Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Nothing's like a brother's gift (Demyan)
maybe life should be about more than just surviving


avatar
11/05/2018 Laenai / Alicia Jude & Lulu ♥ 3082 Willow Shields Laenai Princesse ~ Apprentie Sorcière Rahjak 403




 

Encore un jour comme un autre. Comme tous les autres. En cette chaude après-midi, je me prélassais avec ennui dans les jardins du palais. À l'ombre d'un auvent blanc pour me protéger du soleil désertique, rien ne me faisait envie. Lire, étudier, me divertir : la chaleur m'avait enlevé toute ma curiosité. Ce matin-là, j'avais observé différentes plantes dans le but d'enrichir mon apprentissage de sorcière, mais la chaleur de l'après-midi était bien trop forte pour faire quoi que ce soit. Il s'agissait d'un de ces rares jours où elle dépassait le seuil auquel nous étions habitués. Pour me rafraîchir, deux esclaves agitaient de grands éventails en feuilles de palmier. Zara, esclave attitrée depuis qu'elle était en âge de me servir, était installée derrière moi. Bien qu'elle soit à mon service, je l'ai toujours considérée comme une amie, sans doute la première, voire la seule véritable que j'ai jamais eue.

En ce moment, elle me tressait les cheveux pendant que je grignotais des raisins et des amandes. Mon verre étant vide, un esclave le remplit d'eau et je le portai à mes lèvres pour me désaltérer. Lorsque Zara m'indiqua que ma tresse était terminée, je la remerciai puis agitai la tête pour me dégourdir le cou. Je me redressai quelque peu et admirai à nouveau les fleurs aux couleurs chaudes qui s'étendaient autour de moi. Ce jardin était mon préféré, car il était tout aussi beau qu'il ne sentait bon. Il contenait des tulipes, des narcisses, des orchidées, des plantes aromatiques aux odeurs enivrantes, et quelques palmiers pour tenter d'apporter ombre et fraîcheur au milieu du désert. Il était aussi le plus frais, entouré de ses murs et offrant des coins plus sombres, avec l'aménagement des auvents.

- Zara, pourrais-tu aller chercher mon livre d'anglais, je te prie ?

La vision du jardin m'avait, il me semble, redonné envie d'étudier. Zara acquiesça, se leva et me quitta. Attendant son retour, je reposai ma tête contre les coussins et fermai les yeux, profitant de la petite brise créée par les branches de palmiers portées par les esclaves.

avatar
05/03/2018 Authenticity 405 Michiel Huisman @luxaeterna Prince | Diplomate & Stratège Rahjak 10



NOTHING'S LIKE A BROTHER'S GIFT
Ezra Tasha

 
We patronize the animals for their incompleteness, for their tragic fate of having taken form so far below ourselves. And therein we err, and greatly err. For the animal shall not be measured by man. In a world older and more complete than ours, they are more finished and complete, gifted with extensions of the senses we have lost or never attained, living by voices we shall never hear. They are not brethren, they are not underlings; they are other Nations, caught with ourselves in the net of life and time, fellow prisoners of the splendour and travail of the earth.
Henry Beston

Tu portes une petite boite en bois. Tu ne l'as même pas décorée, pensant qu'elle se suffirait à elle-même. T'as mis du temps à trouver ce que tu voulais offrir à ta petite sœur, et pourtant, maintenant c'est là. Tout doucement endormi dans la boite, se trouve un petit Fennec. T'as mis des jours à la trouver, mais t'en es plutôt fier, et t'es certain qu'il plaira à ta petite sœur. Elle rêvait d'une petite bête, tu ne savais juste pas vraiment laquelle choisir. Un peu de compagnie ne lui ferait pas de mal dans ce monde de fous... Enfermée toute la journée dans un palais, ta sœur a réellement besoin de compagnie. Elle est forcée de rester ici comme un oiseau en cage, pour seule compagnie des domestiques, et deux trois personnes qui lui rendent visite de temps en temps. D'accord, t'as toi aussi tendance à la surprotéger, à te dire qu'elle est bien mieux ici que dehors, trop fragile pour le monde extérieur... Bandits, voleurs, poison, sables mouvants, cannibales, serpents, oh ! Que trouverait-elle dehors ? Elle n'est pas encore prête pour tout cela, et un compagnon te donnera probablement une meilleure conscience.

