Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜how bad things went - ft aedan
maybe life should be about more than just surviving


avatar
07/02/2018 LOLITA RAYA GABRILHOV 915 KAYA BAE SCODELARIO AVATAR ☾ BREAKFASTCLUB | SIGNA ☾ ASTRA | GIF ☾ AMNESIS/ME CHASSEUSE, TRAQUEUSE, ECLAIREUSE, SENS DE L'ORIENTATION HORS PAIR KOVARII 0


Sujet: how bad things went - ft aedan
Lun 16 Avr - 20:49








how bad things went




Ce fût un rayon de soleil, probablement l'un des seuls à pouvoir filtrer à travers le feuillage dense de la forêt à une heure pareille, qui sortit Clio de son sommeil. L'aurore pointait à peine le bout de son nez et l'air était encore frais et humide, si bien que le premier geste de la Kovarii fût de frissonner. A cet instant précis, sa jungle étouffante lui manquait presque, elle qui ne supportait que très peu le froid. Elle pensait souvent à son île natale, sur laquelle elle savait qu'elle aurait pas mal de problèmes une fois qu'elle reviendrait, notamment pour avoir désobéi à sa mère, la chef de la tribu, mais la plupart du temps, l'euphorie de découvrir le continent lui faisait oublier les soucis qui l'attendrait une fois de retour. Bien sûr, dans les moments relativement calmes, comme celui-ci, elle repensait à tout ce qu'elle avait laissé derrière elle, mais elle ne se laissait pas envahir par la peur, ou la nostalgie. Lentement, elle se redressa et se frotta les yeux pour émerger. La nature, elle aussi, s'éveillait à peine. A quelques pas de là, Aedan dormait toujours. Il n'était jamais bien loin d'elle, ce qu'elle trouvait rassurant. Habituellement, il se réveillait presque toujours avant elle, mais ces derniers jours, ils avaient beaucoup crapahuté, et s'étaient très peu reposé. Cela faisait déjà quelques semaines, probablement même quelques mois qu'elle l'avait embarqué dans sa folle expédition pour retrouver sa sœur, et étrangement, ils faisaient plutôt une bonne équipe. Étrangement, parce qu'ils étaient tous les deux très différents l'un de l'autre. Là où Clio était une vraie tête brûlée, Aedan était calme. Là où elle était curieuse, il était silencieux. Ils n'avaient vraiment rien à voir, et pourtant, ils formaient une bonne paire. La Kovarii était plus que reconnaissante pour tout ce qu'il faisait pour elle, pour l'avoir accompagné alors qu'elle n'avait pas de destination précise. Comme d'habitude, la brune n'avait pas réfléchi un instant à ce qu'elle allait faire une fois débarquée sur le continent, et s'était maudite en s'en rendant compte en pleine mer. Si elle n'avait pas trouvé Aedan, elle se serait retrouvé dans un sacré pétrin. 

Clio s'obligea à se relever sans faire de bruit. Elle serait volontiers restée tranquille, mais si elle ne bougeait pas, elle allait finir par crever de froid. A cette heure-ci, une petite partie de chasse serait idéale, et il était plus que temps pour les deux compères de se remplir l'estomac. La brune décida de laisser Aedan dormir. Après tout, il méritait bien de se reposer un peu, et en général, la Kovarii préférait chasser en solitaire. Silencieusement, la brune s'était relevée, et avait attrapé son arc et son carquois, qui n'étaient jamais bien loin d'elle. Cet arc, elle y tenait comme à la prunelle de ces yeux. C'était son ami Ciro qui le lui avait offert quelques mois avant son départ, et elle n'avait jamais vu un arc de cette qualité. En plus d'être précis et solide, les gravures étaient magnifiques. C'était sans aucun doute le plus beau que son ami avait créé, et Clio était très fière d'en être la propriétaire. Avant de partir, elle hésita un instant à prévenir Aedan avant de se raviser. Celui-ci dormait paisiblement, si bien qu'elle n'avait pas le courage de le sortir de son sommeil. Elle le voyait rarement avec une expression si détendue, à part quand il jouait du violon, et pour une fois qu'il dormait plus tard qu'elle, elle ne voyait pas l’intérêt de le réveiller. De toute façon, ça devrait pas durer longtemps, avait marmonné Clio pour elle-même en s'éloignant.

