Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Christmas Cheers
maybe life should be about more than just surviving


avatar
27/11/2017 Lov' 87 Nathan Filion Mécanicien / Diplomate & Combat au corps à corps 95


Sujet: Christmas Cheers
Mer 17 Jan - 21:28

Après toutes les mésaventures catastrophiques qui avaient accompagné l’arrivée sur Terre des habitants de l’Arche, de l’écrasement à l’initiation par le feu aux principes de bases de survie dans un biome franchement hostile, apprendre qu’Aliénor était encore en vie constituait une condition sine qua non pour que John puisse continuer d’avancer. La nouvelle, parvenue à ses oreilles grâce à la bonne volonté de Murphy, manqua le faire exploser de bonheur. Après avoir étreint la messagère avec une fougue capable de briser des côtes, une bonne partie de ses temps libres furent occupées par sa petite biche, et comment la surface avait pu la changer.

Les semaines se muèrent en mois. Le fait de la savoir si proche, mais tout aussi inatteignable, rongeait John de l’intérieur. Tranquillement, l’idée que la vie, même avec sa fille, ne serait plus jamais la même, s’imposa à son esprit. Elle volait maintenant de ses propres ailes, probablement aussi épanouie que les conditions de leur existence lui permettaient. Leur vie à trois, sur l’arche, n’appartenait plus qu’au passé.

Puis vint décembre, et avec lui, la neige. Ainsi qu’une invitation qui vint tout chambouler. Peu enclin à recenser l’évolution des différentes menaces meurtrières pour l’humanité, John n’avait pratiquement jamais quitté la sécurité du campement jusqu’à présent. Il rassembla cependant son courage pour l’occasion et se joignit à la petite troupe d’Odysséen pour aller célébrer Noël chez les jeunes déportés.

Une fois sur place, l’euphorie de la réunion le submergea. Partout, des petits groupes surexcités se lançaient dans les bras les uns des autres, comme si leurs retrouvailles prouvaient à la Mort qu’ils n’avaient pas encore dit leurs derniers mots. John lui-même se retrouva distrait de son unique objectif, se laissant interpeller par deux jeunes Cents complètement inconnus qui se présentèrent à lui avec la même affabilité que de vieux amis éloignés par la vie. Au fond, vu les circonstances, ils avaient complètement raison. Ce qui les unissait apparaissait avec autant plus de force à John lorsque mis en contraste avec les menaces constantes qui les entourait.

Puis, il la vit, comme une apparition angélique à travers le campement. Elle riait et discutait avec toute la joie de vivre qu’il lui connaissait. C’était une chose de la savoir en vie, mais toute une autre de la voir en chair et en os, si radieuse, si animée, si belle. Il demeura figé quelques instants, alors qu’il appréciait à distance les effets du passage du temps sur sa fille tant adorée.

La stupéfaction passée, il entreprit finalement de se diriger vers elle, la tête soudainement vidée du million de choses, de choses profondes, importantes et émouvantes, qu’il s’était promis de lui dire s’il parvenait à la retrouver un jour. Il essuya du revers de se manches les deux larmes qui perlaient au coin de ses yeux sans ralentir sa démarche, son visage illuminé du sourire des bienheureux aux portes du paradis. Elle ne l’avait pas encore aperçu.

« Joyeux Noël, Aliénor.», dit-il simplement. Car tout le reste aurait été à la fois trop et insuffisant.  

Il ne se considérait pas comme un cadeau. Bien contraire, il reconnaissant l’incroyable chance que la vie lui faisait de pouvoir se joindre à nouveau à sa fille pour cette célébration si chère à leur cœur à tous deux, et ce, depuis si longtemps. Cette grande fête de la famille.

avatar
20/04/2016 FLY 8207 Adelaide Kane Ava + MURPHY ♥ • Signa + ASTRA • Gifs + TUMBLR • Multi-tâches + Cartographe + Patrouilleur + Combat 30
✣ Speedy Gonzales ✣


