Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Chrisaïah }} I wanna be a part of the team
maybe life should be about more than just surviving


avatar
19/02/2018 Isis/Sara Artemia 393 Phoebe Tonkin electric soul informaticienne et mécanicienne Odyssey baby 34


Sujet: Chrisaïah }} I wanna be a part of the team
Mer 25 Avr - 14:37

[à coder]

25 avril 2118

L’idée même d’aller parler à Chris te fait grincer des dents, Isaïah. Pourquoi a-t-il fallu que Tennessee suggère son nom ? Tu aurais largement préféré aller te confronter à Murphy pour revenir dans les rangs de la Rébellion. Bon… Certes, il aurait mieux valu Devos. Mais… Mais non. Ton amie t’a dit d’aller en parler au militaire avec lequel tes relations sont tellement animées. Tu pousses un profond soupir de désespoir, presque. Cela équivaut clairement pour toi à un châtiment qu’à une récompense. Cela m’apprendra à claquer la porte sur un coup de tête parce qu’ils sont entrain de se bouffer le nez… Il faut dire que tu n’as pas été discrète, ce jour-là. A peine intégré à l’équipe, à peine assistais-tu à ta première réunion avec eux, que tu chargeais vers la sortie comme un bison en colère parce qu’ils ne parvenaient pas à s’entendre et que tu avais l’impression que tout cela ne servait, soyons honnêtes, à rien. Tu donnes un coup de pied dans un caillou, par terre et tu regardes celui-ci aller terminer sa course contre le mur d’une maison qui n’est encore que ruines. Des ruines qui te semblent toutefois encore solide et tu ne peux t’empêcher de faire un détour sur ton chemin pour aller parler avec le brun… Qui ne sait pas que tu dois venir. Tu as donc tout ton temps, n’est-ce pas ?

Tu passes le pas de la porte, du moins, le trou dans lequel devait autrefois se trouver une porte et tu observes l’intérieur de la bâtisse. Il y a sans doute quelque chose à faire, de ça. Il faudra que tu vois avec vos leader que tu exècres tant si tu peux réclamer cette maison pour en faire la tienne, à terme. L’idée d’avoir enfin un jour un chez toi à toi fait accélérer les battements de ton coeur. Ce serait tellement agréable… Même si cela prend du temps, même si tu n’as personne avec qui partager les lieux – tu te vois très mal officialiser ce qu’il y a depuis quelques années maintenant entre John et toi – tu as envie d’avoir ton intimité. Envie de pouvoir faire ce qui te plait quand bon te semble. Le furieux désir de commencer à vider la construction de ce qui ne pourra plus y être utile s’empare de toi, mais tu la repousses, préférant te résigner à faire ce qui doit être fait. Et c’est comme un prisonnier avançant à reculons vers l’échafaud que tu te diriges vers la maison que restaure complètement Chris, prête à entendre un verdit qui ne te plaira pas forcément.

Une petite partie de toi, pourtant, semble sur le point de faire une ovation à ton égard parce que tu fais preuve de courage en venant te confronter à celui que tu évites depuis des mois, si ce n’est lorsque tu les as aidés, Tennessee, John et lui à déblayer les restes d’un animal après le cyclone. Ouais… On ne peut pas dire que tu en mènes très large alors que des réminiscences de ton passé commun avec Chris remontent à ta mémoire. Tu chasses ces pensées parasites de ton esprit pour te concentrer sur le présent et sur l’homme qui travaille sous tes yeux et ne s’est pas encore rendu compte de ta présence, ce qui est aussi bien comme ça. Ca te donne tout loisir d’admirer le corps puissant de Chris, totalement différent du corps plus mature de John.

De nouveau, voilà que tes pensées s’égarent et tu prends sur toi de les ramener au présent, de les éloigner de ces envies que tu peux avoir, parfois, de poser tes mains sur un corps plus jeune et plus musclé. Mais pas celui de Chris… songes-tu avec une petite grimace. Tu prends enfin la parole, désireuse de le prendre par surprise avant qu’il ne se rende compte de ta présence, et du tour que prennent tes pensées : « Tu prévois quoi, comme décoration ? Des meubles en sapin ? »

@Chris Wilson

avatar
01/11/2015 Glacy Ezra 1782 Brett Dalton murphy (avatar), Frimelda (signature) ancien militaire - maniement des armes - statège 463
- Whatever it takes -


Sujet: Re: Chrisaïah }} I wanna be a part of the team
Sam 28 Avr - 21:29


Pierre après pierre. Pas après pas. Une once de fierté. La fierté qui existait bel et bien face à l'idée de voir cette ruine retrouver sa splendeur. Ce qui était en train de se passer. Un phénomène lent et progressif qui avait débuté il y a des mois précédents désormais. Mais face aux intempéries de la nature, il avait fallut recommencer. Certaines pierres qui s'étaient de nouveau effondrées après le passage de la tempête. Un léger retour en arrière. Des fondations qu'il avait fallut de nouveau stabiliser. Et un projet qui avait dû passé au second plan alors qu'il fallait avant tout aider à reconstruire le campement. Le campement qui passait en premier. Ou plutôt le groupe à l'état pur alors que chacun ne pouvait qu'entraider son prochain. Une volonté de rester unies même face aux aléas de la nature. La boue qui avait tantôt gâchée une partie du travail accompli. La boue qui s'était répandue partout, qu'il avait fallut évacuer. Une labeur nécessaire bien que lente.

Un prix à payer. Au moins le nombre des victimes étaient faibles. Ici. Ce qui n'était pas le cas dans les autres tribus, dans les autres campements malheureusement. Des vies qui s'éteignaient. Une étoile qui s'ajoutait dans le ciel. Tourné de nouveau vers les autres alors que la vie reprenait son cours, ne s'arrêtant jamais. A chaque fois le carrousel continuait de tourner lentement mais sûrement. Le carrousel de la vie qui ne s'arrêtait pas pour laisser les hommes pleuraient leurs morts ou reprendre leur souffle. Un choix propre à chacun. Et si certes ce projet n'avait pu que repasser à l'arrière-plan, il ne restait pas moins que je n'avais pu que me remettre à l'ouvrage. Y dépensant encore plus d'énergie à chaque patrouille terminée. Dès lors que l'on n'avait plus besoin de moi, je ne pouvais que m'y remettre. Jour après jour. Et ne pouvant autant que tomber d'épuisement au coeur de la nuit à moins d'être réquisitionné pour patrouiller. Ce qui était peut être mieux alors qu'ainsi je ne voyais pas le temps passer. Préférant sans aucun doute être actif que de retour dans cette bulle morne et pathétique que j'avais pendant un instant créé. Un passé laissé en arrière. Un passé qui n'était pourtant pas oublié alors que je continuais de nouveau d'avancer.

M'arrêtant un instant pour regarder où j'en étais. Seconde de répit où je reprenais mon souffle. Une gorgée d'eau avalée alors que je reposais la gourde non loin de moi. S'hydrater autant important. Jetant un rapide regard autour en voyant les silhouettes de certains évoluaient un peu plus loin. Une bâtisse qui se trouvait un peu à l'écart. Une situation qui me convenait tout autant à vrai dire. Appréciant cet instant de solitude. Certes les humains n'étaient que des êtres qui pouvaient que vouloir se regrouper pour survivre, parce que c'était dans leur nature de vivre en coalition mais parfois se retrouver à l'écart faisait du bien. Réellement. Appréciant autant le silence que je retrouvais lors des patrouilles ou quand j'étais de garde. Un silence qui pouvait autant être redouté ou apprécié. Tout dépendait des instants. Et aucun n'était similaire à celui précédent à vrai dire.

Tee-shirt dont je me débarrassai finalement, déjà en sueur. Il y étant désormais depuis un moment et ayant encore bien des heures devant moi. Ce qui n'était qu'appréciable alors que j'étais de repos, je pouvais réellement me concentrer sur ce projet, et faire évoluer la bâtisse. Une labeur qui serait bientôt terminée. Me décalant de nouveau avant de repartir à l'attaque. Cet instant de répit qui avait pris fin à l'instant où je l'avais décidé. Ne m'arrêtant jamais plus de quelques minutes pour souffler avant de m'y remettre de nouveau. N'appréciant qu'autant pouvoir m'occuper l'esprit à faire autre chose. Et un lieu qui avait déjà été commencé à être aménagé simplement mais plutôt précisément alors que tout continuait de prendre forme. Certes, cela ne serait pas terminé demain mais en attendant je ne pouvais que continuer. Et des nouvelles compétences qui n'étaient que découvertes. Appréciant sans doute autant de pouvoir découvrir de nouvelles capacités, et m'exercer dans une autre voie.

Un bruit de pas auquel je ne faisais attention. Mais pourtant une voix qui me prenait au dépourvu. « Tu prévois quoi, comme décoration ? Des meubles en sapin ? » M'arrêtant avant de me blesser avant de me retourner en direction de la silhouette de la jolie brune qui s'était approchée. « Cela pourrait être une idée. » Et ne pouvant que descendre de mon perchoir agilement, avant de m'approcher d'elle prudemment non sans l'observer. Que conscient qu'elle n'était pas là pour une visite de courtoisie ou prendre le thé. Isaïah avec qui je passais mon temps à me chamailler. La colère s'étant souvent mêlé à la passion et aux taquineries, alors que la jeune femme ne m'avait jamais réellement pardonné ce que j'avais fait à Ailina. Mais l'eau avait certes coulé sous le pont depuis. Et Isaïah qui avait autant quitté le mouvement lors de notre dernière et première grande réunion. Ce qui n'était pas à vrai dire étonnant. Ne pouvant que me douter qu'elle n'était pas simplement là pour discuter décoration. Et une conversation qui n'avait pas sa place à l'extérieur. « Tu veux visiter ? » Autant une proposition qu'un sous-entendu implicite alors que je me retrouvais à passer devant elle. « C'est toujours en chantier mais cela commence petit à petit à prendre forme. Enfin, j'imagine que tu n'es pas réellement là pour discuter décoration ? » Sachant que je ne me trompais pas, du moins pas sur ce point. Et un regard qui se plongeait autant dans le sien alors que j'attendais la suite.
En ligne
 

Chrisaïah }} I wanna be a part of the team

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: welcome to hell :: Le campement de l’Odyssée :: Les habitations-