Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Everything gonna be fine ! [Ez/Hya/Arm]
maybe life should be about more than just surviving


avatar
21/04/2016 Arméthyse Not yet! 760 Dichen Lachman Pivette (ava) Libella (signa) Garde royale - stratégie et combat Rahjak (déserteuse, vivant près de la mer) 31
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Everything gonna be fine ! [Ez/Hya/Arm]
Sam 20 Jan - 21:15


Everything gonna be fine !
Ezra & Hyacinthe & Arméthyse

« If you don't jump on the new, you don't survive. »


Les deux Rahjaks en fuitent cheminèrent pendant un long moment. Discutant toujours de tout et de rien. La plupart du temps, le sujet tournait autour de la cité de feu, de certaines connaissances qu'elles avaient en commun ou bien justement, elles se racontaient certains détails plus ou moins croustillants de leurs vies respectives. Des discussions de filles, en somme. Au fur et à mesure de leurs avancer, Arméthyse perdait peu à peu espoir de trouver la maison de Hyacinthe, elles ne l'avaient jusque-là même pas aperçu. Peut-être était-ce la mauvaise direction. Même en longeant la plage, peut-être qu'il était difficilement trouvable ? Mais finalement, une maison se dessinait peu à peu à l'horizon. Frappant alors l'épaule de sa camarade, Krikja afficha un sourire enfantin, prête à jurer que c'était la maison de son ami. Elle y aurait mis sa main à couper même sans savoir si c'était bien sa maison ou non. « C'est là-bas ! » Par chance, Hyacinthe lui avait déjà fais une petite description rapide de son foyer pour qu'elle ne se trompe pas et qu'elle la reconnaisse bien parce qu'après tout, il n'était pas le seul à vivre en dehors des Calusas. De loin, la maison ressemblait plutôt à la description, raison pour laquelle la Rahjak était persuadée que c'était la bonne. « La première arrivée, gagne ton petit poney poilu ! » Agrippant son sac de vivre, elle s'en alla à toutes jambes. Évidemment, il ne s'agissait pas d'un petit poney du tout, mais d'Argo. Toujours. Elle aimait taquiner Ezra avec cet animal. Tantôt elle le nommait petit poney, tantôt elle sous-entendait qu'elle s'en couperait une tranche. Elle ne cessait de se montrer taquine.

Plus elle se rapprochait et plus elle fronçait les sourcils en constatant des dégâts de la maison. Le cyclone, forcément. La plage n'était pas bien belle déjà, même si Arméthyse ne se plaignait pas du tout d'être là. Elle trouvait que c'était plus beau par ici que n'importe où ailleurs et cela, malgré les dégâts, mais enfin, la maison de Hyacinthe, parce qu'elle avait la certitude que c'était bien la sienne, avait énormément été impactée par cette catastrophe naturelle. Une fois devant, elle pu constater de la gravité de la situation, le toit était réellement abîmé, prêt à s'écrouler, les murs subissaient la même choses, tout plein de fissures et les fenêtres étaient brisées, le verre éparpillés sur le sol. L'analyse continuait parce qu'elle observait partout, mais son sourire avait été remplacé par une sorte de détresse. Elle s'inquiétait. Et si Hyacinthe était à l'intérieur ? S'il n'avait pas survécu ? Ou peut-être bien qu'il avait abandonné son logis, comme les Calusas avaient quittés l'endroit où ils vivaient ? C'était Ezra qui lui avait expliquer cela quelques heures plus tôt, et même si Arméthyse avait douté, l'espoir qu'elle avait eu venait de se briser.   « Ezra ! Qu'est-ce qu'on va faire ? Peut-être qu'il est plus là... Tout est... Tout est... » Elle ne parvint pas à trouver de termes. Pas à terminer sa phrase. Légèrement sous le choc parce qu'elle réfléchissait à toute allure, oubliant jusqu'à sa respiration. Elle inspiration profondément subitement pour essayer de se calmer. Hyacinthe n'aurait pas abandonné son foyer. Elle espérait qu'il allait bien. Elle songea au fait qu'il soit encore parti quelque part pour obtenir une fleur ou tout autre chose, mais il reviendrait forcément. Ou sinon, elle l'attendrait ici jusqu'à sa mort !

Mais subitement, elle entendit aboyer puis grogner, lorsqu'elle se retourna, un chien était là. Montrant ses crocs. « Eh ! Tout doux ! Gentil ! »

(c) DΛNDELION

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1058 Jessica Parker Kennedy tearsflight (avatar) esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 406
† Game of survival †


Sujet: Re: Everything gonna be fine ! [Ez/Hya/Arm]
Sam 20 Jan - 22:32



« C'est là-bas ! » A vrai dire après tout ce voyage, après les heures de marche, il n'y avait aucune certitude. Elle ne savait au départ la direction dans laquelle allait. Si cela se trouve, c'était la demeure d'un autre et pourtant je ne pouvais que la suivre. Lui faisant de nouveau confiance réellement. Et ne voulant la décourager en lui annonçant qu'elle se trompait peut être, qu'elle avait peut être tort plus que tout. Ce que je n'espérai pas, espérant bien au contraire que nous étions arrivées à destination même si là encore il nous faudrait le découvrir par nous-mêmes. « La première arrivée, gagne ton petit poney poilu ! » Et ne pouvant que me mettre à courir à mon tour. Comme des ailes qui poussaient dans mon dos, même si ce n'était à cause de l'amour cette fois. Juste cette sensation de liberté. Et peut être cet éclat de compétition qui était né dans mon regard alors que je ne comptais la laisser gagner, me prendre Argo ou seulement la laisser traumatiser mon compagnon de route. Et finalement je la dépassais. Manque de m'écrouler sur le sable. « Gagné ! » Le souffle court et un sourire pas moins flottant sur mes lèves jusqu'à ce qu'une lueur de suspicion naisse dans mon regard. « Tu ne m'as pas laissé gagné dis ? » Presque une mine boudeuse à l'idée de croire que c'était le cas ou qu'elle me l'annonce.

La tempête avait fait des dégâts cela ne faisait aucun doute et pourtant une partie de la demeure de son ami avait résisté. Un homme que je semblais connaître un peu plus même si ce n'était encore tout. Des questions qui se posaient. Et mon regard qui ne pouvait que parcourir les lieux alors que je la suivais non sans m'être assurée qu'Argo ne prendrait la fuite ou n'était en immédiat danger. Ne pouvant imaginer ce qui arriverait à l'animal, alors que j'y tenais plus que tout. Et autant consciente que c'était peut être là malgré les dégâts que notre nouveau futur se dresserait. Un projet qui s'était créé celui de ne pas tant de vendre que de tenir une sorte d'auberge et petit à petit, l'idée n'avait pu qu'en effet germer dans mon esprit. Des rêves qui pouvaient désormais se réaliser, du moins je ne pouvais que vouloir les réaliser alors que j'avais désormais le choix. Bien que si j'avais le choix, cela ne voulait dire que ma vie n'était pas en danger immédiate alors que les mercenaires étaient toujours sur nos traces, qu'il nous était possible de mourir de nouveau sans certitude de ne pas être pris entre les crocs de la nature. La nature qui n'avait pu que commencer à reprendre ses droits comme je pouvais le constater en la suivant de nouveau, faisant particulièrement attention où je marchais. Un regard que je ne pouvais que poser sur elle alors que je voyais l'inquiétude se peindre sur ses traits, car, en effet, elle l'était. Inquiète. Inquiète pas seulement en face des dommages causés mais aussi pour son ami. Un sentiment que comphréensible et la panique qui la gagnait un peu plus. « Ezra ! Qu'est-ce qu'on va faire ? Peut-être qu'il est plus là... Tout est... Tout est... » « Respire. » Et ma main qui se posait sur son bras, mon regard aussitôt dardé dans le sien alors que j'entendais son souffle court. Sa respiration hâché alors que la peur que son ami soit mort était là. Le cyclone ayant fait des dégâts. Ne m'étant pas attendu à moins alors que j'avais vu ce qui servait de toit pour la tribu des calusa être envolé. Ayant vu les vagues surgir et la nécessité d'attendre comme lorsque les tempêtes de sable se produisaient. Ce qui ne voulait rien dire et pendant un bref éclat d'instant, mon esprit ne pouvait que s'égarer. Des questions qui pouvaient se poser alors que je ne savais rien de ce à quoi ressemblait désormais la cité même si je ne pouvais que me douter qu'elle se tenait toujours là, droite, s'étendant, le désert autour. Une cité majestueuse et tout aussi brutal. Des silhouettes qui ne pouvaient que danser entre mes pensées avant que je ne les efface pour me concentrer sur Arméthyse. « Cela ne veut rien dire. On va le chercher. Peut être qu'il était absent quand la tempête est arrivée. Et on a vu pire. » Que des hypothèses qui pouvaient être envisagées alors qu'il n'y avait aucune certitude. Espérant autant qu'il ne soit pas mort. « Ce qui est cassé peut être réparé. » Une demi vérité alors que je n'en n'étais certaine. Peut être un mensonge. Après tout, j'étais en partie cassée, des pièces de mon esprit et de mon coeur en morceaux. Autant prisonnière du passé et de mon esprit, encore de la cité. Tentant de me remettre debout, de sourire mais la partie n'était jamais gagnée.

