Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Time to get up! | Ft. Cents
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
11/09/2017 FLY Aliénor + Aedan + Sam + Karah 644 Joe Keery AVA + KILLERGANG • SIGNA + ASTRA + BONNIE Mécanicien + Historien + Orateur/Diplomate 107
Heart mechanics ✜


Sujet: Time to get up! | Ft. Cents
Ven 16 Fév - 11:29



Intrigue n°20 (suite)


TOPIC COMMUN 28 novembre 2117 : Time to get up 
Le temps s'écoule d'une façon qu'Andrew n'aurait jamais pu l'imaginer. Il a cette impression, cette horrible sensation d'être de retour, deux ans en arrière, à cette époque où tout encore était à construire, où la guerre d'un jour venait de prendre fin. Il marche mollement en compagnie de Liam qui a l'air tout aussi dépité que lui. La nouvelle qu'ils portent sur leur épaule les enfonce petit à petit dans le sol. Plus ils avancent vers le campement, plus leur visage se décompose laissant place à une tristesse indéfinissable. Elle n'était plus. La jeune cent s'était battu jusqu'au bout mais la mort avait été bien plus forte. Maintenant il fallait qu'ils l'annoncent aux autres. Alors, un pas devant l'autre, une sorte de brouette derrière eux qu'Andrew traîne avec difficulté, le jeune homme rumine, se demande comment il va pouvoir annoncer la nouvelle. Liam n'a pas l'air plus éveillé que lui, il parait même perdu dans ses pensées.

- Tu préfères que je leur annonce? Ou tu veux t’en charger?

Le brun essaye de se montrer rassurant, ne veut rien forcer. Il sait que Liam était très proche d’elle, comme beaucoup de gens au campement. Sa disparition marquera les esprits, c’est certain.


...


Les voilà qui arrivent. L'estomac noué, la gorge serrée, ils entrent dans ce qu'il reste du campement détruit par la tempête. Ca et là de petites mains travail sans relâche, déblaie, récupère et arrange ce qui peut être arrangé. Andrew esquisse un sourire mélancolique alors que des têtes connues viennent les accueillir lui et Liam. Andy lance un regard en direction de son compagnon de voyage. Rien n'est encore dit. Puis le mécanicien se dit que s'il restait aussi longtemps dans le silence alors les émotions resurgissent, comme cette fois où il s'était retrouvé avec Cassandre.

- J’ai ramené de quoi solidifier un peu tout ça.

Un léger sourire sur les lèvres il s'enfonce dans le camp. Il garde Liam à ses côtés, il ne veut pas le laisser seul. Ils peuvent le supporter à deux, se serra bien plus simple ensemble. Il veut juste être là pour lui comme elle elle l'avait été il y a de ça quelques années. Ils feraient le deuil ensemble, Liam, lui, les cents.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Spoiler:
 


Dernière édition par Andrew Harrington le Mar 6 Mar - 19:17, édité 1 fois

avatar
27/07/2014 Sammix Adriel 17150 Barbara Palvin Mayumi + Tumblr Ramasseuse de fruits & plantes / Agricultrice / Parcourir la forêt à la recherche de nouvelles plantes & fruits Les 100 358
Sans peurs et presque sans reproches


Sujet: Re: Time to get up! | Ft. Cents
Ven 16 Fév - 22:34



Intrigue n°20 (suite)


TOPIC COMMUN 28 novembre 2117 : Time to get up 
Ils ne sont pas encore revenus, mais je pense qu'ils ne vont pas tarder à revenir, c'est presque une obligation, n'est ce pas ? Et ils ne reviendront qu'à deux, elle n'a pas pu survivre, même si dans nos coeurs l'espoir était encore un peu présent. Très légèrement, mais il était quand même là. Pourtant, dans le mien, même si je suis quelqu'un de positif, il s'était estompé en la voyant partir pour le campement des odysséens. Avec une telle tige de métal dans le corps, elle ne pouvait pas survivre. Peut être qu'avec tout ce que nous avions là-haut, elle aurait pu survivre, mais là ce n'était clairement pas possible même si ... Mais cela sentait le sapin clairement. Et finalement, au bout de quelques jours, Andrew et Liam sont revenus, seuls, juste tous les deux, c'est là que j'ai compris qu'elle n'avait pas pu faire le voyage retour comme je le craignais, mais les voir là rendait la chose plus réelle encore, cela rendait la chose tangible alors que pourtant, je ne le voulais pas, je ne le désirais pas, mais c'était comme ça, je ne pouvais rien faire de plus, de toute façon, même avec toute la bonne volonté que je pouvais avoir je ne pouvais pas faire de miracles. Ce n'est pas quelques onguents qui allaient pouvoir l'aider à guérir d'une telle blessure. Mais il n'y a pas de mots qui sont échangés. Nous commençons doucement mais sûrement à reconstruire, comme nous l'avons toujours fait malgré les tempêtes, ou les attaques d'animaux sauvages. C'est comme ça que ça marche, nous gardons notre indépendance malgré nos moyens limités, malgré le fait que nous pouvions pas faire de miracles. Le campement a été forte secoué, les remparts, les tentes, le potager que je ne suis pas encore allé voir, mais il ne fait aucun doute que les possibles récoltes que nous aurions encore pu avoir sont ruinées. Nos réserves ont été en parties compromises, et l'hiver qui arrive à grands pas. Cela va être difficile cette année, mais nous allons y arriver, j'ai foi en nous comme depuis le départ, comme depuis le début. Mais le coeur n'est clairement pas à la fête, maintenant que la mort de Thaïs est actées avec le retour de ces deux compagnons d'infortune au campement. C'est comme ça, on ne peut rien y faire malheureusement, je ne sais pas quand ils choisiront de le dire de façon explicite, mais moi, j'ai compris, et si mon visage rayonne habituellement d'un sourire, d'une bonne humeur qui arrivent à se transmettre aux autres, aujourd'hui, ce sourire n'est pas là, tout simplement parce que ce n'est pas possible de le garder sur mon visage. Si elle avait fait plus attention, peut être qu'elle serait encore avec nous, mais avec des "si" on pourrait refaire le monde, et sans doute que nous aurions fait en sorte que ces bombes n'explosent jamais il y a de cela des décennies.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Spoiler:
 

avatar
15/09/2017 'kokou Finn Gallagher 333 Lee Ji-eun Pivette Cultivatrice 0


Sujet: Re: Time to get up! | Ft. Cents
Sam 17 Fév - 11:21

Trois jours. Cela faisait trois jours que l'ouragan était passé, trois jours qu'ils avaient quitté leur abri dans les restes de leur vaisseau pour mettre le nez dehors et constater l'étendue des dégâts. Trois jours. Trois jours qu'ils déblayaient et nettoyaient au mieux leur campement, trois jours qu'ils travaillaient d'arrache-pied en essayant de se focaliser sur l'avenir et non pas sur ce présent difficile. Ikoku ne quittait plus le potager, cela faisait deux jours entiers qu'elle restait sur place, de la boue éclaboussant chacun de ses pas, ce qui l'avait obligé à retrousser les jambes de son pantalon au-dessus des genoux malgré les températures pour essayer de l'épargner un peu. Ce qui lui servait de chaussures était recouvert de terre, ses chevilles et ses mollets portaient des traces de boue séchée qu'elle n'avait même pas pris la peine d'essuyer à force d'en récolter à chaque mouvement. Lorsque la jeune femme était venue constater l'étendue des dégâts, elle s'était effondrée : le sol était détrempé, la quasi totalité des cultures avaient été arrachées par le vent, détruites par les projectiles venus s'échouer là, ou même noyées par le surplus de pluie diluvienne qui s'était abattu sur eux. Il avait fallu déblayer avec l'aide de quelques bonnes âmes, puis ça avait été l'inspection minutieuse du carnage pour essayer de sauver ce qui pouvait l'être : autant dire qu'il ne restait presque rien.

