Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜I find it hard to tell you. (Hyacinthe)
maybe life should be about more than just surviving


avatar
03/05/2018 Margot. 382 Karrueche Tran likeanewday, Elow de mon coeur (avatar) Apprentie conseillère druide (notion de soin et orateur/diplomate) Naori 50


Sujet: I find it hard to tell you. (Hyacinthe)
Sam 19 Mai - 16:15


 
 
 

 
I find it hard to tell you

 
I find it hard to take

 
Elle avait déjà croisé ces boucles blondes au milieu de la sylve verdoyante, elle connaissait ce visage. Son regard semblait se perdre dans les arbres, comme à la recherche de quelque chose ou plutôt de quelqu'un. Son coeur se serra douloureusement dans sa poitrine, elle avait le sentiment de savoir qui il cherchait. Il n'était jamais seul ici, il était toujours en compagnie d'un chasseur Naori, Hiro. Plusieurs fois, Ashiri les avait observés de loin, d'un regard curieux, l'amitié entre les deux jeunes hommes attirait indéniablement son attention. Cette connexion qu'ils avaient en dépit de leurs différences de tribu l'inspirait, la confortait dans cette idée que les Hommes pouvaient vivre en paix. Elle ne les avait jamais interrompus, elle n'avait jamais parlé à cet homme dont elle ne connaissait pas même pas le prénom, elle n'avait jamais interrogé Hiro à son sujet. Pourquoi l'aurait-elle fait ? Ce n'était pas ses affaires, elle n'avait aucune raison de s'interposer, même de manière amicale.

Pourtant, aujourd'hui elle faisait un pas vers lui, doucement elle sortait de l'ombre pour se mettre dans son champ de vision. Son coeur battait de manière irrégulière dans sa poitrine alors qu'elle tâchait de garder la tête haute. Elle se tenait droite mais ses mains étaient moites, l'angoisse lui tenait le ventre. Elle souffla, elle devait garder son calme parce que ce jeune homme, cet ami d'Hiro était en droit de savoir, elle devait lui dire. Elle devait lui dire qu'il ne verrait probablement plu s son ami, Hiro n'était pas rentré de la chasse, personne ne l'avait retrouvé. Il n'était peut-être pas mort mais Ashiri ne se faisait pas de faux espoirs à ce sujet, elle se doutait qu'il avait péri. Elle espérait que tôt ou tard, l'un des leurs retrouverait son corps pour qu'ils puissent libérer son âme, pour qu'Hiro puisse partir de manière digne. En attendant, la Naori tenait à lui annoncer non pas parce qu'elle était apprentie conseillère et qu'elle considérait qu'il s'agissait là de son devoir mais parce qu'elle ne pouvait pas supporter l'idée de laisser cette personne dans l'ignorance. Cette idée allait à l'encontre de ses valeurs, de sa façon d'être. Elle ne voulait pas laisser quelqu'un dans le souci, Dans l'inquiétude, dans l'incapacité d'obtenir des réponses à ses questions, d'apaiser ses tourments, cela semblait inhumain. « Tu es l'ami d'Hiro, n'est-ce pas ? ». Elle l'avait interpellé alors qu'elle était encore à plusieurs mètres de lui mais, elle était visible, elle ne voulait pas apparaître comme une menace. La paix était réelle mais la méfiance était de mise. Bien sûr, les Naoris étaient un peuple pacifiste mais qui serait assez fou pour baisser sa garde face à une inconnue ? La voix douce d'Ashiri et ce regard droit pouvait être un leurre. Elle s'approcha encore un peu plus de lui, doucement. « Tu le cherches, pas vrai ? ». Elle savait que oui ou alors elle ne comprenait pas vraiment sa présence ici. Seulement, elle attendait d'en être certaine, de l'entendre de sa bouche pour laisser la mauvaise nouvelle se faire entendre.

