Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Intrigue n°21 : We Survive Together
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Admin
avatar
28/05/2014 Le Grand Manitou 1985 Nobody 265
Admin


Sujet: Intrigue n°21 : We Survive Together
Sam 28 Avr 2018 - 11:29

WE SURVIVE TOGETHER
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Rapprochement et faux-semblants



Les évènements de novembre 2116 n’ont pas été oubliés. Le cyclone n'a fait que repousser les interrogations des uns, les soupçons des autres. La famille royale du désert a fait ses propres investigations, a tenté de savoir qui était la cause de l’attaque de la délégation de la princesse Irina en chemin pour les pourparlers des Pikunis. Ils ne sont pas certains, les derniers rebelles des mines de sel ont pu parler, d’autres se sont enfui pour prévenir leurs alliés.
Pour désamorcer la bombe et savoir ce qu’il se trame dans la tête de leurs ennemis politiques depuis toujours, les Naoris font un premier pas en mettant en place une rencontre sur un terrain neutre, avec l’accord des Rahjaks : une foire de l'artisanat et des produits locaux se tiendra près d'une oasis, à mi-chemin entre les deux tribus. C’est l’occasion de voir ce que l’autre fait, de commercer de façon pacifique, le moment aussi pour chacun de se renseigner avec plus ou moins de discrétion ce que l’autre sait sans faire d’esclandre.

Profitant de bonnes récoltes, les Naoris peuvent y présenter la création d'un nouvel engrais. Commerçants, artisans, conseillers et famille royale ont ainsi été conviés à se retrouver, sans armes, à côté d'une oasis paradisiaque, ouvrant la porte à une possibilité de commerce, cachée derrière les machinations politiques...




En bref



• Les Naoris, pour en savoir plus sur l'enquête menée par les Rahjaks et apaiser les possibles tensions, ont proposé l'organisation d'une foire de l'artisanat et des produits locaux dans une oasis dans le désert. Tous les Rahjaks, Naoris et Kovariis sont conviés.

• L’intrigue se déroule le 27 Avril 2118 et aucune autre intervention de GM n'aura lieu ! Aucune arme n'est tolérée (officiellement), sauf pour les Kovariis souhaitant faire part de leur savoir faire dans la confection d'arcs, par exemple.

• Aucune limite de mots n’est donnée même si pour la fluidité du jeu, essayez d'éviter les énormes pavés (n’oubliez pas le petit résumé en spoiler!) et aucun ordre de passage n’est à respecter, pensez juste à laisser deux posts avant de reposter !  

• En cas de questions ou de besoin de précisions, n’hésitez pas à MP un membre du staff !

• A la question d'où vient l'engrais, c'est grâce aux points et à l'achat fait en boutique que les Naoris ont ce petit plus, cette nouveauté par rapport aux autres tribus présentes.



Amusez-vous bien


Admin △ Underneath it's just a game
avatar
06/12/2015 Electric Soul Kayden Elwood & Einar Helgusson 7437 Jon Kortajarena Electric Soul & tearsflight Conseiller druide | Soigneur & orateur/diplomate Naori 625
Admin △ Underneath it's just a game


Sujet: Re: Intrigue n°21 : We Survive Together
Dim 29 Avr 2018 - 17:52

Il est des nouvelles qu'il n'est jamais agréable d'apprendre. Des résurgences de choses passées qu'on aurait préféré gardées enfouies, tues à jamais. Des mois de silence, et c'est aujourd'hui que le fracas éclate. Aujourd'hui, que tout ce qui a été construit risque de vaciller. Pour une alliance mise en danger, des pions tués. Tu as toujours cru être doué à ce jeu, pensé que ton esprit analytique t'y avantageait. Tu as depuis appris que ton arrogance et ton esprit belliqueux n'ont pas toujours été dans le meilleur intérêt de tous. Qu'aveuglé par ton ambition et à travers le prisme faussé de ta réalité, persuadé d'agir pour le mieux, tu as fait courir un danger à ceux que tu voulais protéger.

Les murmures ont franchi le désert. Les langues se sont déliées, avant d'être coupées. La royauté sait. Ou du moins, soupçonne. Et cela est dangereux. Et le risque est intolérable. Alors, vous avez pris les devants. Pour voir exactement ce qu'il se trame. Pour voir les réactions de l'ennemi – car il s'agit bien de l'ennemi –, pour envisager la suite des événements. Mais cela n'est pas que ça, non. Il s'agit également de sauvegarder les apparences. De conserver la paix le plus longtemps possible. Contrairement à ce qu'on a pu penser de toi par le passé, tu ne veux pas d'un conflit armé. Tu sais pertinemment que vous n'y gagnerez pas. Vos sentinelles ne font pas le poids face aux mercenaires, aux gardes royaux et à tous les esclaves que les Rahjaks peuvent envoyer se faire abattre comme des animaux sacrificiels. C'est un fait. Alors, c'est par la voie habituelle, la diplomatie, l'intrigue, que vous devez vous en sortir. Et d'abord jauger la température. Que sait la royauté ? Ont-ils un bon contrôle de la population ? Tu as entendu des échos troublants de population assoiffée, à la suite du cyclone, mais tu étais trop occupé avec les réfugiées kovariis pour payer une attention plus poussée aux Rahjaks. Peut-être aurais-tu dû.

La traversée du désert est longue et pénible, surtout avec les températures qui augmentent à nouveau et sont brûlantes, comparées à celles que vous avez sous la couverture forestière. Tu aurais souhaité que la foire puisse se tenir plus près de vos terres, dans la savane, mais les Rahjaks ont refusé net : une rencontre à mi-chemin, c'était leur meilleure offre. Et tu savais qu'il était impossible d'obtenir meilleure ouverture de la part de ces têtes de mule. Alors, à mi-chemin, dans une oasis, était la destination convenue.

Quand vous arrivez finalement, toi et un groupe de Naoris, les marchands rahjaks sont déjà là, avec leurs étals colorés. Malgré toi, tu es intrigué, curieux. Tu en oublies presque ton premier but, quand tu vois ce qui ressemble à des remèdes médicinaux que tu n'as pas encore vus. Tu n'as pas l'impression d'avoir encore croisé un membre de la famille royale alors peut-être peux-tu rester distrait et t'occuper de cette foire comme si c'était simplement une foire ?

Tout à ton observation, tu ne remarques pas que tu manques de peu la collision avec quelqu'un.


Spoiler:
 

avatar
11/03/2017 ELOW ; DEVOS, IRINA & JONAS ; 475 MATHIAS LAURIDSEN ELOW ; CRÉATEUR D'ARCS ET DE FLÈCHES, HOMME DE MAIN ET DE FOI DÉVOUÉ. FAUX IDIOT AUX PENSÉES PRONONCÉS. KOVARII ; 41
— hand gon wamplei —


Sujet: Re: Intrigue n°21 : We Survive Together
Dim 29 Avr 2018 - 20:41




we survive together.
27 AVRIL 2117

Le soleil, le voilà de nouveau, fier, prenant et parfois étouffant. Ćiro se sentait à l’aise face à des températures qui augmentaient, qui effacer la neige et l’air glacé. Qui caressait sa peau tendrement. Qu’il aimait s’allonger sur une colline à sentir la chaleur délicatement se posait sur lui. Parfois, quand il fermait les yeux, il pouvait presque apercevoir les feuilles de sa jungle, grande et verte, longue et fine, imposante sans pourtant prendre trop de place. Et il y avait le son des vagues, lointaines, tombant sur le sable chaud. Pourtant, il sait que son île, sa maison de toujours, il ne la reverra plus. Pour quelle raison risquerait-il de s’y aventurer ? Qui le suivrait dans une telle aventure ? Surtout, si c’est pour découvrir qu’il n’y avait plus rien. Comme si toute une population avait disparu sous les vents furieux de la tempête. Heureusement, les Kovariis étaient, en partie, encore là. Et après avoir travaillé pour qu’un toit se trouve de nouveau sur la tête de sa famille, Ćiro avait repris son travail. Celui de confectionneur d’arcs et de flèches, de lances et de piques. La proximité avec le volcan endormi lui avait permis de trouver assez rapidement ce dont il avait besoin et la forêt lui procurait un bois plutôt sympathique, même s’il préférait toujours celui des Iskaars. Certaines de ces pièces étaient donc en bois bleus, mais pas toute. Faute de trouver un moyen de contacter quelqu’un qui puisse lui en donner. Cela finira par se faire, c’était une question de temps.

