Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜6. Le Résumé
maybe life should be about more than just surviving


Admin
avatar
28/05/2014 Le Grand Manitou 2005 Nobody 335
Admin


Sujet: 6. Le Résumé
Sam 28 Avr - 13:40


Et si on résumait le tout


Il arrive qu'on juge les annexes un peu trop longues. Qu'on cherche une information en particulier et qu'au milieu des pages, on se perde sans jamais trouver ce qu'on cherche. Voici la solution qu'on a concoctée pour vous. Un résumé ultime. Bien sûr, pour les détails, il faudra vous référer aux grosses annexes.

On ne le sait que trop bien, lorsque c'est trop dense, on se perd et on perd la tête. Alors nous espérons que ce sera plus pratique pour vous. Maintenant, plus d'excuse!


Admin
avatar
28/05/2014 Le Grand Manitou 2005 Nobody 335
Admin


Sujet: Re: 6. Le Résumé
Sam 28 Avr - 13:44

LES RELATIONS

Sans avis : N’ayant encore eu aucun échange ou se connaissant trop peu, les avis ne se basent que sur les histoires entendues.
Bonne entente : Aucun problème, tout va pour le mieux
Entente mitigée : Quelques aprioris n’empêchant pourtant pas la communication. Méfiance générale des uns envers les autres.
Mauvaise entente : Difficultés pour les rencontres entre leaders. Froid général, tension montante susceptible d’engendrer des conflits à l’avenir. COMMERCE TRÈS DIFFICILE.



Le peuple du ciel
Cent- Odyssée : Entente mitigée

Cent - Athna : Entente mitigée
Cent - Iskaar : Sans avis
Cent - Naori : Bonne entente
Cent - Pikuni : Bonne entente
Cent - Rahjak: Mauvaise entente

Odyssée - Athna : Entende mitigée
Odyssée - Iskaar : Sans avis
Odyssée - Naori : Bonne entente
Odyssée - Pikuni: Entende mitigée
Odyssée - Rahjak : Sans avis

Athna
Athna - Iskaar : Bonne entente
Athna - Naori : Entente mitigée
Athna - Pikuni : Bonne entente
Athna - Rahjak : Entente mitigée

Athna - Cent : Entente mitigée
Athna - Odyssée : Entente mitigée

Iskaar
Iskaar - Athna : Bonne entente
Iskaar - Pikuni : Entente mitigée
Iskaar - Naori : Entente mitigée
Iskaar - Rahjak : Mauvaise entente

Iskaar - Cent : Sans avis
Iskaar  - Odyssée : Sans avis

Naori
Naori - Athna : Entente mitigée
Naori - Iskaar : Entente mitigée
Naori - Pikuni : Bonne entente
Naori - Rahjak : Mauvaise entente

Naori - Cent : Bonne entente
Naori - Odyssée : Bonne entente

Pikuni
Pikuni - Athna : Bonne entente
Pikuni - Iskaar : Entente mitigée
Pikuni - Naori : Bonne entente
Pikuni - Rahjak : Mauvaise entente

Pikuni - Cent : Bonne entente
Pikuni - Odyssée : Entente mitigée

Rahjak
Rahjak - Athna : Entente mitigée
Rahjak - Iskaar : Mauvaise entente
Rahjak - Naori : Mauvaise entente
Rahjak - Pikuni : Mauvaise entente

Rahjak - Cent : Mauvaise entente
Rahjak - Odyssée : Sans avis


Admin
avatar
28/05/2014 Le Grand Manitou 2005 Nobody 335
Admin


Sujet: Re: 6. Le Résumé
Sam 28 Avr - 13:45

L'ODYSSEE



VIE QUOTIDIENNE


  • Le vaisseau était grand, 2000 personnes pouvaient y vivre. Mais il s'était délabré et certains endroits avaient été condamnés.

  • Deux ailes. Waldon (les moins influents) et Phénix (les plus influents). Chacune divisée en plusieurs secteurs pour une facilité de gestion.

  • Chaque appartement avait une chambre pour les parents, une chambre pour un enfant (si enfant il y avait). Pas de cuisine (réfectoire). Salle de bain partagée par plusieurs appartements ainsi qu'une pièce commune. Sur Phénix, 2 appartements pour 1 salle de bain et 1 salon. Sur Waldon, 5 appartements pour 1 salle de bain et 1 salon. Si personne seule, obligation de partager l'appartement. Et en cas de mort, appartement redistribué presque directement.

  • 1 seul enfant par famille. Si divorce puis remariage et qu'il y a eu un enfant dans le précédent couple, il est impossible d'avoir un nouvel enfant. Si jumeau, on élimine l'un des deux.

  • CONTRACEPTION ;; L'implant durait 10 ans et était renouvelé. Posé sur chaque femme dès l'apparition des premières règles (donc plus aucune règle), jusqu'à la mort. Retiré si la femme voulait un enfant, et seulement pour 1 enfant.

  • Si une famille adopte, elle ne pourra pas avoir d'enfant biologique. Ça compte pour un.

  • Le mariage homosexuel était autorisé et ils pouvaient aussi adopter.

  • Nourriture dans le réfectoire selon l'âge, le poids et les besoins.

  • Pas de monnaie. Tout était stocké et rationné. Plus l'habitant est bien placé, plus il a d'avantage (meilleures rations, obtention de matériel etc.)

  • Il y avait un couvre-feu par souci d'économie d'énergie.

  • Ils avaient tous la même base éducative avant de se spécialiser dans un domaine. Forte pression sur les épaules de chacun dès l'enfance pour préserver l'humanité.

  • L'ECOLE ;; Enfants divisés en plusieurs classes par âge et secteur. Certains étaient de vrais professeurs, d'autres étaient des enregistrements de professeurs décédés. Examens réguliers. Quelques matières enseignées n'étaient utiles que sur Terre. Système scolaire proche de celui qu'il y avait sur Terre bien qu'un peu plus scientifique et technique.


TECHNOLOGIE ET MAINTENANCE



  • Le vaisseau était recouvert de panneaux solaires. Et tout ce qui pouvait être recyclé et réutilisé l'était. De nombreux appareils étaient automatisés. L'entretien des machines était plus important que tout. Plus important encore qu'une vie.  

