Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜[Intrigue 20] Together [Arméthyse]
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1385 Jessica Parker Kennedy praimfaya (avatar) esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 843
† Game of survival †


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Lun 8 Jan - 20:23


« Je doute qu'on puisse y retourner un jour, même si le royaume venait à être renversé. Ceux qui sont pour l'esclavage vont se retourner contre-ceux qui sont pour. Les Rahjaks seront en guerre les uns contre les autres... » « On peut toujours espérer que les choses changent. » Ce que je faisais alors qu'en soit dans un sens j'avais toujours la cité dans la peau. La difficulté d'oublier des années passées là-bas, des années à profiter des rayons du soleil et une température bien plus élevée qu'ici. Des univers différentes. Et si j'aurai pu être une femme libre à la cité, cela ne faisait aucun doute que je serai restée là-bas mais le dieu du soleil en avait décidé autrement à moins que cela n'ait été la génétique. Un enfant d'esclave qui n'en devenait qu'un à son tour sans possibilité d'évoluer dans la société. Ce que je n'avais pu faire là-bas alors que si certes, j'avais changé de maître, ce n'était pas un signe de gloire et d'estime, bien au contraire. Il suffisait que d'une marque de trop pour être envoyé dans les mines du sel. Ayant échappé à ce destin pour le moment, non pas que cela voulait dire que le dieu du soleil n'apposerait pas d'autres obstacles sur ma voie. Et si je ne pouvais qu'espérer qu'un jour la cité redevienne libre, qu'il n'y ait plus d'esclaves et que le vent tourne en ma faveur, une part de moi ne pouvait qu'espérer retourner là-bas car autant que je pouvais haïr cet endroit, c'était autant un endroit où je m'étais sentie bien, où j'avais aussi des bons souvenirs et pas que de mauvais. Ce qui était sans doute heureusement alors que mon rire n'avait pu que résonner en écho dans les ruelles, que je n'avais pu connaître que la volupté de caresses. Le jour comme la nuit. Et autant une cité auquel je ne comptais retourner pour le moment, ne pouvant de nouveau me retrouver entre les mains de Roan alors que j'avais aspiré depuis si longtemps à faire mes propres choix. Ce qui était désormais possible alors que des possibilités ne se mettaient qu'à exister.

Et ne pouvant que la taquiner alors que je retrouvais avec plaisir ce lien de complicité que j'avais toujours eu avec elle. Un pur bonheur où les rires pouvaient résonner, où je pouvais autant apprécier de me retrouver à ses côtés. Des souvenirs d'enfance qui existaient autant et un futur qui restait entremêlé au sien. Des projets qui se créer petit à petit et les rires toujours là. « Je pourrais bien te coudre les orifices si tu continue ta méchanceté sur ma resplendissante personne. Puis je saurais coudre si tu avais été un bon professeur. » Lui tirant la langue, moqueuse. « J'étais un très bon professeur et toi juste une mauvaise élève. » Ce qu'elle n'avait pas été forcément, disons juste qu'elle n'avait pas de dispositions pour la couture à la différence du combat. « Mais si tu commences à vendre, tu ne pourras plus partir. Ce qui m'arrange, je dois dire. »  « Je dis pas que je partirai pas ou que je m'éloignerai pas, mais pour le moment je vais rester un peu. » Et un sourire complice que je pouvais lui adresser alors qu'en effet j'avais fait mon choix. Décidant bel et bien de rester un peu plus longtemps ou du moins de commencer ce nouveau chapitre avec elle comme on l'avait prévu au tout début. Une histoire qui s'écrivait au fur à mesure.