Sujet: Re: Christmas Cheers
Jeu 8 Fév - 21:36


- HAPPY CHRISTMAS PAPA -

Hier la neige était tombée à gros flocons, laissant un épais manteau blanc recouvrir tout le campement des jeunes rescapés qui ne l'étaient plus tant. Tous avaient passé la journée à mettre en place ce qui était considéré encore aujourd'hui comme la fête la plus importante de l'année. En tout cas, c'est comme cela qu'Aliénor voyait les choses. Courant à droite et à gauche, toujours prête à venir en aide, elle participa activement à toute cette agitation qui avait pour but final les retrouvailles cents et odysséens. Ceux-ci avaient la chance, voir même le privilège aux yeux de certain, de venir passer les fêtes chez eux. La brunette était la joie de vivre incarnée et ce ne fut que doublé lorsqu'ils arrivèrent le soir venu. Chacun apporta un peu de sa chaleur. Elle avait enfin pu voir Chris, lui dont Robb et Rachel lui avaient tant parlé. Tous deux partageaient la même peine à l'âme, cette même perte qui en avait bouleversé plus d'un. Le patrouilleur, collègue de la jeune fille et bon ami n'était plus. Cette fête pourtant si joyeuse démarrait sur une teinte de tristesse qui s'envola bien vite. Elle parti ensuite voir Murphy, ou se fut elle qui vint à la rencontre de la cartographe. Toutes les deux échangèrent comme elles l'avaient fait il y a de ça quelques mois et la brunette en ressorti un cadeau autour du cou. La bataille de neige débuta mais il manquait encore une personne à l'appel, une personne tout aussi importante que toutes celles qu'elle avait pu revoir ou rencontrer ce soir-là. Son père. Elle le chercha des yeux toute la soirée sans s'arrêter mais elle ne l'aperçut pas. La jeune fille se dit qu'il était peut-être resté au campement, préférant ne pas s'aventurer trop loin. Le regard un peu morose elle continua donc de s'amuser avec les autres, essayant de ne pas trop se soucier de cela. Cependant, elle pensait à lui, son sourire et son visage qu'elle n'avait pas vu depuis bien trop longtemps maintenant. Les échanges entre les deux camps se faisaient encore trop rare et elle n'avait que peu d'information sur son paternel. C'est alors qu'une voix, cette voix, retentit derrière elle. Aliénor se retourna, comprenant rapidement de qui il s'agissait. Elle reconnue alors les traits de son père, ses rides bien plus présentent maintenant qu'elle s'était tant de fois amusée à compter. Un large sourire s'affiche alors sur son visage qui voit perler sur sa peau de douces larmes. En un bond, elle se retrouve dans les bras de son père. La patrouilleuse avait mainte et mainte fois rêvé de ce moment, de cet instant où elle pourrait enfin le toucher, le serrer contre son corps et lui dire à quel point elle regrettait tout ce qui avait pu se passer. Mais ce ne fut pas des excuses qu'elle prononça, ce ne fut pas ce qui lui vint en tête.

- Tu m’as tellement manqué!

Elle dit cela avec tout l'amour du monde. La jeune fille resserre son étreinte autour de la taille de cet homme qui est bien plus grand qu'elle. Elle reconnaît alors son odeur, des souvenirs reviennent comme si elle les avait vécus la veille. La cartographe revoit son enfance, ces visages qu'elle avait oublié, cette vie qu'ils avaient sur l'Odyssée, vie qu'elle oubliait bien trop souvent. Aujourd'hui elle était une terrienne. Les marques sur son visage, la cicatrice de la flèche sur son épaule en étaient témoin. Sa vie d'avant était souvent comme effacée pour laisser place à l'avenir qui s'offrait à eux. Alors qu'elle se détacha à contre-cœur de celui qui l'avait élevé, elle lui sourit une nouvelle fois tel un rayon de soleil. La joie était bien présente mais pourtant la jeune fille ne pouvait pas s'empêcher de penser à toute l'inquiétude qu'elle avait pu ressentir durant tous ces mois où elle n'avait eu aucune nouvelle. Alors, mélangeant taquinerie et reproche, elle reprend la parole tout aussi gaiement qu'à son habitude.