  • Des caméras de surveillance étaient partout dans le vaisseau. A la pointe de la technologie, elles surveillaient les habitants partout sauf dans les lieux privés (salle de bain, chambre).

  • Tout était constamment nettoyé pour éviter le moindre problème.


HIERARCHIE



  • Chancelier - Bras droit du Chancelier - Les 7 Conseillers - Chefs de Secteurs - Corps militaire. (changé sur Terre, vis-à-vis des chefs de secteurs)

  • Le chancelier est élu tous les 5 ans. Les prochaines élections sont pour janvier 2119. Seuls ceux de plus de 28 ans peuvent voter (vote obligatoire). Seul le chancelier choisit son bras droit.

  • 7 Conseillers. Milieux et parcours différents. Ce sont eux qui prennent la plupart des décisions et qui décidaient de la peine encourue en fonction du crime commis.


RESSOURCES



  • Tout gaspillage était interdit et puni. Tout stock était surveillé. Système de surveillance digital et oculaire.

  • Rationnement selon les besoins. 3 repas par jour. Les repas étaient très semblables mais étaient une nécessité, pas un plaisir. (légumes de la serre, compléments alimentaires et parfois, pain).

  • L'électricité était obtenue grâce aux panneaux solaires et aux machines de la salle de sport. Quant à l'eau, elle était sans cesse recyclée mais elle a fini par manquer et des solutions ont été trouvées.

  • Malgré la surveillance, il y avait un souci de contrebande sur l'Odyssée. Si on était pris, on pouvait éventuellement se faire éjecter.


JUSTICE



  • En cas de crime, le procès était mis en place 24h après découverte. La décision était toujours rapide. Les membres du conseil prenaient les décisions. Pas d'avocat.

  • Les crimes par ordre de gravité : homicide, naissance d’un deuxième enfant (interdit sur le forum), coups et blessures, dégradation de biens, vol, omission d’information, non-respect des consignes, manquement de respect.

  • Les sanctions par ordre de gravité : peine de mort (éjection), emprisonnement, travaux d’intérêt général (et coupe de privilèges).

  • Pas de peine de mort avant 28 ans. Temps d'emprisonnement en fonction de l'âge et du crime. Si adulte au moment des faits, tout crime à peu près grave pouvait amener à l'expulsion.

  • Il y avait une période de surveillance après la libération.

  • La prison. Sur 2 étages. Cellules de 9m² environ (matelas, toilettes et un hublot). Repas pris dans les cellules plutôt léger. Une fois par semaine, il était pris dans une pièce commune. Une fois par mois, visite des familles, de quelques minutes à une heure en fonction du crime et de l'âge. Il y avait aussi droit à une "promenade"  deux fois par semaine (pendant 1h). Droit pouvant être retiré si mauvais comportement.

  • ARMES ;; Pas d'arme à feu. Les militaires avaient tout un tas d'armes paralysantes (taser, fléchettes tranquillisantes, bombes lacrymogènes, spray au poivre) et des matraques.


Connaissances, maladie et temps libre


  • Pour aller dans l'espace, il ne fallait pas être malade. Sinon, pas sélectionné. Il y avait pourtant des appareils médicaux de pointe. Mais très peu de médicaments et utilisés seulement en dernier recours. Les médecins étaient les seuls à y avoir accès et y avait une traçabilité pour chaque utilisation. A noter que certains médicaments ont périmé et ne pouvaient pas se conserver une centaine d'année.. En cas de maladie, on usait de quarantaine.

  • Après un décès, le corps était éjecté mais il y avait un accord sur le don d'organe, signé par tous les habitants.

  • Toutes les connaissances étaient stockées sur le réseau. Le papier étant trop rare, les documents importants ont eux aussi été numérisés. Il y avait un écran tactile dans chaque appartement et dans les salles de classe. S'ils étaient trop abîmés, ils n'étaient pas remplacés et il fallait s'en accommoder. La priorité allant à ceux travaillant sur le réseau et aux scientifiques.

  • S'il y avait encore un support papier, il était rare. Quelques documents, quelques livres emmenés par certains.

  • L'art a continué d'exister dans les archives en très grand nombre. Bien que l'amusement n'ait pas eu une très grande place sur l'Odyssée (seulement une poignée d'heures par jour). Pour les annonces officielles, il y avait parfois un peu de musique dans les hauts parleurs. Il y avait quelques instruments de musique (à l'accès restreint), mais très peu de papier pour le dessin et la peinture. Les documentaires étaient en libre service mais pour ce qu'il en était des films, il fallait se rendre dans les archives.

  • En cas de temps libre, il était possible de déambuler sur le vaisseau mais ce n'était pas conseillé. Ils devaient s'instruire et s'informer. Il y avait aussi une salle de sport. Elle servait à aider les habitants et à générer de l'énergie pour le vaisseau. On pouvait aussi trouver des jeux de plateau et des jeux de cartes.

ET SI ON ALLAIT SUR TERRE


  • MISSION CENT ;; La prison était presque pleine, les ressources s'épuisaient. Pendant un an, les détenus ont été étudiés avec un bracelet. Les habitants n'étaient pas au courant de ce qui se passait en prison. Cent jeunes ont fini par être choisis pour être envoyé sur Terre en temps que cobayes, pour voir si la planète était à nouveau viable.

  • L'ARRIVEE DE L'ODYSSEE ;; Les ressources continuaient de s'épuiser et le vaisseau se délabrait. C'est la précipitation pour se rendre sur Terre qui a causé tous les dommages. Un secteur s'est détaché. Et par la suite, déséquilibré, la moitié du vaisseau s'est écrasée plus loin, dans l'océan où elle n'a jamais été retrouvée.


Admin
avatar
28/05/2014 Le Grand Manitou 2005 Nobody 335
Admin


Sujet: Re: 6. Le Résumé
Sam 28 Avr - 13:45

LE PEUPLE DU CIEL SUR TERRE


  • Après toutes les épreuves vécues, il ne reste qu'environ 70 DON'T JUDGE ME et 175 DON'T DEFY ME sur Terre.

