Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Light in the darkness | Ft. Cassandre Darcy
maybe life should be about more than just surviving


avatar
11/09/2017 AMNESIS ALIENOR + AEDAN + SAM + KARAH 693 JOE KEERY AVA + AMOR FATI • SIGNA + ASTRA + BONNIE MÉCANICIEN + HISTORIEN + ORATEUR/DIPLOMATE 27
Heart mechanics ✜


Sujet: Light in the darkness | Ft. Cassandre Darcy
Dim 4 Fév - 21:51



Light in the darkness


Andrew & Cassandre

Andrew marche seul, non loin des cuisines. Il a le regard vide, les yeux rougit par les larmes qui viennent de couler. Dans son état on pourrait le comparer à un mort vivant. Il titube, rumine sans cesse les images du passé, son sourire et sa jeunesse à jamais envolé. Elle n'était plus, seul un éclat de son âme resterait à jamais gravé dans sa mémoire. Ses forces le quittent petit à petit jusqu'à ce qu'il n'en puisse plus. Alors il s'assoit sur une caisse qui traîne là. Les bras posés sur ses genoux, il laisse retomber sa tête qui est lourde, si lourde.

La guerre d'un jour l'avait marqué bien plus que certaine personne. Il avait tué deux personnes. Jamais il ne se serait cru capable de faire ce genre de choses, lui qui n'avait jamais levé le bras sur qui que ce soit. Ces deux terriens, il ne connaissait rien d'eux. Avaient-ils une famille? Des enfants? Des parents? Ces questions l'ont hanté durant des mois et même encore maintenant ses démons l'entourent continuellement. Parfois le soir il y pense, rumine ses idées noires et se dit qu'il ne mérite pas d'être en vie. Puis Thaïs est venue le voir, un jour où il était resté seul dans le noir. Elle était apparue comme une lumière au milieu de l'obscurité. C'était sa lueur d'espoir. Il aurait dû être là pour elle, il aurait pu la sauver, il en est certain…

Les larmes montent de nouveau et ses membres tout entiers se mettent à trembler. Il a froid. Ce n'est pas comme en hiver ou le vent glacé vient rougir la peau, nan. C'était la tristesse, la perte d'un être qui ne serait plus. Les larmes commencent à rouler sur ses joues, le monde l'englouti et bientôt ce ne fût plus qu'obscurité. Recroquevillé sur lui-même, Andrew ne voit pas arrivé au loin l'innocence même de l'enfance. Une nouvelle lumière, celle qu'il avait oublié mais qui resterait une part du bonheur de son passé. Cassandre.

— code by lizzou —



Dernière édition par Andrew Harrington le Sam 19 Mai - 14:41, édité 1 fois

Admin - Falling Away with You
avatar
23/09/2016 MysteryLight Liam, Near, Elijah, Saoirse, Jade 2811 Natalia Dyer Morrgian gif profil Murphy ** Signa, Sial (Alaska), crackship Ali ♥ Onerepublics Colors Cuistot Odyssée 97
Admin - Falling Away with You


Sujet: Re: Light in the darkness | Ft. Cassandre Darcy
Lun 26 Mar - 2:41




Light in the darkness


Andrew & Cassandre


Elle avait rejoint le groupe un peu plus tard dans le grand bâtiment, peut-être juste cinq minutes de retard mais ça avait rendu la traversée du campement bien difficile avec des débris qu’elle avait dû éviter. Elle s’était écartée de la foule en voyant qu’elle n’y retrouvait pas celui qui avait été son soutiens pendant ces bientôt trois années. Elle s’était inquiétée, avait fait le tour de la bâtisse et avait eu l’impression que dehors c’était l’enfer qui s’était abattu sur terre pour les surprendre alors qu’ils s’étaient décidés à vivre ailleurs, dans un lieu plus sur comme pour les tester et Sam elle ne l’avait pas vu dans la foule s’entassant sans le bâtiment principal, le plus solide d’entre tous. Elle avait regardé ce vent souffler tant qu’il pouvait pour tout ébranler ce qu’ils avaient construit tout en se disant qu’il devait être bien plus fort ailleurs. Elle eut une pensée pour les Cent, pour ceux qui n’étaient pas si loin d’eux et si loin à la fois. Elle était inquiète à présent, bien plus qu’elle ne l’avait été pendant tous ces mois ou elle était sur l’Odyssée et eux sur Terre. Elle savait qu’ils allaient s’en sortir même si elle n’avait pas su comment prendre cette décision de l’Odyssée.

