Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

Climia}} Wind and sand against girls Empty Climia}} Wind and sand against girls

le Sam 28 Avr - 22:26
26 avril 2118

Deux filles, deux chevaux, du sable… Ca aurait pu donner une balade sur la plage, mais ce n’était clairement pas le cas. Emmitouflées dans des vêtements qui ne laissaient apparaître que leurs yeux, Artemia et Clio se dirigeaient vers l’oasis où devait avoir lieu la rencontre avec les Rahjaks. Une rencontre importante. C’était, en tout cas, ce que la chamane avait tenté d’expliquer à sa nouvelle amie Kovarii quand la décision, la date, et le lieu avaient été déterminés. Et pourtant, elles étaient parties en retard sur le reste e la caravane. Un retard qu’elles s’efforçaient au mieux de combler, mais quelque chose disait à la Naori que ce serait compliqué. Elle lança un regard inquiet vers les nuages qui s’amoncelaient au loin. « J’espère qu’on va pouvoir finir la route en sécurité… » marmonna-t-elle entre ses dents, pas très certaine que Clio l’ait entendue. Plissant les yeux, la brune regarda si elle apercevait l’oasis plus loin, histoire de leur donner des ailes…. Mais rien. Elle savait, pourtant, qu’elles étaient sur la bonne route. La carte entre ses mains ne trompait pas, et elle avait bien observé les étoiles la veille au soir lorsqu’elles s’étaient arrêtées pour la nuit. « Je savais qu’on aurait dû partir en même temps que les autres… » Et qu’elles n’auraient, surtout, pas dû faire demi-tour pour aller chercher ce qu’Artemia avait oublié au village Naori. Mais non. Il avait fallu qu’elle aille chercher un bête peigne en os. Tout ça pour un peigne en os Elle était presque soulagée que Clio ait fait demi-tour avec elle. Enfin non… Pas presque. Complètement. Certes, elle s’en voulait du risque qu’elle lui faisait courir, mais au moins, elle ne serait pas seule. Elle aurait une main à tenir.

« Tu sais quoi ? Je crois qu’on devrait s’arrêter et dresser la tente. T’en penses quoi ? » Parce que mine de rien, la chamane, elle flippait un peu, et ne savait pas quelle décision prendre. D’un côté, elle se disait qu’elles ne devaient plus être très loin de l’oasis : peut-être une demi-journée de cheval, de l’autre, elle n’était pas certaine de vouloir affronter le vent et le sable qui leur fouetteraient le visage. Alors non, clairement, elle n’allait pas prendre cette décision pour deux. « A moins que tu ne préfères qu’on tente le coup et qu’on essayer de prendre ce qui nous arrive dessus de vitesse ? » demanda-t-elle encore en pointant le gros nuage noir – et beige en dessous – du doigt avant de poser les yeux sur Clio. Ouais… C’était lâche. Okay, elle était prête à l’admettre. Mais elle n’avait pas envie de mourir si jeune. C’était hors de question. En attendant, le temps passait et le nuage se rapprochait. Il leur faudrait rapidement prendre une décision, sous peine que le désert ne la prenne pour elles. Il leur restait, peut-être, dix minutes pour se décider et agir si jamais elles décidaient de dresser la tente… Sachant qu’il leur faudrait aussi prendre le temps de faire coucher les chevaux pour qu’ils mettent la tête à l’intérieur pour ne pas étouffer avec le sable. Ouais… Autant dire qu’elles n’avaient pas le temps de tergiverser. « Alors ? On fait quoi ? »


@Clio Ellcrys
Clio Ellcrys
DATE D'INSCRIPTION : 07/02/2018 PSEUDO/PRENOM : lolita MULTICOMPTES : raya gabrilhov MESSAGES : 2197 CELEBRITE : kaya scodelario COPYRIGHT : avatar + skatevibe | signa + sial | gif + tumblr, amnesis,me METIER/APTITUDES : chasseuse, traqueuse, et à présent, bras droit de sa sœur aînée, chef de la tribu kovarii depuis peu. TRIBU : kovarii POINTS GAGNES : 98
Voir le profil de l'utilisateur

Climia}} Wind and sand against girls Empty Re: Climia}} Wind and sand against girls

le Dim 29 Avr - 14:56








wind and sand against girls




Les rayons de soleil brûlaient les yeux de Clio, si bien qu'elle était tentée de remonter le tissu qui lui voilait le visage jusqu'au front, histoire de les apaiser un peu. Au lieu de suivre cette idée complètement stupide, elle se contenta d'ajuster le foulard pour éviter que le sable ne lui fouette la figure. Cette idée de rencontre avec les Rahjaks avait provoqué une certaine hésitation chez sa sœur, mais pas chez elle. Bien au contraire, et comme à son habitude, sa curiosité maladive l'emportait. Comme tout le monde, elle avait entendu de sacrés rumeurs concernant ce peuple du désert, et elle était plutôt curieuse de voir si celles-ci s'avéraient être la vérité. Le désert, c'était probablement l'un des seuls endroits qu'elle n'avait pas prit la peine de découvrir lors de son premier voyage sur le continent. Elle était, certes, très intriguées par cette étendue infinie de sable et de dunes, mais elle savait à l'époque qu'elle ne trouverait pas Calypso dans cette région. Prendre le temps de s'y attarder aurait été une perte de temps, et une prise de risque inutile, elle en était consciente. Et en prise de risque inutile, Clio s'y connaissait plutôt bien. Elle avait la mauvaise habitude de ne pas réfléchir avant d'agir, et de foncer dans le tas sans même prendre le temps d'évaluer les dégâts. Cela la mettait presque automatiquement dans une situation délicate, dont, fort heureusement, elle arrivait toujours à se sortir indemne, ou presque. Une fois, elle s'était retrouvée le pied prise dans un piège de chasse, avec deux pumas prêts à lui sauter dessus. Sa cheville portait encore des cicatrices dues aux dents de métal qui s'étaient enfoncées dans sa peau. Dans la catégorie des décisions bêtes, il était aussi très facile d'y caser celle qu'elle avait prit quelques heures plus tôt, en suivant Artémia lorsque celle-ci avait fait demi-tour, quittant la caravane en prétextant qu'elle avait oublié quelque chose chez les Naoris.

