Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜[Intrigue 20] Together [Arméthyse]
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1447 Jessica Parker Kennedy Valtersen (avatar) esclave de Roan (de retour) ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 149
† Game of survival †


Sujet: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Jeu 7 Déc - 22:08

Dévasté. La tempête qui avait rugit. Surprenant tout le monde. Les toits qui avaient volés. Un monde qui avait volé en éclat. Un village dévasté. Rien n'avait résisté. La nature avait repris ses droits. Tout n'étant pas que sable et soleil alors que la mer avait tout détruit sur son passage. Les vagues qui s'étaient défrayées contre les rochers. Les vagues qui s'étaient abattues les unes après les autres, que redoublant de férocité. Comme les tempêtes de sable qui tournoyaient dans le désert et dévastait tout sur son passage. Alors qu'une seule nécessité, restée réfugiée derrière les murs de la cité et attendre que le dieu du soleil s'apaise. Mais là il n'y avait aucun murs derrière lesquels se réfugiaient. Il n'y avait rien pour retenir la tempête. Le village situé en plein coeur de l'oeil du cyclone. Les vents qui rugissaient, redoublaient de violence. Rien n'avait résisté et les cris de terreur n'avaient pas tardé à se faire entendre dans la nuit. Une peur que je n'avais pour une fois ressenti alors que je n'avais pu qu'entendre le silence au coeur de mon esprit alors que je me retrouvais à rester stoïque au milieu de la tempête. Comme si après tout ce que j'avais vécu, une tempête n'était rien à côté du passé. Comme si les forces de la nature ne pouvaient se comparer à la cruauté humaine. Et pourtant alors que la nature avait repris ses droits, les cadavres n'étaient venus qu'à giser sur le sable. Des corps retrouvés dont ceux de la doyenne des calusas Winema, leur chef. Un peuple en deuil. Un équilibre renversé. Des larmes qui dégoulinaient le long des joues. Des sourires qui s'étaient à tour à tour éteint en découvrant le corps sans vie de ceux aimés refoulés par les vagues sur le sable. Et si je n'avais pu m'empêcher de ne pas me sentir ma place à cet instant alors que j'étais étrangère, que je restais une esclave rahjak, il n'en restait pas moins que j'étais restée. Les aidant du mieux que je pouvais alors que les morts respectaient tout le respect qu'ils pouvaient avoir. Les mots disparaissant pour laisser place aux gestes. Ne pouvant que recommander au dieu du soleil si ce n'était à leur dieu, espérant que ses âmes trouvent le repos mérité.

Restant aussi longtemps que je pouvais mais autant consciente que j'allais devoir partir. Qu'une vérité qui s'imposait de nouveau alors que si le village des calusas était en ruine, certains ne pourraient désormais que se tourner vers d'autres tribus les athnas et les pikunis. Ne pouvant faire comme eux. Je n'étais pas une calusa, je restais une esclave rahjak en fuite. Et si j'avais réussi dans un sens réussir à me faire accepter de quelques uns, si j'avais réussi à sourire de nouveau et à garder de nouveaux souvenirs, il n'en restait pas moins que je ne pouvais pas les suivre. Cette tempête qui ne me rappelait que de nouveau que je devais changer de lieu, aller dans une toute autre direction et continuer d'éviter les mercenaires. Bien que je n'avais que conscience que la tempête aurait sans doute autant causé de ravages dans le désert bien que les murs continueraient de protéger ce peuple auquel j'appartenais toujours. Un problème que je ne pourrai qu'examiner en temps voulu alors que si certains s'apprêtaient à partir, je ne pouvais que faire de même.

N'en venant qu'à faire un rapide baluchon avant de retrouver Argo qui n'avait pas été blessé à mon plus grand bonheur. Le seul compagnon qui me restait. Le seul souvenir de Shanareth qui m'avait finalement rendue ma liberté autant que mon coeur restait fissuré, en morceaux. Une histoire qui n'était toutefois pas terminée. Un nouveau départ qui s'apprêtait à être amorcée bien que pour une dernière fois je ne pus que me rendre sur la plage. Un étrange duo que nous formions tous deux alors que j'étais bel et bien en compagnie d'Argo, un chameau. Ce qui n'était pas rien loin de là. Ma main posée contre son poitrail. Comme si tout ce qui s'était passé n'avait été qu'un rêve éphémère alors que la plage paraissait de nouveau intact. Les vagues ayant dilater les dernières traces de sang, rapportant des grains de sable dans un perpétuel mouvement d'aller-venue. Mon regard pas moins posé sur l'étendue d'eau que je savais je ne reverrai sans doute pas de sitôt. Malheureusement. La nécessité de trouver un autre moyen d'échapper au temps. Et soudain un bruit. Des bruits de pas amortis par le sable mais qu'Argo qui ne put que m'avertir. Me retournant soudainement que pour découvrir une silhouette que je n'aurai jamais pensé revoir. En laissant tomber mon baluchon sur le sable alors que l'instant d'après tout ne puisse être oublié, que pendant un instant l'ancienne Ezra refasse surface. Me ruant dans sa direction alors que je n'en venais qu'à lui sauter au cou, refermant mes bras autour d'elle. Oublié les anciennes discordes face à cette soudaine joie de la revoir, elle. Peinant à croire qu'Arméthyse soit bel et bien là. Mais elle l'était autant que j'étais en chair et en os, autant que la tempête avait bien tout dévasté sur son passage.

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Ven 22 Déc - 18:11




♦️ Together ♦️

Ezra Ҩ Arméthyse
« You could hold me and I could hold you. And it would be so peaceful. Completely peaceful. Like the feeling of sleep, but awake in it together. » John Green.











Si la petite entrevue avec Chris avait été comme sur des roulettes, le chemin jusqu'à la rencontre de Taël avait été bien plus périlleux et elle n'avait tout simplement pas pu s'y rendre. Ne retrouvant plus réellement son chemin, elle s'était retrouvée non pas du côté des campements des petits gens des cieux, mais bien dû côté des Calusas. Et ça, elle ne s'en était rendu compte qu'en ayant les pieds dans le sable. Des jours de voyage, mais elle ne le regrettait pas. Bien au contraire. Même si évidemment, elle aurait dû découvrir le sable et la mer au côté du garçon du ciel, elle avait réussi à y venir. Et plus encore, elle ne partirait pas. Elle avait tout plaqué derrière elle pour venir s'établir dans le coin, avec toujours en tête les mots à la fois de Ozvan mais aussi ceux de Hyacinthe. Ainsi, même si son orientation était toujours aussi mauvaise, elle suivit et mis en application les explications que son presque père avait pu lui fournir pour se rendre chez lui. Histoire de passer quelques jours près de lui, se reposer de tout ce long voyage et reposer son esprit de cette fuite. Revenir sur les événements passés et faire le point, ça c'était important pour elle. Elle se demandait déjà quand est-ce que les mercenaires allaient être après elle.

Mais hasard ou chance extraordinaire, une violente tornade avait éclatée alors qu'elle résidait déjà chez ce bon vieux Ozvan depuis plusieurs jours. La peur. Les dégâts. Rien d'irréparable. Pas de perte humaine dans son entourage, pas ici en tout cas. Mais elle espérait que tout ces autres se portent bien. Hélas, sa pauvre Luna, son équidé n'avait pas eu de chance. Elle avait été violemment emportée et retrouvée plus loin, le corps écrabouillé sous de lourdes pierres. Dans un état pitoyable. Elle avait dû souffrir énormément et Arméthyse s'en était sentie très mal, mais elle ne voulait pas se déconcentrer, il y avait plus important que pleurer la mort de son animal, mieux valait aider les vivants et étant sur place, elle ne pu faire autrement que de donner un coup de main. Mais une fois fais, elle avait dans l'idée de suivre les bords de la plage et de trouver où vivait Hyacinthe afin de voir si lui aussi, avait besoin d'aide pour quoique se soit, et aussi parce qu'elle voulait construire sa propre cabane, même si elle avait été horrifiée par la tornade, la beauté de la mer en valait bien la chandelle. Oui, en étant ici, même en ayant subit une nouvelle catastrophe naturelle, elle n'avait pas moins envie de rester-là et ne regrettait nullement son départ. En revanche, elle espérait bien que cette tornade puisse lui servir d'une sorte d'alibi, peut-être bien qu'en ne la voyant jamais revenir, la cité se dirait simplement qu'elle était décédée et non qu'elle avait déserté ? La probabilité était infime, mais elle espérait secrètement cela.

Elle avait quitté Ozvan très tôt dans la matinée, s'assurant cependant que lui et les siens n'avaient besoin de rien d'autres. Que plus rien n'était à reconstruire. Et elle cheminait à présent dans le sable, les heures défilaient alors qu'elle n'avait qu'une baluchon dans son dos, contenant un peu de nourriture et un long couteau, elle en avait une second, plus petit dissimulé dans une botte. Et sa longue veste lestée, elle l'avait abandonnée dans la chambre de Kamil le jour de son départ. Un cadeau d'adieu, peut-être bien qu'il la lui ramènerait un jour, s'il parvenait à lui pardonner, mais rien n'était moins sûr et elle préférait ne pas y penser. Les épaules légères, la peau bien moins couverte qu'à la cité, elle profitait des rayons du soleil, de l'air, de la nature. Malgré l'aspect déplorable du sable retournée, des arbres écroulés et de la désolation du paysage, elle se sentait tout de même heureuse. La libération était totale. Et même si la suite serait sûrement plus dur, puisque cela semblait trop simple jusqu'ici, elle se sentait prête à tout affronter.

Sauf peut-être ce qu'elle apercevait au loin. Elle réussissait à distinguer un chameau. Pas n'importe lequel. Celui de Shanareth, or, elle savait pertinemment ce qu'était devenu l'animal. Et le voir là-bas, ainsi que la silhouette autour....Peut-être bien qu'Arméthyse n'était pas prête à affronter Ezra toute suite. Parce qu'elle ne savait pas tellement à quoi s'attendre. Colère ? Joie ? Elle aurait dû partir avec elle dès le départ, et ça, elle l'avait regretté. Mais déjà Aerys démarrait au quart de tour, courant en sa direction. Un grand sourire incurva les lèvres de la Krikja et déjà elle courrait à son tour, ouvrant grand les bras pour recevoir sa meilleure amie d'enfance contre elle, resserrant ses bras autour d'elle. Il n'y avait à dire, la petite appréhension avait totalement disparue. Elle ferma les yeux un instant, le nez blottit contre le cou de son amie pour se rassurer, le chemin avait été bien long et le hasard, ce très bon hasard, continuait à offrir de très bonne surprise. Le dieu soleil était peut-être bien de son côté ? Même si elle n'avait toujours pas foi en lui, là, elle devait bien avouer qu'il devait bien y avoir un truc céleste derrière tout ça.

« Je t'avais promis qu'on se reverrait, non ? » Susurra-t-elle alors, souriant toujours. Elle ne relâcha pas son étreinte et glissa ses mains dans la chevelure d'Ezra pour lui caresser. Elle était entière, toute entière malgré cette tempête et Arméthyse ne pouvait que s'en réjouir. « Où est-ce que tu vas comme ça ? Tu te portes bien ? » De nombreuses questions lui venaient et pourtant elle essayait de se restreindre, de ne poser que les plus essentielles.
 

