Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜We're only human, after all [Liam]
maybe life should be about more than just surviving


Accro des points
avatar
11/05/2018 Laenai / Alicia Jude & Lulu ♥ 1917 Willow Shields Laenai Princesse ~ Apprentie Sorcière Rahjak 180
Accro des points


Sujet: We're only human, after all [Liam]
Sam 2 Juin - 22:50

Juin 2115

Des hommes tombés du ciel. Étaient-ces des dieux ? Leurs envoyés ? Voulaient-ils notre bien ou notre mal ? Qu'allaient-ils faire une fois sur terre ? Ces questions et tant d'autres tournaient dans ma tête depuis que j'avais appris l'existence de ces skaikru. Jusqu'à ce que mon père en capture plusieurs, je ne pensais pas en voir de mes propres yeux avant longtemps. Même si les circonstances ne me plaisaient pas et même si je désapprouvais les actes du monarque, je ne pus réprimer ma curiosité quand je sus qu'ils étaient retenus dans les cachots.

Je n'avais pas l'autorisation de m'y rendre, et encore moins seule, mais peu m'importait : je m'y rendrais et ferais leur connaissance coûte que coûte. Un jour où la fraîcheur du vent rendait l'air plus froid que d'habitude, je profitai d'un changement de tour de garde pour m'éclipser par les jardins, me cachant derrière les palmiers au moindre bruit. Ce n'était pas la première fois que j'allais m'aventurer dans des endroits qui m'étaient interdits, mais cette fois mon cœur battait deux fois plus vite : j'allais découvrir un peu d'ailleurs. J'allais rencontrer des personnes qui venaient de si loin que j'avais du mal à m'imaginer cet endroit. Le ciel, c'était tellement incroyable !

J'arrivai enfin devant les cachots et évitai les gardes en longeant les murs. La porte n'était pas fermée : mon père ne rechignait pas à montrer sa prise aux personnes importantes du palais, un garde avait sûrement dû oublier de fermer à double tour. Lorsque je pénétrai dans les cachots, l'odeur me retroussa le nez. Il faisait peut-être plus frais dehors, mais ici la chaleur était toujours importante. J'hésitai un instant à aller plus loin : était-ce vraiment une bonne idée ? Mais j'avais rêvé de ce moment depuis des jours. J'avais planifié cette incartade depuis autant d'heures. J'avais peaufiner ma maîtrise de leur langue. Et j'avais mille questions à leur poser. Je ne pouvais reculer !

J'avançai timidement, observant les lieux et les visages qui se tenaient dans les cellules. J'avais entendu les gardes dire que les skaikru étaient enfermés au fond. Lorsque j'aperçus leurs vêtements étranges, je sus que j'étais arrivée. Mon cœur manqua un battement et je me stoppai. Je les avais imaginés plus grands, plus différents de nous. Après tout, j'avais entendu tellement de choses sur eux. Mais, à part leurs habits, ils nous ressemblaient. Deux yeux, un nez, une bouche, deux bras et deux jambes. Des hommes et des femmes, somme toute.

Je m'approchai et les observai. À présent que j'étais face à eux, j'étais si fascinée que j'en perdais la voix...



Dernière édition par Tasha Draghsteel le Sam 28 Juil - 9:57, édité 1 fois

Admin - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light Elijah & Near & Saoirse & Cassandre & Jade 27823 Thomas B.-Sangster luxaeterna Signa perséphone Aaron Ancien kidnappé des Rahjaks. ancien traqueur, co leader. Cent 175
Admin - Supermassive Black Hole