Cela n'avait même pas dérangé la Kovarii. Elle, qui n'avait pas son pareil pour être maladroite, savait qu'elle aurait très bien pu être celle qui avait oublié quelque chose. En plus de ça, elle aimait bien Artémia. Elle ne la connaissait pas vraiment, et était parfois très troublée par sa ressemblance avec l'une de ses amies disparues, mais celle-ci s'était avérée très gentille. Malgré sa sociabilité, Clio avait encore un peu de mal à s'intégrer totalement aux Naoris, contrairement à sa grande sœur. La brune avait encore du mal à réaliser à quel point sa vie avait été bouleversée en l'espace de quelques mois, alors se faire des amis n'avait pas été une priorité pour elle. Je savais qu’on aurait dû partir en même temps que les autres, avait soufflé la chamane, l'air un peu désespérée. Pour être honnête, la Kovarii n'était pas non plus folle de joie à l'idée d'être isolée ainsi dans un désert aussi immense. Ne t'inquiète pas, avait répondu Clio pour la rassurer. On va dans la bonne direction. Nous allons bien les rattraper à un moment ou à un autre. Si le vent et le sable avait en grande partie effacé les traces de leurs concitoyens, la brune était rassurée de savoir se repérer grâce au soleil la journée, et aux étoiles la nuit. Elle ne remettait jamais son sens de l'orientation en question, et pour cause ; elle ne s'était jamais perdue en plus de treize ans. Certes, le continent était bien différent de son île natale et de sa jungle adorée, mais le ciel, lui, ne changerait jamais.

Du moins, c'est ce qu'elle pensait. Clio avait beau vouloir se voiler la face, elle sentait le souffle du vent qui se renforçait, au fil des kilomètres qu'elles parcouraient sur leurs chevaux. Le sable leurs fouettaient les membres, si bien qu'elles étaient rassurées d'être emmitouflées de la tête aux pieds. Au loin, elles apercevaient déjà le ciel qui s'assombrissaient, si bien qu'il contrastait étonnamment avec la couleur jaunâtre du sable qui se soulevait dans tous les sens. Tu sais quoi ? Je crois qu’on devrait s’arrêter et dresser la tente. T’en penses quoi ? avait proposé Artémia avant de reprendre. A moins que tu ne préfères qu’on tente le coup et qu’on essayer de prendre ce qui nous arrive dessus de vitesse ? Si Clio avait été seule, elle aurait probablement écouté son instinct, et aurait foncé afin de vite retrouver les autres, premièrement parce que rester seule en plein milieu du désert l'aurait effrayé, et surtout parce que son instinct avait la fâcheuse tendance de la guider vers les problèmes. Or, cette fois-ci, elle n'était pas seule, et elle voyait bien qu'Artémia n'était pas rassurée par la tempête qui se préparait. Pour être honnête, elle ne l'était pas non plus. Je pense pas que continuer soit une bonne idée, avait soupiré Clio en mettant sa main en visière au-dessus de ses yeux de façon à mieux chercher un endroit où s'installer le temps que la tempête passe. Regarde, là-bas, fit-elle en montrant du doigt un rocher, ou bien un vieux reste de bâtiment, datant probablement de plusieurs siècles. De là où elles se trouvaient, il était difficile de les différencier. On a qu'à s'installer là, le temps de monter la tente. Sans attendre de réponse, et en particulier parce qu'elle voyait la tempête se rapprocher, et qu'elle sentait son cheval s'agiter, elle se mit à avancer dans la direction qu'elle avait montré. Avec un peu de chance, elles auraient le temps d'y arriver avant de s'envoler.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Invité
Invité
Anonymous

Climia}} Wind and sand against girls Empty Re: Climia}} Wind and sand against girls

le Jeu 3 Mai - 12:13
26 avril 2118

Le vent qui se renforçait de minute en minute n’avait rien pour rassurer la chamane qui se demandait si elle ne devait pas y voir là un avertissement. Peut-être que les choses allaient mal se passer, après tout, ils ne pouvaient être sûrs de rien. Pour autant, elle n’osait pas partager ses craintes avec son amie. Elle ne la connaissait que depuis quelques mois. Clio avait beau lui avoir inspiré immédiatement confiance, la brune avait conscience que, parfois, elle pouvait passer pour folle et tenait autant que faire se pouvait à ne pas donner une mauvaise impression d’elle à ceux qui avaient rejoint leur village quelques mois plus tôt à cause du cyclone. Elle se mordilla la lèvre inférieure. Clairement, elle avait besoin d’être rassurée, de savoir que tout allait bien se passer. Un fait que Clio sembla ressentir puisqu’elle prit la parole en ce sens. Artemia tourna la tête vers la Kovarii et lui adressa un sourire. Si ses lèvres étaient invisibles derrière le pan de tissu, son sourire put néanmoins se lire dans ses yeux. « Tu as raison. On va les rattraper à un moment où à un autre. On a pas non plus tant de retard que ça… » répondit-elle, même si elle avait conscience que cette tempête de sable allait les ralentir. Il ne restait, clairement, qu’à espérer que ça ne durerait pas trop longtemps et que ça ne les mettrait pas sur la mauvaise voie.

