Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Black Velvet Sun (Demyan)
maybe life should be about more than just surviving


Admin
avatar
02/03/2017 Thinkky/Angel Eris Garfagnini 993 Zoe Saldana Lux aeterna (ava), Astra (signa), Psychadelya & Angie & hennaed (icones) Conseillère chamane ~ Gardienne du savoir/Oratrice & diplomate Naori 158
Admin


Sujet: Black Velvet Sun (Demyan)
Mar 24 Avr - 23:56



Black Velvet Sun
Ignorance could cost you your life



Il y avait eu une nuit sans rêve, la première depuis de nombreux jours. Jusqu’ici, la douleur avait été trop forte pour lui permettre un réel repos, ses muscles tirant et épuisant un corps toujours faible. Pourtant, Cassian avait endigué les pertes de sang, réduit les blessures à de simples cicatrices. Il lui avait aussi rapidement expliqué, dans les rares moments où ses lèvres s’ouvraient, que les sorciers royaux étaient déjà passés pour éviter les infections. Certes, ils n’arrivaient pas à la cheville de cet homme, mais ils étaient suffisamment doués pour endiguer les blessures. Pour servir la famille royale, il lui fallait bien cela. D’ailleurs, elle était plutôt contente de ne pas avoir croisé Isaak. Ou plutôt que celui-ci ne l’ait pas reconnue. Une conseillère chamane d’une tribu ennemie dans la cité, voilà qui la placerait dans une position délicate vis-à-vis de la royauté. Heureusement, Noah était parvenu à la sortir de là, sans que personne ne s’en doute. Du moins l’estimait-il. Rowena elle, était plus sceptique à ce sujet. Parce que les princes ou la princesse avait pu passer voir les blessés, et elle étant la seule à l’article de la mort, elle aurait pu, dû, attirer l’attention. Qu’en était-il finalement ? Les Saada n’allaient-ils pas avoir de problèmes par rapport à sa présence ?

Elle savait que Noah avait envoyé un message à Harlan, concernant ses blessures, et pour organiser son rapatriement dans sa tribu. Des mots certainement codés, vagues. Et la conseillère, elle avait peur de la réaction de celui qui fut son amant. Elle était partie sans un mot, juste un papier déposé sur la table du conseil. Lui et Caleb seront furax lorsqu’elle rentrera. Pour peu qu’elle parvienne à revenir dans son village… Un peu de pessimisme oui. Peut-être que les blessures avaient eu un impact plus intense que prévu sur sa psyché. Ou que les éléments qu’elle avait entre les mains ne lui permettaient pas d’avoir une vision optimiste. Ses doigts frottèrent son bras, remontèrent jusqu’à son épaule. Les cicatrices étaient toujours là, même si les bandages n’étaient désormais plus nécessaires. Un peu agacée, elle se demandait si elles auraient disparu d’ici qu’elle retourne chez elle. Si les deux conseillers la voyaient ainsi… Rien que d’imaginer le savon et l’engueulade qu’ils allaient lui passer la fit grimacer. Elle s’était permise, par le passer, de faire des remarques acérées concernant leurs choix, et voilà que maintenant, elle était celle prenant des risques inconsidérés…

Un soupir quitta ses lèvres, alors qu’elle tenta de se relever. Douleur intense dans la hanche, se répercutant dans la jambe entière. Grimace et yeux plissés sous la souffrance. Ces foutus gardes royaux savaient un peu trop bien visés. Au moins, elle était au courant de leurs habilités. Et cela la dérangeait. Car si une guerre venait à éclater, si certains comportements d’Harlan venaient à remonter à la surface… Les Naoris ne pourraient pas leur faire face. Trop pacifiques, ils avaient toujours résolu leurs conflits par la diplomatie - et la manipulation –. Mais finalement, en cas d’attaque, ils étaient plus vulnérables que des nourrissons… Et cette pensée ne lui plut guère. Alors, si elle s’en sortait en vie, elle le soulignerait aux siens. Pour qu’ils s’organisent. Tentent peut-être d’avoir de meilleures défenses. Tant de choses à penser…

