Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜[Intrigue 20] Together [Arméthyse]
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

avatar
21/04/2016 Arméthyse Not yet! 760 Dichen Lachman Pivette (ava) Libella (signa) Garde royale - stratégie et combat Rahjak (déserteuse, vivant près de la mer) 31
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Sam 30 Déc - 16:18


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


♦️ Together ♦️

Ezra Ҩ Arméthyse
« You could hold me and I could hold you. And it would be so peaceful. Completely peaceful. Like the feeling of sleep, but awake in it together. » John Green.











[justify]En effet, même père ou non. Cela n'importait pas du tout. Parce qu'avec ou sans possession du même sang, Krikja n'en considérait pas moins Ezra comme sa petite soeur, alors même que celle-ci était la plus âgée. Un monde à l'envers. Le sourire aux lèvres, elle continuait de flatter sa camarade, trop heureuse de l'avoir retrouver, de pouvoir lui parler de nouveau et de pouvoir la toucher à nouveau. Regrettant de nouveau son comportement à la cité et toutes ses années perdues. Parce que même si tout était réglé maintenant, que le destin les avait enfin réunies, ça n'avait pas toujours été le cas. Arméthyse, ou plutôt, Erika avait fais une croix sur sa vie, sur sa meilleure amie, pour s'attacher à une autre, rester près de Roan d'abord, puis d'Irina, une position de privilégié mais pas toujours aussi évidente que les autres avaient pu le penser. Arméthyse avait vue le jour, sans Ezra dans son sillage et pourtant, elle avait songé des tonnes de fois à son ancienne amie. Elle avait regretté pendant toutes ses années l'abandon fait, et bien davantage les retrouvailles difficiles. La culpabilité était toujours là. Mais elle n'avait pu faire autrement, ce jour-là à la taverne. Par amitié pour Radoslav elle l'avait défendue, par respect entre deux combattants, mais aussi à cause de son travail. Un gardien ne pouvait décemment pas laisser un esclave se comporter de façon aussi outrageuse avec feu le chef de la milice. Heureusement, Orion avait calmé les ardeurs. Et tout était déjà balayer d'un revers de la main avec ce présent inattendu. Une Ezra plus que véhémente à cause des déboires de la faute, de la jalousie à cause de Roan mais pourtant une Ezra sûre d'elle qui était venue quémander à une gardienne royale de lui ouvrir les portes de la cité. Comme si cela était faisable en un claquement de doigts. D'ailleurs, elle riait en y repensant parfois. Deux caractères forts et pourtant différent. Arméthyse essayait de tempérer des ardeurs qu'elle possédait en elle, alors qu'Ezra avait toujours laisser ses démons s'échapper et la guider, tandis que Krikja essayait de faire les choses bien, en s'épargnant et épargnant les autres. Peut-être bien que ça n'était pas un hasard si Ezra avait dû quitté la cité pendant la nuit et qu'elle-même était partie en plein jour. Même si les positions des deux femmes étaient totalement opposées, le symbole solaire et lunaire était peut-être un signe de ce qu'elles étaient chacune. Le pardon n'en restait pas moins là. Ezra semblait lui avoir pardonnée tout ça, comme si la fuite avait remboursé les erreurs de l'ancienne gardienne. Elle-même en doutait sérieusement. Elle était incapable de ne pas regarder en arrière alors qu'Ezra avait cette facilité à oublier et à vivre le présent. Mais peut-être qu'elle lui montrerait comment faire. D'ailleurs, Arméthyse avait une autre demande à formuler mais elle attendait le bon moment. Même si ce bon moment ne serait pas simple à trouver. Même si la discussion qui venait de débuter était pourtant propice, elle attendait le créneau parfait pour caser sa proposition. Sa demande. Et déjà elle racontait sa rencontre avec Chris et Ezra soulignait sans mal que Krikja en pinçait pour lui. Evidemment, sinon elle n'en aurait même pas parler. C'était le cas d'Imran par exemple. Un prêtre de la cité de feu avec qui, Arméthyse s'était bien amusée durant plusieurs nuits ainsi que le jour. Pas même avec Dragan, un homme venu marchandé jusqu'à la cité qui, à cause de son tempérament trop pacifiste avait eu quelques soucis avec des marchands trop vicieux. Elle l'avait aidé et lui, lui avait tapé dans l'oeil à cause de sa noirceur et son coeur brisé. Elle se souvenait parfaitement du surnom affectueux qu'il lui avait donné. Il ne s'était rien passé pourtant avec lui, même si elle en aurait eu l'envie. Krikja avait même acheté plusieurs oiseaux du désert et avait fais le chemin jusqu'aux Athnas, elle s'était même retrouver enfermée dans une grotte à cause du tremblement de terre, les oiseaux décédés et un Pikuni blessé pour l'aider à sortir des décombres. Oui, plus elle y pensait et plus elle réalisait la malchance qu'elle avait eu avec la gente masculine. Souvent à cause de son propre fait, puisqu'elle n'avait eu aucun problème ni avec Roan, ni avec Kamil, le sérieux de la relation la faisant paniquer, elle avait tout plaqué. Ezra n'était pas la seule personne a avoir été abandonné, il y avait elle, Roan et Kamil, donc. Et d'autres encore auxquels elle ne voulait plus penser pour l'instant. Toujours accrochée au passé. Elle ne cessait de comparer le présent à ce fameux passé, car après tout, si c'est en forgeant qu'on devient forgeron, c'est grâce au passé que le présent peut voir le jour. Elle n'est elle-même qu'à cause des choix passés, bons ou mauvais. Et pourtant, elle avait cette sensation de toujours faire les même erreurs. Et pour une fois dans sa vie, elle voulait faire les choses biens. Mais pourquoi Chris ? Elle n'en avait pas la moindre idée. Elle revint au présent quand Ezra rigolait à cause de Chris et sa miche de pain. Plus une affirmation sur la crainte qu'inspiraient les Rahjaks qu'une question, l'ancienne gardienne hocha la tête et poussa un petite soupire. Et déjà Aerys qui lui expliquait qu'elle pensait avoir perdue Shana pour de bon. Secouant la tête, elle tapota l'épaule de sa camarade. Persuadée que la mercenaire ouvrirait les yeux et reviendrait en courant. « Ne perds pas espoir. Si vos chemins se recroissent... Montre-lui ce qu'elle a perdue. Elle reviendra en courant. Tu en vaux la peine ! Mile fois ! » Elle se voulait réconfortante de nouveau. Voir même rassurant. Mais déjà Ezra voulait passer à autre chose, stopper les conversations amoureuses pour ne plus avoir de peine. Définitivement, il n'y avait pas de bon moment pour ce qu'Arméthyse voulait demander. Alors elle prit simplement son courage à deux mains, et se lança : « Justement, offres-moi le monde, s'il te plait... Tu voudrais bien m'apprendre à séduire ? Comment je peux faire pour l'avoir ce type-là ? » Et voilà. La demande était enfin formulée. Elle espérait qu'Ezra, qui avait su en séduire plus d'un et d'une, puisse lui offrir des conseils. Pas seulement pour mettre Chris dans son lit, mais bien pour le garder, affaire délicate. En fait, Arméthyse n'avait jamais eu besoin de se demander comment garder un homme, avec Roan et Kamil, la relation de couple était venue d'elle-même. Bien parce qu'ils l'aimaient tout les deux, mais dans ce cas précis, l'homme du ciel ne l'aimait pas, alors elle ne savait pas comment s'y prendre. « Je suis trop ridicule avec lui. Déjà, j'ai travaillé la langue pour qu'il me comprenne super bien, mais je fais les fautes les plus affreuses. Je confonds des mots. J'ai même cru qu'il m'avait demandé en mariage. Je deviens si stupide ! Je souris niaisement, je fais que rigoler... Aide-moi. Je veux qu'il me voit autrement qu'une amie. » Une envie et un challenge à la fois.

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1058 Jessica Parker Kennedy tearsflight (avatar) esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 406
† Game of survival †


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Sam 30 Déc - 17:45


« Ne perds pas espoir. Si vos chemins se recroissent... Montre-lui ce qu'elle a perdue. Elle reviendra en courant. Tu en vaux la peine ! Mile fois ! » « Je ne suis pas certaine que cela fonctionne aussi facilement mais j'espère que oui. J'ai juste peur qu'elle se perde en cours de route, mais je peux pas la sauver d'elle-même si elle ne le veut pas non ? Je veux dire je sais qui elle était avant, et comment elle était avec moi, alors si je suis pas là, elle va juste sombrer.. » Une pointe d'inquiétude. Pas certaine que c'était à moi de jouer ce rôle que j'avais pourtant tenu. Pas certaine que c'était moi à de m'assurer qu'elle se considère comme quelqu'un de bien et ne voit pas que cette noirceur qu'elle avait autant elle, cette face sombre que chaque individu possédait. Une relation dans un passionnée et aussi toxique alors que les secrets étaient lourds à porter, qu'au final elle restait quelqu'un de libre alors que je n'étais qu'une esclave. Et si je savais qu'elle m'avait vu comme sa reine, il n'en restait pas moins que les mots qu'elle avait lancé tels de poignards étaient restés plantés dans le dos. « Je sais que je l'aime toujours mais tu l'aurais vu, déformée par la haine et la rage... les mots qu'elle m'a lancé.. c'était comme si pour elle notre histoire n'avait été que du vent parce qu'elle croyait que je m'étais jouée d'elle, parce que je m'étais enfuie pour être enfin libre, et avoir le choix d'aimer qui je souhaite, de pouvoir faire mes propres choix... » Des retrouvailles loin d'être heureuses même si je n'avais sans doute pas imaginé qu'ils prendraient une telle tournure, n'ayant pas imaginé que les mots lancés puissent être si violents. Et si elle m'avait rendue ma liberté, que consciente qu'elle me laissait aller libre sans me tuer, qu'elle emporterait ce secret avec elle, cela ne voulait pas dire que la douleur n'existait pas, n'était pas réelle. Un prix à payer. Des sacrifices à faire. Un fardeau que je devrai supporter autant que je ne pouvais que me laisser emporté par ces rêves. L'amour restant là même si à cet instant je ne pouvais imaginer un futur heureux comme Arméthyse pouvait y croire.

Et la rahjak qui n'avait qu'une demande hors du commun à me faire. « Justement, offres-moi le monde, s'il te plait... Tu voudrais bien m'apprendre à séduire ? Comment je peux faire pour l'avoir ce type-là ? » « Je ne pense pas que tu auras un problème pour t'envoyer en l'air avec lui. Regarde-toi, tu es magnifique. » Ce qu'elle était, même si mon avis était loin d'être objectif. Et pourtant ce fut alors qu'en voyant ses joues se coloraient. « Tu veux qu'il tombe amoureuse de toi ?! » Presque surprise dans un sens alors que l'amour ne se contrôlait pas, du moins pas à ma connaissance. Et pourtant c'était ce qu'elle voulait que je lui apprenne à le séduire. « Je suis trop ridicule avec lui. [...] Je veux qu'il me voit autrement qu'une amie. » «Tu es amoureuse c'est tout. » Un sourire qui ne pouvait que naître sur mon visage. « Ou si tu ne l'es pas, tu vas l'être. Crois-moi je suis tombée dans le même piège avec Shanareth mais je pense pas que cela puisse se contrôler ou que tu puisses le forcer à tomber dans tes bras... à moins que tu parles de comment je faisais au bordel.. ? » Un autre scénario, des techniques pour attirer des hommes ou femmes dans nos grappins, pour obtenir un peu d'or bien qu'en général c'était les mêmes habitués qui venaient ou les femmes les plus jolies qui étaient demandées. Parfois des femmes très jeunes, presque des gamines comme je l'avais été, parfois des plus âgées. Et pouvant presque déjà sentir leurs caresses sous ma peau, un frisson qui me remontait dans le dos alors que pour tenter d'échapper aux souvenirs, je ne pouvais que reprendre la parole. « Il ne t'aime pas pour le moment mais cela ne veut pas dire que cela ne changera pas. Tu dois juste être toi-même et si vraiment tu veux le séduire, tu peux lui montrer qu'il a besoin de toi... Avec Shana cela s'est fait tout seul, on a pas pu résister, à la fin il n'y avait qu'elle qui comptait, je voulais m'assurer qu'elle allait bien, elle m'a sauvé la vie plus d'une fois et tout s'est enchaîné tout seul. Je n'ai pas eu besoin de la forcer loin de là.. » Ne pouvant que me rappeler au contraire ses baisers, comment elle n'avait pu que se jeter sur moi alors que la passion s'y mêlait. « Montre-lui qui tu es, que tu es désirable, personne ne résiste à une jolie fille, homme ou femme ils finissent tous par tomber sous le charme. Tu es passée à l'étape supérieure ou ? »

avatar
21/04/2016 Arméthyse Not yet! 760 Dichen Lachman Pivette (ava) Libella (signa) Garde royale - stratégie et combat Rahjak (déserteuse, vivant près de la mer) 31
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Dim 31 Déc - 0:00


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


♦️ Together ♦️

Ezra Ҩ Arméthyse
« You could hold me and I could hold you. And it would be so peaceful. Completely peaceful. Like the feeling of sleep, but awake in it together. » John Green.