T'entends au loin la voix de ta petite sœur, sans capter le sens de ses mots. T'as ta boite dans les mains, les cheveux bien coiffés et le sourire au poil. T'avances dans les jardins du palais. C'est fou comme ce bol d'air te fait du bien. Bien qu'il reste au chaud, en plein cœur du désert, c'est agréable. Parfois tu te demandes ce que serait la vie en forêt, ou dans les montagnes...  Ça doit être un autre genre de vie, le genre de liberté qu'on expérimente qu'une fois dans sa vie, de changer de paysages... Le sable donne le tournis, la chaleur fait fondre au soleil... Toute cette vie semble imperturbable, forgée dans ce désert aride. Les chaleurs accablantes et les forts rayons du soleil sont le quotidien, ici, moi toi ça te grille les neurones. Si c'est pas déjà un peu fait.

Lorsque, enfin, tu vois la tête blonde de ta sœur, les cheveux tressés, la tête posée sur l'oreiller, presque endormie, tu t'arrêtes et la regardes un instant. Elle est belle, vraiment. Si tu avais été n'importe quelle fille de la cité, tu l'aurais jalousée. Moi toi, Demyan, tu jalouses personne. T'avances prudemment vers elle, essayant de ne pas la réveiller, si elle s'est endormie, et tu poses la boite à ses pieds. « Tasha ? », murmures-tu, doucement. Tu passes une main dans ses cheveux, les lui remettant probablement en place. Tu t'assois à côté d'elle, et la regarde doucement. L'air frais te caresse le visage quelques instants, créé par les esclaves. C'est délicieux, cette petite crise. T'as l'air un peu vieux jeu, ou papa, quand tu t'assois auprès d'elle comme ça, mais en fait, tu t'en fiches. Il n'y a rien ni personne au monde que tu as plus envie de protéger qu'elle. Dont tu as encore plus envie de prendre soin. « Je t'ai apporté un cadeau. » Ramassant la boite posée à ses pieds, tu la poses sur tes genoux.

(c) DΛNDELION


Dernière édition par Demyan Draghsteel le Lun 24 Sep - 22:00, édité 1 fois

avatar
11/05/2018 Laenai / Alicia Jude & Lulu ♥ 3082 Willow Shields Laenai Princesse ~ Apprentie Sorcière Rahjak 403



La chaleur étouffante m'emmena en balade dans la somnolence. Zara en avait pour de longues minutes et la fraîcheur de la brise des éventails me berçait. Les yeux fermés, je me mis à rêvassé, à moitié endormie. Je n'entendis pas Demyan approcher, et j'eus l'impression que son appel lorsqu'il prononça mon nom était dans mon rêve. Ce n'est que lorsqu'il passa sa main dans mes cheveux que je revins à la réalité. J'ouvris doucement les yeux et découvris bel et bien mon frère, assis à côté de moi et me fixant de son regard doux. C'était toujours un plaisir de le voir et de passer du temps avec lui.

Je me redressai légèrement pour mieux le voir et étouffai un bâillement derrière ma main. Je n'étais pourtant pas fatiguée, mais j'avais été sur le point de m'endormir et quelques bribes de sommeil s'accrochaient à moi. Cependant, ma curiosité fut piquée au vif par ses dernières paroles, et surtout par la boite qu'il posa sur ses genoux. J'observai alternativement les deux, posant d'abord mes yeux sur mon grand frère, puis sur la boite, et passant de l'un à l'autre.

- Un cadeau ? Qu'est-ce que c'est ?