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1447 Jessica Parker Kennedy Valtersen (avatar) esclave de Roan (de retour) ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 149
† Game of survival †


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Ven 22 Déc - 21:19


Oubliée tout le reste alors que j'apercevais Arméthyse. Oubliant le reste. Oubliant cette précédente rancoeur. Oubliant nos divergences passées. Oubliant que je lui en avais voulu pour avoir disparu sans un mot. Certes dans un sens, j'avais disparu la première alors que j'avais tenté de prendre la fuite, qu'Astrid m'avait rattrapée avant de me vendre à Roan. N'ayant pas moins saisi la chance qui s'offrait à elle alors qu'elle en était venue à devenir une nouvelle personne, se plaçant sous l'aile de la princesse Irina. Ce qui n'était pas rien. Lui en ayant voulu pour cela d'autant plus. N'ayant plus que lui en vouloir de prendre la distance, de disparaître de ma vie et devenir un fantôme alors que je n'en venais qu'à tenter de la retrouver. Ce qu'elle était devenue alors qu'Erika disparaissait pour devenir Arméthyse. Un changement d'identité total. Et alors que j'avais pu m'enfuir, je n'avais pu que lui proposé de se joindre à moi. Ce qu'elle avait à vrai dire refusé. Refusant de me suivre de nouveau. Refusant de m'accompagner en dehors de la cité. Pourtant il ne m'avait fallu que de l'apercevoir pour comprendre que c'était elle. Ne réussissant à me poser la question de comment elle avait fait pour sortir, si c'était vraiment elle alors que tout ce qui comptait était qu'elle était là. Ne pouvant que tout lâcher pour en venir à courir dans sa direction alors que je laissais toutes pensées derrières pour me jeter dans ses bras. Ne m'étant rendu compte à quel point elle m'avait manquée. Mes bras qui se refermaient autour d'elle alors que je m'enfouissais sa tête contre son cou. Juste heureuse qu'elle soit là alors qu'en effet elle était bien là en chair et en os, vivante. Le dieu du soleil qui nous poussait que dans les bras l'un de l'autre. Une chance. Et autant une prière que je pouvais que lui envoyer. Toujours sa fidèle, toujours rahjak même si je n'étais plus là-bas, même si je m'étais enfuie de la cité. Le reste qui ne comptait pas, juste qu'elle soit là. « Je t'avais promis qu'on se reverrait, non ? » « Oui. » Presque un murmure, peinant à y croire. Et pourtant une promesse qu'elle avait tenu quelques mois plus tard. Ne pouvant encore comprendre comment elle avait fait pour me retrouver. Des réponses pour laquelle je ne pouvais que me dire que le dieu du soleil en était la clef. Cela étant forcément grâce à lui alors qu'il ne pouvait que compliqué d'imaginer comment deux personnes pouvaient faire se retrouver même après qu'une tempête ait dévastée tout le continent. Ce que la tempête avait fait.

Mais elle s'en était sortie indemne tout comme moi. Ne me reculant pas alors que je restais près d'elle, répondant à son étreinte. Ses doigts qui glissaient dans mes cheveux alors que je ne pouvais que rester près d'elle. Les battements de mon coeur qui s'étaient accélérés alors qu'en effet je ne pouvais que me rendre compte qu'elle m'avait manqué, que j'avais besoin d'elle. « Où est-ce que tu vas comme ça ? Tu te portes bien ? » Ne pouvant que sourire face à toutes ses questions.  « Je ne sais pas. » Ne pouvant qu'en rire à vrai dire alors que je n'avais aucune idée de vers quel endroit je voulais me diriger. N'ayant aucune idée alors que si j'avais pensé trouvé refuge près de chez les calusas, la tempête ne m'avait que rappelé que tout était éphémère. Ne pouvant rester là alors que chaque membre de cette tribu n'en viendrait qu'à se diriger vers d'autres tribus. Ce que je ne pouvais faire alors que je restais une esclave rahjak. N'ayant pour une fois aucune idée de la direction de vers laquelle je me dirigeais, et dans un sens être plongé pour une fois dans l'inconnu me convenait.« Où vas-tu toi ? » Mon regard qui ne pouvait que se poser vers elle même si je ne pouvais que me douter qu'elle était venue pour aller chez les calusas tout comme je l'avais fait précédemment avant elle. « Je me porte bien, ne t'inquiète pas. Nous sommes libres, c'est tout ce qui compte. » Les horreurs, la souffrance ne comptaient pas. Ce qui comptait était d'être libre, d'avoir le choix bien que nous avions autant eu pris cette possibilité pour acquise en solitaire. Un parcours différent, nous avions toutes deux soufferts mais au final nous nous en étions sorties. Nous nous en étions sorties toutes deux. Et autant des questions que je ne pouvais que lui poser, que je me posais. « Comment as-tu fait pour t'en sortir ? Depuis quand tu t'es enfuie ? Est-ce que... » M'apprêtant à lui demander si elle avait vu Roan ou ne serait-ce que Shanareth mais n'osant terminer ma phrase. N'osant lui demander cela, tenter de savoir comment ils allaient ou en particulier Shanareth alors que je ne savais que les souvenirs douloureux ne pourraient que remonter à la surface. Ne pouvant lui poser cette question alors que je savais que je ne pourrai qu'en souffrir de nouveau. Préférant au contraire enchaîner sur une autre question, et chasser l'image de ces derniers. « Je suis tellement contente de savoir que tu es en vie ! » L'étant alors que de nouveau je ne pouvais que la serrer dans mes bras. Comme une bouffée d'oxygène, de savoir que nous étions toutes deux vivantes et que le dieu du soleil nous avait permis de nous retrouver. Aucune trace de rancoeur et d'amertume à cet instant si ce n'était la douce chaleur dû aux rayons du soleil. Le calme après la tempête.


avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Jeu 28 Déc - 18:01




♦️ Together ♦️

Ezra Ҩ Arméthyse
« You could hold me and I could hold you. And it would be so peaceful. Completely peaceful. Like the feeling of sleep, but awake in it together. » John Green.











Une promesse qu'elle avait tenue. Des retrouvailles inattendues et chaleureuses. Une étreinte longue et durable, qu'elle n'avait pas le moins du monde envie de rompre. Elle conservait un sourire, le nez toujours caché contre le cou de son amie d'enfance. Contre sa petite Ezra, bien qu'elles aient grandis toutes deux, Arméthyse voyait encore Ezra comme l'enfant d'autrefois. Aussi petite, aussi maladroite et innocente, si mignonne. Elle l'était toujours, d'une certaine façon. Mais même si l'ambiance se devait d'être heureuse, elle avait la sensation d'Ezra était distante à cause de la rapidité avec laquelle elle répondait, mais surtout parce qu'elle ne faisait que des phrases très courtes. Mais dès lors qu'Aerys posa des questions, Krikja se détendit de nouveau, surtout en l'entendant rire. Alors comme ça, Ezra ne savait pas où aller ? Mais où avait-elle résidé depuis son départ ? L'ancienne gardienne était bien curieuse mais ne voulait pas harceler son amie de question, pas tout d'un coup. Elle préférait y aller par étape, parce qu'elle connaissait le petit caractère de sa camarade. Un flot de question qu'Ezra se permettait pourtant. Arméthyse pouffa de rire et serra une dernière fois la demoiselle dans ses bras. Elle retira ensuite le sac qu'elle portait dans son dos et le déposa sur le sable, pour prendre ensuite la main d'Ezra et la tirer plus près de l'eau. « Je vais tout te dire, mais profitons un peu de ce beau temps ! » Elle l'attira et la poussa finalement dans l'eau. Evidemment qu'elle pouvait faire les deux en même temps, parler et jouer. « Je reste ici. C'était mon rêve, notre rêve, alors je compte plus passer à côté. On va rester libre, il faudra faire attention aux mercenaires, surtout qu'ils savent pour ta fuite. Officiellement, je suis en voyage. Mais je rentrerais pas...» C'était prévue ainsi depuis son départ. Elle avait déjà tout préparé minutieusement. Tout était plus ou moins réfléchis.
« Je vais rejoindre un ami Calusa, j'espère qu'il va bien après cette tornade! Mais il m'avait promis de m'aider à construire une cabane pour moi, alors je verrais avec lui. » Elle lança de l'eau à son amie tout en se pinçant la lèvre. Pour le coup, elle était joyeuse de retrouver Ezra, mais triste à cause de cette catastrophe naturelle, parce qu'elle s'inquiétait pour ses proches. Elle savait déjà qu'Ozvan et Freÿa allaient bien. Mais les autres ? Elle l'espérait.
« Mais j'ai pas de chance, je tombe sur ma tornade personnelle. » D'un air taquin, elle continua à lancer de l'eau sur sa comparse. « Je vais plus te lâcher, maintenant que je t'ai trouvée, alors va falloir que je te colle au derrière comme une mouche à merde sur une crotte de chameau ! » En parlant de chameau, elle s'arrêta net en repensant à l'animal qu'elles avaient laissés sur la plage avec les affaires. « Viiiiiteeeee ! Le chameau se barre ! » Il était difficile de bouger dans l'eau autant vêtue. Elle enchaînait des mouvements qu'elle aurait espéré plus rapide et retrouva le sable sous ses chaussures, mais le poids des vêtements autour de son corps était encore pire. Riant à gorge déployée, le chameau s'arrêta non loin. Une petite faim sans doute, puisqu'il mangeait sagement. Sans doute profitait-il depuis qu'il était dans les parages, parce que l'herbe ne manquait pas, et il avait dû se régaler en traversant les forêts en compagnie d'Ezra.

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1447 Jessica Parker Kennedy Valtersen (avatar) esclave de Roan (de retour) ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 149
† Game of survival †


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Ven 29 Déc - 9:11


Ne pouvant que la regarder alors qu'elle lâchait son sac sur la plage, un sourire flottant toujours à mes lèvres. « Je vais tout te dire, mais profitons un peu de ce beau temps ! » N'ayant le temps d'esquisser un mouvement ou de prendre la parole que déjà elle m'attirait à elle. Et l'instant d'après, c'était ensembles que nous tombions à l'eau. La sensation de l'eau froide contre ma peau. Sensation de fraicheur contre mon corps. Ma tête qui disparaissait sous l'eau avant de pouvoir remonter à la surface que quelques secondes plus tard. Une eau qui n'était pas encore si profonde si près de la plage et ne pouvant autant que m'écarter un peu plus du rivage en direction d'une eau plus profonde. Les souvenirs qui remontaient à la surface alors que c'était autant grâce à Shanareth que je savais désormais nager, ayant essayé de me perfectionner par la suite bien qu'elle avait été la première à me faire affranchir de cette peur. Non pas que l'idée de m'éloigner du rivage encore et encore pouvait me traverser l'esprit mais j'apprécier cette sensation. Une eau si rare dans le désert qui là était une étendue. Ne pouvant en voir le bout seulement une ligne d'horizon. Et alors que mes cheveux bruns étaient mouillés, je ne pouvais toutefois que jetais un regard à mon amie qui était toujours là, ou qui plutôt était enfin arrivée.

