ Skylar
Jeu 26 Juil - 6:03


to forgive is to heal
Je ne savais plus trop si l’arrivée sur Terre était tant une salvation. En fait, j’avais la nette impression que je marchais en plein purgatoire, et que chaque recoin me rappelait des bribes de mon histoire, que ce soit positif ou négatif. Les regrets, entre autres, vinrent par million. Les visages si familiers de gens avec qui j’aurais probablement dû discuter un peu plus longtemps. Des amitiés qui auraient dû perdurer, mais que je n’entretenais plus. Une véritable enfant, avec mon lapin en peluche que je traînais partout. La même bande de gens desquels je m’entourais, n’envisageant pas une seule seconde l’impact d’une telle habitude. En arrivant ici, pas tant changea. Je restais avec Robb et certains amis de longue date avec qui je me dis à discuter, étant donné l’état des choses. Plus tard, lors du drame qui me laissa perdue et dans une peine sans nom, je me rendis compte que de porter un peu plus attention aux autres Cents m’aurait sans doute aidé. Pas que j’en veuille, vu que je m’éloignais de tous, mais au moins, en sachant que les gens viendraient me voir pour me tenir compagnie, je ne me serais pas si facilement mis des murs entre moi et les autres. Malheureusement, il n’y avait plus rien à faire, et rares étaient ceux qui me convaincraient du contraire. Pas les Cents, et surtout pas les Odysséens.

Pourtant, aujourd’hui, je visitais leur campement. Non, je ne le faisais pas pour voir Chris, mais bien pour déposer ce qu’on me demanda, c’est-à-dire des plantes pouvant aider certains des malades et blessés. Un trajet pas très long, de brefs remerciements échangés, et une énorme intention de rebrousser chemin assez rapidement. Je ne pus, toutefois, pas faire demi-tour aussi précipitamment que prévu, car en chemin, je croisais … une vision de mon passé que j’aurais plutôt espérer oublier. Skylar. C’est lui, le garde qui me repoussa si efficacement de celui sur lequel je m’étais jetée.  Combien de fois n’ai-je pas rêvé à le revoir, simplement pour lui faire savoir le fond de ma pensée. Une enfant à l’état brute, ou plutôt adolescente, qui voulait réellement répliquer avec conviction. De belles paroles jamais mise en pratique, car de toute façon, je n’eus ni le temps, ni la force d’exercer ma vengeance. En revanche, ils n’étaient plus sur l’arche. Il n’y avait pas tant de tabous ni cette crainte de se retrouver en prison, vu que de toute façon, chaque camp s’occupait de ses propres problèmes. Le grognement de son chien me fit néanmoins hésiter à en rajouter plus, si ce n’est une reproche sensée lui faire comprendre que je ne lui vais pas encore pardonner son geste. Visage stoïque, comme toujours, répondant de façon très posée à ma réplique.

Choquée, c’est un bien faible mot pour décrire mon état d’âme, en l’entendant dire qu’il était content de me revoir. Pour … pourquoi? Et puis non mais qu’est-ce qu’il pense, que je lui pardonnais tout? Ce n’est pas avec de simples paroles que je serais complètement convaincue. « Au moin, ça en un de nous qui est content. » Regard très sombre, n’ayant pas tant changé depuis son arrivée sur Terre. Tant de malheurs qui s’abattirent sur nous, et qui nous avaient terrassés, du moins pour certains. Tout ça, on pouvait le résoudre simplement en parlant? Non. Mais ce n’est pas pour autant que je restais sans bouger, me poussant plutôt à le suivre lorsqu’il s’éloigna un peu des autres. « À quoi est-ce que ça sert, dis-moi? Ce ne sont pas des mots qui me rendront cette partie-là de ma vie. » Bras croisés, j’écoutais tout de même ce qu’il avait à me dire, non sans sentir une certaine irritation devant ses propos. « Des ordres, des ordres … c’est bien beau, mais ça ne devrait pas servir de lettre d’excuse. » Je ne me doutais pas une seule seconde de sa position, parmi la garde. En fait, cela ne m’affectait pas, puisque je ne traînais jamais vraiment dans le cas. « Ne fait pas ce genre de promesses pour moi. Fais-les aux autres. » Je croyais, le temps d’un instant, entendre la voix de mon frère qui me suppliait de pardonner, d’arrêter mon comportement si immature.
code by EXORDIUM.