[justify]Bien sûr que ça n'avait rien de facile de garder quelqu'un auprès de soi. C'est justement pour cela qu'elle voulait des conseils par rapport à Chris, alors comment pouvait-elle en donner ? Non. Arméthyse n'était pas novice en relation amoureuse. Maladroite oui, mais elle avait du vécu. Deux longues relations de plus de quatre années. Alors oui, elle pouvait essayer d'aider. Car ça avait toujours été plus simple de conseiller les autres, que d'agir soi-même. Elle donnait des conseils qu'elle n'appliquait pas nécessairement. Une erreur. C'est pourquoi elle voulait aider son amie, amie qui l'aiderait en retour, elle en avait la certitude. Mais la situation entre Ezra et Shanareth était bien complexe, ne connaissant que peu la mercenaire, Krikja ne pouvait pas réellement imaginer tout ça, elle ne pouvait pas être totalement dans la capacité à se faire une idée de comment régler la situation. Comme l'améliorer en tout cas. « Il est vrai que certaines personnes ne veulent pas être sauvée, mais je pense que si elle a fait un si bon bout de chemin avec toi, qu'elle était différente avec toi qu'avec les autres, c'est que le processus de sauvetage était déjà en place. Malheureusement, des obstacles ont fait que tout est revenu en arrière. Mais je pense que tu devrais persévérer. Il faudrait recommencer, essayer de nouveau, étape par étape, sans que Shana ne le réalise vraiment. Tu dois la reprendre dans tes filets, tous les moyens seront bons. Mais évidemment ça, tu ne dois le faire, que si tu l'aimes encore et surtout, si tu en as l'envie et tu dois aussi prendre en compte la force qu'il te faudra pour soulever des montagnes. De biens grosses montagnes. Car si tu ne penses pas réussir, alors peut-être faut-il l'oublier pour que tu souffres le moyen possible. Mais je dis pas que tu souffres pas actuellement. Mais tu souffriras moins maintenant, que plus tard après de vains effort. Si tu penses que c'est vraiment impossible, abandonne. Mais l'impossible est parfois possible, il faut prendre toutes les options en compte... » Tapotant son épaule de façon amicale. Elle espérait donner de bon conseil. Enfin, pas tant des conseils qu'un avis sur la question. Mais un vrai conseil allait suivre. Peut-être bien le plus douloureux des souvenirs et le plus regrettable. « La seule chose que tu dois retenir, c'est que si tu veux vraiment la récupérer, il faut le faire maintenant. En te rachetant comme tu peux auprès d'elle, qu'elle oublie cette sensation de trahison. Parce que plus tard, tu regretteras peut-être de laisser tomber. Et que si jamais tu recroises son chemin, peut-être que les sentiments seront encore là, que tu voudras tenter quelque chose, mais il est probable que ça soit trop tard, que les sentiments qu'elle possédait ne soit plus. Et je dis ça en connaissance de cause. » Kamil. Encore et toujours, elle pensait à ce foutue Saada. Arméthyse était fautive sur toute la ligne. Elle avait mis plus d'un an à revenir vers lui, comme une fleur, avec des excuses, de belles promesses, mais non, rien n'y avait fais. Quelques baisers, des sentiments qu'elle percevait encore chez lui et pourtant, il avait préféré la conserver comme amie. Comme Chris en réalité. Peut-être bien que c'était une erreur de vouloir si vite retrouver quelqu'un. Davantage une erreur parce que Chris ne l'aimait pas. Et que comme Ezra le disait si bien, l'amour ne se contrôle pas. Alors peut-être que l'envie et l'espérance de le faire tomber dans ses bras était une idée irréalisable et stupide ? La lueur dans son regard changeait déjà, bien plus sombre et attristé, ainsi que les traits de son visage. Non. Il ne fallait pas. Elle avait joué sur les mots depuis ces derniers jours, expliquant qu'elle aimait bien le garçon du ciel mais sans dire qu'elle l'aimait tout court. Ce qu'Aerys était en train de le lui faire comprendre. Ce qu'Arméthyse ne voulait pas vraiment comprendre. C'était tôt. Bien trop tôt par rapport à la réelle fin de son couple avec Kamil, bien que fini il y a plus d'un an, il avait fais une croix sur tout ça de façon officiel quelques semaines auparavant. Et déjà, elle tombait sur un bel apollon. Non, peut-être bien qu'elle était juste triste et voulait se réconforter auprès du premier venu ? Ou peut-être pas. Elle s'était déjà fait cette réflexion. Les sentiments pour Chris étaient biens là, biens réels. Et si elle en était venue à imaginer des recettes miracles pour le faire tomber amoureux d'elle, c'est qu'elle était déjà plus qu'accroc. Alors même qu'ils ne s'étaient rencontrés que deux fois. Elle poussa un profond soupire et pinça légèrement l'arête de son nez. Agacée par ses propres pensées et sentiments. « Il aura jamais besoin de moi. On est pas du même monde, à la base. Je peux pas être avec lui. On peut pas nos journées et nos nuits ensemble. Juste quelques heures et encore, il a des choses à faire. Ça pourra jamais fonctionné. Puis il a été claire en fait, je dois pas m'accrocher, il veut pas de sentiment. Mais on s'est mis d'accord, qu'on pourrait coucher une fois ensemble, pas plus. Et ça ne s'est pas encore fait. Mais il faut peut-être pas que ça se fasse ? Je suis paumée, Ezy. J'ai déjà envie de retourner là-bas, de rôder vers son campement jusqu'à tomber sur lui, je m'imagine déjà prétendre que c'est le hasard ou que je me suis encore perdue... » Serrant ses poings sur ses cuisses, elle poussa de nouveau un long soupire. Mieux valait ne plus en parler et oublier cette idée de séduction.
« Je vais le laisser tranquille, c'est mieux. Je regarderais ailleurs. Hyacinthe par exemple, il est pas mal et célibataire en plus. Ouais, je vais faire ça. Mais toi, n'abandonne pas Shana ! Surtout pas. Surtout avec ce que tu viens de dire, si elle est ton monde quand tu es avec elle et qu'elle ressent la même chose, je suis sûre que tout peut revenir dans l'ordre. Et si t'as besoin de la rendre jalouse. Tu pourras prétendre qu'on baise. » Un léger ricanement. Elle essayait de retrouver un semblant de bonne humeur devant cette grosse déception que pouvait être la réalité de sa vie amoureuse vide de sens. Mais déjà une blague salace fusait : « Je suis sûre que tu crierais vachement sous mes petits coups de langue. Fantasmes pas, ça se fera pas. »

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1058 Jessica Parker Kennedy tearsflight (avatar) esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 406
† Game of survival †


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Dim 31 Déc - 13:26


« Il est vrai que certaines personnes ne veulent pas être sauvée, mais je pense que si elle a fait un si bon bout de chemin avec toi, qu'elle était différente avec toi qu'avec les autres, c'est que le processus de sauvetage était déjà en place. [...] Si tu penses que c'est vraiment impossible, abandonne. Mais l'impossible est parfois possible, il faut prendre toutes les options en compte... » « Est-ce que tu proposes que j'y retourne ? parce que je ne vois pas d'autres moyens pour tenter de la reconquérir que retourner là-bas, que redevenir prisonnière et autant que je l'aime, ce n'est pas vraiment une idée pour laquelle je me réjouis. » Questions qui naissaient dans mon esprit. Rien que pour rentrer dans la cité, c'était comme entrer dans une forteresse. Des gardes à l'entrée. Des portes qui ne s'ouvraient qu'à certains horaires pendant une certaine durée fixe. Des étrangers qui devaient déposés leurs armes et qui étaient que trop souvent reconduits à l'extérieur. Une forteresse dont il presque impossible de s'échapper tant que les murs étaient hauts, et si j'y avais réussi, j'avais autant failli y perdre la vie. Ne comptant pas recommencer ce périple une seconde fois. Une cité perdue dans le désert qui allie une grande place où commerçants et clients se rencontrent, l'arène des gladiateurs où je n'avais pour ainsi dire mis les pieds et qu'un recoin que plus protégé avec le palais royal où vit en son coeur la famille Dragsteel. Un endroit que j'avais quitté avec peine et autant le seul endroit où je pourrai retrouver Shanareth, et autant Roan. Un frisson qui ne pouvait que me parcourir alors que je savais ce qui attendait les esclaves en fuite. Dans l'impossibilité pour dire de revenir à la cité et autant consciente que la jolie brune ne se lancerait pas de nouveau à ma poursuite. Une relation qui était pour elle terminée, qui n'avait plus de sens. « La seule chose que tu dois retenir, c'est que si tu veux vraiment la récupérer, il faut le faire maintenant. [...] Et je dis ça en connaissance de cause. » Que consciente qu'attendre c'était la perdre. Et ayant autant tenté de la retenir, de lui faire comprendre que je l'aimais. Mais si elle m'avait rendu ma liberté, c'était comme si pour elle, tout le reste n'avait été qu'une illusion, comme s'il n'était possible de revenir en arrière. Et en effet il n'était pas possible de revenir en arrière. Une histoire qui semblait pour le moment terminé et autant des paroles d'Arméthyse qui ne me poussaient qu'à vouloir y croire. Mais de l'autre côté, il y avait les propos d'Arméthyse qui me poussaient qu'à vouloir me battre, soudainement perdue. « Tu aurais du la voir, tu aurais du voir son regard, c'était comme si je n'existais plus pour elle. Je ne suis même pas certaine de pouvoir atteindre son coeur une seconde fois, de lui faire comprendre une nouvelle fois que non ce n'était pas juste un jeu. C'est comme si elle avait déjà laissé notre histoire derrière. Alors est-ce que cela en vaut vraiment la peine s'il n'y a qu'un pauvre fou pour se battre ? »

« Il aura jamais besoin de moi. [...] Je suis paumée, Ezy. J'ai déjà envie de retourner là-bas, de rôder vers son campement jusqu'à tomber sur lui, je m'imagine déjà prétendre que c'est le hasard ou que je me suis encore perdue... »
« Regarde-moi, shana et moi nous n'étions pas du même monde non plus. J'étais que la catin qu'elle se payait pour se taper un bon coup, elle était une mercenaire. Il y avait rien pour nous dire que cela pourrait fonctionner. Et je pense pas que vous soyez de deux mondes différents puissent changer grand chose aux sentiments. Et qui te dit qu'il ne se voile pas la face ? Mais je pense pas que se jeter de nouveau sur lui, ce serait la bonne idée aussitôt. » Une obession qui était née dans son esprit alors qu'il était d'autant plus certain que je ne l'avais jamais vu ainsi. Un changement radical et une flamme qui brûlait dans son regard.« Je vais le laisser tranquille, c'est mieux. Je regarderais ailleurs. Hyacinthe par exemple, il est pas mal et célibataire en plus. Ouais, je vais faire ça. Mais toi, n'abandonne pas Shana ! [...] Tu pourras prétendre qu'on baise. » « Je suis pas certaine qu'elle y croit à moins que je la rende jalouse avec Roan... ou Shell. » Nullement au courant que la jeune femme avait trouvé la mort. Nullement au courant que les règles changeaient dans la cité et qu'un vent révolutionnaire soufflait dans l'air. « Je suis sûre que tu crierais vachement sous mes petits coups de langue. Fantasmes pas, ça se fera pas. » « Tu n'as pas idée ! » Que moqueuse alors que je préférai autant la voir rire que se refermer sur elle-même, et ne pouvant autant que tenter de détendre l'atmosphère en tentant de m'imaginer à quoi ressemblait Hyacinthe qu'elle avait mentionné un peu plutôt. « T'es sûr que Hyacinthe est pas trop vieux pour toi parce que s'il a le même âge qu'Ozvan... » Ne pouvant que la taquiner et en rire d'autant pour espérer lui faire retrouver le sourire.

avatar
21/04/2016 Arméthyse Not yet! 760 Dichen Lachman Pivette (ava) Libella (signa) Garde royale - stratégie et combat Rahjak (déserteuse, vivant près de la mer) 31
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Dim 31 Déc - 14:25


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


♦️ Together ♦️

Ezra Ҩ Arméthyse
« You could hold me and I could hold you. And it would be so peaceful. Completely peaceful. Like the feeling of sleep, but awake in it together. » John Green.











[justify]Une grosse incompréhension de la part de son amie qu'il était urgent et vitale de réctifier. Bien sûr que non, elle ne lui suggérait pas de retourner là-bas. A moins de vouloir redevenir esclave, ou pire, mourir. Quoique, l'ordre n'était encore pas certains, peut-être valait-il mieux mourir qu'être esclave, mais ça, ça n'était pas un débat à ouvrir entre deux esclaves comme elles. Secouant les mains avec vigueur, ainsi que sa tête en signe négatif. Elle préférait rétablir l'ordre maintenant. « Jamais de la vie tu retourneras là-bas, Ezy ! Je te garde près de moi. Je te dis juste qu'il faut la retrouver, reprendre contacte avec elle. Tiens ! J'ai une idée, tu devrais lui envoyer un message par oiseau. Tu signes avec un autre nom, évidemment, mais glisse quelque chose que vous savez toutes les deux pour qu'elle comprenne que c'est toi ? Elle verra que tu penses à elle, et peut-être tu peux lui expliquer les raisons. Elle est en colère, mais elle se calmera sûrement ! Surtout si elle t'aime autant que toi tu l'aimes. Et puis, on est tous un peu fou par amour. » Tapotant la cuisse de sa camarade à nouveau, pour essayer de lui donner un peu plus de courage. Arméthyse essayait de la soutenir autant qu'elle le pouvait. Peut-être que c'était une erreur de pousser Ezra dans les bras de Shanareth, mais elle croyait réellement un retour des choses possible. Même si elle ne pouvait pas imaginer l'étendue de l'amour entre ces deux femmes, elle savait qu'Ezra tenait à la mercenaire et la passion amoureuse était toujours là, aussi vive. Alors mieux valait l'entretenir et acquérir le bonheur. Un bonheur amplement mérité pour l'ancienne esclave. Fuite ou pas fuite, Shanareth n'avait qu'à essayer de se mettre à sa place.

