Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜ROUE DU RP → Elouan & Saoirse
maybe life should be about more than just surviving


Admin
avatar
28/05/2014 Le Grand Manitou 1800 Nobody 48
Admin


Sujet: ROUE DU RP → Elouan & Saoirse
Ven 26 Jan - 10:08

Roue du RP → Elouan & Saoirse


Il y a cette fille, trop aventureuse, qui ne rentre pas à la maison à l'heure qu'il faut. Il y a le soleil qui se couche sur l'horizon, qui teinte la plaine de couleurs crépusculaires et la fatigue accumulée par des journées de travail harassantes. L'inquiétude est là, le regard guette. Et puis, il y a cette autre fille, trop curieuse elle aussi, qui s'aventure sur le terrain du berger. Alors, pendant un instant, avec la lumière qui baisse, la lassitude qui pèse le corps, le berger confond, s'agace devant cette fille qui ne veut pas rentrer. Alors il sort, appelle, court peut-être même vers elle. Il ne sait pas que c'est Saoirse.



précisions


→ Pour ce qu'il en est de la chronologie, l'action se situe dans le passé, à l'époque où Saoirse vivait encore chez les Pikunis, à vous de définir le moment exact où cela se produit.

→ GM ne repassera plus sauf si demande explicite par mp. Dans ce cas, contactez Harlan Tikaani. De même si vous avez la moindre question ou précision à quémander.

→ Ce rp est laissé entre vos mains et votre imagination, n'hésitez pas à être créatif quant à vos aventures    


avatar
17/04/2016 I/RiverSoul 526 Mark Ghanimé Lux aeterna Berger / Tisserand & Orientation 73
♆ bad things ♆


Sujet: Re: ROUE DU RP → Elouan & Saoirse
Jeu 1 Fév - 19:41


Sao & Elouan @AgneauRebelle @Avoine #WhereIsOona?


Aux premières lueurs de l'aube, alors qu'il rassemblait ses moutons pour vérifier si aucun ne manquait à l'appel il a décidé de retourner chez lui. Tout d'abord parce qu'il a laissé quelques brebis trop faibles ou trop jeunes à L'époque pour faire le chemin de la transhumance. Puis ça lui donnait une bonne raison de venir se ressourcer dans sa famille, de revoir sa fille dont la joie infinie le rechargeait en énergie à chaque fois. Son jeune apprenti ne demandait que ça en plus, d'être mis à l'épreuve en gardant le troupeau lors de son absence. Il lui laisserait deux chiens mais garderait Avoine avec lui. Elouan ne se séparait jamais du grand chien de berger Blanc, il considérait même ce dernier comme une partie de sa personne. Le laisser derrière lui apparaîtrait comme une trahison à ses yeux. Ainsi cheveux au vent, la houppette mortelle dans sa main, il entreprit le chemin du retour en chantonnant. Cependant des montagnes aux plaines il ne suffit pas de claquer des doigts pour en parcourir, la distance. Généralement on accumule entre 6 et 8 heures dans les jambes en marchant à un pas raisonnable. Heureusement pour la grande majorité du parcours on descendait la pente. Néanmoins, bien qu'habitué à tout ce crapahutage, le Pikuni appréciait toujours une petite pause en arrivant, accompagnée d'un bon morceau de pain, et d'une boisson chaude ou fraîche selon le désir du moment.

Bien avant de jeter un coup d'œil à ses animaux il se précipita chez lui, impatient de retrouver sa famille, il serra fortement sa femme contre lui mais il manquait une personne à l'appel. Oona. Étonnement de la mère qui la croyait en goguette dans la montagne pour retrouver son père, comme ça lui arrivait régulièrement. Une ride se creusa sur le front de l'homme, des gestes agacés, un voix dure qui houspille la mère. Elle va revenir sûrement, et il lui apprendra sa façon de penser à cette imprudente. Surtout, ce qui l'inquiétait était qu'il n'avait pas accompli le tour des environs depuis un petit moment. N'importe quel ennemi possédait donc la capacité de s'y dissimuler afin de commettre les pires forfaits. Maintenant, malgré la fatigue Elouan ne tenait plus en place. Rester assit, à la maison, à ne pas bouger le petit doigt, Non ! « Je vais faire le tour des bêtes  » Annonça-t-il à son épouse, pour éviter de la traiter plus mal qu'elle ne méritait. Après tout, son unique enfant, il la considérait comme son  trésor et ne comprenait pas comment sa moitié agissait aussi négligemment ! A l'extérieur le berger pu remarquer que le soleil terminait sa course, bientôt le crépuscule couvrirait leur village, ramenant probablement la petite sauvageonne.