LE CAMPEMENT DES CENT


  • Il s'est établi autour des restes de la navette. On trouve un feu de camp au milieu et de nombreuses personnes se retrouvent autour, le soir, pour bavarder. Le camp a été fortifié avec des troncs d'arbres et il y a constamment des rondes. Il y a aussi un garde manger, un enclos à animaux et un potager. Repas en général pris en commun à heure plus ou moins fixe.

  • Ils se sont construits de petits abris solides (après avoir utilisé des tentes pendant quelques temps) en usant de branchages, de bois et de pierres. Ils se partagent entre 2 et 4 personnes.

  • Une hiérarchie a été mise en place. Des leaders ont été élus pour chaque domaine nécessaire à la survie.

  • DANS LA NAVETTE ;; On y trouve l'infirmerie et la navette sert de dortoir en hiver. On y stocke les armes qui sont surveillées par les leaders (quelques armes à feu trouvées), ainsi que le matériel mécanique et électronique.

  • ALIMENTATION ;; Variée grâce au potager, à la cueillette, à la pêche, la chasse, aux fruits sauvages. Ce n'est pas toujours un grand festin mais ils se débrouillent assez bien.

LE CAMPEMENT DES ODYSSEENS


  • Ils ont quitté leur premier campement en juillet 2117. Désormais ils sont installés près du gouffre du métro, dans une ancienne petite ville en ruines. Ils ont choisi les bâtiments en meilleur état et ont construit une barricade autour d'eux. Il y a 3 bâtiments principaux :

  • L'ANCIEN SUPERMARCHÉ ;; Au rez-de-chaussée se trouve l'espace de vie (on y trouve l'infirmerie). Au 1er étage, il y a les dortoirs. Au 2e réside Le Conseil.

  • LE GARDE MANGER ;; Où on trouve aussi les cuisines. En face de l'ancien supermarché. Jamais vraiment vide. Forte affluence aux heures de repas.

  • LA BASE MILITAIRE ;; Un peu plus loin des deux autres. Près de l'entrée du métro. C'est là qu'on organise les patrouilles et tout ce qui touche aux gardes, là qu'on stocke les armes.

  • Ils ne vivent pas tous dans les dortoirs. Certains veulent se créer un petit coin à eux et retaper les maisons abandonnées. Mais ça prend beaucoup de temps.

  • Avec plus de place, ils sont désormais capable de cultiver, en plus de continuer de chasser, pêcher et cueillir. Maintenant, ils ont des repas bien plus variés.

  • Ils ont en tout 5 armes à feu très bien gardées. Le reste est fabriqué. Il n'y a plus de munitions paralysantes.


Admin
avatar
28/05/2014 Le Grand Manitou 2005 Nobody 335
Admin


Sujet: Re: 6. Le Résumé
Sam 28 Avr - 13:46

LE PEUPLE DE LA TERRE


L'HISTOIRE


  • Ils n'ont pas eu la chance d'être envoyés dans l'espace et ont dû apprendre à vivre sur Terre. Ils avaient suffisamment de ressources pour tenir le temps que la radioactivité et la suie ne soient plus meurtrière. Les technologies ont été bannies et l'ancien savoir a été perdu. Ils ont choisi de vivre en harmonie avec la nature et de ne plus l'abîmer.

  • NAOJAKS ;; Le 1er groupe de survivants. Installés en forêt, ils ont vécu ensemble une vingtaine d'années. Peu importait les origines, tous étaient accueillis. Certaines règles ne plurent pas à tout le monde et il y eut 2 séparations.

  • PREMIERE DIVISION ;; Après une rébellion, la majorité partit et les restants devinrent les Naoris. Le groupe partant finit par lui aussi par se diviser. Certains filèrent dans le désert et devinrent les Rahjaks. La plus grande partie du groupe s'éparpilla sur le continent. Plusieurs clans se créèrent et au milieu des guerres naquirent Athnas (dans la montagne), Calusas (au bord de la mer) et Pikunis (dans la plaine). Ces trois tribus se sont formées 50 ans avant l'arrivée des 100 et depuis un peu plus 20 ans, elles semblent être en paix.

  • DEUXIEME DIVISION ;; Peu d'accord avec les méthodes des Naoris, ils ont décidé de prendre la route. La majorité du groupe partit en mer, à la recherche d'une terre où vivre. Et quelques mois après, ils furent suivis par le reste du groupe (des femmes et des enfants majoritairement). Mais la météo les empêcha de retrouver le premier groupe et ils échouèrent sur une autre île. La peur de perdre davantage de personnes les empêcha de reprendre la mer. Ainsi naquirent respectivement Iskaars et Kovariis.  

COMMUNICATION


  • Colombe : Porteuse de bonnes nouvelles.

  • Chouette : Des nouvelles.

  • Corbeau : Porteur de mauvaises nouvelles.

  • Faucon : Urgence.

  • Cavalier : Le message est secret et scellé. Il est remis en main propre à son destinataire.

  • Corne : Avertissement, en cas de catastrophe naturelle. Peut être également synonyme de guerre.

MAÎTRISE DE L'ANGLAIS


  • Athna ;; Comprennent mais ne parlent pas forcément. Beaucoup de lacunes.

  • Calusa ;; En général bon niveau. Communication essentielle pour un peuple du bord de mer.

  • Iskaar ;; Bon niveau pour les commerçants et les marins.

  • Kovarii ;; Connaissent les bases mais ça dépend de chacun.

  • Naori ;; Parfaitement bilingues.

  • Pikuni ;; La langue n'étant pas une priorité pour eux, certains savent le parler, d'autres non.

  • Rahjak ;; Certains savent le parler mais ne font pas forcément l'effort de le faire.

  • Au fil des années, les Terriens ont cependant développé une nouvelle langue ; le Trigedasleng.

LES DISPARUS


  • Kovarii ;; Premières victimes du cyclone. Île et village détruits. Ont trouvé refuge chez les Naoris.

  • Calusa ;; Deuxièmes victimes. Vivaient au bord de mer. Ils ont été surpris en pleine nuit. Ont subi de lourdes pertes ainsi que perdu leur chef. Se sont éparpillés entre Pikunis et Athnas.