Aerys essayait de faire comprendre à Arméthyse que même en venant d'un même monde, une histoire était possible et elle le lui démontrait en comparant l'histoire non-existante avec Chris à celle qu'elle avait eu avec la mercenaire justement. En un sens, peut-être que la plus vieille des deux Rahjaks avait raison, peut-être Chris se voilait-il la fasse. Dans tout les cas, il n'avait pas fais une croix sur les femmes de son passé puisqu'il semblait tout comparer avec celles-ci. Surtout Ailina. « Tu as peut-être raison. Mais il m'a embrassé en premier, j'avais rien demandé. » Rien demandé certes, mais elle en mourrait d'envie et qu'il l'est fait lui, plutôt qu'elle l'avait flattée. Mais de nouveau, elle songeait au fait qu'il valait mieux que rien ne se produise. Ça serait le mieux pour tout le monde. Autant conserver cette belle amitié... Ou peut-être pas. Elle était toujours perdue, en réalité. Et le seul moyen d'y voir un peu plus claire serait de le revoir, ce qu'elle ne pourrait pas faire avant un bon moment. Parce qu'avant de s'occuper de sa vie amoureuse, elle devait s'occuper de sa vie tout court. Elle devrait s'établir, vivre quelque part de façon stable, avec Ezra d'ailleurs, car maintenant qu'elles s'étaient retrouvées, elle ne comptait plus lâcher sa camarade.

Rigolant légèrement à la remarque d'Aerys, Krikja souriait de nouveau. Personne ne croirait à une histoire entre elles deux. Elles se connaissaient trop bien. Même après des dizaines d'années séparées. Comme si rien n'avait changé. Cependant, Arméthyse tiqua. Evidemment. Shell. Rien que ce prénom lui faisait froid dans le dos. Non qu'elle n'ait jamais craint cette femme, elle ne pouvait pas la supporter. Certainement parce qu'elle était trop proche d'Irina et que la relation entre les deux femmes étaient loin d'être bonnes. Mais enfin, la gardienne royale était toujours restée neutre au maximum, davantage parce qu'elle vouait un grand respect au chef de la milice, à son maître d'arme et ami, Radoslav. Lui aussi, mort. « Ezra... Shell est décédée. Et... Et lui.. aussi.  » Incapable de prononcé le prénom de cet homme par crainte de laisser transparaître trop de sentiment. Elle se bridait elle-même pour ne pas craquer. Mais elle avait passé tellement de temps en entraînement avec lui, qu'elle le considérait presque comme un frère. Alors le savoir là où il était... Faisait mal. Et craquer, elle ne l'acceptait pas. « Des choses ont été découvertes. Il a été envoyé en mission... Il n'en est pas revenu. Forcément, tu connais les sentiments de Shell pour lui. Elle s'est alliée à la rébellion et ça c'est très mal terminé. » Un gros soupire lui échappa tandis qu'elle frottait sa nuque avec un air bouleversé. Elle-même qui avait pensé à rejoindre la rébellion n'avait jamais réussi à sauter le pas. Mais pour finir mort, comme eux... Non. Peut-être bien qu'elle n'avait pas assez de courage, finalement. Bien trop égoïste à vouloir rester en vie, elle avait continuer à mener sa petite vie, auprès de la princesse, bien que peu à peu détruite de cette vie monotone, à sa façon, elle avait essayer de rendre la vie à la cité plus supportable pour certains esclaves et certains enfants. Mais ça n'était rien du tout comparé à ce que des gens comme Rado ou Shell avaient pu faire. « J'ai acheté une esclave après ton départ. Je voulais lui rendre sa liberté dès que j'aurais eu assez d'argent, elle m'a coûté toute ma fortune. Roan l'a tuée, pour se venger de mon implication dans ta fuite. C'est pour ça qu'il n'a rien dis. Parce que j'ai dis pour le meurtre. » Un aveu qu'elle s'était promis de ne pas dire à Ezra, et pourtant, elle préférait qu'Aerys l'apprenne maintenant, plutôt que plus tard. Par Roan lui-même, par exemple. Ce qu'il ne fallait pas envisager, ni-même penser. Le ton de la conversation déviait réellement, de la joie à la peine, un ascenseur émotionnelle assez particulier et compliqué à gérer. Mais de nouveau, l'ancienne gardienne rigolait grâce à son amie à cause de sa confirmation au fait qu'elle prendrait beaucoup de plaisir avec elle. Frappant son épaule et la rallongeant par terre en ricanant, Arméthyse s'installa à califourchon sur l'ancienne esclave. « Ne me tente pas. Je pourrais bien avoir envie d'essayer. Ma première femme. Et la seule ! » Un air malicieux et sournois alors que de nouveau, elle glissait ses doigts sur la peau d'Aerys pour la chatouiller. Sa voix rieuse étant le plus beau cadeau et surtout, la chose la plus réconfortante qui soit. « Hyacinthe doit avoir à peu près ton âge, vieille mégère! Et puis, j'ai déjà couché avec des vieux! » Elle songea à Basile. Ça n'était arrivé qu'une fois. Tout comme Ozvan, il y avait l'incertitude qu'il soit son père et pourtant, elle s'était laissé aller avec lui, une nuit. Il était le second meilleur conteur d'histoire de la cité, elle aimait autant les récits d'Ozvan que ceux de Basile. Même si elle aurait peut-être dû détester ce dernier à cause d'Ezra, elle n'avait pas été traité aussi correctement qu'elle aurait dû l'être. Mais Arméthyse ne savait pas tout, loin de là. Et étant une fervente admiratrice des histoires de ce vieil homme, elle avait noué une sorte d'amitié avec lui. En fait, la Rahjak avait toujours eu cette tendance à fréquenter des personnes plus âgées qu'elle, surtout en matière de garçon. Et peut-être était-ce le soucis avec Chris ? Le fait qu'il soit plus jeune et qu'elle n'en ait pas l'habitude ? Quoiqu'en fait, elle ne connaissait pas son âge. Elle l'imaginait plus jeune, forcément, parce qu'il avait fréquenté une des filles de l'autre campement et que, si elle comprenait correctement, il n'y avait là que des jeunes. Cela voulait dire qu'il n'était que peu âgé lui aussi ? Enfin, elle devrait le lui demander la prochaine fois. Que de choses à lui demander d'ailleurs. « Et entre nous, je suis certaine qu'Ozvan serait un super coup. Il a l'expérience pour. » Une légère grimace rien qu'en y songeant, mais elle offrait le fond de sa pensée, juste avant d'éclater de rire bien sûr. Continuant à martyriser son amie de chatouille. « Pis t'es vieille aussi. Je peine à te reconnaitre avec toutes ces rides ! »

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1058 Jessica Parker Kennedy tearsflight (avatar) esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 406
† Game of survival †


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Dim 31 Déc - 16:28


« Jamais de la vie tu retourneras là-bas, Ezy ! [...] Surtout si elle t'aime autant que toi tu l'aimes. Et puis, on est tous un peu fou par amour. » « J'y penserai. » Ce que je ne pouvais que faire alors qu'en effet elle avait planté une graine dans mon esprit. Ne pouvant autant qu'y réfléchir alors que de loin rien n'était simple, surtout notre histoire. Des sentiments qui restaient. Des souvenirs toujours là, souvent les plus beaux que j'avais eu et qui m'avaient permis d'espérer, de continuer de vivre. L'aimant toujours le savais, autant que tout ne pouvait se résoudre en un claquement de doigts, qu'un fossé s'était creusé entre nous. Un fossé qui existait, qu'il ne serait possible de combler en un claquement de doigts autant qu'Arméthyse pourrait le vouloir. Un fossé qui existait à cause de nous deux, alors que nous avions chacun nos torts. Doutant que l'amour puisse triompher presque aussi facilement que dans les romans même si je ne pouvais que l'espérer.

Et Arméthyse qui pouvait autant que ne parler que de Chris, de cet homme venu du ciel. « Tu as peut-être raison. Mais il m'a embrassé en premier, j'avais rien demandé. » « Oh ! Cela change tout alors. » Ne doutant pas qu'elle l'avait embrassé aussitôt tant elle semblait à fond sur lui. « Peut-être qu'il a juste peur que toi.. Qu'est-ce qu'il t'a dit ? » Que curieuse alors que je voyais bien qu'elle semblait timide, qu'elle ne pouvait que se poser des questions à son propos. Et voulant l'aider autant que possible, voulant l'aider comme elle m'aidait moi alors qu'il semblait un peu plus clair que nous étions prêtes à tout l'une pour l'autre.

« Ezra... Shell est décédée. Et... Et lui.. aussi.  » « Shell et Radoslav sont morts ?! » La douleur qui se lisait  sur son visage qui ne me confirmait que cette vérité. Je n'avais jamais été une fan ni de l'un, ni de l'autre. « Des choses ont été découvertes. Il a été envoyé en mission... Il n'en est pas revenu. Forcément, tu connais les sentiments de Shell pour lui. Elle s'est alliée à la rébellion et ça c'est très mal terminé. » Non je n'avais jamais été un fan ni de l'un de l'autre et pour autant je les connaissais tous deux. Radoslav qui était le meilleur ami de Roan, que mon maître. Radoslav qui était lui aussi d'origine un esclave mais qui était autant plus que cela, alors qu'il était devenu célèbre dans les arènes. Là où le sang coulait, où la foule ne pouvait qu'acclamer les hommes qui tombaient sous les coups d'épée. Mourir debout ou à genoux pour ainsi dire. Autant que j'avais toujours eu l'impression qu'un esclave ne pouvait que mourir qu'à genoux. Radoslav qui n'était pas juste le meilleur ami de Roan mais un des clients du bordel que j'avais vu à de multiples reprises. Un secret qui avait été tu alors que tous deux nous connaissions ce qui se passerait si Roan l'apprenait. Un accord tacite. Et pourtant des provocations qui n'avaient pu qu'exister lorsque je l'avais revu lors des festivités qui s'étaient déroulés à la cité du feu. Autant ce soir-là que Roan avait appris pour ma liaison avec Shanareth. Shanareth qui ne connaissait pas tant Roan que Shell. Une concurrence qui existait entre eux tous. Shell qui était aussi la compagne de Radoslav bien qu'entre eux cela avait toujours été tout feu, tout flamme. Shell qui l'aimait cela ne faisait aucun doute bien que notre dernière rencontre n'avait été que compliqué. Shell qui dans un sens avait toujours été jalouse de Shanareth, du moins, c'était toujours ce que j'avais pensé. Et autant la mention d'un rébellion dont je n'avais jamais eu connaissance. Pointe d'incrédulité autant que de sentiments controversés. Certes dans un sens, je ne les avais jamais réellement apprécié, du moins pas Shell mais pour autant cela ne voulait pas dire que je souhaitais leur mort. Ne pouvant imaginer l'état de Roan ou de Shanareth. Si ce n'était celui de Roan alors qu'il avait perdu son meilleur ami. Ces derniers toujours ensembles dans un sens, toujours en compétition. Et s'ils avaient toujours paru avoir un coeur de glace, il ne restait pas moins que chacun d'entre eux ressentaient des émotions fortes. Chacun d'entre eux qui ressentaient, pleuraient, aimaient autant qu'ils pouvaient faire semblants, prétendre que tout allait bien. Ce que je me doutais ne pouvait être le cas, et ne pouvant qu'imaginer dans quel état qu'ils se trouvaient, ce qui ne prédisait rien de bon. Et que des questions qui surgissaient dans mon esprit alors que je me retrouvais à me rappeler chacun de ses mots, qu'elle avait mentionné un rébellion. « Comment cela a pu arrivé ? Quel rébellion ?! Ils se sont enfin révoltés ? Est-ce qu'elle s'en est prise à la famille royale ?! Qu'est-ce qui s'est passé ? Qu'est-ce qu'il a trouvé ?! S'il te plait dis-moi tout ! »

Mais elle n'avait pas fini de parler loin de là, alors que je n'avais pas non plus fini de tomber de haut. « J'ai acheté une esclave après ton départ. Je voulais lui rendre sa liberté dès que j'aurais eu assez d'argent, elle m'a coûté toute ma fortune. Roan l'a tuée, pour se venger de mon implication dans ta fuite. C'est pour ça qu'il n'a rien dis. Parce que j'ai dis pour le meurtre. » Le poids de la culpabilité que je pouvais sentir de nouveau sur mes épaules. Ma faute s'il s'était vengé, s'il avait tué son esclave. Ne pouvant imaginer ce qu'elle avait ressenti en voyant son corps. Que certaine que dans un sens il n'aurait pu qu'en faire un spectacle, alors qu'autant que possible, il aurait voulu lui montrer ce qu'il en était de m'avoir aidé. Un meurtre de plus. Plus qu'un simple combat entre eux, des cicatrices laissées sur sa peau. Une obsession. Lui appartenant. Le sachant. Que trop conscient de ce que la découverte de ma liaison avec Shanareth avait causé, que trop conscient de l'état dans ce qu'il se mettait. Et ce n'était pas comme si je n'avais pas rendu la situation moins complexe en jouant avec le feu, autant avec lui. Ayant que tenté de voir l'homme derrière la bête mais parfois ce n'était pas suffisant loin de là. Et ces ténèbres toujours là dans laquelle il n'avait pu que plonger en découvrant ma fuite, si ce n'était qu'Arméthyse m'avait aidé. N'osant imaginé s'il savait qu'Ozvan m'avait autant aidé, un homme qui l'avait presque élevé. En fait, j'avais une vague idée de ce qui pourrait se passer s'il l'apprenait, s'il me retrouvait ou dans l'état duquel il ne pourrait que s'être trouvé après la mort de Radoslav et Shell. Et mon regard qui ne pouvait que se poser sur Arméthyse. « Je suis désolée qu'elle soit morte. C'est ma faute. Je savais ce qu'il se passerait et je t'ai même entraînée là-dedans. Je savais qu'il se vengerait par tous les moyens, que rien ne pourrait l'arrêter. » N'ayant pas assez de mots pour expliquer à quel point j'étais désolée qu'il ait fait cela, qu'il se soit vengé à cause de moi.