En effet, elle ne marcha qu'une quinzaine de minutes avant de tomber sur des traces fraîches, des traces de félins à en juger par les empreintes laissées dans la terre humide. Elle n'eût à parcourir que quelques mètres dans un silence des plus total, évitant de faire le moindre bruit en marchant sur une branche ou autre, pour apercevoir l'animal. Elle reconnut rapidement un puma, bien qu'elle n'en ai que très rarement vu, encore moins en vie. Sur son île natale, on ne trouvait pas ce genre d'animal. Clio, elle était habituée au pelage sombre des panthères que l'on trouvait dans la jungle, alors cet bête qu'elle ne croisait jamais exerçait une certaine fascination sur elle. La curiosité de la brune se réveilla. Elle se demandait si l'animal était un adulte, ou s'il était encore jeune ? Était-il imposant pour son espèce ? Elle se posait plein de questions auxquelles elle n'aurait pas de réponses, principalement parce que la bête ne resterait pas en vie bien longtemps. La Kovarii n'avait pas l'espoir de pouvoir ramener la bête jusqu'à l'endroit où elle s'était installée avec Aedan, celle-ci pesant sûrement trois fois son poids, mais à l'aide du couteau de chasse qui était attaché à sa cheville gauche, elle pourrait probablement ramener les parties les plus nourrissantes. La brune suivit discrètement l'animal sur une bonne vingtaine de mètres, celui-ci semblant être en chasse, tout comme elle. Elle était fascinée par les muscles qui roulaient sous le pelage clairsemé, si bien qu'elle ne se rendit compte qu'au dernier moment qu'elle posait son pied droit dans un piège en métal. En sentant les dents de métal se refermer sur sa cheville, la Kovarii poussa un gémissement de surprise, puis de douleur. Le piège lui broyait la cheville, si bien que la douleur vive lui fit voir flou quelques instants. Son premier réflexe fut de poser son genoux gauche à terre, en pliant son autre jambe avec une grimace de douleur. Elle observa quelques instants le piège, qu'elle n'avait jamais vu auparavant. Il appartenait sans doute à l'un des camps des gens qui débarquaient tout droit de l'espace. Merde, elle souffla en retenant une nouvelle grimace. Clio tenta alors de glisser ses doigts entre les dents de métal et de tirer de toute ses forces, mais le piège ne bougea pas d'un centimètre, et la brune, qui s'y connaissait pourtant bien en piège, n'en avait jamais vu de la sorte, et ne savait pas comment le désactiver. Quand elle enleva ses doigts de là, les pointes se refermèrent de nouveau sur sa chair, et elle poussa de nouveau un gémissement. Un feulement lui fit relever la tête, et elle se figea en apercevant à trois, peut-être quatre mètres de là, le puma qu'elle chassait quelques instants plutôt. Il ne s'avançait pas encore vers elle, mais ne la quittait pas des yeux. Ce fût en réalité quand elle aperçut la silhouette d'un nouveau puma, bien plus grand et imposant s'avancer derrière le premier, qu'elle comprit qu'elle était vraiment dans la merde. Fait chier, jura-t-elle en faisant très lentement glisser son arc le long de son bras, ne voulant pas faire de geste brusque. En revanche, quand elle aperçut le plus gros des deux animaux s'avancer un peu plus, elle s'empressa en un seul et même geste d'attraper une flèche dans son carquois et de bander son arc. Au moment-même où elle allait tiré, elle tenta de se redresser pour avoir un meilleur angle, mais la douleur l'en empêcha, si bien qu'elle manqua largement sa cible. Le projectile avait tout de même déstabilisé l'animal, mais Clio restait en position de faiblesse. Ses gestes étaient moins précis, car elle était déconcentrée par sa cheville broyée et le sang qui commençait à couler légèrement de ses plaies. Le puma se mit de nouveau à avancer, et la Kovarii s'arma de nouveau, mais rata encore une fois sa cible, frôlant le flan de l'animal. Rien à dire, elle était vraiment dans la merde.
— code by lizzou —


avatar
05/08/2016 FLY Aliénor + Sam + Andrew + Karah 1483 Max Riemelt Avatar + AMNESIS • Signa + ASTRA + LONEWOLF • Gif profil + ORESTE + CLIO Pêcheur + Musicien + Navigateur Solitaire + Calusa d'origine 0
✣ The sea and the moon we meet ✣