Ce qui risquait d’arriver si jamais elles continuaient d’avancer et perdaient leurs repères. Néanmoins, elle choisit de laisser le choix à la Kovarii. Elles étaient deux. Elles avaient chacune leur mot à dire. Et si Clio désirait continuer à avancer… Ce serait à elle de tenter de la faire changer d’avis, pour sa propre sécurité. Néanmoins, la Naori n’en eut pas besoin. Si Clio n’avait pas répondu immédiatement, elle accepta bientôt de ne pas continuer. C’était une bonne chose, d’ailleurs. Un véritable soulagement pour la chamane qui sentit les battements de son cœur se calmer à l’idée de ne pas traverser ce sable volant. Les deux jeunes femmes entreprirent alors de chercher du regard un endroit partiellement abrité pour pouvoir dresser la tente et mettre les chevaux en sécurité. Ce fut Clio qui repéra l’endroit où se cacher et la jeune femme attira rapidement l’attention de Mia sur un restant de mur. « Bonne idée ! Allons-y vite ! » répondit cette dernière en talonnant sa monture. Elles avaient de la chance, le mur était orienté dans la bonne direction. Il leur ferait un bon rempart. Dresser la tente était toutefois une nécessité. « On va installer la tente contre le mur. Ce sera plus facile pour les chevaux. » compléta-t-elle en descendant de sa monture.

Rapidement, elle sortit la toile de son sac de selle. Néanmoins, dans le vent, elles ne seraient pas trop de deux pour le faire… A condition que le grand drap ne leur échappe pas. Et ça, ce n’était pas fait, encore, parce que le vent n’avait pas l’air de vouloir faiblir. J’espère que les autres sont arrivés à l’oasis… songea-t-elle en regardant dans la direction dans laquelle elles allaient, en théorie.


@Clio Ellcrys
Clio Ellcrys
DATE D'INSCRIPTION : 07/02/2018 PSEUDO/PRENOM : lolita MULTICOMPTES : raya gabrilhov MESSAGES : 2197 CELEBRITE : kaya scodelario COPYRIGHT : avatar + skatevibe | signa + sial | gif + tumblr, amnesis,me METIER/APTITUDES : chasseuse, traqueuse, et à présent, bras droit de sa sœur aînée, chef de la tribu kovarii depuis peu. TRIBU : kovarii POINTS GAGNES : 98
Voir le profil de l'utilisateur

Climia}} Wind and sand against girls Empty Re: Climia}} Wind and sand against girls

le Ven 4 Mai - 1:45







wind and sand against girls




Le désert, Clio n'avait jamais connu ça. A vrai dire, pendant presque toute sa vie, elle n'avait connu que l'épaisse et humide jungle de son île natale. Les animaux dangereux, la chaleur étouffante, tout ce que n'importe qui aurait pu considérer comme dangereux et pesant, la brune avait adoré grandir avec. Peut-être parce qu'elle n'avait pas d'autres options, certes, mais elle n'avait jamais ressenti ça comme une obligation. Cette île avait adopté les Kovarii à la naissance de leur tribu, et la tribu l'avait adopté en retour, c'était ainsi. Aujourd'hui son île natale, sa jungle natale, lui manquait plus que jamais. Quand elle avait quitté sa tribu pour partir à la recherche de sa sœur pendant des mois, elle avait très peu pensé à sa maison, peut-être parce qu'elle savait qu'elle y retournerait un jour. A présent, la réponse était définitive : jamais elle ne retrouverait le foyer dans lequel elle avait grandit. Elle ne s'était jamais rendu compte avant ça, à quel point jamais paraissait long. Beaucoup trop long.

Un coup de vent violent finit de chasser cette nostalgie de la tête de Clio. Le sable volait dans tout les sens, si bien qu'elle eût du mal à garder les yeux ouverts. Tu as raison. On va les rattraper à un moment où à un autre. On a pas non plus tant de retard que ça… La brune n'eût pas de mal à sentir une certaine tension dans la voix d'Artémia. Il fallait bien admettre, qu'elle aussi n'était pas très rassurée à l'idée d'être recouverte de sable. Bien sûr, ils ne doivent pas être très loin, avait-elle répondu en prenant un air confiante. Pas qu'elle en doutait, mais elle sentait qu'elle avait besoin de se rassurer. Dès que la Naori approuva son idée, les deux jeunes femmes ne se firent pas prier pour déguerpir le plus vite possible, en direction de l'endroit que Clio avait repéré. Ce qu'elle avait prit pour un énorme rocher s'était avéré être un vieux reste de mur. Celui-ci semblait solide, il devait de toute manière être ici, enfoui sous le sable depuis des décennies. Des tempêtes de sable, il avait dû en voir passer des pires que celle qui se préparait. Du moins, c'était ce que Clio continuait de se dire pour se rassurer.

Dès qu'elles furent arrivées à destination, elles descendirent toutes deux de leur montures, pour se mettre à déplier la tente qui les abriterait de la tempête.  On va installer la tente contre le mur. Ce sera plus facile pour les chevaux, expliqua Artémia en le lui montrant. Bonne idée, s'était contenté de répondre la Kovarii en hochant la tête. A vrai dire, elle s'y connaissait à peu près aussi bien en montage de tente qu'en mécanique, c'est à dire pas du tout. Heureusement pour elles, la chamane semblait savoir ce qu'elle faisait, et même si ce n'était qu'une question d'apparence, cela suffisait à rassurer Clio. La tente, ou du moins, ce qu'en voyait la brune, se composait essentiellement d'un immense toile et de quelques bouts de métal, censé la tenir accrochée au sol, mais aussi en hauteur. Face à cette situation, elle se sentait complètement inutile et perdue. Je t'avoue que j'ai aucune idée de comment installer ça, avoua-t-elle désemparée. Tu sais ce que tu fais, rassure moi ? Suivant les gestes d'Artémia, elle attrapa l'un des côtés de la toile, qui faillit presque lui échapper des mains à cause de la panique. Elle se contenta de faire un sourire penaud à la Naori.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Invité
Invité
Anonymous