Mais elle avait le temps et le loisir pour. Les deux frères Saada s’étaient éclipsés, l’un devant se réapprovisionner et l’autre vaquant à ses occupations de garde. Pour ne pas augmenter les soupçons posant sur lui certainement. Après tout, il avait soustrait une blessée à leur vigilance. Et cachait l’ennemi. Bon Dieu, il risquait plus que sa position là…

Les yeux se fermèrent, la respiration se fit plus lente. Une méditation pour se calmer, renouer avec la Terre et la Nature, dans cette masure si raffinée, si lointaine de l’Arbre de Vie sur lequel elle vivait. Le contact réconfortant des branches lui manquait, tout comme la vision directe sur les étoiles que cela lui offrait… Long soupir.

Et finalement, quelques coups portés à la lourde porte la sortirent du vide de son esprit. Plusieurs secondes à rester silencieuse, à tenter de comprendre. Ce n’était pas l’un des deux frères, aucun n’aurait toqué de la sorte pour entrer chez lui. Les lèvres se pincèrent, et un mauvais pressentiment l’envahit. Peut-être que sa vie s’achèverait ici.


avatar
05/03/2018 Authenticity 306 Michiel Huisman @luxaeterna Prince | Diplomate & Stratège Rahjak 0


Sujet: Re: Black Velvet Sun (Demyan)
Mar 22 Mai - 22:12

Tu l'avais vue. T'avais pas croisé son regard, parce que t'avais pas envie de lui montrer que tu l'avais vue. Tu voulais pas attirer l'attention sur elle, et mieux valait qu'on se tourne vers toi. Tu restais le plus beau, de toute façon. A vrai dire, si toi t'ameutais des foules et qu'on t'admirais, t'étais pas certain qu'une conseillère Naori avait spécialement envie d'être reluquée en plein milieu de la cité Rahjak.

La rébellion avait été un grand chose pour tous. Demyan, toi, t'es plus du genre à prier les dieux que tout se passe bien dans cette fichue cité, mais c'est jamais comme ça que ça se passe. Non. Ta culture est trop colérique et épicée pour que la vie soit laissée tranquille entre ces murs. Et les esclaves... Les esclaves, ce sont ceux qui en souffrent le plus. Bien que beaucoup pansent leurs blessures dans ces conditions faciles, à subir des ordres, à s'oublier sous les coups de fouet. C'est tellement plus simple de s'oublier dans la dépendance d'un autre, que c'est la sortie la plus douce, finalement. Être esclave, ou rouvrir contasmment des cicatrices d'une autre vie. Bien que beaucoup d'entres-eux n'ont probablement rien demandé et préféraient leurs pas d'avant, dans leur cité, dans leur vie, dans leur famille. Dans leur maison. C'est ce qui pousse aux rébellions. Les Rahjaks ne sont pas fous, les murmures traversaient peut-être déjà les murs quand celle-ci a éclaté, mais elle a pris d'assaut une ville entière, la réduisant au choc et à la poussière. Les gestes de ton frère ont été ceux qui ont aggravé le plus la situation. Il a au moins eu le mérite de laisser la vie sauve à quelques-uns.