Sujet: Re: how bad things went - ft aedan
Dim 29 Avr - 14:06



How bad things went


Aedan & Clio
Le temps passait si vite qu'Aedan n'avait pas encore pris conscience du temps qu'ils avaient mis pour en arriver là où ils étaient maintenant. Cela faisait quelques semaines qu'ils étaient partis à la recherche de Calypso sans vraiment savoir vers où chercher. Tous les deux marchaient un peu là où le vent les menait mais cette technique n'avait pas l'air de porter ses fruits. Ils avaient fait le tour de la côte calusa, avait traversé la forêt et n'étaient maintenant plus très loin du désert. Heureusement pour eux, le temps avait été plutôt clément et Aedan espérait que cela continuerait ainsi. Après tout, le printemps apportait avec lui une douceur de vivre que le marin appréciait tout particulièrement. La nature reprenait ses droits sur le froid et les jeunes poussent refaisaient surface après avoir vécu quelques mois sous terre. Les températures devenaient de plus en plus douce et agréable ce qui rendait le sourire au grincheux de service. De plus, la présence de Clio ne faisait qu'accentuer cette euphorie nouvelle et cette joie de vivre qu'Aedan montrait si peu. Elle était un peu comme le soleil et de sa présence elle réchauffait les cœurs. Il s'en était rendu compte alors qu'ils s'enfonçaient de plus en plus au cœur de la plaine et s'était découvert une véritable alliée durant ce début de voyage. Malgré leur différence, ils formaient à eut deux un duo solide et complémentaire. Même si elle avait souvent tendance à lui taper sur le système avec son inconscient et ses blablas constants, le marin n'avait jamais pensé à l'abandonner. Enfin jusqu'à ce jour.

C'était un matin, un matin assez banal à vrai dire. Les deux jeunes gens s'étaient posés à l'abri d'un arbre, protégé par les ombres de ceux-ci et le silence ambiant. Sans ne faire aucun bruit la jeune femme s'était échappée de son sommeil et était partie chasser. Aedan quant à lui dormait à moitié. Il entendit la délicatesse des pas de Clio s'éloigner au loin. Sûrement par habitude, il garda l'oreille en éveille, près à réagir au moindre bruit suspect. Ils n'avaient pas encore eut la chance de tomber sur des ennemis ou des animaux sauvages. Le blond connaissait bien ces terres et il savait au fond de lui que ce moment arriverait. Cela faisait maintenant quelques minutes que la jeune femme était partie. Doucement, le marin se réveilla en s'étirant les bras. Assis en tailleur, il fouilla dans son sac afin de trouver des restes de fruits secs qu'il avait emmené lors de leur départ. Il n'en restait que très peu et se décida, au final, de les garder pour Clio. C'est donc le ventre dans les talons que l'homme se mit debout. Ne sachant pas quand elle allait revenir, commençant un peu à s'inquiéter, Aedan plaça leurs affaires en hauteur avant de partir dans la direction que la kovarii avait emprunté avant lui. Il avançait d'un pas assuré et rapide tout en faisant attention où il posait les pieds. Si elle était encore en pleine chasse, il n'avait pas envie de faire fuir sa proie. Puis surtout, il ne souhaitait pas se faire réprimander encore pendant des heures pour une simple bestiole qui s'était carapatée. S'ils avaient vraiment faim, Aedan irait pêcher à la rivière sans soucis.

Il continua sa marche quand soudain un feulement se fit entendre non loin de lui. Son coeur se mit à accélérer tandis que dans sa tête tous les scénarios possibles et inimaginables faisaient le tour. Il s'empressa de prendre entre ses doigts la lame de son grand-père et s'avança prudemment vers la source du bruit. C'est là qu'il la vit. Clio était au sol, un pied pris entre des crocs de métal dont il ne connaissait pas l'existence.