Climia}} Wind and sand against girls Empty Re: Climia}} Wind and sand against girls

le Jeu 24 Mai - 11:29
26 avril 2118

Les deux jeunes femmes tentaient de se rassurer l’une l’autre, avec clairement plus ou moins de succès. Moins, si on en croyait le regard que Mia posait sur le nuage de sable qui se rapprochait irrémédiablement d’elles. A cet instant, elle aurait voulu être avec tous les autres, au milieu des leurs. Pour la chamane, Kovariis et Naoris formaient plus que jamais un même clan. Surtout s’ils étaient eux aussi pris dans la tourmente. Elle eut envie de prendre la main de la jeune Kovarii à ses côtés. Mais tant qu’elles n’avaient pas installé la tente, ce n’était pas prudent. Pas urgent en fait. Poussant un soupir, elle talonna sa monture pour gagner le muret que Clio avait repéré. Arrivée là, elle s’accorda un petit temps pour souffler avant de descendre de sa monture et de sortir la toile de tente, indiquant qu’elles allaient la mettre contre le mur. Quant à la question à cent fourrures de lapin… Comment ça s’installe elle n’avait pas la réponse. Pas pour une installation dans le sable, en tout cas. Installer une tente en forêt ou dans une plaine, c’était une chose. Sur un sol meuble, euh…

Elle souffla par le nez et réfléchit à comment elles allaient s’y prendre. La vérité, c’était qu’elle n’en avait vraiment pas la moindre idée et qu’elle était tout aussi désemparée que sa jeune amie qui venait de lui demander si elle savait ce qu’elle faisait. « A peu près.. ? » répondit-elle, sa voix remontant en fin de phrase signe qu’elle était, mine de rien, dubitative. Elle regarda la toile qu’elles tendaient entre elles deux et qui semblait vouloir prendre le vent comme la voile d’un navire. Une vision qui éveilla un petit flash en elle avant de disparaître. Elle s’accrocha au drap géant pour ne pas le laisser partir, comme Clio de son côté. Visiblement, ni l’une ni l’autre n’était très douée avec ça. « Je pense qu’il faudrait que la passe par-dessus le muret, et qu’on enfonce les piquets le plus profondément possible. Après, on plantera le côté duquel nous nous trouverons… » Il ne leur restait qu’à espérer que la tente serait suffisamment grande pour ça.
**

Heureusement, ce fut le cas et, après de longues minutes à lutter contre le vent, le sable, les piquets qui ne voulaient pas s’enfoncer et la tente qui ne voulait pas tenir en place, elles se retrouvèrent à l’abri avec leurs montures. Artemia se serra contre Clio, sans savoir si c’était pour la rassurer ou pour se rassurer elle-même. « Tu crois que ça va durer longtemps ? » demanda-t-elle à sa compagne d’infortune à laquelle elle avait pris la main. Main qu’elle serrait dans la sienne, peut-être un peu trop fort d’ailleurs. Ce qu’elle n’exprimait pas à voix haute, toutefois, c’était la question de savoir si la toile allait tenir, surtout. Leurs deux chevaux commençaient même à s’agiter, n’aimant guère être retenus ainsi sous un tissu. Se mordillant la lèvre, la chamane tendit la main vers le sien pour le caresser et tenter ainsi de l’apaiser… sans être certaine que ça soit vraiment utile, craignant plus de communiquer son stress à l’animal qu’autre chose.


@Clio Ellcrys
Clio Ellcrys
DATE D'INSCRIPTION : 07/02/2018 PSEUDO/PRENOM : lolita MULTICOMPTES : raya gabrilhov MESSAGES : 2197 CELEBRITE : kaya scodelario COPYRIGHT : avatar + skatevibe | signa + sial | gif + tumblr, amnesis,me METIER/APTITUDES : chasseuse, traqueuse, et à présent, bras droit de sa sœur aînée, chef de la tribu kovarii depuis peu. TRIBU : kovarii POINTS GAGNES : 98
Voir le profil de l'utilisateur

Climia}} Wind and sand against girls Empty Re: Climia}} Wind and sand against girls

le Lun 3 Sep - 17:20






wind and sand against girls




Ce genre de situation cocasse, Clio en avait connu toute sa vie, si bien qu'elle aurait dû en être complètement vaccinée. Depuis sa plus tendre enfance, au plus loin qu'elle pouvait se rappeler, elle avait toujours eu un don pour se mettre dans des situations sans-queue-ni-tête, la plupart du temps très dangereuses. Fort heureusement jusque là, elle en était toujours sortie plus ou moins indemne, et si, ces aventures étaient aujourd'hui de drôles de souvenirs, sympathiques à raconter, il n'empêchait que plus d'une fois, elle avait vu sa vie défiler devant ses yeux. Certaines fois, elle s'était même dit que la fin était là, mais par une parade digne de la plus grande des chanceuses, ou par une aide plus que précieuse, elle avait toujours réussi à survivre. Dernièrement, elle avait beaucoup repensé à la fois où elle s'était prise le pied dans un piège de chasse, et s'était faite attaquer par deux pumas qu'elle avait prit pour proie un peu plus tôt. Ce jour-là, sans l'aide d'Aedan, elle y serait passé, elle en était certaine. D'ailleurs, tous les deux avaient fini dans un sale état après avoir finalement achevé les deux bêtes. Encore une chose pour laquelle elle lui était infiniment redevable. La liste commençait à être d'une longueur affolante. Une part d'elle savait pourtant, qu'un jour, elle finirait par revoir le Calusa qu'elle avait quitté un an plus tôt. Peut-être était-ce pour ça, que la tempête de sable qui démarrait ne l'effrayait pas autant que sa congénère ?