Du haut de mes 19 ans, je n'en restais pas moins une enfant face à une surprise : surexcitée. Peu importait la chaleur et mon début de sieste quelques secondes auparavant : mon attention était à présent totalement portée sur le détenteur de la boite, et sur ledit cadeau qu'elle contenait. Je me redressai encore un peu pour me rapprocher. Mille idées me passaient par la tête : des fruits, un bracelet, un foulard, un vêtement... Mais alors que ces images défilaient dans ma tête, la boite remua légèrement. Très subrepticement. Heureusement, je l'observais avec attention. Et ce n'était pas Demyan qui l'avait fait bouger.

- C'est... vivant ?

La question était plutôt idiote, à vrai dire. Le doute n'était plus possible, rien d'inanimé ne pourrait bouger.


avatar
05/03/2018 Authenticity 405 Michiel Huisman @luxaeterna Prince | Diplomate & Stratège Rahjak 10



NOTHING'S LIKE A BROTHER'S GIFT
Ezra Tasha

 
We patronize the animals for their incompleteness, for their tragic fate of having taken form so far below ourselves. And therein we err, and greatly err. For the animal shall not be measured by man. In a world older and more complete than ours, they are more finished and complete, gifted with extensions of the senses we have lost or never attained, living by voices we shall never hear. They are not brethren, they are not underlings; they are other Nations, caught with ourselves in the net of life and time, fellow prisoners of the splendour and travail of the earth.
Henry Beston

Tu regardes ta petite sœur se relever et poser les yeux sur l'énorme boite. T'as l'impression qu'elle ne comprends pas trop, tout d'un coup. Ses yeux changent de la boite à toi, comme si elle essayait d'assimiler l'information. Tu souris en attendant qu'elle dise quelque chose. Après tout, ce n'est pas tous les jours que tu ramènes quelque chose de vivant, pour pouvoir tenir compagnie à ta sœur. Les animaux de compagnie se font rares ici, et tu espères que celui-ci lui plaira. Il est encore jeune, et il a beaucoup à apprendre. « Un cadeau ? Qu'est-ce que c'est ? » Tu ne lui réponds pas tout de suite. Sur tes genoux, la boite remue un peu, très faiblement. Tes yeux ne se perçoivent pas tout de suite, mais tes jambes ont senti la secousse. « C'est... vivant ? » Tu laisses couler un petit rire, et d'un geste tu lui montres la boite. « Ouvre et tu verras. », dis-tu tout doucement. C'est indéniable, que c'est vivant, même elle a du le sentir. Pourtant, t'angoisses un tout petit peu à l'idée que cela ne lui plaise pas, ou que cet normal ne soit pas adapté à ce qu'elle aurait voulu. Elle aurait peut-être préféré un chameau... Non, probablement pas. Un serpent ? Tu préfères éviter le danger. Tu avais pensé à un scorpion, mais tu l'as évincé par les mêmes critères. Après tout dans le désert, les animaux ne sont pas exceptionnels. Et si tu avais cherché un animal venant des forêts ou des montagnes, tu n'aurais probablement pas eu la capacité de garantir sa survie dans le désert aride. Un lézard, aurait probablement pu être un petit animal de compagnie sympathique, mais peu intéressant. Tu voulais un compagnon, qui puisses accompagner ta sœur dès lors qu'elle en aurait besoin, même s'il n'était pas forcément obéissant. Tu le voulais doué de quelques facultés, pour qu'elle puisse l'avoir comme ami. Après tout, tu penses avoir fat le meilleur choix pour elle. Des araignées, tu penses qu'elle en aurait eu bien trop peur, et elle est trop douce pour pouvoir utiliser un animal de quelque manière que ce soit pour nuire à quelqu'un. Un oiseau, peut-être, mais elle était si fragile que tu doutais de la solidité de ses bras à tenir un rapace. Un oiseau de nuit n'aurait pas été plus intéressant, pas plus qu'un rongeur. Sans lui poser plus de questions ou lui imposer plus de cérémonie, tu la laisses choisir d'ouvrir la boite.