Quel challenge ça avait été, pour le Kovarii, de devoir se confronter à un continent aux branches froides et humides. Mais quel autre challenge que le désert ! Il avait l’impression d’avoir trouvé deux extrémités, se posant mille et une questions sur les Rahjak – dont il ne savait franchement rien. Par chance, le sable chaud le dérangeait moins que l’eau glace. Il pouvait sentir que l’air aspirait l’eau de son corps à chacun de ses pas, mais il était déterminé. Jusqu’ici, il avait toujours vendu son travail aux siens et rarement aux rares aventuriers qui avaient trouvé le chemin jusqu’à l’île. Lorsque la foire avait été annoncée, il avait supplié sa mère. Il avait accumulé assez d’éléments pour montrer ce dont il était capable, mais aussi pour gagner un peu d’argent – ou autres ressource qui pourraient lui servir dans le futur. Puisque sa sœur avait refusé de l’accompagner, c’est finalement seul qu’il a suivi les Naoris, tout un attirail sur le dos.

Lorsqu’ils atteignirent l’oasis, Ćiro fut émerveillé. Les miracles avaient de belles façons de s'exprimer à travers la nature. Ses yeux volaient d’un coin à un autre, ne sachant sur quoi s’arrêtait. Il chercha ensuite une petite place, déposant sur le sol un morceau de tissu sur lequel étaient accrochés différents arcs sculptés, des flèches et des embouts de formes nouvelles. Il déroula le tout en douceur, vérifiant que rien n'était tombé (ou s'était abîmé) durant le voyage. Il avait aussi un petit coussin pour s’asseoir et quelques flèches inachevées qu’il bidouillerait durant la foire, ayant une partie de son matériel dans un sac qui contenait aussi de l'eau et un peu de nourriture pour tenir la journée. Il déposa aussi une dizaine de lances devant lui, toutes attachées par un morceau de cuire, mais celles-ci étaient loin d’être aussi belle que ses arcs.

Une fois bien installé, il se mit à suivre des yeux les personnes qui se baladaient dans l'Oasis, un sourire permanent sur le visage. Voilà longtemps qu'il ne s'était pas senti aussi heureux !


Spoiler:
 

avatar
19/12/2017 mika. Teagan S. Peverell 729 Jared Leto A: Schizophrenic Animiste pour la vie & Des aptitudes en Notions de soins, Zoologie mais aussi Gardien du Savoir. Naori 57


Sujet: Re: Intrigue n°21 : We Survive Together
Lun 30 Avr 2018 - 19:15

GÜZIS
& COMMUN

We Survive Together

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Tu soufflais et tu avais l’impression de manquer d’air, une sensation qui t’était bien inhabituelle tu devais l’avouer. Toi qui depuis tout petit avais toujours vécu sous la protection rafraichissante de la forêt, tu avais eu beau prendre tes précautions, l’air sec du désert ne t’avait rattrapé que trop vite. Avant tu t’étais toujours arrêté à la lisière protectrice des arbres, ta zone de confort, ton cocon, celui que tu connaissais par cœur, avant tu avais toujours repoussé ta curiosité: là bas ce n’était plus ton territoire, tu n’avais rien à y faire, et c’était dangereux. Alors tu t’étais toujours tenu en retrait, laissant les escapades à d’autres mieux protégés, mieux organisés, jusqu’à aujourd’hui. Aujourd’hui te voilà sous un Soleil de plomb, plissant les yeux face à cette lumière à laquelle tu n’étais guère habituée, te protégeant de la chaleur sous un épais tissus qui te gardais à l’ombre du mieux qu’il le pouvait. Tu aurais peut-être du rester au village, à l’abri, mais l’occasion était trop belle pour toi, l’esprit curieux, intrigué d’un rien, toi qui rêvais de découvrir un monde qui t’étais inconnu. Le voyage de Rowena dans le désert, loin de t’avoir rebuté avait éveillé encore un peu plus ta curiosité, tes appréhensions aussi, mais la première était plus forte. Puis il n’y avait pas mieux selon toi pour se faire une idée que de pouvoir observer tout cela de tes propres yeux. Tu savais bien que vous n’iriez pas à la cité Rahjak - et tu en étais rassuré dans un sens- mais dans ton esprit, il s’agissait déjà là d’un grand pas en avant. Alors tu avais pour un temps, abandonné ta forêt au profit de cette foire organisée dans le désert. Les enjeux économiques et politiques ne t’étaient pas inconnus mais tu préférais laisser ça à d’autres, tu n’avais jamais été très doué pour gérer ce genre de choses et tu appréciais sans rechigner ta place d’animiste, tantôt professeur improvisé pour les plus jeune tantôt ombre arpentant les sous bois et les cimes pour observer, apprendre, prélever… C’était toute ta vie, et tu tétais toujours tenu à l’écart des questions politiques, malgré que tu observes tout cela de loin, tu n’y étais pas à l’aise. Aujourd’hui pour toi serais, tu l’espérais, synonyme de nouveautés, découvertes, apprentissage.

La traversée t’avait paru bien plus longue qu’elle n’avait été, ta longue crinière te donnais l’impression d’être devenue un four et tu t’interdisais de porter une énième fois ta gourde à tes lèvres. Tu n’étais pas seul et avais pris attention à ne pas t’éloigner des tiens tout au long du trajet, observant le paysage d’un œil qui avait bien du mal à se faire à cette lumière bien plus forte que celle à laquelle tu étais habitué. Puis tu la vis se profiler devant vous, la couleur de jade de votre point de rencontre avec les Rahjak, une oasis. Tu n’en avais jamais observé auparavant ailleurs que dans les description des écrits que tu avais parcouru des centaines de fois, et alors que vous n’étiez même pas encore arrivés, tu t’ébahissais déjà tel un enfant à la vu d’une surprise qu’il aurait attendu des mois durant. Tu avais quarante ans passés, et tu rêvais de ce monde inconnu depuis ton enfance, difficile pour toi de rester impassible alors. Tu ralentis un peu le pas pour tapoter le poignet de Caleb et lui faire signe de tourner les yeux vers l’oasis, tes mots sonnèrent secs et engourdis mais pas moins emplis d’excitation lorsque tu lui soufflas que vous arriviez bientôt. Il le savais certainement, et peut-être te regarda-t-il avec cet air d’ours agacé qu’il savait bien faire, l’air entendu du « je sais bien », mais tu n’y prêtas pas réellement attention, oubliant même pour les dernières centaines de mètre que ton souffle était court et sec, et que tes poumons te donnaient l’impression de bruler sous l’air chaud de désert.