C’était mieux que l’éjection.

C’était la phrase qui avait tourné dans sa tête et maintenant qu’elle vivait sur terre depuis tous ces mois, elle se disait que l’Odyssée avait bien fait, qu’ils auraient été tous morts autrement, qu’ils n’avaient pas eu d’autres choix. Ils auraient pu survivre et eux mourir dans l’espace. C’était pas dérangeant, ils ne pouvaient pas vivre indéfiniment là-sur l’Odyssée même si elle avait aimé y vivre. Elle avait aimé y passer du temps avec ses parents, avec Miles. Elle avait adoré cette insouciance avec Andrew et regrettait cette mort si injuste d’Alexandre. Elle avait appris à vivre avec celui qui lui avait appris ce que c’était que d’être amoureuse. Ils n’étaient ensemble que depuis quelques semaines et ce crash avait tout envoyé valser, tous les rêves, projets et non-dits qui resteraient à jamais dans sa tête. Elle respira profondément. Le jour s’était levé et le vent s’était calmé. Y’avait eu des dégâts mais pas autant qu’ils l’auraient pensé. Le Conseil avait bien géré. Le Conseil gérait toujours bien les situations comme ils le pouvaient avec les moyens du bord. C’était pareil ici tout comme c’était là-haut. C’était même encore mieux ici parce qu’il y avait peut-être un peu moins de règles à suivre.

Elle était sortie en laissant un petit groupe aller vers les ruines d’un bâtiment pour se diriger vers un autre remue ménage qui venait d’abord de l’entrée du campements puis de l’infirmerie. Elle avait suivit du regard celui qu’elle reconnu sans peine accompagné d’un blond à l’allure terne. Ils portaient un brancard et le cœur de Cassandre s’était serré en y voyant un corps tout frêle, abîmé par la vie, abîmé par cette tempête qui avait été beaucoup plus violente chez les plus jeunes qui étaient parfois plus vieux qu’elle. Elle se demandait s’il y avait eu d’autres blessés, d’autres personnes portées disparues alors que la tempête faisait rage, alors qu’ils s’occupaient de la petite qui n’avait plus beaucoup de temps à vivre d’après les blessures. De telles blessures, c’était malheureusement mauvais signe.

Elle ne s’est pas approché, a préféré leur laisser du temps tout en espérant qu’ils resteraient plus longtemps, qu’il resterait peut-être même juste un jour pour qu’ils aient le temps de se parler, qu’il ait le temps de lui raconter, qu’elle soit cette oreille attentive qu’il avait été pendant toutes ses années à s’occuper d’elle lorsqu’ils travaillaient tard. Elle erre dans le campement, ne cherche pas à aider à la reconstruction, ne pense pas aux cuisines même si elle devrait parce qu’ils auront faim après tout ce trajet, cette épreuve qu’ils n’auraient jamais du vivre. C’est tout de même vers les cuisines que son corps se dirige comme s’il avait la réponse à l’endroit où Andrew pouvait bien se trouver. Elle été du côté de l’infirmerie mais d’un coup d’œil rapide avait su qu’il n’était pas là et n’avait pas osé déranger les endeuillés pour cette envie si égoïste sur le moment de le retrouver. Elle ne savait pas comment s’y prendre, quels seraient ses premiers mots dans des moments tels que ceux-là. Elle n’avait pas su les trouver pour Miles, ne le savait pas tout autant pour celui qu’elle n’avait pas vu depuis tout ce temps, celui qui venait de perdre un être cher. Elle s’avance doucement vers une forme repliée sur elle-même, ne sait pas quoi dire, a toujours eu les mots pourtant mais c’est le silence qui vient d’abord, toujours, avant de s’agenouiller à même le sol humide. « Andrew ? » Elle ne lui fait pas l’affront de lui demander comment il va, cela se voit. Elle lui pose la question comme si cela pouvait être quelqu’un d’autre que lui, un autre brun, un proche de la gamine qu’ils ont ramenée et qui n’est désormais plus. Elle ne pourra jamais se mettre à la place de ceux qui étaient là-bas mais peut essayer s’ils la laissent passer dans leur univers aussi sombre soit-il. Elle n’a pas peur, elle est terriblement inquiète. Inquiète de voir qu’il ne pourrait pas se relever de cette perte-là.