Et ses taquineries qui ne pouvaient que fuser de nouveau. « James, il est mignon ? Ou peut-être que tu préfères une des filles ? » Et ne pouvant que rire aussitôt avant d'en venir à reprendre la parole, surtout amusée alors que j'aurai dû m'y attendre. « Non James est bien trop jeune. Et c'est vrai que Maria est plutôt pas mal, mais elle est en mer. Alors, non personne pour le moment qui m'attire. » La difficulté d'oublier Shanareth et pourtant cette décision d'avancer qui avait été prise le jour que j'avais décidé de fuir ma cité. Et ne pouvant que rire de plus belle en la voyant boire la tasse. « Faillit me noyer, oh ! »  Si pliée en deux que je ne pouvais qu'à mon tour tomber à l'eau avant de reprendre mon souffle, hilare. « Tu aurais du voir ta tête ! » Essuyant une larme de joie qui avait coulé alors que tandis que nous nous éloignons de l'eau, c'était autant d'un ton sérieux qu'elle reprenait la parole. « Tu vas m'apprendre à séduire, peut-être. Et moi, je t'apprends à te battre. Mais on devrait se mettre en route maintenant. Je ne sais pas exactement où vit Hyacinthe, on devrait le rejoindre maintenant. Tu es d'accord ? » Et un pacte qui était déjà conclu. « Entendu... mais tu sais dans quelle direction on doit aller au moins ? » Et pouvant presque autant en rire alors qu'au final nous étions au même point. Arrivées au croisement d'un chemin bien qu'avec un objectif moins flou alors que le but était de retrouver Hyacinthe. Et tandis que je pouvais me débarrasser de certaines couches de tissus trempées, laissant ma peau sécher au soleil, je ne pouvais que m'assurer qu'Argo était là. Jetant un dernier coup d'oeil à mes affaires avant de reporter mon attention sur Irina. « Tu as tout avec toi ? Je te laisse nous guider mais je te préviens si on se perd, ce sera de ta faute ! » Ne le pensant pas alors qu'à vrai dire le monde était tellement vaste qu'il paraissait juste impossible de ne pas se perdre un jour. Et mon regard qui ne pouvait que se poser de nouveau sur l'océan. Un instant de paix. Une certaine paix que j'avais trouvé ici et que je comptais continuer de trouver, un sourire aux lèvres.


avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Lun 8 Jan - 21:11




♦️ Together ♦️

Ezra Ҩ Arméthyse
« You could hold me and I could hold you. And it would be so peaceful. Completely peaceful. Like the feeling of sleep, but awake in it together. » John Green.











[justify]Effectivement, elles pouvaient encore espérer. Même si Arméthyse avait toujours dis qu'un infime espoir valait tout l'or du monde. Qu'elle avait bien tenter de rendre justement espoir à Sven, l'esclave gladiateur qu'elle avait longtemps pris sous son aile bien qu'il ne l'ait jamais accepté. L'espoir faisait tout. Il pouvait rendre les choses infaisables possible. Redonner du baume au coeur. Offrir des croyances. Mais au fur et à mesure du poids des années et du passage du temps, voyant la cité de feu inchangé, les rois se succéder et les lois perdurer, Krikja ne pu que perdre espoir que cela change. Surtout avec la mort de Radoslav et Shell. Cette tentative de meurtre avortée et échouée. Cependant, cet espoir n'allait pas éviter une guerre entre deux groupes de Rahjak. L'un contre l'esclavage, prônant le changement tandis que les autres voudraient que les Draghsteel restent aux pouvoirs, les vengerais même. Ceux voulant conserver les coutumes du désert. Plus elle y réfléchissait, plus elle se disait qu'en étant née esclave, elle avait eu cette vision des choses. Abhorrait l'esclavage. Mais si elle était née dans une famille quelconque, sans doute verrait-elle les choses bien différemment. Sans doute serait-elle exécrable avec les esclaves. Et peut-être bien qu'Ezra serait pareil si elle n'avait pas connu le sort des esclaves. Mais enfin, une poignée infime de personne n'ayant pas été esclaves les soutenaient. Mais si peu...  

Mais peut-être était-il mieux de couper court à cette conversation, pour peut-être la reprendre plus tard, le jour où elles auraient vents de certaines nouvelles venues de la cité. Ou peut-être par nostalgie. Ou par envie. Les deux demoiselles laissaient les souvenirs remonter, une habitude que de piocher dans quelques souvenirs communs pour faire revenir la bonne-entente et la bonne humeur. Et déjà les rires planaient au dessus de l'eau. Arméthyse, grommelant des moqueries de son amie sur son incapacité à faire des tâches qui pouvaient paraître pourtant simple, comme la couture. Et même la cuisine, en vérité. Krikja était une piètre ménagère également. Privilégiant les tâches masculines. « Je suis bonne, mais pas pour être élève. » Et un clin d'oeil. Une information lourd de sous-entendu, une remarque digne d'un mâle. Elle se voulait lourde en disant cela, mais pas peu fière d'avoir eu sa camarade. « Et pour confirmer si tu es bonne ou pas, je devrais... vérifier. » Tirant la langue à nouveau. Comme si un jeu commençait entre elles, à celles qui réussirait à avoir l'autre en dernier. La légèreté d'un côté et une discussion où Arméthyse voulait réussir à faire dire et même promettre son amie qu'elle resterait. Mais elle ne pouvait pas l'y forcer, ni-même espérer cela. Elle-même qui irait sans doute explorer de son côté, mais peut-être un peu plus tard. Le temps de s'installer, d'avoir un endroit pour entreposer ses affaires et d'avoir un vrai chez soi où toujours revenir. Où faire sa vie. Où terminer sa vie, aussi. « Parfait, ça me va. »