Alors la cultivatrice s'était mise au travail, arrachant tout ce qui était bon à jeter, extirpant du sol boueux les débris abandonnés sur place par la tempête, puis commençant à travailler de nouveau la terre comme lors de leur arrivée il y avait plusieurs années maintenant. C'était comme si tout était à refaire et à cela venait s'ajouter l'angoisse de ne pas avoir de nouvelles de Thaïs et de ceux qui l'avaient emmenée. Allaient-ils bien ? Étaient-ils saufs ? Est-ce que les Odysséens avaient pu aider la blessée ? Est-ce qu'elle avait survécu ? Autant de questions qui tournoyaient dans son esprit et la tourmentait, aussi Ikoku s'était-elle plongée avec acharnement dans le travail, ne prenant de repos que lorsqu'elle était sur le point de s'effondrer, ne mangeant que lorsque son estomac vide criait famine au point de lui faire tourner la tête. Les champs auraient encore besoin de nombreux jours de labeur avant qu'on ne puisse y planter quoi que ce soit qui tienne le choc, et il faudrait encore après ça de nombreuses semaines de travail et de surveillance, de mille et unes attention pour s'assurer que les cultures puissent reprendre, pour qu'ils aient une chance de pouvoir obtenir à nouveau des récoltes dans plusieurs mois. Les temps s'annonçaient rudes, mais les Cent avaient pour eux désormais une expérience qu'ils ne possédaient pas à leur arrivée sur Terre et c'était grâce à cette expérience qu'ils pourraient se relever de cette épreuve et aller de l'avant.

Du bruit semblait venir du campement, des voix qui s'élevaient plus ou moins fortement, comme un murmure au loin, difficilement saisissable, mais il se passait quelque chose et cela finit par tirer Ikoku de ses pensées. Plantant la bêche dans le sol trop meuble, elle prit appui dessus, reprenant son souffle et tendant l'oreille : il y avait effectivement quelque chose, il y avait de nombreuses voix, mais pas non plus de cris, ou en tout cas pas encore. Jetant un regard à cette partie du potager qui lui restait encore à travailler, elle soupira et emporta la bêche pour aller la ranger avec les autres outils, se tapant mains et jambes pour essayer de présenter mieux, rabaissant les jambes tâchées de terre de son pantalon avant de se diriger vers le campement. Un peu hagarde à cause de l'état second qui seul lui valait encore de tenir debout avec tous les efforts fournis, elle porta l'attention de ses yeux cernés sur deux silhouettes familières qui passaient non loin de là en tirant une sorte de brouette.

- ... Hey !

Il lui semblait bien que c'était Andrew et Liam, ceux qui avaient quitté le camp en pleine tourmente, au plus fort de l'ouragan, emmenant avec eux Thaïs qui était blessée et qui... Ikoku eut un instant de flottement, cherchant du regard la silhouette de la jeune femme avant de reporter son attention sur les deux hommes, s'approchant d'un pas cotonneux. Elle était heureuse de les revoir sains et saufs, y compris avec ce qui ressemblait à des matériaux qui pourraient les aider à reconstruire. Avaient-ils de bonnes nouvelles pour Thaïs ? Sans doute n'avait-elle pas pu faire le voyage de retour si tôt après avoir été blessée, elle devait certainement être restée chez les Odysséens en repos forcé le temps que ses plaies se referment. Et c'est avec cet espoir sur ses traits et brillant dans son regard que la Cent s'approcha des deux survivants, un léger sourire plein de ce même espoir qu'elle leur adressa, attendant qu'ils lui donnent des nouvelles attendues depuis des jours.

Spoiler:
 

avatar
16/04/2015 I Ozvan & Hyacinthe & Ten & Elouan & Tam-Tam 12309 Aneurin Barnard Alex Tempêtueuse :) & AVENGEDINCHAINS & Lux Aeterna & Rowen & Harlan Cuisinier - Aide soignant/Leader Camp de vie Cent / Ex-kidnappé 287
- Hit the Road -


Sujet: Re: Time to get up! | Ft. Cents
Dim 18 Fév - 17:55



Intrigue n°20 (suite)

Très vite, quand le calme est revenu, il a fait le tour du camp pour avoir une idée du massacre. Une hécatombe. Deux, trois années soufflées comme les bougies d'un gâteau d'anniversaire. Mais ici aucun vœu ne serait exhaussé. Les abris disparus, le potager dévasté, et l'enclos pour autant dire inexistant. Une ou deux barrières tenaient encore debout comme une dernière touche ironique et cruelle de cette catastrophe. Quelques brebis chanceuses traînaient par habitude, engloutissant les dernières graines répandues sur le sol. Plusieurs cadavres de leur "bétail" jonchaient aussi le sol, qui pourrissaient déjà, et qu'il ne serait pas possible d'utiliser comme nourriture. Épuise, suite à quelques nuits d'insomnies et d'inquiétudes diverses Qui se concentraient sur le devenir du camp et la blessure béante de Thaïs, il n'imaginait pas balader tous ces corps dans la forêt pour les y laisser se décomposer. Mais il fallait aussi éviter de s'exposer à une infection quelconque. Les brûler lui sembla la meilleure solution. Ainsi il ramassa tous les bouts de la clôture, explosée en mille morceaux, les assembla en un genre de mini-bûcher et y ramena les bêtes fauchées par le Cyclone. Il démarra le feu, l'odeur rameuta deux ou trois personnes qui regardèrent avec lui s'envoler le fruit de tant de dur labeur...

La plupart des esprits bataillaient ferme pour nettoyer les lieux, ça les occupait, les empêchait de s'effondrer alors que d'autres plus sombres ne parvenaient pas à remonter la pente. Chacun se débrouille avec ce que la vie lui prête pour affronter les coups durs ou les injustices. Néanmoins personne n'ira jamais très loin le ventre vide. Et, une fois encore, il ne demeurait qu'un trou béant à la place du garde-manger. Absolument rien à y glaner non plus, le bouclé en fit le tour très vite. Cependant sur le chemin il récupéra un vieux seau cabossé, parce qu'on trouvait encore des pommes. Valait mieux ça que rien du tout dans l'estomac pour ceux que la faim taraudait. Tael en ramassa donc en conséquence. Sur le retour il fut alerter par une petite assemblée, de dos il reconnut Ikoku et Sierra. Le cuisinier se rapprocha curieux, inquiet, pour mieux découvrir de quoi il ne retournait. Apaisé il retrouva Andrew, puis Liam de retour de chez les Odysséens. Avec en plus un peu de matériel pour les sortir de leur marasme ! Merci à eux qui ne possédaient aucune obligation après une mission aussi dramatique. Certainement la gamine se reposait là-bas, revenir aussi vite se révélait exclu après une blessure aussi grave. Taël les rejoignit rapidement.

Une sourire pour les accueillir « Andrew, Liam comment allez-vous ? Je vois que vous nous av... » Tael note alors les mines déconfites qui l'entourent. Il n'a pas entendu les premiers échanges, mais il suppute qu'une très mauvaise nouvelle vient d'être lâchée ... Et il n'y pas besoin d'être un génie pour en conclure l'inévitable, l'irréversible, ce qu'il se refusait d'envisager depuis ... L'accident « Ho... » Soudainement il se revoit sur la plage, là-bas, pour l'anniversaire de la gamine, entrain de l'aider à construire sa tour... Les pommes roulent à leur pied, il à tout lâché sans s'en rendre compte. Que pourrait-il ajouter de plus ? Chaque disparition grignote un peu plus son cœur. Mais quand ça touche les compagnons qui ont partagés sa misère dans le désert, ça lui vole toujours une petite partie de lui-même. Il voudrait fuir, aller pleurer dans un coin mais son regard rencontre les fruits épars « Je vaIs ramasser tout ça » Il s'agenouille le nez juste à la hauteur des objets apportés de chez les Odysséens, qui finalement n'ont réussi aucun miracle. Juste assez pour cacher ce désespoir que ses prunelles expriment l'espace d'un instant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Spoiler:
 
En ligne

Admin - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light Elijah & Near & Saoirse & Cassandre 26838 Thomas B.-Sangster lux aeterna (Mumu ♥) Signa perséphone Aaron Ancien kidnappé des Rahjaks. Apprenti soignant ancien traqueur Cent 698
Admin - Supermassive Black Hole


Sujet: Re: Time to get up! | Ft. Cents
Lun 19 Fév - 18:22






Time to get up!