Quand les kidnappés sont revenus des mines de sel, t'étais là. Ils sont passés devant les sorciers, t'as jeté ton regard sur elle plusieurs fois. Jusqu'à ce moment où on t'a envoyé au devant des foules, voir ceux qui avaient tiré la bonne fortune. Ceux qui n'avaient rien. Tu l'as perdue de vue, et tu n'y a plus songé. Mais là, elle hante tes pensées. T'espère tellement profondément que personne ne l'a remarquée, parce que c'est u geste inconscient que de s'être pointé ici. Si Isaak l'avait vue ? Bah elle aurait probablement plus de tête pour se dire qu’elle avait été stupide. Et en même temps... T'étais tellement intrigué, parce qu'elle était venue chez les Rahjaks probablement pour une raison. T'avais besoin de savoir, c'est encore plus fort que toi. Alors t'étais là, devant cette porte, te demandant probablement s'il fallait toquer ou entrer. Tes doigts se crispent devant et s'arrêtent à quelques centimètres, pour finalement abattre dans un bruit sourd contre le bois. Doucement, tu la pousse. Si elle dort, t'aurais pas voulu la réveiller. Si elle n'est pas seule, tu vas te sentir très con. Mais c'est ton truc, les maladresses, et les pirouettes de singe pour te rattraper.

Tu pousses la porte, et tes yeux glissent quelques secondes dans la pièce. Elle est allongée, là. La conseillère Chakraan est probablement l'une de celles qui a le plus souffert de la rébellion, et ses blessures ne sont pas douces. Tu te demandes si les Saada ont eu la meilleure idée du monde en l'emmenant ici... Elle était probablement bien dans les mains des sorciers des Rahjaks, bien que trop en vue et dans une position trop délicate. Tu t'approches doucement, et pose un genou à son chevet. Bah voilà Demyan, t'es déjà ready pour lui faire tes adieux. « Rowena. » Tu souffles son nom, tes yeux la dévisageant, cherchant les signes de douleur. Bon, d'accord, tu fricotes avec l'ennemi, en venant la voir ici. Mais sa douleur te fais du mal aussi, parce que t'es un semblant de super héros qui ressent la douleur de la veuve et de l'orphelin rien qu'en regardant leurs yeux. T'as envie de leur tendre les bras, c'est plus fort que toi. Mais tu sauveras pas tout le monde, Demyan. Fais toi à l'idée bordel. « Mais qu'est-ce qui vous a prit ? » T'attrapes sa main dans la tienne, pour sentir sa température. Elle est chaude, bien chaude. Peut-être a-t-elle attrapé une infection, de ses blessures. T'espère pas, t'aurais l'air si si une conseillère Naori attrapait du mal dans ta cité. Comme si y'avait que ça à gérer. « C'est terriblement inconscient. »

Admin
avatar
02/03/2017 Thinkky/Angel Eris Garfagnini 993 Zoe Saldana Lux aeterna (ava), Astra (signa), Psychadelya & Angie & hennaed (icones) Conseillère chamane ~ Gardienne du savoir/Oratrice & diplomate Naori 158
Admin


Sujet: Re: Black Velvet Sun (Demyan)
Lun 25 Juin - 0:50



Black Velvet Sun
Ignorance could cost you your life



Elle s’attendait à voir revenir Cassian ou Noah. Après tout, les deux frères étaient ses bienfaiteurs, et si elle n’était pas morte aujourd’hui, au-delà des soins des sorciers royaux, c’était surtout grâce au cadet Saada. Evidemment, son corps lui faisait toujours payer son expédition au cœur de la cité… On l’avait prévenue, que les soins ne seraient pas effectifs rapidement. Peut-être était-ce aussi un moyen de lui faire passer l’envie de remettre les pieds par ici ? Si Rowena avait confiance en Noah pour ne pas révéler sa présence, elle ne pouvait pas être certaine qu’il ne tente pas un coup de bluff. En tout cas, elle savait que d’ici le lendemain, ou surlendemain, elle serait extradée de la cité. Tout dans la discrétion, puisqu’Harlan l’attendrait à l’extérieur, et qu’un cheval lui serait fourni. N’empêche, il se déplaçait jusque-là… Elle ne savait pas trop quoi ressentir à ce sujet. Ils n’étaient plus proches depuis un bon moment, et la dernière rencontre s’était clôturée sur des mots violents de la part de la conseillère, et qu’elle regrettait désormais, avec le recul. Mais y’avait rien à dire, aucune excuse à donner, elle était juste soulagée qu’il ne la haïsse pas à nouveau. Ils avaient dû passer plus de temps à s’opposer qu’à s’accorder au cours de leur existence… Surtout par la faute de Rowena, qui n’avait jamais su gérer correctement les derniers éclats de sentiments.

