Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Jeux d'enfants
maybe life should be about more than just surviving


avatar
Invité
Invité


Sujet: Jeux d'enfants
Mer 27 Juin - 20:01

27 JUIN 2118


Assis sur le tronc d’un vénérable feuillu, maintenant déraciné par la force des vents de Mars qui avaient su profiter de la faiblesse de son âge pour parvenir à le faire coucher, John méditait sur la vie. La circonférence de l’arbre était telle que ses pieds ne touchaient pas le sol. Ils les balançaient plutôt dans le vide, comme l’enfant qu’il n’était plus depuis bien des décennies. La faune et la flore de son nouvel environnement l’effrayait toujours quasiment autant que dans les premières années de son arrivée ici. Mais il avait accepté que cette peur faisait maintenant partie de sa vie. Tout comme la crainte d’une défaillance technique mortelle faisait partie de son quotidien sur l’Odyssée. Mis à part demeurer vigilant, il ne pouvait pas changer grand-chose à la situation, ni alors, ni maintenant.

Et il avait directement ressenti les impacts de laisser ses peurs prendre de l’ampleur.

Ses petites balades hebdomadaires en forêt constituaient son remède. Ses tentatives un peu maladroites de trouver son équilibre, entre l’esprit de conservation et donner un sens à sa vie. Car au final, aucun individu n’est immortel. Aussi peu plaisante que puisse paraître l’idée.

Il en était venu à adorer cet endroit particulier. Il y avait quelque chose dans le vide qu’avait généré dans sa chute cet immense arbre. Dans la centaine d’arbustes qui s’élançaient dans une course pour occuper l’espace. Une forme de sérénité qui systématiquement l’envahissait lorsqu’il se posait là, plutôt que n’importe où ailleurs.  

Suffisamment que pour John, le moment était venu de lui-même tenter de redonner à cet endroit qui devenait si magique à son cœur. Laisser une trace de son humanité, une empreinte de son court passage. Pour ne pas laisser qu’un vide.

Sa première idée aurait été de graver quelque chose sur un tronc, comme un adolescent éperdu. Mais ce n’était pas exactement lui. Enfin, plus maintenant.

Il contempla le décor une bonne heure, avant que ça ne le frappe. L’une des branches maîtresses de l’arbre sur lequel il avait pris place s’étaient brisée en trois ou quatre segments. L’un de ceux-ci s’était appuyé contre une pierre, formant un genre de balançoire rudimentaire. John s’efforça de son mieux pour stabiliser le point de levier entre la branche massive et la pierre, soufflant comme un bœuf dans le processus alors que l’ensemble de ses fibres musculaires étaient sollicités à leur maximum. Lorsqu’il fut satisfait de son œuvre, il commença à empiler avec le plus grand soin, à chacune des extrémités de la branche, de plus petites pierres. Ses « personnages », figés dans leur immobile jusqu’à la fin des temps. Ou la prochaine rafale.

Une demi-heure plus tard, les poings sur les hanches, il regardait son interprétation très approximative d’une scène toute aussi innocente que fréquente, à une certaine époque : deux enfants s’amusant sur une bascule. Et ça lui fit encore plus aimer cet endroit. Car s’il avait eu à choisir un seul vestige de l’humanité d’avant à léguer aux prochaines générations, ça aurait été celui-là.

L’aurore s’approchant, c’est l’esprit habité d’un espoir renouvelé quant à l’avenir que John retourna vers une partie des siens, laissant derrière lui son petit havre de paix. Jusqu’à la prochaine visite.

avatar
31/05/2018 Blanche, peut être d'autres mais je ne les connais pas Non 43 Helen Stifler Moi Eclaireuse / guérisseuse Athna 15


Sujet: Re: Jeux d'enfants
Jeu 5 Juil - 23:29

Je dois me reposer, mon corps a subit pas mal de souffrance entre la plaie sur mon visage et les bleus qui parcours tous mes membres. Je savais que partir seule à l'aventure me couterai cher, que je devrais passer par des épreuves plus ou moins difficiles, mais je ne pensais pas les vivre tout de suite. A peine quelques jours que déjà je suis défigurée.... bravo...