« Tu préfères que je leur annonce? Ou tu veux t’en charger? » Il ne sait pas quoi lui répondre, a encore du mal à se dire que Thaïs ne sera plus là, n’était déjà plus de ce monde. C’est difficile de l’accepter, de se dire que le cyclone a eu raison d’elle alors qu’il l’avait toujours pensée la plus forte d’entre eux, que lui, en tout cas elle l’avait toujours été. Ils étaient restés quelques jours dans le campement des Odysséens dans lequel Liam avait erré plus qu’autre chose, parfois à l’extérieur, là où il avait pu faire quelques rencontres pour le tirer de sa léthargie. Ça n’allait pas vraiment mieux aujourd’hui et il ne savait pas si ça irait mieux un jour.

Elle est partie.

Il fallait leur dire s’ils ne s’en doutaient pas un peu. Qui pouvait s’en sortir d'une telle blessure ? Thaïs, peut-être. Il l’avait espéré, lui le pessimiste avait espéré qu’elle s’en sorte et elle était partie.

C’est difficile de l’accepter. « Je sais pas. » Sa voix est cassée comme étranglée. Il ne parviendrait pas à le leur dire. Elle n’était pas présente mais ce ne serait pas une réponse, elle pouvait très bien être en convalescence auprès de ceux qui auraient pu avoir les moyens de la sauver. Il ne pouvait en vouloir à personne, c’est juste … injuste mais c’était arrivé.

« Faut ? » Y’avait-il besoin dans l’fond de dire ce qu’ils devineraient plus ou moins avec leurs gueules.


...


Le pas est traînant. Il n’est pas pressé de rentrer. Beaucoup de personnes importantes à ses yeux sont du côté de l’Odyssée, pourquoi rentrer, pourquoi ne pas rester là-bas ? Il avait suivit Andrew, pourquoi ? Il ne trouve pas de réponse à cette question, il ne reste plus rien de ce qui le rattachait au groupe sauf ceux qu’il avait appris à connaitre, ceux qu’il ne comptait pas quitter.

Il ne sait pas quoi dire, est anxieux, stressé d’être parmi eux. Ça ne lui était encore jamais arrivé.

Elle lui manque déjà.

Il regardait Andrew s’affairer avec ce qu’il avait ramené du campement, qu’il avait aidé à transporter. Il n’avait pas pris le temps de penser à leur campement détruit par le cyclone. Ça allait les aider à reconstruire, c’était certain. Il se met volontairement en retrait, est beaucoup plus à l’aise à les entendre parler : il est complètement déphasé. Sierra, Ikoku, Taël. Ils attendent des réponses qu’il ne veut pas leur donner parce qu’il ne sait tout simplement pas quoi leur dire. Elle est enterrée Thaio. « Andrew, Liam comment allez-vous ? Je vois que vous nous av... » La question n’est pas posée dans son entièreté. Ils ont déjà leur réponse. Taël aide Andrew comme pour penser à autre chose, c’est ce dont ils ont besoin. Il pense au campement des Odysséens qui a bien tenu, ne sait pas ce qu’ils pensent de leur nouvelle situation, ce qu’ils veulent faire, peut-être que certains d’entre eux veulent rejoindre ceux qu’ils viennent de quitter. Il ne sait pas comment le formuler ça, va être direct et n’aura probablement pas beaucoup de tact.

C’est le cyclone qui veut ça non, qui veut qu’ils repensent à leur situation pour savoir s’il en est pas qui préfèrent la sécurité du campement des autres ou personne n’est mort, ou personne ne meurt. C’est cette impression qui persiste à chaque fois depuis leur arrivée, il ne restera bientôt plus aucun d’entre eux. « Qui veut partir ? »

Cette question, ils y ont tous pensé au moins une fois. Avant de penser reconstruction, autant parler du groupe. Certains sont déjà partis, il repense à Demetra qu’il n’a pas vue depuis un moment déjà. Elle n’était pas facile à aborder mais il espère qu’elle va bien et là il veut savoir si d’autres ont l’intention d’aller chez les Odysséens, d’aller il ne sait où mais ailleurs qu’ici. « C’est une option après tout, de retourner là-bas. » La question doit être posée même si elle déplait à certains. Il a perdu cette étincelle, déteste cette pensée qu’il a de vouloir tout abandonner mais si lui le pense, il n'a pas été le seul à y penser.  



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


avatar
15/09/2017 'kokou Finn Gallagher 333 Lee Ji-eun Pivette Cultivatrice 0


Sujet: Re: Time to get up! | Ft. Cents
Dim 25 Fév - 9:51

Avec la fatigue qui la tenaillait, Ikoku n'avait d'abord pas prêtée garde à plusieurs détails pourtant évident aux yeux de ceux qui s'était attroupés là. Elle vit bien que Sierra ne souriait pas comme à son habitude, mais elle avait attribué cela au fait que l'ouragan les avaient tous secoués. La Cultivatrice s'était avancée vers le duo avec le sourire, saluant Andrew et Liam d'un signe de tête avant de venir prendre les mains de ce dernier dans les siennes, les serrant doucement avec chaleur.

- Je suis si contente de vous voir sains et saufs.

Leurs mines étaient affreuses pourtant, bien qu'Andrew s'affairait déjà avec ce qu'ils avaient ramenés et qui allait aider à la reconstruction. Liam gardait le nez baissé et Ikoku comprit finalement que quelque chose n'allait pas, sentant monter un inquiétude qu'elle tenta d'abord de repousser. Taël s'avançait au même moment, saluant les deux hommes avec la même joie spontanée, avant de soudain s'interrompre dans son propos.

« Andrew, Liam comment allez-vous ? Je vois que vous nous av... »

Le regard de la jeune femme se tourna vers les pommes qui roulaient sur le sol, comme un funeste message que les larmes discrètes du bouclé qui confirmèrent autant que la mine des survivants ce qui était arrivé. Le visage de Ikoku se tourna de nouveau vers Liam et ses yeux s'humidifièrent immédiatement, ses mains serrant plus fort encore celles de son vis-à-vis, comme si le lâcher équivalait à le voir disparaitre à son tour. Thaïs... Les mots lui manquent, la voix aussi, elle voudrait dire quelque chose sans savoir quoi et ne parvient qu'à déglutir, gardant le silence jusqu'à-ce que Liam ne pose la question fatidique.

Qui veut partir ? C’est une option après tout, de retourner là-bas.

Cette fois la Cent lâche les mains du jeune homme et recule d'un pas comme s'il les avaient tous insultés, pourtant à voir sa tête ce n'est pas de gaieté de cœur qu'il énonce cette possibilité. Il a tout de l'homme abattu, au même titre que l'agitation d'Andrew et de Taël ne leur sert qu'à éviter de craquer. Ikoku cherche Sierra du regard, sentant à la fois l'envie de pleurer et de s'énerver qui l'étreint, l'oppresse, la déchire. Rejoindre les Odysséens ? Retourner avec ceux qui sont responsables de leur arrivée sur Terre à l'époque quasiment sans moyens ? Combien sont morts avant cette expédition ? Combien auraient pu être sauvés ? Le regard noir de l'asiatique fait le tour des présents, incapable de deviner ce que chacun pense, mais peut-être est-ce la mort de Thaïs qui soudain fait s'effondrer les remparts chez la jeune femme.