Effrayée, elle ne l'était peut-être pas, mais préoccupée, probablement. Quand Artémia lui fit comprendre qu'elle aussi, ne voyait pas bien comment elles allaient réussir à s'abriter sous une tente dans le sable, la Kovarii soupira. Décidément, la Naori allait lui faire de la concurrence dans le concours de celle qui s'attire le plus de problèmes. Je pense qu’il faudrait que la passe par-dessus le muret, et qu’on enfonce les piquets le plus profondément possible. Après, on plantera le côté duquel nous nous trouverons… Clio haussa les épaules. Après tout, les deux jeunes femmes n'avaient rien à perdre à essayer cette technique. Le sable commençait déjà à les fouetter légèrement, signe que la tempête arrivait à grand pas. Elles s'activèrent donc, et, même si le travail ne fût pas de tout repos, étant donné les conditions météorologiques qui se dégradaient, ainsi que l'agitation des chevaux qui sentaient la tempête se rapprocher, les deux jeunes femmes finirent par réussir à ce que la tente ressemble, à peu près à ce qui était prévu.

Une fois leurs montures et elles à l'abris, le bruit de la tempête se fit entendre aux oreilles dès deux brunes. Le vent sifflait désagréablement tandis que le tissu de la tente bougeait au grès de ses vas-et-vient. Artémia vint se serrer contre la Kovarii. Cela ne dérangeait pas Clio. A vrai dire, elle-même ne faisait pas vraiment la fière. Tu crois que ça va durer longtemps ? avait demandé la Naori. Aucune idée, avait répondu l'autre en haussant doucement les épaules. C'est la première fois que je vois le désert. Il n'y en a pas près de chez moi. C'était la vérité. La brune avait beau savoir survivre des mois dans une jungle sauvage et humide, presque étouffante, ici, dans un désert aride et agressif, elle se retrouvait dépourvu de tout moyen. Même son sens quasiment infaillible de l'orientation ne pouvait pas se faire à ce monde de sable et de dunes. Ça ne peut pas durer éternellement, pas vrai ? avait-elle dit avec un sourire, espérant se rassurer elle-même, mais aussi sa compagne. C'est la première fois que tu te retrouves dans une situation pareille ? demanda Clio, curieuse. Après tout, en attendant que la tempête se calme, il pouvait être intéressant qu'elles en apprennent un peu plus l'une sur l'autre.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Invité
Invité
Anonymous

Climia}} Wind and sand against girls Empty Re: Climia}} Wind and sand against girls

le Mer 24 Oct - 14:51
26 avril 2118

S’il n’y avait eu les chevaux à protéger également du sable, sans doute Mia aurait-elle été un peu moins stressée. Il aurait alors suffi aux deux jeunes femmes d’enrouler la tente autour d’elles en se protégeant derrière le mur Enfin… Quelque chose dans le genre. Elle ne savait pas vraiment comment faisaient les autres en cas de tempête de sable. Une chose était sûre: elle aurait préféré être n’importe où ailleurs qu’ici en cet instant. Elle n’aimait pas le sable. Sauf peut-être au bord de l’eau. Et encore. Elle n’était pas fana non plus de la grande étendue d’eau. N’avait-elle pas, un jour, manqué de se noyer quand elle était adolescente? Si. Et c’était d’ailleurs son plus vieux souvenir. Mais en cet instant précis, elle aurait préféré se trouver au-dessus de l’eau, dans un bateau plutôt que d’affronter le vent et le sable. Elle poussa un petit soupir avant de regarder Clio pour voir ce que celle-ci pensait de sa suggestion. Celle-ci fut accueillie par un haussement d’épaules. Elle s’attendait à ce que Clio propose autre chose. La jeune femme n’en fit rien, pourtant, et toutes deux s’activèrent à installer leur campement de fortune. Après avoir lutté contre le vent, et contre les chevaux qui s’agitaient, elles parvinrent à ce que leur refuge ressemble à quelque choses et purent se glisser dessous avec leurs montures.

D’instinct, Mia se rapprocha de Clio, se blotissant contre la Kovarii. Autant pour chercher un peu de réconfort qu’en offrir. Nerveux, les chevaux fouettaient l’air de leur queue, sans pour autant faire mine de s’enfuir. Peut-être parce que Mia avait enfoncé les rênes dans le sable. Bien faible attache qui pourtant semblait suffisante à leurs yeux de proies, à moins que le bruit du vent qui faisait cogner le sable contre la toile ne suffisent à les dissuader de sortir. Quoiqu’il en soit, ils restaient là, relativement sagement, tournés vers les deux jeunes femmes qui les avaient mis dans cette position pour qu’ils aient plus de hauteur de tente au dessus de leur tête, mais aussi pour ne pas trop risquer de se prendre un coup de sabot perdu.

Finalement, Artemia finit par rompre le silence pour demander à clio si celle-ci pensait que cela allait durer longtemps. Bien entendu, pas plus qu’elle, elle n’en avait d’idée. Mia poussa un soupir tandis que la Kovarii précisait que ça n’existait pas par chez elle. Comme la neige dont lui avait parlé un autre Kovarii quelques mois plus tôt quand Mia l’avait trouvé, la tête en bas, pris dans un piège. “Parle moi de ton île… S’il te plait.” demanda-t-elle, curieuse. Elle voulait en savoir plus sur cet endroit qui l’intriguait tant. Ce qui ne l’empêcha pas de répondre à la dernière question de Clio: span style="font-family: Garamond; font-variant: small-caps; color: #A12215">“J’ai failli me noyer, une fois. Je sais pas comment. C’est ma mère qui m’a raconté. Je n’ai gardé aucun souvenir d’avant ma noyade.” Elle poussa un soupir et continua: “Mais la tempête de sable, c’est une première aussi pour moi. D’ordinaire, j’évite le désert…” Les mercenaires, tout ça… Très peu pour elle. Quoique si les relations entre Naoris et Rahjaks se réchauffaient, la jeune femme se disait qu’elle essayerait peut-être d’en apprendre un peu plus quand même sur ce peuple envers lequel elle était aussi méfiante.


