Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Leap of Faith
maybe life should be about more than just surviving


avatar
16/04/2015 Isaïah/Burning Soul Ozvan & Hyacinthe & Ten & Celeste ( ex Elouan ) & Tam-Tam 12596 Aneurin Barnard Alex Tempêtueuse :) & AVENGEDINCHAINS & Lux Aeterna & Rowen & Harlan Cuisinier - Aide soignant/Leader Camp de vie Cent / Ex-kidnappé 86
- Hit the Road -


Sujet: Leap of Faith
Dim 25 Mar - 19:42


Devos & Taël @ABunchofSheeps



Les yeux encore ensommeillés, le cuisinier secoua sa chevelure emmêlée, il y passa des doigts engourdis pour lui redonner une allure un peu plus sage. A côté de lui dormait tranquillement James, épuisé par les journées à courir derrière Taël, qui parcourait le camp pour nettoyer et trier le bon matériel de l'irrécupérable. Le bouclé ne pouvait pas se permettre de toujours abuser de la bonté des bonnes volontés comme Rose, Cassiopée ou même Aliénor. Sinon l'enfant ne saurait plus non plus à quel saint se vouer. Il restait indispensable que ce gamin puisse se référer à une personne en particulier, et au départ de sa mère, la transition ne se révéla pas facile. Maintenant tout prenait une meilleure tournure, le gosse acceptait bien le cuisinier, même il le réclamait régulièrement quand il se retrouvait sous la garde d'un autre. Ce qui s'avérait le cas aujourd'hui. Tael ne voulait pas prendre le risque qu'il évolue prêt d'animaux en parti sauvages, sur lesquels il ne pourrait pas toujours avoir un œil. Comme ça l'enfant en profiterait pour dormir plus tard. Une fois de plus son amie Rose venait à sa rescousse, il ne la remercierait jamais assez pour les coups de main journaliers qu'elle lui accordait, depuis qu'elle ne pratiquait plus son rôle de médecin.

Le bouclé se déplaça silencieusement pour quitter sa couche afin d' informer la gardienne que sa "corvée" pouvait commencer, alors qu'il déjeunait rapidement. Désormais plus d'abris, tout le monde dormait dans le vaisseau et bien que la promiscuité ne ressembla en rien aux geôles rahjaks, il s'impatientait de retrouver un peu plus d'intimité. De plus il voyait de moins en moins Gamora, ce qui le peinait, mais il la comprenait et n'irait jamais lui en faire le reproche. Les membres endoloris par les derniers jours il s'étira, résistant à l'envie de courir plonger dans son lit. Des bruits parvenaient jusqu'à ses oreilles, des coups de marteaux, des courageux travaillaient déjà, il ne pouvait donc pas se défiler. Ni n'en éprouvait l'envie d'ailleurs. Finissant une bonne tasse de thé bien chaud, il attrapa sa besace et se mit en route, aujourd'hui ça se passait à la place de l'ancien enclos. Un bonnet enfoncé sur sa tête, parsemé de quelques trous, les mains dans ses poches il affronta le froid mordant qui régnait dehors. Par miracle aujourd'hui il ne neigeait pas, et un léger picotement chatouillait ses joues signe que le soleil leur accordait une journée plus clémente. Généralement en travaillant on se réchauffait et finissait par oublier la froidure que la saison hivernale leur imposait.

Tout en s'acheminant vers le lieu où résidaient les quelques bêtes survivantes qui daignaient rester sur place, grâce à la nourriture que Tael leur fournissait, le cuisinier croisait des tas de petits monticules formés par les affaires triées et jugées valides. Pour reconstruire ou renforcer toute nouvelle tentative de rebatir. Alors qu'il dépassait les terres cultivables sur lesquelles s'acharnaient déjà @Ikoku Morie et @Sierra Megara - à qu'il il adressa un signe rapide et furtif, il croisa le chemin de cet Odysséen mystérieux ( @Devos Acciaro ). Déjà une fois auparavant il s'était pointé avec une petite brunette bouclée énergique. Non pas qu'il lui fit peur mais il éprouvait un étrange malaise en sa présence, alors il se dépêcha de le dépasser pour commencer sa besogne. Sauf que, bah, Tael il parvenait à sculpter des bouts de bois, mais de là à reconstruire une barrière existait un monde. Déjà pour commencer, il ne pourrait pas être aussi grand que le précédent, le nombre de planches intactes ne le permettait pas. Plus tard il on réajusterait tout ça, mais pour éviter de perdre les bêtes restantes, il devenait nécessaire d'aller à l'essentiel. Taël fut aussi bienheureux de constater qu'aucune des brebis ne manquait à l'appel ce matin, immobile il observait le terrain se tordant les méninges sur la manière de procéder...