Et soudainement un animal devant nous. Ses crocs sortis. Et faisant un pas en arrière. N'ayant à vrai dire jamais rencontré de sien alors que si les serpents, dromadaires et autres animaux issus du désert m'étaient familiers, cela ne l'étaient pas. « Eh ! Tout doux ! Gentil ! » « Qu'est-ce que c'est ? » Et pas tant un éclat de crainte que de curiosité alors que l'animal m'était inconnu. Ce n'était pas une réelle peur qui coexistait alors que rien n'était plus dangereux à mes yeux que ce que j'avais vu dans le désert, mais je n'avais pas pu moins me reculer derrière Arméthyse non sans jeter un coup d'oeil à l'animal dont je ne connaissais rien. Des animaux qui m'étaient inconnus, peut être même dangereux. Et qu'un rappel cuisant de mon ignorance. Certes si j'avais dévoré les rares livres que j'avais pu trouvé, si j'avais enfin pu voir un autre monde qui celui dessinait dans le désert, il ne restait pas moins que je restais un esclave. N'ayant jamais pu avoir accès à la culture d'autres tribus, à la richesse des membres de la royauté. Ayant surtout connu pauvreté, luxure et coups. Un monde aux attraits différents. Et qu'un rappel que je tentais autant que possible d'éviter dans la peur alors que je ne pouvais que finalement faire un pas de plus sur le côté, méfiante.

avatar
21/04/2016 Arméthyse Not yet! 760 Dichen Lachman Pivette (ava) Libella (signa) Garde royale - stratégie et combat Rahjak (déserteuse, vivant près de la mer) 31
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Re: Everything gonna be fine ! [Ez/Hya/Arm]
Dim 21 Jan - 0:19


Everything gonna be fine !
Ezra & Hyacinthe & Arméthyse

« If you don't jump on the new, you don't survive. »


C'était Ezra qui avait gagné cette petite course improvisée mais ça n'était pas un hasard. Le lot était Argo et Arméthyse ne pouvait pas le lui prendre. D'autant plus qu'elle n'en voulait pas. Perdre Luna avait été assez difficile, elle ne voulait plus s'attacher toute suite à un animal, c'était trop compliqué de les perdre. Même si Luna n'avait jamais été à elle, en vérité. Elle avait légèrement levé le pied pour aller un peu moins vite et laisser la victoire à sa camarade mais elle ne l'avouerait jamais. « Non. Je suis un peu rouillée. J'ai pas l'habitude du sable, toi si. » Une piètre excuse sans doute et finalement un clin d'oeil en direction de la demoiselle boudeuse. Ca n'était pas un aveu, mais elle vendait la mèche plus qu'elle ne l'avait prévu, choisissant des mots maladroits, indiquant finalement que oui, elle l'avait laissée gagner.

Mais après ce moment de légèreté, la panique l'avait finalement prise lorsqu'elle s'était rendue compte des dégâts causés sur la maison et potentiellement sur son ami aussi. Elle s'était imaginée le corps de l'homme sans vie à l'intérieur, peut-être là depuis quelques jours déjà. Et ça l'effrayait réellement. Il avait bien peu de chose qui pouvait la tétaniser, mais perdre ses proches, ses amis, en faisait parti. Mais elle pouvait déjà compter sur Ezra. Sentant sa main dans la sienne, Arméthyse releva les yeux vers son amie et reprit une respiration normalement, se calmant peu à peu. Pas réellement rassurée, mais elle devait se montrer plus forte. Comme avant. Même si elle avait renouer avec sa personnalité passée, avec Erika, elle ne devait pas non plus redevenir la faible fillette qu'elle avait été. Peut-être pouvait-elle vivre en étant dans l'entre-deux ? Un mélange de ses deux personnalités ? Une sorte de femme à la romantique, délicate et pourtant courageuse. Oui, il n'y avait plus que ça à faire. Hochant la tête comme une enfant conseiller par une adulte, Krikja comprenait et acceptait la possibilité des paroles d'Ezra. L'espoir était toujours là. Il n'était sûrement pas là. Elle avait forcément raison, même sans le connaitre. Ezra avait raison. Ça n'était pas possible autrement. « Oui. Tu as raison. On va réparer. Tout. Avant qu'il ne revienne ! » Une sorte de défi qu'elle se lançait, même si ça allait sûrement être impossible, d'autant plus qu'elle n'avait aucune connaissance pour réparer tout ça. Malgré tout, l'animal était venu tout interrompre. La question d'Ezra, Krikja se la posait aussi, elle n'avait jamais rien vue de pareil. « Un gros fennec ? » La tête penchée sur le côté, elle restait à une distance acceptable de la bête pour ne pas l'énerver plus. Restant devant Ezra, au cas où elle ne vienne attaquer, elle préférait s'en occuper elle-même, même si elle ne voulait pas faire de mal à aucune bête, c'était parfois nécessaire. Piochant quelques amandes de sa poche, elle les envoya en direction du canidé qui alla déjà les renifler. Poussant un profond soupire, Arméthyse secoua sa crinière brune et se tourna de nouveau vers son amie, elle attrapa sa main, le harnais d'Argo et elle les tira tout les deux de l'autre côté de la maison, sans réellement savoir ce qu'ils y trouveraient. Évidemment, Krikja avait tenté d'ouvrir la porte de la maisonnée, mais sans succès, et vue le toit, elle préférait ne pas y entrer de force, au cas où tout s'effondre. L'animal les suivait pourtant de prêt, continuant à grogner et à aboyer à tout va. Arméthyse constata du petit jardin, une partie était détruite mais pas tout. Se pinçant les lèvres, elle ne pouvait que trop bien s'imaginer les yeux pleins d'éclairs qu'aurait Hyacinthe en voyant l'état de sa maison et de son potager, c'était un désastre. Mais elle ne voulu pas plus détailler tout ça, préférant se réfugier par peur que la bête ne s'attaque à son amie ou à Argo. Ouvrant alors ce qui ressemblait à des portes, elle indiqua alors la cave du doigt et y entra sans attendre. Pénétrant malgré tout la première pour s'assurer qu'il n'y avait pas de danger ici non plus. Elle observa l'intérieur, un divan qui semblait bien confortable, un coin cuisine et plein d'étagères de fioles, parfois vides et d'autres pleines de substances aussi étranges les unes que les autres. Elle n'était pas certaine si la maison se trouvait en haut ou bien ici. Parce qu'elle même avait vécue quasiment toute sa vie dans un espace encore plus réduit que cela, avec bien moins de choses que ça. Enfin, en y réfléchissant bien, non. Ca ressemblait à chez elle en fait. Son foyer avant travaux, travaux dont elle n'avait pas profité, elle avait fait rénover son chez elle avant de s'enfuir. Une idée bien stupide, mais qui était sensé donné l'impression qu'elle n'avait pas fuis, mais bien qu'elle avait disparue. Un calcul minutieux.

Elle réalisait cependant qu'il était impossible à Argo de venir-là, ou peut-être bien difficilement. « Je suis pas certaine que tu réussisses à le faire venir, on pourra pas le porter ici. Mais tu crois que le fennec le mangerait ? » Jetant un oeil dehors, elle constata que non. L'hostilité de l'animal inconnu avait diminué, il reniflait le chameau sans plus grogner, calmée. Arméthyse soupira de soulagement et tapote Ezra pour la rassurer un peu. « On laisse ouvert, comme ça, on écoute ce qui se passe. » Quelques fioles étaient renversées et elle s'approcha déjà pour les redresser. Sans savoir si le cyclone avait eu un impact ici, ou si c'était normal. Puis elle vint s'installer sur le divan. Déposant ses sacs à ses pieds. Sans oser réellement s'étaler et prendre trop de place.

(c) DΛNDELION

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1058 Jessica Parker Kennedy tearsflight (avatar) esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 406
† Game of survival †


Sujet: Re: Everything gonna be fine ! [Ez/Hya/Arm]
Dim 21 Jan - 9:44


« Non. Je suis un peu rouillée. J'ai pas l'habitude du sable, toi si. » « Rien à voir avec la cité... ? » Secouant la tête alors qu'elle m'indiquait littéralement m'avoir laissé gagnée. Ne pouvant presque pas empêcher une mine boudeuse de se dessiner sur mon visage autant que je ne pouvais que regarder la jeune femme. Dans un sens elle n'avait pas tort alors que le sable était différent de celui de la cité, la texture n'en n'était pas la même. Là-bas, l'or valait or alors qu'ici elle était salée, autour. Des tribus différents et pourtant une destination où je ne pouvais que la retrouver elle aussi. De nouveau réunies et cette fois-ci plus soudées alors que la dernière fois que nous nous étions vues, il n'y avait que des mots violents de prononcés. Des mots qui avaient désormais disparus alors que j'étais réellement heureuse de la retrouver. Et d'être avec elle pour la suite de cette aventure, car cela en était une bien que tout comme elle je ne pouvais qu'espérer être arrivé à destination.