Et une conversation qui ne réussissait pas moins à se faire plus légère malgré la mort. « Ne me tente pas. Je pourrais bien avoir envie d'essayer. Ma première femme. Et la seule ! » Ne pouvant que rire face à ces chatouilleries. « Hyacinthe doit avoir à peu près ton âge, vieille mégère! Et puis, j'ai déjà couché avec des vieux! » « Il y a une différence entre coucher avec des hommes plus âgés et des vieux. Un peu plus tu vas me faire penser à tous ceux qui venaient au bordel. » Moquerie alors que je savais qu'elle n'était rien en comparaison des clients que j'avais eu au bordel, de ces hommes peu ragoûtant qui cherchaient toujours des femmes plus jeunes. Ne pouvant qu'en rire autant que je pouvais que me rire d'elle et rire de moi. « Et je ne suis pas vieille princesse.  » Certes le temps continuait de tourner mais il ne restait pas moins que non je ne me trouvais pas vieille. « En plus on a quasiment le même âge !  » Taquine qu'un peu plus. « Et entre nous, je suis certaine qu'Ozvan serait un super coup. Il a l'expérience pour. » Me cachant les yeux. « Tu es dégoûtante ! Il a l'âge d'être notre père ! Il est peut être même notre père !! Non, non tu ne peux pas vouloir t'envoyer en l'air avec Ozvan, c'est juste pas possible !  » N'en revant pas qu'elle ait osé dire cela, ne sachant même pas si elle ne faisait que rigoler ou étant réellement sérieuse en parlant d'Ozvan.  « Pis t'es vieille aussi. Je peine à te reconnaitre avec toutes ces rides ! » Une poignée de sable que je ne pouvais lui envoyer dessus que pour détourner son intention.


avatar
21/04/2016 Arméthyse Not yet! 760 Dichen Lachman Pivette (ava) Libella (signa) Garde royale - stratégie et combat Rahjak (déserteuse, vivant près de la mer) 31
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Dim 31 Déc - 19:05


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


♦️ Together ♦️

Ezra Ҩ Arméthyse
« You could hold me and I could hold you. And it would be so peaceful. Completely peaceful. Like the feeling of sleep, but awake in it together. » John Green.











[justify]Si guider son amie et lui donner quelques conseils étaient possible, Arméthyse ne pouvait en revanche pas prendre la décision à la place d'Ezra. Elle était la seule à pouvoir savoir ce qu'elle avait envie de faire, ou contraire de ne pas faire. Aerys allait donc y réfléchir. Évidemment qu'elle allait y penser, parce qu'elle ne faisait que penser à Shanareth, il n'y avait pas de doute possible. Mais tantôt la discussion tournait autour de la mercenaire et de l'esclave et tantôt il s'agissait de la gardienne royale et de l'homme du ciel. Arméthyse expliquait le fait que le baiser avait été initialement donné par Chris et non l'inverse, ce qui semblait tout changer, mais elle ne voyait pas en quoi cela changeait réellement quelque chose. Il n'avait rien ressentis, sans doute. Ne voyant seulement qu'une possibilité d'obtenir une femme de plus dans son lit plutôt qu'autre chose. Mais son amie lui expliquait que peut-être Wilson avait peur. Mais peur de quoi ? Pourquoi ? Des sentiments peut-être, la peur de refaire les même erreur passé et de briser de nouveaux coeurs. Oui, sans doute cela. A moins qu'Arméthyse ne soit pas son genre, même en étant une belle femme, ce qu'elle ne pensait en réalité pas, n'ayant qu'une très basse opinion d'elle-même et réussissant pourtant à jouer de certains charmes parfois. « Seul le temps nous le dira, je crois. Je te tiendrais au courant, commère. » Un dernier sourire et de nouveau, la conversation la plus triste qui puisse exister. La perte de deux membres importants chez les Rahjaks. Même si Arméthyse avait conscience que son amie ne s'était entendue ni avec l'un ni avec l'autre, elle constatait de la surprise et de la multitude de questions sur lesquelles enchaînait sa camarade. Nul besoin de confirmation, Aerys savait parfaitement que Krikja ne disait là que la vérité. « Il parait qu'il a aidé au meurtre d'Aristarkh et de sa femme... C'est remonté à la surface et ça n'a forcément pas été bien reçu. C'était en septembre et cela a continué, y a eu une grève des esclaves, une tentative de meurtre sur le roi, de nombreuses arrestations et des bagarres de rues. Je n'ai pas participé autant que ça, volontairement, parce que... je restais près d'Irina un maximum, mais aussi parce que je ne voulais pas enfermer les notre. On a tous aspiré à un soulèvement alors je me voyais pas contribuer à gâcher ça. J'ai fais croire à la princesse que le stock d'herbes médicinales était vide, j'avais tout caché pour avoir la permission d'aller en chercher de nouvelles avec l'intention de ne jamais revenir. Je peux pas te dire l'issu de cette histoire... » D'un haussement d'épaule, elle poussa un profond soupire, en espérant réellement que la royauté avait été renversée mais qu'Irina n'avait rien subi. Outre cette trahison, Irina n'en restait pas moins sa vraie princesse, une amie très proche. Sa sauveuse. Hochant la tête en acceptant les excuses de sa comparse, excuses qui n'avaient pas lieu d'être en plus de ça. « C'est pas ta faute. J'ai accepté. Je savais dans quoi je m'engageais par rapport à Roan et la cité aussi. J'aurais pu tout perdre si je m'étais fais prendre. » Haussant les épaules de nouveau, alors que la perspective de redevenir esclave l'avait réellement fait paniquer. Elle avait peur. Tellement peur. Elle s'en était presque rendue malade. Sombrant pendant quelques temps dans la culpabilité à cause de la pire des trahisons qu'elle n'avait jamais faite envers sa couronne et la perspective de perdre des privilèges grâce à Irina.

« Non! Je couche avec des plus âgés et j'ai couché avec UN vieux. Un vrai vieux. Enfin bien plus vieux. L'âge d'Ozvan je dirais. » Ricanant en cessant les chatouilles sur son amie. Elle tira simplement la langue et grommela un petit peu lorsqu'Ezra lui rappelait qu'elles avaient pratiquement le même âge. Mais le sexe n'avait rien de dégoûtant. Rigolant de nouveau devant les grimaces d'Aerys. Krikja se redresse, seulement pour se prendre une tonne de sable sur le coin du nez. La moitié dans la bouche, qu'elle crachait déjà par terre avec une moue dégoûtée à son tour. « C'est toi qu'est horrible! En plus, je t'avais apporté un cadeau ! » Nouvel aveu. Elle traînait avec elle, un livre qu'elle avait offert il y a bien longtemps à Ezra. Un jour où une vieille femme était décédée, délivrant à la petite Guhur l'intégralité des livres qu'elle possédait, généreuse, la petite Erika avait partagé avec sa meilleure amie de l'époque. Et fatalement, avec la fuite d'Ezra, les livres étaient restés cachés à la cité. Une cachette qu'Arméthyse ne pouvait que se souvenir. Elle n'avait pu en prendre qu'un, le préféré d'Ezra. Et elle le gardait avec elle, sur elle, alors que tous les autres livres qu'elle avait apporté demeurait chez Ozvan, le temps qu'elle ne puisse construire un chez elle. Car l'espoir de croisé Ezra n'avait jamais quitté sa tête. Pointant le sac à dos plus loin, elle souriait gentiment. « J'ai des dattes aussi. Alors, me traite pu de vieille. »

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1058 Jessica Parker Kennedy tearsflight (avatar) esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 406
† Game of survival †


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Lun 1 Jan - 11:46


« Il parait qu'il a aidé au meurtre d'Aristarkh et de sa femme... [...] J'ai fais croire à la princesse que le stock d'herbes médicinales était vide, j'avais tout caché pour avoir la permission d'aller en chercher de nouvelles avec l'intention de ne jamais revenir. Je peux pas te dire l'issu de cette histoire... » Des faits qui étaient non sans conséquences. Des mots qui tournoyaient dans ma tête alors que je comprenais que Radoslav avait peut être participé à écrire l'histoire de la famille Draghsteel et de la royauté. Des yeux qui ne pouvaient que s'écarquiller un peu plus alors que je l'écoutais, alors que je comprenais qu'enfin les personnes avaient commencé à se révolter, avaient commencé à agir et reprendre leur vie en main. Ayant aimé dans un sens être là pour assister à cela, autant que ce soulèvement s'était conclu par une défaite, que Shell n'avait pu que trouvé la mort à son tour. Mais ne pouvant mentir toutefois alors qu'en effet j'aspirai à la fin de la royauté, que j'aspirai à ne plus être une esclave pas tant pour moi que pour les autres. Un monde où il ne faisait pas bon d'être enchaîné et pourtant une tendance qui commençait à s'inverser au fur à mesure. Ce qui était peut être autant réjouissant alors que les choses commençaient enfin à changer. Cachant toutefois cette joie intérieure alors que je savais qu'Irina comptait pour Arméthyse. La jeune femme ayant été chargée d'assurer sa protection. Une princesse pour qui j'avais collectionné des tenues sous ordres de Basile mais que j'avais aussi rencontrée. « Je n'ai jamais pu te le dire, mais j'ai déjà rencontré Irina tu sais. Je l'ai rencontré lors du festival d'Al-Amra, on s'est retrouvé bloqué dans un gouffre avec une autre fille que je connaissais et la princesse. Je me demande si cela ne lui aurait pas permis d'avoir un petit aperçu de la réalité. Je ne la hais pas, et si mon opinion sur elle s'est un peu amélioré, c'est pas pour autant que je ne continue pas d'espérer qu'ils tombent. J'aimerai juste qu'ils comprennent ce qui se passe réellement, ce que c'est de vivre notre vie. Et peut être que Demyan en a eu aussi un aperçu, il y a bien longtemps.. » Et sans doute autant un manque de respect alors que je ne les appelais pas par leurs titres, me permettant de les tutoyer pour ainsi dire et de les appeler par leurs prénoms. Et ne pouvant que rougir légèrement en regardant Arméthyse. « Désolé, je voulais pas critiquer, je sais que malgré tout, tu tiens à elle, qu'elle t'a sauvé. » Irina qui lui avait permis d'évoluer dans la société, auquel elle tenait. Et ne pouvant que comprendre que la situation n'était que plus compliquée. Et peut être autant ce désir d'entrer en contact avec les rebelles qui surgissait.

Et si j'avais fui pour échapper à ma condition d'esclave, il ne restait pas moins que je ne pouvais que me sentir coupable alors que Roan s'était vengé sur elle à cause de moi. « C'est pas ta faute. J'ai accepté. Je savais dans quoi je m'engageais par rapport à Roan et la cité aussi. J'aurais pu tout perdre si je m'étais fais prendre. » « Tu sais parfois, je me dis vraiment que tout n'es pas noir et blanc, mais même là, il y a toujours un fossé qui nous sépare avec eux. » Un fossé qui nous séparait avec tous ceux qui n'étaient pas des esclaves alors qu'ils ne savaient pas ce que c'était de vivre à genoux, de vivre dans la peur, de devoir obéir encore et encore en se taisant. Personne ne savait ce que c'était de sentir les regards d'ignorance comme si nous étions un objet qu'ils pouvaient déplacer ou les regards dégoûtés, de mépris et d'arrogance alors que pour eux nous n'étions riens si ce n'était des personnes dont ils pouvaient disposer de la vie comme ils le souhaitaient.