Ma rencontre avec Ezra a été plus surprenante encore : elle m'a prouvé que tous les membres d'un même clan ou d'un même groupe ne se ressemblent pas. Cela compte aussi pour les Rahjaks. Elle m'a aidé à panser ma blessure, c'était vraiment très gentille de sa part quand on sait que je lui ai sauté dessus comme une sauvage. Elle est repartit, continuant son chemin et suivant son destin, alors que moi je suis encore ici à reprendre des forces à l'abri de la forêt. Je suis habituée à vivre dans les montagnes, dans le froid et je peux vous assurez qu'ici, la vie me semble bien douce. La nourriture foisonne, les arbres offrent un couvert remarquable et je trouve toutes les ressources dont j'ai besoin pour fabriquer mes potions, mes baumes et mes thés apaisants.

Aujourd'hui, il est temps pour moi de partir à la recherche de nourriture à chasser ou à cueillir. C'est en marchant paisiblement à travers les bois que je découvre un site bien étrange... Je ne saurai le décrire correctement, alors je préfère sortir mon petit carnet pour le dessiner à l'intérieur. Au vu des traces de pas qu'il y a autour, je dirai que c'est fraichement fabriqué, que quelqu'un est passé là quelques jours auparavant et qu'il a monté son outils (en admettant que c'en est un) ici. Une sorte de balance peut être... avec des pierres posées dessus.... Si c'est cela, alors c'est pour peser quelque chose de gros... Et s'il a une autre utilité alors je me demande bien laquelle.

Je fais le tour plusieurs fois, cherchant un détail qui pourrait m'orienter... en vain. Je ne sais pas qui a construit ça (j'en n'avais jamais vu), mais je vais moi aussi y laisser une trace de mon passage... Je m'approche en sortant mon couteau de son fourreau. Je plante la pointe dans le bois et commence à graver des mots.

Le destin fait son chemin

Pourquoi écrire ça ? Aucune idée, c'est la première chose qui me passe dans la tête à cet instant, et puis c'est joli comme phrase, non ? Et puis au moins je ne provoque pas une guerre ou un duel pour savoir à qui appartient ce territoire ! Je suis une pacifiste moi... parfois... Fière de mon oeuvre, je range mon couteau le sourire aux lèvres. Peut être que personne ne verra ce que j'ai fait, mais en tout cas, moi je le saurai. Je décide alors je continuer ma recherche, parce que mon estomac commence à crier famine et que je ne peux pas le faire attendre trop longtemps.

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Jeux d'enfants
Mar 17 Juil - 17:38

17 JUILLET 2018

Après quelques semaines durant lesquelles John s’était laissé entraîné dans les relatives vaines occupations quotidiennes de la vie chez les odysséens, une lassitude avait commencé à le gagner. Une fatigue que même l’excitation d’une expédition prochaine vers un village de terriens ne parvenait pas à submerger. Pareil à l’épuisement d’un grimpeur qui doit se retenir à une falaise pour ne pas tomber dans le vide.

Il avait besoin de réconfort, d’un moment de répit où reposer son âme toujours à la recherche de sens. De marquer une pause, avant le prochain chapitre. D’un havre de calme, où la vie se contentait d’être. Et il savait exactement où trouver tout ça.

S’éclipsant à l’aube, c’est le cœur léger qu’il se dirigea vers le petit coin d’univers qu’il s’était approprié. En chemin, il ne put s’empêcher de se demander pourquoi cela faisait si longtemps qu’il n’y avait pas remis les pieds, considérant l’important attachement qu’il éprouvait pour ce lieu reclus.

Peut-être trouverait-il une réponse sur le chemin du retour.

À son arrivée, il constata avec le sourire que ses ‘personnages’ avaient survécus à son absence. Enfin, à peu près : celui de gauche avait perdu la tête, et celui de droit avait été amputé de quelques pierres, que John retrouva sans mal juste à côté. Un puissant rappel que rien n’y personne n’échappait indemne à l’indomptable force de cette nature.