Sujet: Re: We're only human, after all [Liam]
Lun 16 Juil - 23:05





We're only human, after all





Il ne pouvait dire exactement depuis combien de temps il se trouvait là. C’était l’ironie du sort se retrouver en prison dans l’espace, s’y retrouver dans une autre sur terre. Il ne dirait pas qu’il avait l’habitude mais quelque part peut-être que si ? C’était simplement différent mais ce n’était pas pour autant qu’il appréciait, ce n’était simplement pas une nouveauté. Ils avaient été soigné, un minimum mais il savait que ce n’était pas terminé, il devrait retrouver le Saada un jour ou l’autre ou quelqu’un d’autre au fond, il s’en fichait pas mal. Depuis le départ ils avaient eu des cellules séparées peut-être pour qu’ils ne soient pas tenter de s’évader. Une évasion dans un lieu qu’ils ne connaissaient pas, avec ce désert dans lequel ils avaient tenté de s’échapper une fois (ça leur avait pas tellement réussi et dans ces conditions) ce n’était pas sûr qu’ils tentent. Restait l’hypothétique libération mais ça il en doutait fortement  surtout depuis qu’il savait plus ou moins ce qui allait les attendre.

Il préférait ne pas y penser, faire comme si il n’était pas présent dans cette cellule avec ces curieux qui venaient de temps en temps les voir depuis deux trois jours : il avait perdu le compte. Cette situation était dégradante pour tout être humain et même s’il devait y avoir quelques exceptions parmi ce peuple comme peut-être ce sorcier à l’allure étrange, n’en restait pas moins qu’il préférait se caller dans un coin pour ne pas faire attention aux autres. La terre et les terriens étaient déstabilisants et eux n’avaient rien fait d’aussi impardonnable pour mériter ce sort. Il restait dans le flou permanent tout en sachant un peu, comme ils le leur avaient dit à la traversée du désert. Ce n’était pas assez que pour savoir à quoi s’attendre d’une telle vie. Il préférait la forêt au  désert, c’était indéniable, ils avaient eu la vie facile jusqu’à présent même s’il ne connaissait rien des tensions qui avaient lieu là-bas depuis leur enlèvement à tous terriens comme débarqués. C’était une coutume de ces terres qu’il ne comprendrait jamais même en essayant.

Il s’était déplacé du fond de sa petite cellule en entendant du bruit, d’autres étaient là. Encore. Enfin, quelqu’un. Il espérait  que le temps n’était pas venu de ne pas quitter leurs cellules pour être séparés. C’était bête hein, il préférait être ici plutôt que d’affronter ce qui allait l’attendre au-delà du palais. Il se souvenait des paroles du soigneur. Il avait parlé de grand marché, c’était tout ce qu’il savait, ce qu’il savait qu’il éviterait. Il avait déjà trouvé preneur, peut-être serait-ce l’un de ceux qui était venu les voir ici même, celle qui se plantait devant les geôles même si elle paraissait trop surprise pour que cela soit vrai, comme ignorante de qui ils étaient avant de descendre ici, comme si elle s’était attendue à voir autre chose ou le contraire, en fait, il ne pourrait jamais réellement deviner ce qu’il se passait dans leurs têtes complexes par des idées qui le dépassaient, d’un autre temps.

Il s’était montré insolent envers une personne de ce peuple qui pourrait décider de sa vie ou de sa mort, comme celle présente non loin d’eux qui  semblait trop ébahie pour pouvoir dire un mot : c’était très bien comme ça. Jamais bien optimiste, sa vie s’était terminée le jour où on l’avait emmené dans ce désert. Alors à quoi bon suivre des conseils pourtant bien avisés du sorcier ? Il les suivrait peut-être un temps juste pour voir, d’attendre avant de juger à la hâte. Si se méfier est de coutume chez lui, il jette un regard à la blonde sans pour autant lui décrocher un mot. C’est elle qui  est venue, il reste de retrait, méfiant de ceux là mêmes qui semblent les plus fragiles surtout dans une tribu telle que celle du désert.

— code by lizzou —

En ligne

Accro des points
avatar
11/05/2018 Laenai / Alicia Jude & Lulu ♥ 1917 Willow Shields Laenai Princesse ~ Apprentie Sorcière Rahjak 180
Accro des points


Sujet: Re: We're only human, after all [Liam]
Sam 28 Juil - 10:35

J'observais avec attention les traits d'un jeune homme, qui n'était finalement pas si différent de moi. Il devait être un peu plus âgé que moi, mais je ne pouvais en être sûre. Il était blond, comme moi. Plutôt chétif, mais je n'étais pas non plus musclée. Il était effrayé... et me fit légèrement sursauter lorsqu'il tourna ses yeux vers moi. Mais qu'avais-je cru ? Que je pourrais l'observer sans qu'il ne réagisse ? Dans tous les cas, il me fascinait. Je pris mon courage à deux mains pour me rapprocher doucement de lui, ne montrant aucune animosité. Il était l'heure pour moi de tester mes connaissances en skaikru.

- Je... m'appelle... Tasha... lui dis-je avec bienveillance.

Me présenter me parut la chose la plus évidente afin de ne pas l'effrayer. J'avais encore un peu de difficultés à aligner les mots sans hésiter, mais je ne me débrouillais généralement pas trop mal. Du moins, je l'espérais. M'avait-il comprise ?

- Toi ? demandai-je alors, espérant qu'il ne prendrait pas peur face à ma question et qu'il daignerait me répondre.

Je m'approchai encore un peu mais gardai une certaine distance entre nous. Je comprenais tout à fait qu'il puisse en vouloir à notre peuple pour sa situation actuelle. Il était tout à fait possible qu'il refuse de me répondre, mais je n'avais d'autre choix que d'essayer de communiquer avec lui : j'étais bien trop excitée par la perspective d'en découvrir plus sur ces enfants des étoiles descendus du ciel. Cependant, je ne voulais pas le brusquer, aussi retins-je mes questions, attendant un signe de réponse de sa part.

Admin - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light Elijah & Near & Saoirse & Cassandre & Jade 27823 Thomas B.-Sangster luxaeterna Signa perséphone Aaron Ancien kidnappé des Rahjaks. ancien traqueur, co leader. Cent 175
Admin - Supermassive Black Hole






We're only human, after all




Il ne parvenait pas à comprendre les gens de ce peuple. Il avait fait plusieurs rencontres depuis qu’ils étaient enfermés ici. Parfois des bonnes, d’autres bien plus mauvaises mais c’était ce dont il devait s’attendre d’un peuple qui pratique l’esclavage. Il préfère ne pas épiloguer, ne pas philosopher. Il verra bien ce qu’il adviendra lorsqu’elle commencera à parler. Elle semble plutôt inoffensive celle qui est entrée et bien jeune. Elle ne devait pas être là, se trouver intriguée par ce qu’il se passe dans des endroits comme celui-ci. Mais soit c’est elle qui veut, elle qui observe, lui qui observe à son tour. A-t-il l’air effrayé ? Il pourrait l’être, chacun cache bien son jeu sur cette terre depuis le début si bien qu’il ne sait pas à qui se fier mais là c’est plutôt l’interrogation qui se dessine sur ses traits. Ils ne sont pas si différents, c’est vrai pourtant ils viennent de deux endroits différents et il reste certain que jamais ceux d’ici pourront comprendre ceux de-là haut, pourront ne serait-ce que les comprendre et leur jetteront sans cesse la pierre pour ce qui est arrivé des siècles plus tôt.

Ils n’y sont pour rien les descendants mais c’est ce qu’il doit arriver quand des ancêtres ont fait le choix d’en abandonner d’autres sur le sol. L’abandon il connait, il n’a pas attendu un brin d’histoire pour savoir ce que cela fait. Ils doivent se demander ce qu’ils veulent eux alors qu’ils n’ont rien choisi depuis le début. Il est patient, c’est sur, il l’a toujours été mais ça l’emmerde aussi qu’elle soit venu juste pour les observer en cage comme tous les autres. Il doit se retenir de l’apostropher comme il l’a fait pour l’autre, comme il ne l’a pas fait pour le plus âgé. Elle semble différente, comme si cet endroit lui était à la fois connu et inconnu. Pour sûr ça doit être la première fois de sa vie qu’elle entre dans les cachots mais le palais ? Il secoue la tête sans pour autant poursuivre l’analyse, elle lui dira bien ce qu’il veut savoir … enfin si elle veut bien, c’est vrai ici ils ne peuvent rien dire, il finira par le comprendre un jour. Tête brûlée ? Il ne l’a jamais été. Défaitiste ? Peut-être que si, peut-être qu’il pense qu’il n’y aura jamais d’avenir après ça. « Je... m'appelle... Tasha... » L’analyse reprend. Elle parle anglais bien mieux qu’il ne parle leur langage et il ne sait pas comment le prendre. C’est pas la première fois que ça lui arrive mais bien la première fois qu’il rencontre quelqu’un d’aussi jeune parvenant à les comprendre, du moins à s’exprimer même s’il voit que le travail est laborieux. Il hoche la tête pour dire qu’il assimile, comprend ce qu’elle essaye de lui dire, pas forcément qu’il va répondre.

« Toi ? » Pourquoi le lui dirait-il ? Il n’en sait rien. Elle veut parler, peut-être n’en a-t-il pas vraiment envie. C’est peut-être parce qu’ils passent souvent tous de suite pour les observer et repartir l’air déçus comme s’ils attendaient à mieux. Que pensaient-ils trouver sérieusement ? « Liam. » C’est à moitié vrai. Il ne donne que rarement son prénom, par habitude, il ne sait pas véritablement pourquoi pourtant il le lui a donné à l’autre, peut-être parce qu’il l’a aidé même si ce n’était qu’une obligation pour lui. « Pourquoi es-tu là ? » Il n’a pas envie de faire l’effort de s’exprimer mieux pour qu’elle comprenne. C’est une question simple en réalité, il aurait pu partir dans un monologue de pourquoi ils sont ici mais ça il le sait et il n’a pas envie de se poser d’avantage de questions parce qu’il sait leur cause perdue d’avance, parce qu’il sait déjà aussi qu’elle comprend moins l’anglais que celui qui l’a soigné.

Spoiler:
 


— code by lizzou —

En ligne

Accro des points
avatar
11/05/2018 Laenai / Alicia Jude & Lulu ♥ 1917 Willow Shields Laenai Princesse ~ Apprentie Sorcière Rahjak 180
Accro des points


Sujet: Re: We're only human, after all [Liam]
Sam 22 Sep - 10:38

Avait-il compris mes paroles ? Mon professeur me disait que je faisais de gros progrès, mais mon niveau n'était pas encore très bon, je n'en étais qu'au début. Cela faisait à peine quelques mois que j'apprenais leur langue. Une langue qui ne cessait de m'impressionner. J'aimais apprendre, après tout.

Il hocha la tête : il avait compris. Mon cœur manqua un battement : j'étais tellement heureuse et tellement fière de moi d'avoir réussi cette première phrase. Il ne me répondit cependant pas tout de suite. Je crus qu'il ne le ferait pas, d'ailleurs. Puis, un petit mot sorti de sa bouche. Ce devait être son prénom : Liam. Mon sourire s'élargit. L'enfant des étoiles continua sur sa lancée et me posa une question. Je pris quelques instants pour réfléchir aux mots employés. « Tu » : c'était bien à moi qu'il s'adressait. « Pourquoi » : il me demandait une raison. « Là » : dans cet endroit. Je ressentais un picotement sur ma peau, comme une sorte de magie qui me permettait de comprendre ce qu'il disait. Ma curiosité ne faisait que grandir.

- Je veux voir skaikrus... enfants du ciel.

Intriguée et confortée par notre début de dialogue, je fis un pas en avant. En cet instant, j'oubliais les barreaux qui nous séparaient, j'oubliais les circonstances. J'étais happée par l'envie d'en savoir plus.

- Tu es... comme moi, continuai-je, prenant de l'assurance. Tu es pas un monstre...

Ce n'était peut-être pas la chose à dire, mais j'avais tellement entendu les gens autour de moi les traiter de monstre que je ne pus m'empêcher d'affirmer le contraire.

Contenu sponsorisé



 

We're only human, after all [Liam]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Liam L. Gibbs [ Terminé ! ]
» Liam comme dans...Liam !
» human BOMB
» (M/LIBRE) LIAM PAYNE.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: memories are precious :: Zone de Flashback-