Admin
avatar
28/05/2014 Le Grand Manitou 2005 Nobody 335
Admin


Sujet: Re: 6. Le Résumé
Sam 28 Avr - 13:46

ATHNA


  • Village qu'on trouve au coeur d'un volcan endormi. Difficile à repérer au milieu des montagnes. On y entre par un passage souterrain. Du haut de leur montagne, ils voient les étrangers arriver de loin.

  • Aucune arme dans la tribu (sauf canif).

  • Ils sont spécialisés dans l'exploitation de mines et dans la fabrication des armes. Réputés pour leurs guerriers et leurs soigneurs (plantes et pierres médicinales en dose importante dans la montagne).

  • Ils redoutent les visiteurs. Ils sont même encore hostiles envers le peuple du ciel. Et c'est un peuple méfiant et froid envers tout le monde.

  • Les maisons sont en pierre.

  • Tyee est le chef de cette tribu. Il est fort au combat et n'hésite pas à hausser le ton pour se faire entendre, on le définit comme une "grande gueule".

  • Lorsqu'il y a une perte humaine, le corps est brûlé sur une estrade en bois construite pour l'occasion. Tout le monde est présent et les cendres sont éparpillées dans la montagne.

  • Ils ont subi des avalanches en décembre 2115 et ont connu de lourdes pertes. Depuis, il n'est pas rare que les tribus soeurs (Pikuni & Calusa) leur viennent en aide.


Admin
avatar
28/05/2014 Le Grand Manitou 2005 Nobody 335
Admin


Sujet: Re: 6. Le Résumé
Sam 28 Avr - 13:46

PIKUNI


  • Village qu'on trouve en bordure de forêt. Il est entouré de champs, de fermes et de vergers.

  • Réputés pour leurs récoltes. Ils vivent d’agriculture, d’élevage et de chasse, mais aussi de petits travaux de couture.

  • Ouverts aux autres tribus, ils n'hésitent pas à leur ouvrir les portes.

  • Ils étaient dirigés par un conseil de trois hommes sages, les plus âgés de la tribu, dont on ne discute pas l’autorité : Edwin, Eddard et Edmond. Mais il ne reste plus qu'Edmond aujourd'hui. Il est lourdement critiqué par les autres tribus (vu comme trop gentil) et aussi dû au fait que les Pikunis se soient rapprochés des Naoris. Ils n'aspirent qu'à la paix.

  • Il y a des passages souterrains permettant aux autres tribus soeurs (Athna et Calusa) de les rejoindre plus rapidement.

  • Leurs maisons sont en terre et en bois. Et le village est protégé par des remparts en pierre. Les gardes veillent du haut d'arbres centenaires.

  • Lorsqu'il y a une perte humaine, le corps est enterré pour retourner à la nature, accompagné d'une cérémonie. Chacun est présent et verse une poignée de terre sur le corps du défunt. On repère leur cimetière par ses pierres élevées (ressemblance avec des dolmens).


Admin
avatar
28/05/2014 Le Grand Manitou 2005 Nobody 335
Admin


Sujet: Re: 6. Le Résumé
Sam 28 Avr - 13:47

PIKUNIS ET ATHNAS


HIERARCHIE


  • Tous égaux en-dehors du chef. Mais selon les mentalités, les choses peuvent être différentes.

  • Pour être choisi, le chef doit faire ses preuves pour montrer ses capacités aux membres de la tribu. On demande du chef la force, la détermination et la capacité de mener. Chez les Athnas, on demande le combat et de la stratégie. Chez les Pikunis, on demande la capacité à savoir cultiver la terre. Il subit trois lourdes épreuves.

JUSTICE


  • Les châtiments se font en public et à la vue de tous. Même les enfants doivent être présents. Si le choix est laissé chez les Pikunis, c'est obligatoire chez les Athnas. C'est le chef qui prend la décision ultime. Sauf si un tiers est concerné et propose une sentence. Si deux individus préfèrent régler ça en privé et entre eux, c'est aussi possible.

  • Crimes légers ;; La plupart des crimes sans réelle conséquence emmènent au poteau sans boire ni manger, et à la vue de tous. Mais pas pour les enfants et les femmes enceintes qui se retrouveront avec des travaux d'intérêt général. En cas de vol, le coupable peut se retrouve avec un doigt ou une main en moins.

  • Crimes graves ;; Condamnables à mort. Le coupable est attaché au poteau et chaque membre de la tribu, chacun son tour, vient l'écorcher. Cela dure une nuit. Et le chef l'achève au matin.

  • Bannissement ;; Il est marqué au fer rouge dans le cou (traître, déserteur en période de guerre). N'est plus le bienvenu dans sa tribu et est mal vu dans la tribu d'adoption (quand il en trouve une nouvelle).

  • REAPERS ;; Personnes nées avec un handicap, dû à la radioactivité, qui peut les rendre dangereux pour les membres de leurs tribus. Bannis enfants, ils grandissent en errant et finissent par devenir fous. Ils sont seuls jusqu'à ce qu'ils trouvent d'autres individus comme eux. Ils sont instables et dangereux.

FAMILLE


  • Si l'enfant est malformé, il est abandonné voire tué. Pourtant, les naissances sont difficiles et les enfants n'atteignent que peu les 5 ans à cause de maladies.

  • A 5 ANS ;; L'éducation commence et l'enfant peut se promener au coeur du village sans surveillance constante.

  • DES 6 ANS ;; Il commence à apprendre à lire et à écrire le trigedasleng. Il a un entraînement au combat 2 fois par semaine. Il participe à la vie communautaire et se cherche une voie.

  • APRES 15 ANS ;; L'enfant devient un adulte.

  • MARIAGE ;; Le rite est le même chez les Pikunis et les Athnas. L'homme (ou la femme) offre un collier à l'élu(e) (qui lui en offre un à son tour s'il accepte). Les colliers symbolisent la tribu d'origine ou celle d'adoption. Il s'agit d'un échange de voeux et d'une corde nouée entre leurs mains par le chef qui déclare le mariage officiel auprès des familles. Un banquet est alors mis en place ainsi que des danses traditionnelles.

  • DIVORCE ;; La fidélité compte et l'adultère est mal vu. Le divorce est condamnable et mal vu. Ils sont vus comme faibles.