*Encore une invention inutile*


Il la vit grimacer quand les dents s'enfoncèrent dans sa chaire, il la vit paniquer quand ses flèches ratèrent leur cible. Les deux colosses étaient seulement à quelques mètres d'elle et pourtant elle continuait de se battre.


*Mais quelle idiote. Putain mais c'est pas possible*


Sans vraiment faire attention aux deux pumas qui tournaient en rond, prêt à attaquer à tout moment, Aedan se dirigea furtivement vers la cible des deux terreurs.

- Besoin d’aide?

De ses mains calleuses il tenta, tout comme elle l’avait fait avant lui, d’entrouvrir les dents de fer qui enfermait son pied. Le temps leur était compté et les bêtes n’allaient pas entendre longtemps avant de se jeter sur eux. Il planta son regard dans celui de la jeune alors que des gouttes de sueurs commençaient à germer sur le dessus de son front.

- A trois on y va. Un...deux...TROIS!

De toutes ses forces il écarta les deux extrémités du piège qu'il parvint à entrouvrir assez pour qu'elle puisse retirer son pied. Il avait les mains en sang, avait été obligé de les mettre à l'endroit des piques en métal. Il fit comme si de rien n'était, comme si la douleur n'était pas présente. Le grognement des bêtes se faisait de plus en plus insistant et s'ils ne partaient pas rapidement ils allaient se faire bouffer. La cheville ensanglantée de la jeune femme ne présageait rien de bon mais au moins elle était sortie de son enclave. C'est alors qu'une des bêtes, surement alléchée par l'odeur du sang se jeta corps et âme sur le duo. D'un geste de protection, Aedan poussa Clio sur le côté tandis qu'il positionna sa lame en direction du cœur de l'immonde bestiole. Le poids de celle-ci vint étouffer sa victime qui se défendait comme elle pouvait. C'était la fin. Les crocs du puma claquait dans le vide alors que la lame d'Aedan s'enfonçait dans la chair de celui-ci. Qui des deux allaient survivre? Lequel tiendrait jusqu'au bout? Le marin senti le sang de l'animal couler sur ses vêtements et imprégner son corps. Il pensa alors à Clio puis soudain les respirations du puma devinrent de moins en moins perceptible jusqu'à disparaître complètement. Il était mort. Dans geste, il poussa le cadavre de la bête sur le côté qui laissa alors apparaître la Kovarii, une flèche recouverte de sang à la main.
— code by lizzou —


avatar
07/02/2018 LOLITA RAYA GABRILHOV 915 KAYA BAE SCODELARIO AVATAR ☾ BREAKFASTCLUB | SIGNA ☾ ASTRA | GIF ☾ AMNESIS/ME CHASSEUSE, TRAQUEUSE, ECLAIREUSE, SENS DE L'ORIENTATION HORS PAIR KOVARII 0


Sujet: Re: how bad things went - ft aedan
Jeu 3 Mai - 23:13








how bad things went




Clio adorait chasser. Elle se souvenait à peine de sa vie, avant qu'elle ne se découvre une passion pour ça. La chasse était une pratique très répandue dans sa tribu, car savoir se débrouiller dans la jungle sans aide était une leçon qu'on enseignait aux enfants très tôt, pourtant, cette passion ne s'était révélée à elle que durant son adolescence, lors d'une grande période de doute. De plus, dans cette activité, son sens de l'orientation presque infaillible était un avantage indéniable. Mais ce que Clio aimait le plus dans la chasse, c'était la sensation de pouvoir et de contrôle qu'elle ressentait lorsqu'elle était sur les traces d'une proie jusqu'à ce qu'elle relâche la flèche qui viendrait sans aucun doute se planter dans sa cible. Au plus grand regret de la Kovarii, son sens de l'orientation n'était pas le seul don dont elle avait hérité. En effet, elle était, et depuis toujours, très douée pour se retrouver dans des situations improbables. Même dans son enfance, elle attirait les problèmes comme un vrai aimant, et cela n'avait fait qu'empiré avec les années. Peut-être que les Dieux aimaient beaucoup se moquer d'elle, ou que le destin aimait lui faire savoir que même ses talents n'étaient pas infaillibles. Il lui été, certes, déjà arrivé quelques bricoles depuis qu'elle était sur le continent, mais jamais de cette ampleur là, et elle se demandait bien comment elle allait réussir à se sortir de ce pétrin.