Spoiler:
 

avatar
05/05/2016 Ponyta Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye 332 Norman Reedus shiya Second du chef de garde. - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège 99


Sujet: Re: to forgive is to heal ⊰ Skylar
Mar 14 Aoû - 21:23

Bien entendu que Rachel ne l’accueillit pas les bras ouverts. Il vit bien son regard noir, mais ce n’était pas cela qui allait le faire sourciller. Difficile de se sentir menacé par une femme qui avait un air boudeur. Il la laissa dans sa colère, ne préférant pas donner du spectacle aux autres. Ils attiraient les regards car c’était rare que Skylar prenne les gens à part pour parler. C’était plutôt le contraire. Frost trottinait aux côtés de son maître. Sa queue battait l’air, elle était toute joyeuse. Le brun s’arrêta à l’ombre, s’appuyant contre un tronc d’arbre. Non pas pour se donner un style, mais parce que son dos était douloureux et ceci depuis plusieurs mois. Il devrait envisager d’aller à l’infirmerie pour faire vérifier son dos, mais pour l’instant, il tenait le coup. Il la regarda alors qu’elle affirma que cette partie-là de cette vie ne lui reviendrait plus. « En effet, alors pourquoi tu gardes de la rancœur ? » C’était elle qui se pourrissait la vie, pas lui. Mais il ne le précisa pas. Il était assez confrontant sans en rajouter une couche. Il lui donna son explication et sans surprise, cela ne suffit pas. « Tu crois que finir dans la cellule avec toi aurait été utile, cela t’aurait-il rendu plus heureuse ? » Clairement c’était ce qu’il risquait à l’époque s’il ne faisait pas son travail et qu’il se rebellait.

La trahison était impardonnable et il aurait pu se faire éjecter. Peut-être que rien de ce qu’il dirait ne calmerait Rachel, mais il ne pouvait pas passer son temps à s’excuser, c’était à elle de choisir. « Imaginons que je t’ai laissé le frapper et alors ? Tu auras été inculpée pour faits plus graves, tu aurais risqué l’éjection et quoi ? » Et aurait-elle été plus heureuse ? Il en doutait fortement, mais il n’allait pas lui faire plus la morale, il lui exposait juste son point de vue. « Les autres savent qu’ils peuvent compter sur moi. » Dit-il simplement. Pas pour se donner bonne conscience ou fanfaronner, mais pour dire qu’il s’occupait des autres. Il avait veillé sur elle de manière très discrète quand elle était en cellule, mais il ne le dirait pas. Si elle préférait le détester le restant de ses jours, il acceptait cela. Skylar se rassurait en se disant qu’elle avait eu une peine bien moins élevée que s’il n’était pas intervenu et l’avait laissée frapper ce soldat. Il ne précisa pas qu’il avait engueulé le soldat après cela, même si à l’époque, il n’était pas haut gradé, mais cela ne l’avait pas empêché. Il avait dit le fond de sa pensée à cet homme qui avait eu des mots déplacés.

Il regarda Rachel et se demanda si avec le temps, sa rancœur, mais aussi celle d’autres, passerait. Parfois s’excuser toute une vie ne suffisait pas et peut-être bien que tous les mots qu’il pourrait dire ne réparaient jamais ce qui était arrivé et c’était ainsi. Il ressentait de la peine et bien d’autres émotions, mais Skylar savait que ce qui était fait était fait. Il ne pouvait pas passer le restant de sa vie à se flageller. Peut-être que cela ferait plaisir à certains, mais il avait un minimum d’orgueil mine de rien.

Spoiler:
 
 

avatar
07/05/2018 Dumbass*Angel non 114 Chloe Bennet Valtersen (avatar), ROGERS (signature) cuistot, avec aptitudes en botanique et cuisine 440