- Et puis quoi encore ?!

Trop c'est trop, la colère prend le pas sur le chagrin, la rage sur le désespoir et même les larmes qui coulent sur ses joues ne peuvent plus l'empêcher de parler.

- On a pas fait tout ça pour rien quand même ?! On a travaillé si dur ! On a fait tellement de... de sacrifices !

Le mot s'était bloqué dans sa gorge au souvenir du sourire de la disparue, mais également de tous ceux qui s'en était allés avant elle, de ceux que l'on avait jamais revu, de ceux qui n'étaient plus. La voix claire de Ikoku résonne dans l'air, elle ne supporte plus cette tension, ces silences, ses propres émotions qui doivent sortir.

- Si vous voulez y retourner, allez-y ! Mais moi je refuse ! Pas après tout ce qu'on a traversé, nous nous sommes tous battus pour survivre, pour y arriver sans eux ! Pourquoi est-ce qu'on devrait y retourner ? Pour qu'on nous oblige à faire des choses qu'on ne veut pas ? Pour profiter de leur technologie ? Pour ce qu'il en reste... Je refuse ! Je n'abandonnerais pas et tant pis si c'est trop dur. Je ne laisserais pas cet ouragan gagner !

Ikoku se détourne pour s'éloigner un peu, les larmes roulant sur ses joues, les poings serrés et l'air furieuse, comme si elle s'apprêtait à frapper le premier qui oserait l'approcher, elle qui ne ferait pas de mal à une mouche. L'ouragan, la mort de Thaïs, tous les sacrifices qu'ils ont fait, sont autant de blessures qui se rouvrent toutes en même temps et l'obligent à s'assoir sur le tronc d'arbre le plus proche. Au moins pour elle la réponse est claire, elle n'ira pas.

avatar
11/09/2017 FLY Aliénor + Aedan + Sam + Karah 644 Joe Keery AVA + KILLERGANG • SIGNA + ASTRA + BONNIE Mécanicien + Historien + Orateur/Diplomate 107
Heart mechanics ✜


Sujet: Re: Time to get up! | Ft. Cents
Dim 25 Fév - 16:17






Intrigue n°20 (suite)


TOPIC COMMUN 28 novembre 2117 : Time to get up 
L'envie de rentrer n'y était pas. Enfin si. Seule Thaïs manquait à l'appel et c'est surtout cela qui faisait penser à Andrew que leur vie ne serait plus jamais la même à partir du moment où tous seraient au courant. Personne ne savait. Certain devait peut-être s'en douter, d'autre gardait espoir de la revoir tout sourire, tout comme lui l'avait espéré il y a quelques jours. Trois jours. Trois jours qu'elle était partie et maintenant eux revenaient tel le christ descendu après sa crucifixion. Andrew n'était pas croyant, ne pensait pas qu'il puisse avoir une vie après la mort ou un quelconque paradis où tout pourrait se reposer. Mais pour elle il voulait y croire. Il pensait que si personne ne l'oubliait, si elle restait dans leur cœur pour toujours elle vivrait encore parmi eux. Chacun avait une partie d'elle en lui et c'est cela qui lui faisait aller de l'avant. Au final, elle n'était jamais vraiment partie.

- Je sais pas… Faut?

Il le sent brisé, meurtrie par cette perte. Liam ne montrait pas vraiment ce qu'il ressentait mais Andrew savait où il le voyait. Ils réagiraient tous d'une façon différente en l'apprenant mais il fallait qu'ils sachent. En les voyant arriver que tous les deux, en examinant leur tête déconfite, beaucoup devinaient ce qu'il s'était passé. Ils n'auraient rien eu à dire, les gens l'auraient vu. Mais le dire rendrait les choses plus réel, chacun aurait la vérité en face.

- Oui. Ils le devineront, j’en suis certain. Mais leur dire … Je pense que c’est ce qu’il y a de mieux à faire.


...

Comme il l'avait deviné les gens arrivaient un à un pour les accueillir. Andrew essayait de garder le sourire malgré la douleur qui lui lacérait le cœur. Voir ces sourires, cette joie sur leur visage qui bientôt sera voilée par la tristesse. Alors qu'il met devant lui la brouette remplie de matériels récupérés, il ouvre la conversation, comme pour oublier ce qu'il doit leur annoncer. Il faut qu'il ait le courage de le faire, lui ou Liam, il faut qu'ils sachent, qu'ils aient la vérité. La première personne qui vient leur parler est Ikoku, suivi rapidement de Taël. La question est posée, Andy hoche doucement de la tête, un sourire mélancolique posé sur ses lèvres. Il sent les larmes monter mais ne laisse rien paraître. C'est alors qu'il voit le visage de son ami se décomposer, perdre cette joie. Il a compris. Les pommes tombent à terre comme au ralenti. Le mécano s'abaisse pour l'aider. Il voudrait lui dire que tout va bien aller, que tout va s'arranger mais rien ne sort et la seule chose qu'il peut faire c'est ramasser ces fichues pommes. Une espèce de rage grandit en lui, une rage qu'il tente d'oublier mais qui resurgit à chaque fois qu'il la revoit, qui revoit cette scène qui lui a été fatale. Il aurait dû être là, il aurait pu la sauver. Il aurait donné sa vie pour qu'elle reste.

- Qui veut partir ?

La voix de Liam résonne comme un écho. Andrew revient à la réalité et se remet debout, tendant les quelques pommes qu'il avait ramassé à Taël qui a l'air bien plus déboussolé qu'ils le sont. Il lui sourit doucement. Il s'apprête à lui dire. Il veut le dire, il veut que sa sorte, que tous soient au courant. Il veut permettre à chacun de pleurer, de s'exprimer. C'est alors qu'une douce voix vient intervenir dans le silence qui s'était installé après les quelques mots de Liam. Ikoku. Elle laisse échapper sa rage comme lui aimerait le faire. Elle dit ce qu'il a sur le cœur. Rien ne pourra les faire partir. Ils ont travaillé si dur, les sacrifices n'ont pas été vain, il ne veut pas qu'ils le soient. Thaïs voudrait qu'ils restent, qu'ils se battent, qu'ils restent soudés et reconstruisent ce qui n'existent plus. Le regard posé sur la jeune femme, Andrew reste hypnotisé parce qu'elle raconte, parce qu'elle a à dire. Puis la voilà qui part après le boulet de canon qu'elle a lancé. Le jeune homme reste sans voix. Pendant un instant il a retrouvé l'espoir, il a retrouvé cette étincelle qui lui manquait pour continuer d'avancer. Ikoku a éveillé en lui la volonté d'avancer. Doucement il s'approche de Liam, esquisse un sourire qui se veut rassurant. Comme d'un commun accord, il le dit. Il annonce ce que tout le monde avait deviné, ce que chacun savait au fond de lui.

- Thaïs...Thaïs n'est plus. Elle a succombé à ses blessures. On a fait comme on a pu, ils ont fait ce qu'ils ont pu. Je ne sais pas ce qu'elle aurait voulu, je ne sais pas si nous parviendrons à retrouver ce que nous avions mais il faut qu'on essaye. Je ne rejoindrais pas les Odysséens, ceci est clair. Je suis près à travailler encore et encore, à redoubler d'effort pour que notre vie retrouve un semblant d'ordre. Nous avons traversé bien des épreuves et la seule chose qui en est ressortie c'est qu'ensemble nous sommes plus fort, ensemble nous pouvons surmonter même les catastrophes ou les morts les plus terribles. Je suis prêt à avancer, je suis là si vous souhaitez parler.