Et une conversation qui pouvait se faire autant plus légère, autant que je ne pouvais qu'être dégoûtée à l'idée qu'elle puisse juste vouloir s'envoyer en l'air avec un vieux. Et pourtant ce n'était pas comme si je pouvais faire ma prude, alors que j'avais dû faire de même. Toutefois je ne l'avais voulu mais au bordel, il fallait parfois faire pire pour répondre à l'appel de l'or qui nous permettait juste d'espérer tenir une journée de plus. Et ayant autant pu que remplacer des filles plus jeunes auprès de certains plus dangereux, plus vieux ou pires. Des sacrifices pour qu'elle puisse conserver une trace d'innocence que j'avais perdu à cause de Basile. Seule la voix de la jeune femme qui me permettait de reprendre contact avec la réalité. « Non! Je couche avec des plus âgés et j'ai couché avec UN vieux. Un vrai vieux. Enfin bien plus vieux. L'âge d'Ozvan je dirais. » « Qui ça ? » La première question que je n'avais pu que poser pour me sortir des limbes du passé sans me douter des conséquences. « C'est toi qu'est horrible! En plus, je t'avais apporté un cadeau ! » Mon regard qui se reposait sur elle, une lueur d'intérêt éveillé. « Et comment tu savais qu'on se retrouverait ? » Taquine autant que je ne pouvais que prendre avec le plus grand soin le livre qu'elle sortit de sa sacoche. Un livre que je reconnus aussitôt. Un sourire qui se dessinait sur mon visage alors que je me rappelais ce jour où gamines nous n'avions pu que prendre ces reliques qu'une vieille rahjak avait laissé à Erika. Un livre préféré, et comprenant autant qu'elle n'avait peut être rien pris pour elle. « J'ai des dattes aussi. Alors, me traite pu de vieille. » « Tu n'aurais pas dû.. » Tu n'aurais pas dû te sacrifier pour moi et autant heureuse qu'elle l'ait fait alors que je ne pouvais qu'aussitôt la serrer entre mes bras.

avatar
21/04/2016 Arméthyse Not yet! 760 Dichen Lachman Pivette (ava) Libella (signa) Garde royale - stratégie et combat Rahjak (déserteuse, vivant près de la mer) 31
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Mar 2 Jan - 1:15


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


♦️ Together ♦️

Ezra Ҩ Arméthyse
« You could hold me and I could hold you. And it would be so peaceful. Completely peaceful. Like the feeling of sleep, but awake in it together. » John Green.











[justify]De joyeuses retrouvailles et pourtant, pas que des bonnes nouvelles à se partager. Fatalement, Ezra qui avait quitté la cité bien plus tôt qu'Arméthyse avait demander les ragots croustillants des derniers temps et Krikja avait répondu comme elle avait pu. Annonçant la mort de deux valeureux guerriers Rahjaks, deux personnes hauts placés à la cité. Une grosse perte. Mais il en allait de même d'Ezra qui avait raconté des épisodes qui s'étaient produit après sa fuite. Son viol notamment. Une horreur sans nom que l'ancienne gardienne ne parvenait pas à oublier. Torturée à l'idée que son amie ai pu subir une chose si affreuse. D'un autre côté, elle pensait que la vie d'Ezra entière avait été un viol, du fait de sa liberté bridée, de sa vie au bordel. Et connaissant Roan, elle se demandait même s'il n'avait pas profité parfois, roulant des poings pendant ses colères, mais peut-être bien aussi de ses reins...
Mais de nouveau, Ezra partageait un moment de sa vie. Annonçant à son amie qu'elle avait rencontré Irina. Tardivement au cours de sa vie. Une rencontre sûrement officiel, avec une discussion, parce qu'il était hallucinant de penser qu'Aerys n'ait jamais vue Irina à la cité, tant elle sortait. Parfois en tant que princesse, mais le plus souvent déguisée en se mêlant à la populace. Un sourire sur les lèvres, Krikja ne pouvait que repenser à cela et à toutes les fois où elle avait portée sa princesse sur le dos pour la ramener au palais, lui évitant plus de fatigue après avoir couru dans toutes les rues de la cité. La gardienne royale veillant toujours sur le soleil de sa vie. Car oui, c'était ainsi qu'elle considérait Irina. Une amitié et un respect son nom. Elle lui devait tout. Sa vie tout entière. Et elle lui avait été dévouée pendant une bonne partie de sa vie, jusqu'à cette fâcheuse trahison. Un choix qu'Irina comprendrait peut-être... Sans envisager le pardon, juste de la compréhension. Mais enfin, il n'était pas tant de ressasser ses beaux souvenirs. « T'en fais pas. » Réellement. Erza ne devait aucunes excuses. Elle avait sa vision. Et Arméthyse, bien que partagée entre plusieurs visions, celle des esclaves et celle de la royauté, avait aussi la sienne. Une vision bien compliquée parfois. « Je pense plutôt la même chose. Mais Irina... elle...  » Les mots ne sortaient tout simplement pas. Parce que comme Ezra et Shanareth, la mercenaire était différente en présence de l'esclave et c'était la même chose entre la princesse et sa gardienne royale. Les lèvres pincées, elle essayait difficilement de réunir ses idées. « Elle a les même idées qu'Isaak, ils sont pour l'esclavage... Mais pourtant... Elle m'a aidé. Tu sais, je l'ai rencontrée quand on était gamine. Je jouais avec elle comme avec toi. Sans différence entre nous. Comme si j'étais princesse aussi ou comme si elle était esclave comme moi. C'était l'innocence sûrement. Mais c'est elle qui a demandé à son père de nous affranchir ma mère et moi. C'est grâce à elle que ma mère a pu travailler dans les cuisines du palais... » De biens beaux souvenirs, même si ce sont justement dans ces cuisines que sa mère a perdue la vie, parce que les esclaves affranchis ne sont pas mieux considérés que les esclaves. Au contraire, même. « C'est même Irina qui a brouillé mon identité dans les registres. Je suis passée d'Erika à Arméthyse grâce à elle. Uniquement à elle. Alors je peux pas croire... qu'y ait que l'esclavage dans ses yeux. Surtout que je la suivais souvent au marché, elle voyait tout. Elle restait pas au palais, dans son confort... » Et pourtant, Irina était ce qu'elle était. Même en en parlant ainsi, ça n'allait pas changer. Poussant un profond soupire, elle frotta de nouveau son visage, un geste qu'elle accomplissait par agacement ou par gêne. Peut-être qu'à ce moment-là, il s'agissait un peu des deux à la fois. « Fossé ou pas. On est plus Rahjak. Je me demande même si je l'ai déjà été, moi. Je suis née là-bas, j'y ai vécu. Mais je me suis jamais senti à ma place, et toi non plus. On se cherche encore... Pourquoi on serait partie sinon ? Non. On est pas Rahjak. Plus en tout cas. On est des solitaires. Faudra plus dire à personne d'où on vient. Je crois même qu'on devrait changer de nom de nouveaux, recommencer à zéro. Mais je l'ai fais une fois... Et c'est vraiment compliqué de s'habituer. Mais déjà au moins, faut se dire qu'on est pu Rahjak. Tu comprends ? » Compliqué. Ca l'était. Changer d'identité du jour au lendemain avait été compliqué. Fuir Roan à chaque coin de rue aussi. Ne plus fréquenter les endroits où il allait le plus souvent. Éviter ceux qu'elle-même avait pu fréquenter. La même chose quand elle avait abandonner Kamil. Mais il fallait à chaque fois faire attention au nom qu'elle donnait en se présentant. Arméthyse, et pourtant, une grosse part de la petite Erika, une enfant qui avait dû grandir bien plus vite qu'elle n'aurait dû, avait toujours été là, dans l'ombre. Prête à bondir. Et c'était elle que Kamil avait rencontré et pas Arméthyse. C'était justement pour ça qu'il avait compté à ce point. Parce qu'elle n'avait jamais eu besoin de se cacher avec lui. Et peut-être bien que ça aurait pu être Roan, mais elle ne lui avait peut-être tout simplement pas fait assez confiance, trop sanguin pour garder un secret sous la colère ou l'alcool. Pareil pour Ezra. Le fait qu'elle soit esclave était déjà un fardeau lourd, alors elle n'avait simplement pas ajouter plus sur les épaules de son amie. « Je demanderais des conseils à Ozvan. Et toi, Eirik, il t'en a pas donné ? Pour rester en vie ? Ou... te cacher ? » Avide de savoir. Ezra avait été dehors bien plus de temps qu'Arméthyse au final, enfin peut-être bien. Si on mettait bout à bout chacun de ses voyages, peut-être bien qu'Ezra avait plus marché dehors, fait plus de rencontre. Mais rien de sûr.

« Je te le dirais pas ! » Tirant la langue alors que son amie voulait savoir avec quel vieu Krikja avait couché. Elle était à peu près certaine qu'Ezra ne la croirait pas. Ou pire, qu'elle se mettrait en colère. Alors mieux valait garder ça secret. Mais déjà Ezra fouillait dans le sac, sortant ce fameux livre que l'ancienne gardienne trimballait. Elle ne l'avait pas eu avec elle vraiment longtemps finalement. Une chance extraordinaire de se revoir maintenant. « Je le savais. C'est tout. Parfois quand tu penses fort à quelque chose, ça se produit. Bon d'accord, c'est des conneries ça. Je savais pas. Si je t'avais pas trouvé, je m'en serais servi pour ma toilette. » Pas sérieuse, évidemment. Elle voulait taquiner son amie. « On m'a toujours dis qu'il faut prendre soin des gens qu'on aime. » Elle haussa alors les épaules et esquissa un sourire. « Pour les dattes, y a beaucoup moins que ce que j'avais apporté, Chris a mangé au moins la moitié. Il va chier partout. » Les bras autour de l'estomac, elle rigolait à gorge déployer, parce qu'elle y songeait seulement, elle n'avait pas prévenu le garçon venu des étoiles.



avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1058 Jessica Parker Kennedy tearsflight (avatar) esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 406
† Game of survival †


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Mar 2 Jan - 14:53


« Je pense plutôt la même chose. Mais Irina... elle...  » La regardant, préférant ne pas ajouter un mot alors que je voyais bien qu'elle tentait de rassembler ses idées, de faire le point pour me parler d'Irina. Et autant prête à l'écouter, à savoir ce qu'elle pensait d'elle même si je savais que les choses n'étaient jamais aussi simple que cela. « Elle a les même idées qu'Isaak, ils sont pour l'esclavage... [...] C'est grâce à elle que ma mère a pu travailler dans les cuisines du palais... » Et un point de vue que je pouvais désormais comprendre avec plus de recul autant que je ne connaissais pas la princesse aussi bien qu'elle. Ne la connaissant quasiment pas alors que je ne l'avais vu qu'une seule fois, et que cela n'avait pas forcément été un privilège. « C'est même Irina qui a brouillé mon identité dans les registres. [...] Elle restait pas au palais, dans son confort... » « J'imagine qu'ils sont pas tous noirs ou tout blanc, mais regarde, ils vont dans la cité, voient à quoi on est confronté et ne font rien. » Une question épineuse bien qu'au final c'était le roi qui avait le dernier mot, qui pouvait décidé d'abolir l'esclavage ou non. Un règne qui pourtant continuer de se poursuivre sans que l'on en puisse en changer le cours autant que comme elle venait de l'apprendre, Shell avait tenté de le tuer. Ne pouvant qu'imaginer qu'avec la présence des rebelles, la sécurité serait renforcée. Et pourtant toujours cet espoir que le cours du destin change. En attendant maintenant que nous avions fui la cité, il ne nous restait que le seul choix de continuer à fuir, de continuer à ne pas se faire repérer afin que d'éviter que les mercenaires nous rattrapent. Autant qu'il était possible qu'un esclave revienne de son propre grès à la cité, son sort dépendant de son maître, ce qui ne voulait pourtant dire que cela s'était déjà vu. « Fossé ou pas. On est plus Rahjak.  [...] Et c'est vraiment compliqué de s'habituer. Mais déjà au moins, faut se dire qu'on est pu Rahjak. Tu comprends ? » « Je ne suis pas sûre de pouvoir changer d'identité comme toi. Je suis pas certaine de pouvoir me dire solitaire. » Une question que je n'avais jamais réellement envisagé alors que dans  un sens, je restais une rahjak, fière du sang qui courrait dans mes veines sauf du système, sauf de l'esclavage et de la barbarie. Et autant consciente qu'il nous serait peut être bel et bien nécessaire de changer de nom. « Tu penses vraiment qu'on peut passer pour des solitaires alors qu'un chameau nous accompagne ? Parce que c'est hors de question que je me sépare d'Argo ! » Et autant un chameau dont je ne voulais me séparer alors qu'il était l'unique lien qui me reliait à Shanareth, un animal qui était devenu un compagnon. Ne voulant me séparer de lui et pourtant un animal qui pouvait rapidement nous adjoindre aux rahjaks autant que la couleur de notre peau. Ne voulant changer d'identité alors que j'aimais la personne que j'étais, et pourtant prête en ultime recours à faire de tel.