Sujet: Re: to forgive is to heal ⊰ Skylar
Ven 17 Aoû - 6:03


to forgive is to heal
Je devrais faire un peu plus attention, vu que je ne suis pas dans le bon campement. Ici, il y avait une couche de la société dont on ne fait pas parti. Ici, ce sont ceux qui sont restés derrière, ceux qui ont attendu de voir si les criminels ont vraiment survécu. On aurait presque cru une sorte de bourgeoisie, dans le sens le plus ironique du terme. M’enfin, tout ça pour dire que je n’étais pas à ma place, et que malgré ma rancœur, je devais me rappeler de ne pas m’emporter. Heureusement, en me prenant à part, il venait de changer la donne, car ainsi, même si les autres nous regardaient, de loin, je pouvais m’exprimer plus librement. Skylar s’arrêta à un arbre, s’appuyant dessus, sa chienne le suivant nonchalamment, avec la queue qui battait. Oh, en temps normal, je me serais baissé pour la voir d’un peu plus près, mais je me sentais si furax que je n’osais même pas regarder l’animal plus longtemps. À la place, je me concentrais sur celui qui me défit de l’emprise d’un autre garde, il y a de cela plusieurs années. Rien qu’à cette pensée, je croyais revivre cette scène. Chaque geste délibéré me revenait en tête. Oh, s’il ne m’avait pas arrêté, j’aurais continué jusqu’à ce que cet idiot demande pitié. Et ce ne serait pas de simples paroles qui mettraient un terme à la frustration qu’on me traîne jusqu’à la cellule, qu’on me foute là et qu’on m’oublie. « Oh, mais ne le prend pas trop personnellement. Il y a assez de place pour tout le monde, tu sais. La rancœur, elle retombe sur bien des têtes, ici. » Je prononçais cette dernière phrase avec bien plus de force, question que les autres comprennent qu’il fallait mieux ne pas m’approcher. Au diable, la prudence. Là où j’en étais, je n’avais rien à perdre, de toute façon. Ma vie était au plus bas, je ne voyais pas comment les choses pourraient empirer. « Je sais bien qu’on était les épines dans les pieds de certains, et que de nous envoyer sur Terre les premiers, ce serait faire deux pierres d’un coup. Avoue-le donc, sans prisonniers dans les cellules, c’était un poids en moins sur le vaisseau. » Je ne pouvais croire qu’ils étaient si dupes, que d’estimer une planète vide, sans une once de vie. N’avaient-ils aucune notion de l’évolution de l’être humain? Rien n’était impossible. Mais non. Il fallait que ces gens jouent les cons, question d’être plus crédible. « Ce qui m’aurait rendu heureuse, c’est qu’on prenne en considération le pourquoi j’avais agressé un garde. C’est facile de pointer du doigt. Ça, même moi je peux le faire. Mais ce qui différencie l’homme juste du reste, c’est qu’il écoute les deux partis. » Je soupirais, exaspérée.

La dernière fois que je m’étais ainsi emportée dans mes paroles, ça remontait à loin, très loin. Je ne pouvais que m’étonner de l’effet que ça faisait, un détachement volontaire de ses sentiments. On dirait que plus je les refoulais, et plus ils explosaient en pleine figure, exactement comme maintenant. « Sachant ce que je sais maintenant, j’aurais moi-même choisi l’éjection, plutôt que de vivre ici. » Il devrait sans aucun doute être au courant de la mort de Robb. Il devinerait parfaitement ce que je voulais dire par-là. Passant une main dans les cheveux, je devins irritée d’avoir laissé glisser le genre de pensées que je gardais pour moi, en temps normal. Voilà pourquoi je marchais un peu avant de prendre place par terre, à une certaine distance de lui. En m’assoyant, je l’entendis poursuivre son discours, et ne pus m’empêcher de laisser un grognement transparaître. « C’est normal qu’ils te fassent confiance, vous faites partis du même campement. Ce ne sont pas eux, les mal-aimés, c’est nous. On est ceux qui avons servi de cobaye, alors je ne vois pas comment on serait capable de compter sur qui que ce soit d’autre qu’entre nous, entre criminels. » Je n’étais pas la seule à penser ainsi. Il suffirait de demander, aux alentours, et il verrait bien. Ma tête qui vint doucement se coller au tronc d’un arbre, mouvement qui sembla alerter la chienne, alors que celle-ci me regarda. Je ne voulais pas qu’elle s’approche, donc je préférais rapprocher mes jambes de moi, lui bloquant ainsi le passage. Mon regard se perdit ensuite dans le paysage autour de moi.  
code by EXORDIUM.