Le piège lui broyait la cheville, si bien que la Kovarii n'osait même plus baisser les yeux pour en voir l'état. Sentir le sang couler le long de son pied, qui avait aussi imprégné ses doigts lorsqu'elle avait tenté d'enlever le piège, lui suffisait amplement. Même si elle en avait eu le courage, Clio ne se serait pas concentré sur sa blessure bien longtemps. Les deux félins qui se tenaient à quelques mètres d'elle suffisaient à occuper ses pensées, notamment depuis qu'elle avait raté sa cible à deux reprises. La douleur était si forte qu'elle lui brouillait la vue, et la panique n'aidait pas. Elle se retenait de faire des mouvements trop brusques pour ne pas attirer encore plus d'attentions, mais ses gestes n'étaient pas assez précis pour que ses flèches atteignent leurs cibles. L'un de ces pumas aurait le temps de lui sauter dessus avant même qu'elle n'ait le temps d'encocher une nouvelle flèche, et elle le savait. La Kovarii s'apprêtait à retenter d'ouvrir la mâchoire de métal avec ses doigts, quand une voix derrière elle la fit sursauter. Besoin d'aide ? Avant même qu'elle ait le temps de comprendre, Aedan s'était agenouillé à côté d'elle. Le premier réflexe de la brune fût de guetter une réaction chez les pumas, qui feulèrent de nouveau. Aucun doute, ils n'allaient pas continuer à regarder leur prochain repas bien longtemps. T'en a mis du temps, avait répondu Clio ironiquement en tentant de sourire, ce qui devait plus ressembler à une grimace de douleur qu'autre chose. En réalité, elle ne s'était pas attendue à le voir là. La majeure partie du temps, il ne l'accompagnait pas chasser. La brune était bien trop impatiente et concentrée lorsqu'elle guettait une proie, si bien qu'elle s'était retrouvée plusieurs fois à râler parce qu'il avait fait fuir un animal. Pourtant, cette fois, elle était plus qu'heureuse qu'il soit à ses côtés. Avant même qu'elle ait le temps de rajouter un mot, il avait posé ses mains des deux côtés du piège, et avait planté ses yeux bleus dans ceux de la jeune femme. A trois on y va, avait-il déclaré. Un, deux, trois ! Avec un peu de difficultés, mais largement moins que Clio, il avait écarté la mâchoire d'acier, juste assez pour qu'elle retire son pied. Après avoir poussé un gémissement de douleur en sentant la pression sur sa cheville s'amoindrir, elle s'était empressée de reculer à l'aide de ses mains, pour se libérer de cet étau de malheur. La douleur ne s'apaisa pourtant pas lorsqu'elle fût plus libre de ses mouvements, bien au contraire, si bien qu'elle ne remarqua pas les mains blessées de son sauveur. Elle ne remarqua pas non plus que l'un des animaux s'était dangereusement approché d'eux. La brune ne l'aperçut réellement que quand il sauta sur eux, mais encore une fois, elle fût trop lente à réagir. Aedan la poussa sans difficulté, et à peine eût elle cligné des yeux que la bête se jetait sur lui. Elle n'aperçut même pas le blond dégainer sa lame, si bien que la panique l'envahit quand Clio comprit qu'il était en position de faiblesse.