« Je demanderais des conseils à Ozvan. Et toi, Eirik, il t'en a pas donné ? Pour rester en vie ? Ou... te cacher ? » « Il m'a donné quelques astuces lui. Je pense qu'il désapprouverait l'idée de rester au même endroit, il était toujours en mouvement, nomade. Posant des pièges pour trouver du gibier avant de repartir dans une autre direction. » Un homme qui m'avait autant commencé à apprendre à chasser, ce que je ne savais faire auparavant et qui m'avait permis d'apprendre d'autres connaissances que celle que j'avais déjà. Un homme qui paraissait rude au premier égard mais qui avait bon coeur, et que je ne pouvais qu'espérer revoir un jour ou l'autre. « Après Ozvan, il est pas vraiment en fuite, non ? »

« Je te le dirais pas ! » Lui tirant la langue à mon tour. Et si j'aurai préféré savoir son prénom, il n'en restait pas moins que sans le savoir réellement, elle avait fait le bon choix. N'ayant pu imaginé ce que la révélation de son prénom aurait pu provoquer comme réaction alors que Basile n'était pas tant mon premier maître, que celui que j'avais tenté d'assassiner et qui m'avait violé en retour. Et une attention que je ne pouvais que reporter sur le livre qui se trouvait en face de moi autant qu'il était vrai que cela valait trop. Ne pouvant que la taquiner un peu plus même si au final il n'y avait jamais eu de certitude que l'on puisse se retrouver. « Je le savais. C'est tout. Parfois quand tu penses fort à quelque chose, ça se produit. Bon d'accord, c'est des conneries ça. Je savais pas. Si je t'avais pas trouvé, je m'en serais servi pour ma toilette. » « Je vois que tu n'as toujours pas prisé le dieu du soleil. Il aurait été offensé de savoir que tu aurais voulu user ce livre pour ta toilette. » Et que taquine à mon tour alors que je savais qu'elle n'y croyait pas, à ma différence. Deux visions opposées alors qu'il pensait qu'il nous avait abandonné, ne valait la peine d'être prié alors qu'il laissé autour de lui des siècles d'esclavages et un enfer sans nom. Des différences qui existaient alors que je ne pouvais que continuer qu'en croire en lui même si au fil des années, cette croyance s'était légèrement étiolée. D'autant qu'ici il n'y avait pas de temple du feu ni de prêtresse pour répandre sa foi, seulement des êtres humains qui avaient des croyances différentes, mais qui ne vivaient dans l'esclavage. « On m'a toujours dis qu'il faut prendre soin des gens qu'on aime. » « C'est vrai, encore plus de la famille. » Un sourire complice échangé et le passé oublié, ou du moins ces moments où les pointes d'amertumes n'avaient pu que prendre le dessus sur le reste étaient laissées derrière. Une famille qu'on ne pouvait que chérie et prendre soin, et à vrai dire ce mot famille prenait tout son sens grâce à elle. Des divergences qui avaient existé dont nous avions pu reprendre le dessus et maintenant cette faculté de pouvoir respirer l'air libre sans se soucier des autres.

« Pour les dattes, y a beaucoup moins que ce que j'avais apporté, Chris a mangé au moins la moitié. Il va chier partout. »
« Tu lui as pas dit ? » Visiblement non et ne pouvant qu'en rire alors que l'homme du ciel n'avait visiblement aucune idée des conséquences de son appétit. Me demandant si elle ne lui avait rien dit par esprit de vengeance ou juste par oubli, et préférant autant ne pas lui poser la question. Pouvant juste en rire avec elle alors que je voyais pas moins cette lueur dans son regard alors qu'elle ne pouvait en soit que parler de lui. Ne pouvant que me demander si j'étais pareil lorsque je pensais à Shanareth, bien qu'il n'y aurait eu de grandes preuves. Une relation qui se devait de rester secrète de crainte de subir le courroux de Roan ou même des autres. Une relation qui s'était pourtant su et dont je n'avais pu que parler à Arméthyse, heureuse de pouvoir me confier à elle alors que ses retrouvailles me faisaient du bien. « Tu devrais vraiment tenter de le sortir de ta tête tu sais. » Taquine alors que je ne pouvais que relancer la conversation ou tenter de l'aider à oublier le beau brun dont elle ne faisait que de parler.

avatar
21/04/2016 Arméthyse Not yet! 760 Dichen Lachman Pivette (ava) Libella (signa) Garde royale - stratégie et combat Rahjak (déserteuse, vivant près de la mer) 31
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Mar 2 Jan - 15:50


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


♦️ Together ♦️

Ezra Ҩ Arméthyse
« You could hold me and I could hold you. And it would be so peaceful. Completely peaceful. Like the feeling of sleep, but awake in it together. » John Green.











[justify]Une conversation qui tournait alors autour de la vision de la royauté sur ce monde emplit d'esclave. Une vision qui, forcément, ne pouvait pas être comprise du point de vue d'un esclave, ni-même d'un pauvre de la cité. Et pourtant, Arméthyse, qui avait été esclave, qui abhorrait l'esclavage, ne pouvait aussi que comprendre la vision de ces gens haut placés. Elle ne la partageait bien évidemment pas, mais elle comprenait. Et elle tenta de l'expliquer finalement à Ezra, qui se fourvoyait légèrement en essayer de constater qu'ils devraient voir l'horreur dans les rues de la cité dès la sortie du palais.
« Les Rahjaks sont égoïstes. Si j'étais princesse, je voudrais qu'on soit tous plus ou moins égaux. Comme les autres tribus. Pas d'esclavage en tout cas. Mais si j'étais née princesse et non esclave, je n'aurais pas cette vision-là. Imagine une seconde si tu ne l'avais pas été toi non plus. Je pense qu'avec égoïsme, tu préfèrerais rester dans le confort. Le garder rien que pour toi, pour en acquérir davantage encore. C'est ainsi qu'ils deviennent tous aveugles de la misère de notre sort. Par égoïsme et par avarie aussi. » D'un hochement de tête qui ne faisait que confirmer ses pensées. C'est réellement ainsi qu'elle voyait les choses. De nouveau, elle ouvrit la bouche pour continuer un peu plus cette analyse qu'elle avait pu faire au cours de longues années auprès d'Irina. « Je travaillais entourée d'or. De luxe. De confort. Je peux saisir pourquoi ils ne veulent pas partager. Je pense qu'il faudrait abolir la royauté, ne plus avoir de roi, comme les autres tribus. Sauf que si les rebelles renversent le roi aujourd'hui, demain, il y en aura un nouveau. Et la vie ne sera pas nécessairement plus jolie, avec ou sans esclavage. Un seul homme ne peut pas diriger tous les fronts, prendre les bonnes décisions pour tous, il y aura forcément des gens lésés. » Mais ça n'était sûrement pas elles deux qui feraient avancer les choses, surtout en étant si éloignés de la cité du feu à présent. En fuite, elles ne pourraient y retourner. A moins d'être retrouvée. Ou peut-être en ayant une bonne excuse pour la gardienne, parce qu'elle avait fais les choses biens et que le cyclone lui donnerait peut-être une excuse suffisante pour y retourner. En tout cas, elle ne voulait pas y retourner, alors il n'y avait pas nécessairement besoin d'envisager un retour, mais elle se réservait cette idée, au cas où quelque chose de terrible ne se produise encore. Bien qu'en ayant goutté une réelle liberté après tant d'années, elle ne voulait plus en changer.

Mais déjà il était temps d'envisager la vie en dehors des murs au confins du désert. Aerys doutait de pouvoir changer d'identité, ou en tout cas, de ne pas s'apparenter au Rahjak. Chose qu'Arméthyse ne pouvait pas réellement saisir, en vérité. Bien qu'elle ne jugea pas. « Solitaire, je te dis. Tu es née dans la tribu que tu veux. Mais pas Rahjak. C'est trop risqué et notre tribu est en bien trop mauvais terme avec les autres tribus et ils inspirent la peur. Mieux vaux ne pas dire qu'on en vient. On sera mieux. En revanche, on peut dire qu'on a déjà été là-bas, qu'on a fait du commerce et que tu t'es acheté Argo. C'était récent, on a donc pris le soleil et notre peau ne nous trahira pas. » La stratège était déjà en action. Même si cela n'était pas une stratégie pour contrer un complot contre la royauté, ou d'éventuelles attaques sur une personne à protéger et pas non plus un plan pour gagner une guerre. Il était vital d'envisager toutes les possibilités. Mais effectivement, Ezra avait raison et surtout Eirik. Rester toujours au même endroit était certainement plus risqué que bouger. Quoique. Cela pouvait se discuter. « Je m'installerais sur la plage, mais rien ne signifie que je n'en bougerais pas. Si tu comptes vivre avec moi, c'est possible. Mais je ne te forcerais jamais à rester si tu n'en as pas l'envie. Tu devras faire comme tu le sens, parce qu'Eirik a raison de bouger. Mais quelqu'un qui bouge sans cesse, attire peut-être plus l'attention que quelqu'un qui fait sa vie, non ? Une fois établie ici, je ferais ma vie. J'aurais certainement quelques craintes qu'on me retrouve, mais je serais oralement assez habile pour expliquer que je vis ici depuis longtemps et que je ne fais rien de mal. Ainsi que les solitaires qui vivent séparément des autres. » Les conseils auprès d'Ozvan ne seraient évidemment d'ordres que de survit et non de fuite. Mais vue son expérience et sa longue vie, Krikja était à peu près certaine qu'il connaisse d'autres personnes dans la situation d'Ezra et d'Arméthyse. Alors oui, il pourrait sans doute aider. En revanche, la connaissance de piège pourrait s'avérer pratique pour réussir à obtenir du gibier et manger. Alors ça, elle était toute ouïe, alors l'espoir qu'Ezra avait appris quelque chose d'Eirik pour pouvoir se nourrir en étant ainsi, dans la nature. Car évidemment, un point non négligeable d'avoir fuit, c'est qu'il n'y a plus de marché ou de taverne ou se sustenter. « Tu crois qu'il existe des marchands ou des sortes d'auberges en dehors des tribus ? Un territoire neutre, ou tout le monde pourrait être accueilli ? » Le sourire aux lèvres, elle essayait d'imaginer cela possible. Et si ça n'existait pas, elle voulait garder cette idée là dans son esprit. Un territoire neutre, accueillant tous et toutes sans préjugés. Sans demander rien en retour que politesse et honnêteté. Ou le seul payement serait en troc, peut-être ? Oui. Une idée bien bonne. « Est-ce que tu es déjà tombée sur un endroit comme ça ? » Les yeux emplis d'étoiles. Elle y croyait réellement.

Une taquinerie d'Ezra, parlant du dieu du soleil auquel Arméthyse ne croyait pas. Ça n'était sans doute ni la première fois, ni la dernière fois qu'Aerys s'amusait ainsi. Bien qu'il le faudrait. « Il peut l'être. Si un tel dieu existait et que je le rencontrais à ma mort, je lui dirais ma façon de pensée ! D'ailleurs, n'en parle qu'avec moi. Les autres n'ont pas ce dieu là, peut-être même pas de dieu. Alors, pour garder notre couverture, tu ne pourras pas l'évoquer. » Arméthyse se sentait comme à l'époque avec ses explications. Elle essayait de tout envisager, de tout contrôler pour que tout se passe bien. Quitte à tout dire à Ezra, même à lui expliquer comment vivre. Comme une mère le ferait pour préserver son enfant. Mais bien sûr, tout ceci n'étaient que des conseils. Pas d'obligation. Ezra pourrait faire comme il lui plairait, mais sans mettre l'ancienne gardienne en danger.

Un sourire complice alors qu'Aerys évoquait un lien familial qui n'existait bien que dans leurs coeurs respectifs et non dans le sang. Mais c'est bien plus le coeur qui faisait tout que le sang. Et une rigolade à cause de pauvre Chris qui devait se sentir bien mal à cause de la tonne de dattes qu'il avait avalé. Elle qui avait oublié sur le moment, les vertus de ce fruit. Mais qui pourtant, ne pouvait que rire en l'imaginant dans une mauvaise situation. Aisément, elle l'imaginait en train de patrouiller autour du campement du peuple des étoiles, un mal de ventre et des envies pressantes. Des arrêts. Et finalement, quelqu'un venant prendre la relève à cause du danger dû à une mauvaise surveillance. Le repos ne lui ferait pas de mal. C'était peut-être un mal pour un bien. Et de nouveau, une taquinerie d'Ezra, qui lui faisait comprendre qu'elle ne parlait justement que de Wilson. Ce qui était à la fois faux et vrai. Secouant le nez, Krikja n'allait pas l'assumer. « Je te parle d'Ozvan, de Hyacinthe et de tout plein de monde. Pas que de lui. Vilaine mule. Si tu m'ennuies. Je pourrais bien sortir une lame et me couper une tranche d'Argo pour mon diner ! Je me demande quel assaisonnement serait le meilleur ! Sel, cannelle et cumin, hmmmm !» Rigolant de nouveau, elle balança une poignée de sable à Ezra et se releva finalement pour de nouveau, aller patauger dans l'eau.