avatar
20/12/2016 ELOW ; ĆIRO + IRINA + JONAS ; 1185 JAI COURTNEY ; ELOW ; INFORMATICIEN ET LIEUTENANT REBELLE / SPECIALISTE EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLES, NOTIONS EN MÉCANIQUE ET ELECTRONIQUE, GÉNIE INCOMPRIS ; 82
— Chi cerca, trova —


Sujet: Re: Leap of Faith
Lun 23 Avr - 21:04




Leap of Faith
28 NOVEMBRE 2117


Il s’était trompé. Cela lui paraissait si étrange d’avoir échoué, mais d’un autre côté, c’était naturelle. Il n’était pas médecin, il n’avait aucune connaissance dans ce domaine et forcément, les conséquences étaient là. Heureusement, son intuition n’avait pas été si mauvaise et le pire avait été évité, mais sa cheville cassée prendrait du temps à se remettre et il devrait, d’ici-là, patienter. Se retrouver chez les jeunes lui avait procurerez une étrange sensation. D’abord, il s’était senti mal à l’aise. Pas à sa place. Il faisait tâche, lui l’ours mal léché qui regardait le monde se reconstruire, impatient. Ils en avaient subi, des dégâts, mais que pouvait-il faire, lui ? Alors rapidement, la frustration a pris le dessus. À part balancer quelques remarques bien placer, observer, écouter, il n’avait aucune utilité. C’était un fardeau, un fardeau géant qui avait été soigné et désormais attendait. Que cette cheville puisse supporter son poids, la distance, l’effort. La seule chose qu’il possédait, c’était une béquille improvisée, mis en place pour la plupart de ses déplacements. En dehors de ça, quelqu’un avait eu la gentillesse de lui prêter un pull, légèrement petit. Très juste-au-corps, un peu troué par ci, par là.

Parfois, quand il ne supportait pas sa situation, Devos attrapait à marteau et tentait quelques mouvements quitte à grimacer à chaque pas. Une écharpe autour du cou, il oubliait facilement le froid de cet hiver mordant lorsqu’il utilisait ses bras. Mais son rythme était toujours trop lent, comparé à celle des plus jeunes. Il se sentait vieux, même blessé. Il n’était pas du genre à se plaindre pour retrouver son petit atelier, enfoui sous le métro, ni même à vouloir le confort qu’ils avaient réussi à mettre en place au village, mais il se maudissait de cet état. Tout ça à cause d’une tempête, à cause de cette faculté instantanée de vouloir sauver la vie des autres. En épargnant à Charlie un arbre en feu, elle lui avait sauvé la vie d’une mort lente dans les bois. Un sauvetage mutuel qui lui avait tout de même valu une cheville, deux cottes, une cicatrice brûlante à l’épaule et un dos douloureux. Il avait donc souvent besoin de s’asseoir, de reprendre son souffle, d’épargner à ses muscles une trop grande charge.

Assis, buvant un peu d’eau, il aperçut un jeune lui passait devant. Il reconnaîtrait ce petit regard globuleux à des kilomètres. Un peu trop pâle ce petit aussi. Il l’observa, puis s’accrocha à sa béquille pour le suivre. Il avait entendu dire qu’il fallait réparer l’enclos de ses bêtes – une urgence évidente.

Qu’est-ce que t’attends ? Que ça pousse ? Ses yeux, un peu fatigués de ses derniers jours, se posèrent sur Taël. Oui, c’était son prénom. Il s’en souvient. Il n’avait pas retenu beaucoup des jeunes envoyés sur terre, mais celui-ci, si. La faute à sa mère qui n’avait pas hésité à envoyer en prison un enfant, elle et ses principes, elle et son cœur de pierre.

C’est toi qui t’occupes de ces bêtes ? Demanda-t-il tout en tentant de s’asseoir pour évaluer les planches valides, voir lesquelles pourraient servir, peut-être faudrait-il couper quelques troncs pour les angles afin d’avoir une base solide ? Quitte à ce que ça l'enclos soit plus petit ?



avatar
16/04/2015 Isaïah/Burning Soul Ozvan & Hyacinthe & Ten & Celeste ( ex Elouan ) & Tam-Tam 12596 Aneurin Barnard Alex Tempêtueuse :) & AVENGEDINCHAINS & Lux Aeterna & Rowen & Harlan Cuisinier - Aide soignant/Leader Camp de vie Cent / Ex-kidnappé 86
- Hit the Road -


Sujet: Re: Leap of Faith
Lun 11 Juin - 0:11


Devos & Taël @ABunchofSheeps



Dans le fond de son cœur dormait encore une telle anxiété de retourner dans une cellule, avec seul espoir de se faire projeter dans l'espace la majorité venue, que Tael refusait d'accorder le moindre crédit aux Odysséens. Il n'y retrouverait aucune famille. Déjà il n'avait pas connu son père, il ignorait son nom, il portait celui de sa mère ... D'Arbenville. Et secundo il ne possédait aucune chance de la  revoir puisqu'on lui apprit son décès quelques mois après son arrestation. Il ne restait personne d'autre, à part Mr Wrath ( @Leary Wrath ) peut-être.. Sur qui il tomba par hasard dans les ruines. Mais celui-ci se consommait dans l'idée un peu veine de retrouver sa fille.