Tu replaças sur ta tête la toile qui te protégeais essayant de te soustraire à la chaleur de ta tignasse en la nouant plus ou moins maladroitement sur le côté pour libérer ton cou. Intimement, tu espérais que la chaleur sois plus tolérable dans l’oasis, et tu espérais aussi trouver quelque chose à boire car a en juger par son bruit creux, tu avais eu raison de ta gourde plus rapidement que prévu, ou presque. Tu n’étais plus un gamin, et ton corps te le laissait savoir: toi, tu préférais faire en sorte que cela ne se remarque pas, et l’arrivée à l’oasis fut une parfaite diversion pour oublier cette gorge sèche et la sueur sur ta peau trop pâle pour ce Soleil accablant. Tu lances un sourire en arrière à Caleb, le sourire de celui qui s’apprêtait à filer se fondre dans la masse, disparaitre comme une ombre comme tu savais si bien le faire. Avant de te détacher du groupe cependant, tu t’arrêtas aux côté de Rowena pour lui murmurer par dessus son épaule, avec sérieux malgré ton regard qui déjà, avait tendance à se poser un peu partout. « Fait attention à toi d’accord? Je ne serais pas très loin si tu as besoin… » Tu te souvenais du retour de la conseillère après sa virée chez les Rahjaks quelques mois auparavant, et tu n’avais pas oublié la discussions que vous aviez eu. Tu t’inquiétais mais pas assez pour l’empêcher de respirer. « Je vais profiter de chercher s’ils ont quelque chose à boire, je te dirai si je les trouve à mon goût quand on rentrera. » Tu lui lâchas un petit clin d’oeil amical avant de t’écarter et t’avancer dans cette foire où tout, pour toi, avait un goût de nouveauté. Habitué aux denrées de la forêt tes yeux bien trop bleus partirent rapidement à la recherche de consommables sur les étales, nourriture, boisson… Ton regard électrique absorbé par les étales, et le flot d’informations à encaisser.

Le temps semblait lui s’écouler soit trop lentement, soit trop vite et ce fut ton corps qui te rappela tes limites, un peu trop vite à ton goût. Dans la forêt, ton élément, tu avais tendance à oublier que ton corps n’étais plus si endurant, et surtout, que ta santé n’avait jamais été des meilleur. La chaleur t’était bien plus agressive que ce que tu aurais voulu, c’était certain. Tu étais seul et t’accordas une halte à l’ombre, comme faire se pouvait, pour souffler un peu, retirer ce tissu de ta tête et tirer avec presque un peu trop de hargne sur les vêtements qui te couvraient pour t’octroyer un peu d’air. Appuyé contre un tronc, tu te demandas un instant par quel miracle il pouvait avoir trouvé la force de pousser ici, quand toi, tu avais déjà l’impression d’étouffer malgré les précautions que tu avais pris. Juste quelques minutes, et tu reprendrais tes découvertes après.
[#339900 - Anglais
#339900 - Trigedasleng
]
CODAGE PAR AMIANTE


Petit résumé:
 


Dernière édition par Güzis T. Cinksi le Jeu 3 Mai 2018 - 0:45, édité 1 fois

Admin
avatar
28/07/2015 avengedinchains Charlie, Baelfire, Meeka, Elias & Richard 1412 Rose Leslie sign by beylin ;; ava by lux Mercenaire et voleuse Rahjak. Sa famille est Iskaar mais elle ne le sait pas encore. 30
Admin


Sujet: Re: Intrigue n°21 : We Survive Together
Mar 1 Mai 2018 - 12:01


27 avril 2118.


Si les choses doivent partir en vrille avec la tribu de la forêt, il est évident que cela ne peut pas se produire sans Astrid. Elle n’est pas du genre à laisser les problèmes se passer à côté d’elle sans y porter un semblant d’intérêt. Et elle est, en réalité, aisément de la partie lorsqu’il s’agit de foutre un peu le bordel. La rousse n’est pas du genre à chercher les ennuis lorsque cela n’est pas forcément nécessaire. Mais on ne va pas se mentir, sur certains aspects, ça a un petit quelque chose d’amusant. Et elle ne risque pas de le négliger. Là, dans le scénario immédiat, elle compte bien en jouant. En tout cas, depuis quelques temps, pour la jeune femme, ce n’est pas forcément la grosse joie. Elle a connu des galères sans nom et d’un ridicule sans nom. Comme se faire capturer par des imbéciles juste parce qu’elle était là au mauvais moment. Alors non, elle ne laisse pas ça de côté. Et on a toujours besoin d’un mercenaire, pour ce genre de situation. Un peu d’or et elle fait tout ce que vous voulez. Ou presque. Elle ne perdra pas la vie pour ça. En plus, il s’agit d’une foire avec tout un tas d’objets. Pour la jeune femme, c’est un peu l’occasion de chaparder quelques petites choses. Non qu’elle soit uniquement là dans un objectif de vol hein. Mais autant le dire, c’est une option qu’elle ne peut clairement pas mettre de côté.

Pour ce qu’il en est du lieu, elle est cependant plutôt étonné. Un mi-chemin entre les deux tribus. Okay. C’est bien. Mais pourquoi ne pas l’avoir fait directement dans le désert ? C’est la partie qui la dépasse le plus. Une histoire qu’elle ne comprend pas vraiment. Ils veulent organiser un truc, mais c’est à eux de se déplacer ? Cela n’a pas le moindre sens. Enfin bon, tant que ce n’est pas dans la forêt… Elle ne prétend pas que c’est une zone qu’elle évite, vu qu’elle y passe énormément de temps. Mais là, c’est un contexte un peu différent, tout de même. Et pour cette raison, elle se permet de croire que ça change pas mal de chose. Mais encore une fois, elle ne préfère pas y réfléchir. Tout ici est déjà bien assez compliqué comme ça. Pourquoi faudrait-il chercher plus loin ? Quel pourrait bien être l’intérêt ? Pour autant, la dame sans arme, elle n’est pas venue inoffensive. Son fouet lui serre toujours de ceinture. Et elle sait bien assez se battre pour ne pas prendre de risque.

Un soupir s’échappe de la jeune femme alors qu’elle entreprend d’attacher ses cheveux.  Mais elle se fait bousculer et sa chevelure rousse retombe en cascade sur ses épaules. Elle lève les yeux au ciel avant de les tourner vers le coupable. Quelle n’est pas sa surprise lorsqu’elle se rend compte qu’il s’agit de son cher Harlan. ”On ne sait toujours pas marcher ?”. Comment est-ce qu’on aurait pu envisager une situation différente hein ? Cet homme lui a sauvé la vie et pourtant, leurs opinions ne pourraient autant les éloigner.

Spoiler:
 
AVENGEDINCHAINS

avatar
06/04/2017 Aenah / Marie 184 Mimi Elashiry Afanen Guerrière et chasseuse Kovarii 20


Sujet: Re: Intrigue n°21 : We Survive Together
Mar 1 Mai 2018 - 14:56

L’évènement organisé au sein d’une oasis avait attiré plusieurs Kovariis, dont Hécate et sa mère. Les raisons politiques de la rencontre organisée entre les Rahjaks et les Naoris ne lui échappaient pas mais ce n’était que pour des raisons commerciales que la mère et la fille se rendait dans le désert. Si Hécate pensait s’y rendre seule, sa mère avait lourdement insisté pour s’y rendre, emmenant les vêtements et accessoires confectionnés à partir de cuir. La mère de la jeune femme n’était plus toute jeune mais elle disposait d’une santé de fer, lui permettant de continuer à voyager pour le commerce. Depuis qu’elles avaient quitté la forêt des Naoris, suivant un des groupes, elles avaient ressenti la chaleur augmentée progressivement. C’était loin de déplaire à Hécate qui avait l’impression de retrouver les températures de son île. L’air était bien plus sec que dans la jungle mais le soleil caché habituellement par les branches des arbres, rayonnait ici pleinement.

La traversée se déroula sans encombre et Hécate ne put s’empêcher de sourire en voyant l’oasis grossir. Elle avait voyagé plusieurs fois sur le continent pour vendre les vêtements confectionnés par sa mère mais elle ne s’était jamais aventurée dans le désert. C’était donc la première fois qu’elle voyait une telle chose et elle était subjuguée par la présence de cette végétation en plein milieu du désert. Hécate ne savait pas comment ce genre de chose était possible mais elle n’avait pas besoin d’explication pour apprécier la beauté des lieux.

Arrivée au cœur de l’oasis, Hécate observait les Rahjaks et leurs étals qui regorgeaient de nombreux produits qu’elle n’avait encore jamais vus. Elle se promit de faire un tour après avoir aidé sa mère à installer leur propre étal. Nombreux étaient ceux qui avaient répondu à l’invitation et elle espérait qu’aucun incident entre les différentes tribus ne seraient à déplorer. Elle savait que les relations étaient tendues entre les Naoris et les Rahjaks, et la moindre étincelle pourrait suffire à déclencher les hostilités. Hécate connaissait la nature pacifiste et diplomate des Naoris alors c’était plutôt les Rahjaks dont elle se méfiait.

Elle et sa mère passèrent devant les arcs et lances confectionnés par Ćiro et Hécate adressa un sourire discret à son ami. Il semblait être arrivé un peu avant elles car tout était déjà prêt pour d’éventuels clients. Hécate ne doutait pas du succès qu’il allait avoir à cette foire, les connaisseurs ne pouvant pas passer à côté du talent du jeune homme. Les Pankara s’installèrent à côté d’une amie à sa mère qui confectionnait des bijoux et une fois celle-ci bien installée, Hécate partit explorer l’oasis. Elle s’attarda devant quelques étals, observant les différentes confections d’un œil brillant. Chaque peuple avait apporté sa propre richesse et elle se doutait que les Naoris auraient un franc succès avec leur nouvel engrais. Hécate se baladait entre les vendeurs, échangeant parfois quelques mots avec eux. Ses pas la menèrent non loin d’un homme appuyé contre un tronc (Güzis T. Cinksi), essayant sans doute de profiter de la relative fraicheur de l’ombre. Hécate s’approcha pour vérifier qu’il allait bien et son visage ne lui était pas tout à fait inconnu, il devait sans aucun doute s’agir d’un Naori. « Un petit coup de chaud ? » Hécate souriait mais sa voix n’était pas moqueuse. Elle savait combien le changement de température entre la forêt et le désert pouvait être difficile à supporter. Elle avait l’habitude de la chaleur avant la tempête mais elle devait avouer que celle-ci était plus supportable sur leur île grâce à la brise apportée par la mer.

Spoiler:
 

avatar
03/01/2018 ELOW ; DEVOS, ĆIRO & JONAS 258 BHUMI PEDNEKAR ; ELOW ; PRINCESSE A TEMPS PLEIN, ENSORCELEUSE EXPERTE, CONSPIRATRICE ET RÊVEUSE DE TRÔNE CAMOUFLÉE ; RAHJAK ; 50
— SMOKE MADE OF TEARS —


Sujet: Re: Intrigue n°21 : We Survive Together
Mar 1 Mai 2018 - 20:23




we survive together.
27 AVRIL 2117

Quand elle repensait à la conversation qu’elle avait eue avec Elouan, un an plus tôt, Irina se disait qu’elle avait lamentablement échoué à faire les choses vite et bien. Mais l’enquête ne s’était pas arrêté malgré les catastrophes et les imprévus. Le coupable, ils le trouveront. Tout comme ceux qui l’avaient attaqué, elle. La cicatrice à son oreille c'était un peu effacée, mais cela ne l’empêchait pas de se souvenir de cette flèche qui l’avait visé elle, spécifiquement. L’amertume des Rahjaks est légendaire. Eux, ils ne pardonnaient pas facilement et Irina était trempée dans le même acier que ses hommes. Le temps pouvait s’étirer jusqu’à l’éternité, qu’elle chercherait encore les réponses à ses questions. En attendant d’avoir une preuve concrète, de faire le tri parmi les confessions entendues, elle devait se montrer prudente. Les derniers mois avaient été assez compliqués comme ça. Cette foire, finalement, c’était aussi l’occasion de ne pas désespérer, de laisser le peuple « s’amuser » un peu, tout en jouant sur une relation pas des plus stables avec les Naoris. Car au fond, quand le Roi a accepté la proposition des Naoris, Irina s’est douté qu’il y avait forcément une raison derrière. Eux qui étaient sortis plutôt vainqueurs il y a plus d’un an, lors des pourparlers. Et aujourd’hui, voilà qu’ils veulent présenter leurs savoir-faire et nouveautés. Étaient-ils effrayés des découvertes que les Rahjaks pouvaient faire ?

Comme cela serait terriblement cliché, qu'ils soient responsables de l’attaque.

Soupirant, Irina replaça ses cheveux derrière elle, évitant ainsi de mourir sous la chaleur habituelle du désert. Elle était admirablement parée d’or, comme souvent, une robe en ocre le long de ses courbes. Légère, mais couvrant assez sa peau pour ne pas être vulgaire. Durant le trajet jusqu’à l’oasis, la princesse était assise sur un des transports royaux, tenus par quatre esclaves. Elle n’était pas dans l’obligation de se rendre à l’événement, mais avait tenu à afficher son joli visage en guise de preuve diplomatique, comme si tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Et puis, c'était l'occasion de sortir avec sa jeune cousine, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Une fois sur place, les Rahjaks qui les accompagnaient s’installèrent, chacun s’occupant de ses propres affaires, de son étale. Quelque part, cela ne pouvait pas faire de mal, cet échange. Le peuple y gagnerait sans doute quelques bénéfices.

Pour éviter que les princesses ne meurent sous la chaleur – et ça serait bien idiot – un petit coin fut aménager pour qu’elles puissent s’y installer à tout moment de la journée. Les quatre esclaves restaient à leurs dispositions et deux gardes surveillaient le moindre de ses gestes. D’autres attendaient les Naoris et vérifiaient que tout se passe dans la paix le plus calme. Les choses devraient se passer correctement, sous contrôle. En patientant, ne voulant pas déranger ceux qui n’avaient pas encore exposé leurs créations, Irina se mit à jouer avec une petite sacoche en velours qui contenait quelques pièces. C’était sans doute sa seule véritable mission de la journée : dépenser un peu, jouer les femmes en besoin de renouvellement. Après tout, pourquoi pas.

Mais il fallait être honnête, Irina était curieuse. Avec un peu de chance, elle allait bien croiser le chemin d’un conseiller Naoris – ou d’un de ses apprentis – et pouvoir titiller un peu les raisons de ce merveilleux événement. Et qui sait, peut-être y trouverait-elle des idées à ses propres désirs secrets.

Spoiler:
 


Dernière édition par Irina Draghsteel le Lun 21 Mai 2018 - 15:20, édité 2 fois

avatar
18/12/2017 Léonard // Phoebus Raphaël D. Ansvor 640 Michael Fassbender Zoologie // Orientation Naori 168


Sujet: Re: Intrigue n°21 : We Survive Together
Mer 2 Mai 2018 - 1:14


We Survive Together
Intrigue 21

«Stars, hide your fires; Let not light see my black and deep desires.»
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Si s'aventurer hors du village n’avait jamais été un problème pour toi, l’idée de mettre les pieds dans le désert devient soudain plus que dérangeante. Laissant derrière vous les apprentis et la forêt tu ne cesses d’imaginer le pire alors que vous foulez une Terre que tu ne connais que trop peu… Cette rencontre pourrait sembler naïve à quiconque s’entendrait mais aux dernières nouvelles vous n’êtes pas dans les meilleurs termes avec les Rahjaks et l’idée d’être dans un lieu qu’eux connaissent mieux que toi n’aide pas. Quelle sombre idée que de vivre dans un milieu si hostile que la vie semble disparaître à chaque pas, tu mettrais ta main à couper que quelques centimètres sous vos pas se cachent les squelettes d’animaux perdus ayant manqué d’eau… C’est on ne peut plus probable.

Durant le chemin tu es resté auprès de Güzis, Ami et collègue animiste la présence de ce dernier te permets de regagner confiance… Vous aviez après tout traverser un ouragan sans y perdre la vie, un simple troc ne devrait pas poser de problème. Sans compter la présence à tes côtés de Rowena dont la sagesse permettrait sans doute d’en sortir indemne. Tu avais perdu Harlan de vue, te doutant pourtant que lui non plus n’avait sans doute que peu d’envie de faire le tour des étales comme si vous étiez les plus grands alliés qui soit… La présence de la troisième conseillère était définitivement importante aujourd’hui.
Pourtant une fois à l’oasis tu du te rendre à l’évidence que tu ne t’attendais pas à cela. Le marché était bien plus grand que prévu, les étales s’emplissaient peu à peu de produits, autant les vôtres et ceux de vos réfugiés que ceux des Rahjaks. Alors c’est nu de toute arme que tu te glissa dans la foule, passant d’ombre à ombre pour éviter la chaleur du soleil sur les vêtements qui pesaient sur tes épaules, l’habitude de votre forêt rendait la visite plus lourde encore et si les échanges entre les tribus semblaient aller bon train tu espérais voir les ombres s’allonger rapidement…

Malgré tes réticences à prendre part aux échanges aujourd’hui tu en viens tout de même à échanger de la monnaie contre quelques affaires utiles, les animistes n’ont jamais assez de ces sacoches de cuir solides et ornées que l’on trouve sur les marchés et tu sauras les utiliser à bon escient. Gardant un oeil autour de toi tu remarque que si tes pas t’ont éloignés de Rowena et Güzis, ils t’ont pourtant rapprochés d’une présence peu commune. Des gardes ne passent pas inaperçus dans ce genre de lieu et un regard rapide à la personne te suffit pour reconnaître qu’il ne s’agit pas de n’importe quelle personne riche venue de la cité Rahjak. Un rictus léger apparait sur ton visage alors que tu glisse ta propre bourse de cuir dans tes affaire ; Cette journée n’est définitivement pas commune malgré l’ambiance qui anime les lieux.
Tu te glisses discrètement et silencieusement sur le côté de l’étale, te rapprochant par la même occasion de la jeune femme. Jamais de front, un regard glissé sur les produits se trouvant devant elle, un autre en direction de sa protection… Pourquoi n’y avez vous pas pensé en venant? Tu te trouve trop laxiste.
« Mademoiselle Draghsteel. Ravi de vous croiser par ici. »
Si tu n’es pas connu comme le plus avenant des conseillers, tu n’es pas ici pour rien et tout comme les autres tu sais que votre comportement face aux Rahjaks est important. Tes mots sont accompagnés d’un léger signe de tête ; Vous êtes venu en paix, pas chercher un conflit qui ne vous ferait que du tort. « J’espère que le travail de notre tribu vous plaira. » Si c’est un sourire qui s’est glissé sur tes lèvres il reste assez neutre, poli. Une façon d’engager la discussion peut-être avec cette femme dont tu connais le visage et le nom mais pas les desseins.

(c) DΛNDELION


Spoiler:
 

avatar
27/05/2015 I My Boy D'Arbanville & Hyacinthe & Dix & Elouan & Tam-Tam 4772 Anson Mount AVENGEDINCHAINS & Brimbelle & Pivette Eclaireur & Orientation & Combat Rahjak 34
† Hell Ain't Civilized †


Sujet: Re: Intrigue n°21 : We Survive Together
Mer 2 Mai 2018 - 16:16

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Kovariis & Naoris  & Rahjak  @Ozvan #What'sgoingon


Solitaire. Silencieux. Songeur. L'éclaireur revenait de la forêt luxuriante. Il remarqua bien les nombreuses traces sur les routes invisibles du désert, mais il s'imagina qu'une caravane de nomades commerçants se déplaçait dans le coin.

Quelques voix demeuraient dans sa tête, qui le perturbaient, depuis sa saoulerie avec Eirik. Ozvan tentait vainement de les faire fuir. Et pendant un temps, Gen, le cyclone, la mort de freya, les recherches pour la princesse les effacèrent. Mais dans l'immensité avide ou se mêlaient un infinité de grains de sable, ça revenait chatouiller ses méninges.

Isolé dans la forêt, ou prêt de l'océan, les rumeurs ne parvinrent pas jusqu'à lui. Ou il les ignora. Ainsi déboucha-t-il, légèrement surpris dans un Oasis surpeuplé de Naoris et de Rahjak. Curieux, désireux de comprendre ce qui tramait en ces lieux, il se laissa glisser le long du flan de son Appaloosa. Il inspecta ses besaces, car le troc faisait parti intégrante de sa personnalité depuis de bien nombreuses années, et il ne refusait jamais un bon échange. Laissant traîner ses oreilles, il capta quelques bouts de conversation, et les mettant bout à bout il finit par découvrir le fin mot de l'histoire.


Honnêtement, ça ne lui disait rien qui vaille, et le voyageur, eut fait un détour s’il eut été averti avant. Mais maintenant que ses pieds touchaient le sol, autant faire une petite visite.

Alors qu'il avançait pour se frayer un chemin à travers la foule, tout en gardant avec fermeté le jeune étalon à ses côtés, afin d'éviter qu'il se carapate, il heurta l'épaule d'une silhouette qui se dressa soudainement sur sa route ( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] )

« Toutes mes excuses » Marmonna-t-il en se dirigeant vers une étale ou s'offrait à son regard des arcs de bien belles qualités. Il n'aperçu pas la flamboyante chevelure ( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ) dissimulée derrière sa victime involontaire. Celle de sa "protégée" qu'il sauva des eaux lors du tremblement de terre.

« Du bois bleu » Admira-t-il adressant ce semblant de compliment au jeune homme à qui ils appartenaient ( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ) « Je reviendrais » Déclara-t-il rapidement en s'éloignant car il venait de distinguer le visage de l'hermine Blanche( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ), et il se trouvait porteur de nouvelles pour cette dernière.

Cependant il stoppa le pas car un homme venait de la rejoindre ( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ), et il semblait préférable  à l'home du désert, qu'une troisième paire d'oreilles n'ouïsse pas le message qu'il portait. Ses prunelles grises furent attirées par un humain qui paraissait accablé par la chaleur. ( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ) Sans mots superflus, le Rahjak récupéra la gourde attachée à la selle de son équidé, et la tendit à l'accablé, en silence. tandis qu'une femme -une amie ? - s'inquiétait de sa santé. ( [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] )

Spoiler:
 

avatar
18/04/2018 isis/Sara Isaïah 203 Emmy Rossum ava: even, sign: crackintime chaman / oratrice & gardienne du savoir naori (kovarii de naissance) 101


Sujet: Re: Intrigue n°21 : We Survive Together
Jeu 3 Mai 2018 - 13:40

We survive togetherNaoris, Kovariis, Rahjaks

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]27 avril 2118

Elles avaient réussi. Elles avaient bravé le coup de vent qui avait duré quelques heures seulement. Une éternité pour Artemia qui ne savait quoi penser de cet événement. Certes, il n’avait pas eu l’ampleur du cyclone de la fin de l’automne dernier, mais il n’empêchait qu’elle appréhendait beaucoup ce qu’allait bien pouvoir donner cette rencontre. Elle était, en tout cas, contente d’avoir Clio à ses côtés. « On a réussi, Clio ! On y est ! » lança-t-elle à la jeune femme alors qu’elles voyaient enfin les contours nets de l’oasis, et pouvaient entendre les bruits qui en provenaient. « Enfin… » Ce trajet lui avait semblé avoir duré une éternité et la chamane s’en voulait encore d’avoir fait demi-tour à cause d’un peigne. Etait-elle superficielle à ce point, ou y avait-il une raison qui la stressait particulièrement ? Quoiqu’il en soit, elle acheva de combler la distance qui les séparait encore de l’oasis.

Arrivée, ce fut comme si ses craintes s’étaient volatilisées tant elle fut transportée par la liesse qui pouvait découler d’une telle manifestation. C’était plus fort qu’elle, cela mettait son cœur en joie de voir les Rahjaks, les Naoris et es Kovariis ensemble, comme s’ils ne formaient qu’un seul clan. Un clan avec de grandes disparités, certes, avec de profonds désaccords et beaucoup de rancoeurs, mais un clan. Se pouvait-il qu’ils puissent avancer vers un avenir plus radieux ? Plus unis ? Que cette petite tempête de sable n’ait été que ça : une tempête. Ce pouvait, pourtant, être un avertissement de ce qui pouvait se passer. Avec cet avertissement en mémoire, elle descendit de cheval et se tourna vers Clio. « Tu reconnais des gens que tu connais ? » demanda-t-elle à l’autre brune à ses côtés.

Elle-même repéra des membres du conseil : Harlan, Caleb, Rowena ; ainsi que ce garçon si bizarre qu’elle avait rencontré en janvier et qui hantait le village des Naoris. Du moins, c’était l’impression qu’elle avait. Elle se passa une main dans les cheveux, un peu nerveuse, hésitant à aller voir Ćiro qui semblait pour le moment bien seul sur son stand. Si elle voulut demander à Clio ce que celle-ci comptait faire, Mia s’en abstint. La chamane était suffisamment autonome pour pouvoir faire ce que bon lui semblait après tout. Elle repéra d’autres stands qui pouvaient l’intéresser, dont un de fabricants de bijoux…. Juste à côté de celui du Kovarii si étrange. « Tu vois des stands qui t’intéressent ? »  demanda-t-elle à la jeune femme avant d’indiquer celui vers lequel elle allait, elle, se rendre.

Joignant le geste à la parole, elle s’approcha de l’étal aux bijoux tout en zieutant Ćiro. « Joli stand… T’as prévu une cible pour que les intéressés puissent essayer tes arcs ? » demanda-t-elle en toute logique. Comme lors de leur première rencontre, elle ne pouvait résister à l’envie de le taquiner. C’était plus fort qu’elle, sans qu’elle ne comprenne réellement pourquoi. Il la désarçonnait, d’une certaine façon.

Spoiler:
 

Admin
avatar
02/03/2017 Thinkky/Angel Eris Garfagnini 1120 Zoe Saldana Lux aeterna (ava), Astra (signa), Psychadelya & Angie & hennaed (icones) Conseillère chamane ~ Gardienne du savoir/Oratrice & diplomate Naori 89
Admin


Sujet: Re: Intrigue n°21 : We Survive Together
Jeu 3 Mai 2018 - 19:29

L’idée en soi n’était pas mauvaise, et organiser cette foire était clairement le meilleur moyen de glaner des informations. Cependant, Rowena aurait préféré que sa présence ne soit pas… Vivement conseillée. Parce qu’elle pouvait tomber sur quelqu’un qu’elle connaissait, une personne pouvant la reconnaître, à cause de sa stupide escapade au sein de la cité. Si certains ne savaient pas qui elle était à ce moment-là, aujourd’hui, ils n’auraient pas d’autres choix que de le remarquer. Après, sa non-présence poserait encore plus de questions. Mieux valait espérer que personne ne la remarquerait. Et si problème il y avait, elle se détournerait ou gèrerait, comme à son habitude. Avec l’aide d’Harlan et Caleb, tout devrait se faire correctement. Ils savaient se tenir quand même, et elle leur faisait entièrement confiance. De toute façon, elle était celle ayant fait les dernières conneries, alors, plus jamais elle n’aurait le droit de leur faire des reproches. Oui, c’était une belle promesse, jusqu’à ce que son côté maman poule reprenne le dessus.

Elle avait suivi le groupe sur le chemin, la chaleur devenant progressivement de plus en plus importante. Elle retrouvait donc le désert, qui ne lui avait pas manqué. Cependant, cette fois, Rowena n’était pas blessée. Elle n’était pas à moitié morte. Et elle ne fuyait pas.

Sous ses yeux se construisaient étals et toiles pour procurer un peu d’ombre aux voyageurs. Les kovarii paraissaient à l’aise et heureux de participer à cette foire, et tous se promenaient dans les ruelles créées autour de l’oasis. Güzis la fit sursauter, en murmurant quelques mots à son égard. Un sourire dans sa direction, et une réponse : « Ne t’en fais pas, je n’ai pas prévu de frôler à nouveau la mort. » Ce n’était pas bien de plaisanter à ce sujet. Cependant, c’était un moyen de relâcher la pression, et prouver que c’était derrière elle. « J’attends un rapport détaillé de tout ça alors ! » Et son regard chocolat le regarda s’échapper et partir à la découverte de toutes ces nouveautés. Ca lui fera du bien.

Elle attrapa une outre d’eau pour boire une gorgée, supportant la chaleur au vu d’une tenue adaptée. La conseillère avait été suffisamment avisée pour ne pas mettre trop de couches ou des tissus trop lourds.

Une entrée en fanfare pour l’une des princesses des Rahjaks (Irina). Une chaise transportée par quatre esclaves. Le regard de Rowena n’avait alors rien d’avenant ou agréable, et elle se retint d’aller la voir. Mauvaise idée, même si la chamane était douée avec les mots. Et Caleb lui donna l’occasion de faire demi-tour et prendre la fuite à vrai dire. Et, dans son champ de vision, une chevelure rousse apparut (Astrid). Visage qui ne lui était pas inconnu, puisque la femme avait été capturée lors de l’acte de rébellion dans la cité… La conseillère trouva un soudain intérêt dans le sable. Autant devenir invisible maintenant. Laisser ses yeux et oreilles traîner, pour avoir un train d’avance sur les autres…

Spoiler:
 

avatar
07/02/2018 lolita raya gabrilhov 1258 kaya scodelario avatar + riddler | signa + astra | gif + tumblr, amnesis,me. chasseuse, traqueuse, et à présent, bras droit de sa sœur aînée, chef de la tribu kovarii depuis peu. kovarii 108


Sujet: Re: Intrigue n°21 : We Survive Together
Jeu 3 Mai 2018 - 21:35








we survive together




La route qui devait mener les Naoris et les survivants des Kovariis jusqu'à leur point de rencontre avec les Rahjaks, s'était peut-être déroulé sans encombres pour la plupart d'entre eux, mais pas pour Clio et Artémia. A présent, la Kovarii se demandait bien quelle mouche les avait piqués, pour qu'elles quittent leur groupe afin de faire demi-tour, sous prétexte que la chamane avait oublié quelque chose au village. Par précautions, et parce qu'elle avait un certain don pour se retrouver dans de sacrées situations, Clio l'avait accompagné. Résultat, au moment de rejoindre le groupe un peu plus tard, les deux filles s'étaient retrouvées prises au milieu d'une petite tempête de sable, qui, heureusement, n'avait pas duré bien longtemps. Elles avaient certes, connu de meilleurs moments que celui-là, et elles se retrouveraient probablement traumatisées du désert pendant un certain temps, mais elles allaient bien, et c'était à peu près tout ce qui importait à cet instant-là. On a réussi, Clio ! On y est, enfin, s'était exclamée Artémia à leur arrivée. Il n'était pas difficile de déceler le soulagement dans sa voix, le même qui avait envahit la Kovarii. En plus d'être arrivées à bon port, les deux compères n'était pas aussi en retard qu'elles le pensaient. De ce que Clio avait compris de la bouche de sa sœur, cette rencontre s'avérait être plutôt importante, sans même aborder le sujet des enjeux politiques. Calypso n'aurait sûrement pas parlé de ça avec elle, mais sa cadette avait entendu assez de rumeurs et d'histoires sur ce peuple du désert, pour que cela est éveillé sa curiosité - ainsi que sa méfiance.