Tout en parlant, sa voix pourtant si clair laissait paraître toute la tristesse et la colère qu'il ressentait. Une larme puis deux s'étaient mises à couler le long de ses joues. Il ne pouvait plus retenir ce qu'il ressentait, il fallait qu'il l'exprime. Pleurer face aux gens ne lui faisait pas peur. Montrer ce qu'il ressentait avait un effet libérateur. Parfois les choses étaient si compliquées qu'il s'y perdait. Tout en parlant il pensait à elle, à Charlie, Liam, Taël, Ikoku… à chaque personne qui avait marqué sa vie, à toutes celles qui étaient et n'étaient plus. Il était maintenant temps de se relever, il était temps d'aller de l'avant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Spoiler:
 

avatar
16/04/2015 I Ozvan & Hyacinthe & Ten & Elouan & Tam-Tam 12309 Aneurin Barnard Alex Tempêtueuse :) & AVENGEDINCHAINS & Lux Aeterna & Rowen & Harlan Cuisinier - Aide soignant/Leader Camp de vie Cent / Ex-kidnappé 287
- Hit the Road -


Sujet: Re: Time to get up! | Ft. Cents
Dim 4 Mar - 11:47





Intrigue n°20 (suite)




Vivre ... Grandir... Aimer...

Voilà sans doute ce qu'elle aurait voulu. Et tant d'autres choses.

Mais au fond personne pourrait le dire à part elle ...

Il écoute le bouclé, les mots, les paroles, les phrases, les faits. Pas besoin de plus de détails. Il sait que tout le monde a tenté ce qu'il a pu. Pas besoin de retourner le fer dans la plaie de ceux qui reviennent avec ce douloureux message. Bien entendu il faudra le transmettre aux autres mais au moins la moitié se doute déjà de l'issue d'une telle blessure. Partir ? Voilà bien une idée qui ne l'effleurera jamais. A moins qu'il ne soit le dernier benêt sur ce camp, alors il suivra les autres, et c'est bien parce qu'il sait qu'il n'a pas la carrure de vivre seul. Enfin lui il le pense. Surtout ils sont tous devenus précieux à ses yeux. Un léger sourire effleure ses lèvres quand il entend la réaction d'Ikoku. Ça lui réchauffe le cœur dans ce moment trop dramatique. De sa poche il sort un tissu qui peut faire office de mouchoir et le tend à Andrew
« Alors on est déjà trois, parce que moi non plus je n'irais pas chez eux ... » Eux auxquels il n'a jamais rendu visite, et il ne semblerait que ce ne soit pas à l’ordre du jour avec le travail qui se profile dans les jours à venir « Evidement il ne faut pas se cacher qu'on va trimer dans les prochains et probablement tout le printemps et l'été pour récupérer tout ce que nous avions accompli... »

Certains prétendraient que ce sera impossible, mais pas lui, une fois déjà ils avaient relevé le défi « Bon faut pas se cacher qu'on était plus nombreux, mais maintenant on a l'expérience, on a appris, on est plus fort, faudra juste nous organiser ... Une fois que vous vous serez reposés parce que ... Tout ça à du être vraiment éprouvant » Et surtout laisser les autres digérer leur peine de découvrir que plus jamais ils n'entendraient la voix de leur petite guerrière. Debout à nouveau il pose la main sur l'épaule d'Ikoku comme pour lui donner raison, la soutenir dans la force de sa conviction « Je suis d'accord avec toi Iko, mais faudra accepter que d'autres désirent les rejoindre ... » Tael enfourne ensuite ses mains dans ses poches parce que ses jambes flageolent, parce qu'il puisait une partie de sa force dans le lien qui liait les kidnappés, qui comme une marguerite s'effeuillent au cours des jours ... Mais pour eux, pour elle, il tiendra oui « Et ce serait bien de le savoir assez vite pour connaitre les compétences sur lesquelles on peut compter ... ou non. Donc moi je reste oui ...  »

Et ici il va Vivre... Grandir... Aimer.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Spoiler:
 
En ligne

avatar
15/09/2017 'kokou Finn Gallagher 333 Lee Ji-eun Pivette Cultivatrice 0


Sujet: Re: Time to get up! | Ft. Cents
Lun 5 Mar - 22:34

Assise sur le tronc d'arbre Ikoku regarde s'avancer Andrew dont l'air abattu ne fait aucun doute sur ce qu'il s'apprête à évoquer de vive voix. Elle l'écoute alors qu'il confirme ce qu'ils ont compris alors qu'ils auraient préférés ne rien savoir et espérer encore un peu, ses larmes roulant sur ses joues alors qu'elle imagine les efforts qu'ils ont du déployer durant l'ouragan alors qu'ils transportaient Thaïs, des efforts qu'ils ont du faire pour tenter de la sauver une fois arrivés au campement des Odysséens, et tout ça pour finalement voir leur semblable mourir. Pour autant au milieu du chagrin qui les accablaient, il y avait cette vive flamme encore farouche, cette lueur d'espoir qui refusait de s'éteindre, de capituler. La jeune femme essuya ses joues en écoutant Andrew parler, acquiesçant en silence à ses dires, ne pouvant qu'être d'accord avec l'idée qu'ensemble ils étaient plus forts et pourraient surmonter cette épreuve. Taël s'avança vers le mécanicien à qui il tendit un mouchoir, affirmant que lui non plus ne voulait pas quitter le camp. Ils étaient déjà trois à ne pas le vouloir et cela réchauffa le cœur de la cultivatrice qui prit une grande inspiration, le cœur encore lourd. Ils allaient avoir beaucoup de travail c'était certain, d'ailleurs ils avaient déjà commencé à se mettre à l'ouvrage et cela risquait fort d'être ainsi durant de nombreux jours encore.

- Oui, vous devez vous reposer, vous l'avez mérité.

Appuya Ikoku à l'intention de Liam et d'Andrew à qui elle adressa un sourire qui, s'il manquait de joie au vu des circonstances, se voulait aussi réconfortant que possible en ces heures difficiles. Le bouclé s'était rapproché d'elle durant ce laps de temps et, lorsqu'il posa sa main sur son épaule, la jeune femme ajouta la sienne par-dessus en fermant brièvement les yeux, laissant une larme rouler sur sa joue avant de les rouvrir, levant vers lui un regard qui se voulait déterminé, bien qu'il lui soit difficile d'accepter l'idée que certains veuillent partir et briser ainsi cette unité qui faisait leur force.

- Je reste, sinon qui d'autre te fournira de quoi travailler ?

Une maigre plaisanterie après laquelle elle soupira avant de se remettre debout, essuyant pour de bon son visage avant de se redresser aux côtés de Taël, levant le nez dont le bout avait rougit sous l'émotion. Qui allait rester et qui allait partir ? Son regard se porta sur tous ceux qui étaient présents avec l'espoir et la crainte que certains se détournent en cet instant. Sierra, Liam et tous les autres... Intérieurement elle se mit à supplier pour qu'ils demeurent, tout en sachant que certains allaient partir. Restait à savoir qui.

Spoiler:
 

Admin - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light Elijah & Near & Saoirse & Cassandre 26838 Thomas B.-Sangster lux aeterna (Mumu ♥) Signa perséphone Aaron Ancien kidnappé des Rahjaks. Apprenti soignant ancien traqueur Cent 698
Admin - Supermassive Black Hole


Sujet: Re: Time to get up! | Ft. Cents
Mar 6 Mar - 0:04











Time to get up!




Il ne regrette pas ses paroles. Ce n’est pas la première fois que la question se pose mais c’est la première fois, peut-être, qu’elle est posée aussi brutalement. Il en a marre de les voir partir un à un sans qu’il puisse faire quelque chose pour les retenir. Parfois ils l’ont décidé et pour d’autres, c’est différent comme pour Thais qui n’a pas eu son mot à dire avant que le cyclone ne décide de mettre fin à sa vie tout aussi brutalement. Ils avaient de l’espoir quand ils ont réussi à la déplacer, quand ils ont fait le pas d’aller chez les Odysséens mais une fois là-bas, lorsqu’elle était entre les mains de Nadja, cet espoir s’est amenuisé jusqu’à disparaitre totalement lorsqu’elle est partie, lorsqu’ils ont fini par l’enterrer.