Qu'est-ce que ça leur apporterait aux cent de se lier avec les autres Célestes ? Alors qu'il ne les considérait pas comme des êtres humains, au point d'en faire des cobayes. Plutôt généreux envers ceux qui le blessaient, le cuisinier se fermait complètement quand il s'agissait de l'autre camp. De loin il préférait échanger avec les terriens, A l'exception du peuple du désert, et là encore il se révéla à lui quelques belles âmes. Ce que Taël n'accordait pas aux seconds arrivés.


Alors son inconscient lui déposait des œillères quand il croisait leur invité surprise, ramené par Charlie ( @Charlie Solomons ) après le Cyclone. Il ne le regardait pas vraiment, il n'apercevait pas ses blessures, il le niait complètement, une fois qu'il disparaissait de sa vue. Son visage il le reconnu pourtant quand il se présenta mal en point, une fois auparavant il les avait visité avec une brunette un peu bizarre. Une soirée où ils discutèrent avec eux, et que Tael les observa de loin. Avant de repartir au matin.

Alors quand il entendit cette voix s'élevée derrière lui il ne la reconnue évidemment pas. Ce qui lui indiqua tout de suite de la bouche de qui elle sortait. Il se retourna pour le dévisager en silence un petit moment, releva le menton sous un petit accès de fierté, avant de faire un pas en arrière. Oui la proximité ça ne l'enchantait jamais beaucoup
« Elle n’est pas terrible cette béquille, un peu courte non ? Peut-être que tu ... Vous trouveriez mieux dans ce tas de bois » Emmagasiné là pour une future clôture dont il ne possédait aucune idée de la manière dont il se devait de procéder. Les constructeurs de la dernières ne vivaient plus dans le camp. Morts, disparus, déserteurs solitaires ou même fous.. voilà leur devenir.

« Puis non je n’attends pas que ça pousse, mais surtout qu'une idée me vienne pour commencer tout ça. Malheureusement ceux qui s'en sont occupés la première fois ... » Le bouclé agita ses mains dans les airs dans une mimique qui ne signifiait pas grand-chose. Tael, il détestait que le mot mort passe le seuil de ses lèvres. Ses prunelles se dirigèrent sur un groupe de brebis qui tenaient compagnie à une jument Alezane. Celle de Liam ( @Liam Cohen ), autour desquels tournaient une poignée de poules. Ses yeux s'humidifièrent sans qu'il le remarque, les petits poussins de Thaïs lui avaient survécus

« Oui c'est moi pour le moment, les autres sont sur des tâches super importantes et puis ... Pourquoi ? Tu t'y connais en animaux ? Tu veux leur donner à manger avec moi ? Pour qu'ils ne s'enfuient pas avant que j'ai réussi à construire un truc  » Oui ça faisait beaucoup d'informations et de questions d'un coup, mais il réagissait comme ça le bouclé, quand on l'intimidait un peu. Maladroitement, de façon spontanée et gauche, il ne calculait rien, les paroles s'échappaient sans qu'il parvienne à les dompter. Et décemment il ne se donnait pas le droit de maltraité un blessé, même s'il représentait pour l'instant tout ce qu'il fuyait !


@Devos Acciaro

avatar
20/12/2016 ELOW ; ĆIRO + IRINA + JONAS ; 1185 JAI COURTNEY ; ELOW ; INFORMATICIEN ET LIEUTENANT REBELLE / SPECIALISTE EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLES, NOTIONS EN MÉCANIQUE ET ELECTRONIQUE, GÉNIE INCOMPRIS ; 82
— Chi cerca, trova —