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1058 Jessica Parker Kennedy tearsflight (avatar) esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 406
† Game of survival †


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Jeu 4 Jan - 19:04


« Les Rahjaks sont égoïstes. [...] C'est ainsi qu'ils deviennent tous aveugles de la misère de notre sort. Par égoïsme et par avarie aussi. » « Et tu oublies le luxe. N'oublie jamais le luxe. Ils sont tellement habitués à la richesse, aux privilèges qu'ils ne peuvent pas y renoncer. » Ce que je pensais, ce que j'estimais alors qu'il paraissait impossible de croire qu'ils puissent renoncer à richesse, luxure, joyaux et robes de haute couture. Pensant impossible qu'ils puissent à renoncer. Voyant mal la princesse Tasha y renoncer ou qui que ce soit d'autres. Chaque membre de la royauté qui était différent mais qui en soit n'avait toujours que connu que richesse. Excepté peut être Irina ou Demyan, je ne pouvais que me demander si Tasha ou Iskaar avaient réellement été en dehors du palais. Certes ils y avaient été comme tout le monde mais de là à voir la réelle misère, j'en doutais. Et qu'une utopie de croire qu'il était possible que cela s'arrange, d'espérer que chacun puisse être sur un pied d'égalité. Ou du moins qu'il n'y ait plus d'esclavage. Un doux rêve qui nous permettait de continuer d'avancer, de croire que les choses pourraient s'arranger ou que le monde pourrait devenir meilleur. « Je travaillais entourée d'or. De luxe. [...] Un seul homme ne peut pas diriger tous les fronts, prendre les bonnes décisions pour tous, il y aura forcément des gens lésés. » « Et tu sais que je pense comme toi. Ce serait peut être une solution temporaire, mais ce serait peut être nécessaire. Et Iskaar est peut être pire que le roi... tu l'as déjà vu ou vu les autres, tu penses quoi d'eux ? » Bien plus capable que moi d'avoir vu les autres princes et princesses, alors que si elle avait évolué surtout auprès d'Irina, il ne restait pas moins qu'elle avait sans doute été aussi capable de se faire une opinion sur les autres membres de la royauté. Et à vrai dire je n'étais sans doute que plus curieuse d'avoir son avis sur la question alors que je n'avais pu que voir brièvement Demyan et Irina, et mon opinion à leur sujet était sans doute loin d'être la plus objective ou la plus amicale à leur égard. A vrai dire, ce n'était pas comme si j'avais une grande opinion des membres de la royauté ou des maîtres, à vrai dire sans doute pas de grand monde excepté les autres esclaves. Et que désireuse que tout ceci prenne fin, pouvant que comprendre qu'un mouvement de rebelles ait vu le jour alors qu'au final je pouvais que partager leur opinion et espérer voir le règne des maîtres esclaves cesser.

Et que des questions sur les nouvelles identités que nous devions aborder. Pas réellement certaine de pouvoir comme elle devenir une solitaire ou même être une autre personne qu'originaire de la cité rahjak. Encore trop attachée à la cité alors que je l'avais toujours dans ma peau. Pas réellement de sorti de là-bas à vrai dire. « Solitaire, je te dis. [...] C'était récent, on a donc pris le soleil et notre peau ne nous trahira pas. » « Quelle tribu d'origine alors ? Si l'on veut prétendre être des commerçants, je peux toujours vendre des robes et Azzurra, une calusa m'a appris à faire des bijoux. Qu'est-ce que l'on pourrait vendre d'autres ? » Et me rendant autant compte qu'en effet passer pour des commerçantes pourrait être possible même si je n'en savais à vrai dire trop dessus. Comprenant les enjeux même si cela ne voulait pas dire qu'au fond de moi j'étais prête à oublier qui j'étais réellement ou prête à renier cette origine rahjak même si là-bas je n'étais qu'une esclave. « Cela me va, mais ne crois pas qu'un jour je pourrai réellement être une solitaire. »

Des rêves qui prenaient forme. « Je m'installerais sur la plage, mais rien ne signifie que je n'en bougerais pas. [...] Ainsi que les solitaires qui vivent séparément des autres. » « Je ne sais pas, je ne connais pas la recette du succès. Mais je ne suis plus certaine désormais de pouvoir juste rester au même endroit, on a enfin la possibilité de voir le monde et je crois que c'est autant que je veux faire. » La vérité alors qu'en effet je ne pouvais que vouloir voir le monde, ne pouvant que vouloir découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles personnes et ne pas être prisonnière d'un seul endroit comme cela avait été le cas auparavant. « Tu crois qu'il existe des marchands ou des sortes d'auberges en dehors des tribus ? Un territoire neutre, ou tout le monde pourrait être accueilli ? » « Je ne sais pas, je n'en n'ai jamais vu. Et je ne pense pas qu'il y a réellement de tribu qui ne déteste pas les rahjaks sauf peut être ceux venus du ciel. Et encore. Tu penses quand même pas à vouloir créer une auberge ? » Que des questions qui existaient, que des questions qui se posaient. « Est-ce que tu es déjà tombée sur un endroit comme ça ? » Secouant la tête. « Jamais vu jusqu'à là mais si je trouve cet endroit, tu seras la première au courant ! » Et qu'un sourire que je ne pouvais que lui adresser même si à vrai dire, en effet je n'avais jamais trouvé cet endroit. C'était un lieu que je n'avais jamais vu et que je ne pensais pas qu'il puisse exister, sans quoi peut être qu'Eirik m'en aurait parlé bien qu'il était certainement plus du genre à aller d'un endroit à l'autre que se poser quelque part.

Et ne pouvant que la taquiner un peu plus sur sa relation avec le dieu du soleil qu'elle n'avait pu que renier. Ce qui n'avait jamais été mon cas même si peut être j'aurai dû. « Il peut l'être. [...] D'ailleurs, n'en parle qu'avec moi. Les autres n'ont pas ce dieu là, peut-être même pas de dieu. Alors, pour garder notre couverture, tu ne pourras pas l'évoquer. » « Je sais, je ne suis pas stupide. » Et qu'un ton sans doute légèrement agacé alors qu'en effet, je savais que si nous voulions nous faire passer pour d'autres, il nous faudrait taire ces informations mais en attendant je pouvais toujours me laisser aller avec elle, et lui dire ce que je pensais. Ne pouvant que d'autant la taquiner.  « Je te parle d'Ozvan, de Hyacinthe et de tout plein de monde. Pas que de lui. [...] Sel, cannelle et cumin, hmmmm ! » « Non tu me feras jamais cela ! » Et ne pouvant que lancer à sa poursuite jusqu'à la retrouver dans la mer où elle ne pouvait que déjà s'empresser de patauger dans l'eau avant que je ne l'y fasse tomber, chutant en même temps qu'elle. Le sable que là pour amortir notre chute alors qu'à cet endroit la mer n'était à son niveau le plus profond.



avatar
21/04/2016 Arméthyse Not yet! 760 Dichen Lachman Pivette (ava) Libella (signa) Garde royale - stratégie et combat Rahjak (déserteuse, vivant près de la mer) 31
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Ven 5 Jan - 17:28


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


♦️ Together ♦️

Ezra Ҩ Arméthyse
« You could hold me and I could hold you. And it would be so peaceful. Completely peaceful. Like the feeling of sleep, but awake in it together. » John Green.











Une discussion réellement sérieuse entre les deux anciennes esclavages Rahjak. Parlant de la politique actuelle dans le désert. Arméthyse qui en venait à la conclusion que renverser le roi était une bonne idée, mais que malgré tout un autre viendrait prendre sa place et qu'il était peu probable que ce nouveau roi ne fasse quelque chose contre l'esclavage. Un soupire lui échappa alors qu'Ezra semblait penser le contraire. L'anarchie n'était pas à envier mais un roi comme celui actuel non plus. Les rebelles devaient au moins agir en ayant l'assurance que tuer le roi amènerait du bon ensuite. Même si la vision des deux femmes étaient assez différentes sur la question, elles étaient tout de même d'accord sur le principe. Aerys qui demandait comment était Isaak, puisque Arméthyse avait pu le côtoyer et l'accompagner parfois, l'escortant durant certains entraînements. Car même si elle avait été la gardienne royale le plus souvent assignée à Irina, elle n'avait pas été exclusivement qu'avec elle, mais aussi avec les autres Draghsteel. Tout particulièrement Isaak. Toutes deux avaient raison sur un point, aucun des Draghsteel n'abandonneraient la richesse et le luxe pour rien au monde.
« Il l'est. Il profite déjà pleinement des pouvoirs qu'il possède. Je crains le pire s'il vient à en avoir davantage. Demyan serait un réel espoir pour nous, je pense. Il a l'air différent des autres. Et Tasha, je crois qu'elle est pas mal perdue encore... Mais peut-être qu'elle saura choisir le bon chemin. » Pourtant, Krikja n'en mettait pas sa main à couper. Les gens changent au fil de temps, peut-être bien qu'en grandissant davantage, Demyan se relèvera pire que son frère et son père, à son tour ? Personne ne pouvait le savoir. Même pas ceux dans le désert actuellement, ni les principaux concernés.

Cependant, plutôt que de penser à tous ça, à ce qui ne les concernait plus réellement. Arméthyse essayait de recentrer le dialogue pour pouvoir savoir par avancer ce qu'elles allaient faire ou non. Donnant à Ezra des indications minutieuses sur le comportement qu'elles devraient avoir maintenant. Elle en apprenait davantage sur sa camarade et sur ce qu'elle avait pu apprendre depuis son départ. « Je serais contente de t'assister si tu peux encore coudre et faire du commerce de vêtements. De bijoux aussi. On pourra sûrement trouver des choses à troquer en fouillant bien et puis, y a la cueillette et le gibier, non ? Enfin, il nous en faudra pour nous aussi. » Et déjà, elle se concentrait sur le corps de son amie, essayant de voir si elle en portait sur elle. Voulant voir à quoi ils pouvaient ressembler. C'était sans doute bien loin des bijoux en métaux clinquant de la cité. « Je m'installe sur la plage, alors je dirais que je suis une solitaire Calusa. Tu devrais faire de même, mais tout dépend de ce que tu comptes faire... » Parce qu'au fil et à mesure de la discussion, elle comprenait parfaitement qu'Ezra ne voulait pas faire du surplace. Préférant suivre les conseils d'Eirik. Krikja ne prétendait pas avoir la science infuse. Et même si elle voyagerait à loisir aussi, elle voulait avoir une habitation fixe, pouvoir y revenir. Stocker ses affaires. Parce qu'elle se voyait mal, dans dix ans, courir le monde et coucher à la belle étoile. Elle se projetait déjà. Elle venait de quitter la cité, mais elle se doutait que même avec tout son amour pour la nature, elle se lasserait d'être trop en mouvement. Voyage chaque jour, sans se poser réellement, elle en serait incapable. A peine retrouver, qu'elle devrait sans doute se séparer de nouveau de son amie d'enfance. Rien que l'idée était déjà triste et elle préférait ne pas penser maintenant au déchirement que lui procurerait la séparation. Réellement, elle s'était souvent interrogé sur Ezra après sa fuite, elle avait espéré qu'elle allait bien et que rien de mauvais ne lui arrivait. Elles s'étaient retrouvées par hasard, mais sans doute que ça n'arriverait plus si elles se sépareraient de nouveau. Le pire serait d'être là, tranquillement dans sa futur maison sur la plage, Ezra au loin et que les rumeurs arrivent en évoquant la mort potentielle de son amie. Il est certain que dans pareil cas, Arméthyse s'en voudra de ne pas avoir retenu plus sérieusement son amie. Mais elle ne voulait pas la bridée, elle qui avait obtenu la liberté en plaquant tout.

Plutôt que de penser à ça, Krikja aspirait à un territoire neutre, une sorte d'auberge ou d'endroit pour le troc entre toutes les tribus. Mais évidemment, Ezra n'avait jamais croisé un tel lieu. L'ancienne Rahjak doutait réellement que cela existe. Et peut-être bien que l'idée fleurissait dans son esprit d'ouvrir quelque chose dans ce goût-là elle-même. Mais elle n'était ni commerçante et n'avait pas assez de bien pour faire quoique se soit. Alors l'idée de simplement vendre du bric à brac, comme les robes d'Ezra était déjà une très bonne idée, un but déjà bien compliqué avec leurs petits moyens actuelles. « C'était qu'une idée comme ça. » Légèrement gênée d'avoir des idées pareil, elle n'était pas certaine que sa camarade soit aussi ouverte d'esprit sur les autres tribus, même si elle avait pourtant parlé de ses rencontres avec des Calusas, peut-être bien qu'Ezra ne s'entendait pas avec certaines tribus. « Retenons les bonnes choses. On est libre et on est ensemble, pour le moment. » Mais déjà une taquinerie lancée par sa camarade, Krikja qui n'avait pu que rebondir, parlant de manger Argo rien que pour embêter à son tour la pauvre Aerys. Sachant pertinemment à quel point elle tenait à l'animal mais surtout à la propriétaire de celui-ci. Courant dans l'eau, elle s'étala de tout son long sous Ezra lorsque celle-ci la rattrapa. Rigolant de nouveau, à la fois sur le sable et l'eau venant les fouetter légèrement. Une double sensation apaisante, elle adorait réellement ça.« Je pourrais. Et si tu me cherches, je le ferais. » Prenant un air sérieux, elle essayait réellement de faire croire ça. Non pas qu'on ne mange pas de chameau dans le désert, elle n'y avait jamais goûté de son côté, à moins de ne pas le savoir. Mais ça ne la tentait guère de manger ses compagnons-là. « Raconte-moi tes rencontres avec tes amis Calusas. J'ai cru comprendre que tu en connaissais plusieurs. Tu as été là-bas alors ? » De nouveau tout à fait curieuse. Peut-être son amie avait-elle été chanceuse de pouvoir y entrer. Elle se demandait à quoi cela ressemblait là-bas.