@Clio Ellcrys tout vient à point... Climia}} Wind and sand against girls 1689179954 désolée Climia}} Wind and sand against girls 480477335
Clio Ellcrys
DATE D'INSCRIPTION : 07/02/2018 PSEUDO/PRENOM : lolita MULTICOMPTES : raya gabrilhov MESSAGES : 2197 CELEBRITE : kaya scodelario COPYRIGHT : avatar + skatevibe | signa + sial | gif + tumblr, amnesis,me METIER/APTITUDES : chasseuse, traqueuse, et à présent, bras droit de sa sœur aînée, chef de la tribu kovarii depuis peu. TRIBU : kovarii POINTS GAGNES : 98
Voir le profil de l'utilisateur

Climia}} Wind and sand against girls Empty Re: Climia}} Wind and sand against girls

le Mar 13 Nov - 20:33





wind and sand against girls




Le vent frappait si fort sur la toile qui les protégeait du sable, que Clio s'imagina un instant ce qu'elle et Artémia auraient fait, si elles n'avait pas eu la tente, pour les protéger. Rien que d'y penser, la peau de la brune se mit à la démanger sous la brûlure imaginaire du sable. Là-dehors, on ne devait déjà plus y voir à plus d'un mètre, alors que quelques minutes plus tôt, tout semblait tout à fait normal. Peut-être que les deux jeunes femmes auraient du le sentir, à l'agitation de leurs montures, ou au calme plat bien trop suspicieux qui avait régnait jusque là. La Kovarii, considérée par un aimant à problème par ceux qui la connaissaient bien, aurait dû se douter qu'un tel voyage n'aurait pas pu se passer sans encombre. Pas quand elle était dans les parages, surtout dans un lieu aussi dangereux que le désert. Encore que, pour une fois, elle avait réussi à s'abriter avant qu'un nouveau malheur ne s'abatte sur elle.

Après le cyclone qui l'avait chassé de son île natale, de sa maison, elle était à présent prisonnière d'une tempête de sable. Le destin semblait vraiment lui en vouloir, ces derniers temps. Mais il fallait bien admettre que ne pas être seule dans cette situation la rassurait quelque peu. Pas qu'elle veuille attirer d'autres personnes dans les situations dangereuses dans lesquelles elle se fourrait toujours, mais c'était toujours rassurant d'avoir de la compagnie, surtout si cette tempête devaient durer plusieurs heures. Peut-être même pouvait-elle durer plusieurs jours ? Les deux brunes n'en savaient absolument rien. Blottie l'une contre l'autre, leurs montures agitées à un ou deux mètres de là, elles savaient que l'attente serait longue. Parle moi de ton île. S'il te plait, la supplia Artémia, probablement pour qu'elle lui fasse penser à autre chose qu'à la tempête qui faisait, ou n'allait pas tarder à faire ravage autour d'eux. Clio ne pût s'empêcher de sourire. Autrefois, elle était celle qui quémandait les histoires à Calypso, sa grande soeur pour s'endormir, ou pour faire passer le temps. Elle n'avait pas hérité de ses qualités d'oratrices ou de compteuses, hélas.  Tu sais, elle n'est pas très grande mon île, si on la compare à ici. Enfin, au continent, se corrigea-t-elle. Hormis le ciel, tout est bien différent de la vie ici. Même les arbres ne sont pas les mêmes. Là bas, quand on se retrouve perdu en pleine forêt, on ne peut même plus voir un coin de ciel bleu, tant la végétation est épaisse. Certaines d'entre nous trouvaient ça étouffant, et n'étaient pas toujours ravie de devoir s'y rendre, mais moi, c'était mon terrain de jeux préféré quand j'étais enfant. En effet, autrefois, la Kovarii connaissait cette immense jungle comme sa poche. C'était peut-être pour ça, qu'aujourd'hui, son sens de l'orientation était aussi aiguisé, et qu'elle était devenue éclaireuse et chasseuse. Tu sais, là-bas, la végétation, elle recouvre presque toute l'île. Il n'y a que notre village, en son centre, qui était habitable. En mentionnant cette vie, qu'elle avait toujours connue, au passé, son cœur se pinça un instant. Dès mois après la catastrophe, elle avait encore du mal à réaliser que cette manière dont elle avait toujours vécue, appartenait désormais à une autre vie, qu'elle ne connaîtrait plus. Plus jamais. Bien sûr, il n'y a pas d'arbres au bord de l'eau, avait-elle reprit pour chasser cette nostalgie qui l'avait si soudainement envahie. Mais nous n'aimons pas vraiment l'eau chez nous, alors nous ne nous en approchons que quand nous en sommes obligés. En effet, la peur de l'eau était plus que répandue chez les Kovariis. Il leur suffisait d'apercevoir l'océan pour blêmir. J’ai failli me noyer, une fois. Je sais pas comment. C’est ma mère qui m’a raconté. Je n’ai gardé aucun souvenir d’avant ma noyade, raconta Artémia. Clio avait aussi connue de nombreuses personnes, qui avaient faillit perdre la vie, happées par les eaux profondes. L'une de ses amies d'enfances, avait notamment tragiquement perdu la vie dans l'eau. C'était un souvenir, qui laissait encore des frissons à la jeune femme. Et dire qu'elle était tombée amoureuse d'un marin. Tu vois, tu pourrais presque être l'une des notre, fit-elle pour détendre l'atmosphère. Cette conversation, leur avait au moins permit d'oublier le vent qui frappait violemment la toile, au moins pour un petit moment. Mais la tempête de sable, c’est une première aussi pour moi. D’ordinaire, j’évite le désert… Et pour cause. Après y avoir passé un aussi court moment, Clio comprenait facilement pourquoi les gens avaient tendances à éviter un endroit comme celui-là. Oh, eh bien moi, si je survis à cette tempête, j'aurais probablement vécue toutes les pires situations probables et inimaginables. Je pense d'ailleurs à prendre ma retraite, fit-elle en souriant, même si ces situations ne l'avaient pas vraiment fait rire, aux moments où elle les avaient vécues. Et toi, alors, c'était comment de grandir chez les Naoris ? demanda la Kovarii, toujours aussi curieuse. Elle avait beau partager le quotidien de cette tribu depuis quelques temps, elle se retrouvait toujours perplexe, face à certaines  de leurs coutumes étrangères.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Invité
Invité
Anonymous

