Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜We have nowhere else to go - Raphaël -
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
19/05/2018 Phoebus - Léonard Caleb A. Hakara 72 Sebastian Stan Ava © STARFIRE - Signa © EXORDIUM. Stratégie & Maniement des armes 130


Sujet: We have nowhere else to go - Raphaël -
Sam 19 Mai - 17:45

Code:
✜ [color=firebrick]Sebastian Stan[/color] → Raphaël D. Ansvor

SURNOM
Autant le dire, tu n’es pas particulièrement friand des surnoms. Cependant qu’on t’appelles Raph ne te blesse pas plus que ça. Tant qu’ils n’ont rien à voir avec les moqueries, auquel cas tu ne les laissera pas passer. Les plus intimes t'appelleront Darius, mais ils se comptent sur les doigts d'une main.
ÂGE
30 ans (+1) actuellement, tu es né un 13 Août
ORIENTATION SEXUELLE
Tu as été mis en cellule avant même d’y avoir réellement pensé, et depuis votre chute sur Terre tu n’as pas réellement pris le temps de te pencher dessus… Cependant tu es le dernier à te mettre des barrières, pansexuel semble être le plus adéquate quant à qualifier ça.
SITUATION AMOUREUSE
Célibataire, aux dernières nouvelles.
MÉTIER / FONCTION
Tu t’es toujours intéressé au milieu armé sur l’Odyssée, ayant suivi un entraînement en ce sens avant de finir enfermé tu t’es naturellement tourné vers la protection en tant que Patrouilleur. Rôle utile, plus encore que dans l’espace...
APTITUDE(S)
Tu as développé des aptitudes dans le maniement des armes et la stratégie et tu mets un point d’honneur à ce que ces deux points forts évoluent au mieux.

♫♪♫Soul Battle♫♪♫ -- Malgré près de quinze ans derrière les barreaux tu sembles avoir trouvé une certaine facilité pour communiquer avec autrui. Tes phrases ne sont peut-être pas dignes des plus grands philosophes mais tu sais prendre soin des autres, tu sais être là pour qu'ils versent leur sac. Ça ne comporte qu'une exception : Toi même. Parler de toi n'est pas quelque chose que tu manies avec dextérité, assez secret tu es un peu le type qui es là pour aider mais pas pour être aider. Fais ce que je dis, pas ce que je fais. Mais qui voudrait savoir ce que tu as fais pour en arriver là, pour être celui que personne n'a vraiment connu puisqu'il a passé la majeure partie de sa vie en cage?
Pourtant, alors que tu aurais pu aisément devenir le caïd de trente ans, tu as développer une capacité de leader qui t'étonne toi même. Motivé, tu refuses de baisser les bras devant les problèmes, entêté diraient certains. Ils auraient bien raison. Lorsque tu t'es mis quelque chose en tête il est difficile de te remettre sur le droit chemin, mauvaise ou bonne idée n'importe pas. Cela devient une obsession qu'il faut assouvir.

Tu es quelqu'un de confiance, trahir est quelque chose qui ne te viendrais jamais à l'esprit ; Honnête et franc tu peux avoir tendance à en agacer certains et le remarquer. Mais la prison t'as fait grandir, elle t'as âgé plus que de raison et tu ressemble aujourd'hui plus que jamais à l'adulte qui traine dans le camp des cents.
Pour autant tu n'es pas la plus posée des âmes. Explosif, tu es parfois bien incapable de retenir tes remarques aussi désagréables soient-elles. La patience, si elle semble ton fort, est pourtant d'assez courte durée. Tu pourrais passer des heures à rassurer quelqu'un sans le remarquer, mais ton sang va rapidement tourner à la moindre remarque, à une blague sans arrière pensée. Tu ne sais discerner les nuances dans les paroles des gens qui s'adressent à toi et tends à tout prendre personnellement.
Tu as besoin d'être seul sur de longues périodes pour canaliser tes émotions. Loin d'être inébranlable tu es même assez facilement vu comme quelqu'un de sensible, tu ne t'en caches pas. Il n'y a pas de mal à ne pas être une armoire de glace que rien n'atteint, tu es de toute façon réaliste ; Mettre un masque ne peut faire qu'empirer les choses.