(c) DΛNDELION

avatar
11/05/2018 Laenai / Alicia Jude & Lulu ♥ 3082 Willow Shields Laenai Princesse ~ Apprentie Sorcière Rahjak 403



J'observais la boite qui remuait seule. Oui, c'était bien quelque chose de vivant à l'intérieur. Un animal, très certainement. Mais de quoi s'agissait-il exactement ? Demyan m'offrait souvent des cadeaux mais jamais ceux-là n'avaient été vivants. J'étais donc encore plus surexcitée que d'habitude. Mon comportement le faisait rire, mais finalement il m'autorisa à ouvrir la boite afin de découvrir ce qu'elle contenait. Impatiente mais avec délicatesse, je soulevai le couvercle, qui laissa apparaître une petite boule de poils enroulée sur elle-même. Elle était d'une belle couleur sable, me rappelant le désert qui nous entourait. Pas plus grand qu'une assiette, l'animal nous observait. Je remarquai vite que son air curieux était mêlé d'une certaine peur : il ne savait pas vraiment où il débarquait.

- Il est magnifique ! ne pus-je m'empêcher de lancer tout en l'admirant. Un fin collier en cuir lui enserrait le cou, relié à une petite laisse de la même matière. Tu crois que je peux le toucher ?

J'avais très envie de sentir la douceur de son poil, mais je n'osais pas. Je savais les fennecs plutôt sauvages et je préférais me méfier de lui. J'espérais que ce serait une femelle, plus douce que les mâles d'après mes professeurs.

avatar
05/03/2018 Authenticity 405 Michiel Huisman @luxaeterna Prince | Diplomate & Stratège Rahjak 10



NOTHING'S LIKE A BROTHER'S GIFT
Ezra Tasha

 
We patronize the animals for their incompleteness, for their tragic fate of having taken form so far below ourselves. And therein we err, and greatly err. For the animal shall not be measured by man. In a world older and more complete than ours, they are more finished and complete, gifted with extensions of the senses we have lost or never attained, living by voices we shall never hear. They are not brethren, they are not underlings; they are other Nations, caught with ourselves in the net of life and time, fellow prisoners of the splendour and travail of the earth.
Henry Beston

Ses petits doigts soulèvent le couvercle, pour qu'elle découvre l'animal, roulé en boule au fond de la boite. Tu étais que celui-ci soit assez tranquille, craignant qu'il ne lui saute dessus ou ne lui fasse peur. Après tout, il venait du désert et même tout petit, il devait pas être très serein. « Il est magnifique ! », dit-elle. Tu la regarde tendrement, contente qu'il lui plaise. A vrai dire, tu avais un peu peur qu'il ne fasse pas l'affaire, et pourtant, les yeux de ta sœur semblent prouver le contraire. Tu espères qu'il sera un bon compagnon. Après tout, Tasha était tellement calme et douce, qu'elle pourrait peut-être ne tirer que du bon de cette petite bête. « Je suis content qu'il te plaise. » « Tu crois que je peux le toucher ? » Tu lui souris. Evidemment, qu'elle peut le toucher. T'espères que la petite bête n'aura pas trop peur d'eux et qu'elle acceptera le contact facilement. Tu l'as déjà touchée, lorsqu'on te l'a présentée la première fois, et même s'il a semblé craintif, il t'a accepté sans grogner. S'il avait serré les dents, de toute façon, tu aurais préféré demander à ce qu'on le relâche. « Regarde », dis-tu en lui saisissant la main et en l'approchant doucement du museau du fennec. « Il doit avoir un petit peur de toi, il faut y aller doucement, mais ça ira. » Tu préfères l'avertir, qu'elle ne s'y méprenne pas sur son attitude calme. Tu t'en voudrais, si il l'attaquait. Tu gardes sa main dans la tienne, pour caresser encore le petite animal. Tu la laisses quelques instants prendre la direction seule, et tu lui explique : « J'ai pensé qu'une compagnie autre, te ferais du bien » Ce petit oiseau en cage, ça te tord les tripes. Tu as l'impression qu'elle ne vit jamais en dehors de l'enceinte de ce palais. Si quelques fois, elle peut sortir pour des occasions, elle est tellement évincée de tout, que tu ne veux pas me manquer de lui faire plaisir. De t'occuper d'elle.