Elle ne s'autorisa pas à penser au pire des scénarios. Pire que ça, elle se l'interdisait même. Il n'était pas question qu'elle puisse imaginer le perdre maintenant. Pas parce qu'elle se serait retrouvée seule sur un continent qu'elle ne connaissait absolument pas, sans guide, et avec une cheville en miette, mais parce que cela lui briserait le cœur. Sans même réfléchir une seconde, elle attrapa la lame qu'elle cachait près de sa cheville intacte et s'appuya sur sa jambe forte pour se relever, tentant d'ignorer la douleur qui remontait le long de l'autre jambe. Elle s'avança aussi discrètement que possible vers l'animal qui se trouvait au dessus d'Aedan, sans oublier de garder un œil sur le second puma. Clio brandit son couteau, et le planta quelques instants plus tard droit dans la jugulaire du félin qui s'agitait au dessus de son autre proie. L'animal semblait déjà affaiblit, si bien qu'il ne lutta pas bien longtemps. La brune eût juste le temps de récupérer sa lame, que le blond s'empressa de pousser le cadavre de l'animal pour se redresser. En voyant la quantité de sang recouvrant le corps du jeune homme, la Kovarii pâlit. Merde, tu vas bien ? elle avait demandé précipitamment en s'approchant de lui. Sa cheville la rappela à l'ordre, et lui arracha un nouveau gémissement. Elle s'apprêtait à s'effondrer pour reposer ses fesses par terre, espérant soulager sa jambe, quand un nouveau feulement se fit entendre. Par réflexe, elle attrapa une flèche et arma son arc, mais ces gestes brusques la firent de nouveau grimacer. Pas sûr qu'elle ne loupe pas sa cible, encore une fois.

— code by lizzou —


avatar
05/08/2016 FLY Aliénor + Sam + Andrew + Karah 1483 Max Riemelt Avatar + AMNESIS • Signa + ASTRA + LONEWOLF • Gif profil + ORESTE + CLIO Pêcheur + Musicien + Navigateur Solitaire + Calusa d'origine 0
✣ The sea and the moon we meet ✣


Sujet: Re: how bad things went - ft aedan
Ven 18 Mai - 15:46



How bad things went


Aedan & Clio
Le marin était arrivé par derrière, n'avait plus vraiment fait attention aux pumas avant que l'un deux ne se jette sur lui. La seule chose qu'il pensa à ce moment-là c'est qu'il avait réussi à sortir la jeune femme des crocs de fer et qu'elle était plus ou moins en sûreté sur le côté. Aedan ne s'était jamais retrouvé au cours de sa vie dans une telle position. Lui qui était plutôt du genre prudent quand il se baladait en forêt ne l'était plus au côté cette demoiselle en détresse. Pendant un cours instant, quelques secondes seulement, il se dit que s'il ne l'avait pas suivi, elle aurait vite fait de finir en charpie au milieu de nulle part. Elle n'était pas prudente, ne l'avait pas été depuis qu'il la connaissait. C'est d'ailleurs l'une des choses qui l'énervait chez elle mais d'un autre côté, sans son inattention, les choses auraient eu un tout autre sens. Il ne sait pas si se serait positif ou non mais en un sens il aime cette partie d'elle, cette insouciance que lui a perdu avec le temps. Mais l'inconscience de certaines actions entraînent bien souvent des situations que l'on regrette et les conséquences de cette dernière mettent en danger la vie du marin. La bête continuait d’essayer d’entrer ses crocs dans la chair de l’homme qui tentait d’échapper à chaque claquement de mâchoire. Le bruit retentissait dans le vide, tout près de ses oreilles tandis que la lame d’Aedan s’enfonçait de plus en plus dans la peau de l’animal sans que celui-ci ne s’épuise. Il sentait le fin arriver. Clio devait sûrement être partie ou alors bien trop mal en point pour venir à son secours. Ces bras commençaient à lâcher petit à petit quand il se rendit compte que le puma devenait à son tour beaucoup moins énergique. Aedan se demanda ce qu’il pouvait se passer et comprit bien vite que quelque chose se passait sans qu’il puisse voir quoi. Il sentit d’abord le sang couler le long de son bras et imprégner son t-shirt déjà rougit par la première blessure qu’il avait infligé à la bête. Alors que l’animal fatiguait, le blond n’eut qu’à le pousser sur le côté pour qu'il retombe de tout son poids sur le sol, morte.