• Tu t'es très bien adapté à la vie sur Terre ; Ayant passer le plus clair de tes années de détention à méditer ou entraîner ton corps pour passer le temps tu est côté d'un esprit rapide et l'une de tes aptitudes est sans conteste la stratégie. Il te faut peu de temps pour trouver les failles chez autrui comme dans chaque situations. Là où il y a des problèmes se trouvent forcément des solutions. Tu mettrais ça sur le dos d'un instinct de survie mais cela n'est pas utile que dans les moments où vous ne savez pas comment monter telle cabane ou planter telle plante pour que les animaux ne s'en emparent pas. Non. Cela joue aussi et surtout en votre faveur lorsque la forêt vous joue des tours ou que ses habitants vous prouvent que vous n'êtes pas fait pour cette vie. Tu peux analyser une situation pour te sauver la vie ou celle des autres. Tu comprendras rapidement comment réagir en cas de besoin et ce dans l'intérêt du plus grand nombre si ce n'est du tiens.
L'instinct de survie, c'est pas si mal comme idée, après tout.

• Depuis petit, tu désirais entrer dans le corps armé de l'Odyssée ; Les cours classiques ne trouvaient pas bonheur à tes yeux alors assez jeune tu as commencé à te pencher sur ce qui devenait rapidement une passion. Tu avais le temps avant de pouvoir entrer dans la Garde alors tu as appris.
Aujourd'hui tes connaissances en maniement des armes est plus utile que jamais. Les outils rudimentaires sont certes moins solide qu'une arme à feu et feront mains de dégât mais ils sont ce qui vous sert le plus. Tu sais à la fois les construire, mais aussi les utiliser. Évidemment, tu es loin d'être le premier de la classe en ce domaine, tu as eus le temps pour la réflexion mais on ne laissait pas un homme en cellule construire des armes, ç'aurait été un risque majeur.
Tu t'entraînes dur, tout les jours, pour être capable de te défendre au moment venu et pour en avoir la forme physique. Tu t'affaires tout autant pour créer, réparer et entretenir les armes basiques ou plus complexes que tu apprends à mettre en place depuis votre chute sur Terre. Une capacité n'est jamais acquise, mais elle est toujours utile.

Ces aptitudes te permettent à la fois d'aider le campement lors de tes rondes de surveillance, mais aussi de t'aider toi même. Personne discrète derrière tes grands discours tu as l'instabilité de celui qui a passé des heures de sa vie dans le silence tout relatif d'une cellule. Certains dirait que ce retrait est attachant et tu l'es. Tu sais quand quelqu'un a besoin d'un sourire, observateur tu es loin d'être le dangereux criminel qui était si proche de la dérive.

Mais le plus important, pour toi, c'est la fidélité sans faille que tu voues à ceux que tu aimes. Parce que tu n'as plus de famille, parce que tu as perdu la tienne, celle que tu t'es forgé ici bas est ton point faible. Pour eux, tu pourrais prendre toutes les balles du monde en pleine poitrine. Et c'est là une valeur que tu refuse d'oublier. Jamais.

+ Le crime dont tu es coupable ?


Pour ton père : Vivre, sans doute.

Mais toi, tu es coupable d'avoir ôter la vie à l'un des vôtres.
Tu n'as jamais voulu ça, le meurtre n'es pas dans tes veines comme dans celles d'autres personnes ; Tu ne sais pas ce qu'il s'est passé ce jour là alors que la journée commençait comme tout les autres jours sur ce vaisseau.
Tu te souviens d'une remarque que tu as mal pris et d'une courte joute verbale. Tu avais déjà été coupable de quelques dérobades, tu avais écoper de travaux d'intérêt général sans sourciller parce qu'à l'époque ton but était d'entrer dans le corps armé de l'Odyssée... Alor sil fallait se plier à tout ça, il fallait écouter et ne pas renâcler. Tu avais toujours été un gamin qui rentrait plus ou moins dans les clous, pas le meilleur en cours, mais tu la voulais, cette place dans la Garde. Alors tu avais fais des efforts jusqu'à tes 14 ans, tu étais de plus en plus proche.
Et il y avait eut cette bagarre, un coup, deux coups, tu avais crié, lui avait demandé de se taire parce que personne ne pouvait insulter ta famille ou même la critiquer. Tu en étais fier à l'époque et tu aimais ton père, bien qu'il ne soit pas tendre avec toi. Alors tu avais riposté avec les poings. Et l'autre avait perdu l'équilibre, sa tête avait frappé de plein fouet un meuble et le sang s'était versé en une flaque rouge sur le sol du vaisseau.
Mort sur le coup ou non, qu'importe? Le résultat était le même pour toi, c'était ta dernière chance et on t'as envoyé dans cette cellule. Tu leur as pourtant hurlé tes excuses, tu t'es égosillé pendant un moment, tu n'étais pas innocent... Mais tu n'avais pas voulu faire ça. Jamais. Tu n'étais pas un tueur.