Spoiler:
 

— code by lizzou —



Dernière édition par Cassandre Darcy le Dim 17 Juin - 13:57, édité 1 fois

avatar
11/09/2017 AMNESIS ALIENOR + AEDAN + SAM + KARAH 693 JOE KEERY AVA + AMOR FATI • SIGNA + ASTRA + BONNIE MÉCANICIEN + HISTORIEN + ORATEUR/DIPLOMATE 27
Heart mechanics ✜


Sujet: Re: Light in the darkness | Ft. Cassandre Darcy
Sam 19 Mai - 18:32



Light in the darkness


Andrew & Cassandre

La tristesse dans le creux du coeur, les larmes qui montent au bord des yeux, Andrew est de nouveau seul. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas ressenti un tel ressenti. A vrai dire depuis la fin de la guerre il y a quelques années maintenant, le mécano à toujours fait en sorte de garder le sourire, de rester de bonne humeur pour les siens. Thaïs l'avait aidé à devenir l'homme qu'il était aujourd'hui, elle lui avait permis de passer à autre chose. Il pensa aussi à ce moment-là à Charlie qui avait été une épaule solide sur qui il avait pu compter. A elles deux, elles étaient parvenues à lui redonner goût en la vie et petit à petit son optimisme était revenu.Il restait blessé par ce qu'il avait fait et les choses qu'ils avaient subi. Même si physiquement il n'avait rien eu, moralement la chose avait été bien plus complexe qu'il ne l'aurait pensé. Ôter la vie à deux personnes étaient l'un des actes les plus cruels qu'il est eut à faire au cours de sa vie. Avant ce jour fatidique il n'avait jamais commis d'acte criminel, n'avait jamais rien fait qui pourrait nuire à autrui. Mais cette guerre, cette bataille d'une journée l'avait totalement transformé. Sa vie ainsi que celle des siens comptait plus que tout à ses yeux alors il était primordial pour lui de les défendre quitte à éliminer ses ennemis. Cependant, jamais il n'aurait pensé que les choses se passeraient ainsi et il s'était retrouvé dans l'obscurité de ses pensées pendant de nombreux mois. Thaïs avait été cette lueur qui lui avait permis de remonter la pente et de survivre, non, de vivre au milieu de ce monde qu'il détestait. Andrew avait appris à aimer la terre au travers de ses yeux d'enfant et avait trouvé en elle une raison de rester en vie. Puis il y avait eu Charlie qui était resté là pour lui et tous les deux s'étaient soutenus mutuellement. A vrai dire, tous les gens du campement lui avaient permis de se relever et d'avancer. Avant l'arrivée du cyclone les choses se passaient pour le mieux, la vie était plutôt paisible et même les relations avec les terriens étaient au beau fixe. La tempête n'avait pas qu'enlever une vie, elle en avait détruit bien d'autres et tout reconstruire deviendrait quelque chose de bien compliqué pour eux. Pourtant, il ne voulait pas baisser les bras. Au fond de lui il savait qu'ils allaient y arriver, que comme ce jour où il était tombé au plus bas, chacun parviendrait à se relever de cette tristesse qui les toucherait. Il pensait notamment à Liam qui était tout aussi proche d'elle qu'Andrew l'avait été. Ils avaient vécu des choses qu'il ne pourrait jamais comprendre, s'étaient retrouvés dans le désert, enlevés aux cents. Il pouvait se souvenir de l’inquiétude qu’il avait ressenti, la peur dans ses entrailles de ne plus revoir ceux qui avaient été kidnappés. Cette peur était revenue quand il avait vu la barre de fer venir l’embrocher au beau milieu de la tempête et au moment où elle s’était retrouvée entre les mains du médecin. Mais cette fois-ci il savait qu’elle ne s’en sortirait pas. Il avait gardé espoir mais il était trop tard. Maintenant il ne lui restait plus que la solitude et le deuil.