  • GROSSESSE ;; Les femmes ont peu de moyens de contraceptions et à cause de ça, les grossesses sont fréquentes. Les femmes n'hésitent pas à se faire violence (physiquement) pour avorter (et mettre leur vie en danger). L'homme peut user d'une vessie animale comme contraceptif. Il faut savoir que de nombreuses femmes perdent la vie pendant l'accouchement.

  • FAMILLE ET TRADITIONS ;; Chaque famille a ses propres valeurs. Certaines imposent même le mari de leurs filles. En tout cas, en cas de mariage, la femme prend le nom de l'homme et les enfants le nom du père. Si l'enfant naît hors mariage, il garde le nom de la mère.

  • COUPLES HOMOSEXUELS ;; Tolérés au sein des tribus mais ça dépend des familles elles-mêmes.


Admin
avatar
28/05/2014 Le Grand Manitou 2005 Nobody 335
Admin


Sujet: Re: 6. Le Résumé
Sam 28 Avr - 13:47

ISKAAR

LA TRIBU


  • Leur île de glace se trouve au nord-ouest de l'île principale. Elle est entourée de forts courants, d'icebergs et de pics rocheux. Seuls ses habitants en connaissent le chemin.

  • Ils sont réputés pour leur bois bleuté qu'on trouve au cœur de l'île, qu'ils ne cèdent qu'en cas de trocs intéressants.

  • La tribu est défensive, pas attaquante. Elle n'est pas craintive, ni hostile envers les autres et favorise le commerce. Elle reste méfiante envers les autres tribus. Ses habitants préfèrent rester entre eux. Eux avant le monde.

  • Ils commercent surtout avec les Athnas et feu les tribus Calusa et Kovarii.

  • Certains Iskaars se sont tournés vers la piraterie. Ces personnes ont été bannies et exclues. Désormais, ils ne peuvent commercer qu'avec les Rahjaks qui n'ont que peu de scrupules. Tout comme certains Athnas.

  • Leurs maisons sont faites de bois et de pierre. Elles sont faites en sorte que la neige ne puisse pas s'accumuler sur les parois.

LA VIE


  • Toute naissance est célébrée, sauf si l'enfant est roux. Il est alors considéré comme maudit et souvent abandonné sur le continent. S'il est gardé, il ne sera jamais bien intégré et n'accèdera jamais à un poste important.

  • Tous les enfants sont formés au combat jeune. A 14 ans, choisissent leur spécialisation. Formation de 2 ans. Les femmes ne peuvent se spécialiser en navigation que si elles sont premières dans les classements et si elles ont l'appui de leur famille. Elles ne peuvent accéder à un poste important sur un bateau.

  • Majorité à 16 ans.

  • Pour le mariage, la femme est kidnappée sur un bateau pour la demande. Droit de refus, mais un an pour trouver un autre mari. Faute de quoi, obligée de choisir l'époux choisi par la famille ou premier homme qui demande sa main.

  • Le remariage est mal vu mais permis. Un an de veuvage avant nouveau compagnon.

  • A la mort, le corps est déposé sur un radeau de bois, souvent décoré, poussé sur les flots par les proches. L’embarcation est brûlée de loin par des archers. Cérémonie légèrement différente si homme, femme ou traître.


MOEURS


  • Pour eux, tout homme est responsable de sa destinée. Ils pensent que le courage, l'honneur et l'intelligence dictent la conduite d'un homme tout au long de sa vie au travers de son cœur, son âme et son esprit.

  • Pour eux, la valeur d'un homme se mesure à la grandeur de son bateau, à l'étendue de ses périples et à ses trophées de guerre.

  • Les travaux manuels et ingrats ne leur font pas peur.

  • L'homosexualité n’est pas bien vue dans leur tribu. Pas de rejet total mais individu considéré comme spécial et peut être l'objet de railleries voire se refuser certains privilèges.


LES FEMMES


  • Très respectées, elles n'ont pourtant pas accès à autant de postes que les hommes.

  • Ecoutées, les femmes sont aussi respectées que le chef. Souvent, elles dirigent et les hommes exécutent.

  • Elles n'ont accès à la navigation qu’exceptionnellement et elles n'hésitent pas à montrer leur importance et leurs capacités.

  • Elles ont développé une technique de pêche bien à elles, avec l'utilisation de rapaces.

  • Elles tiennent le foyer et s'occupent des cultures.

  • Ce sont les têtes pensantes de la tribu.

CONNAISSANCES


  • Les anciens, très respectés, apprennent aux plus jeunes. Chaque chose vient en son temps.

  • 1 fois par semaine, les enfants rendent visite aux anciens pour leurs apporter leur aide, leur consacrant la journée en échange de conseils.

  • Les connaissances de la tribu sont surtout tournées vers la pêche, la construction, la navigation ainsi que l'histoire des peuples.

  • Ils aiment raconter leurs histoires une fois sur terre et raconter tout ce qui peut bien leur arriver en mer, enjolivant toujours les choses.

RELIGION


  • S'ils ne croient pas vraiment en un dieu, ils sont persuadés que la mort n'est pas une fin.

  • Le Ciel et la Mer sont les deux grandes forces qui les guident par le biais des Anciens qui les regardent.  

  • A leurs yeux, les criminels rejoindront le fleuve de la mort dans ses eaux damnées : le Styx.

  • Magie et sorcellerie sont interdites, de toute façon, ils n'y croient pas.

SERMENT


  • Chez eux, pour tout événement officiel et important (mariage ou accord politique par exemple), on fait un serment solennel.

  • On le fait au nom des Anciens (mettre en jeu son honneur) ou sur les eaux du Styx (mettre en jeu son âme). Ils sont peu à jurer sur le fleuve des lamentations.

SOLSTICE D'HIVER


  • La tribu se réunit pour célébrer la vie, l'amitié et l'âme de tout un chacun tout en vénérant les Anciens qui ne sont plus.

  • Aucune violence n'est tolérée.

  • Les bannis ont le droit de revenir ce jour pour célébrer avec leurs proches. Mais dès les premières lueurs du jour, ils doivent avoir quitté les lieux.

  • A l'heure actuelle, personne n'a fauté ce jour-là. Bon nombre d'histoires ont été raconté sur le dernier qui l'aurait fait. S'il a ne serait-ce qu'existé.