Climia}} Wind and sand against girls Empty Re: Climia}} Wind and sand against girls

le Sam 12 Jan - 14:16
26 avril 2118

Mia aurait mille fois préféré être ailleurs qu’ici. Pourtant, elle se refusait à montrer à quel point elle était terrorisée. Elle ne doutait pas, d’ailleurs, qu’il en soit de même pour Clio. Elle demanda donc à celle-ci de lui parler de son île. Parce que ça les ferait penser à autre chose. Du moins, c’était ce qu’elle espérait. Très fort. Mia finit d’ailleurs par poser sa tête sur l’épaule de sa comparse pour mieux profiter de son récit, fermant les yeux pour oublier ce qu’il se passait au dehors de la tente et où elles étaient, tout en imaginant les lieux que lui décrirait sa compagne d’infortune. Etrangement, elle n’eut pas de mal à imaginer ce lieu à la végétation si épaisse qu’on ne pouvait voir le ciel lorsqu’on était en son coeur. Elle imaginait fouler ce sol et se perdre. Et si elle aurait pu se sentir étouffer en imaginant l’endroit, ce n’était pas le cas. Elle songeait plus aux parfums qu’il pouvait y avoir, comme un souvenir lointain dont elle n’avait aucune idée de la provenance, puisqu’elle n’était jamais allée sur l’île des Kovariis. “J’aurais adoré aller là bas…” murmura-t-elle. Même si, compte tenu de sa peur de l’eau et du fait que les Kovariis étaient là parce que l’île n’était plus habitable depuis le cataclysme, c’était impossible. D’ailleurs, Clio ne tarda pas à préciser, d’ailleurs, qu’autrefois, seul le centre en était habitable. La brune se prit à imaginer un village encerclé par une végétation dense. Une végétation qui lui prodiguait un rempart naturel. “J’ai peur de l’eau, aussi…” quand Clio lui dit que les Kovarris n’aimaient pas vraiment l’eau. “Je suis peut-être un peu Kovarii, au fond!” plaisanta-t-elle sans savoir à quel point elle disait vrai avant d’expliquer pourquoi elle avait peur de l’eau.

La jeune femme à ses côtés confirma d’ailleurs qu’elle pourrait presque être l’une des leurs. Le menton posé sur l’épaule de la Kovarii, la naori tourna la tête vers elle avant de demander: “Que devrais-je faire, si je voulais devenir l’une des vôtres?” Curiosité quand tu nous tiens songea-t-elle amusée avant de hocher la tête par rapport aux situations improbables. “Bonne idée… Je devrais y songer aussi…” répondit-elle en pouffant de rire.

Elle se rembrunit, pourtant, lorsque Clio lui demanda comment c’était de grandir chez les Naoris et passa une main dans ses boucles brunes emmêlées et pleines de sable à cause du vent qu’elles avaient subi avant de dresser leur tente de formule. “Je ne sais pas… Je ne me souviens de rien avant l’adolescence. Avant ma noyade. En fait… C’est comme si j’étais née subitement ce jour-là. Sans ma mère, je serais morte. Au début, les gens se sont comportés bizarrement, avec moi. Comme si j’étais étrangère. Ce que je pourrais te raconter, au fond, tu le vis déjà au quotidien.” Elle poussa un soupir, profondément perturbée par les pièces manquantes de son passé.


@Clio Ellcrys encore désolée!
Clio Ellcrys
DATE D'INSCRIPTION : 07/02/2018 PSEUDO/PRENOM : lolita MULTICOMPTES : raya gabrilhov MESSAGES : 2197 CELEBRITE : kaya scodelario COPYRIGHT : avatar + skatevibe | signa + sial | gif + tumblr, amnesis,me METIER/APTITUDES : chasseuse, traqueuse, et à présent, bras droit de sa sœur aînée, chef de la tribu kovarii depuis peu. TRIBU : kovarii POINTS GAGNES : 98
Voir le profil de l'utilisateur

Climia}} Wind and sand against girls Empty Re: Climia}} Wind and sand against girls

le Dim 17 Fév - 14:15








wind and sand against girls




Le désert avait toujours intrigué Clio. Enfant, elle considérait son île natale comme le centre du monde, sans se douter que des endroits comme celui dans lequel elle se trouvait actuellement pouvait exister. Du sable à perte de vue, pas d'ombre à l'horizon, seulement des dunes plus grandes que les autres. Même son imagination débordante n'aurait pu l'inventer. Plus tard, en grandissant, quand elle avait apprit l'existence d'un tout autre monde, avec des paysages plus divers et différents les uns que les autres, elle s'était tout de suite imaginé tous les voir de ses propres yeux. La fôret, la montagne. Mais c'était bel et bien le désert qui l'avait le plus intrigué, peut-être parce que c'était une chose inimaginable à ses yeux. L'idée même qu'un peuple puisse y survivre, plutôt même y vivre et y prospérer avait dépassé tout entendement. C'était pourtant bien la réalité. Elle n'avait pas eu l'occasion de rencontrer de Rahjak lors de son premier séjour sur le continent, mais s'était toujours imaginé que cela arriverait un jour. Découvrir leur mode de vie si différent de celui de son peuple, ou de tous les peuples qu'elle avait jusque-là rencontré l'intriguait plus particulièrement. La Kovarii avait entendu tellement d'histoire à leur propos, qu'elle était à présent impatiente de démêler le vrai du faux, la réalité de l'imaginaire. A présent qu'elle se retrouvait bloquée en plein milieu d'une tempête de sable, elle se demandait si cela arriverait un jour. Pas sûr.