Sujet: Re: Leap of Faith
Mar 19 Juin - 20:40




Leap of Faith
28 NOVEMBRE 2117


Il y avait pire comme situation. C’est ce que Devos se disait. Ou plutôt, c’est ce qu’il aimerait bien croire. Il y avait forcément pire. Des gens sont morts, sans aucun doute. Et mourir, c’était bien plus catastrophique que d’être là, avec une cheville blessée dans un campement de jeune oublié. Pour être honnête, Devos ne savait pas comment les qualifier. Les jeunes oui, mais il fallait être idiot pour croire que c’était encore des enfants. Ils étaient cent envoyés sur terre, mais trop déjà ont quitté ce monde. Chez eux, comme chez les adultes. Qu’étaient-ils finalement ? Une autre tribu, mais différente ? Alors qu’ils étaient en tout point similaire à une chose près : c’était des criminels. Mais alors, voilà les criminels ! Devos ne pouvait pas toujours en vouloir à la justice, mais elle avait toujours été trop injuste, trop radicale. Oh, il pouvait comprendre. Là-haut, ils n’avaient pas eu le choix. Là-haut, tout était une question de vie ou de mort. Là-haut… mais au final, ils n’étaient plus là-haut et n’y retourneraient plus avant des millénaires, sans doute. Là-haut, c’était bien quand même et les machines de Devos lui manquait. Ils avaient perdu une partie de son identité en arrivant sur terre, lui et d’autres sans doute, mais surtout lui. Lui, que seuls les robots comprenaient. Lui, souvent moqué pour ses différences. Aujourd’hui, il n’y avait plus grand-chose qui le séparaient des autres. Plus grand-chose qui l’empêchait de passer plus de temps en communauté, mais quelque part, il restait toujours ce génie un peu décalé dont on ne veut pas savoir grand-chose. Alors se retrouver à ne rien faire, c’était aussi horrible que l’idée de mourir pour lui. Parce qu’il ne pouvait pas s’occuper, arranger, créer. Parce qu’il ne pouvait pas être lui. Ses dernières années, à bricoler l’ont sauvé. Et peut-être que ces futurs jours à ne rien accomplir vont le déprimer.

Alors il désespérait. Il s’accrochait à ce qu’il voyait, espérant ne pas se montrer trop lourd par ceux qui lui accordaient du temps et de l’aide. Il avait Rachel, au moins. Et Charlie, qui l’avait sauvé malgré sa crainte d’aggraver les choses. Il n’avait pas peur d’eux, mais il avait peur du jugement qu’ils pourraient avec sur lui. D’une certaine façon, sa blessure, elle le camouflait de la vérité. Il faisait partie de ceux qui ont préparé et organiser ce projet, de ceux qui étaient responsables. Travail ou non, il avait contribué à ce qui aurait pu être pire encore.

J’en doute, mais merci. Il observa le tas de bois, se disant que toute façon, il finirait par briser l’objet pour rien. Et je n’ai pas envie de gaspiller ce dont tu as besoin pour ta clôture. Cependant, Taël n’avait pas tort. Sa béquille était trop petite, mais elle était aussi épaisse que le bois au sol et peut-être même un peu plus. Ça n’avait pas d’importance, de toute façon.

Ah ! Une idée ! Le voilà qui rit, brièvement, se disant que c’était bien là le comportement d’un homme comme un autre d’attendre qu’une idée arrive. Là où, les idées, ils en avaient toujours des milliers. Il suivit ensuite le regard de Taël et observa les animaux, puis le garçon reprit la parole. Leur donner à manger ? Voilà une idée, mais pas forcément celle dont il avait réellement besoin. Je ne sais pas si j’en suis capable, en revanche, ta clôture, ça je sais faire ! Puis, il indiqua avec sa béquille l’état de son pied. Mais comme tu peux voir, je ne peux pas faire grand-chose. Ou peut-être que je peux les nourrir pendant que tu mets tout en place, qu’est-ce que tu en dis ? Il n’avait pas confiance en ces bêtes, mais pourquoi pas.

Moi c’est Devos. Toi, c'est Taël, c'est ça ? Il pointa le cheval, ne se souvenant plus très bien du nom – il n’avait pas toujours été très attentif lors des cours sur la planète terre. C’est quoi ça déjà ? Ça mord ? Je risque de perdre ma main si je m’approche trop ?



avatar
16/04/2015 Isaïah/Burning Soul Ozvan & Hyacinthe & Ten & Celeste ( ex Elouan ) & Tam-Tam 12596 Aneurin Barnard Alex Tempêtueuse :) & AVENGEDINCHAINS & Lux Aeterna & Rowen & Harlan Cuisinier - Aide soignant/Leader Camp de vie Cent / Ex-kidnappé 86
- Hit the Road -


Sujet: Re: Leap of Faith
Ven 27 Juil - 14:48


Devos & Taël @ABunchofSheeps


L'homme, un Odysséen, bien bâti, bien qu'éclopé, ne rappelait aucun visage connu à Tael. En réalité, le cuisinier l'évitait le plus souvent. Bien qu'il fut Leader de camp de vie en compagnie de Liam ( @Liam Cohen ), on ne le chargeait pas personnellement de s'occupe de ceux qui s'invitaient au camp. Et tant que celui-ci ne dérangeait pas ceux qui travaillaient, reconstruisaient, Tael ne voyait aucun problème à ce qu'il vadrouilla parmi eux.

Alors que L'Odysséen ronchonnait à propos du tas de bois et de sa canne, Tael laissa errer son  regard sur les traits de ce dernier un peu plus longtemps. Bel homme, oui, il supposait qu'il s'en serait rappelé, cependant quatorze ans en plus changeaient une personne. Ainsi, qui pouvait affirmer que ni lui, ni l'autre ne s'étaient croisés régulièrement en échangeant des bonjours polis, et que qu'aucun des deux ne puissent plus jamais accéder à se souvenir.