Maintenant le voilà dans l'enclos à vérifier qui pourra ou non l'accompagner demain, et quel mouton il ne jugera pas prêt à escalader le raidillon parfois abrupt, pour rejoindre le reste du cheptel. Il y a cette petite agnelle un peu joueuse qui lui échappe, excédé il trébuche sur la barrière qui s'ouvre, alors qu'il tendait le bras pour clore celle-ci, il aperçu une frêle silhouette au loin. Les derniers rayons de l'astre du jour qui s'évadait aveuglant son regard, Elouan plissa ses yeux pour mieux distinguer la longue chevelure de la jeune fille. Enfin. Aucun doute possible. Et de crainte qu'Oona ne s'esquiva en le découvrant à la maison, alors qu'elle travestissait la vérité pour se promener à son aise, le berger s'avança vers elle à grandes enjambées « Oona » La héla-t-il en étudiant que la tonalité de sa voix ne sonna pas trop sévère « Ici j'ai besoin de toi » Car il n'ignorait pas qu'elle appréciait toujours de s'occuper des animaux et de prouver ses capacités. Oups entre les jambes s'échappa le bébé mouton terrible. Quelle misère, pas encore habitué aux voyages ça promettait une jolie course dans tous les sens, jusqu'à épuisement pour ... et Hop un deux trois autres qui suivaient l'exemple en le bousculant dans le dos « Ah les affreux manquait plus ça ! » Tout s'enchaînait pour gâcher les retrouvailles avec Oona.

Admin - Apocalypse Please
avatar
13/04/2016 Mystery Light 1815 Taissa Farmiga Hoodwink & Signa : ishtar ÐVÆLING, Soan Esclave Rahjaks, ancienne Pikuni (botaniste, soin) 73
Admin - Apocalypse Please


Sujet: Re: ROUE DU RP → Elouan & Saoirse
Dim 25 Mar - 19:36







ROUE DU RP → Elouan & Saoirse  





Elle n’était pas partie si tôt, avait pris son temps de chercher d’abord Amaryllis qu’elle n’avait pas trouvée chez les Pikunis. La demoiselle devait être ailleurs tout comme Oona qu’elle n’avait pas vu depuis longtemps, enfin depuis quelques jours seulement mais quelques jours pouvaient bien paraitre long si l’on voulait voir vite quelqu’un. C’était toujours comme ça, le temps paraissait long et peut-être l’avait-elle déjà vu hier. Elle haussa les épaules et se dit qu’elle verrait bien dans les montagnes parce que c’était un endroit dans lequel elles aimaient bien vadrouiller sur la plaine qui entourait les Pikunis sans trop se soucier du danger qu’il n’y avait pas, pas depuis que c’était la paix, il n’y aurait jamais un problème tant qu’elles étaient ensembles et ensemble elles ne le seraient peut-être plus dans pas longtemps.

Sa mère voulait retrouver leur père porté disparu depuis la guerre d’un jour avec les Cent. Ils n’avaient pas beaucoup  cherché jusque là se disant que si leur père était là quelque part, il reviendrait bientôt à la maison et ce n’était pas le cas. Saoirse pressentait que sa mère voudrait faire le tour des villages pour voir s’il ne lui était pas arrivé quelque chose qui l’empêchait de les rejoindre,  c’était la seule possibilité parce qu’elles refusaient tout simplement de le présumer mort. C’était juste pas possible, le mari pour l’une et le père pour la plus jeune devait être vivant. C’était obligé. Elle n’allait pas le rechercher maintenant mais sentait que sa mère pouvait prendre la décision de partir à la seconde, elle était assez imprévisible pour ça, plutôt instable par moments mais toujours bien présente à savoir quelle serait la meilleure décision à prendre pour elle. Saoirse suivrait parce qu’elle ne pourrait définitivement pas rester dans la maison toute seule même si elle ne doutait pas qu’elle aurait toute l’aide dont elle aurait besoin en échange d’un peu d’aide en retour, c’était certain mais elle avait envie de revoir son père. Cela faisait peut-être bien trois semaines qu’il manquait à l’appel et le temps semblait démesurément long, beaucoup plus long que les petits jours où elle n’avait pas l’occasion de voir Oona et Amaryllis.

Son père lui manquait indéniablement.

Elle ne vit pas tout de suite l’homme mais l’entendit appeler quelqu’un qu’elle connaissait bien. Elle se retourna comme pour voir si elle était présente non loin d’elle et qu’elle ne l’avait pas vue. Elle regarda, scruta l’horizon, se demandant si le père n’avait pas comme un instinct, un sixième sens pour lui dire que sa fille était présente et qu’elle avancerait plus vite en entendant le son de sa voix. Il n’en fut rien, il n’y avait toujours personne « Ici j'ai besoin de toi. » Elle n’était pas Oona, elles se ressemblaient peut-être mais cela ne justifiait pas que le père les confonde. La fatigue ? Peut-être revenait-il de ses séjours dans les montagnes. « Tout va bien Elouan ? » « Ah les affreux manquait plus ça ! » Elle ne réalisa pas tout de suite ce qu’il se passait, s’approcha à grandes enjambée pour fermer la barrière du terrain des brebis pour se tourner ensuite vers celui qui avait l’air bien fatiguée. « Oona n’est pas là mais j’peux t’aider à ramener tout le monde avec Avoine si tu veux. » Elle ne savait pas encore exactement comment s’y prendre, avait appris avec Elouan lorsqu’elle le retrouvait de temps à autres avec ses brebis mais n’avait encore jamais beaucoup tenté l’expérience de ramener des brebis égarée à la maison.