(c) DΛNDELION

avatar
11/05/2018 Laenai / Alicia Jude & Lulu ♥ 3082 Willow Shields Laenai Princesse ~ Apprentie Sorcière Rahjak 403



Demyan était heureux que le cadeau me plaise. Mais il n'était sans doute pas aussi heureux que moi je l'étais grâce à son cadeau. La petite boule de poils était adorable. Elle était calme, mais un peu effrayée. Je n'osais la toucher. Mon frère me alors la main et l'approcha doucement du museau de l'animal, m'expliquant qu'il avait sûrement un peu peur et que je devais y aller doucement. Il me rassura cependant sur le fait que tout irait bien. Quand mes doigts touchèrent la fourrure du fennec, il sursauta légèrement mais ne bougea pas plus. Je retins mon souffle quelques secondes.

- Il est si doux...

Demyan lâcha bientôt ma main, et il en profita pour m'expliquer son geste. Il m'amenait ici de la compagnie. Il était vrai que je me sentais souvent seule, même si je ne l'étais jamais vraiment. Entre Zara, les professeurs, les gardes et les autres esclaves, j'étais rarement seule. Et pourtant, je ressentais parfois de la solitude, notamment parce que j'étais mise de côté par mon père. Et par mes frères et ma cousine, aussi. Même si Demyan s'occupait de moi la plupart du temps, il lui arrivait d'être pris par les affaires de la Cité et de me laisser.

- J'en prendrai soin ! dis-je pour chasser ces pensées de ma tête. Merci, Demyan !

Quittant le fennec des yeux, je les posai sur mon grand frère. J'étais persuadée que beaucoup de jeunes femmes rêveraient d'être à ma place. Demyan me cachait peu de choses, et je savais qu'il avait du succès. Mais il avait décidé de passer son temps avec moi, sa petite sœur. Et c'était déjà un cadeau en soi.

- Mais je ne sais pas vraiment comment m'en occuper ! lançai-je alors, légèrement paniquée. Je n'avais en effet jamais eu d'animal de compagnie, et je savais que les fennecs étaient des animaux sauvages. Mais comment les éduquer, ça, je ne le savais pas...

avatar
05/03/2018 Authenticity 405 Michiel Huisman @luxaeterna Prince | Diplomate & Stratège Rahjak 10



NOTHING'S LIKE A BROTHER'S GIFT
Ezra Tasha

 
We patronize the animals for their incompleteness, for their tragic fate of having taken form so far below ourselves. And therein we err, and greatly err. For the animal shall not be measured by man. In a world older and more complete than ours, they are more finished and complete, gifted with extensions of the senses we have lost or never attained, living by voices we shall never hear. They are not brethren, they are not underlings; they are other Nations, caught with ourselves in the net of life and time, fellow prisoners of the splendour and travail of the earth.
Henry Beston