Le cent haussa les épaules, un peu dubitatif, mais si le fond de son être les repoussait de les avoir envoyés à la mort, la bonté qui mordillait son âme le forçait à se montrer plus attentif qu'il ne l'eut souhaité au premier abord. Après tout, l'ensemble de l'odyssée ne se regroupa pas pour l'enfermer dans une cellule pendant dix ans, l'empêchant de dire un dernier au revoir à sa mère. Personne ne se souleva non plus.


« Bah ... Quand j'irais inspecter les bois, je regarderais si je ne vois pas une branche qui pourrait convenir » Proposa le bouclé qui s'imaginait bien que ça ne devait pas être des plus drôles de circuler avec un appui pas trop à sa mesure. En même temps, la réponse de l'Odysséen lui paraissait plutôt logique, on ne pouvait pas trop se permettre de gaspiller ce qui demeurait utilisable

« Oui je suppose bien ... Mais vous ... tu ... » Il hésitait en vérité à utiliser un langage trop familier avec ceux qu'il nommait "eux" en bloc dans sa tête. Bien qu'il fit une exception pour Mr Wrath ( @Leary Wrath ). Quelques-uns de ces "Eux" les envahirent à Noël sur une invitation qui n'émergeait pas de lui. Mais il fit en sorte de comporter poliment en évoquant dans sa caboche bouclée la trêve de Noël. Oh bien entendu, il remarqua bien que la plupart de ceux qui les rejoignirent ne se comportaient pas comme des monstres.

Pour le moment il décida de rester sur ses gardes tout en accordant le bénéfice du doute à Devos. Parce que ce serait mentir de prétendre que lui et la fille brune, bouclée et bizarre qui l'accompagnait la fois où ils vinrent discuter avec les cent, ne manifestaient pas un intérêt honnête envers leur petit groupe


« Mais avec un appui plus adapté tu guérirais certainement plus vite »

Une idée ? Pourquoi pas, Taël écouta avec attention, ça faisait partie de son rôle, ne rien écarter à moins d'une bonne raison, chacun trouvant une oreille attentive chez lui « Tu veux dire que tu me donneras les instructions pour que je prépare tout bien ? » Tael désirait bien comprendre l'offre de l'Odysséen, et à priori il n'y voyait rien d'impossible

« Oui ça peut se faire ... Ben il y un cheval, c'est l'animal le plus grand, elle est gentille, elle s'appelle Elle et elle appartient à Liam. Les autres des brebis, et il y quelques poules. Ils sont plutôt sympas, comme ils ont faims, en général ils ne te regarderont pas...  » Taël fournit quelques explication à l'Odysséen. Amusé, mais pas moqueur, lui aussi il regardait tous ces animaux comme des ennemis au début surtout avec le sanglier qui lui fonça dessus

« Si ça peut te rassurer on va ensemble prêt d'eux ? .... De..vos » le bouclé répéta le prénom songeur, un peu comme si il suçait un bonbon pour en découvrir le goût. Mais non, aucune mémoire ne s'attachait à lui, et pourtant...

« Taël oui .... Je me souviens pas de l'avoir dit mais en effet c'est bien ça » Archentaël en vrai mais il ne s'en ventait pas beaucoup, le diminutif suffisait complètement. Ce Devos devait l'avoir entendu quand un des autres cent l'appelait « Puis non, tu ne risques pas de perdre ta main, au pire de te faire léchouiller un peu par reconnaissance ... Sinon tu es un peu Bâtisseur ? »



@Devos Acciaro

avatar
20/12/2016 ELOW ; ĆIRO + IRINA + JONAS ; 1185 JAI COURTNEY ; ELOW ; INFORMATICIEN ET LIEUTENANT REBELLE / SPECIALISTE EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLES, NOTIONS EN MÉCANIQUE ET ELECTRONIQUE, GÉNIE INCOMPRIS ; 82
— Chi cerca, trova —


Sujet: Re: Leap of Faith
Mer 8 Aoû - 17:45




Leap of Faith
28 NOVEMBRE 2117

C’était une situation à laquelle Devos ne pouvait pas échapper. D’une part, pendant des mois, Devos avait évité de s’approcher des jeunes. Se sentant en partie responsable du sort qui était celui des cent criminels, il ne se voyait pas débarquer comme si tout était normal. Et de toute manière, il n’avait pas assez d’affinité avec ces prisonniers pour trouver l’excuse de venir voir quelqu’un, même si Rachel, Charlie et Andrew faisaient partie des sacrifiés. S’était juste qu’il avait craint, pendant longtemps, de se rendre compte que le peu de personnes dont il avait connaissance, avaient probablement péri durant l’envoi sur terre. Cela lui aurait brisé le cœur, tout simplement. Maintenant, pour survivre, la seule solution avait été de le ramener le plus rapidement possible près d’un médecin ou d’un jeune apprenti. Et comme ce campement était le plus facile d’accès, il n’avait pas eu à décider. Le choix s’était imposé de lui-même. Et le pire, c’est qu’il devait y rester. Attendant que sa cheville puisse se reposer avant un nouveau voyage, guérissant ainsi de l’abominable chute qu’il avait subie lors de la tempête.