Il est encore à moitié là-bas sur le campement des Odysséens, à quand elle était encore en vie. Faible mais vivante. Il a du mal à se concentrer sur ce qu’il se passe ici où tout lui semble bien lointain. Il se rappelle de sa propre question quand Ikoku y réagi plutôt violemment. Il n’a pas l’habitude de la voir réagir ainsi mais rien n’est normal dans cette situation qu’ils vivent aujourd’hui. Il ne prend pas sa réaction comme une attaque, il s’y était attendu à ce que certains réagissent ainsi et quelque part c’est rassurant de voir qu’ils n’ont pas l’intention de partir alors qu’il y a songé. Elle est un peu excessive, chacun fait au mieux de ses capacités là-bas, cela sera comme ici, du moins, il le suppose. Il n’y aura pas de ‘faire ce que l’on ne veut pas’ ; là bas il y aura simplement une envie de retrouver une sorte d’unité dans ce désordre créé par le cyclone. Il n’a pas décidé, sait simplement que même s’il a appris à connaitre chacun d’entre eux, il en est beaucoup plus qu’il retrouverait-là bas alors qu’ici c’est l’inverse qui se produit jours après jours. Andrew est bien évidemment du même avis qu’Ikoku. Il a les pieds plus terre à terre, a pensé à ramener du matériel, malgré la douleur de cette perte tragique, que l’on n’avait pas vu venir.

Thaïs. Elle avait encore toute la vie devant elle.

« Évidement il ne faut pas se cacher qu'on va trimer dans les prochains et probablement tout le printemps et l'été pour récupérer tout ce que nous avions accompli... » Il ne se prononce pas sur la décision qu’il a ou n’a pas prise parce que s’il aime ce campement qu’ils ont mis du temps à construire : voir que tout est à refaire à zéro le fatigue d’avance. « Bon faut pas se cacher qu'on était plus nombreux, mais maintenant on a l'expérience, on a appris, on est plus fort, faudra juste nous organiser ... Une fois que vous vous serez reposés parce que ... Tout ça à du être vraiment éprouvant. » Liam semble réfléchir. Il n’a pas besoin de se reposer, il ne veut pas avoir à y repenser à chaque fois qu’il aura la tête reposée. « Je n’ai pas envie de me reposer. » Il fait son gosse borné à ne pas vouloir ce dont il a besoin mais il ne peut s’en empêcher. Il ne veut juste pas dormir. Dormir a toujours été la porte ouverte aux cauchemars plus ou moins violents depuis déjà son enfermement sur l’Odyssée. S’ils l’avaient laissé tranquille avant le désert, il n’ose pas voir ce qu’il va se passer maintenant que Thaïs n'est plus. Il change alors de sujet pour répondre à sa question non répondue. « Je ne partirais pas. »
Pour le moment.

Il n’a pas besoin de partir dans un grand monologue, dit juste ce qu’ils ont besoin de savoir pour le moment, pour prendre les décisions qu’ils vont devoir prendre les heures ou les jours qui viennent. « On repart de zéro ? » Il n’était pas là ces derniers jours, ne sait pas ce qui a été mis en place lors de leur absence. Tout le monde a bien du se débrouiller même si Taël a pu les aider du mieux qu’il le pouvait dans ces circonstances. « Ça veut dire qu’on va dormir à nouveau là-dedans ? » Signe de tête vers le vaisseau. Ce n’est pas la question plus importante ni même la principale des interrogations pour tout le monde mais chacun à ses préoccupations qui sont différentes selon ce qu’ils ont vécu. Il n’aime pas cette idée, préférait largement les tentes qu’ils avaient pu élaborer pour dormir à l’extérieur pour retourner dans le vaisseau juste lors des nuits les plus froides de l’hiver. Il est beaucoup moins à l’aise dans l’idée d’y retourner tout le temps. Ils recommencent tout depuis le début, comme s’ils n’avaient jamais avancé depuis leur arrivée sur terre. S’il parlait de fatigue quelques instants plus tôt la déprime n’est pas loin de pointer le bout de son nez si elle n’était pas latente depuis cette mort qu’il tente de minimiser, dont il ne veut pas parler.

C’est bien pour ça, au fond, qu’il a lancé ce sujet houleux de l’odyssée, pour lui éviter de repenser à cette blessure trop fraîche, à Thaïs qui ne viendra plus le voir pour des blessures, qu’il ne retrouvera plus dans à ses côtés dans la tente qu’ils partageaient depuis quelques mois. C’est le vaisseau qu’ils vont retrouver et même s’ils y seront tous, il s’y sentira toujours désespérément seul.

Spoiler:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


avatar
20/04/2016 FLY Aedan + Sam + Andrew + Karah 8460 Adelaide Kane Ava + AMNESIS • Signa + ASTRA • Gif + ORESTE Cartographe + Patrouilleur + Combat 135
✣ Speedy Gonzales ✣


Sujet: Re: Time to get up! | Ft. Cents
Mar 6 Mar - 19:09



Intrigue n°20 (suite)


TOPIC COMMUN 28 novembre 2117 : Time to get up 
Aliénor avait été secouée par la tempête mais le temps passant elle avait rapidement repris du poil de la bête. Une fois de plus c'était Altas qui lui était venu en aide et une fois de plus elle avait échappé de justesse à la mort. Déterminée à tout faire pour retrouver ce qu'ils avaient, la jeune fille n'avait pas perdu une seconde et avait été l'une des première qui partie chercher du bois, qui nettoya le camp et remonta ce qui pouvait être remonté. Les constructeurs allaient une nouvelle fois avoir du pain sur la planche. Cela l'a fit sourire. Ils n'avaient pas le temps de s'ennuyer et c'est cela qui lui plaisait sur terre. Certes le danger était présent, certes la mort les avait une nouvelle fois frôlé de peu mais leur environnement de vie était plein de surprises et de ressources encore méconnues. Elle se dit, alors qu'elle partait patrouiller et collecter des matières premières que la prochaine fois ils seraient près, près à faire face à la moindre petite brise de vent. Ce fut donc le sourire aux lèvres qu'elle s'en alla de bon matin au creux de la forêt, ne se doutant pas une seconde de la nouvelle qui l'attendait à son retour. Un sourire encore plus large s’affiche sur son visage alors qu’elle accélère le pas. Elle entendit une voix s’élever au loin, celle d’Ikoku. Pourquoi? Son cœur commença à s'emballer tandis que les traits de son visage se froncèrent. Quelque chose n’allait pas. Une atmosphère étrange flottait dans l’air et cela ne présageait rien de bon.

Aliénor avait passé une grande partie de la matinée en dehors du campement. Dans un grand sac en toile elle y avait collecté du bois pour le feu, des fruits qu'elle avait pu trouver (malgré le fait que ceux-ci avaient plutôt mauvaises mines) et des bouts de ferrailles qui restaient de leur campement. Ceux-ci avaient volé si loin qu'on pouvait les retrouver à des kilomètres de leur lieu de vie. La nature était incroyable. Elle avait une telle force, une telle rage qu'ils n'avaient rffien pu y faire. Ils l'avaient juste subit de plein fouet, sans vraiment se rendre compte de ce qu'il se passait réellement. Chantonnant sur le chemin du retour, elle aperçut au loin la foule qui se rassemblait à l'entrée. Elle ne mit pas longtemps avant de comprendre qu'ils étaient de retour: Liam, Andrew et Thaïs.