C’est alors qu’il s’apprêtait à remettre le dernier morceau en place qu’il remarqua que l’endroit avait été altéré par une autre main que la sienne. Un court message, gravé dans le bois du tronc abattu.

John passa son doigt dans les traits de couteau, méditant sur les impacts de cette modification. Ainsi donc, il n’était pas le seul à avoir jeté son dévolu sur l’endroit ? Initialement, l’idée le choqua. Après tout, la forêt était bien assez grande ; pourquoi vandaliser précisément sa micro-clairière ? Il devait y avoir des milliers d’autres espace capable d’inspirer l’imaginaire!

Puis, avec le passage du temps, il réalisa l’excessivité de sa première réponse, et pris conscience que c’était une sacrée chance de pouvoir partager quelque chose qui lui tenait autant à coeur. Il y a quelque temps, quelqu’un s’était tenu là, comme lui, et avait été ému, comme lui, par la beauté et l’âme de l’endroit. Suffisamment pour ressentir, comme lui, le besoin irrépressible de s’y associer.

«Le destin fait son chemin, hein ?»

De biens sages paroles. Provenaient-elles de l’esprit d’un des enfants du ciel ? D’un chasseur terriens couturé, devant apprendre à s’adapter à tous les changements provoqués par leur arrivée ?

Il ne le saurait probablement jamais.

Sous l’impulsion du moment, il redisposa ses deux personnages de pierre, de sorte qu’ils donnent l’impression de contempler la nouvelle inscription. Avec son propre couteau, il découpa de toutes petites éclisses de bois, avec lesquelles il constitua un feu de camp miniature, à l’échelle de ses petits bonhommes rocheux, qu’il installa entre ceux-ci et l’inspirant tronc d’arbre. Comme de petits moines, installés là à la recherche d’une sagesse profonde, pour toute l’éternité.

La scène lui inspira un court éclat de rire. Heureusement que personne ne le voyait se comporter en véritable gamin…

Après quelques hésitations, il opta finalement pour tresser un petit collier de fleur, à peine assez grand pour son poignet, qu’il déposa autour du ‘cou’ du personnage de droite.

Voilà. Maintenant, c’était parfait.

Complètement idiot, farfelu et vain, mais néanmoins parfait.

Il alla s’assoir derrière son œuvre, se laissant porter par toutes les pensées que la scène lui évoquait. Une sieste plus tard, il se redressa, se dépoussiéra, remercia silencieusement le destin d’avoir guidé les pas de quelqu’un d’autre juste ici, et rentra vers le camp des Odysséens, ressourcé et prêt pour demain, quoiqu’il apporte.

avatar
31/05/2018 Blanche, peut être d'autres mais je ne les connais pas Non 43 Helen Stifler Moi Eclaireuse / guérisseuse Athna 15


Sujet: Re: Jeux d'enfants
Jeu 16 Aoû - 11:12

Je me remets doucement de mes blessures. Ezra a reprit son chemin depuis longtemps maintenant, mais j’ai dessiné son visage dans mon carnet pour ne pas l’oublier, au cas où j’en viendrai à perdre la mémoire. Pour le moment, je ne fais pas grand chose de mes journées, je me contente de chasser et de trouver des baies pour manger. Concernant l’eau, j’ai trouver ce dont j’ai besoin, il faut dire qu’il n’en manque pas ici. J’ai croisé des animaux sauvages que je n’avais jamais vu hier. Ils étaient un peu déformés et pourtant, je les ai trouvé supers beaux. Je les ai dessinés eux aussi.