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1058 Jessica Parker Kennedy tearsflight (avatar) esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 406
† Game of survival †


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Sam 6 Jan - 10:03


Des questions sur la royauté, pour tenter de savoir qui pourrait être le plus adapté pour nous gouverner. Nulle démocratie existant si ce n'était cette monarchie qui avait conduit à ce que les hommes soient considérés comme des objets, des esclaves. Une monarchie que je pouvais comme d'autre espérer qu'elle disparaîtrait ou qu'une personne plus juste fasse son apparition si ce n'était plusieurs. Ne pouvant imaginer encore si un des héritiers au trône serait un meilleur parti alors que nombreux étaient-ils à ne pouvoir se départir du luxe et des richesses. N'ayant jamais vu l'un d'entre eux esquisser le moindre mouvement pour créer un changement si ce n'était peut être Demyan. Isaak sans doute le pire d'entre tous d'après ce qui se disait dans la cité rahjak, sur la grande place autant que tous savaient qu'ils étaient un des meilleurs combattants de la cité. « Il l'est. [...] Et Tasha, je crois qu'elle est pas mal perdue encore... Mais peut-être qu'elle saura choisir le bon chemin. » « Tu as raison peut être que Demyan serait le plus juste, il s'est opposé à un marchand qui m'avait fouetté mais de là à espérer que tout change grâce à lui ou l'un d'entre eux... ? Je pense qu'il serait plus simple s'il y avait plus de royauté tout simplement, juste nous qui décident, ensembles. » Toujours ce même rêve que les règles changent, que le peuple ait plus de pouvoirs et que tout simplement que les esclaves ne soient plus considérés comme tel.

Et ne pouvant qu'échanger avec elle sur nos futures identités, sur ces personnes pour lesquels nous nous ferons passer. « Je serais contente de t'assister si tu peux encore coudre et faire du commerce de vêtements. De bijoux aussi. On pourra sûrement trouver des choses à troquer en fouillant bien et puis, y a la cueillette et le gibier, non ? Enfin, il nous en faudra pour nous aussi. » « Tu n'as jamais été très douée pour coudre, et je pense pas que confectionner des bijoux te plairait, mais on trouvera quelque chose. » Presque un regard critique autant que je pouvais comprendre à son regard ce qu'elle recherchait, et n'en venant qu'à attraper les bijoux que j'avais emmené avec moi pour le lui montrer. « Je ne saurai jamais les réaliser aussi bien mais j'imagine qu'on pourra se débrouiller. » Tentant de sourire, de me faire à cette idée et d'imaginer des possibilités d'avenir. « Je m'installe sur la plage, alors je dirais que je suis une solitaire Calusa. Tu devrais faire de même, mais tout dépend de ce que tu comptes faire... » « Je pense que je vais rester encore un peu, construire cette cabane avec toi et tenter de vendre des bricoles. Qui sait peut être que certains viendront et achèteront quelque chose. Je sais que ce n'est pas compliqué à gérer dès lors qu'on a les bons contacts, et qu'on est bien installé, comme c'était le cas au bordel. » Un bordel qui était toujours un lieu florissant, qui suffisait d'être bâti, d'avoir tout à sa disposition et répandre les mots pour que l'odeur de l'or commence à se faire sentir. Ne pensant pas que c'était une tâche plus compliquée qu'une autre, et ayant déjà des capacités de gestion, de rangement et de tous ces autres détails qui permettaient au maître de vouloir à tout prix une esclave domestique. « Rappelle-toi je ne sais pas juste coudre, que je me suis occupée de Roan ou de ce qui s'est passé autour de lui. » Certes il était un mercenaire mais en soit c'était bien de quelqu'un dont il avait eu besoin pour s'occuper de toutes autres tâches domestiques, tout comme Basile. « Et Basile voulait que je ne sache pas juste coudre, alors je pense qu'on pourrait s'en sortir en nous associant. » Des idées qui naissaient et sans doute autant les seules moments que j'avais retenu de ces instants où j'étais au service de Basile pour ainsi dire avant que je ne tente de le tuer. « C'était qu'une idée comme ça. » Et un sourire qui naissait sur mon visage alors que petit à petit tout comme elle cette idée germait dans mon esprit. « Je pense que j'aime bien cette idée aussi. »

Tentative d'avancer, de retenir que les bonnes choses, d'oublier le passé pour se tourner vers l'avenir. « Retenons les bonnes choses. On est libre et on est ensemble, pour le moment. » Et les rires qui ne pouvaient que se faire écho autant que le sable et les gouttelettes d'eau volaient dans les airs, projetés dans tous les sens. « Je pourrais. Et si tu me cherches, je le ferais. » Lui tirant la langue, n'en croyant pas un mot. Ne croyant pas qu'elle puisse juste vouloir faire du mal à Argo et même si cela avait été le cas hypothétiquement, elle n'aurait dû que passer sur mon corps. Ne comptant pas abandonner Argo loin de là quitte à renoncer à certains rêves. Et autant que je pouvais profiter de la fraîcheur de l'eau, la discussion ne pouvait que reprendre. « Raconte-moi tes rencontres avec tes amis Calusas. J'ai cru comprendre que tu en connaissais plusieurs. Tu as été là-bas alors ? » « Oui, ce n'est pas très loin d'ici en soit même si avec la tempête tout n'est que ruine. Ils ont perdu beaucoup d'entre eux, et maintenant ils se dispersent. Et oui j'ai rencontré plusieurs d'entre eux, j'imagine que mon statut d'esclave a joué en ma faveur pour certains sans quoi j'aurai sans doute pu finir six pieds sous terre. Mais ceux que j'ai côtoyé étaient différents des nôtres, ouvert auprès un temps. Azzura m'a appris à créer des bijoux, j'ai dansé avec James, j'ai découvert d'autres calusa qui osent affronter la mer comme Maria. Ils sont différents et cela fait du bien... » Heureuse de voir que tout n'était pas pareil, d'avoir pu rencontrer d'autres personnes et ne pouvant que lui adresser un sourire timide alors qu'une autre idée traversait mon esprit. Le rouge légèrement sur mes joues alors que je reprenais la parole. « Est-ce que.. est-ce que tu voudrais m'apprendre des techniques de combat, Shana a tenté de m'en apprendre un peu mais... » les séances d'apprentissage en secret avaient été courtes alors que la passion n'avait pu que nous emporter dans un autre coin de la pièce pour réaliser une toute autre activité, certes toute aussi sportive.


avatar
21/04/2016 Arméthyse Not yet! 760 Dichen Lachman Pivette (ava) Libella (signa) Garde royale - stratégie et combat Rahjak (déserteuse, vivant près de la mer) 31
✣ Chaos is a ladder


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Lun 8 Jan - 16:51


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


♦️ Together ♦️

Ezra Ҩ Arméthyse
« You could hold me and I could hold you. And it would be so peaceful. Completely peaceful. Like the feeling of sleep, but awake in it together. » John Green.











L'aspiration aux changements. Un rêve que l'un et l'autre espéraient réellement. Bien qu'Arméthyse soit toujours dans une position plutôt délicate. D'un côté, elle abhorrait l'esclave mais de l'autre, elle était si douce et gentille qu'elle ne pouvait espérer que quelque chose arrive aux membres de la royauté. Une réalité douloureuse que de penser que les rebelles, s'ils parvenaient à renverser le trône, le garderait sans doute pour eux. Pour améliorer la vie à la cité. Et pourtant, cela signifierait sans doute la mort de tout ceux potentiellement capable de toucher la couronne du bout des doigts. Irina, donc. Un danger réel, hélas, qu'elle ne parvenait pas à occulter. Bien qu'elle ait fuis, qu'elle ne veuille plus s'apparenter à ces violents Rahjak, elle en restait une au fond, et même si elle n'était plus la gardienne personnelle d'Irina, elle ne pouvait que s'inquiéter, non pas de son statut de princesse, mais juste pour la vie de son amie. « Je doute qu'on puisse y retourner un jour, même si le royaume venait à être renversé. Ceux qui sont pour l'esclavage vont se retourner contre-ceux qui sont pour. Les Rahjaks seront en guerre les uns contre les autres... »  Et les cadavres ne feront que s'empiler encore et encore. La violence redoublera sans doute, le sang s'éparpillera partout, se mêlera au sable, laissant à tout jamais une trace d'horreur dans le désert. Enfin, peut-être que Krikja était un peu trop négative en songeant à tout cela.

Le nez subitement froncé, elle gromella légèrement en entendant sa camarade lui rappeler qu'elle était une bien piètre couturière. Mais déjà un sourire étira ses lèvres tandis qu'elle frappa vivement le front d'Ezra, un geste pour l'emmerder et lui rappeler que rabaisser la Rahjak n'était pas une bonne idée. « Je pourrais bien te coudre les orifices si tu continue ta méchanceté sur ma resplendissante personne. Puis je saurais coudre si tu avais été un bon professeur. » La langue tirer, elle continua de rigoler. Mais en effet, elle ne savait pas coudre, loin de là. Raison pour laquelle elle se proposait assistante, et non couturière. S'occuper de ranger les tissus, ou bien juste les tenir, et encore. Et le regard porté sur ces fameux bijoux dont Ezra parlait. Une beauté rare. Et un infime espoir, Aerys était partatante pour rester encore un petit peu, le temps qu'Arméthyse s'installe et surtout, pour vendre vêtements et bijoux. Comme une sorte de boutique, hors des tribus, si elle comprenait. Et pourtant... Est-ce possible ? Pas de certitude, à moins d'essayer. « Mais si tu commences à vendre, tu ne pourras plus partir. Ce qui m'arrange, je dois dire. » Un nouveau sourire et les yeux pleins d'espoir. Parce qu'elle désirait sincèrement garder son amie auprès d'elle. Garder un oeil sur sa personne pour s'assurer qu'elle reste en vie et qu'elle ne se fasse pas capturer par des mercenaires et ramener à la cité. Et effectivement, Arméthyse ne pouvait que se souvenir toutes les tâches qu'Ezra avait été contrainre de faire, d'apprendre mais au moins, elle avait de l'expérience dans plusieurs domaines et pouvait se retourner à présent. En user pour continuer son petit bonhomme de chemin. Alors qu'il était impossible à la Rahjak de pouvoir escorter quoique se soit, ou quiconque, au milieu de nul part. Son métier était révolu. Évidemment, elle était bonne au combat, alors elle pourrait très nettement se défendre en cas de besoin et protéger justement la petite Aerys, pas si petite d'ailleurs, oubliant toujours qu'elle était la plus âgée des deux et la voyant toujours comme une petite soeur plutôt qu'une grande. Mais aussi en protégeant Hyacinthe, qui n'habiterait pas très loin non plus. Si jamais il venait à avoir des problèmes, Arméthyse s'y ruerait sans réfléchir pour rouler des poings, même si elle préférait nettement calmer le jeu par la parole plutôt que frapper en premier. Elle frappait lorsque le besoin s'en ressentait.

Moitié affalée dans l'eau, elle ne pouvait que continuer de réfléchir à un futur qu'elle avait trop longtemps laissé de côté. A présent, elle pouvait y faire fasse, se l'imaginer, de la même manière qu'elle l'imaginait quand elle était une gamine. Au côté d'Ezra, en prime. Se reposant dans l'eau, la Rahjak se sentait parfaitement bien. Appaisée, soulagée. La liberté avait dû bon. Et une histoire quAerys commençait à lui conter. Les Calusas n'avaient réellement pas de chance. Et elle espérait sincèrement que Hyacinthe ne reste dans les parages. Parce qu'elle ne comptait pas revenir sur son choix de s'installer par-ici. Avec son aide, ou celle d'Ozvan. Mais elle avait oublié que la vie continuait partout ailleurs. Partout autour d'elle. Les Calusas décimés se dispersaient donc. Pas vraiment le choix, apparemment, puisque la village était en ruine. Une abomination de la nature, mais enfin, personne ni pouvait rien. Quelques réjouissants souvenirs que sa camarade lui énoncé : Azzura, Maria et James, donc.  « James, il est mignon ? Ou peut-être que tu préfères une des filles ? » Un nouveau sourire et un coup de coude complice contre Ezra. Parce qu'elle l'avait taquiné précédemment à cause de l'Odysséen et elle ne pouvait que vouloir lui renvoyer l'ascenseur. Même les sentiments pour Shanareth ne devaient pas être révolue. Si Ezra songeait vraiment que c'était terminé, il fallait se remettre en scelle. Et indirectement, la conversation n'en venait qu'à se déporter sur elle, ou plus précisément sur une demande d'Ezra. Un rire échappa à Krikja qui s'étala totalement allongée, les oreilles plongées dans l'eau et une vague venant fouetter son visage sans qu'elle ne l'ait vue venir. Un sursaut et déjà, elle se redressait assisse en sursautant. Peu habituer à ce que l'eau n'entre dans sa bouche et ses narines, et pourtant, elle continuait de rigoler en toussotant. « Faillit me noyer, oh ! » En réalité, elle en avait été bien loin, mais encore, c'est le manque d'information qui parlait. Rieuse, elle hocha cependant la tête. « Tu vas m'apprendre à séduire, peut-être. Et moi, je t'apprends à te battre. Mais on devrait se mettre en route maintenant. Je ne sais pas exactement où vit Hyacinthe, on devrait le rejoindre maintenant. Tu es d'accord ? »

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]

 

[Intrigue 20] Together [Arméthyse]

Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Mon Armée Peaux-Vertes!
» Liste d'armée gobelines en 750 points
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?
» Du code d'éthique de l'Armée Mainoise
» L'armée full boîte de conserve du métalkramé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: Il était une fois des jolies histoires-