Ce furent les paroles d'Andrew qui révélèrent à la jeune femme le macabre événement. Alors qu'elle se trouvait derrière la foule, elle laissa tomber son sac à terre et posa sa main devant sa bouche tandis que les larmes venaient rouler sur ses joues. Thaïs...elle était... la phrase restait en suspend dans sa tête. Elle ne pouvait pas y croire, n'y croyait pas. Il était impossible qu'elle ne soit plus, cela ne pouvait pas être vrai. La brunette essaya de se frayer un chemin, essayant de se rapprocher de Liam. Il était proche d'elle, il ne l'aurait jamais abandonné. Elle le vit de dos, légèrement courbé comme accablé par la tristesse. Cette image l'attrista encore plus. Aliénor écouta sans rien dire ce qu'il se disait, elle pleurait en silence. Puis s'approchant de plus en plus, elle finit face à celui qu'elle considérait comme un ami, une personne en qui elle pouvait avoir confiance. Même si la jeune fille savait comment il allait réagir, même si elle savait qu'il n'aimait pas ça, elle s'en ficha. Ouvrant ses bras, elle l'enlaça tendrement. Était-ce elle qui en avait besoin ou tout simplement l'envie de lui montrer qu'il n'était pas seul? Elle ne sut pas vraiment. Surement un peu des deux.

- On repart de un. Un c’est bien, c’est pas rien. On se laisse pas tomber hein? Je te laisse pas tomber.

Resserrant un peu plus son étreinte, elle avait besoin de savoir, besoin de voir qu'il était là. Liam avait toujours eu cette petite pointe de tristesse dans le regard qui avait tant intrigué Aliénor. Il avait vécu tellement de choses que bientôt il ne pourrait plus le supporter, elle le savait, le sentait. Jamais elle ne le laissera tomber, jamais il ne sera seul. C'est ce qu'elle voulait lui faire comprendre. Se détachant de lui et séchant ses propres larmes de ses manches bien trop grande pour elle, elle inspira doucement avant de plonger son regard dans celui de son ami.

- Ça sera comme au bon vieux temps, quand on dormait tous les uns sur les autres.

Elle esquissa un sourire qui se voulait réconfortant. Ils allaient repartir du bon pied et sur de bonne base. C'est ce qu'elle se promit à elle-même, c'est ce qu'elle lui promit inconsciemment.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Spoiler:
 

avatar
11/09/2017 FLY Aliénor + Aedan + Sam + Karah 644 Joe Keery AVA + KILLERGANG • SIGNA + ASTRA + BONNIE Mécanicien + Historien + Orateur/Diplomate 107
Heart mechanics ✜


Sujet: Re: Time to get up! | Ft. Cents
Mar 6 Mar - 19:27




Intrigue n°20 (suite)


TOPIC COMMUN 28 novembre 2117 : Time to get up 
Andrew avait fait ce qu'il devait. Les choses étaient dite et personne ne pourrait avoir la moindre hésitation. Elle n'était plus. Le dire n'avait ni empiré, ni amélioré les choses. C'était juste plus réel. Alors que ses larmes tombent doucement à terre, Taël s'approche de lui et lui tend un mouchoir qu'il accepte avec un léger sourire. Il est triste mais la colère a disparu. Il ne reste que ce vide intouchable qui restera jusqu'à la fin. Thaïs avait été un rayon de soleil au cours de ces années passées sur terre. Elle l'avait soutenu et ensemble ils avaient réussi à s'élever et devenir plus fort. Jamais il ne pourra l'oublier, elle, son sourire et sa façon si franche de parler aux autres. Elle n'était qu'une enfant et pourtant déjà si grande. Son souvenir laissait apparaître sur le visage d'Andy un fin sourire remplit de joie et de tristesse, reflet d'une certaine mélancolie. Alors que les échanges continuèrent, le mécanicien ressenti une grande fatigue s'emparer de lui. C'était comme si les larmes et ce qu'il avait dit avait enlevé le poids qui pesait sur ses épaules depuis leur départ.

- Oui, vous devez vous reposer, vous l'avez mérité.

Dit Ikoku tout en leur adressant un sourire. Le brun, malgré le besoin de sommeil ne voulut pas s'arrêter. Il était là pour aider, pas pour dormir. Ils allaient avoir besoin de toute l'aide possible et il était l'un des rares constructeurs encore présent ici. Alors il ne laissa rien paraître, sourit juste en retour. Puis Liam répondit comme s'il parlait pour eux deux et cela lui convient parfaitement. Il fallait s'y mettre dès maintenant. Une bonne partie du boulot avait déjà été fait durant leur absence. Passant son regard sur ce qu'il restait de leur campement, certains endroits avaient été déblayés et des piles de matériaux s'étaient formées. Il laissa son regard s'arrêter quelques instants sur l'emplacement de son ancien laboratoire dont il ne restait que des taules les unes par-dessus les autres. Il espérait alors pouvoir retrouver quelques-uns de ses plans même s'il avait réussi à en sauver la plupart lors de la tempête. La voix de Liam le sortit de ses pensées tandis qu'une jeune femme apparue au milieu de la foule. Elle avait les yeux embués de larmes et le visage rougit par le froid. Tout en enlaçant Liam, celle-ci prononça quelques mots qui furent à peine perceptibles. Ils allaient donc devoir revenir au début, au prémisse de leur vie sur terre. Cette idée ne lui déplaisait guère même si son logement allait terriblement lui manquer dans les mois qui allaient suivre.

- Je le crains. Mais bon, au moins on a de quoi rester à l'abri et on sera au chaud jusqu'à l'arrivée du printemps où les réparations seront plus faciles à mettre en place. Se tournant vers Taël il reprit. Vous avez pu récupérer quelques pièces de l'ancien campement? Au moins de quoi reconstruire une clôture. Pour les tentes on verra ça plus tard. Et vous vous êtes occupés des cultures je présume?

Penser à toutes ces choses qu'ils allaient devoir remettre en ordre lui faisait peur. Les choses à faire s'accumulaient. Si une deuxième tempête venait à faire irruption plus rien ne pourrait les protéger, même la capsule ne serait plus d'aucun secours tellement celle-ci était devenue fragile avec le temps. Il fallait s'y mettre au plus vite et maintenant serait le mieux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Spoiler:
 

avatar
27/07/2014 Sammix Adriel 17150 Barbara Palvin Mayumi + Tumblr Ramasseuse de fruits & plantes / Agricultrice / Parcourir la forêt à la recherche de nouvelles plantes & fruits Les 100 358
Sans peurs et presque sans reproches


Sujet: Re: Time to get up! | Ft. Cents
Sam 24 Mar - 23:00



Intrigue n°20 (suite)