Pourtant si ; Tu l'avais fais et qu'était ta vie à côté de l'enfant que tu avais arraché à ses parents? Tu étais Coupable, et à tes 28 ans tu serais envoyé à la Dérive. C'est comme ça que les règles fonctionnaient là haut.



+ Que penses-tu du fait d'avoir été envoyé(e) sur Terre? Comment as-tu réagi en la voyant pour la première fois ?


La première fois tu t'es dit très franchement que tout cela n'était qu'une blague. Qu'on vous envoyait simplement à la dérive mais que l'ont déguisait ça en balade sur Terre. Tu n'aurais pas été surpris, ni étonné, ni même en colère. Tu utilisais les ressources du vaisseau depuis tellement d'années qu'il aurait été normal de vouloir cesser les bêtises.
Alors tu as souris, d'un air sans doute plus mort qu'heureux, et tu as dis "Allons y alors" d'un air goguenard. Tu as suivi les indications et voilà où vous êtes tombé. Sur Terre. Terre abandonnée, dotée d'une nature impressionnante et luxuriante où les oiseaux remplaçaient le bruit constant de votre vaisseau de survie.

Tu te souviens de la première chose que tu aie fait en posant le pied sur Terre : Tu as respiré. Pour la première fois depuis plus de quinze ans, tu pouvais faire plus de trois pas, tu pouvais respirer, tu avais l'impression euphorisante de pouvoir faire tout ce que tu voulais. Pour la première fois depuis la moitié d'une vie, tu étais libre.
Alors tu avais passé la nuit éveillé sans pouvoir fermer l'oeil, tu as observé le ciel bien différent d'ici.
Tout t'avais semblé différent ; Si vous aviez le droit de sortir de vos cellules de temps à autre tu n'avais plus eut l'impression de pouvoir marcher depuis des années, les neuf pauvre mètres carrés de ta cellule n'étaient rien en comparaison du monde que vous touchiez du doigts. Si tu avais connu les cirques tu aurais certainement pris exemple sur ce lion enfermé à. toute heure du jour et de la nuit que l'on ne sort qu'une heure de temps en temps pour amuser la galerie. Et de cet animal en cage tu pouvais enfin sentir la liberté gonfler tes veines.

Tu n'es pas certain que le choix du conseil de vous avoir envoyer ici était une idée innovante, ou encore s'ils n'avaient pas le choix ou même s'ils voulaient juste vous envoyer au trépas. Mais il s'agit pour toi de l'unique décision qui aura compter. Peu importe ce qui peut arriver sur Terre, il n'y avait aucun supplice plus douloureux que ta cage avait pu l'être. Parce que tu es ici chez toi, et ce depuis le premier pas fait sur le sol meuble de la Terre en 2114.


+ En toute franchise, des regrets sur ta vie, et certaines actions qui t'ont mené ici ?


Tu regarderais le monde qui t'entoures et tu dirais avec un sourire que tu ne regrettes rien, que tu aurais tout donné pour être ici et que tu ne voudrais pas faire demi tour. Dans un sens peut-être le penses tu réellement. Tu aimes la Terre, oui elle est emplie de dangers, oui elle semble vouloir vous faire disparaître... Mais tu t'y sens chez toi.
Mais à quel prix?
Tu n'es pas né tueur, ce que tu as fais là-haut te hantera toute ta vie et tu le sais, tu te souviens des coups que tu as porté avant que l'autre ne tombe en arrière et ne heurte ce fichu coin de meuble, tu te souviens du rouge carmin qui dégouline sur le sol et de ton incapacité à faire quoique ce soit pour faire demi tour. À ce moment là et aujourd'hui encore tu aurais tout donné pour pouvoir arrêter le temps. Mais tu n'as pas pu.
À quel prix alors? La moitié d'une vie de prison, à tourner dans ta cage comme un de ces oiseaux que des enfants viennent agacer en espérant les voir chanter. La moitié d'une vie et une famille. Tu n'as peut-être plus d'amour pour eux et peut-être n'en ont-ils plus pour toi ; Tu ne sais même pas s'ils savent que tu es sur Terre ; Mais tu les as perdu. Tu étais leur espoir, le seul qu'ils n'auraient jamais et ils étaient tout ce que tu avais là-haut mais ils t'ont effacé, laissé pour mort en détention. Peut-être son père se disait-il qu'on aurait du t'envoyer à la dérive pour ne pas gaspiller trop d'air, que ta mère tapait nerveusement les ongles sur la table en y pensant... Elle avait toujours été plus douce...
Tu les as perdu et si tu t'es entraîné avec ardeur à détester ceux qui t'ont enfermé, tu ne te rends pas compte au fond de toi que cette haine a le goût amer du regret, de la honte peut-être.
Tu souris en disant n'avoir aucun regret, mais tu sais que quelque part, celui qui a perdu la vie par ta faute doit te juger ; Lui qui est mort pour qu'un jour tu ne sois libre.


