Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Maintenant, vous me posez des questions. Ça va mal finir. [En cours]
maybe life should be about more than just surviving

Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
02/12/2017 4 Paulo Pascoal 8


Sujet: Maintenant, vous me posez des questions. Ça va mal finir. [En cours]
Jeu 7 Déc - 18:26

Code:
✜ [color=firebrick]Paulo Pascoal[/color] → Sheridan Isador

SURNOM
Dan, Danny, Sherry pour les plus intimes...
ÂGE
30 ans
ORIENTATION SEXUELLE
Une petite préférence pour les gens qui parlent d'eux au masculin
SITUATION AMOUREUSE
monastique
MÉTIER / FONCTION
bâtisseur
APTITUDE(S)
cartographe de métier, tailleur de pierres par hobby. Compétence générale : repérage dans l'espace.
Caractère :
Résilient. Avant toute chose, Sheridan est quelqu'un qui ne baisse pas les bras tant qu'il n'en a pas décidé. Si on voit ça comme une qualité, on peut dire qu'il a l'âme chevillée au corps, et la raison à l'âme ; c'est ce qui lui a permis de ne pas devenir fou, jusqu'à maintenant en tout cas. Ses mécanismes de défense intérieurs sont solides et bien armés. Si on voit ça comme un défaut, on peut aussi dire que, lorsqu'il a une idée quelque part, il ne l'a pas ailleurs, et qu'il n'écoute pas aisément les conseils de l'extérieur. Il est résolument athée, et se moque volontiers des systèmes de croyance politique ; bref, les dogmes venus de l'extérieur de sa tête ne l'atteignent guère. Il y a tout de même chez lui une certaine contradiction : la légende familiale que lui ont transmis ses parents n'a jamais fait l'objet d'une remise en question de sa part.
Attentif. Habitué à se réveiller en pleine nuit et à écouter les bruits, tétanisé par la terreur rémanente d'un cauchemar, puis accoutumé aux longues heures d'inactivité de sa cellule, Sheridan ne s'ennuie jamais : il pratique naturellement la contemplation active. Quand ses grands yeux brillants aux couleurs changeantes se posent sur vous en silence, vous pouvez être sûrs qu'il est occupé à décoder un quelconque signe que vous lui donnez volontairement ou à votre insu : une pièce de vêtement, une expression du visage, votre propre regard en direction de quelqu'un ou de quelque chose... Au moins, vous ne pourrez pas vous plaindre qu'il ne fasse pas attention ; il le fait même un peu trop. Cet intérêt pour tout ce qui peut nourrir une réflexion distrayante le rend parfois un rien intrusif.
Résigné. Sheridan est l'héritier d'une lignée maudite, du moins, si on l'en croit. Il a de lui-même une opinion tout à fait dégradée : il fait de son mieux pour vivre en homme intègre et solidaire, mais il se sent tout à fait capable de virer au monstre en l'espace d'un instant, à tout moment de la journée. Difficile pour lui d'accepter les compliments dans ces conditions, mais il ne les décourage pas non plus d'un air déprimé ; en général, il plaisante. L'ironie est une arme magnifique pour signifier qu'il ne se sent pas concerné par les jugements positifs, mais sans toutefois avoir l'air de se plaindre. Quant à son crime, il a une fâcheuse tendance à en parler comme s'il avait été inévitable ; certains ont donc le sentiment qu'il n'a pas vraiment réalisé ce qu'il avait fait, et qu'il ne l'assume pas comme un acte personnel. Ce qui, à bien y réfléchir, n'est pas très rassurant. Par exemple, on ne l'a jamais vu pleurer à ce sujet, quoique la victime ait été son compagnon de l'époque. C'est qu'il pratique une forme de memento mori appliqué à tous ceux qu'il côtoie : il se souvient toujours qu'il pourrait les tuer un beau matin. Cela ne le dispense pas de s'attacher, il trouve même que la sympathie est le plus agréable des sentiments humains. C'est juste une forme de sympathie... résignée. Quand on le connaît mal, on le juge simplement serein et relax.

Aptitudes :
Cartographe.
Le repérage d'itinéraires et leur matérialisation sous une forme accessible à chacun. Sheridan peut assurer l'exploration d'une zone, la réalisation de notes de voyage en prévision de l'établissement d'une carte, et sa création avec les moyens du bord – y compris des cartes en trois dimensions : les vastes espaces terriens s'y prêtent bien. Il adore particulièrement réaliser des maquettes de zones explorées, mais n'en a pas souvent l'occasion, ou le temps : c'est une tâche minutieuse.
Tailleur de pierres.
La perception des défauts et points de force présents dans un bloc, et sa sculpture pour obtenir une forme donnée, en tenant compte de ces éventuelles fissures. De façon générale, il réfléchit surtout aux angles à donner à un bloc en vue de la construction d'un mur, ou autre élément d'habitation (cheminée...) Mais il en a aussi une approche un peu moins utilitaire : il peut représenter un visage connu ou imaginaire, voire un portrait robot ; cette compétence ne lui est pas forcément très utile. Il se débrouillerait, sans doute moins adroitement, avec du bois, ou un autre matériau : glaise, sable..., mais la pierre est ce qui correspond le mieux à ses talents innés : patience, entêtement, fascination pour les strates accumulées au cours des siècles.
+ Le crime dont tu es coupable ?


Sheridan avait lié des liens un peu plus qu'amicaux avec un jeune homme de son âge, et s'est senti très tourmenté principalement quand celui-ci a entendu parler, par ses parents, de la légende qui entourait leur lignée. Sa réaction a été insupportable pour Sheridan : il a refusé d'y croire. Depuis, il n'a plus abordé ce sujet avec personne, et lorsqu'il a de nouveau ressenti un sentiment d'attirance pour quelqu'un, il s'est senti entraîné sur une pente glissante, celle qui le conduirait irrémédiablement à un nouveau crime. Il essaie actuellement de régler cette question en dérangeant le minimum de personnes. C'est à dire en se montrant discret, en faisant souffrir sa victime le moins possible, et en évitant de se faire prendre.


+ Que penses-tu du fait d'avoir été envoyé(e) sur Terre? Comment as-tu réagi en la voyant pour la première fois ?


Ecarter Sheridan de la société civilisée était une excellente décision de son point de vue, que ce soit en mettant fin à ses jours ou en l'envoyant sur une planète inconnue. Il ne s'en rend pas vraiment compte, mais le remplacement de la relation anxiogène qu'il avait avec ses parents par la camaraderie et le réalisme de sa vie terrienne lui a fait beaucoup de bien. Dans l'ensemble, quand il a entendu parler du programme, il a espéré y être intégré ; et maintenant, avec le recul, il ne le regrette absolument pas. Surtout, il a découvert l'art, en parallèle de son travail de taille de pierre pour la réalisation des bâtiments. Une façon de communiquer son ressenti tout en laissant l'autre se faire sa propre version, et qui écarte les conflits.


+ En toute franchise, des regrets sur ta vie, et certaines actions qui t'ont mené ici ?


Etrangement, la vie de Sheridan telle qu'elle est lui convient parfaitement ; il considère qu'il aurait pu être bien pire, et se félicite de ne pas avoir commis davantage d'atrocités, ou accumulé davantage de sadisme, que ce dont il fait déjà preuve. Il n'a pas conscience de pouvoir aller mieux, donc il n'en a pas de regrets non plus. Bien sûr, il aurait préféré ne tuer personne, mais quand on n'y peut rien, inutile de se tourmenter, n'est-ce pas ? (Comprenez : il n'a absolument pas fait son deuil, ni le bilan objectif de son acte.) Il arrive cependant qu'il réalise des scrulptures qui révèlent des sentiments un peu plus tourmentés, tel un masque torturé sortant d'une paroi, ou une main tendue ; mais quand on lui demande d'où ça vient, il dit simplement : "une envie comme ça."


+ Ton opinion sur les terriens ? Face aux récents événements (cf intrigues) ta première impression depuis leur arrivée a t-elle changée ? Qu'est-ce que tu as pensé de la guerre et des conséquences en ayant découlé (traité de paix, trocs, etc )?


Les terriens ne sont pas rassurants : ce sont des êtres menés par leur inconscient. Il craint de se découvrir beaucoup trop semblable aux plus sanguinaires d'entre eux, et ne cultive donc pas outre mesure leur fréquentation, ou l'admiration de leurs cultures, bien qu'il leur reconnaisse sans problèmes cette qualité. Il conserve une distance émotionnelle prudente, pourrait-on dire, comme lors de retrouvailles avec un cousin aventurier auquel on devine un passa criminel. Regardez qui parle... Quand les choses étaient résolument hostiles, il était plus à l'aise ; maintenant que l'on va vers un apaisement – avec les Odysséens également – il n'est pas sûr de trouver enore sa place dans un éventuel monde idéal, quoiqu'il fasse ce qu'il peut pour l'aider à fleurir, comme ses camarades.


+ Qu'apportes-tu à la vie au campement ? Quelles sont les tâches que l'on t'attribue habituellement ? Voudrais-tu quitter les tiens maintenant que tu vis sur Terre ?


La vie est courte – for heureusement – moins depuis l'arrivée sur Terre, et ça le tourmente un peu. Il a beaucoup de difficulté à se projeter dans un quelconque avenir. Il aurait dû mourir peu après la date fixée au débarquement sur Terre, s'il était resté à bord. Il avait vu venir cette éventualité dans sa cellule et s'y était préparé. Atteindre l'âge de 29 ans lui a fait un choc. Ceci mis à part, il a pris l'habitude de jouer son rôle d'homme simple et équilibré au point que cela lui vient maintenant naturellement, et qu'il est intégré dans le groupe, sans en être un meneur ou un héros. C'est un voisin très supportable, et un artisan consciencieux. Cette appréciation du groupe lui a donné un nouveau modèle de vie commune auquel, sans en avoir jamais parlé à voix haute, il s'est attaché. Mais il ne le juge pas solide. Un jour, il le sait, il les décevra, et soit ils le détruiront, soit il devra partir.


+ Des angoisses/craintes/phobies/problèmes de santé à signaler ?


Les phobies de Sheridan se sont déclarées dans son enfance au cours de son sommeil, mais sont restées très informelles. Elles se sont développées plus tard, à son arrivée sur Terre, et il commence seulement à les surmonter, avec l'aide de tisanes calmantes et autres breuvages améliorés. Il se sent plus lucide maintenant qu'il dort mieux, mais n'est pas complètement débarrassé de ces petites gênes quotidiennes, comme la sensation absurde d'être surveillé par une présence malveillante lorsqu'il marche seul dans un endroit désert. On peut considérer qu'il souffre d'un problème de santé chronique, l'obsession des crimes mal connus mais abondamment imaginés – voire fantasmés – d'un certain ancêtre terrien qui lui aurait légué sa génétique empoisonnée. Cette pensée ne le laisse pas en paix, car il lui attribue tout ce qui, à ses yeux, ne tourne pas rond dans son comportement ; il y intègre les moindres critiques, fondées ou non, etc... C'est une sorte de cyclone qui s'alimente de tout ce qu'il déracine, et contre lequel il ne sait pas lutter, car il est persuadé de n'avoir pas la maîtrise de son destin. Il faut dire que son début de vie n'a rien fait pour l'orienter vers ce point de vue.


+ Que penses-tu de l'arrivée de l'Odyssée sur Terre ? Sont-ils, à ton avis, une menace pour les cents ou au contraire vous unir pourrait être la meilleure solution face au climat actuel ?


Les Odysséens "savent". Ils représentent une autorité supérieure prête à le démasquer et à exercer sur lui une autorité bien méritée. Il les craint, mais les respecte, et surtout a vu leur débarquement comme une issue inévitable, une sorte de soulagement morbide. Quant à vivre au milieu d'eux, cette idée ne lui inspire qu'un malaise mêlé de stress et de pression sociale qui en viendrait presque à lui causer des malaises. Mais s'il y était invité, il s'y rendrait sans rechigner, comme une bête à l'abattoir.
+ Le QCM THien pour vérifier que tout est bien compris. Pour cocher la bonne réponse, mettez checked après "checkedbox", dans le code. Il n'y a qu'une seule bonne réponse par question. Veuillez ne pas enlever les balises hide.



Sheridan n'était pas parfait ; il avait clairement une case en moins ; mais ils n'en auraient pas d'autre. Oh, ce n'était pas qu'ils auraient été incapables de l'étouffer dans son sommeil, ou de lui piquer une bulle d'air dans une veine ; ils se disaient surtout que même s'ils avaient un autre enfant, le problème se reproduirait exactement de la même façon. Le problème ne venait pas de lui. Il venait d'eux, et de leurs ancêtres avant eux. Ce n'était pas sa faute - ça, c'était le cadet de leurs soucis - mais surtout, ce n'était pas curable. Et puis, tant que personne à l'extérieur du cercle familial ne s'en rendait compte, tout allait bien, n'est-ce pas ?


Comme sa mère avant lui, Sheridan fut donc élevé dans l'idée que sa nature profonde était odieuse et lui attirerait beaucoup d'ennuis, que la mort l'attendait au tournant le jour où il laisserait tomber son masque, et que le plus sage était de se tenir à carreau. C'était assez compréhensible, et assez cohérent avec le mode de vie autoritaire qu'il subissait par ailleurs. Cela ne lui posa pas de problème. Il prit tout en bloc, les contraintes de la vie à bord, les interdits liés à son hérédité, et la perspective d'une mort précoce que, de toute façon, les autres partageaient à moindre mesure. Bien sûr, il posa des questions ; et on lui raconta la légende qui courait dans sa lignée maternelle. Il ne comprit pas tout, son esprit formait des images mais sa culture ne lui permettait pas de placer des noms sur ces images ou de savoir si elles étaient conformes à la réalité. Dans l'ensemble, un ancêtre avait commis des crimes à bord d'un vaisseau qui glissait sur un ciel uniformément bleu. Ce ciel avait englouti ses victimes, et nul n'avait jamais rien su. Depuis, le secret s'était gardé, et avec lui, la névrose de porter sa tare.


Tant que Sheridan fut petit, cette conscience enfouie se cristallisa sous forme de cauchemars, crises de panique et autres terreurs nocturnes. Mais on n'allait pas le laisser souffrir ainsi, et il reçut des traitements et autres exhortations appropriés à faire de lui un grand garçon capable de se tenir en société. Il s'y conforma, serein en surface, terrorisé en profondeur. Tout semblait rentré dans l'ordre, et au fond, un grand volcan s'accumulait, prêt à exploser. Dans le même temps, il se rendait utile, quoique ses aptitudes sociales ne soient pas très développées. On lui confiait sans difficultés des tâches pour lesquelles il se sentait bien trop instable, monstre qu'il était ; mais il les accomplissait sans sourciller, de peur de se trahir. Et un jour, ce qui devait arriver arriva. Il était adolescent et c'était l'âge de ses premières amours. Sa décision était claire ; il ne perpétuerait pas la tare dont il était porteur. Il trouverait une solution pour que la lignée s'arrête à lui. La perspective d'élever un enfant dans la terreur où il avait été élevé lui était intolérable.


La solution se trouva d'elle-même ; ses attractions personnelles l'entraînaient vers la formation de couples stériles. Mais ces premières passions, cette première affirmation d'aspirations personnelles, hors de la surveillance ambiante et du souvenir constant de ses supposés démons, déclenchèrent une crise qu'il n'avait pas prévue. Il fut peu surpris, alors que tout le monde autour de lui s'effarait, en contemplant ses mains rouges. Il ne donna pas d'explication, pour protéger ses parents, qui auraient certainement été détruits avec lui si on avait su qu'il portaient la même faute. Il se contenta de s'excuser. D'ailleurs, l'enfermement ne lui fut pas désagréable. C'était un soulagement. La boucle était bouclée. Les choses étaient rentrées dans leur ordre naturel, son masque était à terre, et les autres étaient protégés de lui. Il recommença à faire des cauchemars et son pacifisme d'autrefois réapparut comme par magie.
C'est alors qu'on le renvoya sur Terre.


Sur le moment, l'idée lui parut excellente. Il n'avait d'ailleurs rien à perdre, étant placé face à une mort imminente dès son anniversaire suivant. Il y avait un risque à prendre au nom de toute la communauté, ce serait sa façon de payer sa dette à la société. Son envie de se racheter lui fit considérer toute l'entreprise à travers le prisme d'un espoir candide. Mais sitôt arrivé dans la nouvelle atmosphère, il sentit son système nerveux agressé par les sensations inconnues, la qualité de l'air, la morsure du soleil, l'éclat des couleurs, les cris d'oiseaux, le mouvement du sable sous ses pieds... Rien n'était normal et surtout, rien n'était apaisant. Il ne dormait désormais plus vraiment. Il se réveillait en sursaut toutes les heures environ, hanté de visions terribles, et de jour, les phobies se multipliaient à chaque nouvelle expérience. Il s'était jeté sur ce nouvel univers pour l'accabler de tous ses reproches, et se distraire des craintes tournées vers l'intérieur de sa psyché.


Tout cela n'était pourtant pas fort pratique, mais il découvrit qu'une certaine plante avait le pouvoir de le calmer et de le forcer à dormir. Taël, qui s'occupait des cuisines, lui fournissait cette plante en quantités qu'ils estimaient suffisantes, sans trop savoir ce qu'il faisait précisément, mais avec toute la bonne volonté du monde. Ils découvrirent avec un certain dépit - voire, chez Sheridan, une certaine rancune - que les problèmes constatés dans son enfance se répétaient. La plante était trop efficace. Les manifestations de trouble dans le quotidien de Sheridan disparaissaient, tandis que ses angoisses reculaient dans les profondeurs de son esprit, et s'accumulaient dans son inconscient. Il se surprit à avoir au moment d'événements donnés des pulsions agressives, et une disparition totale de ses inhibitions. Lui qui se souciait habituellement de ne déranger personne, de faire au mieux avec ses défauts ancestraux pour soutenir la vie du groupe, éprouvait une intention démoniaque, qui ne semblait pas lui appartenir, de tout détruire afin d'être débarrassé de la crainte que cela arrive.


Comme la première fois, l'explosion eut lieu autour de l'établissement d'un lien. Sheridan se pensait sauvé, une vie nouvelle dans un univers sans limites lui tendait les bras, d'une certaine manière il devait bien admettre qu'il nageait dans l'euphorie. Certes, il partageait déjà tout cela avec les autres de son groupe, mais il ne parvint pas à se contraindre dans ces frontières strictes, chastes et austères. Ils vivaient tout de même dans la jungle, ça ouvrait des portes. La question de son hérédité compliquée ne le tourmentait pas autant qu'autrefois, entre l'absence de ses parents pour la lui rappeler, les plantes qui en adoucissaient le souvenir, et ses nouvelles réalisations. L'oubli le rendait imprudent, et le déni faisait monter la pression du volcan. En même temps qu'il s'attachait, il devint jaloux, colérique, violent, en l'espace de quelques heures, et une fois encore il s'apprêta à passer à l'acte, submergé par une résignation pathologique : il n'échapperait pas à son destin.


Il eut de la chance dans son malheur : alors même qu'il errait sur les franges du territoire en quête de l'endroit où il cacherait le corps, en préparation de son crime, il tomba sur une personne qui avait exactement les mêmes intentions que lui. Sauf que cette fois, la proie était Sheridan, une éventualité à laquelle il n'avait jamais songé. Il se retrouva face à un prédateur aussi malveillant que lui, et tellement étonné qu'il ne pensa pas immédiatement à réagir. Il avait envie de contempler l'expérience tant qu'il se trouverait dans le laboratoire.
DERRIÈRE L’ÉCRAN

Je m'appelle Nemo et je suis plus vieux que mon perso. Vous pouvez donc vous en douter, je suis un Addams. J'ai connu le forum grâce à Taël et je le trouve ... pas mal, un peu pâle, mais assez beau gosse. Il gagnerait à sourire plus largement. Ah, le forum ? Très vert, très sapin ^^.


Mon personnage est un inventé et je vous autorise à en faire un scénario si mon compte se retrouve supprimé.