Elle avait cherché à se reposer, dans ce lieu richement décoré. Elle avait cherché à s’enfoncer dans le matelas, jusqu’au coup contre la porte en bois. Instinctivement, le corps s’était tendu, les pensées s’étaient éclaircies et l’esprit s’était mis en garde. Mais tout cela eut simplement pour effet de réveiller les différentes douleurs, de raviver la fièvre qui la terrassait toujours. Parfois elle se demandait comment elle pouvait être toujours en vie. L’épiderme avait été transpercé à de nombreuses reprises, atteignant par endroit muscles ou organes. Elle avait beau faire croire qu’elle était forte, ce jour-là, la Mort avait bien failli l’embarquer dans ses bras… Mais la chamane avait survécu. Le cycle n’avait pas continué, et elle avait réintégré son corps. Pour combien de temps ? Elle avait bien peur que si elle tombait sur l’un des princes, voire le roi en personne, elle n’y survive pas. Sa bonne étoile ne la suivrait peut-être pas pour toujours. Elle avait eu de la chance une fois, peut-être pas deux…

Présence à ses côtés, alors que ses yeux restaient délibérément fermés. Elle donnait l’illusion, histoire de s’assurer qu’aucun danger n’était couru. Peut-être ouvrirait-elle les paupières ensuite, mais rien n’était sûr. Il fallait s’assurer qu’elle ne risquait pas sa vie… Même si on la tuerait dans tous les cas si tel était les ordres. Proche, trop proche… Et son prénom fut prononcé, une voix reconnaissable entre toutes. L’une de celles qu’elle ne voulait pas entendre ce jour, pour l’importance qu’elle revêtait. Après quelques secondes de débat dans son esprit, elle finit par ouvrir ses yeux, poser ses iris chocolatées sur le prince. « Demyan. » Les titres avaient fini par être abandonnés, même si le vouvoiement restait, pour le respect. « Vous êtes tout aussi inconscient d’être venu ici seul. » Un sourire s’était dessiné sur ses lèvres, et son regard se porta sur la pièce. Vide. Tout était vide. Il n’avait aucun garde avec lui, tout n’aurait pu être qu’un vaste piège. Cependant, il avait dû la voir, à moitié morte, avait dû se douter qu’il ne risquait rien. Elle était la plus à même de se faire égorger cette nuit. Et c’était particulièrement effrayant…

« A vrai dire… Je ne pensais me retrouver au cœur d’une action de la rébellion et d’une arrestation massive de la part de vos gardes royaux. » Tout n’avait été qu’un malheureux concours de circonstances. Elle était venue pour discuter, et finalement, elle avait vécu la raison de sa discussion de plein fouet. Heureusement, elle sera bientôt repartie. Elle n’assisterait pas à la fin des Saada, aux exécutions multiples de la rébellion. Tous tomberaient sous peu, et elle serait déjà loin. Serait-ce pour avoir hébergé une conseillère Naori ? Ou simplement pour avoir caché l’identité du chef des rebelles ? Tant de questions, qui resteraient sans réponse… « Que faites-vous ici ? Vous ne vous êtes pas déplacé juste pour moi quand même ? » Ce serait assez étonnant, bien que leur relation ne puisse pas être considérée comme franchement négative, qu’il vienne jusqu’ici parce qu’il s’inquiétait… Oui, c’était définitivement étonnant…


Contenu sponsorisé


Sujet: Re: Black Velvet Sun (Demyan)

 

Black Velvet Sun (Demyan)

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Petit travail au black
» Velvet Sky Vs Maryse Vs Michelle
» Black Hole RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: memories are precious :: Zone de Flashback-