Si on s’attendait à ce qu’il se pose dans un coin sans rien faire, c’était perdu d’avance. S’il se sentait très mal à l’aise, imposant comme il était, cela ne l’empêchait pas d’essayer de participer. Il y avait des réparations à faire, et plus de travail que de main d’œuvre. S’il était incapable de faire quoi que ce soit pour le moment, donné, des directrices lui plaisaient assez.

Je guérirais plus vite quand j’arrêterais de bouger dans tous les sens. Ce qui était, franchement, tellement désagréable. Si tu veux, on verra en fonction de ce qui te restera à la fin, d’accord ? S’il reste quelque chose, parce que Devos en doute. À vue d’œil, il peut déjà repérer du bois faible qui pourrait craquer avec le temps et qu’il devra forcément remplacer.

Il avait noté qu’il y avait un gène de son côté à lui aussi. Le jeune Taël semblait ne pas savoir comment parler avec l’informaticien, tout en restant très poli et gentil. Sérieusement, quand il repense à la manière dont il s’était retrouvé en prison, Devos se dit qu’ils auraient dû agir plus tôt à changer la politique de l’Odyssée. Mais même aujourd’hui, il n’était pas trop tard. Du moins, il l’espérait.

C’est ça. Qu’est-ce que tu en penses ? Il se disait que ça ne pouvait être trop compliqué et tâcherais de faire attention à prendre son temps durant les explications. Il était inutile d’aller trop vite et, ayant l’habitude de devoir constamment s’expliquer, Devos ne voyait plus d’inconvénient à prendre son temps avant de dire quelque chose.

Attentif, Devos avait la sensation d’être dans un tout autre monde. Un cheval, ah, mais oui ! Qu’il se sentit bête. C’était un travail si différent… Qu’il se retrouve dans une telle position, par contre, le rassure d’une chose : un quotidien était tout à fait jouable entre sa communauté et celle de Taël. Si les choses sont bien faites, pourquoi pas ?

Je veux bien. Dit-il naturellement, préférant être accompagné que seul près de ces bêtes. Le cheval, en particulier, lui semblait assez imposant quand même. Dire que par le passé, certains chevaliers montaient dessus pour aller d’un village à un autre. Oh, de vieille histoire qui reviennent à la surface, quand sa mère prenait le temps de s’occuper d’un fils trop malin pour son âge.

C’est vrai qu’il ne lui avait rien dit. Et maintenant qu’il y pense, il préfère ne pas dire comment il le sait. D’une part, il y a sa mère, de l’autre, il y a le fait que Taël était une donnée comme un autre cent, étudié lors des premiers jours sur terre. Peut-être bien qu’il s’est davantage souvenu de lui à cause de celle qui lui a donné la vie, mais c’est une histoire bien triste et après toutes ses années, à quoi bon en parler ?

Léchouiller ! Ah, le mot le fit rire. Un petit sourire léger sur le visage, ce qui était rare avec lui, mais c’était un mot amusant. Non, pas bâtisseur. Bricoleur plutôt. Homme à tout faire, le plus souvent. J’étais informaticien là-haut, mais comme tu t’en doutes, ce n’est pas un métier qui a survécu. Il s’approche de l’animal, tendant une main indécise vers le long de son cou. Une fois que ses doigts touchèrent les longs poils de l’animal, il se détendit. Mon père est mécanicien, alors j’ai pas mal de notion de construction.



avatar
16/04/2015 Isaïah/Burning Soul Ozvan & Hyacinthe & Ten & Celeste ( ex Elouan ) & Tam-Tam 12596 Aneurin Barnard Alex Tempêtueuse :) & AVENGEDINCHAINS & Lux Aeterna & Rowen & Harlan Cuisinier - Aide soignant/Leader Camp de vie Cent / Ex-kidnappé 86
- Hit the Road -


Sujet: Re: Leap of Faith
Mer 24 Oct - 20:29


Devos & Taël @ABunchofSheeps


Celui-là, ne paraissait pas posséder un caractère très facile, ce qui, à priori, ne dérangeait pas Taël. Le Bouclé se vexait rarement pour des paroles brusques, ou même des mots cruels, très vite il les dépassait  pour s'attarder à la personne. Lui qui aimait à se croire indifférent, ne cessait de se faire envahir par son empathie qui absorbait tout comme une éponge. le cuisinier n’analysait pas les autres, il s'adaptait, parce qu'en vérité il appréciait les gens bien plus qu'il ne l'admettait.