+ Ton opinion sur les terriens ? Face aux récents événements (cf intrigues) ta première impression depuis leur arrivée a t-elle changée ? Qu'est-ce que tu as pensé de la guerre et des conséquences en ayant découlé (traité de paix, trocs, etc )?


On ne va pas se mentir, pour toi les Terriens ont tout d'abord été une grande source d'anxiété. Vous arriviez enfin dans un monde où tu avais l'impression de pouvoir revivre, recommencer à zéro... Et ce monde vous a envoyé des êtres semblables à votre peuple mais animés de colère, de violence... Sur l'Odyssée la Guerre était un mot, ici bas elle avait manqué d'être une réalité...
Et tout cela a fait naître en toi une certaine réserve vis à vis des terriens ; Sans doute bien réciproque ; Inutile de dire que la confiance n'allait pas être facile à regagner envers eux et encore aujourd'hui tu gardes une certaine méfiance vis à vis des peuples qui vous entourent.
Pourtant peu à peu tu as apprivoisé cette vie. Si ces tribus peuvent vivre sur cette terre alors tu es persuadé que vous y trouverez vous aussi votre place. Tu as appris peu à peu que la confiance ne pouvait peut-être pas être là à 100%, mais qu'il valait parfois le coup de vous laisser une chance, aux uns comme aux autres. Sur Terre ils ne vous connaissent pas, vous avez toutes vos chances et si tu continues de surveiller le camp parce que tu sais que tous ne sont pas les êtres pacifiques que vous auriez rêver de croiser, tu n'émets pas d'envie de violence envers ceux qui vont sont venus en aide, ceux qui semblent penser comme tu le fait quelque part. Les échanges sont selon toi la base importante pour un futur positif des cents. Alors tu y participes, tu essaies d'apprendre d'eux qui vivent ici bas, d'apprendre leur langue, leurs façons de faire. Tu n'étais pas un élève crevant le plafond sur l'Odyssée mais s'il y a bien une chose que la prison à changé chez toi, c'est ça.
Alors voilà où tu en es, tu te sens plus proche de ces peuples qui avaient tout pour vous détruire que de ceux qui vous ont lancé sur Terre. Si on t'avais parlé de ça il y a la moitié d'une vie... Tu n'y aurais pas cru.


+ Qu'apportes-tu à la vie au campement ? Quelles sont les tâches que l'on t'attribue habituellement ? Voudrais-tu quitter les tiens maintenant que tu vis sur Terre ?


Quoique tu n'aie passé 15 ans derrière les barreaux avant que l'on ne vous abandonne sur Terre, tu as parfois l'impression de ne rien avoir de plus que les autres... Pourtant tu es l'un des plus âgés, tu t'arranges donc pour être là pour les plus jeunes ; Leur offrir un pilier quand ils en ont besoin, tu es parfois maladroit dans tes mots, dans tes gestes, mais tu y mets du coeur...
De par l'entraînement que tu avais entamé avant la prison tu n'as pas hésité très longtemps avant de te proposer dans la surveillance du camp. Entraînement quotidien, tu ne négliges pas ton rôle et tu tâche même de t'améliorer avec les moyens du bord ; Tu sais confectionner des armes avec ce que vous avez autour de vous mais tu sais aussi t'en servir voir apprendre à ceux qui en auraient besoin. Si tu connais le principes des armes plus technologiques tu n'es pas pour autant le premier à t'en servir et tu pourrais encore tirer sur la mauvaise personne si tu étais confronter à leur utilisation.
Tu t'es toujours intéressé de près aux différents conflits qui ont pu trouver leur place dans les archives de l'Odyssée avant d'être séparé de ces dernières ; Tu as pu avec le temps passer dans les quelque mètres carrés de ta cellule, réfléchir aux conflits à leur gestion, fin stratège tu est un excellent leader et tu peux utiliser ton cerveau autant pour vous sortir d'une situation préoccupante que pour motiver les troupes ; C'est peut-être là ta meilleure place dans le camp lorsque tu n'es pas assigné à la surveillance de ce dernier. De motiver les gens.
Vous n'êtes pas sur Terre pour y courber l'échine mais pour y vivre. Ce n'est plus une prison et tout à chacun a son rôle à jouer ici bas.