  • Il est bon de rappeler que de nombreuses autres festivités ont lieu sur l'île (mariages, naissances, décès, fêtes improvisées pour visiteurs).


Admin
avatar
28/05/2014 Le Grand Manitou 2005 Nobody 335
Admin


Sujet: Re: 6. Le Résumé
Sam 28 Avr - 13:47

NAORI

LE VILLAGE


  • La tribu se cache au coeur de la forêt. Resté à l'écart de toute civilisation, ce clan s'est forgé sur les ruines d'un ancien temple. Sur ce temple a poussé un chêne radioactif gigantesque qu'ils voient comme "l'arbre de vie". C'est le centre du village et c'est à son sommet que vivent les membres du Conseil et le grand Sage.

  • Autour du chêne, on peut trouver une clairière, où on trouve la Grande-Place, là où on retrouve des échoppes en tout genre, ainsi que des ateliers d'artistes.

  • Le village est principalement bâti en hauteur, reliant les arbres entre eux avec des systèmes de passerelles.

  • Au sud, on trouve le temple sacré. Au nord, une rivière.

  • Entouré de végétation, le village est protégé naturellement par des enceintes naturelles.

  • Se présenter devant le portail de l'entrée ne suffit pas. Avoir le mot de passe non plus, au vu des nombreux pièges entre l'entrée et le village. Il est néanmoins possible pour le visiteur de capituler et de se faire bander les yeux pour entrer dans le village, escorté et protégé de tout danger.

  • Bien sûr, les armes sont proscrites dans l'enceinte du village.

LA TRIBU


  • Ils vouent leur vie à la nature, pensant que tout ce qui est naturel possède une âme qui doit être préservée envers et contre tout.

  • Tous les membres de la tribu ont un animal totem, avec lequel ils communiquent par le biais du sommeil.

  • Ils sont connus pour être des pacifiques. Dès qu'ils peuvent éviter des conflits, ils le font, usant de mots plutôt que d'armes. Ils sont vus comme faibles par les autres tribus (notamment les Athnas, davantage portés sur les armes). En réalité, la plupart d'entre eux sont sournois, perfides et manipulateurs.

  • Ils ont recueilli les Kovariis chez eux après le cyclone de novembre 2117.

  • PARTAGE ;; Les ressources n'appartiennent à personne. Elles sont dans un même endroit et les Naoris prélèvent ce dont ils ont besoin pour se nourrir. Chacun participe à la vie en communauté, enfant comme adulte. Pour eux, "tout se prête". Les maisons sont toujours ouvertes et ils ne craignent pas pour leurs affaires.

  • Si une personne veut devenir membre de la tribu, elle le peut s'il a un parent qui en est originaire. Pour un étranger, il faudra d'abord faire ses preuves et s'il n'est pas à la hauteur, il sera mis dehors.

HIERARCHIE


  • Les Naoris sont rassemblés autour du Grand Sage et des trois conseillers. Il y a 6 catégories de personnes dans la tribu.

  • GRAND SAGE ;; Respecté par tous les Naoris. C'est lui qui valide les décisions du Conseil. Mais son rôle est symbolique et spirituel. Il a l'honneur de guider l'âme du défunt dans l'au-delà.

  • CONSEIL ;; Composé d'1 chaman, 1 druide et 1 animiste. Ils vivent en harmonie et cela permet à la tribu de perdurer. Parmi les apprentis de leurs spécialisations, ils ont chacun choisi un successeur au cas ou il leur arriverait quelque chose.

  • SENTINELLES ;; On devient sentinelle par choix, échec de formation ou pardon d'un crime. Ils constituent une armée redoutable par courage, intelligence et prudence sont leurs maîtres mots. Veillant au bon respect de la vie de la tribu, ils sont chargés de rapporter tout incident au Conseil.

  • CHAMANS ;; La plus sage des spécialisations. A travers des songes, des visions et des pratiques médiumniques, ils sont en lien avec le surnaturel. Intermédiaires entre l'homme et l'esprit. Ils assurent la cohésion dans la tribu en assurant la place d'orateur et de stratège. Ils aimeraient en savoir plus sur le peuple du ciel, intéressés par l'astronomie et l'étude des étoiles. (à noter qu'ils n'ont pas vraiment de pouvoir, qu'il s'agit de transes, extases, visions provoqués par des techniques de visualisations, de respirations, ainsi que de musique, de danse et de plantes psychoactives).

  • DRUIDES ;; Guérisseurs, alchimistes. Ils passent leur vie à étudier et découvrir les secrets de la nature pour en tirer le meilleur profit. Ils sont vus comme les détenteurs du savoir et sont responsables de l'éducation des plus jeunes.

  • ANIMISTES ;; Gardiens de la nature. Munis d'une grande ouverture d'esprit, ils voient le monde différemment. Intrépides et aventureux, ils connaissent les lieux comme personne. Chasseurs-cueilleurs, ils nourrissent la tribu en se contentant de prendre ce dont ils ont besoin, sans jamais faire d'excès.

  • SANS SPÉCIALISATION ;; Certains décident d'opter pour une autre fonction, se spécialisant dans ce qu'ils veulent. Chaque Naori possède une place, une destinée qui lui est propre.

JUSTICE


  • Elle repose sur les décisions du Conseil. Et une fois la sentence tombée, elle est définitive. Remettre cela en cause, c'est douter des compétences du Conseil et de l'équilibre de la tribu.

  • NOUVEAU-NE DIFFORME ;; Pour eux, c'est une catastrophe et un fléau de la nature. C'est une tragédie pour la famille et un synonyme de malheur. Ils effectuent alors un rite de purification et de prières avant de tuer l'enfant et de le rendre à Gaïa.

  • CRIMES ;; Les crimes sont peu fréquents chez les Naoris et le bannissement, s’il se produit, choque et ne laisse personne indifférent.

LA VIE


  • Il n'y a aucune différence entre homme et femme. Les druides apprennent aux enfants à lire, écrire et développer leur curiosité vis-à-vis du monde les entourant. On leur apprend aussi les notions de respect, la tolérance et le partage.

  • 13 ANS ;; L'enfant doit choisir sa destinée.

  • 2 ans de formation s'il devient sentinelle. 5 ans de formation s'il veut devenir chaman, druide ou animiste.