Des questions qui se posaient alors que je n'avais aucune de ce qu'elle voulait faire. Heureuse qu'elle soit là vivante, en chair et en os alors que cet arrière-goût amer s'était effacé de ma bouche. « Je reste ici. C'était mon rêve, notre rêve, alors je compte plus passer à côté. [...]Mais je rentrerais pas...» Notre rêve en effet. Un rêve que nous avions cultivé ensembles, que j'avais réalisé la première même si maintenant seul comptait qu'elle soit enfin là. « Je vais rejoindre un ami Calusa, j'espère qu'il va bien après cette tornade! Mais il m'avait promis de m'aider à construire une cabane pour moi, alors je verrais avec lui. » Soudainement curieuse alors que je ne la savais pas amis avec des calusa. « Maria, une calusa m'a hébergé, on aurait pu dormir là-bas, mais maintenant que la tempête a tout détruit sur son passage, je ne pense pas que ce sera possible. Tout le monde est en train de partir. » Ne pouvant que montrer de loin les ruines de ce qu'était leur village. « Ce village va tomber en ruine. Tu es sûr qu'il ne va pas partir lui aussi ? » Une pointe d'inquiétude alors qu'il ne restait pas moins que la tempête avait de nouveau balayé mes certitudes.

Et pas moins je ne pouvais que ressentir un poids sur mes épaules alors qu'elle mentionnait les mercenaires. « Ils m'ont retrouvé tu sais... » Presque un chuchotement comme si dans un sens je craignais encore de mentionner leur nom à voix haute. Les mercenaires là pour faire peur aux enfants alors que des histoires les unes plus effrayantes que les autres étaient racontées pour semer la peur, nous forcer à obéir. Reprenant la parole d'une voix un peu plus affirmé alors. « J'étais avec un autre esclave rahjak qui avait fui la cité il y a plus longtemps que moi. Ils étaient deux. On s'en est sorti et on a laissé leurs cadavres aux charognards. » Ne mentionnant pas l'un de ces passages, les détails de cette scène qui ne pouvaient que faire remonter un frisson le long de mon dos à moins que ce ne soit dû qu'à la fraîcheur de l'eau. En doutant, reprenant au contraire la parole alors que je n'avais pas terminé, qu'elle ne savait pas tout et que dans un sens, j'avais ce soudain besoin de me confier. « Shana.. Shanareth m'a retrouvée aussi. Elle m'a laissé partir. » Me rappelant ses hurlements, me rappelant nos retrouvailles dans les ruines de la cité rahjak. Me rappelant Argo qui me rejoignait alors que je me mettais à courir de nouveau. Fuyant jusqu'à m'échoué près de la plage. Sauve mais le coeur encore brisé. Non pas que je n'avais pas ma part de responsabilité alors que j'aurai pu rester à l'abri derrière les murailles de la cité, et être en secret auprès d'elle. Un secret lourd à porter d'autant plus quand là-bas je n'étais qu'un objet, un esclave qui devait garder le silence. Et si je me doutais qu'elle ne se lancerait pas à ma poursuite, cela ne voulait pas dire que Roan ne le ferait pas, lui. « Est-ce que tu as vu Roan ? Est-ce qu'il sait ? » Me demandant s'il savait qu'elle l'avait aidé et une boule que je ne pouvais que sentir coincée au milieu de ma gorge, alors que je pensais au mercenaire qui était devenu mon maître.

L'eau qui m'était envoyé dessus qui ne put que me changer les idées. « Mais j'ai pas de chance, je tombe sur ma tornade personnelle. » Son air taquin qui changeait la donne alors que je ne pouvais qu'à me tour lui envoyer de l'eau. « Je vais plus te lâcher, maintenant que je t'ai trouvée, alors va falloir que je te colle au derrière comme une mouche à merde sur une crotte de chameau ! » Faisant une mine dégoutée face à ses propos qui étaient tous sauf loin d'être charmeurs. Et soudain je ne pouvais que me figer net en l'entendant prendre la parole. « Viiiiiteeeee ! Le chameau se barre ! » L'adrénaline qui courrait dans mes veines, les battements de coeur qui s'accéléraient alors que je me mettais soudainement en mouvement en direction de la plage, pas moins ralenti par l'eau. « ARgo ! » Sifflant même si les vagues semblaient écraser le son. Mes vêtements qui ne pouvaient que me coller à ma peau alors que je courrai encore plus vite, me débattant avec l'eau pour que mes pieds sentent le sable en dessous et courir en direction d'Argo. La crainte qu'il s'enfuit alors que je savais que Shanareth me tuerait si c'était le cas. Et finalement je le vis qui s'arrêter, ayant visiblement repéré quelque chose d'appétissant. M'arrêtant avant de me laisser tomber sur le sable, et lui envoyer dessus. « Ne me refais jamais cela, je te jure Shana me tuerait si Argo s'enfuyait... » Me rendant alors compte que je parlais d'elle comme si tout allait s'arranger, ce qui n'était le cas alors que nous étions dans deux camps opposés.

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Ven 29 Déc - 14:39




♦️ Together ♦️

Ezra Ҩ Arméthyse
« You could hold me and I could hold you. And it would be so peaceful. Completely peaceful. Like the feeling of sleep, but awake in it together. » John Green.











Arméthyse avait bien profité de l'eau avant de courir après l'animal qui au final, ne s'enfuyait pas du tout. Bien trop heureux d'avoir une maitresse aussi gentille et sage sans doute. Parce que la Krikja se doutait pertinemment qu'Ezra devait se montrer clémente avec ce chameau. Pas seulement à cause du vrai propriétaire de la bête, mais bien parce que, comme elle, elle appréciait les animaux.
Mais l'eau donc. Elle n'en avait jamais vue autant que ces derniers jours. Toute sa vie, elle avait imaginé cette vue, cette sensation de bien être. Et dès qu'elle était arrivée chez Ozvan -même si elle avait eu beaucoup de mal à trouver-, elle avait été profiter. Mais évidemment, elle ne savait pas nager alors elle ne s'éloignait jamais trop. Seulement là où elle pouvait toucher le sol. Elle pataugeait maladroitement, sans réel crainte puisqu'elle pouvait retourner sur la plage à tout moment. Et là, même avec Ezra, elle ne pouvait aller bien loin. Même si elle voyait bien que son amie semblait savoir nager, et juste cette idée était bonne à savoir, parce qu'elle pourrait ainsi quémander quelques cours de natation.

L'ancienne gardienne était contente d'apprendre que sa comparse allait bien et qu'elle avait pu résider chez une Calusa. Mais elle s'étonnait qu'elle puisse avoir des amis en dehors des murs de la cité. Peut-être bien que cette femme était venue jusqu'à la cité et qu'elles s'étaient connues là-bas ? Ou alors, elle l'avait rencontrée pendant sa fuite, parce qu'étant donné qu'Ezra n'avait jamais pu sortir des murs de la cité de feu auparavant, il était impossible qu'elle ne connaisse quiconque... Mais là n'était pas l'important. Elle avait réussit à se porter bien, à avoir des amis et à bien vivre. Jusqu'à cette tornade... Hélas. hochant la tête, Krikja reprit la parole : « Je dois aller le voir pour connaitre ses intentions. S'il part lui aussi, je retournerais chez mon.... chez un proche. Tu pourras venir aussi. » A chaque fois qu'elle songeait à Ozvan, elle voulait dire le mot "père". Parce qu'elle ne le voyait plus qu'ainsi et depuis la conversation à la cité, c'était devenue totalement naturelle pour elle de parler de lui ainsi. Déjà avant, même. Mais hélas, elle ne savait pas les intentions de Hyacinthe. Ce qui était certain, c'est que Ozvan et Freÿa n'allaient pas changer d'endroit, alors elle pourrait rester là-bas et connaissant ces derniers, elle ne doutait pas qu'Ozvan serait d'accord pour accueillir Ezra aussi quelques temps. Un homme généreux, parfois. A moins qu'il ne demande quelque chose en retour, mais Arméthyse ferait tout ce qu'il faut pour que tout se passe bien. Et que tout le monde y trouve son compte. Mais effectivement. En songeant à tout ce désastre, à cette ville qui tombait en ruine, Krikja était un peu plus triste. Elle espérait au moins qu'il n'y ait pas eu trop de mort chez les Calusas. Même si elle en doutait franchement.... Sur toute la ligne, ils n'avaient pas eu de chance.

Mais enfin, les autres tribus n'étaient pas plus gâtée. Notamment les Rahjaks avec l'esclave. Ça, c'était le plus grand Mal du monde pour l'ancienne gardienne. Elle ne parvenait pas à saisir pourquoi cette coutume, cette tradition, cette connerie ! Pouvait rester en place dans cette tribu. Et justement, c'était pour ça qu'elle était partie et qu'Ezra était partie, et que la plupart des déserteurs partaient. Pour ça, ou pour quelques crimes commis, justement par peur de la punition. Et déjà, Ezra enchaînait, expliquant que les mercenaires l'avaient retrouvés et l'inquiétude était totalement visible sur le visage d'Arméthyse. Mais déjà, son amie se faisait rassurante. Mais elle comprenait parfaitement la peur que son amie devait ressentir. Malgré tout, Krikja était curieuse, parce qu'Ezra était tombée sur un ancien esclave en fuite et elle se demandait bien de qui il pouvait s'agir. Elle ne connaissait pas tout les gens de la cité, mais la curiosité était forte. « Qui était-ce ? Et Shanareth t'a laissé partir ?  Tu as rien ? Pas de blessure, rien ? » D'un froncement de sourcil, Krikja essayait de comprendre comment un mercenaire comme cette femme avait pu se montrer clémente avec Ezra. Pourquoi ? Elle ne comprenait tout simplement pas. Parce que même si les rumeurs couraient à la cité, Arméthyse avait l'habitude de ne pas écouter tout ça, enfin si, elle écoutait, mais ne croyait que ce qu'elle voyait. Alors elle ne savait absolument rien sur la relation de ces deux femmes. Mais évidemment, le sujet de Roan devait être abordé. Elle s'était même étonnée qu'il n'ait pas été abordé plus tôt. « Il sait. » Sur ces mots, elle souleva légèrement son haut et désigna une petite balagre près de sa hanche. Une cicatrice qu'elle allait conservé à vie. Sa peau marquée par ce qu'elle avait fais. Une trahison pour son peuple et aussi pour cet ex petit-ami, un ami, un homme qu'elle respectait énormément et qu'elle avait blessé à plusieurs reprises pourtant. « Je ne sais pas où il est. On s'est battu après ton départ. Il est pas stupide. Mais il n'a rien dis. » Et heureusement. Elle aurait pu redevenir esclave ou bien être sévèrement punie, envoyée au mine ou à la mort. Mais non. Il avait tenu sa langue et elle ne savait toujours pas pourquoi. Et certainement n'aurait-elle jamais de réponse. Car mieux valait ne pas croiser son chemin. Parce que même s'il n'avait  pas parlé du rôle qu'elle avait joué dans la fuite d'Ezra, il se ferait un malin plaisir à la traîné par les cheveux jusqu'à la cité et montrer à tous qu'elle avait, à son tour, quitté les murs de la cité.

Mais après une conversation aussi terrible, le moment avec le chameau avait donné de la légèreté. De la peur oui, pour Ezra sans doute, mais de l'amusant pour Arméthyse qui déjà, éclatait de rire en se tenant l'estomac. Son amie toute trempée, pleine de sable. Courant au ralentis sur la plage pour aller récupérer le chameau. Riant à gorge déployé, la Rahjak se laissa tomber à genou en essuyant une larme au coin de ses yeux. Elle n'avait peut-être jamais autant rigolé de sa vie. Mais tout était différent depuis qu'elle avait fuit la cité. Son sourire était plus vraie, son rire plus libre, son air plus frais. Sa joie plus grande. « T'me dis ça, mais j'y suis pour rien, oh!  » Continuant de ricaner, elle se redressa et approcha aussi rapidement qu'elle le pu, elle ramassa une poignée de sable et le tartina sur la joue de son amie en tirant la langue comme une gosse. « Puis elle pourra pas te tuer, si je le fais avant. » Une fausse menace évidemment. La colère et la jalousie étaient bien loin. Arméthyse se souvenait parfaitement du comportement qu'elle avait eu en revoyant Ezra, cette fois-là, à la taverne pendant une fête. Revoir Roan si subitement avait été effrayant, puis la voir elle, complètement dépaysant. Alors elle avait mal agis. Mal réagit. D'autant plus en voyant le comportement d'Ezra avec Radoslav, un homme que Krikja fréquentait énormément à l'époque et qu'elle avait beaucoup respecté. Hélas, il n'était plus, et il lui manquait beaucoup. Mais elle en avait voulu à Ezra. Aussi et surtout parce qu'elle s'en voulait à elle-même de ne pas avoir garder Ezra dans sa vie, malgré toutes les promesses de petites filles qu'elles avaient pu se faire.

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1447 Jessica Parker Kennedy Valtersen (avatar) esclave de Roan (de retour) ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 149
† Game of survival †


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Ven 29 Déc - 15:11


« Je dois aller le voir pour connaitre ses intentions. S'il part lui aussi, je retournerais chez mon.... chez un proche. Tu pourras venir aussi. » « Comment s'appellent-ils ? » Curieuse de connaître leur identité, de savoir comment la combattante les avait rencontré. Ne sachant pas tout loin de là. Ne pouvant qu'imaginer qu'elle les avait rencontré soit à la cité rahjak soit en allant au-delà des murailles de la cité. Les possibilités pour sortir s'étant toujours faites rares pour les esclaves rahjaks, ne pouvant aller au-dehors que pour les fêtes, lorsque j'avais faussé compagnie aux gardes avec Shanareth pour nous retrouver au coeur de l'oasis ou lorsque j'étais accompagnée de Roan. Des questions qui se posaient alors que dans un sens je ne pouvais que me demander pourquoi elle ne prononçait pas leurs prénoms. Pouvant autant voir qu'elle était inquiète pour eux, ce qui ne paraissait que naturel alors que la tempête avait fait des dégâts, et de nombreux. Des personnes étaient tombées, leurs cadavres retrouvés après. Espérant autant que possible qu'ils puissent être encore vivants et en bonne santé, si ce n'était qu'ils accepteraient notre présence ou du moins la mienne. Car si Arméthyse avait une dette, ce n'était pas mon cas. Et je savais que trop par acquis de conscience que notre statut d'esclave nous suivrait jusqu'à la mort. « Ne t'inquiète pas ton secret sera bien gardée avec moi. » Ce qui était le cas alors qu'il me paraissait impossible de trahir parents ou amis, autant que l'inverse avait pu être vrai. Etant juste à cet instant curieuse.

« Qui était-ce ? Et Shanareth t'a laissé partir ? Tu as rien ? Pas de blessure, rien ? » « Il s'appelle Eirik. Il travaillait aux mines. Plutôt du type un peu rustre, mais sans doute un coeur en or. On s'est séparé peu après qu'ils nous aient trouvé. J'ai une dette envers lui alors qu'il a pris soin de moi. » Une ombre rassurante. Un home qui avait pris soin de moi et m'avait veillé dans l'ombre alors que j'étais au plus bas, alors que je craignais de me retrouver seule. Et si nos chemins avaient été obligés de se séparer, il ne restait pas moins que j'avais confiance en lui, ne pouvait qu'espérer le revoir tôt ou tard. Et autant que possible je ne pouvais que me rappeler sa deuxième question. Le rouge qui me montait aux joues alors que je comprenais que malgré certaines rumeurs, elle n'avait jamais rien su de ma relation avec la mercenaire que nous avions tenté de garder secrète un maximum. Bien que Roan l'avait appris. « On était ensembles.. » Un instant de silence qui retombait avant que je ne me mette à reprendre la parole, comme si j'avais besoin de lui expliquer qu'elle n'était pas juste une mercenaire, une rustre. « Ce n'était pas juste un jeu. Elle avait un bout de coeur, et j'avais emprisonné le sien entre le mien. Personne a jamais vraiment su même s'il y a eu des rumeurs, Roan l'a appris mais ... je ne sais pas, il est resté ... humain... Et après, je suis partie. Et dans un sens je les ai trahi tous les deux en gardant le secret, en m'enfuyant. Alors elle m'a retrouvé dans les ruines un peu plus loin, vers le sud et elle m'a laissé partir... » Ne rajoutant pas que j'avais tenté de la convaincre de venir avec moi. Ne mentionnant pas les blessures invisibles à l'oeil nu, celles qui marquaient le coeur plus que le chair. Elle avait laissé un vide que je ressentais toujours mais c'était nécessaire. Des choix devant être faits autant que cette décision de fuir la cité rahjak. Et des questions que je ne pouvais que lui poser alors que je craignais que Roan ait finalement compris qu'elle m'avait aidé. « Il sait. » Ses mots qui confirmaient ce que je craignais, une cicatrice laissée à la hauteur de sa hanche. « Je suis désolée. C'est ma faute. » Le poids de la culpabilité, de nouveau là, écrasant alors qu'en effet je ne pouvais que me sentir coupable, alors qu'elle aurait pu mourir à cause de moi. « Je ne sais pas où il est. On s'est battu après ton départ. Il est pas stupide. Mais il n'a rien dis. » Dans un sens sa révélation qui ne me surprenait pas. Ayant toujours tenté de voir le bon en lui, peut être trop naïve alors qu'autant que son comportement pouvait être des plus dominants, il ne restait pas moins qu'il ne m'avait pas dénoncé, ni Shanareth, et il n'avait pas dénoncé Arméthyse non plus. « Il n'a rien dit non plus pour moi et Shanareth.. » Et sans que je puisse l'en empêcher une larme coula le long de ma joue. Marquée.


Des sentiments qui laissaient place au rire alors que je me retrouvais qu'à m'écrouler dans le sable à ses côtés. Pouvant encore sentir les battements de mon coeur qui n'avaient pu que s'accélérer sous l'effet de l'adrénaline alors que je craignais qu'Argo se soit enfui. « T'me dis ça, mais j'y suis pour rien, oh! » Et du sable tartiné mon visage. « Puis elle pourra pas te tuer, si je le fais avant. » Un sourire qui réussissait à naître sur mon visage alors que je me jetais sur elle que pour coller à mon tour sa joue une poignée de sable, en envoyant dans ses cheveux avant de tenter de prendre le dessus. « Tu ne pourras pas me tuer, on est liée. Si je meure, tu meurs aussi. » Comme des propos qu'on aurait tenu enfants. Une certaine pointe de nostalgie alors qu'à cet instant c'était comme si les rires d'enfants pouvaient résonner de nouveau, ayant succéder à l'arrière-goût amer que j'avais eu en bouche quand je l'avais retrouvé, à la déception de voir qu'elle ne s'enfuirait pas non plus. M'asseyant finalement à côté d'elle, non sans passer une main sur ma robe avant de reprendre la parole d'un ton plus délicat. « Qu'est-ce qui t'as poussé à partir ? »

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Ven 29 Déc - 16:22




♦️ Together ♦️

Ezra Ҩ Arméthyse
« You could hold me and I could hold you. And it would be so peaceful. Completely peaceful. Like the feeling of sleep, but awake in it together. » John Green.











Elle retrouvait la curiosité de son amie, avec cette question sur l'identité du Calusa et aussi d'Ozvan, un Rahjak, bien qu'elle ne l'ait pas crié sur les toits. « Mon ami Calusa est Hyacinthe, je ne pense pas que tu l'es rencontré ? Il vit en dehors des Calusas, en solitaire. Et le second homme dont je parlais c'est Ozvan, de la cité de feu. Il est éclaireur. Tu le connais sûrement ? » Elle pencha la tête, curieuse à son tour. Peut-être bien qu'Ezra et Ozvan se connaissaient ? C'était fort possible et elle voulait le savoir, justement. Mais enfin, elle avait posé déjà quelques questions à son amie, à propos de l'esclave en fuite qu'elle avait rencontrée et aussi de Shanareth. Eirik donc. Non, Krikja avait beau fouiller dans les tréfonds de sa mémoire, elle ne le connaissait pas. Absolument pas. Elle n'en avait même jamais entendu parler. A moins qu'elle ne s'en souvienne pas, mais il ne lui semblait pas avoir déjà entendu ce nom-là. Mais même si Ezra lui donnait un petit peu de détails, la conversation tourna bien vite autour de la mercenaire, plus précisément autour d'elles deux puisque son amie lui apprit alors que les quelques rumeurs étaient fondées. Ezra et Shanareth avaient été ensemble. Mais elle comprit bien vite ce que la douleur de son amie signifiait, elles n'étaient plus ensemble maintenant. « Je ne doute pas du sérieux de votre relation. Je ne la connais pas bien tu sais. Pas du tout même. » Même si elle en entendait beaucoup parler, surtout à cause de ses exploits et des missions accomplies et réussites, elle ne lui avait jamais parlé. Et ce n'est pas maintenant qu'elle ne vivait plus à la cité qu'elle lui parlerait. A moins de la croisé, mais elle doutait que Shana ne l'embarque pas, après tout, elle n'était pas Ezra, mieux valait ne pas tenter le diable, mieux valait ne pas croiser de mercenaires Rahjaks du tout. Mais la peine d'Ezra était toujours trop présente, et une sorte de culpabilité aussi, à cause de Roan et Krikja ne pu que remarquer la larme sur sa joue. Elle l'essuya et glissa un bras autour d'Ezra pour la réconforter. Frottant son dos gentiment. « J'étais d'accord pour te faire partir et je le regrette pas. J'ai été lui chercher la merde volontairement. » Autant ne pas en rajouter plus. Elle disait la vérité et ça la faisait chier de devoir en parler d'ailleurs. Elle se souvenait parfaitement d'avoir rejoint Roan sur la place alors qu'il allait partir pour aller chercher Ezra. Elle l'avait insulté, rabaissé en public et ça, plus que le reste l'avait énervé, alors fatalement, il avait compris pourquoi elle était venue, pourquoi elle l'insultait et pourquoi il devait lui mettre une rouste. D'autant plus qu'elle ne s'était pas pleinement défendue, le laissant se venger à cause de la trahison. D'un côté, c'était une sorte d'excuse entre eux, quelques coups et tout est pardonné. Mais c'était aussi et surtout, un moyen pour le retenir un peu plus longtemps et offrir plus de temps à Ezra pour s'enfuir plus loin et se cacher plus convenablement.

Mais comme à son habitude, dès qu'il fallait qu'elle parle d'elle ou qu'elle sentait que la tristesse s'établir chez son interlocuteur, elle faisait tout pour raviver un peu de joie. Et ça fonctionnait, puisque déjà Ezra riait de nouveau, retrouvait le sourire, du sable partout son visage. Krikja s'écroulant sous son amie, sur le sable, elle-même couverte de sable. Elle rigolait aussi. Plus détendue à présent que les démons d'Ezra venaient de s'éloigner. « Ris pas, on est lié! Si tu meurs, je meurs. Si je meurs, tu meurs. » Plein de sable dans les cheveux et sa peau, Arméthyse essaya d'enlever le maximum mais elle continuait de rire à moitié et balança une poignée de sable sur la belle robe de sa camarade. « Je pouvais pas rater ça, quand même. T'es devenue encore plus sexy. Alors fallait que je vienne voir ça de mes propres yeux ! » De nouveau, elle évitait de s'étaler. Elle éludait par l'humour. Pinça légèrement la joue de son amie. « Je pensais pas tomber sur toi, sérieusement...t'étais comme une apparition merveilleuse sur la plage. Un soleil rayonne. La liberté te rend plus belle, princesse. » .

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1447 Jessica Parker Kennedy Valtersen (avatar) esclave de Roan (de retour) ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 149
† Game of survival †


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Ven 29 Déc - 18:11


« Mon ami Calusa est Hyacinthe, je ne pense pas que tu l'es rencontré ? Il vit en dehors des Calusas, en solitaire. Et le second homme dont je parlais c'est Ozvan, de la cité de feu. Il est éclaireur. Tu le connais sûrement ? » « Je ne connais pas Hyacinthe mais je connais Ozvan, oui ! » Ne pouvant qu'imaginer aussitôt sa silhouette alors qu'il m'avait aidé lui aussi à m'enfuir. Il m'avait fourni des ressources, et m'avait donné de l'or. M'offrant ce dont j'avais besoin pour entamer ce voyage qui m'avait permis d'aller bien plus loin au nord, qui m'avait permis de m'enfuir. Ce que je lui étais grès autant que je m'étais joué de cet homme. Ce dont je n'étais pas très heureuse à vrai dire alors qu'en effet je n'avais pu que lui faire croire que j'étais sa fille. Ce qui était faux à vrai dire, alors que je lui avais bel et bien menti, profitant de la situation et ne pouvant autant qu'avoir de l'affectation pour cet homme qui me cru sur parole. Et si Arméthyse le connaissait, si j'allais le revoir bientôt, je comptais d'autant plus m'excuser en espérant qu'il ne m'en voudrait pas. Tout ce que je pouvais espérer qu'il puisse me pardonner alors qu'il m'avait bel et bien aidé. « Ozvan a lui aussi fui la cité ? » Que curieuse alors que soudainement le doute était là même si je savais qu'il avait la possibilité de s'échapper plus rapidement en tant que marchand. Ayant la possibilité de voyager, de s'échapper de ce monde et autant de pouvoir s'éloigner de la cité de feu de quelques jours. Me demandant si c'était permanent ou pas. Me demandant ce qui se passait réellement ou si tout le monde fuyait juste la cité. « Qu'est-ce qui s'est passé à la cité de feu dernièrement ? » Que curieuse alors que même si je n'y étais plus, je continuais d'appartenir à cet endroit.

Des gens laissés derrière comme Shanareth alors que légèrement gênée, je ne pouvais que tenter de lui expliquer ce qu'il y avait entre moi et elle. « Je ne doute pas du sérieux de votre relation. Je ne la connais pas bien tu sais. Pas du tout même. » Pouvant peut être autant apprécié qu'elle ne la connaisse pas, alors qu'elle ne me jugeait pas, étant là seulement pour moi. Ne pouvant que me retrouver auprès d'elle. Et autant je ne pouvais que m'en vouloir alors que je ne pouvais que ressentir le poids de la culpabilité alors qu'elle avait risqué sa vie pour moi. Un risque pris. Un jeu que compliqué. « J'étais d'accord pour te faire partir et je le regrette pas. J'ai été lui chercher la merde volontairement. » N'insistant pas alors que je pouvais voir à son regard qu'elle allait se renfermer, préférant attendre pour aborder de nouveau ce sujet alors que parfois le silence était tout simplement préférable.

Et les rires qui ne pouvaient que résonner de nouveau comme lorsque nous étions enfants. Les menaces dites de tuer l'autre même si ce n'était que mensonge. Des sourires qui apparaissaient sur les visages alors que j'étais heureuse de la retrouver. « Ris pas, on est lié! Si tu meurs, je meurs. Si je meurs, tu meurs. » Mais il était trop tard, alors qu'un peu plus je pouvais me sentir libérée. Libre de rire sans craindre les coups qui suivraient, les regards. Pouvant apprécier l'instant présent pleinement. Et autant qu'elle pouvait tenter d'enlever le sable qui maculait ses vêtements, je ne pouvais qu'en recevoir de nouvelles poignées. « Je pouvais pas rater ça, quand même. T'es devenue encore plus sexy. Alors fallait que je vienne voir ça de mes propres yeux ! » Un compliment qui faisait plaisir d'entendre à vrai dire autant que cela me semblait trop longtemps que j'en avais entendu. Des compliments qui avant n'étaient donnés que par les clients du bordel en général, si ce n'était Shanareth qui m'avait permis d'y croire réellement. « Je pensais pas tomber sur toi, sérieusement...t'étais comme une apparition merveilleuse sur la plage. Un soleil rayonne. La liberté te rend plus belle, princesse. » Un surnom qu'elle ne m'avait pas donné depuis longtemps, qui me manquait. Faisant remonter des souvenirs d'enfance. « Et je ne pensais pas te revoir un jour à vrai dire. Mais tu as tort de croire que je suis la seule beauté sur cette plage.  » Des vérités alors que je ne pensais pas qu'elle serait là, que je la retrouverait ou qu'elle franchirait même ce dernier pas. Ce qu'elle avait fait pourtant en s'enfuyant à son tour. Et me rendant autant compte qu'elle n'avait pas répondu à ma question même si pour une fois je n'insistais pas. Préférant qu'elle se livre d'elle-même plutôt que de devoir la forcer, et préférant autant me retrouver à ses côtés, rire et profiter tout simplement. Ce qui ne m'était pas arrivé depuis longtemps du moins ce n'était que l'impression que je pouvais avoir.

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Ven 29 Déc - 20:27




♦️ Together ♦️

Ezra Ҩ Arméthyse
« You could hold me and I could hold you. And it would be so peaceful. Completely peaceful. Like the feeling of sleep, but awake in it together. » John Green.











Réponse elle désirait et réponse elle eu. Donc comme ça, Ezra connaissait Ozvan. Krikja se demandait alors s'ils étaient proche ou bien si ça n'était que de vue. Ou peut-être bien qu'ils se détestaient, même si elle ne parvenait pas à imaginer son presque père détester quiconque, et pourtant... Elle connaissait les meilleures facettes de lui et ne l'imaginait même pas frapper une mouche, alors de là à savoir de quoi il était capable. Même si elle ne sous-estimait rien d'impossible. Ezra était assez complexe à gérer, son caractère et ses chaînes étant toujours le moteur à des paroles de travers, il était bien probable qu'elle ait pu froisser le vieil éclaireur un jour. Et déjà, la conversation se portait sur lui, sur Ozvan. Et il n'existait sans doute pas meilleure sujet selon l'ancienne gardienne, parce qu'elle aimait tellement cet homme, que le sujet ne pouvait qu'en être plaisant. Il ne l'avait pas élevée à proprement parler, mais il était une partie majeure de son enfance, plus encore, il lui avait donné sa passion pour les livres, lui et Basile aussi. Deux vieux hommes qu'elle avait beaucoup fréquenté petite, à défaut d'avoir des amis de son âge, outre Ezra, bien sûr. Pourtant, Ozvan s'était nettement démarqué et jamais Arméthyse n'avait réussi à s'éloigner de lui. Enfin, il partait souvent et très longtemps, mais dès qu'elle pouvait le voir, écouter ses histoires, elle le faisait. Un type en or. « Non, non. Il est éclaireur. Il rôde souvent près des Calusas. Il ne fuierait jamais, il aime trop ce qu'il fait. » . Même si elle avait assez confiance en Ezra, elle préférait ne pas trop s'étendre sur la vie du vieillard, pas dans le détails. Parce qu'il préférait garder secret sa maison secrète, mais il est vrai que si elle ne trouvait pas à trouver Hyacinthe, où s'il quittait la plage, alors elle devrait retourner près du voyageur Rahjak, avec son amie, alors finalement, Ezra connaitrait aussi la position de cette maison. Elle était partagée au final. L'idée de mettre en péril la vie d'Ozvan ne lui était pas venue directement. Bien trop heureuse de revoir son amie de façon si hasardeuse. Une chance plus qu'un hasard. Un mélange des deux. Mais il fallait qu'elle réfléchisse encore sur ce qu'elle devait faire, ce qu'elle devait faire avec Ezra. Car elle ne voulait poser de problèmes à personne, mais qu'il s'agisse de Ozvan ou Hyacinthe, abriter deux Rahjaks en fuite était réellement un danger et il fallait le prendre en compte. Mais peut-être valait-il mieux ne pas se poser de questions, non ? Chris avait raison, dans un sens, Arméthyse pensait bien trop. Fatalement parler de l'éclaireur, d'esclave et des deux mercenaires les plus habiles -et sans doute violent- de la cité, amenait forcément à parler de la cité. « Hm... Honnêtement. J'ai cessé d'écouter. » . Elle qui pourtant, laissait toujours traîner une oreille partout pour essayer de déjouer de potentiel trahison, seulement dans le but d'épargner Irina et aussi le peuple et sa propre personne, il ne faut pas se leurrer. « J'aimais plus mon boulot, je me suis trompée en choisissant, je me sentais redevable envers Irina et... je me suis libérer des chaînes d'esclaves pour en avoir de nouvelles. Elle était pas... collante, on m'imposait pas beaucoup de truc mais... j'ai compris que c'était pas ça. Mercenaire aurait été mieux, pour voyager. Mais l'esclave, je supporte plus de les voir autour de moi alors que je peux pas les aider. Je suis partie. Et puis... Mon ex m'a jetée, tu étais partie. J'ai sombré de ne pas être partie avec toi. Alors je me rattrape maintenant. Voilà. J'ai pas de nouvelles pour toi venant de là-bas, mais tu sais la plupart des raisons de mon départ. » . Glissant une main délicate dans la chevelure d'Ezra pour se donner un peu de réconfort, elle esquissa un sourire plus triste. « Ma vie est vachement bousculée en ce moment. Faut que je te raconte quelque chose... J'ai rencontré quelqu'un. Enfin... Si tu veux savoir. Et tu dois tout me dire, tout ce qui t'es arrivé depuis que tu m'as quittée! » .

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1447 Jessica Parker Kennedy Valtersen (avatar) esclave de Roan (de retour) ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 149
† Game of survival †


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Ven 29 Déc - 21:37


« Non, non. Il est éclaireur. Il rôde souvent près des Calusas. Il ne fuierait jamais, il aime trop ce qu'il fait. » Ne sachant plus de qui elle me parlait, si elle parlait d'Ozvan ou d'au contraire Hyacinthe. Des questions qui se posaient bien qu'elle semblait à première vue me parler d'Ozvan que je savais éclaireur si ce n'était dans un sens marchand. Bien que ce qui m'avait avant tout intéressé chez lui était non seulement ses contacts, que les ressources qu'il avait à disposition. La parfaite cible. Le parfait pigeon comme certains venus du ciel ne pourraient que dire. Et pourtant un arrière-goût de culpabilité alors que je pouvais m'en vouloir légèrement de m'être ainsi joué de lui. Un but toutefois plus important à atteindre que j'avais réussi à atteindre même si par l'occasion, je m'étais pris d'affection pour lui. « Tu parles d'Ozvan là ? J'espère qu'on le croisera en tout cas. La première chose que je veux faire dès que je vois, c'est m'excuser. Je suis pas très fière de m'être fait passé pour sa fille alors que ce n'est pas le cas, du moins je crois pas mais cela en valait le coup... » Nullement fière de lui avoir joué ce tour mais en soit je n'avais aucune certitude qu'il n'était pas mon père. Après tout je ne connaissais ni mon père, ni ma mère. Des esclaves sans aucun doute comme moi autant que j'avais imaginé enfant être une princesse. Ce qui ne s'était pas révélée le cas même si le surnom donnée par Arméthyse auparavant pouvait me laisser y croire. Des parents inconnus au bataillon et seulement le souvenir des mélodies chantées par ma mère. Tout ce qui me restait. Dans l'impossibilité de démentir avec certitude qu'Ozvan n'était pas mon père alors qu'en soit cela pouvait être le cas. Et toutefois une relation qui avait paru comme tel, que je me demandais si Arméthyse n'avait pas vu de même en lui. Un coeur sur la main.

Et autant que je ne pouvais que me renseigner sur le rahjak, je pouvais aussi me renseigner sur la cité, curieuse de savoir ce qui s'y était passée. « Hm... Honnêtement. J'ai cessé d'écouter. » Ce qui n'était que surprenant bien que je n'insistais pas. Le sujet d'Irina qui avait toujours été un peu sensible alors que je n'avais pu que lui en vouloir d'être devenue un fantôme, d'avoir changé d'identité, et saisit l'opportunité pour monter en grade en me laissant derrière. Non pas que dans un sens je n'étais pas partie la première alors qu'en tentant de tuer Basile, mon premier maître, je n'avais pu que finir au bordel. Pouvant me rappeler chaque détail de ma vie là-bas, comme chaque moment rempli de noirceur qui restait tapi au fond de mon esprit. Et des questions qui ne pouvaient être que posées alors que si je ne voulais la forcer à parler, je ne restais pas moins curieuse de savoir les raisons de son départ. « J'aimais plus mon boulot, je me suis trompée en choisissant, je me sentais redevable envers Irina et... [...]J'ai pas de nouvelles pour toi venant de là-bas, mais tu sais la plupart des raisons de mon départ. » Une voix plus douce et autant assurée alors que je reprenais la parole. Là pour elle. « Tu n'aurais pas pu devenir mercenaire, tu aurais détesté encore plus devoir traquer les nôtres. » La vérité alors qu'elle n'aurait jamais pu l'être. « Tu sais avec du recul je comprends pourquoi tu as saisi cette opportunité de sortir de l'enfer la première fois, pourquoi tu as refusé de t'enfuir la seconde. Souvent tout est à cause de l'amour. » Ce qui avait été autant mon cas alors que j'avais faillit renoncer à cause de Shanareth ou même de Roan. Mais pourtant j'étais partie, ne pouvant de ce fait m'appesantir sur le passé même s'il était parfois difficile de ne pas replonger dans les souvenirs qu'âcres de la cité, de ne pas retourner là-bas dans les limbes de notre esprit. « Tout ce qui compte est que tu sois là maintenant. » Que décidée à faire une croix sur le passé, la rancoeur alors qu'enfin je vivais pleinement. Et ne pouvant que la serrer un instant contre moi alors qu'elle glissait ses mains dans ma chevelure brune qui n'avait pu que poussé un peu plus. Ne pouvant manquer le sourire attristé qui se dessina sur son visage et que j'aurai voulu aussitôt faire disparaître.

« Ma vie est vachement bousculée en ce moment. Faut que je te raconte quelque chose... J'ai rencontré quelqu'un. Enfin... Si tu veux savoir. Et tu dois tout me dire, tout ce qui t'es arrivé depuis que tu m'as quittée! » Mes yeux qui s'écarquillaient. « Qui ? Que ? Quand ? Comment ?! » Presque hystérique et la curiosité qui avait fait surface alors que je ne voulais que savoir qui était cette personne qui lui avait certainement donné le sourire pendant un moment. Et autant que consciente que mon récit serait moins réjouissant que le sien. « Attend laisse-moi commencer pour que tu puisses finir en beauté... donc tu sais que je suis partie de la cité, j'ai traversé le désert et j'ai failli mourir. Varghause, une naori m'a sauvé la vie. J'avais entendu parler d'elle grâce à Shanareth et on a fait un bout de chemin ensembles. J'ai rencontré ceux du ciel et vraiment je crois que les récits ne disent pas la moitié de ce qui est vrai à leur sujet. Ils sont juste... fascinants. Après je suis remontée plus au nord où j'ai rencontré Eirik, j'ai dû me perdre plusieurs fois avant... après. Comme je t'ai dit les mercenaires nous ont rattrapé, un m'a violé et je l'ai tuée. Il a tué le second, a veillé sur moi après. Puis j'ai filé plein nord en direction de ce lieu. Shanareth m'a rattrapé... m'a laissé fuir. J'ai échoué sur la plage où on m'a trouvé, cela a pas été facile de s'intégrer un peu mais je me suis fait quelques amis. La tempête est passée, j'en ai perdu mais j'ai retrouvé ma famille, alors j'imagine que tout ceci vaut le coup. Et vraiment je changerai rien à ce qui se passait, rien à la souffrance ni à ce sentiment de peur, parce que maintenant on est libre, on a le choix. C'est tout ce que j'avais toujours rêvé, pouvoir le monde au-delà des murs, pouvoir rire jusqu'à en mourir. C'est juste... » indescriptible, magique. Ne terminant ma phrase alors que je lui adressai un sourire. Et autant que mon récit n'était peut être des plus joyeux, mon attention ne pouvait que reporter sur elle et sur ce sujet qui me paraissait que dès plus intéressant. « Mais assez parler de moi, je me suis déjà trop appesanti sur mon sort. Parle-moi de lui, et fais-moi rêver.. »

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Ven 29 Déc - 23:20




♦️ Together ♦️

Ezra Ҩ Arméthyse
« You could hold me and I could hold you. And it would be so peaceful. Completely peaceful. Like the feeling of sleep, but awake in it together. » John Green.











Réalisant à la question d'Ezra qu'elle s'était peut-être un peu emportée, elle hocha simplement la tête pour lui signifier que oui, elle voulait parler d'Ozvan. L'ancienne gardienne esquissa un sourire stupide en pensant à la confusion de son amie. Pourquoi lui parlerait-elle de Hyacinthe qu'elle ne connaissait pas encore ? Enfin si, mais elle pouvait bien en parler en détails. Son métier de parfumeur n'avait rien à avoir avec le vieil éclaireur qu'était Ozvan. Évidemment, la confusion était assez risible quand on connaissait l'un et l'autre. L'un étant jeune et blond, l'autre vieux et... grisonnant tirant vers du brun ? Elle se retint de rire, mais l'envie y était. Mais l'envie de rire ne resta bien sûr pas, étant donné ce que racontait Aerys. Elle devait s'excuser auprès d'Ozvan ? Son père ? Elle avait mentis à Ozvan ? La mâchoire d'Arméthyse se crispa violemment ainsi que ses poings. Elle n'aimait pas du tout l'idée qu'Ezra ait mentis à cet homme, encore moins pour se servir de lui, parce que forcément, il y avait eu un but à cela et une issue qui aurait pu être fatale à l'éclaireur. Non, cette idée était définitivement sujet à la colère de l'ancienne Rahjak. Mais elle pouvait imaginer les raisons, son départ. Arméthyse se souvenait parfaitement qu'Ezra avait dû aller rendre visite à quelqu'un pour lui soutirer le nécessaire pour partir et oui, les morceaux se recollaient enfin entre eux. Le puzzle incomplet allait le devenir et enfin elle aurait des réponses à des questions qu'elle n'avait pas ou pu poser. Elle essaya de contenir sa colère en revanche. Se souvenait qu'il s'agissait d'Ezra et que tout c'était bien passé. Mais elle n'avait pas eu vent de cette affaire, Ozvan n'allait pas hurler sur les toits qu'une esclave en fuite l'avait bien utilisé et bien eu. Mais tout de même. « Ezra, tu as intérêt à lui en faire de belles des excuses. Et le rembourser aussi. Même si ça te prend dix ans. Tu le rembourses, jusqu'à la moindre miettes de pain. » Un ton calme, bien qu'un petit sifflement s'échappa d'entre ses dents, elle soupira brusquement et laissa retomber le dos contre le sable. Restant affalée en espérant que la tension qui venait de se nicher dans ses épaules allaient redescendre. Ozvan était assez grand pour s'occuper de ça seul, mais elle voulait aider, même si ça ne la regardait pas. Elle savait maintenant, et sa spécialité de mettre son nez tout partout  n'allait pas la quitté de si tôt.

Mais la colère ne demeura pas bien longtemps puisque les deux femmes parlaient l'une et l'autre de choses et d'autres. Krikja avait abordé le fait que son travail avait été un enfer sur la fin. Elle avait aimé au début. S'occuper de la princesse, de son amie, avait été un plaisir, un bonheur, les entraînements aussi, même si elle n'aimait pas le combat en réel. Elle se remémora son apprentissage auprès de Roan dans les rues alors que sa mère venait de mourir et qu'elle s'était retrouvée seule et martyrisée par les autres enfants qui jamais n'avaient été esclave. Il lui avait sauvé la vie, ce Roan, et elle, ne faisait que le trahir. Un détail, parmi d'autres. Puis les combats avec Radoslav, sa formation pour devenir gardienne, plus spécifiquement gardienne royale. Et aussi quelques combats amicaux, elle se souvenait parfaitement de quelques combats avec Kamil, évidemment, un combat entre deux membres d'un couple se terminait toujours de la même façon, sous les draps. Elle se rappelait à quelques échanges de techniques avec Nessa et bien plus tard avec Chris. Plongée dans ce passé, elle reçue l'avis d'Ezra comme un électrochoc. Bien sûr qu'elle avait raison ! Krikja abhorrait l'esclavage, elle n'aurait pas pu faire ce métier de mercenaire. Elle ne le réalisait que maintenant. Complètement aveuglée par sa volonté de voyager, de profiter de l'extérieur chéri plutôt que de la cité maudite. Les lèvres pincées, elle soupira. « Eclaireur, marchand... Un truc dans le genre alors. Tout ça pour dire, j'ai mal choisis ma vie ! » Et finalement, Ezra comprenait les choix de l'ancienne gardienne d'avoir tout plaqué pour tout recommencer à zéro. Et maintenant encore, elle songeait à changer radicalement, physiquement ne serait guère possible, à l'époque, la puberté et le fait de grandir l'avait aidé, peut de personne c'était souvenue d'Erika, d'où la volonté de fuir les gens qu'elle avait connu. Mais à présent, à part changer de nom. Et encore. Seul les Rahjaks pouvaient connaitre son nom. Ainsi que ces connaissances. D'une main, elle balaya le conversation, prenant Ezra dans ses bras tandis qu'elle lui contait les atrocités qu'elle avait vécue avant qu'Arméthyse ne déballe son sac à propos d'une fameuse connaissance qu'elle s'était faite. Mais de tout ce long récit, elle avait retenu en priorité le sauvetage de Varghause, un nom bien trop familier et aussi le viol. Un viol. Atroce chose. Serrant plus fort son amie. Elle ne savait pas exactement quoi lui dire. « T'es es une survivante. La meilleure que je connaisse, la plus forte. Et pourtant, tu étais vouée à un avenir piteux. Alors oublies tout ça. Ne penses qu'à... maintenant. A nous. A la liberté. A l'air frais qui emplit tes poumons. A l'eau et au sable sous nos pieds. » Un léger sourire compatissant sur le visage, elle embrassa la joue de sa camarade et caressa son dos de nouveau dans une forme de réconfort. Le viol. Elle n'en démordait pas. Et même si elle n'y avait pas assisté, elle ne pouvait que trop bien se l'imaginer et c'était effrayant. Réellement effrayant. Effroyable même. Un sentiment de reconnaissance pour Varghause se mêla à cette peine. Malgré les déboires et les fâcheries, Krikja ne pouvait que réaliser qu'il restait du bon en cette Naori. Même si, toujours aveuglée par la jalousie, elle lui en voulait encore réellement. A elle-même surtout. Mais comme toujours, Arméthyse ne supportait guère ce qu'elle ne pouvait contrôler et justement, Braghan était tout à fait incontrôlable. Pire encore. Si la Rahjak aimait les choses brisées rien que pour les réparer, elle avait bien vite compris que l'amie qu'elle avait connue n'existait plus en elle, ou du moins, elle ne reviendrait jamais, comme si avec la mort de son enfant, elle était totalement morte aussi. Et impossible de faire revenir un seul rayon de soleil à travers la noirceur de Varghause, le mieux qu'Arméthyse avait trouvé avait été de lâchement abandonnée pour que justement, cette noirceur là, ne vienne pas entacher sa vie, ne vienne pas obscurcir son soleil, plus noir que n'importe qui ne le pensait.

Ezra quémandait enfin des détails sur ce fameux garçon. Mais Arméthyse essaya de passer outre tout ce que son amie venait de lui confier. Elle n'avait répondu que bien peu de choses et elle n'avait pas réussit à rapporter un réconfort suffisant, par rapport à ce qu'elle aurait voulu offrir à Ezra. Mais enfin, elle devrait laisser cette histoire de côté pour le moment et justement faire rêver son amie, comme elle le lui demandait si bien. Mais évidemment, Krikja était plus fourbe que ça. Plus taquine aussi.« Lui ? Pourquoi lui ? Je n'ai peut-être fréquenté que des beaux mâles jusqu'à présent. Mais justement, j'ai décidé de changer un peu. Je vais te parler d'une adorable et magnifique créature. » Réfléchissant à la vas-vite, elle créait son histoire à mesure, ou plutôt, déformait.« Elle est du ciel. Elle s'appelle Christina. Elle est brune. Les cheveux longs. Féminine comme.... non, plus féminine qu'aucune Rahjak. Elle est... à tomber. » Pouffant de rire, elle poussa gentiment Ezra en direction du sable pour l'allonger et la chatouiller. Un nouveau souvenir de leur enfance. Des gamineries joyeuses.

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1447 Jessica Parker Kennedy Valtersen (avatar) esclave de Roan (de retour) ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 149
† Game of survival †


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Sam 30 Déc - 10:17


« Ezra, tu as intérêt à lui en faire de belles des excuses. Et le rembourser aussi. Même si ça te prend dix ans. Tu le rembourses, jusqu'à la moindre miettes de pain. » Son visage qui changeait de couleur. Presque un sifflement. Pouvant voir une lueur de colère dans son regard, la même que je l'avais vu lorsque je m'étais approchée de Radoslav lors de nos retrouvailles. Des retrouvailles qui ne s'étaient pas déroulées en douceur loin de là. Mais qui étaient désormais derrière-nous. Comprenant aussitôt qu'elle tenait au vieil homme plus qu'elle ne me l'avait dit, le considérant peut être comme un père. Des actions dont je n'étais pas fière mais qui étaient alors nécessaires pour pouvoir sortir de la cité. Ce qui comptait alors réellement. « Et je vais le rembourser et m'excuser. » Mon regard plongé dans le sien pour qu'elle voit que j'étais sincère alors qu'en soit en travaillant auprès d'Azzura qui avait fait de moi son apprenti, j'avais réussi à me refaire autant qu'en me remettant à coudre des robes pas tant par obligation que par pur plaisir. « Je te l'ai dit je ne suis pas fière de ce que j'ai fait parce que je l'apprécie réellement. Mais je ne peux pas dire non plus avec certitude que ce n'est pas mon père alors que je ne connais ni mon père, ni ma mère. » Haussant de mes épaules un peu plus désinvoltement comme pour lui faire comprendre que cela aurait pu être pire, que c'était un petit crime à comparaison de ceux qui avaient été réalisés dans la cité. Mon regard qui se portait sur la ligne d'horizon alors que je me plongeais légèrement dans le silence pour éviter qu'une dispute n'éclate. Ce que je ne voulais alors que je préférai de loin rire avec elle plutôt que d'échanger des éclats de voix et des piques. Préférant de loin la première option qui me rappelait des souvenirs où nous n'étions qu'insouciance et innocence. Des souvenirs qui remontaient à loin maintenant alors que le temps avait coulé, que nous étions devenues d'autres personnes. « Eclaireur, marchand... Un truc dans le genre alors. Tout ça pour dire, j'ai mal choisis ma vie ! » Echangeant un sourire presque triste. « Non tu as fait le maximum que tu pouvais pour te sortir d'un enfer, où nous n'avions pas le choix, où nous n'avions pas la parole, où pour eux nous n'étions que des objets. C'est le truc Mémé, on a pas eu le choix de notre vie. Et maintenant on l'a, on est enfin libre ! » Tout ce qui comptait alors que maintenant on pouvait choisir de ce qu'on ferait de notre vie, de nos prochaines actions. Ce que nous n'avions jamais pu faire avant. Ayant désormais le choix de notre vie future. Des choix qui nous caractériseraient. Des choix que je ne voulais regretter alors que je voulais mordre dans cette nouvelle vie à pleine dent et autant profiter que d'être heureuse. « T'es es une survivante. La meilleure que je connaisse, la plus forte. Et pourtant, tu étais vouée à un avenir piteux. Alors oublies tout ça. Ne penses qu'à... maintenant. A nous. A la liberté. A l'air frais qui emplit tes poumons. A l'eau et au sable sous nos pieds. » « Et tu es la meilleure soeur que je n'avais jamais eu. » Mes doigts qui ne pouvaient que courir contre ses bras alors que je ne pouvais emprisonner que ses mains entre les miennes. Des serments faites enfants qui étaient enfin tenues alors que nous étions là, ensembles, prêtes à conquérir le monde. Un monde à portée de main.

Et ne pouvant que tenter d'en savoir plus sur cette mystérieuse personne qui semblait l'avoir marquée, avoir eu un impact sur elle jusqu'à lui redonner le sourire. Certaine qu'il s'agissait d'un lui et non d'une elle. « Lui ? Pourquoi lui ? Je n'ai peut-être fréquenté que des beaux mâles jusqu'à présent. Mais justement, j'ai décidé de changer un peu. Je vais te parler d'une adorable et magnifique créature. » « Vraiment ?! » Un sourcil haussé, une pointe de moquerie alors que je ne pouvais que me douter qu'elle allait m'inventer une histoire sortie toute droite de son imagination. Doutant qu'elle puisse trouver son bonheur auprès de la gente féminine autant que j'avais pu le faire alors que si homme, ou femme m'importait peu, ce n'était son cas. Après tout elle n'avait pu que craquer pour Roan, et d'autres hommes. Simplement heureuse qu'elle puisse retrouver le sourire. « Elle est du ciel. Elle s'appelle Christina. Elle est brune. Les cheveux longs. Féminine comme.... non, plus féminine qu'aucune Rahjak. Elle est... à tomber. » « J'te crois pas. » Et si déjà je ne pouvais que tomber dans le sable, et les échos de mon rire résonnaient sur la plage alors qu'elle me chatouillait, il n'en restait pas moins que je n'en démordais pas. Réussissant à reprendre mon souffle suffisament longtemps et inversait la tendance pour reprendre la parole. « Aucune femme du ciel ne pourrait rivaliser avec moi. Rappelle-toi je suis ta princesse. » Et que taquine alors que je ne pouvais que lui rappeler les mots échangés quand nous étions petites. Réussissant pas moins à reprendre un ton sérieux en m'arrêtant en espérant qu'elle me donnerait bien la réponse. « Allez parle-moi de lui, s'il te plait. Je suis dans un désert sans fin et je meure d'envie que tu me fasses rêver alors s'il te plait fais moi rêver avec ton homme venu du ciel. » Ne pouvant que me douter qu'il venait du ciel, et qu'elle n'avait que déformée la vérité autant que je ne pouvais que me poser des questions et être que plus curieuse.

avatar
Invité
Invité


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Sam 30 Déc - 12:47




♦️ Together ♦️

Ezra Ҩ Arméthyse
« You could hold me and I could hold you. And it would be so peaceful. Completely peaceful. Like the feeling of sleep, but awake in it together. » John Green.











[justify]Peut-être Aerys avait-elle vue la colère d'Arméthyse, parce qu'elle devint presque plus solennel, offrant quasiment une promesse de s'excuser et rembourser Ozvan. Ce qui convenait tout à fait à l'ancienne gardienne royale qui hocha la tête sans rien ajouter, préférant laisser ce sujet épineux de côté mais ça n'était pas tellement le cas pour sa comparse qui enchaîne de nouveau sur ce sujet. Expliquant qu'elle avait mentis oui, mais peut-être pas tout à fait puisqu'elle avait été orpheline toute sa vie et qu'elle ne connaissait ni son père ni sa mère. En effet, il y avait un pourcentage infime qu'Ozvan puisse être son père, dans le même cas, elle réalisait que toute sa vie, même si la conversation n'avait été que récente et qu'il ne l'avait compris qu'il y a peu, elle avait considéré Ozvan comme son père et pourtant, il y avait aussi un petit pourcentage qu'il le soit bel et bien puisqu'elle non plus ne connaissait pas son père. Mais elle en doutait sérieusement. « Raison de plus pour être gentille avec lui... » Et déjà, une nouvelle idée la taraudait tandis qu'Ezra continuait de parler, expliquant qu'elles n'avaient pas eu le choix, évidemment pour des esclaves, c'était tout à fait normal. Mais justement, Arméthyse avait eu des choix à faire par la suite, et à chaque jours qui passe, elle avait cette terrible impression d'avoir tout fait de travers, mais il est vrai que maintenant que toutes deux étaient libres et surtout loin de la cité, elles pourraient tout recommencer, enfin profiter. Ensemble. Mais les pensées de la guerrière était toujours auprès d'Ozvan plus qu'à cette nouvelle destinée. Peut-être bien qu'Ozvan était leur père à toutes les deux ? Pas la même mère, forcément, car Arméthyse l'aurait su, sa mère aurait gardé Ezra auprès d'elle. Mais peut-être bien qu'elles étaient demi-soeurs ? Quelque chose qui s'en approchait ? Un sourire enfantin dessina ses lèvres et déjà, elle formulait cette idée farfelue : « On a peut-être le même père ? » Était-ce un réel hasard qu'Arméthyse pose la question à sa comparse, d'une voix haute et intelligible alors que justement, son amie en venait à la conclusion que Krikja était la meilleure soeur jamais eu? Pressant les doigts d'Ezra emmêlés dans les siens, le sourire de la Rahjak s’agrandissait. Qu'elles soient réellement soeurs ou non, n'importait pas. Toutes les promesses d'enfances avaient été tenues à présent, peut-être un peu tardivement, mais ça n'était pas le retard l'important, mais bien l'issue de la situation. Et Arméthyse ne pouvait qu'être fière d'avoir réussi à surmonter autant d'obstacles et d'aléas et d'avoir pourtant retrouver son amie d'enfance. La première.

Et comme toujours, Arméthyse adorait taquiner et se jouer des gens qu'elle chérissait. Une sorte de rituel d'amour parce qu'elle n'emmerdait que peu les gens qu'elle n'aimait pas, préférant même les ignorer et ne pas les approcher. Le conflit n'étant pas sa tasse de thé. Justement, elle racontait déjà n'importe quoi, déformant la réalité de sa rencontre avec Chris, la transformant en une Christina tout aussi belle qu'il ne l'est en homme réellement. Mais évidemment, ça ne prenait pas. Ezra la connaissait trop bien pour savoir qu'elle n'aimait pas les femmes. Même si Arméthyse n'était jamais aller très loin avec une femme, elle s'y était essayer, mais une silhouette féminine ne lui faisait pas du tout le même effet que celle d'un homme. Elle avait définitivement besoin de gros bras dans sa vie. Du moins dans son lit. Mais donc, Aerys ne la croyait pas et elle avait tout à fait raison. Son rire était contagieux, puisque Krikja rigolait autant qu'elle, qui se faisait chatouiller. Mais elle arrêta ses doigts pour que son amie ne meurt pas part manque d'air. « C'est vrai... Aucune ne t'arrive à la cheville. » Sérieuse, alors même qu'elle ne se souvenait pas avoir vue des femmes du ciel. Ou plutôt si, mais des jeunes femmes, pas encore totalement formées mais pourtant bien faites. Impatiente, son amie lui demandait déjà la vérité, une vérité qu'elle voulait bien lui offrir. Partageant avec elle, comme lorsqu'elles étaient petites et que l'une et l'autre se racontait tout, sans détails. « D'accord, d'accord. Je te raconte. Il est vraiment du ciel, il est sexy et gentil. Il se bat bien en plus. Il est irrésistible quand il est sur un cheval, parce qu'il a une petite lueur dans ses yeux, on voit qu'il aime mais qu'il a peur de tomber... Je trouve ça adorable. Il s'appelle Chris et pas Christina, tu devais te douter. » Un sourire plus féminin, plus adulte et pourtant rêveur. Elle ferma les yeux, même si son petit récit était maladroit, elle essayait de rendre compte de ce qu'elle ressentait réellement. Sans détours. Elle ne voulait pu mentir ou cacher ses sentiments, autant assumer ses vraies pensées et ne plus les fuir. Elle aimait beaucoup Chris, évidemment, elle ne le voyait pas comme l'homme de sa vie parce qu'ils ne se connaissaient que peu, mais elle aimait la personne qu'elle devenait en sa présence et ça, elle l'avait ressentis avec chacun des hommes avec qui une relation avait été durable. Alors oui, elle pouvait voir en lui plus qu'un ami, les sentiments pourraient très bien se développer. Mais il avait été claire, alors elle ne se laisserait pas tomber dans ce filet du diable, tomber amoureuse de lui n'était pas possible, alors elle ne le ferait pas. Bien d'autres hommes foulaient cette terre et heureusement. « J'ai fais un petit voyage, il y a quelques temps. Je me suis encore perdue et je suis tombée sur lui. Il a cru que j'allais le tuer avec du pain. On a beaucoup discuter, on a même fait un petit combat amical. Et puis je l'ai revue dernièrement, je venais juste de quitter la cité et je suis tombé sur lui en premier. Si c'est pas le destin ça... Mais il sait que je l'aime bien, alors il m'a directement dis que c'était pas possible. Et je suis partie pour ça, à cause de Kamil. J'ai jamais de bol. Je t'envie toi, avec Shana... Tu penses que... vous pourriez vous retrouver, un jour ? » Malgré elle, elle préférait davantage dévier sur la vie d'Ezra plutôt que continuer de parler de la sienne, une habitude mais aussi parce qu'elle portait toujours plus d'intérêt à entendre les autres parler d'eux plutôt que de partager la sienne qu'elle trouvait toujours sans intérêt pour quiconque, même si elle se trompait, bien souvent.

avatar
28/02/2016 Glacy Chris Wilson 1447 Jessica Parker Kennedy Valtersen (avatar) esclave de Roan (de retour) ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée Rahjak 149
† Game of survival †


Sujet: Re: [Intrigue 20] Together [Arméthyse]
Sam 30 Déc - 15:37


« Raison de plus pour être gentille avec lui... » Ne pouvant qu'hocher la tête alors qu'en effet elle avait raison. Mais n'ayant toutefois dit que des semi-vérités alors qu'à vrai dire je ne connaissais pas mon père, ni ma mère. Que de vagues souvenirs, presque infirmes. « On a peut-être le même père ? » « Peut-être. » Le temps avait passé mais c'était comme si nous pouvions encore nous berner d'illusion ou tenter d'apporter une petite touche de douceur dans ce monde. « De toute façon même si nous n'avions pas le même père, cela ne change rien. » La combattante rahjak qui était comme une soeur pour moi, une part intégrale de ma famille. Un lien qui comptait réellement autant que ces secrets qui avaient été partagés enfants comme nos rires. Et si toutefois nous pouvions nous berner de doux rêves, il ne restait pas moins qu'au final la réalité était toujours là, juste à côté. Le carrousel qui continuait toujours de tourner. La vie qui continuait de défiler imperturbablement. Et une rencontre qui ne pourrait que se réaliser bientôt, tôt ou tard du moins si nous le trouvions, ce qui n'était pas encore une certitude pour le moment.

Et ne pouvant que la taquiner sur le fait qu'aucune femme du ciel ne pouvait nous rivaliser avec moi. Que de petits compliments que je pouvais espérer, qui furent propagés et qui faisaient toujours autant plaisir à vrai dire. Une beauté qui avait été reconnue par les clients du bordel même si pour le coup, ces compliments étaient toujours moindres que de ceux des proches ou les siens. « C'est vrai... Aucune ne t'arrive à la cheville. » Ne pouvant que lui adresser un sourire aussitôt. « C'est gentil. » Sincère alors qu'elle alors que je savais que ses mots comptaient réellement. Et cela faisait du bien à vrai dire. Ce qui pouvait que compter. Et la conversation qui se portait sur elle alors que j'étais réellement curieuse de savoir qui il était. Pouvant enfin rattraper le temps et avoir enfin des informations croustillantes. « D'accord, d'accord. [...] Il s'appelle Chris et pas Christina, tu devais te douter. »  « Et vu ton regard, on dirait que tu craques totalement pour lui. » Un sourire sur mon visage alors que je ne pouvais que reprendre la parole. « Et tu l'as rencontré comment ? » Réellement curieuse, alors que je pouvais que vouloir savoir tous les détails, savoir comment elle l'avait rencontré. Ce que je ne savais pas jusqu'à là mais que je savais elle ne tarderait pas à me faire part. En tout cas, il était certain qu'une lueur flottait dans son regard, ne comptant même pas remettre en cause à ses propos alors que je ne pouvais qu'imaginer à quoi il ressemblait. Comme lorsqu'elle me racontait des histoires auparavant. Et les mots qui ne pouvaient que sortir de sa bouche. « J'ai fais un petit voyage, il y a quelques temps. Je me suis encore perdue et je suis tombée sur lui. Il a cru que j'allais le tuer avec du pain. [...] Je t'envie toi, avec Shana... Tu penses que... vous pourriez vous retrouver, un jour ? » « Que tu allais le tuer avec du pain ? Les rahjaks font si peur que cela ? » Une note presque de sarcasme alors que je ne pouvais que secouer la tête. Ne pouvant que penser qu'ils étaient étrange ces personnes venues du ciel. N'étant certainement pas tombées sur la tête et pourtant qui aurait peur d'une miche de pain. Toutefois je savais qu'autant que possible qu'Arméthyse pouvait paraître intimidante, et qu'elle était d'une férocité sans pareil. La cité rahjak nous ayant rendu plus fort, ayant durci notre âme. Et si je voyais bien qu'elle estimait n'avoir jamais de chance, même avec cet homme venu du ciel qui ne semblait réellement l'aimer, il n'en restait pas moins que je pouvais que croire que tôt ou tard cela s'arrangerait, l'espérant alors qu'elle méritait autant que tout le monde de pouvoir sourire. Et pas moins un sourire triste qui se dessinait sur mon visage alors que je pensais à la mercenaire rahjak. Pouvant me rappeler chaque détails de son visage, chaque souvenir partagé autant. Consciente que je lui avais brisé le coeur autant qu'elle m'avait brisé le mien, en ne voulant venir avec moi. Ne pouvant toutefois l'y forcer, ou la forcer à changer. Que consciente que la laisser derrière voudrait aussi dire qu'elle ne pourrait retomber dans une spirale infernale sans aucun doute. Un poids sur mes épaules et pourtant des choix qu'elle ne pouvait faire qu'elle. Ayant fait de mon mieux pour l'aider, espérant qu'elle réussirait juste à voir un peu de lumière dans ce monde que trop sombre. Et que trop consciente que cette histoire était terminée. Reprenant alors la parole pour répondre à sa question. « Non je ne pense pas qu'on se retrouvera. Pour elle, je l'ai trahi en lui mentant et en la laissant derrière. Mais lorsque je lui ai proposé de me suivre, elle a refusé. J'imagine que l'amour n'est parfois pas toujours suffisant... » Une note presque de tristesse qui retombait instinctivement même alors que je ne pouvais que me douter qu'elle aurait voulu que je la fasse sourire. « Assez parler de nos amours perdus, le monde s'offre à nous désormais. »

Contenu sponsorisé



 

[Intrigue 20] Together [Arméthyse]

Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Mon Armée Peaux-Vertes!
» Liste d'armée gobelines en 750 points
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?
» Du code d'éthique de l'Armée Mainoise
» L'armée full boîte de conserve du métalkramé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: Il était une fois des jolies histoires-