Je me redresse brusquement en pensant alors à cette étranger construction humaine que j’ai découverte la dernière fois. Et si j’y retournais ? Ni une ni deux, je saisie mon arme, abandonne mon cheval (qui broute l’herbe comme le plus heureux des chevaux) et je file droit vers ce petit coin de paradis. Je me demande ce que je vais trouver cette fois ci... en arrivant sur place, je suis un peu déçue, rien n’a bougé. C’est bizarre parce que j’étais persuadée que la personne allait revenir, c’est comme un pressentiment ! Elle n’a peut être pas eu le temps, je reviendrai plus tard.

Deux jours après, je décide de revenir près des deux petits bonhommes, au cas où quelque chose aurait bougé. Je le sens au fond de moi, ou plutôt je l’espere. C’est une sorte de communication que cette personne et moi même avons par l’intermédiaire de ce petit jeu. Et ça me plaît. Quelle joie me submerge lorsque je découvre notre espace de jeu modifié ! La personne est passée ! Oui oui oui !

Les petits bonhommes ont encore bougés ! On dirait une réunion de famille, ou de chefs de clan ! Ils sont maintenant autour d’un feu et l’un d’eux porte un collier de fleurs fraîches ! Je m’accroupie près d’eux, observe les alentours, écoute attentivement ce que me dit la nature. Il semblerait que je sois seule. Les traces au sol sont fraîches, je vois les traces des ses pieds et je peux déjà dire que c’est un homme et peut être même un venu du ciel. Je doute qu’un de nous laisse autant de traces sauf si c’est voulu. Par curiosité, j’ai envie de les suivre ou alors de rester là et veiller pour apercevoir mon ami de jeu. C’est peut être un vieille homme, plein de sagesse, une personne pleine de savoir qui pourrait m’apprendre tout ce que je souhaite ! Ou alors un beau garçon, un beau spécimen représentatif de son peuple.... ouais enfin nos guerriers disent qu’ils sont mauvais et méchants, mais peut être pas tous ! Et si c’etait un jeune guerrier en recherche de repos de temps en temps ? Ça peut aussi être une femme à la très forte musculature.... une gladiateur hors pair !

Je pose instinctivement ma main sur la « tête » d’un des petits personnages. Je leur imagine un visage, une voix, une attitude et pourquoi pas un nom ? Et si c’etait lui et moi ? Je fouille dans ma sacoche à la recherche de quoi inscrire sur les pierres les mots « je » et « tu » et une fois fait, je réfléchis à une surprise que je pourrais lui faire.... Et si je lui donnais une graine rêveuse ? Est ce qu’il va la manger ? Prendrait il ca bien ou plutot comme un affront ? Il n’y a qu’un moyen de le savoir c’est d’essayer. Enroulée dans une feuille fraîche, je dépose une graine « rêveuse » que j’utilise pour détendre les gens ou les endormir avant une intervention douloureuse ou lorsqu’ils font des crises de folie. Mais on peut aussi les manger pour se droguer le temps d’un instant. Sur une feuille de papier j’inscris quelques mots « manger pour rêver ». Dans certains clans, ils s’en servent lors de rituel pour communiquer avec l’au delà, tandis qu’ils se réchauffent auprès d’un feu... un peu comme nos petits bonhommes en ce moment.

Ma graine est devant la pierre « tu », je suis sure qu’il comprendra le message. J’offre un large sourire aux deux personnages et repars dans mes ruines.

Admin △ Underneath it's just a game
avatar
06/12/2015 Electric Soul Kayden Elwood & Einar Helgusson 7450 Jon Kortajarena Electric Soul & tearsflight Conseiller druide | Soigneur & orateur/diplomate Naori 691
Admin △ Underneath it's just a game


Sujet: Re: Jeux d'enfants
Dim 4 Nov - 11:16

RP archivé suite au départ de John

Contenu sponsorisé



 

Jeux d'enfants

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» l'etudiant haitien typique est une honte nationale:
» Transition et S6 : faits, fées et effets
» JEUX D'ENFANTS ∇ NAKO
» LES DEUX DERNIERS BEBES DE PREVAL NE SONT PAS DES ENFANTS NATURELS......
» Découverte du jeu de rôles pour les enfants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: Il était une fois des jolies histoires-