Les doigts de la princesse touchent le délicat poil de la bête. Tu soupires de soulagement lorsque celui-ci n'a aucune réaction. Tu espères qu'il se fera bien à la vie aux côtés de Tasha. « Il est si doux... » Elle a raison. Tu l'as senti aussi lorsque tu l'as caressé pour la première fois. Tu te demandes pourquoi les animaux de son espèce n'ont pas été un peu plus domestiqués.... Ils peuvent être calmes et doux, même s'ils restent des bêtes sauvages, et pourtant, tu es certain que celui-ci sera parfait pour ta petite sœur. « J'en prendrai soin ! » Tes yeux brillent, tu ne doutes absolument pas d'elle. Tu sais qu'elle saura très bien s'en occuper, et tu espères qu'il sera bon pour combattre la solitude. « Merci, Demyan ! » Tu lui souris, doucement, et tu dis : « Je suis content que le cadeau te fasse plaisir. » Tu la serres légèrement dans tes bras. Dans un avenir meilleur, tu las vois libre, courir avec son petit Fennec,dans le désert. T’imagines qu'un jour, tout votre monde sera bouleversé et qu'il se passera des choses dont même toi tu n'as pas idée. Tu espères que s'il ne fallait qu'une seule personne s'en sorte saine et sauve, ce serait Tasha. Elle mérite de vivre loin de toute cette haine si propre aux Rahjaks. « Mais je ne sais pas vraiment comment m'en occuper ! » Tu lèves les yeux au ciel, et tu lui explique, doucement. « C'est un animal sauvage, tu sais. Il faudra surtout que tu lui laisses beaucoup d'espace, et de la nourriture dès qu'il en veut. J'essaierais de demander des petites cibles, parce qu'il aurait besoin de chasser. »  Tu laisses passer quelques secondes, pour qu'elle puisse se souvenir de toutes les informations. « Je sais que ça aurait été mieux si tu avais pu aller dans le désert... le laisser courir mais... » Tes yeux cherchent un regard entendu. Tu essaie de ravaler tes pensées, et tu lui demandes, un peu plus enjoué : « Tu as un nom, pour lui ? » C'est une question délicate, de nommer son animal, mais tu penses qu'elle trouvera le nom parfait, qui lui ira à ravir.

(c) DΛNDELION

avatar
11/05/2018 Laenai / Alicia Jude & Lulu ♥ 3082 Willow Shields Laenai Princesse ~ Apprentie Sorcière Rahjak 403



Demyan me prit dans ses bras. Il était heureux que le cadeau me plaise. Je ne pus que hocher la tête en acceptant son câlin. Ces moments passés avec lui étaient si agréables et si ressourçants. J'aimais mon frère comme personne d'autre, il était celui dont j'étais la plus proche. Il était toujours là pour moi, comme en cet instant où il entreprit de m'expliquer la manière dont je devais m'occuper de cette petite boule de poils. Je l'écoutai avec attention, acquiesçant tout en essayant de retenir un maximum d'informations. Beaucoup d'espace, de la nourriture à foison. De la chasse. Demyan se chargerait de me procurer de petites cibles. Tout cela promettait de me divertir de nombreuses heures, et j'en étais ravie !

- Peut-être qu'un jour, Père me laissera me promener dans le désert ! répondis-je à ses paroles.

Il me demanda alors si j'avais un nom pour lui. Je réfléchis quelques instants, reposant mes yeux sur l'animal. Nala ? Cleo ? Un nom court me paraissait le plus approprié. Mais je ne savais pas vraiment comme l'appeler. Sunny, peut-être ? Puis, je me souvins du nom d'un personnage qui me plaisait beaucoup. Un personnage issu d'une histoire que me racontait Demyan lorsque j'étais petite. Ou que j'étais malade. Keeda, cette guerrière à la chevelure rousse qui avait sauvé tout son village. C'était décidé, elle s’appellerait comme cela !

- J'ai trouvé ! Je jetai un œil à Demyan avant que mon regard ne se tourne à nouveau vers le fennec. Je te nomme Keeda, petite boule de poils. Comme la sauveuse.

Sur ce, je la caressai à nouveau tout en souriant. J'étais certaine que Demyan ne pouvait pas rater la référence. Cette histoire, il la tenait de notre mère. Il me disait toujours qu'elle aurait aimé me la raconter, et qu'elle avait même failli me nommer ainsi, avant de choisir Tasha.

Spoiler:
 

Contenu sponsorisé



 

Nothing's like a brother's gift (Demyan)

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A gift to Haiti from the White House: right-wing dictators for you!
» The Imperial Gift FREE L5R Cards!‏
» [FB 1623] Big brother is watching you
» Maximilien - Big brother is watching you.
» (F/RESERVE) Ebba Zingmark - Like brother and sister

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: no one came back :: Le désert :: La cité Rahjak :: Le Palais-