Levant les yeux aux ciel, il ne vit que la silhouette d’une femme et les rayons du soleil qui cachaient les traits de son visage. Il reconnut presque immédiatement la Kovarii qui avait l’air bien plus mal en point que lui. En voilà un beau duo d'estropié qui n’allait pas tarder à se faire déchiqueter par le puma restant. Aedan ne prit pas le temps de lui répondre, hocha seulement la tête. A vrai dire il avait mal au thorax. C’est là que l’animal y avait planté ses griffes et y avait sûrement laissé de belles traces. Il ne voulait pas l’inquiéter, ne souhaitait pas rester plus longtemps ici en entendant les feulements de la seconde bête qui n’allait pas rester sagement assise à les attendre. Clio arma son arc tandis qu’Aedan roula des yeux en voyant la scène. Elle le faisait vraiment exprès? Ni une, ni deux, le calusa souleva la jeune femme et commença à partir à l’opposé de leur assaillant. Sans jeter un coup d’oeil en arrière, l’homme s’enfonça dans la forêt, essayant tant bien que mal de tenir la cadence, le corps de la Kovarii entre ses bras. Elle ne pesait pas lourd mais le temps passait et ses bras lui faisaient un mal de chien. Qu’allaient-ils leur arriver si le puma finissait par les rattraper? La chose serait facile vu l’allure à laquelle ils s’avançaient. Le visage neutre, la sueur qui roulait sur son front, Aedan essayait comme il le pouvait de garder son calme. Cependant, intérieurement, il était en panique total et ne savait pas ce qu’il pouvait faire pour les sortir de là. C’est alors qu’il remarqua non loin un piège. Il s’agissait d’une corde dont le mécanisme devait s'enclencher au moment ou l’animal toucherait le centre de la cible. C’était leur porte de sortie. Pour le moment le puma ne donnait pas signe de vie ce qu’il trouva étrange. En toute logique l’animal aurait dû les suivre, ne laissant pas sa proie fuir ainsi. Il se disait qu'ils avaient de la chance pour une fois et qu'il fallait la saisir. Se plaçant derrière les arbres qui peuplaient la forêt, essayant de se cacher de la possible arrivée de l’assassin, Aedan reposa la Kovarii à terre, faisant attention à sa cheville déjà bien endommagée. Il jeta un coup d’oeil derrière le chêne pour voir si la bête montrait signe de vie. Rien. Tentant de réguler son souffle qui avait accéléré durant sa course effrénée, il reprit la parole presque en chuchotant.

- T’as dû remarquer le piège toi aussi. Tu penses que c'est assez solide?

Il ne savait pas si la corde serait assez solide pour contenir autant de poids d’un coup. Si l’attrape bébête ne marchait pas ils seraient cuit et leur voyage s’arrêterait ici même, au beau milieu de nulle part. Aedan n’avait pas forcément peur de la mort, juste peur de la perdre elle. Il fallait qu’elle retrouve sa sœur, qu’elle rentre dans son village en un seul morceau, comme il lui avait promis. Cela ne faisait que quelques semaines qu’ils se connaissaient mais pourtant l’attachement était présent. Dès le premier jour à vrai dire il avait ressenti cette sensation étrange qui le reliait inexorablement à elle. Le destin, sûrement. C’était comme si tout était fait pour qu’ils se retrouvent, qu’ils soient ensemble à cet instant et dans les moments à venir.

- Je peux servir d'appât si jam...

S’arrêtant net, il entendit au loin les grognements de la bête qui se rapprochait de leur position. De moitié, il la vit s’approcher doucement, cherchant ses proies perdues de vu. Aedan se plaqua rapidement contre le tronc de l’arbre. De là, la bête ne les verrait pas mais Aedan s’avait que l’odeur de leur sang allait rapidement l'interpeller. Il ne tarderait pas à les localiser et bientôt s’en serait fini d’eux.
— code by lizzou —


Contenu sponsorisé


Sujet: Re: how bad things went - ft aedan

 

how bad things went - ft aedan

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Aedan
» ♦ au bord du chemin [Aedan]
» eurydice&basile ❝ all these little things ❞
» Flavia Albina ¤ Real things in the darkness seem no realer than dreams...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: memories are precious :: Zone de Flashback-