— code by lizzou —


avatar
17/04/2016 I/RiverSoul 526 Mark Ghanimé Lux aeterna Berger / Tisserand & Orientation 73
♆ bad things ♆


Sujet: Re: ROUE DU RP → Elouan & Saoirse
Jeu 19 Avr - 16:56


Sao & Elouan @AgneauRebelle @Avoine #WhereIsOona?


Le visage qui se tourne vers lui n'appartient pas à Oona. D'ailleurs comment à t-il pu confondre ? La fatigue, le crépuscule, l'énervement ? Tout cela en même temps sans doute. La nouvelle venue, il la reconnait, elle passe souvent du temps avec la fille d'Elouan et traîne régulièrement à la maison. D'ailleurs il la considère un peu comme sa famille. Que fait-elle là si tard ? Il s'aviserait bien à lui donner quelques conseils mais en réalité il n'est pas son père, et elle pourrait ne pas l'accepter

« Sao ! Quelle bonne surprise » Bien qu'il mente régulièrement pour s'attirer la sympathie des autres, ici il énonce la simple vérité. De loin, il bien plus heureux de la voir elle qu'un autre qui se mêlerait de ce qui ne le regarde pas.

A moins que cet autre puisse lui indiquer ou se trouve son enfant. Là seulement ça lui paraîtrait intéressant

« Et bien je cherche Oona car sa mère s'inquiète ... » Pas besoin de mentionner que ses recherches se révèlent infructueuses « Tu ne l'aurais pas croisée par hasard ? » Il ne perd rien à demander, même s'il n'espère pas grand-chose. Si ça eut été le cas les deux jeunes seraient côte à côte en ce moment même.

Et puis avant toute chose il se devait de récupérer son gagne-pain, il lui indiqua la jeune brebis dont on ne distinguait plus que l'ombre qui cavalait à travers la végétation sauvage. Suivie par plusieurs autres fugueuses le temps que la barrière fut refermée par les soins de Saoirse

« Ah bien oui, ton aide sera plus que bienvenue, Je vais monter sur la droite pour les diriger vers toi, garde Avoine qui  t'aidera à les conduire par ici. Et je ferais en sorte que tu puisses ouvrir le passage sans qu'elles ses sauvent »

Il claque alors la langue tout en se tournant vers le Patou tout en pointant sa houlette vers la pikunie. Aussitôt le gros berger vint se placé à côté d'elle, réclamant une caresse avec sa truffe.

Il en avait fait, l'animal, de longues promenades dans la montagne en compagnie des deux amies et d'Amaryllis. Pour lui il s'agissait d'une bienheureuse diversion, courir avec les frisottis clairs pour les diriger ou il le décidait, un jeu, un amusement pour lui qui lui permettait de dépenser tout son énergie. Un bêlement contrarié se fit entendre au loin, pourvu que cette agnelle rebelle ne se fut pas coincée la patte quelque part.


« Sinon je vais bien, je suis revenu des montagnes pour prendre des nouvelles, et récupérer quelques bêtes. Mais je vais y retourner après, et toi ?  » Oui ça l'inquiétait un peu, elle n'était pas venu encore cet été lui tenir compagnie sur les montagnes avec les autres. Elles se clairsemaient toutes les trois comme attirées vers d'autres cieux, d'autres intérêts... Elles grandissaient ...

Peut-être que désormais Oona, elle se confiait simplement à elles ? Jugeant son père un peu trop vieux pour lui raconter ses aventures adolescentes

« D'ailleurs, y a-t-il du nouveau au village depuis que je suis monté dans les pâturages Athnas ?  » A peine revenu de là-haut son épouse le harcela à propos de leur fille. Et lui qui adorait les potins espérait que sa petite aide de la soirée pourrait étancher sa soif !


Pour Toi @Liam Cohen

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: ROUE DU RP → Elouan & Saoirse

 

ROUE DU RP → Elouan & Saoirse

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cherche Roue KTM
» roue à cliquets
» A VENRE ROUE HONDA CRF
» La Roue de la Fortune
» cherche roue arriere pour ktm sxf 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: memories are precious :: Zone de Flashback-