Les larmes roulent le long de ses joues. Il ne se retient plus, n'a plus envie de garder toutes ces émotions pour lui. On lui a souvent rabâché qu'un homme ça ne pleure pas, qu'un homme il doit être fort et que les sentiments c'est pour les femmes. Mais ça, il n'en jamais eut rien à faire. S'il voulait pleurer, il pleurait, s'il voulait sourire, il souriait. Alors là il se laissait aller. Il était loin de tout, seul dans sa solitude et sa tristesse. Andrew ne remarqua même pas la venue d'une jeune fille qu'il connaissait bien. Un fragment heureux de son passé, une personne qu'il avait voulu protéger à l'époque mais qu'il a bien vite oublié avec tout ce qu'il s'est passé. Parfois il lui arrivait de penser à elle quand il repensait à son ancienne vie. Des moments heureux comme il en avait vécu si peu sur terre. Recroquevillé sur lui-même, il pleure et s'enferme dans l'obscurité. La jeune fille s'avance doucement vers lui, il sent sa présence mais fait comme si de rien était. Le silence était une sorte de refuge après ce qu'il venait de se passer. Le briser reviendrait à revenir à une réalité bien trop difficile. Alors qu'elle s'agenouillait face à lui, sa petite voix vient retentir dans les oreilles du mécanicien. Il la reconnait presque instantanément malgré les années. Cette douceur, cette candeur, ce petit brin de voix il sait où il l'a entendu. Quelques souvenirs remontent alors qu'il lève sa tête vers la nouvelle venue. Elle a grandi mais Cassandre n'a pas changé. Le même regard, les mêmes cheveux, la même bouille d'ange qu'au moment où il s'était fait enfermé. Malgré la tristesse il lui lance un mince sourire rempli de larmes.

- Cassandre.

C'était comme un salut entre-eux, un échange de pensée qu'eux seul pouvaient comprendre. Il se rappela de la petite fille qui s'amusait à lui faire des couettes dans les cheveux et cette image lui réchauffait le cœur. Même si la vie était cruelle, même si elle leur faisait perdre ce qu'ils avaient de plus cher, parfois elle était clémente avec eux. La voir ici même lui redonnait espoir. Tout n'était pas perdu. Pourtant, son cœur lui faisait mal, son esprit ne cessait de lui rappeler la mort de Thaïs. Les larmes ne coulaient plus mais son regard restait triste de cette perte qu'il ne pouvait que ressentir continuellement. Il revoyait les traits de son visage, son sourire et ses moments de joie qu'ils avaient partagé. Puis les images de la tempête s'entrecoupaient et le bonheur faisait rapidement place à l'horreur. Il se jura que plus jamais il ne laisserait quelqu'un mourir sous ses yeux, plus jamais. Délicatement, il posa sa main sur l'épaule de la jolie Cassandre qui devait se retrouver bien perdu face à un Andrew aussi déstabilisé. A vrai dire elle ne l'avait certainement jamais vu aussi triste. Il ne voulait pas l'inquiéter et laissait donc apparaître sur son visage ce sourire rassurant qu'il donnait à chaque fois que quelque chose allait mal.

- Tu vas bien?


— code by lizzou —


Admin - Falling Away with You
avatar
23/09/2016 MysteryLight Liam, Near, Elijah, Saoirse, Jade 2811 Natalia Dyer Morrgian gif profil Murphy ** Signa, Sial (Alaska), crackship Ali ♥ Onerepublics Colors Cuistot Odyssée 97
Admin - Falling Away with You