La tempête qui avait fait des dégâts et ce même éclat de peur dans son regard. Un regard posé sur elle alors qu'être là pour la rassurer. M'efforçant de la rassurer alors qu'il n'y avait pas de certitude, qu'envisager le pire pour son ami n'était pas une solution acceptable. Des pièces qu'il était toujours possible de réparer pas autant que les êtres humains pour qui les morceaux n'étaient que recollés à la va-vite. N'osant toutefois lui avouer l'entière vérité alors que je ne voulais la décourager, ou lui faire craindre le pire. Préférant garder cette lueur d'espoir qui m'habitait encore. Ce même espoir qui avait failli prendre ses jambes à son cou à de multiples reprises même si les braises s'étaient rallumées à chaque fois. Une flamme qui continuait d'habiter mon coeur ou peut être cet unique désir de vouloir vivre, pas tant à genoux que libre. Une lueur d'espoir que je préférai autant qu'elle supporte alors que je ne pouvais que l'observer avec soin.  « Oui. Tu as raison. On va réparer. Tout. Avant qu'il ne revienne ! » « Tout ? » Une question, car s'il était désirable de mettre la main à l'oeuvre, il ne restait pas moins que la tâche nous prendrait bien plus que des minutes, des heures ou même des jours. Une tâche que je comprenais toutefois qu'elle veuille réaliser alors qu'autant que possible, c'était un toit qu'il était possible de trouver là. Reposant mon regard sur elle. « D'accord. » Un assentiment donné avant que la conversation ne vienne changer.

La curiosité qui prenait le pas sur la peau alors que je ne pouvais que regarder l'animal qui montrait ses crocs. Sans doute cette même crainte qu'Argo en soit la cible bien que l'animal pourrait sans autant doute se défendre. Et un pas de côté fait alors que je m'écartais de son ombre pour regarder l'animal avec attention. Des questions qui se posaient alors qu'en effet, je ne savais ce que c'était. « Un gros fennec ? » Une possibilité et une tentative d'approche. Un animal qui changeait d'attitude alors que soudainement il n'en venait qu'à être attiré par la nourriture, la reniflant aussitôt alors que son attention était détournée du reste. Et pourtant suivant le mouvement alors qu'elle me tirait sur le côté. Sifflant d'un ton aigü pour qu'Argo suive le mouvement. Ce qu'il ne tardait à faire alors qu'il était nécessaire d'être attentionné, ne sachant encore ce qu'il ferait. Et l'animal qui n'en venait qu'à nous suivre de nouveau. Ma main qui glissait dans le besace d'Arméthyse alors que je ne pouvais que lui envoyer de nouveau quelque chose pour détourner son attention, tout qui semblait bon alors qu'il continuait de grogner. Une porte ouverte. Mon regard qui se posait sur ce qui se trouvait devant moi. Un lieu aménagé différement que dans la cité autant que je ne pouvais que l'observer. « Argo passera pas. » Qu'une vérité et autant un constat. L'impossibilité qu'il puisse entrer à l'intérieur et mon regard qui n'était pas tant concentré sur l'intérieur que l'extérieur. Observant l'animal qui avait commencé à cesser de grogner. « Je suis pas certaine que tu réussisses à le faire venir, on pourra pas le porter ici. Mais tu crois que le fennec le mangerait ? » « Je crois pas. » Ce qui ne semblait pas être le cas autant que je ne pouvais que prendre soin aux interactions des deux animaux. Faisant particulièrement attention à ce qui se passait alors que j'étais dans un sens inquiète pour Argo, ne voulant qu'il soit blessé. « On laisse ouvert, comme ça, on écoute ce qui se passe. » « Tu m'en veux pas si je les observe un peu. » Pas tant une question qu'une volonté alors qu'en effet, je comptais avant tout les observer et m'assurer que cette sorte de fennec n'allait pas l'attaquer. Ne voulant que le contraire soit vrai autant qu'il semblait désormais clair que l'animal semblait moins inquiet, violent. Et un point qui semblait se dessiner. Rentrant soudainement à l'intérieur de la pièce. « Mémé ! Il y a quelqu'un qui arrive ! » Ne sachant si c'était son ami et autant mes doigts qui s'emparaient de la lame qui ne m'avait quitté depuis mon départ de la cité. Cette même lame qui m'avait servi pour ôter une première vie, celle d'un mercenaire. Et des images que je chassais de mon esprit alors que je faisais un pas en avant non sans jeter un regard à Arméthyse avant de tenter de distinguer la personne qui s'approchait sans certitude que ce soit son ami ou un ennemi.


Spoiler:
 

avatar
28/07/2015 I My Boy D'Arbanville & Oz & Ten & Elouan & Tam-Tam 2761 Chris Brown ( model )/Cristopher Mason Thaïs/Oreste & Lux Aeterna & HOney Verrier & Parfumeur Calusa 748
« Entre le † Ciel † et l' ☿ Enfer ☿ »


Sujet: Re: Everything gonna be fine ! [Ez/Hya/Arm]
Mar 23 Jan - 11:54


Arméthyse & Ezra & Hyacinthe @PoneyPoilu&Azalée&Lou #AfterTheHurricanne


A cause de sa cheville blessée le blond ne pouvait pas se permettre d'accomplir une longue distance à pieds. Alors il chevauchait Azalée, sa jument blanche offerte par Gen. Quant à Lou, le chien-loup, il lui faussa compagnie à partir du moment ou le temps se gâcha. La tempête, l'ouragan, le cyclone quoi que ce fut, l’Isle paraissait désormais sans dessus-dessous. Heureusement que Gen le retrouva, Sinon avec la flèche qui traversait sa jambe il n'aurait pas pu aller bien loin. Maintenant il revenait chez lui. Et le Calusa constatait tristement les dégâts défilant sous ses yeux. L'anxiété le gagnait tout doucement quand il évoquait son petit coin de paradis, là-bas derrière les dunes. Et cette serre reconstruite après le tremblement de terre. Une année si pas deux pour récupérer toutes les plantes nécessaires pour ses parfums et son plaisir d'herboriste en herbe. Si jamais il retrouvait tout en morceaux à nouveau il hésitait à tout recommencer. Une fois encore. Parfois il somnolait sur le dos De la belle blanche, par la faute des herbes préparées par l'Athna afin d'apaiser la douleur de sa blessure. Il reprit tout à fait conscience quand des aboiements parvinrent jusqu'à ses oreilles. Ce satané chien mâtiné de loup. Vivant. Un sourire apparu sur ses lèvres fiévreuses aussitôt chassé par une expression préoccupée. Pourquoi diable faisait-il tant de bruit ?

Alors Hyacinthe demanda à l'équidé d'activer son allure dans l'espoir de ne pas assister à une scène apocalyptique. La première image que son regard capta alors qu'il se rapprochait de sa demeure fut cet étrange animal. Mais pas complètement inconnu de lui puisque quelques années auparavant  - deux - il fit une incursion dans le désert pour se procurer cette plante si rare. Perdue à son retour tandis qu'il ramenait Rose, cette enfant des étoiles Kidnappée, à son campement. Il a pénétré dans la cité de feu, il y à rencontre des gens, et découvert ses amusantes bêtes nommées chameaux ou dromadaires. Mais que fabriquait celui-là devant chez lui ? Égare ? Ou alors un Rahjak l'accompagnait-il, et fouillait présentement sa maison de fond en combles ? Seulement alors, l'état de cette dernière prit vit devant ses prunelles. Son cœur se fendit instantanément. Encore et toujours ... Peut-être ferait-il mieux de migrer à l'intérieur de L'Isle ? Mais la vision d'une serrer intacte réconforta alors son âme au point  de faire s'envoler cette idée saugrenue ! Il dépérirait loin de la mer, s'il s'en éloignait pour certains besoins et la rencontre de connaissances, mais ça restait du provisoire. L’Océan il y puisait la source de sa sérénité. Mais il secoua sa chevelure pour revenir à un sujet plus actuel alors qu'il cru distinguer une silhouette à l'intérieur de ce qui restait de sa maison.

«  Lou lou lou » Un rappel à l'ordre, pas forcément utile car l'animal visiblement plus intrigué par la bête qu'agressif, sautillait désormais autour de lui pour éviter de prendre un coup de sabot. Tout en attirant son attention pour faire connaissance. Mais ça installait sa présence dans le lieu pour le rôdeur qui se dissimulait à l'intérieur. Pas bagarreur pour un sou Hyacinthe possédait pourtant la carrure, la force et la détermination pour se battre tout en provoquant quelques dégâts. Sauf que sa cheville ne lui permettait pas en ce moment de se déplacer avec dextérité. Aussi préférait-il haranguer ses visiteurs du haut de sa jument blanche plutôt que perdre du crédit en clopinant vers eux, lui ou elle « Qui va la ? Je sais qu'il y a quelqu'un à l'intérieur ! Alors ce serait bien plus malins de votre part de sortir avant que je vous embroche ! » Le blond mettait du cœur et de la persuasion dans ses menaces. Il se révélait particulièrement hargneux si on s'attaquait à ses bien ou qu'on moqua sa personne sur ses particularités - bien moins apparentes que dans son adolescente -, ou ceux qui lui rappelaient le pourquoi du choix de sa solitude. Et avouons le mélange la tisane préparée par Gen avant son départ le rendait beaucoup vif ....

avatar
21/04/2016 Arméthyse Not yet! 760 Dichen Lachman Pivette (ava) Libella (signa) Garde royale - stratégie et combat Rahjak (déserteuse, vivant près de la mer) 31
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Re: Everything gonna be fine ! [Ez/Hya/Arm]
Mar 30 Jan - 0:15


Everything gonna be fine !
Ezra & Hyacinthe & Arméthyse

« If you don't jump on the new, you don't survive. »