L'ouïe tendue, intéressée par les Calusas et surtout de savoir si James était mignon. Mais elle rigola lorsqu'Aerys rétorqua qu'il était jeune. « Jeune comment ? Tu pourrais lui apprendre tellement de choses. Et montre toi patiente, elle reviendra de la mer. Tu es toujours si tranchée sur tout. » Pas un reproche mais plus une constatation. Ezra avait toujours un avis à propos de tout. Puis des moqueries, une petite Arméthyse effrayer d'avoir bu la tasse et une Ezra rigolait à cause de la tête qu'elle avait faite. La frappant de nouveau à l'épaule pour qu'elle cesse, Krikja gromella légèrement, roulant des yeux avec un sourire. « Sexy comme je ne l'ai jamais été avant, je présume ? » Se relevant à la suite de sa comparse. Elle froissa ses vêtements, tordant les bouts de ces mains pour en retirer un maximum d'eau. Ne voulant ni se changer, ni se trimballer nue sur la plage, ce qui serait tout à fait inconvenant. Elle marchait simplement avec ses affaires mouillés, tout comme son amie, apparemment. Rejoignant les affaires ainsi qu'Argo. Elle attrapa son sac et l'installa dans son dos en hochant la tête. Elle était parfaitement prête, elle avait tout. Ce seul sac comme affaire. Pour le moment. Le reste demeurant chez Ozvan. Avec la possibilité d'y retourner les chercher dès qu'elle saurait enfin si s'installer ici était possible et une fois que ça serait fait. « C'est une menace ? Je sais vaguement où il habite. J'ai pas le sens de l'orientation, je me suis souvent perdue par tout. Alors c'est probable qu'on y arrive entre quatre et huit jours. » Une demi-blague. Parce que cela pouvait très bien se produire. Elle espérait qu'elle était au moins sur la bonne plage. Parce qu'elle s'était dit qu'Ozvan et Hyacinthe devaient habiter non loin l'un de l'autre, mais en vérité, elle ne le savait pas vraiment. Parce qu'elle avait découvert en marchant si longtemps, que les lieux étaient aussi grand et vaste que le désert. Jamais elle n'avait pensé ça, parce que jamais elle n'avait été aussi loin de sa vie. Mais un sourire trônait sur son visage. La joie. Même si elles pouvaient se perdre, elles seraient ensemble et partageraient. Alors pas de quoi être effrayé. Pointant la direction opposé à celle d'où elle était arrivée. « Par-là. Toujours tout droit, je suppose. On trouvera bien. »

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1385 Jessica Parker Kennedy praimfaya (avatar) esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 843
† Game of survival †


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Jeu 11 Jan - 19:24


« Je suis bonne, mais pas pour être élève. » Et ne pouvant qu'en sourire amusé. Habitué au fil du temps à ses plaisanteries parfois lourdes. Rien de plus que je n'avais jamais qu'entendu et qui avait souvent tendance à me faire sourire. Bien que parfois certains situations ne pouvaient que dégénérer face à certains clients du bordel qu'il fallait apprendre à maîtriser. Des situations parfois plus compliquées à désamorcer bien qu'en général tout accident était rapidement évité. Autant qu'il était certain qu'ils étaient de loin d'être d'aussi bonne compagnie qu'elle. « Et pour confirmer si tu es bonne ou pas, je devrais... vérifier. » « Tu sais que cela n'a jamais été un problème, princesse. » Et ne pouvant que rentrer dans son jeu, ce qui n'était pas bien compliqué. Qu'un surnom qu'elle me donnait que je pouvais autant lui donner. Des surnoms d'enfants dans lesquels nous avions placés dans un sens beaucoup d'espoir. L'espoir de devenir riche ou d'avoir à nos pieds un monde meilleur. Ce qui était au final le cas même si nous étions loin de posséder toutes les richesses du monde. Mais d'un côté, nous n'avions que l'un des plus beaux trésors en ayant cette possibilité d'être enfin libre, de pouvoir faire nos choix. Une opportunité qui n'avait jamais été donné auparavant, finalement saisi non pas sans difficultés. Et ne pouvant que lui confirmer que j'allais rester un peu avec elle pour tenter de construire un avenir plus radieux alors que l'idée de créer un sorte de commerce certes bien différent des bordels de la cité me convenait à merveille. Des idées qui me satisfaisaient et autant des compétences que je possédais. Bien que si je comptais rester avec elle un moment, il ne restait pas moins que je ne pouvais que savoir que tôt ou tard je prendrai un autre chemin pour découvrir d'autres endroits, pour rencontrer d'autres personnes. Une opportunité que je n'avais jamais eu avant et que je voulais saisir autant. Ne voulant rien regretter.