 ☾ anesidora

avatar
28/07/2015 I My Boy D'Arbanville & Oz & Ten & Celeste & Tam-Tam 3402 Chris Brown ( model )/Cristopher Mason Thaïs/Oreste & Lux Aeterna & HOney Verrier & Parfumeur Calusa 1225
« Entre le † Ciel † et l' ☿ Enfer ☿ »




Ashiri & Hyacinthe @Lou #TheMissingFriend



L'atmosphère un peu mystérieuse qui se répandait autour du  village des Naoris commençait à l'entourer. Jamais il n'y avait pénétré, on ne l'investissait pas comme ça ! il fallait en mériter le droit, et il n'évoqua jamais cette possibilité avec Hiro. Le blond respectait ce lieu et ses règles. Quand il voulait voir son ami, il se contentait de s’asseoir non loin de leur entrée si bien dissimulée. Une heure, parfois deux jusqu'à ce que son ami le rejoigne, qu'ils s'échangent les dernières nouvelles, pour finir par partir à la chasse ou simplement en expédition.

Hyacinthe cultivait avec soin cette jeune amitié, très précieuse à ses yeux qui durait à présent depuis presque trois ans. Elle évoluait en dehors de ses propres racines, possédait une innocence qui lui procurait une grande énergie, un regain de bonne humeur chaque fois qu'ils se voyaient. Même avec des idées divergentes ils se perdaient parfois dans de très longues discussions un peu philosophiques. Ça le changeait tellement de ses habitudes, et surtout ensemble ils sauvèrent Lou, ce chien-loup qui s'imposait à eux depuis ce jour mémorable sous l'orage, ou Hiro accepta de ne pas le tuer pour le transporter à l'abri.


Depuis, le canidé mâtiné de loup effectuait régulièrement le voyage de la mer à la sylve pour visiter le jeune archer, solitaire, pour revenir prêt d’Hyacinthe. Sauvage il n'obéissait à aucun maître, disparaissait, revenait, fidèle et reconnaissant à ses sauveurs. Aujourd'hui, l'animal avait aussi fait le choix de suivre le blond, qui assit sur une souche le caressait distraitement. Les minutes s'égrenaient longues, inquiétantes, sonnant l'absence du jeune  terrien, une fois encore. Sans appel.

Un long soupir parcouru sa poitrine alors que soudainement le canidé dressa les oreilles, à l’affût. Alors le Calusa releva le visage pour distinguer une silhouette élégante à travers les arbres, qui se dirigeait vers lui. Pas Hiro. Le Calusa hésitait entre la joie, la déception ou l'inquiétude ... Peut-être jouait-elle le messager pour le jeune Naori, Etait-il malade ? Absent ? Refusait-il de le voir dorénavant ? Tout ça se bousculait dans sa tête.

Pour l'accueillir il se mit debout, effectua quelques pas vers elle, pour la rencontre à mi-chemin. Une question retenti dans l'air
 « Oui je suis son ami  »  d'une voix étonnamment forte afin que personne ne vint à douter de cette affirmation !

Il se dégageait une grande douceur de la tonalité de la jeune femme qui lui rappela Hiro, il s'interrogea à savoir s'il s'agissait de la sœur de ce dernier. Car le Naori lui parlait régulièrement de sa famille plutôt nombreuse, mais Hyacinthe ne se vit jamais proposer l'honneur de la rencontrer  

« Oui oui oui  » L'émotion le submergeait un peu, maintenant qu'il exprimait l'appréhension ressentie face à la longue absence de son compagnon de chasse  « On à l'habitude de se retrouver ici, et il n'est plus venu depuis un moment ... Ni me rendre visite  »

Plus Exactement depuis qu'ils avaient partagés les résultats d'une pêche au bord de l'océan avec Gen. S'en était-il retourné contrarié sans le lui avouer ?  « Tu ... Comment va-t-il ? T'envoie t'il pour me dire que désormais il ne préfère plus ... arrêter notre amitié » Des mots si rares, si difficiles à exprimer et pourtant qu'il se devait d'envisager ...