Sujet: Re: Light in the darkness | Ft. Cassandre Darcy
Dim 17 Juin - 14:01




Light in the darkness


Andrew & Cassandre


Quand la tempête s’était calmée elle avait d’abord retrouvé Isaiah puis avait tenté de voir si Sam n’était pas là. Elle l’avait vu et avait senti un immense soulagement l’envelopper. Ils passaient tellement de temps ensemble que l’avenir sans lui semblait impossible, un de ces événements auquel on pense pour aussitôt le refouler bien loin dans un coin de sa tête parce qu’il allait bien et qu’un cyclone tel que celui-ci ne pouvait pas se dérouler deux fois. Elle était contente de voir qu’ils n’avaient subit que des dégâts matériels et encore pas beaucoup de casse sauf du matériel électronique ou des trucs sans réelle importance parce qu’elle n’y connaissait rien dans tout ça. Ce qui l’importait avait toujours été les personnes. Le reste venait en second plan si tout le monde était sain et sauf, ce n’était que des détails par rapport à ce qui était le plus important, ça avait toujours été ça, cette façon de voir les choses qui la faisait passer pour une insouciante tant que ses proches allaient bien. Elle n’avait pas toujours agit ainsi, sur l’Odyssée, elle avait été mitigée pour ses proches qui avaient commis des crimes pour l’Odyssée, n’avait que très rarement questionné l’Odyssée puisqu’ils fonctionnaient ainsi depuis toujours. Ca lui avait couté l’amitié de Miles, elle en avait conscience. Rien ne serait jamais plus comme avant et elle ne savait pas comment arranger les choses, était bien incapable de trouver une solution à cette tristesse qui était bien plus grande que celle d’avoir quelques matériaux cassés ou quelques blessures superficielles au sein de leur campement.

Elle avait pensé aux autres tribus, aux cent, aussi. Parce qu’elle les avait croisé plusieurs fois et qu’elle les avait trouvé sympathiques malgré ce qu’il s’était dit sur eux sur l’Odyssée. Il y en avait eu d’autre des criminels bien plus dangereux qui avaient été éjectés, d’autres personnes comme les Débarqués a qui l’on avait donné une seconde chance parce que leurs crimes étaient moins graves et elle commençait tout juste à se poser la question de savoir qu’est-ce qui rendait un crime moins grave si l’on avait pas toutes les données du délit lors du jugement. Les jugements avaient toujours été faits plutôt vite pour ne pas perdre de temps, ce qu’elle avait compris à l’époque. Elle se posait beaucoup plus de questions à présent, encore plus en s’approchant du petit groupe qui avait amené une civière. Elle s’était demandée ce qu’il s’était passé, qui était dans cette civière, si c’était quelqu’un qu’elle connaissait. Elle en avait rencontré quelques uns, Miles bien évidemment qu’elle avait retrouvé de façon un peu étrange parce qu’elle n’avait pas su sur le moment comment s’y prendre, mais les cent n’étaient pas constitués que de lui. Elle pensait à Andrew, à d’autres petites têtes dont elle avait fait la connaissance et se demanda lequel d’entre eux gisait là avec peu de chance de s’en sortir vu le trajet qu’ils avaient fait jusque là et la blessure qu’elle n’avait pas vue. Un déplacement dans ces conditions, dans la précipitation de la décision, ce n’était jamais bon signe. Elle n’allait pas dire qu’elle aurait agit différemment, elle était la première à ne jamais penser à tout lorsque des événements aussi brutaux lui arrivaient en pleine tête mais c’est sur que malheureusement la victime du cyclone n’allait pas survivre bien longtemps même si elle était du genre à positiver, du genre à vouloir que tout le monde s’en sorte elle savait très bien pour l’avoir vécu que ce n’était que très rarement le cas.

Elle était restée à l’écart ne voulant pas faire sa bête curieuse dans un moment qui était véritablement mal choisi pour s’incruster juste pour savoir même si elle était curieuse, c’était indéniable. Curieuse et triste, c’était un mélange plutôt étrange que celui-là. Elle s’était rapprochée après quelques dizaines de minutes de l’infirmerie quand ils avaient baissé les bras, quand plus aucune survie n’était possible pour la personne à l’air cadavérique qui se trouvait là encore en compagnie de l’un des siens, un grand blond qui ne parvenait pas à quitter les lieux. Elle avait mal pour lui mais ne pu rien faire d’autre que de lui poser une main sur l’épaule avant de sortir. C’était minable comme geste mais sur le moment, elle était la première à ne pas savoir comment s’y prendre devant la détresse de celui qui avait perdu une amie, une proche, quelqu’un qu’il avait appris à connaitre au fil des années passées sur terre voir même en prison. Elle avait jeté un coup d’œil pour voir les autres personnes qui l’accompagnaient parce qu’elle avait cru voir Andrew mais elle ne l’avait pas vu. Elle se demanda si un moment celui qui avait gardé un œil sur elle pendant toute ces années sur l’Odyssée n’était pas déjà parti ne voulant pas rester une seconde de plus chez ceux qui l’avaient envoyé sur terre, chez ceux qui s’étaient révélés être tout aussi impuissants face au sort funeste de son amie qu’elle n’avait pas reconnue ainsi si différente de ce qu’elle avait été lorsqu’ils s’étaient tous retrouvés à Noël, chez eux.