En arrivant à la foire, la Kovarii fût impressionnée de voir le nombre d'étals mis en place pour l'occasion. Elle ne savait plus où donner de la tête avant même de s'être faufilée à travers les stands, et elle n'avait pas besoin de jeter un coup d'oeil à sa voisine pour savoir que la même étincelle de curiosité brillait dans son regard. Clio se connaissait assez bien pour savoir qu'elle passerait probablement la journée entière à poser des tonnes de questions à tous les artisans qu'elle croiserait. Elle avait passé presque toute sa vie sur une île, isolée, à l'écart des autres peuples, et à présent qu'elle pouvait découvrir leurs cultures, elle n'allait pas s'en priver. Particulièrement pas pour celle des Rahjaks, qui l'intriguait beaucoup de par les histoires qui lui étaient revenues aux oreilles. Ce peuple du désert était notamment reconnu pour leur recours aux esclaves, et l'agressivité dont ils avaient tendance à faire preuve, mais la brune était persuadée qu'il y avait autre chose derrière cette façade. C'était probablement pour cela, qu'elle avait été si enthousiaste à l'idée de cette rencontre entre tribus.

Clio s'était mise à chercher sa sœur aînée dans la foule. Elle savait que celle-ci était partie un peu plus tôt que la majeure partie des siens, et elle voulait être sûre que Calypso, était, elle aussi, bien arrivée à destination. Tu reconnais quelqu'un que tu connais ? avait demandé la chamane, en se mettant elle-même à chercher quelqu'un du regard. La Kovarii s'apprêtait à répondre négativement, quand elle aperçut à quelques mètres de là, le stand de son ami Ciro. C'était probablement l'un des meilleurs artisans que Clio connaissait, et pour cause, il avait un vrai don. Les arcs qu'il fabriquait étaient tous plus beaux les uns que les autres. La brune possédait d'ailleurs l'une des plus belles pièces qu'il avait créé, et en était très fière. Quelques têtes, mais pas grand monde, et toi ? répondit-elle à Artémia. Elle comptait bien aller saluer son ami, mais voulait d'abord faire un petit tour à travers les stands. Elle n'eût d'ailleurs pas à avancer plus loin que quelques mètres pour repérer un nouveau visage familier, qu'elle n'avait plus vu depuis longtemps. Tu vois des stands qui t'intéresse ? lui avait demandé la Naori en montrant celui de Ciro du doigt au même moment. Clio n'avait alors aucune idée que ces deux-là se connaissaient, mais il fallait dire qu'elle n'avait pas été très concentrée sur les gens qui l'entourait ces derniers temps. Ça se peut bien, répondit-elle en souriant. On se retrouve plus tard ? Dès que son amie s'était éloignée, la brune s'était rapprochée d'un stand en face, à quelques mètres de là. Alors, qu'est ce que tu fais dans le coin ? demanda-t-elle à Eleos, à côté de qui elle s'arrêta. T'es venu exposer tes bijoux ? Elle avait dit ça en souriant, plutôt surprise de le revoir.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Spoiler:
 

avatar
05/03/2018 Authenticity 398 Michiel Huisman @luxaeterna Prince | Diplomate & Stratège Rahjak 101


Sujet: Re: Intrigue n°21 : We Survive Together
Jeu 3 Mai 2018 - 22:32

La première idée qui te vient à l'esprit, c'est : qu'est-ce que c'est que ce bordel ? Une foire à l'artisanat, OK. T'es d'accord, ça peut peut-être marcher. Après tout, t'es le premier à demander de découvrir des trucs nouveaux. Mais est-ce que c'est réellement une bonne idée ? Pourtant, t'as pas rechigné. T'y es allé, comme un grand garçon.  Bravo, petit. Tu vas leur faire l'honneur de ta présence, super cool. En espérant qu'Isaac aura pas la même idée que toi, en sachant que lui, ses intentions seront pas honorables. Toi, t'espères juste que ce sera qu'un jeu de tâtage de terrain, et que t'auras rien à perdre dans tout ça.

Ce qui te donne tout de suite envie de faire demi-tour, c'est quand [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] arrive, portée par ses quatre pigeons sur des chaises bien moins crédibles que le tapis d'Aladdin. Bon, faut l'avouer, t'as été obligé d'amener tout aussi des gardes. Parce que sinon c'est pas drôle, c'est dangereux, patati-patata. On est prince, ou on l'est pas. Tu t'es même pas encore trouvé de coin où te poser, tandis que Irina elle, a déjà son abri anti-tempête-de-sable-en-tissu. Dans l'idéal, t'as vraiment envie de faire genre que tu l'as pas vue... Mais ce serait peut-être jeter une bûche dans le feu. Surtout qu'elle a déjà l'air sollicitée, pas comme toi. T'es peut-être moins intéressant en fait, ou tu fais jute pas attention. Après tout, on aurait dû remarquer ton arrivée. Mais tant que t'entends pas d'applaudissements, c'est qu'on t'as pas vu. Certes, t'as rien fait pour en mériter, mais rien que le fait de voir que tu existes devrait suffire. Comme ce bon vieux Monsieur, qui était applaudi à chaque fois qu'il enlevait son chapeau. Sauf que t'as pas de chapeau.

Tu prends le temps de regarder un peu le marché artisanal. Y'a beaucoup de choses à voir, à acheter. T'as pris un peu d'argent, mais tu comptes pas faire les boutiques. Tu penses pas que tu trouveras vraiment un truc à acheter. T'étais en train de te déplacer en petit cortège, entouré par quelques gardes qui essaient sans trop peiner de passer inaperçus dans la foule, quand d'un coup, tu bouscules quelqu'un ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]). T'es à moitié sonné, tu vois à moitié flou, mais ce que tu vois, c'est que c'est une femme, et mignonne. « Ouh qu'elle est jolie... » T'en laisses surement plus d'un abasourdi, mais tu t'en rends même pas compte. Tu te frottes la tête quelques instants, un peu avant de te rendre compte de ta connerie en la reconnaissant. Putain Demyan, fais gaffe à ce que tu dis. Tu prends même pas le temps de t’éclaircir la voix, que tu bafouilles :  « Rowena, j'ignorais que vous seriez ici. » Tu te passes une main derrière la tête, et tu te grattes un peu le cerveau, pour faire remonter deux ou trois neurones. « C'est une belle journée, et une bonne occasion pour... coexister. » T'es de ceux qui pensent qu'on devrait faire l'effort de s'entendre avec tout le monde, et pourtant, t'évites de le clamer trop fort. Malheureusement, ton peuple est surement foutu, parce qu'ils cherchent trop la bagarre. Mais aujourd'hui, c'est crucialement à éviter.

Spoiler:
 


Dernière édition par Demyan Draghsteel le Dim 6 Mai 2018 - 12:07, édité 2 fois

Admin △ Underneath it's just a game
avatar
06/12/2015 Electric Soul Kayden Elwood & Einar Helgusson 7437 Jon Kortajarena Electric Soul & tearsflight Conseiller druide | Soigneur & orateur/diplomate Naori 625
Admin △ Underneath it's just a game


Sujet: Re: Intrigue n°21 : We Survive Together
Sam 5 Mai 2018 - 18:02

Réunir trois tribus au sein d'une oasis fait forcément cohabiter davantage de gens que ce pour quoi l'endroit est prévu. Aussi, il n'est guère étonnant qu'avec ton inattention, tu te retrouves sur le chemin de quelqu'un...qui te pousse indirectement vers quelqu'un d'autre. Tu ne pensais pas être si proche des autres que ça mais peut-être as-tu été trop distrait. Ce n'est pas impossible.

Tu as à peine le temps de murmurer un « ce n'est rien » en direction de l'étranger qui t'a bousculé, de seulement distinguer sa silhouette et sa chevelure grise, avant qu'il ne s'éloigne ailleurs. Tu secoues la tête, légèrement médusé, avant qu'une voix presque familière parvienne à tes oreilles.

La première chose que tu remarques en te tournant vers la seconde personne percutée – tu n'es d'ordinaire pas si maladroit – est roux. Tu ne mets que quelques instants à reconnaître la propriétaire de la couleur de cheveux, associée à cette voix. Le sarcasme dans son ton aide aussi, certainement. Astrid, la Rahjak.

« Apparemment non, je souffrirais d'une perte d'équilibre assez inattendue. Je vais rejeter la faute sur le sable traître. » réponds-tu, ton propre humour pince-sans-rire ne faisant probablement pas mouche mais tant pis, tu as pris l'habitude. Tu examines la mercenaire un instant. À quand remonte la dernière fois que vous vous êtes croisés ? La grippe qui a ravagé la cité, et elle qui a joué les émissaires ? C'est possible. Tu as l'impression que ce sont toujours des conditions plutôt précaires qui vous rassemble et tu espères qu'il ne s'agit pas d'un mauvais signe pour cette rencontre-ci. Tu n'as guère envie que cette foire se transforme en bain de sang. Même si ce serait au moins un signe avant-coureur plus que clair sur la suite des événements.

Le fouet à sa ceinture est toujours là, signe de son métier que tu détestes, et tu te demandes si ce n'est pas censé compter comme une arme. Pour la sécurité de chacun, vous avez dû vous en délester, mais les Rahjaks n'ont jamais beaucoup apprécié se plier aux règles imposées par d'autres.

« Venue pour acheter ou simplement pour visiter ? » t'enquiers-tu, en promenant légèrement ton regard sur les étals. Ou pour autre chose, mais tu retiens cette question. Tu sais que certains mercenaires peuvent être dépêchés par la royauté comme armée secondaire, en plus des gardes royaux et des gardes de la cité. Joue-t-elle ce rôle aujourd'hui ? Du coin de l'oeil, tu peux voir la princesse Irina entourée de ses esclaves – tu retiens ta grimace en voyant ce geste ostentatoire – et de ses gardes, et Caleb à son approche. Plus loin, tu crois reconnaître la silhouette du prince Demyan – que tu connais davantage de réputation que personnellement – en compagnie de Rowena, et entouré de nettement moins de gardes que sa cousine. Peut-être Astrid n'est-elle pas venue pour assurer la garde de la royauté. Peut-être même s'en fiche-t-elle et remplit-elle des desseins qui lui sont propres. Tu ignores comment cette foire est perçue du côté rahjak et peut-être avoir l'opinion d'Astrid pourrait t'éclairer sur ce que savent exactement les Draghsteel.

« Je ne m'attendais pas à ce que autant de Rahjaks se déplacent. Le commerce est toujours bon à la cité ? »

Spoiler:
 

Admin - Apocalypse Please
avatar
13/04/2016 Mystery Light Liam, Near, Elijah, Cassandre 2071 Taissa Farmiga Lux aeterna murphy ♥ & Signa : ishtar ÐVÆLING, Soan Esclave Rahjaks, ancienne Pikuni (botaniste, soin) Ancienne Pikuni 68
Admin - Apocalypse Please


Sujet: Re: Intrigue n°21 : We Survive Together
Dim 6 Mai 2018 - 2:44



Intrigue n°21 : We Survive Together





Ca lui fait du bien se déplacement près de l’Oasis, c’est un petit changement, peut-être que la prochaine fois, elle ira un peu plus loin mais elle préfère ne pas se faire d’illusion et apprécie de mettre les deux pieds en dehors de la cité même si ce n’est que pour quelques heures. Elle ne sait pas trop ce qui l’amène ici, la curiosité puis de partir avec Astrid, ça oui elle ne dira jamais non. Si c’est un test pour savoir si elle restera jusqu’au retour dans la cité, elle s’en fiche un peu. De ce qu’elle sait elle n’est pas stupide et même si elle pourrait partir avec quelques Naoris, elle ne se voit pas tenter d’échapper aux mercenaires comme ceux qui ont essayé de fuir. Les rebelles à la mine lui ont laissé un goût amer quant à l’issue de ce que signifierait la liberté pour elle. Elle n’a pas envie d’avoir toujours peur. Elle a déjà eu suffisamment peur dans sa vie, ou plutôt, depuis qu’elle est ici et pourtant elle ne se définit pas comme quelqu’un de craintif.

La vue de l’Oasis lui fait du bien, c’est comme une petite mer au milieu de tout ce sable qui la rend malade. Trop de sable tue le sable, pas vrai ? Malheureusement, il ne semble jamais avoir assez de Rahjaks mais voilà que la route n’est pas sans raison. Elle ne sait pas toute l’histoire et s’en moque : c’est l’histoire des Rahjaks et des Naoris, pas la sienne. La sienne a été chaotique ces derniers temps par manque d’eau même si elle s’est toujours sentie chanceuse d’être l’esclave d’Astrid. Elle n’a pas trop manqué d’eau comme beaucoup d’esclaves dans la cité. Cela va mieux pour le moment mais pour combien de temps ? Elle se demande aussi comment cela s’est passé de l’autre côté du sable, de ce désert qui semble sans fin mais ne se voit pas le demander, enfin elle ne sait même pas si elle en a le droit de s’interroger, de s’inquiéter pour les siens alors qu’elle n’est plus rien.

Elle observe Astrid se faire percuter, ne sait pas si elle doit rester ou si elle peut elle aussi découvrir un peu de ce qui se cache autour de cet oasis. Rester debout à côté d’Astrid ne l’intéresse pas aujourd’hui alors qu’elle peut découvrir toutes ces échoppes ainsi disposées. Elle évite les Draghsteel, n’a aucune raison de se diriger vers eux et c’est tant mieux même si le prince l’a interpellée un jour. Le lendemain des excusions des rebelles des mines de sel, ce jour là elle l’oublie tant qu’elle peut et tout ce qui s’en est suivit.

Elle a quasi l’impression d’être libre. C’est de l’échange avec les tribus des terres, des tribus qu’elle ne connait pas du tout. Elle a envie de demander ce qu’il se passe du côté de la forêt pour voir si ce que les Rahjaks ont subit s’est répercuté d’une autre façon dans les terres mais ne saurait à qui le demander. Les murmures de vents forts sont venus jusqu’à elle mais elle préfère pour le moment s’abstenir à demander. Si la discussion vient sur le sujet tant mieux, elle ne souhaite pas créer par sa simple envie de savoir, des problèmes. Des problèmes pour les autres, la question n’est pas vraiment là, ce qu’elle aimerait éviter c’est que son état s’empire et il ne faudrait pas grand chose pour que cela arrive. Elle passe près des étales de bijoux, d’arc qui ne l’intéresse pas (du moins pour ces derniers peut-être dans d'autres circonstances, ça lui aurait plus ces armes), elle observe le jeune homme en pleine discussion avec une brune avant de s’éloigner un peu pour être un peu plus proche de l’eau. C’est encore là qu’elle y trouve plus de réconfort et de fraîcheur.

Spoiler:
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Contenu sponsorisé



 

Intrigue n°21 : We Survive Together

Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Intrigue n°21 : We Survive Together
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: Il était une fois des jolies histoires-