@Ashiri Rodakaar


Dernière édition par Hyacinthe Bosco le Lun 23 Juil - 19:04, édité 1 fois
En ligne

avatar
03/05/2018 Margot. 382 Karrueche Tran likeanewday, Elow de mon coeur (avatar) Apprentie conseillère druide (notion de soin et orateur/diplomate) Naori 50




 
 
 

 
I find it hard to tell you

 
I find it hard to take

 
Il avançait vers elle et elle ne devinait pas la méfiance mais plutôt l’inquiétude, celle qu’elle avait pressentie, la raison même de sa présence. « Oui je suis son ami ». Ashiri hocha la tête, ne remettant pas en doute cette affirmation, elle le savait. Elle l’avait vu, elle l’avait constaté et elle l’entendait parfaitement dans la voix du jeune homme. Au fond, elle ne savait même pas pourquoi elle avait posé la question, peut-être avait-elle voulu gagner du temps ? Elle n’avait pas envie de lui dire qu’il ne servait plus à rien d’attendre, que Hiro ne se montrerait pas. « Oui oui oui ». Il attendait, il était là pour Hiro et elle se retrouvait face à une nouvelle évidence. Elle inspira longuement, elle savait qu’à présent, elle n’avait plus de chemins détournés, elle devait lui dire.

Pourtant, ce fût lui qui reprit la parole, Ashiri se tenait face à lui, silencieuse et à l’écoute. Se doutait-il que c’était le calme avant la tempête ? « On a l'habitude de se retrouver ici, et il n'est plus venu depuis un moment ... Ni me rendre visite ». Une nouvelle fois elle hocha la tête mais d’un mouvement presque imperceptible cette fois. « Je sais… ». Et à cet instant, elle aurait dû dire plus mais l’émotion du blond venait la toucher en plein cœur. Elle ne voulait pas faire trainer les choses mais sa gorge était plus serrée qu’elle ne l’aurait cru, dans son regard on pouvait déjà y lire des excuses.

« Tu ... Comment va-t-il ? T'envoie t'il pour me dire que désormais il ne préfère plus ... arrêter notre amitié ». Ashiri ouvrit grand les yeux, faisant un pas vers ce jeune homme dont elle ne connaissait même pas le nom. Pour un peu, elle aurait voulu le prendre dans ses bras, elle refusait qu’il pense cela. Elle aurait aimé le rassurer et le consoler aussi. « Non, non… jamais il n’aurait fait ça, il ne m’aurait pas envoyé pour cela. ». Elle ne voyait pas Hiro agir de manière aussi lâche, il n’était pas celui dont elle était le plus proche au sein de Naoris mais elle se refusait d’envisager une telle chose. « A vrai dire, il ne m’a pas envoyé. ». Non, elle avait pris sur elle pour le faire, parce qu’elle avait des valeurs, parce qu’elle ne pouvait pas le laisser croire ainsi. Ce n’était pas facile mais même à cet instant, elle restait certaine que c’était une bonne idée, la meilleure chose à faire.

Alors, elle fit encore un pas vers lui, réduisant cet écart entre eux. « Je suis désolée mais Hiro n’est pas rentré de la chasse… Et nous… nous ne l’avons pas retrouvé. ». Sa voix si douce se cassait légèrement quand bien même elle cherchait à le cacher, à le contenir. Et elle doutait sincèrement qu’ils puissent le retrouver vivant. Un tas de choses avaient pu lui arriver et son corps ne serait peut-être retrouvé que bien plus tard, qu’en savait-elle ? Et alors qu’elle regardait le blond dans les yeux, elle se mettait à prier pour qu’il ne prenne pas le chemin du déni. Elle réalisait qu’elle était devenue une tornade dans sa vie en quelques secondes, elle était le corbeau noir, porteur de mauvaises nouvelles.


 ☾ anesidora


@Hyacinthe Bosco

avatar
28/07/2015 I My Boy D'Arbanville & Oz & Ten & Celeste & Tam-Tam 3402 Chris Brown ( model )/Cristopher Mason Thaïs/Oreste & Lux Aeterna & HOney Verrier & Parfumeur Calusa 1225
« Entre le † Ciel † et l' ☿ Enfer ☿ »




Ashiri & Hyacinthe @Lou #TheMissingFriend



Parfois il fallait poser des certitudes pour avancer l'un vers l'autre sans trembler. Dans ce monde ou chaque personne recelait son propre mystère, on ignorait si à chaque connaissance qu'on s'apprêtait à faire on n'en viendrait pas à ouvrir la boîte de pandore. Le blond se confia donc à cette parfaite inconnue à propos de ses attentes. En vérité, jamais il ne vit un autre Naori rôder autour de lui ou Hiro, mais Hyacinthe demeurait néanmoins persuadé que sa présence se percevait par des yeux cachés dans la végétation.