Mentir effrontément n'était pas toujours évidemment. Surtout lorsque le mensonge est adressé à quelqu'un de proche. Mais même si Arméthyse était plutôt douer dans cet art et qu'elle savait comment se débrouiller, elle avait volontairement offert un mensonge qui ne tenait pas la route à son amie, qui déjà, soulignait son erreur. La Rahjak avait laissé gagner la course à son amie parce qu'elle en avait eu envie et parce qu'elle ne voulait pas mettre celle-ci de mauvaise humeur. Ezra était plutôt mauvaise joueuse, ou en tout cas, elle partait très vite au quart de tour. Arméthyse la connaissait assez pour ne pas vouloir attirer ses foudres, même si elles s'amusaient sur le ton de la rigolade et que cette petite course n'avait pas été une vraie compétition mais plus un jeu entre deux gamines -âgés-, elle avait préféré faire attention à l'issu du jeu. Prétextant donc qu'elle n'avait pas l'habitude de courir sur du sable. Bien que différent, elle avait marché sur du sable quasiment toute sa vie. Rigolant alors à cette remarque, Krikja avait ensuite constaté des dégâts du lieu et pris possession de ceux-ci. Pourtant gênée de devoir entrer sans permission, même s'il ne s'agissait que de la cave. Mais cela avait été une sorte de besoin urgent de s'éloigner de cet espèce de gros fennec qui ne cessait de se manifester. Arméthyse en prenait plein les oreilles de ces aboiements et elle n'aimait guère ça. Ainsi donc, une fois à l'intérieur, elle avait commencé à ranger quelques fioles et quelques affaires. Même si elle n'était pas chez elle, elle voulait commencer à mettre un peu d'ordre. Il fallait bien commencer par quelques choses. Malgré le fait qu'Argo ne passerait pas, elle ne doutait pas que lui et le fennec ne se ferraient aucun mal. Ca aurait déjà été le cas sinon, et ni l'un ni l'autre, ni elles d'ailleurs, n'étaient blessés à cause de la bête inconnu. C'est sans doute qu'elle n'était pas dangereuse. Mais enfin, Krikja laissa sa camarade surveiller.

L'ancienne gardienne royale n'avait simplement pas réussi à demeurer assise sur le divan bien longtemps. Il avait fallu qu'elle se remette debout. Le besoin de s'occuper la motivait et il était hors de question pour elle de laisser la maison dans cet état. D'autant plus qu'elle ne voulait pas que la maison reste aussi démolie que ça si Hyacinthe revenait -ce qui n'était pas une certitude-. Elle l'espérait pourtant. Et comme si ses prières avaient été entendues, Ezra se manifestait déjà pour expliquer que quelqu'un approchait. Et ce surnom ridicule, Mémé, employé. Elle ne pu que rire un instant à cause de cela, malgré la situation. Elle se reprit bien vite et approcha. Grimpant les petites marches pour retrouver la terre ferme en dehors de la cave. L'oreille demeurant attentive. Elle avait capté le nom de l'animal, Lou. Sans doute un rapport aux loups ? La sonorité était la même. Mais il ne ressemblait pas réellement à un loup, si ? Elle avait déjà vue un loup, une fois. Dans un livre, mais c'était une pâle copie à côté du vrai loup qu'elle avait pu croisé une fois dans la forêt. Elle l'avait fuis comme la peste. Mais cet animal là... Oui. Peut-être bien que c'était un loup. Elle n'avait pas vue ce vrai loup de très près. Et celui-ci pouvait bien y ressembler, de loin. A moins qu'elle ne se soit pas trompée et qu'il soit un fennec. Obèse...

« Reste derrière-moi.» Fatalement, elle avait mal pris les menaces du bonhomme. Mais plus il approchait et plus elle se détendait. Les premiers bégaiements pour appeler la bête n'aurait pas dû la tromper. C'était bien Hyacinthe. Même si elle n'avait pas sorti d'arme et qu'elle ne s'était montrer que bien peu sévère, elle reprit une posture tout à fait amicale. Levant la main en direction de l'équidé et de son maître. « Dans mon souvenir, tu devais m'accueillir chaleureusement, pas m'embrocher comme un porc. » Une légèrement moue passa sur son visage, mais le sourire revint au galop. La tête penchée sur le côté, elle attendait qu'il descende du cheval pour venir la saluer car elle n'avait pas encore remarqué la blessure. Elle espérait une accolade. Parce qu'ils se connaissaient. Parce qu'il allait être un quasi-voisin. A moins qu'il ne reste pas dans le coin, ce dont elle doutait. « Bienvenue à la maison, enfin... ce qu'il en reste... Te souviens-tu de notre conversation ? J'évoquais l'éventualité de venir vivre près d'ici ? Je ne suis pas venue seule, mais j'espère que la promesse tiens toujours. Alors Hyacinthe, voici Ezra. Ezra, c'est mon ami Hyacinthe. Je sollicite ton hospitalité pour toutes les deux. J'ai conscience que c'est beaucoup demander, mais quelques bras en plus pour t'aider à réparer ne seront pas de refus, je crois... » Une stratégie pour le faire accepter sa requête mais surtout, une réalité. Elle ne voulait pas laisser son ami Calusa avec une maison presque écroulée. Tout comme elle ne pouvait pas laisser Ezra dormir dehors. C'était donc avec une sorte de diplomatie qu'elle avait offert cette proposition. Dans l'affaire, les deux parties gagneraient quelques choses, elles, un abri, lui, des réparations plus rapide que s'il s'en occupait seul.

(c) DΛNDELION

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1058 Jessica Parker Kennedy tearsflight (avatar) esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 406
† Game of survival †


Sujet: Re: Everything gonna be fine ! [Ez/Hya/Arm]
Mer 31 Jan - 13:45


Une dague qui se retrouvait dans mes mains alors que la silhouette grossissait. Ne sachant si c'était son ami ou un ennemi. Et la méfiance qui était de retour. Pas tant la peur que cette bouffée de méfiance. L'adrénaline qui pompait dans mes veines alors que je me retrouvais à affirmer ma prise sur la dague. Si ce voyage jusqu'à sa demeure m'avait permis d'apprendre de nouvelles techniques de combat comme Arméthyse m'avait montée pendant nos haltes, et que je lui avais montré comment utiliser sa séduction, il ne restait pas moins que j'étais déterminée. Déterminée à ne plus me laisser surprendre par personne. Ne voulant plus être à la merci d'un homme ou d'une femme. Consciente que je ne serai jamais à leur niveau, que face à un mercenaire ou de quelqu'un de plus fort, je perdrait sans doute. Mais il ne restait pas moins que je voulais être capable de me défendre. Voulant être capable d'esquiver les coups, ne plus jamais me retrouver dans cet état de vulnérabilité. Ne voulant revivre ce même moment où il avait pu prendre possession de mon corps. Et mes yeux qui manquaient de se fermer un instant avant que je ne me repousse de toutes mes forces l'image qui se dessinait dans mon esprit. Me rappelant le sang. Me rappelant le visage de l'homme que j'avais tué. Me rappelant cet état canonique dans lequel j'étais plongé, consciente que s'il n'y avait pas eu Eirik je serai morte. Ne voulant revivre cette même situation, jamais. Savoir charmer et plaire ne suffisait plus alors que je voulais savoir me battre et me défendre. Et à cet instant, c'était tout ce que mon instinct me dictait de faire. Me dictant de ne pas attendre et d'attaquer cet homme qui proférait des menaces avant qu'il n'attaque lui. Et si Arméthyse ne pouvant que m'intimider de rester arrière-elle, il ne restait pas moins que je ne pouvais que faire un pas de côté. Ne voulant qu'il croie qui qu'il soit que j'étais une proie facile même si c'était sans doute le cas. Et qu'un regard de défi alors que ce même sang chaud qui coulait dans les veines de tous les rahjaks ne pouvait qu'être, sous la surface. Comme un volcan prêt à entrer en éruption.

Et pas moins une menace que je comprenais n'en n'était peut être pas une alors qu'en étudiant les traits d'Arméthyse je pouvais que la voir se détendre. Un homme que je ne pouvais pas moins regarder approcher. Si elle m'avait fait une description rapide de lui, il ne restait pas moins que je ne l'avais jamais rencontré avant. Ne pouvant pas moins me dire alors qu'il était plus proche qu'il semblait moins vieux que ce que j'avais imaginé. Et une dague que j'avais pourtant du mal à lâcher même si Arméthyse ne pouvait qu'adresser un signe de la main à Hyacinthe, car c'était bien lui, cela ne faisait aucun doute. Un bref instant d'hésitation avant que je n'en vienne à abaisser la dague, non pas que je la lâchais. Il n'y avait aucune certitude qu'il ne réagisse pas alors que nous étions des rahjaks en fuite. Il n'y avait aucune certitude pour qu'il nous accueille même si je faisais confiance à Arméthyse. Il n'y avait pas de raison pour qu'il se soit souvenu de sa promesse ou même qu'il m'accepte dans sa demeure. Les questions qui étaient là. Et cet instant de doute qui existait alors que je ne pouvais que me demander comment il allait réagir. Laissant Arméthyse faire les présentations et expliquer notre situation. Du moins elle n'en expliqua que le début. Si je me doutais qu'il avait une idée de ce que nous pouvions être, de notre potentielle condition, il ne restait pas moins que oui, j'étais méfiante. Lui adressant pas moins un signe de tête alors qu'elle sollicitait son aide. Espérant ne pas devoir le supplier. Ne le voulant pas. Sans doute cet élan de fierté qui avait surgi de nouveau alors que je voulais de nouveau vivre à genoux ou avoir l'impression d'être sous le contrôle d'un autre. Pourtant cette impression que nous lui serions redevables et sans pouvoir le cacher qui me dérangeait. N'en disant toutefois rien alors que je ne pouvais qu'appuyer la demande d'Arméthyse malgré tout. « Nous pouvons aider. » Les premiers mots que je lui adressais à lui. La vérité alors que nous pouvions l'aider à reconstruire sa demeure en échange d'un toit pour un instant. Ayant besoin de faire une halte. Et si l'idée de se projeter existait, il ne restait pas moins qu'une voix dans ma tête ne pouvait que me crier de fuir de nouveau. Me criant de m'en aller au lieu de rester en place, de m'installer et de me projeter. Me criant de m'en aller avant qu'ils ne me rattrapent. Et autant que cette crainte était là, une autre voix ne pouvait que m'intimider d'avoir le courage de rester, de ne rien regretter. Mais un destin qui restait à cet instant entre les mains de Hyacinthe, qui pouvait que lui seul décidait de la suite.