- T’aurais au moins pu me donner quelques nouvelles! Je m’inquiétais tu sais.

by exception

avatar
27/11/2017 Lov' 87 Nathan Filion Mécanicien / Diplomate & Combat au corps à corps 95


Sujet: Re: Christmas Cheers
Lun 19 Fév - 20:25

Il n’y a rien au monde de plus précieux, de plus magique ou de plus divin que le sourire que nous adresse notre enfant. Cet instant fit se dissoudre toutes les pertes, les angoisses et les doutes qui l’assaillaient depuis des années. Jusqu’aux étoiles, même. Cela faisait tellement longtemps…

Tout aussi, sinon plus ému qu’elle, il l’accueillit dans ses bras. Sa plus grande, plus forte et battante fille. Celle qui ne baissait ni la tête, ni les bras. Celle qui aurait eu toutes les raisons du monde de lui tourner le dos, mais qui s’élança vers lui sans l’ombre d’une hésitation.  

« Tu m’as manqué aussi, mon cœur,» parvint-il à articuler à travers des cordes vocales qui se trémoussaient d’elle-même, en lui passant la main dans les cheveux et en lui embrassant le dessus du crâne. Sa fierté menaçait de le faire exploser à tout moment.

John n’était pas dupe, et il se doutait bien que le sol avait changé sa fille adorée. Comme il les avait tous changés. Dans cet instant, il sût cependant que son arrivée sur Terre n’avait su la priver de la fougue indomptable qui l’animait, ni de la soif de justice qui la caractérisait tant. Et une fois encore, il put s’empêcher d’admirer toute la force de son caractère.

Le moment devait cependant prendre fin, et c’est avec regret qu’il la laissa se séparer de lui.

« Oui, je sais, j’aurais pu essayer de communiquer un peu plus… Mais, tu vois, tu prends ton envol, tu as quitté le nid familial pour aller vivre tes propres aventures ailleurs. J’voulais pas être trop insistant, ou prendre trop de place. Respecter ton indépendance, et tout ça, tu vois…T’es devenue une jeune femme, maintenant, et je dois respecter ça!»

C’était une jolie allégorie, considérant la façon dont Aliénor avait « acquis » son indépendance familiale. Mais ça, tous les deux le savaient, et même si un jour John allait devoir y faire face, pour le moment, ils reconnaissaient que leur lien dépassait ces considérations. De la même façon, John n’allait pas aborder d’entrée de jeu que, jusqu’à la veille de son départ vers le campement des Cents, il n’était pas certain de pouvoir trouver en lui le courage de regarder sa fille en face. Même si dans le moment actuel, l’idée lui apparaissait maintenant d’une absurdité sans borne.

« Et puis d’ailleurs, c’est TA responsabilité de transmettre de tes nouvelles à ton vieux père. J’te jure, la jeunesse d’aujourd’hui n’a plus aucune reconnaissance.»

En même temps, elle avait fait sa part de chemin. Il n’était tout simplement pas prêt, à ce moment-là.

Il lui prit les mains, incapable de supporter plus longuement cette affreuse distance qui les séparait, aussi risible soit-elle dans la grande perspective des choses.

« Mais dit-moi, comment vas-tu ? Est-ce que tu es bien installée, ici ? Tu ne manques de rien ? Tu es… bien entourée, je présume ? »

Cette dernière partie de ses questions voulait à la fois tout et rien dire. Alors qu’il s’intéressait initialement à la qualité du support social de sa fille, si critique dans l’environnement hostile dans lequel ils évoluaient maintenant, sa raison lui souffla bien rapidement que dans ces dernières années, bien des choses avaient pu changer.

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: Christmas Cheers

 

Christmas Cheers

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Merry Christmas!!
» Premier entrainement et nouvelles auditions. |pv Cheers
» END - Merry Christmas : Le miracle de noël ? [Chuchu]
» Merry Christmas or not ♦ Roxanne
» Présentation d'un p'tit nouveau !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: memories are precious :: Zone de Flashback-