Après son jeune ami lui expliquait régulièrement comment fonctionnait la vie chez eux. Le Calusa n'ignorait donc pas que des sentinelles guettaient à divers endroits, il supposait donc que sa présence, de par son amitié avec le chasseur, était tolérée. Et puis il ne menaçait personne, bien avant de connaître Hiro, il se rendait régulièrement dans les environs pour des plantes ou fleurs spécifiques. Il ne pensait donc pas dévoiler un grand secret en s'adressant à la jeune fille, ni même trahir son ami.

Tout en observant la brune s'approcher de lui, alors que les mots prenaient vie en sortant de ses lèvres, il s'écoutait presque parler perdant à la limite le sens de ses phrases. Elle savait. Ce murmure si doux atterri dans son oreille, alors son cœur bâti un peu plus fort, celle-là devait être porteuse d'un message. Bien sûr, Hyacinthe s'inquiète, il déverse des questions ainsi qui son anxiété sur la visiteuse.



Hyacinthe il détecte un début de mouvement vers lui, comme une embrassade. Mais peut-être se trompe-t-il ? Il interprétait bien trop les événements, les gens, il décortiquait. Mais la voix de La naori lui évite de se noyer sous les suppositions, elle le rassurait. Ouf. Il porta la main sur sa poitrine. Trois fois. Comme la répétition d'un automate. Le blond il voguait entre ses phobies et le désir d'obtenir une réponse à tout ce mystère « Oh vous me rassurez ... De ... puis que je l'ai rencontré, son avis, sa camaraderie, sa bonté m'est précieuse »

Il n'en à plus des masses des personnes qui perdurent dans sa vie. Les plus importantes ont disparues, et tant de prémices se sont éteintes dans le noir qu'il hésitait désormais à se lier à quiconque. Bien sûr il n'oubliait pas Gen ( @Gen Deng ) avec qui il développait un lumineux lien de confiance. Un sourire timide prit forme sur sa bouche juste à l’ instant où la tristesse perlait dans les prunelles de son interlocutrice.

Il le savait pourtant, la joie s'accompagnait invariablement de chagrin, peu sont ceux traversaient la vie éternellement heureux
« Oh... Oh ... Oh » Hyacinthe il se faisait son propre écho. Interrogatif mais silencieux, alors pourquoi si son ami ne l'a pas envoyé elle, la voilà à s'adresser à lui ? Ses mains retombèrent doucement contre ses cuisses comme s'il elles se préparaient à attraper à arrêter la nouvelle qu'on lui lancerait dans la figure, celle que le blond se refusait d'envisager ...

« Hier ? » Réussit-il à marmonner alors qu'il sentait désormais le souffle de la jeune femme. le blond assimilait, il eut voulu effacer ce moment de son esprit pour ne pas le rendre vivant, et faire ce pas vers la vérité qui blesse cruellement mais dont on ne devait pas détourner les yeux

« Hier ? » Redemanda-t-il dans l'espoir qu'elle vint apaiser ses crainte, que la suite, lui octroya de croire à des prochaines retrouvailles « Je je je veux dire si on partait .... Et si ça se trouve il est venu me retrouver, il le faisait régulièrement à cette époque, chaque fois quelques jours d'absences ? » Il lançait des branches dans les marécages de l'obscurité pour qu'une raison lui donne le droit  de retenir les larmes qui cherchaient à s'échapper de ses yeux « Vous êtes de sa famille ? »


@Ashiri Rodakaar
En ligne

avatar
03/05/2018 Margot. 382 Karrueche Tran likeanewday, Elow de mon coeur (avatar) Apprentie conseillère druide (notion de soin et orateur/diplomate) Naori 50




 
 
 

 
I find it hard to tell you

 
I find it hard to take

 
Elle ne faisait pas les choses correctement, elle avait la sensation qu’elle tournait bien trop autour du pot, rendant les choses bien plus compliquées pour le jeune homme. Elle aurait dû laisser les mots couler instantanément, être claire même si cela rimait avec être dure. Seulement, Ashiri n’était pas connu pour être cette fille-là, Ashiri elle se souciait des autres et de leurs sentiments. Elle prenait soin des autres, elle les écoutait, elle les consolait et elle les protégeait. Elle n’avait pas pour habitude d’être celle qui portait le coup de massue, d’être à l’origine de la peine de quelqu’un, d’une manière ou d’une autre. « Oh vous me rassurez ... De ... puis que je l'ai rencontré, son avis, sa camaraderie, sa bonté m'est précieuse ». Non, ce n’était pas une bonne chose, il n’y avait rien dont il pouvait être rassuré. Hiro ne l’avait pas envoyé et à ce moment, elle vit, elle entendit l’enthousiasme fané et la peur revenir en rampant. Il y avait autre chose et ce n’était pas forcément mieux. Elle souffla un bon coup, elle savait qu’il commençait à comprendre, qu’il redoutait la suite parce qu’au fond de lui, il devait s’en douter.

Elle ne voulait pas tenir le suspens, jouer de ses craintes et de sa douleur, alors elle lui dit. Hiro n’était pas rentré, ils ne l’avaient pas retrouvé c’était ce qu’elle disait sans réaliser que c’était trop vague, porte ouverte à l’espoir. Elle aurait dû une nouvelle fois utiliser des mots plus durs, plus réels, plus concrets. « Hier ? ». Elle fronça les sourcils, peu certaine d’avoir bien entendu et le cœur serré à l’idée qu’il soit dans le déni. Elle espérait qu’il ne lui demandait pas cela, qu’il ne se berçait pas de douces illusions. « Hier ? ». Malheureusement, elle avait bien entendu et doucement, sa tête fit un signe négatif. Elle voyait qu’il se battait pour ne pas accepter cela, pour trouver une autre explication pour ne pas que dans tête resonne l’idée que son ami était mort. « Je je je veux dire si on partait .... Et si ça se trouve il est venu me retrouver, il le faisait régulièrement à cette époque, chaque fois quelques jours d'absences ? ». Oui, elle savait bien et c’était pour cela que les Naoris ne s’étaient pas inquiétés tout de suite. Elle-même était du genre à partir à l’aventure dans la forêt pendant plusieurs jours mais, pas cette fois. « Non, non…on l’a cherché pendant des jours et des jours, il a disparu… et il est très probablement mort. ». Ça lui faisait mal de prononcer ces mots-là, de le dire à voix haute. Elle savait qu’à cet instant, elle brisait les espoirs du blond et même s’il s’énervait, s’il refusait de l’admettre, il l’aurait entendu. « Vous êtes de sa famille ? ». Une nouvelle fois, elle hocha la tête négativement. « Non, Hiro était un ami. ». Était, le passé, elle savait bien que cela pouvait être difficile, abrupte à entendre mais, aujourd’hui, elle n’avait plus l’espoir de le retrouver vivant. Elle espérait toutefois que son corps soit retrouvé pour que son âme puisse être en paix. « Je m’appelle Ashiri. ». Ce n’était pas le meilleur moment pour se présenter, ce n’était pas vraiment le but, elle voulait simplement ne plus être un visage sans nom dans l’esprit de ce jeune homme, quand bien même elle était associée à la peine, la douleur, la perte.



 ☾ anesidora


@Hyacinthe Bosco

avatar
28/07/2015 I My Boy D'Arbanville & Oz & Ten & Celeste & Tam-Tam 3402 Chris Brown ( model )/Cristopher Mason Thaïs/Oreste & Lux Aeterna & HOney Verrier & Parfumeur Calusa 1225
« Entre le † Ciel † et l' ☿ Enfer ☿ »




Ashiri & Hyacinthe @Lou #TheMissingFriend



La vérité, il refusait que celle-ci pénétra dans son armure, qu'elle y provoqua une faille par laquelle elle s'infiltrerait pour atteindre son esprit. Et quand ce dernier serait illuminé par elle, il briserait son coeur en morceaux. Alors le blond opposait une certaine résistance à la jeune femme, lui rendant la tâche plus difficile encore qu'elle ne s'annonçait. Inconsciemment. Ou consciemment. Un peu des deux ...

Il reculait le moment ou le désespoir le submergerait tentant de le noyer dans cette mer de souvenirs qui deviendraient colorés par la nostalgie, la perte, le vide ... Son regard vert prenait une teinte suppliante comme s'il demandait à cette inconnue, amie de Hiro, de lui raconter des mensonges qui l'apaiseraient pour le mois à venir. Oui qu'il puisse obtenir un peu de sursis avant de compter un nouveau disparu dans le peu d'êtres vivants qu'il côtoyait. Malheureusement il détectait cette lueur sombre dans les prunelles de son interlocutrice, le blond fut tenté de poser sa main sur les lèvres de celle-ci quand il vit sa bouche s'ouvrir, afin qu'elle ne prononça pas tout haut la sentence qu'il redoutait, mais il interrompit ce geste beaucoup trop irrespectueux.

Inéluctablement les mots se répandirent dans l’atmosphère qui les englobait tous les deux, se raccrochant les uns aux autres, ils finirent par former des paroles plus compréhensibles. A moins que de prétendre à une surdité soudaine, il ne restait plus que deux choix au calusa, s'enfuir pour ne jamais revenir et nier jour après jour ou faire face à la nouvelle et accepter la cruauté de la nature.

Comme il eut très envie de caresser Lou, avec lequel il ne pourrait jamais échanger une conversation humaine, mais qui portait en lui l'empreinte de l'humanité du jeune Naori. Par miracle il se tenait assit juste sur sa droite, alors ses doigts se perdirent dans la fourrure épaisse du chien-loup qui paraissait partager la même peine à travers un regard translucide et mouillé.

« Des jours et des jours ... »
Commença par marmonner Hyacinthe *Mort, mort, mort* résonnait dans sa tête. Il chancela doucement mais réussit à rester debout. le blond luttait pour ne pas fondre en larmes devant cette inconnue à la voix si harmonieuse, au visage si doux et compréhensif qu'il illuminait le lieu de bienveillance « Probablement ... Ca veut dire que vous n'avez pas trouvé son corps ? » Hyacinthe il lançait ça comme une espoir sachant pertinemment qu'ici ça ne prouvait absolument rien.

« Et si ... » *On continuait à chercher en utilisant l'odorat de Lou* Il le retrouverait peut-être ? Un mouvement de l'âme, une tentative d'échappatoire, mais la raison du blond le ramena sur terre si vite qu'il ne termina pas cette proposition là. Le ferait-il dans un prochain futur pour en avoir le coeur net ?

« Un un un ami » Oui il devait en posséder quelques uns Hiro, des êtres qu'il abandonnait sans le vouloir, que son absence bouleversait et qui se découvraient au même diapason de la douleur que Hyacinthe « Et il avait de la famille ? » Oui ça l'inquiétait soudainement le blond, ça lui donnait aussi très envie de les connaître pour vérifier s'il ne retrouverait pas un petit pu du chasseur en eux.

« Ashiri » le Calusa lui sourit timidement la remerciant ainsi de ne pas demeurer une simple inconnue, même si elle se révélait porteuse de mauvaise nouvelle « Moi c'est Hyacinthe » Un prénom peu usuel chez les terriens mais qu'il hérita de sa mère qui vénérait les fleurs « Est-ce que vous allez faire une cérémonie pour lui ? » Non il n'acceptait pas encore sa mort, mais désirait ne pas rater l'occasion de faire un dernier au-revoir à Hiro. Et dans ce cas en aurait-il le droit ?


@Ashiri Rodakaar
En ligne

Contenu sponsorisé



 

I find it hard to tell you. (Hyacinthe)

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hyacinthe le berger...
» (akhésa) ✚ those who don't believe in magic will never find it.
» Glorfindel • Mornie utúlië... believe and you will find your way
» Will you come find me if I crash and burn? — Siobhán
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: no one came back :: La sylve-