avatar
28/07/2015 I My Boy D'Arbanville & Oz & Ten & Elouan & Tam-Tam 2761 Chris Brown ( model )/Cristopher Mason Thaïs/Oreste & Lux Aeterna & HOney Verrier & Parfumeur Calusa 748
« Entre le † Ciel † et l' ☿ Enfer ☿ »


Sujet: Re: Everything gonna be fine ! [Ez/Hya/Arm]
Lun 5 Fév - 19:45


Arméthyse & Ezra & Hyacinthe @PoneyPoilu&Azalée&Lou #AfterTheHurricanne


Une silhouette rapide s'avança vers le blond qui glissa sa main vers sa lame, prêt à riposter juste avant d'apercevoir un visage familier. Tant d'événements s'étaient succédé depuis sa visite dans la cité du désert, qu'il ne réussit pas tout de suite à mettre un prénom sur la jeune femme. Mais sa gouaille, ainsi que sa manière de le taquiner lui rafraîchirent tout de suite la mémoire. Ah oui, La Garde Royale, celle-là même qui le ligota quand elle l'estima plus que suspect. L'esquisse d'un sourire effleura ses lèvres, interrompu par l'arrivée d'une autre personne, qu'il dévisagea longuement. Alors que Arma, Armé, Amé ? - nom qui ressemblait à une pierre précieuse - s'adressait à lui. L'autre. Un genre de sauvageonne assez mignonne qui lui lançait des regards un peu noirs. Le comble de l'ironie alors qu'il venait la surprendre à sortir de sa maison. Son chez lui, dans un bien piètre état, il priait dans son fort intérieur que sa cave, ses créations, ses outils tout fut intact. Car s'il se suffisait à lui-même, le petit plus que lui amenait ses clients améliorait bien ses conditions de vie « C'est bien cela, je devais t'accueillir et non le contraire. Faudra m'excuser Mademoiselle j'ai été retardé par la tempête et une bien vilaine blessure sure sure » Répondit-il sans quitter du regard l'étrangère qui se tenait aux côtés de sa *vieille* rencontre « A...R..me tiste c'est ça ? »

Alors qu'il se renseignait, le chien loup en profita pour aller renifler discrètement les deux femmes par derrière, puis revenir vers lui. Aucun grognement, plutôt encourageant, mais il préférait rester sur la défensive. Le temps de savoir à quoi il devait l'honneur de cette visite. Bêtement il venait de leur signaler sa blessure en tout spontanéité, face au soulagement qu'il ressenti en découvrant qu'il ne devrait pas se battre contre des pilleurs. Néanmoins elles étaient deux, donc en force, car il n'accordait pas énormément de confiance au sexe féminin qui aimait séduire, manipuler et tromper. Comme lui ... Parfois. Hyacinthe hésitait donc à descendre se sa jument blanche pour ne pas perdre le certain avantage qu'il possédait encore sur ses visiteuses « Oui avec cette tempête, enfin ce qui s'y apparentait, j'ai bien de la chance qu'il reste encore quelques fondations. Je venais juste de terminer de réparer les dégâts du tremblement de terre, heureusement la serre tient encore debout» Cela le Calusa s'en assurerait en inspectant tout de A à Z, la moindre fente, et il remplacerait la portion vitrée « Oui oui oui je me souviens » Approuva le jeune homme en rejetant sa chevelure blonde vers l'arrière. Agacé de découvrir sa demeure prise d'assaut il ne put s'empêcher de remarquer qu'ils se retrouvaient au nombre de trois : Lui, Elle et la nouvelle venue ... Ezra. Voilà qui apaisait un tout petit peu son âme agitée.

« C'est vrai que j'aurais bien besoin de bras cette cette cette fois-ci pour éviter que ça dure une éternité » Commença-t-il avant d'évoquer sa promesse, celle qu'elle lui rappelait si opportunément. Pas homme à revenir sur ses mots, à moins qu'on ne l’ait gravement offensé, il ne comptait pas refuser. Pas vraiment. Mais il réfléchissait à comment tout ça se goupillerait pour que chacun trouva sa place « Ezra » Prononça-t-il en plongeant ses prunelles vertes dans celle de l'inconnue qui venait de grommeler, un peu à contrecœur il lui semblait, que oui elles aideraient « Ezra cette promesse à été faite à ton amie mais si c'est ce que tu veux, je pourrais t'englober dedans oui ... Mais ... Et si ça ne vous gêne pas il faudra un peu vivre à la bonne franquette au début » Hyacinthe ne s'inquiétait pas pour la nourriture, bon pêcheur il savait pourvoir trois personnes par jour si nécessaire. Il ne demanderait pas pourquoi ici, maintenant, ce qui se cachait derrière toute cette histoire, ça ne le regardait pas. Et sans doute que moins il en saurait mieux il se porterait. Hyacinthe tenait à ce que ses propres secrets ne fussent pas déterrer alors il respectait celui des autres « Bien alors puisque vous avez déjà fait le tour de la maison je pense que vous pouvez me faire un petit topo de ce qui est encore habitable ? »

avatar
21/04/2016 Arméthyse Not yet! 760 Dichen Lachman Pivette (ava) Libella (signa) Garde royale - stratégie et combat Rahjak (déserteuse, vivant près de la mer) 31
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Re: Everything gonna be fine ! [Ez/Hya/Arm]
Mer 28 Mar - 22:36


Everything gonna be fine !
Ezra & Hyacinthe & Arméthyse

« If you don't jump on the new, you don't survive. »


Le parfumeur confirma bien rapidement qu'il se souvenait de sa proposition, presque une promesse, qu'il avait suggérer lors de sa visite à la cité du soleil, il y a quelques temps de ça. Mais ça n'était pas tombé dans l'oreille d'une sourde et maintenant qu'elle en était là, parvenue jusqu'ici et qu'en prime elle avait pu retrouver Ezra en vie, il fallait absolument trouver un endroit où dormir, au moins pour une nuit ou deux. Mais il se souvenait, ce qui allait retirer une grosse épine du pieds des deux déserteuses. Malgré qu'elle aimait ce qu'elle entendait, la guerrière tiqua lorsqu'il  évoqua sa blessure. Elle n'aimait pas cette idée, elle espérait que ça ne soit pas trop grave. Peut-être bien que ses quelques notions de soins pourraient l'y aider, enfin, notion était un bien grand mot. Elle savait se débrouiller pour prévenir de quelques infections, ou réparer des bobos minimum, s'éviter la mort à elle et à la princesse. Enfin, à présent, elle ne pourrait plus s'occuper de cette dernière... ça n'était à présent plus son problème, même si ça n'était pas aussi simple dans l'esprit et le coeur de cette ancienne Rahjak. Elle tenait toujours énormément à Irina, et ne pas avoir osé lui dire qu'elle souhaitait partir avait peut-être été une bêtise sans nom. Mais le risque zéro n'existait pas, elle avait craint de redevenir esclave en parlant de son départ, alors elle avait garder le secret. Ozvan devait s'en douter, Hyacinthe devait s'y être attendu également, d'autres aussi sans doute... mais un secret assez bien gardé en soi. « On va s'occuper de ta blessure avant toute chose! C'est le plus important. La santé avant le matériel. » A quoi bon avoir une si belle maison s'il se choppait la gangrène ou une autre maladie du genre le conduisant à sa perte.

Le canidé ne faisait aucun mal, il était nettement moins bruyant et semblait même bien plus docile avec Hyacinthe, l'animal devait être à lui après tout. Mais déjà le verrier expliquait qu'il venait de finir de reconstruire son petit nid après le tremblement de terre et maintenant, il devait recommencer après cette tempête. La chance n'était pas vraiment de son côté. Mais enfin, d'une certaine façon, la roue tournait puisqu'Arméthyse était là. Et pas seule en prime. Ezra prêterait main forte, comme elle venait de le souligner elle-même. D'ailleurs, son comportement était pas mal intriguant. Elle restait là, de son côté, très silencieuse. C'était plutôt rare. Ou en tout cas, Krikja trouvait son amie tout à fait différente à cette instant. Certainement pas de la timidité, c'était impossible, mais la fatigue peut-être ? Hochant alors la tête pour signifier qu'elles aideraient et elle reporta son attention sur Hyacinthe. « On va aider. Pour tout ce que tu voudras. » Bien sûr, elle ne remit pas toute suite sur le tapis l'idée de se faire construire une maisonnée dans les alentours. Mais même si elle ne lui avait pas encore demandé s'il comptait rester ici ou bien partir comme sa tribu, elle savait déjà qu'il resterait. Au quel cas, il aurait tout abandonné ainsi. Et ça, même si elle ne le connaissait que très peu, elle aurait juré que pour rien au monde il ne serait parti d'ici. Calusa s'adressait déjà à Aerys, sans doute avait-il lui aussi constater qu'elle était plus en retrait et qu'il voulait y remédier ? Un geste honorable. Krikja se tut alors pendant un petit moment pour les laisser faire un peu connaissance, ou en tout cas, échanger un minimum parce qu'elle ne voulait pas jouer l’intermédiaire entre l'un et l'autre, ni prendre des décisions à la place de l'un ou l'autre. Il avait accepté de les aider et ça, Arméthyse lui en serait reconnaissante. Éternellement.