Le ressentiment qu'il éprouvait pour les Odysséens ne portait pas de visage, il s'adressait à la masse, aussi face à Devos, il se retrouvait légèrement désarmé. Sa bonne nature craquelait l'armure qu'il tentait d'élever entre lui et les autres afin de ne s'attacher à personne. Comment haïr cet homme éclopé qui visiblement devenait fou à ne rien faire, au point de lui proposer son aide


« Oh je vois... » L’inconnu fait parti de ceux qui ne tenaient pas en place « Pourquoi pas, mais ça ne m'embêterait pas non plus d'aller chercher une branche plus adaptée à vou.. toi » Naturellement porté vers le vouvoiement avec ceux que le cent nommait "ses" ennemis, il décida de retirer ce drôle d'hurluberlu de la masse indésirable pour l'instant. Après tout pourquoi ne pas lui accorder ce qu'on leur refusa ? Et ne pas se comporter comme des êtres complétement bornés.

« Pourquoi pas, on ne risque rien d'essayer » Que d'échouer, mais aussi de réussir.

Non pas le bouclé apprécia obéir à des ordres, il ne se situait nul part en fait, même si il portait l'adjectif de Leader ... Taël s'apparentait plutôt à un électron libre qui tentait de distiller des poussières d'étoiles sur la tête de tous les siens pour leur ramener un semblant de sourire chaque jour. D'ailleurs le cent observa avec grand intérêt les expressions de son interlocuteur quand il se rendit compte qu'il se trouvait face à un cheval, ou qu'il s'en remémora. Taël fit quelques pas dans la direction de Devos avec l'idée de le rejoindre avant de repartir vers les divers animaux


« Oh c'est parfait marchons tranquillement vers eux alors » Concentré sur cette tâche le bouclé en oublia très vite la bizarrerie à propos de son prénom. Certainement il y songerait plus tard, mais en viendrait à se dire que l'autre avait du l'entendre une ou deux fois quand on s'adressait au cuisinier. Pour l'instant il désirait surtout réglé son pas sur celui de l'homme, ainsi ce dernier ne se sentirait pas obligé de forcer l'allure pour tenir le rythme.

Ainsi il ajouta pour expliquer cette allure bien plus lente
« Allons y doucement comme ils ne te connaissent pas, ils seront moins méfiants et tiens ... » Tael tendit à Devos quelques graines « Quand tu seras prêt de la jument tu n'auras qu'à lui tendre ta main à plat et elle t’adoptera pour la vie »

Les voilà donc face à l'équidé, et le bouclé s'éloigna un peu, il s'occupait assez d'Elle - le nom de l'alezane - pour ne pas ignorer sa douceur, sinon Tael n'eut pas prit le risque de voir bousculer l'Odysséen. même si il ne portait pas ces derniers dans son cœur.

Bon il accordait une chance à celui qui respirait à ses côtés, car même si on l'enferma comme un véritable criminel son âme n'en prit jamais la couleur
« Oui je m'en doute pour l'informatique, ça ne doit pas être facile tous les jours de se voir refuser l'occupation qu'on aime  » Lui Taël ne dû pas vraiment faire face à ce dilemme n'ayant pas terminé ses études, il offrait ses connaissances pour les petits bobos puis se tourna vers sa passion, la cuisine.

Bref désormais il s'occupait un peu de tout, surtout le petit James mangeait beaucoup de son temps
« Mais si tu trouves ton contentement dans ces petits travaux en attendant ... » Quoi ? Une amélioration ? Réussiraient-ils à récupérer l’électricité ? Probablement, leurs ancêtres l'inventèrent bien sans pourtant en avoir aucune notion « Je veux dire, vous avez plus de moyens que nous, donc je suppose que vous travaillez à récupérer tout ça ? » S'enquerra le bouclé dont la curiosité s'éveillait soudainement.

Tranquillement il attendait que Devos se senti assez à l'aise pour commencer à lui indiquer les diverses travaux à faire, ce qui s'annonçait de longue haleine, car ça ne se terminerait certainement pas en quelques minutes. A voir si son partenaire ne fatiguerait pas avant la fin, et qu'ils dussent se partager le tout en plusieurs jours.


@Devos Acciaro

avatar
20/12/2016 ELOW ; ĆIRO + IRINA + JONAS ; 1185 JAI COURTNEY ; ELOW ; INFORMATICIEN ET LIEUTENANT REBELLE / SPECIALISTE EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLES, NOTIONS EN MÉCANIQUE ET ELECTRONIQUE, GÉNIE INCOMPRIS ; 82
— Chi cerca, trova —


Sujet: Re: Leap of Faith
Sam 3 Nov - 14:28




Leap of Faith
28 NOVEMBRE 2117

Devos est du genre à toujours travailler. À toujours faire quelques choses. Impossible pour lui d’épuiser une seconde à ne rien faire. Il a besoin d’agir, de réfléchir, de réparer et de construire. C’est dans sa nature. C’est ainsi qu’il fonctionne depuis qu’il est en âge de comprendre le monde. Mais depuis la tempête, quelles que soient ses envies, il est confronté à la triste réalité qu’est le repos. Il doit attendre et ce n’est pas facile. Le temps n'est désormais qu’une longue attente dans laquelle il finira par sombrer… Il se sent d’ailleurs déjà vidé, le besoin d’agir le dévore. Il ne tient pas en place et pourtant, il doit se poser et ne plus bouger. Laisser le reste de l’humanité avancé, se retrouvant à prendre du retard sur tout. Sur ce qu’il désire accomplir, sur ce qu’il est censé être. Il sait qu’il peut encore apporter quelque chose, même avec sa cheville blessée, mais il se sent plus lent, plus incapable de faire autant qu’avant. Il n’ose même pas imaginer les dégâts que cela causera à son corps, sur le long terme. Non, c’est inutile de se prendre la tête comme ça. Il doit d’abord reprendre le contrôle de son présent et ne pas réfléchir à ce qui va arriver ensuite. Et puis, il est en vie. C’est déjà ça… Oui, il pourra toujours continuer à gribouiller dans son antre qui est le métro. Rien ne peut l’empêcher d’avancer ses recherches. Il ne faudra juste pas s’attendre à ce qu’il accomplisse plus durant les prochains mois.

« Plus tard, alors. C’est gentil à toi. » Cela lui fera du bien d’avoir un appui adapté à sa masse corporelle. En espérant qu’il n’allait pas briser ce que Taël lui trouvera. Évidemment, quand il se dit ça, il pense à sa mère et à ce qu’elle a fait au petit. Le pauvre… il n’aurait pas mérité de se retrouver en prison pour ça, mais ce n’est pas lui, le rebelle, qui va remettre le mauvais fonctionnement du conseil sur le tapis. Surtout face à un jeune.

D’ailleurs, de voir Taël et d’être là, renforce la volonté de Devos de vouloir une cohabitation entre les deux communautés. Le conseil, qui semble avoir ouvert les yeux sur beaucoup de choses ces derniers mois, se chargera sans doute de faire bouger les choses, mais aux yeux de Devos, ce conseil ne mériterait même pas d’exister. Encore une autre histoire, encore un autre débat. Non, vaut mieux se concentrer sur ce que Devos ignore ou plutôt, sur ce qu’il ne connaît pas assez bien. Les animaux. Doucement, il s’approche accompagner du jeune Taël qui prend la peine de ralentir son propre rythme pour ne pas forcer Devos à accélérer. Encore une raison de plus de se dire que ce petit est bien trop attentif et aimable pour être un criminel. Et puis il est patient et trouve les bonnes excuses pour expliquer cette lenteur. Devos accepte. Il joue le jeu. Oui, c’est pour éviter de les effrayer. Il prit dans sa main quelques graines et il garda en tête de tendre la main vers la jument. C’est ce qu’ils mangeaient, les animaux ? Des graines ? Surpris, l’animal mit quelques mouvements avant de s’approcher de sa main. Il sentit ses lèvres sur la paume de sa main et fut surpris par ce contact.

« J’essaye. Ce n’est peut-être pas une priorité, mais je pense que c’est important. » Il se nettoya la main contre ses vêtements, observant Taël. L’informatique pourra, un jour, revenir dans ce monde. Il le sait et il veut faire partie des personnes qui ont contribué à cette évolution. « Toi, tu fais quoi ? À part t’occuper d’eux ? » Il décide ensuite de s’asseoir, parce qu’il ne peut pas rester debout très longtemps et qu’il fatigue vite… ce qui l’énerve, d’ailleurs. Se fatiguer aussi vite, ce n’est tellement pas dans ses habitudes.

Il attendit de reprendre son souffle avant de prendre la parole. Le temps aussi de faire le tri dans ses idées. Il faut rester assez simple, en fait. « Tu peux déjà délimiter le périmètre de la clôture en alignant certaines planches. » Il prit une brindille et, dans la terre, fit quelques gros points. « Comme ça, tu sauras où planter les bases avant de les lier entre elles. Il faudra creuser, pour les maintenir bien enfoncée et droites et puis ensuite, il te restera à lier des différents poteaux entre eux, soit avec des planches restantes, soit avec des tresses de tissus, des lianes ou n'importe quoi qui peut te permettre d'attacher le tout ensemble. »


Contenu sponsorisé



 

Leap of Faith

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» aranda's leap
» Shopping Trip [Faith]
» Factory of faith ♦ demande en attente
» Factory of faith ♦ demande en attente

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: memories are precious :: Zone de Flashback-