TOPIC COMMUN 28 novembre 2117 : Time to get up 
Dans ma tête, les choses sont claires, presque trop même, elle n'est plus de ce monde comme de trop nombreuses personnes avant elle, et cette nouvelle m'attriste, un peu, peut être pas autant qu'il le faudrait. Mais nous ne pouvons pas pleurer nos morts durant de trop long moment, je le sais bien, il nous faut aller de l'avant sous peine de nous écrouler nous aussi sous le poids de la tristesse et même si elle est grande sur le moment, elle ne doit pas nous empêcher de continuer cette oeuvre que nous avons entrepris voilà maintenant plusieurs années. Alors oui, notre campement n'a rien à voir avec un village terrien, c'est encore bien fragile mais c'est tout ce que nous avons, et je pense pouvoir dire que peu d'entre nous ont envie de se retrouver avec les autres, nos pères, nos mères au campement de l'Odyssée. Nous avons notre indépendance depuis trop longtemps pour retourner sous leur joug. C'est comme ça que je le vois, que je le ressens même si au fond, mon crime est risible, qu'il n'est rien par rapport à ce que certains avaient pu faire. Mais je n'ai pas envie de voir leur regard plein de jugement sur ma personne, sur nous tous à longueur de temps. Sans nous, sans doute qu'ils auraient tout simplement crevés là-haut, par manque d'oxygène. Notre sacrifice n'était rien pour eux, quelques heures de survie en plus, mais finalement, nous avons été leur salut, pour ainsi dire. Liam décide donc de poser ouvertement la question à tous même si je sais déjà ce que tout le monde va lui dire, moi la première. Mais je ne parle pas en premier, j'attends de voir la réaction des autres, tout simplement. Et c'est Ikoku qui est la plus prompte à répondre, pour dire tout haut ce que la majorité pense tout bas. Elle me fait sourire. Je l'aime bien, car finalement, on se ressemble, toujours prêtes à aider les autres, notamment à travers le potager qui est un peu notre seconde maison. Andrew se charge donc de dire tout haut la mauvaise nouvelle concernant Thaïs rendant la nouvelle presque palpable, comme si nous pouvions la toucher du doigt. Les larmes coulent sur leurs joues, ce qui me parait normal, nous ne sommes pas des monstres d'insensibilité et si mes yeux se font humides, qu'une larme finie par perler sur ma joue droite, je veux me montrer forte, digne pour elle, pour notre campement. C'est peut être un peu de fierté mal placée, mais cela n'a pas d'importance, je dois garder ce visage souriant pour remonter le moral des troupes, si celui-ci peut être remonter évidemment. Avec tout ce qui vient de se passer, même le mien est au niveau de mes chaussettes, mais ça ne devrait pas durer. Il faut véritablement aller de l'avant. Taël non plus ne se rendra pas chez les odysséens, il veut rester ici, et faire ce qu'il a toujours su faire, travailler dans l'ombre pour aider le campement. Liam reprends à son tour la parole, il reste aussi. Comme je le pensais, ils seront rares ceux qui voudront rejoindre nos aînés, rares, peut être même qu'il n'y aura personne c'est une possibilité. Nous ne sommes peut être pas les meilleurs, mais une chose est certaine, nous sommes une grande famille, une équipe qui compte sur chaque membre pour que tout aille dans le bon sens. Aliénor fait aussi savoir qu'elle reste. Andrew pose les bases du plan de bataille.

" Pour les cultures, c'est en cours pour le moment. On est en train de s'en charger avec Ikoku, mais il y a pas mal de pertes malheureusement. On va récupérer ce que l'on peut pour avoir un peu à manger dans les semaines à venir mais les récoltes seront maigres dans l'ensemble. Il va falloir se serrer la ceinture, mais ensemble nous arriverons à vivre sur ce que nous aurons ! "

Mon regard s'est fait plus déterminé que jamais. Je ne sais pas si ce que nous avons, si ce qui nous reste sera suffisant, mais je ne veux pas plomber l'ambiance, je veux me montrer optimiste pour le bien de tous, c'est une nécessité.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Spoiler:
 

avatar
16/04/2015 I Ozvan & Hyacinthe & Ten & Elouan & Tam-Tam 12309 Aneurin Barnard Alex Tempêtueuse :) & AVENGEDINCHAINS & Lux Aeterna & Rowen & Harlan Cuisinier - Aide soignant/Leader Camp de vie Cent / Ex-kidnappé 287
- Hit the Road -


Sujet: Re: Time to get up! | Ft. Cents
Lun 26 Mar - 17:59





Intrigue n°20 (suite)



Ils n'ont jamais vraiment parlé sérieusement, à cœur ouvert depuis le retour du désert, Parce que déjà, Taël laisse venir à lui les confidences, Et Liam de son côté n'est pas garçon à s'épancher. Pas avec lui en tout cas. Sûrement plus avec la gamine fauchée par une stupide, idiote, odieuse barre de fer. Néanmoins il devine facilement que l'ex-kidnappé fuit l'option du repos pour ses propres raisons personnelles. Le bouclé, il n'insistera pas. C'est toujours ainsi qu'il agit avec lui, jamais il n'ordonne, jamais il n'insiste, toujours il propose. L'important pour le moment demeure la décision de rester de ce dernier. Voilà ce qu'il faut souligner, le plus essentiel. Repartir à zéro, plus ou moins, avec plus d'expérience déjà « Ç'est pas que ça me réjouisse non plus, mais oui, je suppose qu’on n’aura pas le temps, vu qu' on a déjà presque un pied dans l'hiver, de construire quelque chose de viable ou de solide. Alors va falloir y retourner » Au bouclé, ça ne lui plait pas plus que ça non plus. Surtout avec le petit James, il s'en trouvera toujours un pour se mêler de ce qui ne le concerne pas ou se plaindre à cause du bruit. Mais bon... Ils sont tous à la même enseigne.

Le jeune homme entend l'optimisme d'Aliénor qui veut remotiver les troupes, pas plus mal au fond, en plus elle doit être persuadée de ce qu'elle dit, ce qui sonne beaucoup plus persuasif dans sa voix. Probablement qu'elle sait aussi s'y prendre mieux avec Liam.

Parfois Taël il décroche un peu de la conversation car la voix de Thaïs retenti dans sa tête, son rire, ses remarques parfois acerbes mais souvent empreintes de justesse. Néanmoins il sursaute quand Andrew s'adresse à lui « Oui, dès que ça s'est calmé j'ai commencé à trier et tu verras nous avons déjà fait quelques petits de matériel qui peut se réutiliser, mais clairement ça ne sera pas suffisant... De mon côté j'ai aussi pu amadoués quelques-unes de nos bêtes qui en ont échappées par miracle, et qui ne sont pas enfuies. Je pense tenter de refaire très rapidement un petit enclos de fortune ... Je te montrerais un peu tout ça après ! » Quant aux cultures Ikoku et Sierra restent les mieux placées pour répondre, il s'agit de leur domaine et visiblement elles possèdent la motivation pour se battre, et ça requinque Tael qui hoche la tête en les écoutant parler et exposer leurs projets « On se serrera la ceinture ! »



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Spoiler:
 
En ligne

avatar
15/09/2017 'kokou Finn Gallagher 333 Lee Ji-eun Pivette Cultivatrice 0


Sujet: Re: Time to get up! | Ft. Cents
Sam 31 Mar - 12:13

Dormir dans la carcasse métallique ne la dérangeait pas autant que ce qu'elle aurait pu croire. Si la nuit qui avait suivit l'ouragan elle se souvenait avoir guetté le moindre souffle de vent et s'être souvent réveillée en sursaut durant la nuit pour guetter le moindre danger, le moindre signe que la tempête pouvait revenir, la seconde n'avait été qu'un sommeil profond et réparateur qui lui avait fait le plus grand bien. Au moins la carcasse de métal avait-elle prouvée qu'elle pouvait les protéger, par contre la nourriture c'était une autre histoire et l'intervention de Sierra fit naitre un pâle sourire sur son visage. Ikoku hocha la tête avec volonté, adressant un regard chargé de tout le soutien possible à l'intention de la brune : elle avait déjà commencé à déblayer et à elles deux elles y arriveraient certainement, sans compter l'aide de potentiels autres volontaires.

- Alors on serrera, mais on y arrivera. Je sais qu'on peut le faire.

En apparence la jeune femme semblait n'avoir aucun doute, pourtant son estomac était vide, ses mains abimées, ses yeux cernés, mais elle avait laissé les larmes précédentes emporter cette faiblesse qui avait menacée de la happer, trouvant la force et la volonté d'avancer dans cette union dont ils faisaient tous preuve. Se levant lentement, elle inspira profondément puis offrit un sourire aux autres Cents, le regard brillant.

- D'ailleurs j'y retourne tout de suite, il faut profiter du soleil tant qu'il est là. Sierra tu viens avec moi ?

Les deux femmes avaient sur leurs épaules la lourde responsabilité de remettre en état les potagers avant que la période des semis soit passée, la terre n'attendait malheureusement pas que les humains soient prêts à la cultiver de nouveau et les deux Cents avaient encore beaucoup de pain sur la planche. S'éloignant du groupe, elle leur adressa un signe joyeux de la main avant de se focaliser sur le travail qui s'annonçait.

Spoiler:
 

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: Time to get up! | Ft. Cents

 

Time to get up! | Ft. Cents

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» la Crazy Time recrute!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: Il était une fois des jolies histoires-