« Est-ce qu'on va devoir te porter comme un nouveau-né pour t'éviter de te faire mal à la descente ? » Le sourire aux lèvres, elle le taquinait ouvertement. Mais bien sûr, s'il en avait besoin, elle lui prêterait ses deux bras pour l'aider d'une quelconque façon à descendre. Et même s'il était peu probable qu'Ezra apprécie, elle devrait elle aussi filer un coup de main. Car l'air de rien, c'était Hyacinthe qui possédait leurs sorts entre ses mains. Elles allaient devoir toute deux se plier à sa volonté. « On prendra ce que tu as à offrir, sans broncher et bouder. On est pas le genre délicate alors ça ira très bien. » Lança-t-elle alors, puis elle le corrigea finalement : « On a fait le tour de la maison, on est pas entré à l'intérieur parce que... eh bien, tu n'étais pas là. Mais la cave... on s'est permise d'aller dans la cave et elle semble en bon état. Hein, Ez ? » Frappant alors sa hanche de son coude, Arméthyse lui offrit un sourire et désigna Hyacinthe, il n'était pas un ennemi, elle devait se détendre un peu plus.

(c) DΛNDELION

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1058 Jessica Parker Kennedy tearsflight (avatar) esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 406
† Game of survival †


Sujet: Re: Everything gonna be fine ! [Ez/Hya/Arm]
Ven 6 Avr - 20:06


Mon regard posé sur cet homme que je ne pouvais qu'étudier. Et pouvant autant voir l'éclat de la méfiance de son regard, comme s'il ne connaissait pas réellement Arméthyse. Me demandant si un lien solide existait vraiment entre eux ou si ce n'était qu'une illusion. Les battements de mon coeur qui s'accéléraient alors que je ne pouvais que me demander s'il ne risquerait pas de nous dénoncer, s'il ne faudrait pas le menacer. Une idée qui ne me serait jamais venue à l'esprit auparavant mais les temps changeaient. N'étant plus cette même personne. Une lame qui n'était à vrai dire toujours pas rangée seulement abaissée alors que je sentais les muscles se tendre. Me demandant comme j'en étais venue à vouloir passer de la proie au chasseur. Peut-être le désir de ne plus subir les conséquences, ne voulant plus être une victime. La volonté au contraire de pouvoir me défendre, me battre et désormais bien plus capable de le faire grâce aux conseils d'Arméthyse. Ne pouvant toutefois qu'appuyer la démarche de la rahjak alors que je ne pouvais que confirmer que nous pouvons aider. Consciente en effet que la bâtisse avait subi un coup. Des dommages matériels qui n'étaient toutefois pas aussi conséquents que ceux qui existaient près de la plage. Un village détruit. Les vagues qui s'étaient déferlées, emportant les corps. Des cadavres à rendre un dernier hommage. Des proches en pleur et un rappel que la nature pouvait reprendre ses droits à n'importe quel moment.

Et autant que je ne pouvais que les observer silencieusement, les regardant parlementer, je ne pouvais que me demander ce qu'il savait réellement ce qui l'attendait. Car s'il était vrai que nous avions vécu dans des endroits plus difficiles, pouvant aider sans broncher, il ne restait pas moins qu'en nous acceptant il prenait risque. Me demandant ce qu'il savait réellement ce que cela impliquer de nous accepter ici. Nous n'étions pas de simples nomades mais des esclaves en fuite, et il risquait autant la mort en se prenant ce risque. Les mercenaires pas aussi miséricordieux que les autres tribus bien loin de là. Me demandant s'il connaissait vraiment la signification du mot danger. Me demandant si Arméthyse lui avait tout dit ou avait fait exprès de cacher une partie de la vérité. Autant prête à lui balancer cette cruelle vérité qu'à me taire. La méfiance qui restait là. Le risque qu'il nous trahisse d'avance ou qu'il tente de nous trahir après. Tentant de me rappeler qu'Arméthyse lui faisait confiance mais cette pointe de paranoïa était de retour. Difficile de faire autrement.

Le regard de Hyacinthe que je n'esquivai pas alors qu'il acceptait avec une certaine réserve de m'englober dedans. Un lambeau de méfiance que je savais que j'allais devoir faire tomber alors qu'être aux côtés d'Arméthyse était la meilleure solution pour le moment. Lui ayant autant promis de rester. « Si cela ne te dérange pas bien entendu. » N'esquivant pas son regard. Ne les ayant jamais esquivé. Le laissant lire dans mon regard. Ne comptant le tromper sur ce point alors que c'était en effet une option que préférable, et que prête à aider. « Et si besoin est, je peux négocier avec toi pour cet.. hébergement... au-delà du coup de main que je suis prête à donner. » Tout ce qui se négociait. Or, marchandise et même les corps. Tous les moyens restant bons pour arriver à ses buts. Et ne pouvant autant que lui adresser un sourire alors que je ne pouvais que tenter de cerner l'homme qui se trouvait en face de moi. N'en venant qu'à répéter des gestes quotidiens alors que je tentais d'arriver mes fins. Tentant de trouver une faille dans la cuirasse, n'hésitant pas à user de mes charmes pour y arriver.

Et n'en venant qu'à reprendre la parole et à m'immisccer dans la conversation en ressentant le coup de coude de la jolie brune. « Oui la cave est plutôt en bon état. » M'efforçant à sourire. Ce qui n'était pas difficile. Un masque à peu près. Un sourire un point trop forcé. Comme ces sourires qui sonnaient faux et qu'on faisait croire qui étaient vrais. Des sourires qu'on donnait à la cité. Des larmes cachées pour ne pas entrevoir une seule trace de vulnérabilité. La dangerosité de paraître faible au près des autres rahjaks, auprès des mercenaires ou des maîtres. Ne pouvant laisser paraître la moindre faiblesse dans ce jeu de dupe. Encore trop méfiante pour être totalement détendue. Bien que je ne pouvais que m'avancer en direction de la cave non sans jeter un coup d'oeil à Argo. Une lame que je n'avais pas moins fini par ranger. Et alors que je passais devant Arméthyse, je ne pouvais que m'arrêter un semblant de secondes pour lui poser la question qui restait sur le bout de mes lèvres. « Est-ce qu'il sait ? » Un chuchotement qui aurait pu autant être étouffé par le bruit du vent. Un chuchotement qu'elle seule percevrait. Et ne m'arrêtant pas pour attendre la réponse alors qu'au-delà de cela je m'avançais jusqu'au seuil des marches. Offrant mon bras à Hyacinthe pour l'aider à descendre les marches. « Si tu veux t'appuyer sur moi... »


avatar
28/07/2015 I My Boy D'Arbanville & Oz & Ten & Elouan & Tam-Tam 2761 Chris Brown ( model )/Cristopher Mason Thaïs/Oreste & Lux Aeterna & HOney Verrier & Parfumeur Calusa 748
« Entre le † Ciel † et l' ☿ Enfer ☿ »


Sujet: Re: Everything gonna be fine ! [Ez/Hya/Arm]
Dim 13 Mai - 19:41


Arméthyse & Ezra & Hyacinthe @PoneyPoilu&Azalée&Lou #AfterTheHurricanne


Des défauts il en possédait beaucoup le blond, mais pas celui de se dédire d'une parole donnée, ou de prétendre ne pas s'en souvenir. Que ce fut un bon ou un mauvais moment pour la lui rappeler il l'honorerait. Du mieux qu'il en serait capable, vu le désastre qui s'offrait à ses yeux.

Ce qui l'inquiétait surtout, plus pour lui que pour elle demeurait cette blessure causée par une ancienne flèche fichée dans son mollet par le vent furieux de la terre. Il craignait une éventuelle infection, même si Gen lui affirma que tout avait été nettoyé. Le blond savait pertinemment qu'on ne pouvait jamais jurer de rien. Il ignorait ce qu'une garde royale connaissait en médecine, selon le Calusa pas grand-chose, mais il se trompait peut-être, au fond il ne la connaissait pas assez pour préjuger de ses capacités. Et sans doute que l'autre, son amie, lui démontrerait un savoir plus étendu sur les soins.

De plus si elles souhaitaient le détrousser, il supposait qu’elles se seraient déjà servies puis enfuit sans demander leur reste. A moins que Lou les empêcha justement de sortir, les surprenant au plus mauvais instant


« Comment avez-vous atterri par ici » Questionna-t-il à la fois suspicieux et curieux, évitant d'évoquer sa mutilation tout de suite

« Je ne crois pas que vous vous êtes dirigés ici juste pour cette promesse ? » L'expression du visage de Hyacinthe traduisait à quel point cette idée le laissait septique, ou même dubitatif. Il en connaissait peu des gens qui s'installaient sur le bord de l'Océan à part les Calusas, et lui.

La vie y semblait idyllique à première vue, mais il fallait supporter le climat changeant de l'océan, le vent qui soufflait régulièrement à vos oreilles, mais aussi la solitude. Et quand on avait vécu dans un endroit tel que la cité de feu, l'adaptation le plongeait vers un certain doute. Néanmoins, il se dégageait une espèce de désespoir dans leurs attitudes, ce qui le portait à croire que cette solution s'avérait la dernière pour elles, du la seule qui s'avouait encore acceptable


« Bon si vous m'évitez de boiter dans le futur je veux bien que vous regardiez à cette plaie, c'est une flèche rouillée qui m'a traversé le mollet » D'ailleurs il grimaça à la pensée de poser le pied sur le sol

« Oh non, ça me dérange pas si vous n'êtes pas trop regardantes au début, parce que ça ressemble plus à une ruine qu'autre chose » Heureusement sa serre avait été épargnée, au pire il existait la possibilité de se faire un petit nid à l'intérieur.

Ensuite il fronça les yeux parce qu'il ne comprenait pas vraiment ce que l'autre brune entendait par négocier
« Je ne sais pas, chacun utilisera ses compétences au mieux, si tu sais chasser par exemple ça me conviendrait bien car je suis très mauvais tireur »

D'ailleurs la jeune femme au sourire charmeur lui apprit la meilleur nouvelle de la journée « Oh mais c'est parfait, on va pouvoir en faire notre quartier général en attendant de tout remettre debout  »

Maintenant le blond devait bien se résigner à les rejoindre sur la terre mère. Bien qu'il s'y sentit plus en sécurité, perché sur le dos d'Azalée ne permettait pas de continuer une discussion plus égale entre tous les intervenants « Bon je vais descendre, et oui faudra peut-être me soutenir, mais si une de vous deux me déniche un joli bâton ça pourra aller dans les jours qui suivent  » Déclara-t-il en touchant le sol. Aussitôt il accepta la proposition de la brune, celle qu'il rencontrait pour la première et qui ne chuchotait pas si discrètement dans l'oreille de sa camarade

« Merci bien Mademoiselle selle selle  » Autant se montrer poli si on devait se fréquenter pendant quelques jours, semaines ou mois. En plus si elles se transformaient en voisines, il restait judicieux de ne pas les avoir sur le dos et d'entretenir des relations de bon voisinage

« Vous vous avez des affaires avec vous ?  » Dès l'instant ou Hyacinthe prit appuie sur Ezra, Lou arriva pour flairer la jeune fille comme s'il s'assurait de ses bonnes intentions. Et le blond le flatta doucement pour lui prouver que tout allait bien « Je suppose que vous n'êtes pas venues sans rien parce que ça m'étonnerait que mes vêtements vous aille très bien ... »



@Ezra Aerys @Arméthyse Krikja

avatar
21/04/2016 Arméthyse Not yet! 760 Dichen Lachman Pivette (ava) Libella (signa) Garde royale - stratégie et combat Rahjak (déserteuse, vivant près de la mer) 31
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Re: Everything gonna be fine ! [Ez/Hya/Arm]
Mer 30 Mai - 2:30


Everything gonna be fine !
Ezra & Hyacinthe & Arméthyse

« If you don't jump on the new, you don't survive. »


Rassurée, Krikja ne pu que constater ce qu'elle avait toujours su au fond d'elle, il était un homme de parole. Et d'honneur. Rien, vraiment rien ne le forçait exaucé une promesse accordé un certain temps en arrière. Elle-même, à sa place, aurait également répondu présente à cette requête, mais bon nombre des gens qu'elle connaissait ne l'aurait pas fait. Les Rahjaks ne tendaient jamais la main vers personne, pas tous, mais la plupart. Pourri jusqu'à la moelle. Il faisait bon d'être parti et ça, même si la peur commençait peu à peu à s'immiscer. Davantage en voyant le doute en Hyacinthe. Elle n'était venue qu'en ce basant sur ça. Sur cette promesse. Des jours de marches. Pour ça. L'incertitude qu'il soit encore en vie. Qu'il se souvienne. Et surtout qu'il accepte. L'incertitude aussi qu'il ne les dénonce pour une belle somme d'or qui, sans doute, pourrait lui payer un tas de fleur rare. Ou la mort. Dénoncer des déserteurs, en étant étranger n'était peut-être pas tellement une bonne idée. Quoiqu'elle n'en savait rien. Elle voyait les Rahjaks d'un si mauvais oeil, qu'elle voyait tout ce qui les concerne d'un point de vue de plus en plus négatif. Comme s'il n'y avait jamais rien eu de bien à vivre là-bas. Plus elle y réfléchissait, plus les mauvais souvenirs lui revenaient. Sauf l'amour. Roan. Kamil. Une stupidité sans nom de les avoir abandonnés tout deux. Mais cela ne servait à rien de repenser à tout ça. Au passé. A cette cité maudite si loin derrière elle. Elles deux, à présent. Car oui, en plus de se baser sur une vieille promesse faite sous un soleil radieux à un parfait inconnu, Arméthyse avait cru bon d'embarquer sa copine d'enfance là-dedans. Fonçant tête baissée, sans se poser vraiment de question au départ. Vivant une sorte de songe où tout était rose, en tout cas sur l'instant. Parce qu'en voyant l'homme blessée, la maison dévastée, tout ce rêve n'était plus si rose et parfait. Depuis le départ de Hyacinthe de la cité c ce jour-là, elle s'était demandé comment se passerait une nouvelle rencontre, elle s'était même imaginée différent scénario sur ce moment, qu'elle n'avait pas pensé vivre, mais aucun ne correspondaient à ce qu'ils vivaient tous les trois à cet instant. « A pieds. » Une réponse stupide et pourtant honnête. Pour la suite, elle préféra simplement hausser les épaules. Si elles étaient-là, devant lui, à parler de promesse, il pouvait parvenir tout seul à la conclusion qu'elles n'étaient là que pour ça. En quête d'un foyer où résider, le temps d'en construire un autre. Bien sûr, Krikja n'allait pas avouer qu'en cas de refus, elle avait plusieurs cordes à son arc. Si le départ d'Ezra avait été plutôt fait sur le vif, de son côté, elle avait préparé sa fuite pendant des années. Sans vraiment s'en rendre compte. Avec différents plans exploitables. L'aide et le soutient de Hyacinthe pour l'aider à habiter et à tomber dans l'oubli. L'affection d'Ozvan qui pourrait lui permettre de vivre auprès de lui si jamais habiter seule ne fonctionnait pas. Et en dernier recours des connaissances Naoris capable de l'accueillir et de la protéger. Sans parler des quelques Pikunis et Athna qu'elle connaissait et a qui elle pourrait potentiellement demander de l'aide.

Mais le doute sembla disparaitre peu à peu laissant place à l'acceptation. Une promesse remplie, au moins en partie. Krikja prendrait tout ce que le verrier pourrait donner. « On ne juge pas. On est là pour aider. Ensemble, on va te construire un château. » De nouveau taquine, la tension était passée et avait totalement quittée la gardienne. La confiance de retour, peut-être un peu trop facilement. Mais instaurer un climat de confiance, d’entente et user de légèreté serait plus simple à vivre. Sans oublier Ezra, bien sûr. Essayant toujours de la faire parler un petit peu, l'ancienne gardienne jouait toujours de ces coudes dans ses hanches. Et ça, même après qu'Aerys se soit porter volontaire à son tour pour donner un coup de main. Mais c'était sans compter les mots de trop dont elle usa. Cette proposition presque indécente, une sorte de prostitution contre l'asile. Krikja n'en revenait pas. Sérieusement. Fronçant le nez, elle ne pu que rester coït. Elle était loin, la fillette de son passé, très loin. Avec des habitudes... d'esclave Rahjak. De prostituée. Ca semblait si naturelle venant de son amie, que ça lui faisait mal de ne pas l'avoir tiré de cette vie minable plus tôt. Elle aurait dû. Hélas, revenir en arrière était impossible. C'est sans doute pourquoi elle s'engageait si vivement auprès de son amie à présent. Pour se racheter. Se faire pardonner ce qu'elle ne sera pardonnera jamais, le fait d'avoir été privilégiée pendant de nombreuses années, d'avoir été affranchie et pas les autres. Pas Ezra. Une culpabilité qui, aujourd'hui, grâce à leurs retrouvailles, diminuait peut-être un peu sur les épaules de la stratège. Mais voir son amie proposer son corps. Jamais ! Toutes les autres solutions seraient envisageables plutôt que ça. Observant Hyacinthe, et ne le connaissait pas réellement, elle jaugea sa réaction devant la proposition de son amie. Mais rien. Rien en rapport. Soit il joue l'ignorance, soit il n'est pas intéressé. Et dans les deux cas, c'est pour le mieux. Un soupire traversa ses lèvres tandis qu'elle frottait sa nuque. Elle écoutait plus qu'elle ne parlait à présent laissant Hyacinthe proposer d'user chacun de ses compétences propres. Mais elle ne pu s'empêcher une petite remarque, faisant écho à la proposition d'Ezra. « Oh que oui, elle sait tirer. » Le sens était tout autre que le tir à l'arc. Pas nécessairement gentil, mais Arméthyse voulait signifier à son amie qu'elle ne devait pas agir comme elle l'avait fais. Elle ne voulait plus entendre ce genre de proposition dans la bouche de son amie. « Je suis pas mauvaise au tir à l'arc. Je peux m'occuper de la chasse. Ezra, elle est comme toi. Elle est habile de ces mains. Elle sait faire des choses. Elle est créative. Elle pourra sûrement faire quelque chose pour retaper la maison. Enfin.. Qu'est-ce que tu en penses, Ezy ? » Laissant celle-ci soutenir Hyacinthe pour descendre du cheval. Ezra chuchota avec complicité et inquiétude surtout, lui soufflant quelques mots. Bien sûr que Hyacinthe ne savait rien. Du moins, pas tout. Et sans doute n'avait-il pas besoin de tout savoir. Loin d'être idiot, cependant. Elle ne répondit même pas, l'ancienne Rahjak. Optant pour une légère grimace qu'Ezra comprendrait très bien du fait de leurs passés communs, le nez de Krikja bougea légèrement de droite à gauche signifiant un entre-deux en guise de réponse. Ne pas savoir ne veut pas dire qu'on a pas de doute. Sans doute en avait-il. Observant le spectacle. Arméthyse pencha la tête avec un sourire, attendrit de voir une bête si aimable que son chien. Ce qu'elles pensaient être un gros fennec. Les chiens n'étant pas monnaie courante. Mais un souvenir lui revint alors. Un voyage. Le tremblement de terre. La rencontre avec un Pikuni et un chien ! Un chien ! Pointant du doigt la bête avec joie. Arméthyse souriait comme une enfant venant de trouver la solution aux pires maux de la terre. « Ezra ! C'est un chien ! Un chien ! » Puis elle réalisa sa stupidité et s'empourpra violemment, frottant légèrement son visage pour essayer de détourner l'attention. Raclant légèrement sa gorge. Depuis un an maintenant, elle se laissait peu à peu aller. Laissant tomber le masque qu'elle avait porté toutes ses années, depuis sa prise d'identité. Erika était là, quelque part, insinué en elle et frappant sans qu'elle s'y attende. « O-on... oui... On a apporté quelques trucs... » Et par truc, elle ne savait plus bien. Le moment était devenu pas mal gênant de son côté, alors la concentration n'était plus tellement là. Que l'animal soit un chien ou un gros fennec ne changeait rien. Quelle idiote. Mais Ezra, elle, pouvait sans doute confirmer à Hyacinthe les affaires qu'elle avait amenée avec elle. Car il n'avait pas tort, les vêtements du parfumeur n'ira jamais.

(c) DΛNDELION

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1058 Jessica Parker Kennedy tearsflight (avatar) esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 406
† Game of survival †


Sujet: Re: Everything gonna be fine ! [Ez/Hya/Arm]
Jeu 31 Mai - 9:33


Suspicion et curiosité qui se lisait sur le visage de Hyacinthe. Ce qui était compréhensible. Ce qui ne rendait pas les explications plus aisées. En fuite. Ce qu'il était. Un risque en venant près de lui. Et un regard à Arméthyse pour savoir que non il ne savait pas tout. Peut être qu'il devrait être au courant, être conscient des risques. Mais là aussi une variable qu'il paraissait difficile à contrôler. Un homme qui ne pouvait avertir les mercenaires. Devant devenir des fantômes. La méfiance là alors que je ne pouvais que pourtant échanger des regards silencieux avec Arméthyse. Cette dernière qui n'avait pas besoin de prononcer un mot pour que je la comprenne. Comme des messages télépathiques. Un peu le cas ou ces mêmes messages silencieux que je lui adressais alors que j'étais enfant. Ce qu'il en était pour les messages. N'étant plus un enfant c'était certain. Et que consciente qu'elle me demandait d'être plus agréable avec notre hôte. Que consciente qu'elle ne considérait pas mon comportement comme de bonne augure. Ne pouvant ainsi dire que me montrer trop réservée. Ce qui était le cas. La méfiance qui avait toujours des difficultés à disparaître. Pourtant je faisais confiance à Arméthyse. Ayant confiance en ces choix. Elle savait ce qu'elle faisait. Ce qui comptait.

Alors je ne pouvais que tenter de me détendre. Dague rangée alors que je ne pouvais que prendre la parole plus délicatement pour lui répondre. Car tantôt je n'avais pu aussi que remarquer sa blessure. Ce que je me forçais à faire désormais. Me forçant à prêter attention aux détails, à faire attention. Ce que la fuite vous apprenait à faire à force de regarder toujours derrière son épaule. Ce que je ne pouvais que continuer à faire, bien que tentant de ne pas réaliser ce mouvement sans arrêt. « Je peux regarder ta blessure et t'aider concernant cela. » Ce qui était le cas. Ce n'était pas comme si je n'avais jamais soigné les blessures de Roan ou même de Shanareth. Je n'étais pas une guérisseuse, ni une sorcière. Au contraire ce n'était qu'auprès des sorciers de la cité que j'avais pu me procurer certains remèdes. Des plantes, des remèdes que j'avais ensuite obtenu de la part de Varghause après qu'elle m'ait aidée. Sans elle, il était certain que je n'aurai pas survécu à la traversée du désert. Inexpérimentée au dehors des murs de la cité. Mais là encore je ne pouvais que continuer d'apprendre. Je ne pouvais que tenter de m'améliorer. Et si la réserve de plantes avait diminué, j'avais de nouveau pu apprendre, en récolter quelques unes. Certaine que je pouvais apporter mon aide de ce côté. « On a encore quelques plantes qui pourront aider la guérison. En possèdes-tu ? » Une question, autant conscient qu'avec le cyclone il était possible que les dommages soient là. Ce que je pouvais faire. Dans les autres domaines, je ne pouvais que tenter d'apprendre non sans suivre le mouvement d'Arméthyse.

Et le coup de coude d'Arméthyse. Désaccord face à cette idée. Mais nous avions besoin d'un toit sur nos têtes. Nous avions besoin de nous reposer, de souffler. Mais plus que tout nous avons besoin de cet espoir qui nous permettrait d'affirmer qu'il n'y avait pas que la cité, qu'il n'y avait pas que cette peur. Tout qui avait un prix. Chaque homme qui en avait un. Instinct de survivre qui passait le premier. Un maigre coût à payer à proportion d'avant. Coup de coude auquel je ne répondais pas alors que mon regard était fixé sur le nomade. Mais lui qui n'avait compris le sous-entendu à la différence d'Arméthyse. Pourtant ce petit souffle que je reprenais, comme un poids ôté de mes épaules. L'atmosphère qui se détendait alors qu'il ne pouvait que préciser que chacun ferait au mieux de ses compétences. Ce qui me convenait. Hyancithe qui ne se rendait compte qu'il réussissait petit à petit à m'amadouer. « Oui je me débrouiller plutôt bien de ce côté. Je peux aider à la cuisine, à coudre, à fabriquer des bijoux. Je peux aider aux tâches domestiques. Je sais pas chasser particulièrement mais je suis toujours en train d'apprendre de ce côté, ...» Ce qui était aussi le cas concernant les combats. Ne connaissant pas encore les techniques parfaitement. Pourtant je ne pouvais que vouloir apprendre. Ce que je souhaitais alors que je ne voulais plus être impuissante. Droit de vouloir savoir se défendre. « Je peux aider à retaper ta maison. » Une affirmation bien que tous les doutes n'étaient pas effacés.

Et mon regard qui se posait sur le chien. La méfiance là. Me forçant à ne pas bouger. Créature qui n'était pas là à la cité rahjak. Créature que je n'avais jamais vu et dont je ne pouvais que me méfier. Méfiance qui existait face à l'inconnu. Méfiance qui existait alors que je considérai ses crocs. Immobile. Immobile alors que l'animal s'approchait pour venir me renifler. Et soudain Arméthyse qui ne pouvait que s'écrier au chien. Me tournant aussitôt vers elle alors qu'un sourire était dépeint sur ses lèvres. Ce qui était différent. Rayon de soleil sur son visage. Cela n'arrivait plus souvent, moins souvent que je l'aurai voulu. Sourire qui apparaissait à son tour sur mon visage. Sa joie qui était que contagieuse. « Tch. Ch. Chieen. » Tentative de prononcer le mot correctement. Grimace esquissé alors que cela sonnait faux. Mot écorché. Non pas que cela importait face aux joues rosées d'Arméthyse. Et un regard qui se reportait sur Hyacinthe. « On a des affaires oui. De la nourriture. Un peu de plantes. Quelques vêtements mais de ce côté cela ne sera pas un problème. » Ce qui ne serait le cas alors que j'étais capable de coudre n'importe quel tissus. Pouvant créer facilement des tenues à partir de rien. Compétences retenues. Pourtant un voyage léger alors que chacun était parti avec peu. « Ce serait mieux d'aller voir la cave en premier, elle est en meilleure état. Le temps de retaper le reste, il est possible de dormir dedans. »

@Hyacinthe Bosco, @Arméthyse Krikja

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: Everything gonna be fine ! [Ez/Hya/Arm]

 

Everything gonna be fine ! [Ez/Hya/Arm]

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tarte fine abricots/frangipane
» Caaat powaaaaaaaa! /ZBAF/ Prèz' de Fine Patte :
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: no one came back :: La mer :: La plage-