Heureusement, la présence d'Artémia l'apaisait, la rassurait. Clio n'était pas du genre à paniquer facilement, peut-être parce qu'elle était habituée aux situations compliquées. Il n'empêchait que cette fois-ci, cela n'avait rien à voir avec un piège de chasse, ou une attaque subite d'animaux. Elle qui avait pourtant survécu à un cyclone ne s'attendait sûrement pas à vivre une tempête de sable un jour. Apparemment, c'était aussi le cas de sa compère, qui préférait abordé un autre sujet, que ce qu'il se passait de l'autre côté de la tente. Contrairement à ce qu'elle aurait pensé, parler de sa tribu, et de sa vie d'avant ne rendait pas la Kovarii triste. Certes, une certaine part de nostalgie l'avait envahie en parlant de son île, mais elle réalisait aujourd'hui, qu'une tribu n'était pas représentée par l'endroit où celle-ci vivait, mais par les gens qui la composait. Si une part des Kovarii avait péri dans le cyclone, une autre subsistait toujours, et aux yeux de la brune, c'était déjà un beau cadeau du destin.  J'aurais adoré aller là-bas, avait dit Artémia, pensive face à la description que Clio lui avait donné de l'île, à présent inhabitable et détruite. J'aurais adoré y retourner, avait-elle pensé comme réponse, sans prononcer ces mots à voix haute. Mais elle savait en réalité, que même si elle pouvait retraverser la mer et retourner sur cette île, elle ne retrouverait rien de ce qu'elle avait connut. Et c'était peut-être même pire que de ne jamais y retourner. Quand Artémia lui avoua qu'elle aussi avait peur de l'eau, et que de ce fait, elle était peut-être Kovarii, Clio ne put s'empêcher de pouffer avec elle. Qui sait ? fit-elle en haussant les épaules. Peut-être que l'une de tes ancêtres l'étaient ! Notre mode de vie était assez spécial, et là-bas, les relations homme-femme étaient très controversées ... Beaucoup sont parties par amour. A ces paroles, une pensées fugace d'Aedan apparût, qu'elle fit disparaître presque aussitôt. Bien sûr, ce n'était pas la seule raison qui avait poussé certaines personnes à quitter la tribu au fil des années, mais c'était celle, qui aux yeux de Clio, était la plus légitime. Elle même, pourtant fille et à présent sœur de la chef de la tribu, n'avait jamais eu en elle cette suprématie matriarcale que les Kovariis revendiquait tant. Surtout depuis qu'elle avait croisé les yeux bleus d'un jeune homme, presque deux ans plus tôt. Que devrais-je faire, si je voulais devenir l’une des vôtres ? La brune ne pût s'empêcher de sourire. Pas parce qu'elle ne connaissait pas la réponse, mais parce que, de nature curieuse, elle aurait elle-même été capable de poser cette question.  Tu sais quoi ? fit-elle en riant.  Par mon sang royal, je te sacre nouvellement Kovarii ! Bien évidemment, ceci était ironique. Elle reprit plus sérieusement.  A vrai dire, je ne sais pas vraiment comment cela va se passer à présent. Nous vivons chez les Naoris, et nous ne savons toujours pas si cela est définitif ou pas. Nos cultures sont différentes, et pas toujours facile à concilier ... L'adaptation était encore compliquée pour beaucoup d'entre elles, et c'était l'une des raisons pour laquelle Clio se trouvait encore au village des Naoris. Son désir de retrouver Aedan, s'il était encore en vie, se battait constamment avec celui d'épauler sa sœur dans son nouveau rôle. Elle avait beau essayer de ne pas y penser, cette bataille intérieure ne semblait pas vouloir la quitter.

La brune écouta attentivement l'histoire de Mia. Elle ne se serait jamais douté que sa complice aurait vécu un tel traumatisme quelques années plus tôt, au point d'en oublier tout ses souvenirs. Elle avait dû devenir une nouvelle personne, sans même savoir qui elle était avant. Clio ne pouvait s'imaginer vivre un tel événement, et continuer à vivre sans savoir d'où elle venait. Un sentiment d'admiration l'envahie. Et, personne n'a jamais pu t'aider ou t'indiquer pour te remémorer ta vie d'avant ? A cet instant-ci, elle considérait sa situation bien moins impressionnante que celle de son amie. Certes, elle avait du recommencer une nouvelle vie, mais elle se souvenait de la où elle venait. Elle savait donc où elle allait.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Pas de soucis [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], moi-même je suis lente en ce moment Climia}} Wind and sand against girls 171928021
Admin △ Underneath it's just a game
Harlan Tikaani
DATE D'INSCRIPTION : 06/12/2015 PSEUDO/PRENOM : Electric Soul MULTICOMPTES : Kayden Elwood & Einar Helgusson MESSAGES : 8749 CELEBRITE : Jon Kortajarena COPYRIGHT : Lips Like Morphine & tearsflight METIER/APTITUDES : Conseiller druide | Soigneur & orateur/diplomate TRIBU : Naori POINTS GAGNES : 1177
Voir le profil de l'utilisateur
Admin △ Underneath it's just a game

Climia}} Wind and sand against girls Empty Re: Climia}} Wind and sand against girls

le Dim 14 Avr - 16:41
RP archivé suite au départ d'Artemia Climia}} Wind and sand against girls 484338566
Contenu sponsorisé

Climia}} Wind and sand against girls Empty Re: Climia}} Wind and sand against girls

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum