Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Sun keeps rising after the storm ft. Finn
maybe life should be about more than just surviving


avatar
Invité
Invité


Sujet: Sun keeps rising after the storm ft. Finn
Dim 25 Mar - 16:07

Le campement était en complète effervescence, tout le monde s’agitait, se précipitaient dans tous les sens, portant diverses charges, effectuant diverses tâches. Une fourmilière dérangée par un pied de géant, tentant de se reconstruire. Ils avaient pu se réfugier dans le vaisseau mais les tentes, les habitations avaient été détruites ainsi que les autres constructions, leurs potagers, leurs cuisines, leurs stocks... Dans un premier temps, le désespoir s’était abattu sur tout le campement et il y eut un moment de songes sombres et silencieux. Puis, à l’initiative de certains, les jeunes s’étaient soudain réveillés, recevant une grosse claque dans la gueule. Et la main qui en était responsable était la réalité : Ils savaient que s’ils ne faisaient rien, la situation risquait de devenir critique. Ils avaient besoin de s’abriter, le vaisseau ne pouvait contenir tout le monde, mais ils avaient avant tout besoin de nourriture. Or, leurs potagers étaient ravagés et une bonne partie de leur matériel de chasse également. Mais il n’était pas facile de se secouer lorsque l’on était encore sous le choc. Deux personnes n’étaient pas revenues et une avait péri après, sortie des décombres, amenée dans l’infirmerie, sans que ni Clary ni les autres soigneurs n’aient rien pu faire pour la sauver. La douleur pour les uns, la culpabilité pour les autres, les morts, l’incapacité à pouvoir aider étaient les seules choses auxquelles on ne s’habituait jamais. Pourtant, lorsqu’on était médecin, on les voyait, encore et encore, c’était la face noire du métier, mais jamais on n’était immunisé. Jamais on s’y faisait. Jamais l’horreur ne partait. Mais pourtant, ça valait la peine de continuer, de s’accrocher, car il y avait de moments de victoire magnifiques. Et au final, qu’ils soient petits ou grands importait peu, il y en avait plus que de défaites. Il fallait juste savoir se relever.


Midi, sous le soleil à son zénith avançaient deux figures blêmes, l’une de taille moyenne et trapue, l’autre bien plus menue. Tous deux portaient du bois tout en discutant, agités. La forme trapue s’énervait ; « Tu comprends rien ! Ils nous ont balancés ici pour qu’on crève ! On était des sous-merdes à leurs yeux, notre vie ne valait rien, rien du tout. Et puis ils sont arrivés, et on leur a bien prouvé le contraire à ces merdeux ! Regarde ce qu’on a accompli ! Et maintenant tu veux qu’on aille leur lécher les pieds, les supplier de nous aider, et accepter d’être de nouveaux traités comme des moins que rien ! Ici, c’est nous qui dirigeons, là bas on ne sera rien. Moi, personne ne me fera confiance pour surveiller le camp, et toi, personne te laissera soigner qui que ce soit. Ils se serviront de nous pour ramasser leur bordel, pour aller chercher du bois, pour cuisiner leur soupe... »

Clary secoua la tête et se pencha un instant pour cueillir de sa main libre quelques plantes qu’elle mit dans sa sacoche. Celles-là n’étaient pas pour soigner mais pour se nourrir. Ils n’avaient presque rien mangé depuis plusieurs jours et le niveau des stocks était critique. Elle tourna alors le regard vers le jeune homme ; « T’as tout le droit du monde de leur en vouloir, mais on ne tiendra pas longtemps ici si on ne met pas les vieilles rancœurs de côté... Tu... » Il l’interrompt immédiatement, furibond ; « Arrêtes avec ce discours à la con, j’en ai marre d’entendre ça. Les faibles cherchent de l’aide, les forts se débrouillent seuls. » Et sur ce, il s’éloigna d’un pas vif et disparut derrière les fourrés. Clary soupira et au même moment se retourna d’un mouvement vif entendant du bruit derrière elle. 

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Sun keeps rising after the storm ft. Finn
Dim 25 Mar - 18:02

La Nature s'était déchainée. Pour certains c'était le signe d'une nouvelle fin de leur monde, pour d'autres celui qui les mettaient en garde d'un malheur à venir, quand certains encore y voyaient le signe que les Skaikru n'apportaient que le malheur sur cette terre, bien qu'ils soient déjà sur place depuis bien longtemps et qu'il y avait fort peu de chances que la Nature ait mis tant de temps à lancer son avertissement. Peu importait au final qui croyait quoi, le résultat n'en était pas moins là : des habitations ravagées, des cultures en partie voir totalement détruites, bêtes et humains tués sans distinction, l'on racontait même que les îles au large où vivaient certaines tribus avaient été complètement anéanties et que tous ceux qui étaient restés sur place avaient péris. Finn avait été voir son ami Seren quelques temps auparavant, il avait écouté les avertissements des anciens un peu voyants qui avaient annoncés la catastrophe et avait proposé à son frère de cœur de venir sur le continent avec sa famille, sa maison au village Pikuni pouvant très bien les accueillir le temps qu'ils trouvent un lieu plus approprié. Ils avaient hésité longuement, mais finalement ils étaient venus avec l'un des derniers bateaux et, lorsque l'ouragan avant frappé violemment, le Gona avait été à la fois soulagé de les savoir à l'abri et horrifié à l'idée que tous ceux qu'il avait pu croiser sur cette ile lointaine avaient pu périr. Une telle catastrophe vous remettait à votre place, partout l'on déblayait les décombres, on enterrait ou brûlait les morts selon ses propres convictions, on portait le deuil et l'on s'assurait que ceux que l'on aimait était encore de ce monde.

Si Finn s'était inquiété de l'absence d'une certaine médecin aux cheveux roux, il avait tout fait pour la retrouver alors qu'elle avait quitté le village pour se rendre dans un autre en visite, allant sur place s'assurer qu'elle était saine et sauve ainsi que son fils, restant quelques jours afin de prêter ses bras à qui en avait le plus besoin. Tant de morts inutiles, tant de chagrin autour de lui, l'homme qui pourtant songeait si aisément à la mort d'autrui se sentit affecté par cette détresse qui finit par lui rappeler quelque chose d'important : il connaissait aussi des gens chez les Skaikru, même si connaître était un bien grand mot. C'est ainsi qu'il s'en retourna en premier lieu chez les Pikuni, s'assurant que son ami et sa famille ne manquait de rien, s'assurant qu'on pourrait se passer de lui durant une ou deux journées, avant de prendre la route un matin de bonne heure. En pleine forme et en bonne santé, il mit pourtant plus de temps qu'à l'accoutumé pour traverser la forêt ravagée par l'ouragan, peinant parfois à trouver son chemin au milieu d'arbres déracinés et d'obstacles en tout genre qui ne se trouvaient pas là auparavant. Ce fut le son de deux voix qui attira son attention, le guidant vers deux silhouettes qui marchaient d'un pas hâtif tout en portant du bois. Si l'homme lui était inconnu, le Gona reconnu immédiatement la femme et se sentit immédiatement soulagé à sa seule vue : Clary était en vie.

- ...

Sa première impulsion fut de les rattraper pour aller à leur rencontre, mais le ton employé par l'homme et la force de son énervement le convainquirent de demeurer tapis au sein de la verdure, tendant l'oreille pour écouter ce qui se racontait. Le sujet semblait grave et ne devait pas seulement diviser les deux Cent, mais sans doute aussi d'autres membres de leur tribu. Leurs mines pâles, leurs traits tirés et leurs cernes étaient autant d'indices qui, couplés aux propos que Finn perçu, trahissaient une situation pour le moins critique pour ceux qui avaient été jadis rejetés par leurs Ainés. Le Pikuni regarda la jeune femme qui secouait la tête, refusant visiblement d'envenimer le débat et préférant ramasser une plante qui serait utile aux siens. Il y eut bien une simple tentative pour s'expliquer, mais l'homme lui coupa la parole et préféra la laisser là, s'éloignant d'un pas rapide trahissant toute sa colère et son indignation face au sujet évoqué. C'est là que le blond se redressa dans les fourrés, tentant de contourner un obstacle qui le fit inévitablement passer sur du bois mort qui craqua immédiatement sous son pied, signalant sa position aussi sûrement que s'il avait crié. Il suffit de voir la façon qu'eut la jeune femme pour se retourner, tout indiquait qu'elle avait entendu le bruit et, préférant ne pas chercher plus longtemps à se dissimuler, l'homme sortit du couvert des arbres pour se montrer à sa vue.

- N'ai pas peur Clary, c'est moi.

Il avait beaucoup progressé dans la langue des Skaikru et s'était entrainé durant de longues semaines pour apprendre davantage de vocabulaire et améliorer un peu son parlé, bien qu'il lui arriva encore de ne pas comprendre certaines tournures de phrases ou même certains mots ou expressions. Offrant un léger sourire qui se voulait rassurant, il avança en levant les mains à mi-hauteur, en signe gageant qu'elle ne risquait rien en sa présence malgré celle de son épée à son côté, comme toujours.

- Je venais voir pour la tempête.

Il venait surtout la voir elle, mais sa phrase pouvait laisser croire qu'il venait voir du côté des Cent, ce qui n'était pas tout à fait faux pour une fois, de même qu'il irait jeter un coup d’œil du côté des plus âgés, espérant que Leary avait survécu à ce qui était arrivé et qu'il avait pu se mettre à l'abri, ce que visiblement la jeune femme avait pu faire puisqu'elle était encore en vie.

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Sun keeps rising after the storm ft. Finn
Mer 4 Avr - 21:06

Clary fut rassurée de voir cette tête blonde qu’elle connaissait depuis peu seulement, mais avec qui elle avait bien vite sympathisé, la dernière, et la première fois qu’ils s’étaient vus. Bien qu’elle savait que le village pikuni n’avait pas été touché, elle ne pouvait savoir si il était chez lui à ce moment là alors elle avait senti une inquiétude germer en elle tandis qu’elle observait les ravages de la tempête. Mais le campement en effervescence avait tellement besoin de mains qu’elle ne put sortir ni même souffler un instant tant il y avait de choses à faire. D’ailleurs, il n’avait pas plus l’air en forme qu’elle, le chemin à travers la forêt dévasté et les occupations qu’il avait eu avant n’avaient pas dû être faciles. La nature n’épargnait personne, c’était un moment difficile pour eux tous, alliés ou ennemis, l’ouragan n’en avait rien à faire et s’était contenté de tout détruire sur son passage, sans distanciation. 

- C’est gentil, et je suis contente de voir que tu vas bien ! 

Elle jeta un regard autour d’elle pour s’assurer qu’il n’y avait aucun autre cent en train de s’aventurer dans le coin, elle savait que Finn était là à des fins totalement pacifiques, mais elle ne savait comment un des siens pouvait réagir en le voyant si près du campement. Certains considéraient encore tous les terriens comme des ennemis, à éliminer sans distinction.

- Tu devrais faire attention, tout le monde est tellement à cran en ce moment... Des bagarres éclatent pour un rien. On s’en est plutôt pas mal sortis pourtant, ça aurait pu être tellement pire... Mais on en a perdu trois...

Elle baissa un instant la tête en songeant à leurs morts, des personnes que pourtant elle avait côtoyé tous les jours, les croisant dans le campement, au garde manger, à l’infirmerie... comment elle aurait pu imaginer qu’elles ne seraient plus là ? Mais il ne fallait pas penser à la mort, c’était un sujet qu’elle devait à tout prix éviter, trop de souvenirs sombres s’éveillaient alors. Chassant leurs visages de sa tête elle se reconcentra sur Finn, pressée de l’interroger sur ce qu’il avait vécu ces derniers jours.

- Et chez vous ? Tout va bien, ta famille, tes proches ? Et ta jambe ? 

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Sun keeps rising after the storm ft. Finn
Sam 7 Avr - 17:11

Elle était égale au souvenir qu'il en avait gardé, malgré la fatigue qui avait décidé de s'installer sous ses yeux, tirant ses traits sans pour autant parvenir à l'enlaidir. Elle disait être ravie de le voir et au sourire qui fut le sien, le Pikuni su que c'était la vérité, faisant apparaître un léger sourire sur ses propres lèvres tandis qu'il quittait pour de bon l'abri du fourré, s'approchant tranquillement avec un air détendu. Ils ne s'étaient vu qu'une seule fois, pourtant un lien s'était tissé une fois que la méfiance était tombée, laissant place à une complicité naissante qui s'était imposée naturellement. Apprenant que les Cent avaient perdus trois des leurs, sa bonne humeur s'envola et il hocha la tête, ne sachant trop comment accueillir cette nouvelle. A une époque il en aurait été ravi, désormais il comprenait que les Skaikru étaient semblables à eux malgré le danger qu'ils représentaient et, à voir la mine de la brune, il s'agissait sans doute de personne qu'elle connaissait.

- Je suis désolé pour vos morts, j'espère qu'ils sont allés dans la clairière au bout du sentier.

Il lui était difficile d'être davantage compatissant, il ne connaissait pas les disparus, ignoraient comment ils avaient perdus la vie ni s'ils auraient pu être de bons alliés pour garantir la paix. La jeune femme préféra pour autant ne pas s'attarder sur le sujet et lui posa à la place un flot de questions qui ne manquèrent pas de ramener le Gona au moment présent.

- Tout le monde va bien, nous avons eu des choses cassées, quelques animaux morts, mais pas d'hommes, femmes ou enfants. Ma famille va bien, amis aussi et ma jambe est guérie.

Il tendit la jambe en question vers l'avant, faisant quelques mouvements fluides pour prouver ses dires avant de sautiller brièvement sur place, démontrant la souplesse qu'il avait retrouvé après plusieurs semaines de convalescence, finalement juste à temps quand on voyait ce qui était arrivé. Finn se voulait espiègle, mais le sujet qui l'amenait demeurait suffisamment grave pour qu'après un bref sourire il ne reporte son attention sur la Cent en désignant la charge qu'elle portait.

- Vous manquez de bois ? Tu as besoin de quelque chose Clary ?

Il ne pouvait s'empêcher de voir la fatigue qui était la sienne, sans doute était-ce du aux pertes qu'ils avaient subies, sans doute aussi leur campement avait-il subit des dégâts, qui pouvait le dire ? En tant que Pikuni, il pouvait bien s'enquérir d'un besoin en particulier, même si en tant que Gona il pouvait être tenté de ne vouloir aider que les quelques rares connaissances qu'il avait chez les Skaikru.

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Sun keeps rising after the storm ft. Finn
Lun 16 Avr - 12:16

ULa brune fut ravie des bonnes nouvelles qu’il lui rapporta de son côté. Elle aurait pu ressentir de l’amertume, un sentiment d’injustice à voir que tout le monde n’avait pas vécu leur drame, mais elle n’était pas ce genre de personne. La mort, même de ceux qui étaient supposés représenter un danger pour eux, l’attristait toujours. Peut être bien qu’elle n’avait aucun sens de ce qu’était la guerre, le besoin de survivre avec les siens avant tout, prêt au moindre sacrifice pour cela. Peut être bien qu’elle vivait dans un monde illusoire où tout pouvait finir par s’arranger. C’était peut être ce genre de personne à qui on ordonnait un meurtre pour éviter des dizaines et qui hésitait, hésitait trop longtemps, incapable d’appuyer sur une déteinte, trop faible, ou trop naïve, accordant trop d’importance à une vie pour l’enlever de plein grès. Chacun ses faiblesses, c’est pour ça d’ailleurs qu’elle faisait ce qu’elle faisait, son rôle était de sauver, de souhaiter la vie, et non pas la mort. Pour les siens, et tous les autres. Et puis ce n’est pas comme si Finn avait été un parfait inconnu. Malgré le peu de temps depuis lequel ils se connaissaient, une rencontre avait suffit pour qu’il ne le soit plus vraiment. Certains liens se tissaient plus vite que d’autres.

- Tant mieux alors ! Et à voir comment tu bouges, on ne croirait pas que tu étais dans des dents d’acier il y a peu.

En rentrant chez elle ce jour là, elle était repassée ramasser le piège en question pour le ramener aux chasseurs pour les avertir une fois de plus sur la dangerosité de ces choses pour les hommes, et la nécessité d’informer les tribus alentour de leur existence et des signes qu’ils utilisaient pour prévenir de leur présence.

- On a pas mal de choses à reconstruire et des réserves à reconstituer, mais ça va, on s’en sort ! Ça fait juste pas mal d’activité physique par jour mais tu sais, c’était pire à notre arrivée sur terre où on ne connaissait rien de rien et où tout le monde était ennemi, mais on s’en est tirés alors je ne m’inquiète pas pour cette fois. Vous aussi vous avez du vivre par le passé des situations bien plus compliqués que ça, non ?

Elle s’imaginer bien qu’en ayant passé toute sa vie sur terre, il en avait dû voir des guerres et des catastrophes, bien plus qu’elle protégée dans sa prison d’acier.

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Sun keeps rising after the storm ft. Finn
Mar 1 Mai - 8:40

Il avait beau faire le coq devant Clary, Finn se souvenait parfaitement de la morsure des dents de métal sur sa jambe, de la douleur qui avait transpercé sa chair et, n'eut été l'intervention de la jeune femme, il y avait fort à parier que les choses auraient pu très mal se terminer, dans un sens ou dans un autre. Si des semaines et des semaines de soins et de repos avaient fait leur œuvre, il conservait sous le tissu une cicatrice conséquente qui ne manquerait pas de faire grimacer ceux qui imagineraient le pire mais, dans l'ensemble, on pouvait dire qu'il avait toujours eu de la chance dans sa malchance. Du côté de la Cent, les choses suivaient apparemment leur cours et elle affirmait qu'ils n'avaient pas autant besoin d'aide que lorsqu'ils étaient arrivés dans ce monde, ce qui ne manqua pas de laisser le Gona songeur face à un tel aveu. Il peinait à imaginer leurs difficultés, en vérité il réalisait même n'y avoir jamais songé plus que cela car ils avaient avant tout été une menace à ses yeux et seul le temps ainsi que quelques menues rencontres permettaient d'adoucir cette vision manichéenne qu'il avait.

- Il y a eu des guerres plus grandes que cette tempête, mais je ne me souviens pas avoir jamais vu le vent souffler si fort. On aurait dit le rugissement de milliers de guerriers furieux.

Et même s'il ne le disait pas, cela l'avait effrayé et il n'avait pas cherché à faire l'imbécile, demeurant tapi à l'abri comme tous les siens à attendre que cela passe. Heureusement leurs habitations étaient faites pour résister à ce genre de choses et, à part quelques dégâts sans gravité, le village avait tenu le coup et chacun avait pu vaquer à ses occupations une fois les réparations terminées.

- Si tu vas bien, alors je ne m'inquiète pas. Mais s'il te manque quelque chose, il faut me le dire. J'ai de quoi manger et je vis seul, je peux partager.

Il marqua un temps d'arrêt, réalisant que cela pouvait être mal interprété, secouant la tête avec l'air moins grave.

- Je veux dire, mon ami et sa famille sont partis, j'avais rassemblé de quoi manger pour eux pour plus longtemps, mais ils ont décidé d'aller chercher tout de suite un autre endroit où vivre, alors j'ai plus de nourriture. Clary est presque une amie, je peux partager avec elle, tout comme je peux l'aider pour ce bois.

Presque une amie, un euphémisme quand on savait qu'à défaut de lui avoir sauvé la vie -et encore on en avait pas été loin- elle avait sauvé sa jambe et l'avait secouru alors qu'il était en territoire ennemi et hostile, alors qu'une bête sauvage aurait très bien pu lui sauter dessus ou, pire encore, un reaper. Avec le cri de douleur qu'il avait poussé lorsque le piège s'était refermé sur lui et le sang dont l'odeur s'était répandu dans l'air, c'était un miracle qu'il n'ait pas attiré de créature dangereuse. Et sa chance, son salut, s'était incarné à l'apparition de cette jeune femme emprunte de douceur et de bienveillance, au sourire à la fois doux et un peu triste, à cette façon qu'elle avait de toujours vouloir faire le bien autour d'elle sans se soucier du danger. Finn désirait lui apporter son aide, lui rendre la pareille et un peu de nourriture, un coup de main pour ramasser du bois, ce n'était pas grand-chose et il pouvait bien le faire si cela pouvait la soulager un peu.

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Sun keeps rising after the storm ft. Finn
Lun 14 Mai - 18:25

JIl affirmait qu'il y avait bien eu de grandes guerres mais que c'était la première fois que le vent soufflait si fort, et Clary fut quelque part rassurée d'entendre ça, espérant qu'elle n'aurait plus jamais à faire face à un événement semblable. Mais il y avait pire que la nature qui se déchaînait. Les guerres. Car les guerres étaient immondes, répugnantes. Car les guerres dressaient les frères contre leurs propres frères. Car les guerres révélaient cette facette des hommes qu'elle craignait tant, cette facette en elle qu'elle craignait tant. Depuis le jour où elle avait tué un homme pour se sauver, pour défendre sa peau, depuis ce jour où l'instinct de survie avait pris le dessus, l'instinct animal, elle redoutait de quoi elle était capable. Bien sûr qu'elle n'irait jamais tuer un homme de sang froid, mais dans l'instant le plus critique ? Au moment où le corps sent qu'il va lâcher, et qu'une dernière, une sauvage pulsion d'adrénaline prend le dessus ? C'était aussi pour ça qu'elle aspirait tant à la paix, elle savait qu'en moments de crise il était difficile de garder l'esprit froid et alors les catastrophes arrivaient.
Mais maintenant, face à Finn dans la forêt qui était presque devenue la sienne, elle ne voulait pas penser à ça. Lui et elle qui discutaient tranquillement, lui qui lui proposait généreusement son aide, c'était la preuve que ça pouvait marcher. Terrien ou cent, ils n'avaient d'autres barrières que les superstitions, que les fausses idées qu'ils pouvaient y avoir l'un sur l'autre, que l'avidité de certains hommes à vouloir absolument dominer. Elle l'avait sauvé oui, mais elle considérait qu'elle ne faisait que son devoir. Un homme blessé n'était rien d'autre qu'un homme qui avait besoin d'aide, de son aide. Mais qu'il lui proposait de l'aider simplement était un geste de générosité qui la toucha particulièrement.

- C'est adorable mais tu devrais garder tout ça pour des temps plus durs ou des personnes encore plus en besoin. Certes ces derniers jours ont été durs pour nous mais on commence à s'en remette, personne ne meurt de faim, si c'était le cas je ne refuserais pas. Et quand au bois le problème serait pour moi de tout ramener au camp après.

Elle sourit s'imaginant en train de crouler sous un tas de brindilles. Ce n'était pas de la fierté mal placé, Clary n'aimait juste pas prendre sans nécessité absolue.
Cependant un détail éveilla sa curiosité, un des défauts qu'elle avait gardé depuis l'enfance. Une question innocente comme elle en posait tant, non pas pour recueillir des informations pour quelque objectif secret mais seulement pour savoir, parce que ça l'intéressait, parce qu'elle avait envie de connaître mieux ce terrien blond.

- Qui étaient ces amis ?

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: Sun keeps rising after the storm ft. Finn
Jeu 12 Juil - 20:47

RP archivé suite à la suppression de Clary

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: Sun keeps rising after the storm ft. Finn

 

Sun keeps rising after the storm ft. Finn

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CNN: Food prices rising across the world
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» James Storm Vs Brock Lesnar
» [UPTOBOX] Final Storm [DVDRiP]
» Finn Hudson - go go go !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: Il était une fois des jolies histoires-