Et ne pouvant que rire alors qu'elle me demandait aussitôt si j'avais des vues sur l'un des calusas. Ce qui n'était pas le cas de James bien qu'à la différence mon regard n'avait pu qu'être attiré par les courbes voluptueuses de Maria. Sans doute la plus magnifique créature que j'avais vu de loin parmi les calusa, et une beauté toute différence de celle trouvée parmi les rahjaks. Quant à James, cela ne faisait aucun doute qu'il était trop jeune, nullement intéressé pour lui. « Jeune comment ? Tu pourrais lui apprendre tellement de choses. Et montre toi patiente, elle reviendra de la mer. Tu es toujours si tranchée sur tout. » « Tu sais que j'ai passé ce stade... » Peut-être une petite pointe d'amertume alors que c'était autant au bordel que je m'étais retrouvé en face d'hommes parfois plus jeunes les uns des autres à que je ne devais qu'apprendre les prouesses du plaisir. Préférant autant éviter de revivre certains de ces moments. Et un passé à la cité qui n'était pas tout à fait oublié. Ne voulant justement attendre cette fois-ci comme elle me le proposait alors que j'étais simplement décidé à croquer dans la vie à pleine dent. Ce que je n'avais jamais pu faire avant. Et ne pouvant autant que la complimenter alors que j'étais certaine de n'être la seule personne magnifique même si à force de se faire oublier ou de devenir le jouet sexuel d'homme ou femme, il paraissait que difficile de croire dans des compliments qui sonnaient parfois creux excepté ceux prononcés par des proches. « Sexy comme je ne l'ai jamais été avant, je présume ? » « Définitivement. » Et ne pouvant que lui adresser un sourire alors qu'à vrai dire les réelles images que j'avais d'elle avant étaient des images enfantines où les courbes des femmes n'étaient encore mises en valeur.

Et autant que la conversation continuait, une nouvelle décision se dessinait. Celle de reprendre la route. Comptant tenter de retrouver Hyacinthe même si à cet instant je ne pouvais que me rendre compte que dans un sens Arméthyse ne savait pas du tout vers où allait. Qu'une vague idée générale. Un peu comme chercher une aiguille dans une botte de foin, mais ce n'était pas réellement si j'avais quelque chose de mieux à faire. Mais autant que je pouvais la taquiner, la vérité était que je lui faisais bel et bien confiance. « C'est une menace ? Je sais vaguement où il habite. J'ai pas le sens de l'orientation, je me suis souvent perdue par tout. Alors c'est probable qu'on y arrive entre quatre et huit jours. » « Seulement ?! » Et ne pouvant que rire un peu plus alors qu'une étincelle malicieuse pétillait dans mon regard. Ce que je ne pouvais que faire en effet alors que je continuais de la taquiner. « On ferait mieux de se mettre en route alors. » Ce qui était sans doute le cas, ce qui serait sans doute la meilleure proposition à choisir. Ce qu'il fallait faire dans un sens alors qu'en cas de détour, cette expédition n'en viendrait qu'à s'allonger. Et ne pouvant qu'autant espérer que le trajet serait plus court. « Par-là. Toujours tout droit, je suppose. On trouvera bien. » Et si je ne pouvais que secouer la tête amusée, je n'en venais pas moins à la suivre. Car dans un sens elle avait bel et bien raison, qu'il y avait des grandes possibilités pour que nous le trouvions s'il habitait près de la mer même si je n'avais jamais été réellement au nord de chez les calusa tout en m'éloignant un peu plus aux alentours pour explorer les environs.


Contenu sponsorisé


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]

 

[Intrigue 20] Together [Arméthyse]

Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Mon Armée Peaux-Vertes!
» Liste d'armée gobelines en 750 points
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?
» Du code d'éthique de l'Armée Mainoise
» L'armée full boîte de conserve du métalkramé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: Il était une fois des jolies histoires-