Elle le reconnu un peu plus loin, telle une loque humaine reflet du miroir de celle qu’elle avait été à l’heure du crash de l’Odyssée sur terre perdant les piliers d’une vie qu’elle devait recommencer à vivre seule. Une première pour elle, une première pour lui. Elle se doutait qu’ils avaient vécu d’autres pertes mais celle de la demoiselle sur la civière devait être plus importante que toutes les autres pour lui. « Cassandre. »  Elle hoche la tête, ne sait pas quoi lui répondre sur le moment. Elle aimerait lui dire que cela va aller, que cela va prendre du temps comme ça lui a pris du temps avant de ne garder que des souvenirs heureux avec Alexandre. C’était mieux ainsi, de tenter d’avancer même si ça faisait mal, même si au début et tout un temps encore, l’on ne voulait pas avancer. La non envie de rester seule l’avait poussée à se raccrocher à d’autres à en aider d’autres aussi comme elle l’avait fait avec Sam, avec Chris, maintenant avec Andrew. Et pourtant elle avait l’impression de s’y prendre mal, de ne pas savoir comment s’y prendre lorsqu’une de ces pertes était brutale et pourtant ce n’est pas comme si elle ne l’avait pas vécue. Les raisons de la mort d’Alexandre sont différentes, un crash mal géré dans la vitesse, celle de la jeune fille l’est tout autant avec cette nature capricieuse qui ne leur fait pas de cadeau même si elle espère qu’ils ne revivront pas la même chose de si tôt.

« C’était violent hein ? » Elle est calme quand elle le murmure et en même temps cela se sent que ça l’était, qu’elle a été perdue plus d’un moment dans cette tempête, dans ce vent si fort qui la ralentissait dans sa montée jusque dans le bâtiment principal, si fort qu’il envoyait tout valser sur son passage. Elle a eu de la chance et elle le sait, l'a doublement su à la vue du corps inerte dans la civière. Ça aurait pu être elle. « Tu vas bien ? » Cette pression sur l’épaule comme pour la soutenir alors qu’elle va bien. « Un peu secouée mais je vais bien. Toi aussi tu iras bien, ça prendra du temps, tout le temps dont tu as besoin. » Elle s’exprime de façon maladroite, sait très bien ce qu’il traverse même si elle est jeune, même si elle est insouciante et préfèrera toujours penser au futur même s’il lui est parfois impossible de ne pas penser au passé. « Tu veux en parler ? » Chacun réagit de façon différente elle le sait bien, elle ne sait juste pas quelle est la façon de faire d’Andrew. Cela fait longtemps qu’ils ne se sont pas vus même si elle l’a entrevu à Noël. Ils ont presque deux façons de vivre différente maintenant même si elle n’a pas trop changé, même si elle donne l’impression qu’elle n’a pas changé alors que si, rien qu’un peu. Le crash a suffit à ce qu’elle change malgré elle. « Elle avait l’air jeune. » Trop jeune pour mourir, ils l’étaient tous. Elle essayait de se remémorer des visages qu’elle avait pu rencontrer, des visages qui auraient pu lui ressembler. Dans de telles circonstances, c’était toujours bien difficile de se souvenir, de trouver une ressemblance. « Les autres vont bien ? » Elle se risque à demander, elle ne sait pas s’ils étaient tous au campement lorsque ça s’est passé, il y en a peut-être pour lesquels ils n’ont pas de nouvelle, il y en a peut-être qui sont en tout aussi mauvais état quelque part dans cette forêt et personne ne s’en soucie parce que le choc a été là, bien trop violent sous la mort d’une jeune qui a surpris tout le monde.




@Andrew Harrington J’ai invoqué le dieu du rp sur la cb ça a donné ça,



— code by lizzou —


Contenu sponsorisé


Sujet: Re: Light in the darkness | Ft. Cassandre Darcy

 

Light in the darkness | Ft. Cassandre Darcy

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cassandre
» Editeur light libre
» the light of aerendil
» A la recherche de son passé [PV Cassandre]
» | When Darkness Falls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: welcome to hell :: Le campement de l’Odyssée :: Les cuisines-