  • Ils sont considérés comme majeurs à 15 ans.

  • DESCENDANCE ;; Aucun problème avec l'homosexualité tant que la population est renouvelée. Certaines familles voient ça d'un mauvais œil.

CELEBRATIONS


  • NAISSANCE ;; Le Grand Sage bénit le nouveau-né avec deux doigts couverts de peinture blanche, appliqués sur le front.

  • MARIAGE ;; Homme et femme peuvent faire une demande. Une demande officielle avec la fabrication d'un bijou par chacun des futurs époux en rappelant les aspects ou qualités de son aimé. Les fiançailles sont officielles quand il y a l'échange des bijoux. C'est le Grand Sage qui célèbre l'événement. Une grande fête est organisée après le mariage et tous les Naoris sont invités.

  • MORT ;; Il est temps pour l'âme du défunt de trouver la paix dans le monde des esprits. On lui creuse une tombe et il y est enterré. Le Grand Sage parsème le corps de pétales de fleurs et les membres de la famille déposent des objets personnels. La tombe est rebouchée après que le Grand Sage ait jeté une poignée de terre. Le rituel peut commencer et le grand Chaman peut guider l'âme dans sa nouvelle vie.

CROYANCES


  • LE MYSTIQUE ;; Pour eux, les sciences sont comme les esprits, une croyance parmi d'autres pour comprendre le monde. Tant que l'explication leur va, la provenance n'a pas d'importance pour les Naoris. Ils aiment cultiver le mystère, l'inattendu et l'inexplicable. Chercher à comprendre et à changer a provoqué la 3e guerre mondiale pour eux.

  • L'ANIMAL TOTEM ;; L'animal serait une divinité symbolisée sous la forme d'un animal dans lequel il s'est réincarné. Il se manifeste chez chaque Naori dans l'enfance (parfois l'adolescence). Il communique avec celui qu'il protège dans son sommeil. Il se généralise par des qualités et des valeurs innées ou acquises.

  • RÉINCARNATION ;; Pour eux, l'âme ne s'en va pas dans un autre monde, elle reste et demeure d'abord sous la forme d'un esprit, puis se réincarne en être vivant. Ils pensent que l'animal totem représente leur prochaine réincarnation.


Admin
avatar
28/05/2014 Le Grand Manitou 2005 Nobody 335
Admin


Sujet: Re: 6. Le Résumé
Sam 28 Avr - 13:47

RAHJAK

LE VILLAGE


  • La cité de feu se trouve dans le Désert. Ce dernier est né d'une bombe atomique. Il est entouré de mille dunes de sables et d'oasis délirants.

  • Devant les grandes portes de la cité on trouve un totem qui représente les esprits des animaux du désert.

  • Les portes s'ouvrent le matin et ferment le soir. Elles sont gardées par des gardes qui vérifient chaque entrée. Personne n'entre armé et aucune infraction ne doit être commise, sinon, l'étranger risque la peine maximale, peu importe le crime.

  • Il y a 3 parties distinctes : La grande place, au cœur de la cité (où l'on trouve les commerces). L'arène, au sud où dorment la plupart des esclaves. Et le palais royal, au nord habité par la famille Draghsteel, leurs esclaves et leurs gardes. En contrebas, on trouve aussi le temple de feu où sont pratiqués les rites de passage à l'âge adulte et les sacrifices d'animaux.

  • Les maisons sont faites en terre cuite.

LA TRIBU


  • Ils sont durs et ambitieux, terrés dans la tribu. Ils sont refermés sur eux mêmes et ne sont pas forcément pour les échanges inter-tribaux.

  • Ils se pensent supérieurs aux autres.

  • Ils pratiquent l'esclavagisme sans état d'âme et sans remettre en cause les droits de l'homme. Pour eux, les esclaves perdent leur intégrité et leur liberté.

  • La justice Rahjak est cruelle. Le souverain prend les décisions, qu'elles soient bonnes ou mauvaises.

  • Tout Rahjak quittant sa tribu pour une durée > à 3 mois et sans motif valable est vu comme un traître et sa tête est mise à prix.

  • Un ancien traître qui revient de lui-même peut choisir de ne pas être esclave à condition de vaincre le meilleur de sa classe dans un affrontement.

  • Les étrangers sont marqués au henné sur la main pour que tout le monde sache qu'ils sont juste de passage. Ils sont passibles de torture ou de mise à mort en cas d'atteinte à un Rahjak.  

HIERARCHIE


  • Ils se distinguent dans cet ordre :

  • FAMILLE ROYALE ;; Écoutés et respectés, ils sont intouchables. Le roi a pouvoir de vie et de mort sur chaque Rahjak. Une insulte ou un manque de respect peut être condamnable. Le souverain censure tout trouble à son autorité.

  • GARDES ;; Les bras et les yeux de la famille royale. Ils les protègent et exécutent tous leurs ordres.

  • MERCENAIRES ;; Sans doute les plus riches de la cité mais aussi les plus dangereux. Ils volent, marchandent et tuent pour quelques pièces d'or. Devant les portes de la taverne de la ville se trouve un grand panneau avec la liste des têtes mises à prix et autres missions. Leurs cibles sont alors traquées, débusquées et vendues comme esclaves. Certains servent d'éclaireurs mais ils n'en sont pas fans, c'est moins bien payé.

  • DEVINS ;; Diseurs de bonne aventure ou prêtres du temple de feu. Ils sont réputés pour avoir un don de voyance. Qu'ils aient raison ou tort, leurs dires sont souvent écoutés et suivis. On leur fait même des présents pour ne pas attirer le mauvais œil. Ils ont foi en un Dieu Soleil et communiquent à travers les flammes, comme lui.

  • SORCIERS ;; Ils préparent et inventent des poisons et des breuvages paralysant voire mortels. Réputés pour être solitaires et renfermés sur eux-mêmes, ils savent également soigner. Ils sont redoutés et reniés de la communauté, malgré leur utilité.

  • ARTISANS, MARCHANDS, AGRICULTEURS ;; Ils vendent leurs produits au cœur de la ville. Les prix ne sont jamais fixes et ils arnaquent régulièrement les étrangers. Les agriculteurs sont respectés et possèdent des cultures dans les oasis et au bord de la rivière.