Spoiler:
 

avatar
05/05/2016 Ponyta Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye 332 Norman Reedus shiya Second du chef de garde. - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège 99


Sujet: Re: to forgive is to heal ⊰ Skylar
Jeu 20 Sep - 18:24

Il pouvait presque sentir la colère de Rachel. Elle était une véritable boule de nerf. Si Skylar s’était aussi éloigné, c’était parce que si elle venait à le frapper, ils ne seraient pas à la vue de tous. Le brun ne cherchait pas vraiment la bagarre, mais il ne savait pas si sous le coup de la colère, Rachel pouvait donner un coup. On était jamais trop prudent. Il ne valait pas mieux donner du grain à moudre à ceux qui avaient encore en grippe les cents. Il la laissait parler fort, si elle voulait se mettre tout le monde à dos, libre à elle. Le militaire n’allait pas non plus la protéger de tout le monde, c’était une grande fille après tout. Skylar n’avait plus l’habitude des esprits vifs des plus jeunes, elle n’était plus si jeune que cela, mais il la voyait toujours comme la gamine ayant frappé le garde. « C’est toi qui le supposes. Je n’ai jamais dit que vous étiez des épines dans les pieds. Ne mets pas tout le monde dans le même panier. » Skylar gardait encore son calme, même si ses mots devenaient de plus en plus secs et ferme. Il n’avait pas l’attention de se faire complètement marcher sur la tête à cause d’une erreur. « Je n’avouerai rien. Tu veux juste du grain à moudre pour t’enfermer dans ta colère. » Clairement, il s’opposait à elle et refusait de lui donner ce qu’elle désirait. Il avait l’impression d’être face à un volcan et qu’à tout moment, elle lui exploserait à la tête. Skylar savait qu’il était capable de la supporter, même si clairement, ce n’était pas facile. Il fallait vraiment s’accrocher. Il se demandait bien jusqu’où elle irait par rage.

« Personne ne t’a écoutée, je dois te l’accorder. » Et cela avait été une des failles du système. Ça et le fait que le Conseil voulait de la chair à canon. Qui irait pleurer des criminels s’ils mouraient ? Pas grand monde, en tout cas pas les grands puissants. Il pensa à la mort de Robb quand elle parla de plutôt mourir que d’avoir à vivre ici. Skylar se doutait bien de sa peine. « Il n’aurait pas voulu que tu meurs. » Il n’avait jamais été le plus proche de Robb, mais tout de même, de là à souhaiter la mort de quelqu’un… Le brun se demandait en fait si ce n’était pas plutôt que de la tristesse que Rachel exprimait, de la tristesse qu’elle avait muté en rage. C’était peut-être plus facile pour elle à gérer. C’était juste des suppositions qu’il faisait. Il ne voulait pas être trop tendre avec Rachel car il se doutait bien qu’elle ne supporterait pas ce genre de marque affectif et qu’elle le rejetterait encore plus. Skylar acceptait bien de jouer encore un petit peu le punching-ball en se demandant combien de temps durerait tout ceci. Elle se fatiguerait bien au bout d’un moment, non ? C’était du moins ce qu’il espérait. Il la regarda s’asseoir par terre, mais ne bougea pas d’un iota, comprenant bien son langage corporel. Elle ne voulait pas qu’il approche, c’était évident. « Des gens que j’aime ont été dans ton groupe. » Et il avait perdu de vue certaines personnes. Il vit bien Frost réagir aux mouvements de Rachel et siffla. Aussitôt la chienne de taille moyenne vint se coller contre sa cuisse sagement.

« Elle ne s’approchera pas de toi si tu ne le veux pas. Elle est juste curieuse. Elle doit sentir tes sentiments. » Une manière de dire, qu’elle n’avait vraiment pas une bonne tête en ce moment. Il l’avait bien vue rapprocher ses jambes d’elle. Skylar ne pouvait pas s’excuser cent ans. Le mal était fait, chacun devait se reconstruire maintenant. C’était bien entendu difficile et il le comprenait bien. Pour lui aussi c’était dur. Il n’était pas sûr que Rachel aurait envie de l’entendre. « Vous n’êtes pas complètement mal-aimés. C’est toi qui t’enfermes là-dedans pour empêcher les autres de venir à toi.[/color] » Il était peut-être un peu trop confrontant, mais là Skylar avait laissé échapper cette phrase.

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: to forgive is to heal ⊰ Skylar

 

to forgive is to heal ⊰ Skylar

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Calls on U.S., IMF to forgive debt
» please, please forgive me, cléa.
» Loni - Malfrat Heal 55
» Tsunamii érudit heal
» Maolie (Erudit heal)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: welcome to hell :: Le campement de l’Odyssée-