+ Des angoisses/craintes/phobies/problèmes de santé à signaler ?


Par habitude tu dirais qu'il n'y a rien. Après tout tout le monde sur Terre fait quelques cauchemars, tout le monde est sur ses gardes...
Pourtant ce n'est pas la Terre qui t'as façonné mais ces années de prison que tu as vécu ; Un adolescent tout juste sorti de l'enfance que l'on laisse vivre dans neuf mètres carrés n'en ressort pas sans ces blessures mentales que tu ne sais soigner.
Claustrophobe tu ne supportes les petits espaces, ou plutôt, tu ne peux contrôler ton esprit lorsque tu t'y retrouve confronté. Comme un renard devant les feux d'une voiture tu sens la peur t'animer, le sang quitter ton corps pour rejoindre les membres, les poings et tu ne ressens qu'une chose : le besoin immédiat de sortir de cette situation de danger immédiat. Cela peut se traduire de différentes manières, la première étant la fuite et étant la plus simple. Ouvrir la porte, sortir et fuir. Tu perds alors la plupart de tes capacités de discernement et quand bien même l'extérieur serait moins clément que ce lieux qui t'effraie, tu ne t'en rendrais pas compte. Si tu ne peux trouver de solution au problème et quoique tu ne saches être hors de danger, la réaction la plus naturelle que ton cerveau met en place est de te mener tout droit dans la bouche de ce monstre qu'est la crise d'anxiété. État de faiblesse, incapacité à gérer le flux d'émotion contrôlées par ta peur.
Tu heurtes alors directement la raison qui t'as mené il y a plus de quinze ans de cela derrière les barreaux. La colère ; Celle là même que tu ne peux contrôler, trouble explosif intermittent. Guidée par des émotions poussées à leur extrême. Stress, peur, pression, joie de trop longue durée... Si tu te dis toujours pouvoir reprendre le dessus tu sais au fond de toi que ces colères brusques, courtes et violentes sont ta bête noir. Tu en es conscient et quoique tu n'as espéré pouvoir t'en séparer en arrivant sur Terre, il te faudra encore de longues années avant de réguler tes émotions ou les réactions engendrées face aux paroles et actes d'autrui.
Tu sais que si tu ne te contrôle pas, si tu laisses la colère l'emporter et ce aussi courte soit-elle, tu pourrais te retrouver dans la même situation qu'il y a quinze ans. Tu refuses cette possibilité. Tu n'es pas un tueur sanguinaire, tu n'es pas le meurtrier que tes parents voient en toi. Tu es un enfant et tu l'as toujours été, et les enfants font des erreurs.
Si tu ne peux contrôler ta phobie, tu as cependant appris avec le temps à reconnaître les signes avant coureurs d'une colère ; Alors tu t'éloignes, tu tentes de ne pas monter au conflit. Tu préfèreras toujours perdre une bataille, qu'enclencher une guerre.

+ Que penses-tu de l'arrivée de l'Odyssée sur Terre ? Sont-ils, à ton avis, une menace pour les cents ou au contraire vous unir pourrait être la meilleure solution face au climat actuel ?


On ne peut pas dire que tu sois très positif concernant l'Odyssée. Ces derniers se sont postés en sauveurs lorsqu'ils sont arrivés, du moins de ton point de vue, alors qu'ils sont ceux qui vous ont lancer sur Terre en premier lieu. Tu ne dirais pas que cela est une mauvaise chose car tu n'avais plus longtemps à attendre avant de te voir éjecter dans l'espace plutôt que sur ce lieux où tu estimes pouvoir recommencer à zéro... Mais tu as ce goût amer, cette moitié de vie perdue derrière les barreaux, qui t'empêches de voir cette autre partie des tiens comme une aide, comme des alliés.
Pour toi c'est bien simple : Vous avez beaucoup trop de différents pour que les choses aillent dans le bon sens dans le futur et il vaudrait sans doute mieux que vous ne restiez chacun de votre côté pour encore de longues années.
Tu tais peut-être souvent cette part de toi parce que tu sais que beaucoup des cents ont de la famille de l'autre côté, pour certains cette famille compte et tu ne peux leur en vouloir... Mais tu connais un tout autre masque de ces Odysséens ; Tes parents sont là, quelque part et jamais ils ne t'ont demandé, jamais tu n'as croisé leur regard et ils pourraient aussi bien être mort, tu n'as pas vraiment cherché à les revoir non plus mais tu sais ce que ces gens pensent des gens comme toi, des gens qui ont été mit derrière les barreaux, certains pour quelque semaines, d'autres pour attendre le jour de leur mort et tu n'as plus confiance. Combien de temps leur faudra-t-il pour décider de votre sort, décider qu'au final les sentences doivent s'appliquer?
Les Odysséens sont un trou noir dans ta poitrine, tu n'as pas confiance en eux, quand bien même il y ai des alliés chez eux. Mais tu as surtout peur ; Peur parce qu'après tout, tu te souviens que la pitié n'existait pas pour vous là haut, le pardon non plus. S'ils pouvaient enfermés des enfants pour attendre leur mort quinze années plus tard, tu n'arrive pas à te faire à l'idée qu'une alliance pourrait être un jour possible.
Pour toi, ils sont Les Autres. Ils ne sont pas ton peuple et ne le seront jamais. Ou bien te rendras-tu compte un jour que cette colère que tu diriges envers tes parents pour t'avoir laisser moisir seul entre quatre mur, ne mérite pas que tu ne laisses tout un peuple derrière. Il te faudras peut-être du temps, mais le temps, tu en as perdu tellement que tu trouve cela plus simple de ne pas le gâcher à penser à tout ça.


+ Le QCM THien pour vérifier que tout est bien compris. Pour cocher la bonne réponse, mettez checked après "checkedbox", dans le code. Il n'y a qu'une seule bonne réponse par question. Veuillez ne pas enlever les balises hide.



"How could you tell me that I'm great
When they chew me up, spit me out, pissed on me?
Why would you tell me that it's fate
When they laughed at me, every day, in my face?"

DERRIÈRE L’ÉCRAN

Je m'appelle Léonard aka Phoebus et j'ai 24 ans. Vous pouvez donc vous en douter, je suis un garçon. J'ai connu le forum grâce à mon autre compte et je le trouve toujours trop tentant . Si possible, je n'aimerais pas avoir un parrain afin de m'aider à l'intégration et la compréhension.


Mon personnage est un scénario créé par Eris/Rowie et je vous autorise à en faire un scénario si mon compte se retrouve supprimé.





Raphaël D. Ansvor
I never wanted the throne i only ever wanted to be your equal


Dernière édition par Raphaël D. Ansvor le Mer 5 Sep - 13:30, édité 11 fois

avatar
11/09/2017 AMNESIS ALIENOR + AEDAN + SAM + KARAH 729 JOE KEERY AVA + KILLERFAG • SIGNA + ASTRA + SOLOSANDS MÉCANICIEN + HISTORIEN + ORATEUR/DIPLOMATE 19
Heart mechanics ✜



Rebienvenue mister Tellement hâte de voir comment tu vas le modeler ce scénario de fou Puis Sebastian est un choix des plus excellent (et le groupe, voilà quoi )

Admin
avatar
21/12/2017 Thinkky / Angel Rowena Chakraan 227 Sophie Turner (c) Lux aeterna mécanicienne (robotique) / construction & robotique/mécanique 50
Admin



REBIENVENUE PARMI NOUS .

T'es tellement un ange d'avoir choisi mon scénario, je suis ravie, et je vais te couvrir de cupcakes et de cookies .
Si tu as la moindre question, tu sais vers qui te tourner . Et t'as 7 jours pour terminer ta fiche, mais tu connais la maison

*court partout*

Admin - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light Elijah & Near & Saoirse & Cassandre & Jade 28117 Thomas B.-Sangster luxaeterna Signa perséphone Aaron Ancien kidnappé des Rahjaks. ancien traqueur, co leader. Cent 643
Admin - Supermassive Black Hole



COMMENT T'ES VIEUX
Rebienvenuuuuue chez toi avec Raffie J'suis curieuse d'en lire plus en tout cas puis pour Seb tu sais déjà tout

Accro des points
avatar
11/05/2018 Laenai / Alicia Jude & Lulu ♥ 2277 Willow Shields Laenai Princesse ~ Apprentie Sorcière Rahjak 460
Accro des points



Re-bienvenue sur le forum Bon courage pour l'écriture de ta fiche !

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1447 Jessica Parker Kennedy Valtersen (avatar) esclave de Roan (de retour) ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 149
† Game of survival †



Contente de voir que ce scénario est pris, on avait parlé un peu avec Eris mais faudra définitivement que je vois avec toi pour un lien Bon courage pour la rédaction de ta fiche en tout cas

avatar
07/12/2015 Gen Deng & Eirik Thorvald & Skylar Rees & Cyd Raye 236 Luke Evans avengedinchains Professeur en biologie 25



re-bienvenue =)

avatar
06/12/2015 Lux Aeterna Nuna Cortez 36164 Sophia Bush Lux Aeterna (vava & sign & gifs & fiche rp) ancienne militaire - lieutenant, stratège, garde et patrouilleuse. Quelques notions de médecine et bases en maniement des armes. 1302



Quel choix Rebienvenuuue et bon courage pour rédiger tout ça

avatar
16/04/2015 Isaïah/Burning Soul Ozvan & Hyacinthe & Ten & Celeste ( ex Elouan ) & Tam-Tam 12591 Aneurin Barnard Alex Tempêtueuse :) & AVENGEDINCHAINS & Lux Aeterna & Rowen & Harlan Cuisinier - Aide soignant/Leader Camp de vie Cent / Ex-kidnappé 75
- Hit the Road -



Re-Bienvenue Raphael, ça c'est vraiment un prénom que j'adore ! Et puis tu es pas si vieux hein Tael il va avoir 29 ans dans quelques jours donc ... En tout cas j'ai bien hâte de lire le reste Bon courage pour terminer la rédaction de ta fiche !

Membre du mois
avatar
24/04/2018 Alawena / 223 Hannah John-Kamen Sigyl Exploratrice/pisteuse 30
Membre du mois



Il a pris un cent
Hâte de lire tout ça, bon courage !

avatar
27/07/2014 Sammix Adriel 17379 Barbara Palvin Mayumi + Tumblr Ramasseuse de fruits & plantes / Agricultrice / Parcourir la forêt à la recherche de nouvelles plantes & fruits Les 100 149
Sans peurs et presque sans reproches



Re-Bienvenue

avatar
15/05/2018 shiranui 199 tom holland eilyam & bat'phanie Cuisinier, aptitudes en botanique et cuisine. 211



je peux même te dire bienvenuuuuue
bon courage pour ta fiche du coup, je veuuuuux des liens

Admin △ Underneath it's just a game
avatar
06/12/2015 Electric Soul Kayden Elwood & Einar Helgusson 7452 Jon Kortajarena Electric Soul & tearsflight Conseiller druide | Soigneur & orateur/diplomate Naori 695
Admin △ Underneath it's just a game



Re-bienvenue parmi nous, l'ours, tu pourras plus chier sur les débarqués now Et pis tu fais une heureuse et c'est le plus important Bon courage pour la fiche

PS : Rien à voir mais j'approuve le choix du second prénom, c'était le prénom d'un de mes persos joués préférés

avatar
18/04/2018 isis/Sara Isaïah 203 Emmy Rossum ava: even, sign: crackintime chaman / oratrice & gardienne du savoir naori (kovarii de naissance) 101



bon retour à toi!!

Admin
avatar
23/05/2015 avengedinchains charlie/baelfire/astrid/elias/meeka 1539 Andrew Lincoln ava by HOODWINK ; sign by beylin Chef de secteur devenu chef de la garde après le crash. 20
Admin



Tellement beau gosse
Bienvenue à nouveau mon petit kiwi

Contenu sponsorisé



 

We have nowhere else to go - Raphaël -

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Raphaël veut voir à tout prix Elodie [Pv ELLE]
» Raphaël & Elodie . ( Raph ' . )
» Présentation de Raphaëlle Ein, l'innocente vilaine fille...
» 1/4 de finale [Raphaël VS. Xam]
» Décès du papa de Raphaël Tilliard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: personnages :: Présentations :: Fiches validées-