  • ESCLAVES ;; la classe la plus basse.

ESCLAVES ET JUSTICE


  • Ce sont des sous-hommes, des parias. On ne les voit même pas comme des êtres humains.

  • Tout individu (non Rahjak) peut se faire capturer et vendre sur le marché de la citadelle. Depuis les négociations de septembre 2115, les Rahjaks n'ont le droit de capturer de nouveaux esclaves que dans les limites du désert.

  • On évite de capturer les Naoris par souci de superstition.

  • Si un esclave n'a pas été vendu au marché, il est envoyé à l'arène s'il est en bonne condition. Sinon, il finit aux mines.

  • Tout Rahjak désertant la tribu est vu comme un traître. Sa tête est mise à prix et les mercenaires le traquent sans relâche. S'il est en bonne condition, il devient esclave, sinon, il est exécuté sur l'autel du temple de feu.

  • En cas de crime, le coupable est sanctionné en fonction du crime. Cela peut aller des coups de fouet à l'arène ou la peine de mort. Les coups de fouet sont donnés au centre de la cité, attaché à un poteau en bois. C'est la personne qui l'accuse qui est chargée de donner la punition. S'il n'y va pas assez fort, il est vu comme faible et sera fouetté à son tour. Le coupable est aussi susceptible de devenir un esclave.

  • Le maître a pleins pouvoirs sur son esclave, il a droit de vie et de mort sur lui. Mais on ne touche pas aux esclaves des autres sauf si ce dernier a commis un acte condamnable.

  • Un enfant né de 2 esclaves est tué à la naissance. Si l'enfant n'a qu'1 seul parent esclave, il devient esclave.

  • Les bâtards sont très mal vus, ils ne sont ni des Rahjaks ni des esclaves. Ils sont condamnés à rester au service de la cité par des travaux communs (cuisine, nettoyage, prostitution, garde à bas échelon).

  • MINES DE MALMA ;; A des kilomètres de la cité. On y envoie les esclaves dont on veut se débarrasser. L'utilité avant la mort. On y trouve les esclaves dont plus personne ne veut et ceux qui ont commis les crimes les plus graves. Le simple nom de ces mines peut faire peur. Personne n'en est jamais revenu.

  • MINES DE SEL ;; Près de la citadelle, elles sont peuplées de personnes en tout genre. On y fait des travaux d'intérêt général dans des conditions difficiles mais pour une durée assez courte. Certains maîtres y envoient leurs esclaves pour gagner une compensation et d'autres y vont pour éponger des dettes. Mais en général, ce sont surtout des personnes là pour leurs crimes.

  • MARQUES ;; Tout esclave est marqué au fer rouge sur la nuque. Un cercle à peine plus gros que le pouce. Le marchand fait aussi une marque sur le pied pour marquer d'où vient l'esclave.

  • Si l'esclave possède 5 marques de marchands, il n'aura pas d'autre choix que de rejoindre les mines, si le dernier maître ne veut plus de lui. Sauf si le dernier l'affranchit. Plus il a de marque, moins il a de valeur.

  • S'il est affranchi, il a une autre marque qui se trouve autour du cercle de l'esclave, sur la nuque. Le cercle devient alors un soleil.

  • AFFRANCHISSEMENT ;; Il peut l'être par son maître ou contre une grosse somme d'argent à son maître. Dans l'arène, les gladiateurs peuvent gagner leur pardon en gagnant assez de combats. Le roi peut alors décider de les faire devenir des gardes et de les libérer. Il peut aussi être acheté par un nouveau maître. Dans les mines, aucun espoir d'affranchissement.

LA VIE


  • 13 ANS ;; L'enfant est conduit au temple de feu où il ingurgite un mélange fait par un sorcier sous les incantations des devins. Il est ensuite marqué au fer rouge du "S" symbolisant les Rahjaks. S'il crie, il est vu comme faible et devient apprenti dans la garde. S'il n'a pas crié, il a 3 jours pour choisir son secteur de travail. Chez eux, la formation dure 3 ans.

  • LA PLACE DE LA FEMME ;; Chez eux, la femme est un objet de désir et de convoitise. La femme est obéissante face à l'autorité, en général. Elle doit s'emparer du pouvoir si elle ne veut pas être soumise. Celle qui s'affirme impressionne.

  • MARIAGE ;; C'est l'homme qui doit d'abord demander la main de la femme à l'autorité masculine de la famille de cette dernière. Elle s'accompagne d'une dot (or, bijoux, tissus ou objets de valeur). Il y a un contrat strict mis en place et on négocie chaque détail. Quand la dot est acceptée, on ne peut plus revenir en arrière. La cérémonie se passe au temple de feu. Les mariés sont vêtus richement pour l'occasion. On y voit des chants et des danses traditionnelles. A savoir que si la famille n'est pas riche, il n'est pas rare qu'aucune dot ne soit demandée et la cérémonie est plus privée (pas au temple). Si on souhaite épouser un esclave, il faut l'affranchir auparavant.

  • HOMOSEXUELS ;; C'est mal vu. Il n'y a pas de véritable rejet mais la situation est clairement mal acceptée.

  • LES COMBATS ;; La violence résout bien des conflits mais les véritables combats violents sont interdits et réservés aux gladiateurs de l'arène. Il y a pourtant des combats illégaux dans les rues.

  • CELEBRATIONS ;; le 1er jour d'été, ils se réunissent dans l'arène pour un combat de gladiateurs. Lorsque ça se termine, chaque famille est priée d'aller au temple de feu pour donner un objet en sacrifice (vivant ou inanimé). Le tout est brûlé à la tombée de la nuit en hommage au Dieu Soleil à qui on demande protection.

  • RITES FUNÉRAIRES ;; Une fête est organisée au temple de feu. On ne verse pas de larme, on se remémore les bons moments et on lui rend hommage avec des prières et des chants. Il est incinéré.


Contenu sponsorisé



 

6. Le Résumé

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Résumé de l'intrigue
» Résumé progressif
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 37 !
» Résumé de la situation
» Résumé du 3ème cours (pour les premières années)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: Partie administrative :: Contexte, règlement & cie :: Les annexes-