Sheridan Isador
It's supposed to take you places, leave markings on your skin


Dernière édition par Sheridan Isador le Sam 9 Déc - 11:38, édité 8 fois

avatar
20/04/2016 FLY 7657 Adelaide Kane Ava + FLY • Signa + ASTRA • Gifs + TUMBLR • Icons + vinyles idylles Multi-tâches + Cartographe + Patrouilleur + Notion de combat au corps à corps 33
✣ Speedy Gonzales ✣


Sujet: Re: Maintenant, vous me posez des questions. Ça va mal finir. [En cours]
Jeu 7 Déc - 19:10

PREUM'S

C'est un bg que nous avons là Bienvenue sur TH Ce que j'ai lu me plait déjà, j'ai hâte d'en apprendre plus

Admin △ I'll dream you real
avatar
05/10/2015 Electric Soul 5945 Dan Stevens Avengedinchains ♥ & tumblr Professeur de litté/philo sur l'Odyssée, s'occupe des cultures sur Terre | Education & notions d'agriculture 42
Admin △ I'll dream you real


Sujet: Re: Maintenant, vous me posez des questions. Ça va mal finir. [En cours]
Jeu 7 Déc - 19:46

Bienvenue officiellement par ici

Bon courage pour la fiche, tu as 7 jours pour la terminer, n'hésite pas à contacter le staff si tu as des questions

avatar
06/02/2016 656 Ben Dahlhaus Schizophrenic (ava) ; anaëlle (signa) ; Oreste ♥ (gif) Cartographe & Apprenti manipulateur d'armes 14


Sujet: Re: Maintenant, vous me posez des questions. Ça va mal finir. [En cours]
Jeu 7 Déc - 19:50

En voyant ta bouille je me suis dit que c'était une bouille de Grounder. C'est raté
Je connaissais pas ton avatar d'ailleurs mais CA Y EST JE SUIS AMOUREUSE
Bienvenue parmi nous, hâte de voir ce que va donner ton perso Courage pour ta fiche

avatar
04/08/2017 Yuki ❄ 383 Holland Roden FLY Chasseuse, traqueuse. Elle est comme une ombre prête à attraper sa proie. 15
J'peux pas croire qu'derrière la lune y a plus d'espoir.


Sujet: Re: Maintenant, vous me posez des questions. Ça va mal finir. [En cours]
Jeu 7 Déc - 20:58

Bienvenue parmi nous J'espère en savoir un peu plus sur ta fiche très bientôt ! Courage

Modo - Supermassive Black Hole
avatar
04/11/2014 Mystery Light 24149 Thomas B.-Sangster lux aeterna Signa ©crack in time ♥ Unicorn, crackship whihakayda, paroles City Light Blanche Ancien kidnappé des Rahjaks. Apprenti soignant ancien traqueur 104
Modo - Supermassive Black Hole


Sujet: Re: Maintenant, vous me posez des questions. Ça va mal finir. [En cours]
Jeu 7 Déc - 21:00

Bienvenue par ici Courage pour ta fiche !

Admin
avatar
05/03/2015 avengedinchains 2991 Jennifer Lawrence signa Alas Leader chasse & traque 37
Admin


Sujet: Re: Maintenant, vous me posez des questions. Ça va mal finir. [En cours]
Jeu 7 Déc - 21:10

bienvenue
courage pour ta fiche

avatar
29/05/2016 Pivette 2060 Cynthia Addai-Robinson ava : Pivette / sign : Grey Wind Guérisseuse / soin & combat 237
I may be a twin but I'm one of a kind


Sujet: Re: Maintenant, vous me posez des questions. Ça va mal finir. [En cours]
Jeu 7 Déc - 21:14

je suis comme Atlas, j'avais parié sur un grounder, je me suis fait avoir !

Joli choix d'ava et de patronyme ! Bienvenue et bonne rédac' pour ta fiche !

avatar
04/10/2014 neko 927 Godfrey Gao AVENGEDINCHAINS.(avatar), tumblr (gif), northern lights.(code signature) cavalier, archer 10


Sujet: Re: Maintenant, vous me posez des questions. Ça va mal finir. [En cours]
Jeu 7 Déc - 21:47

bienvenue par ici et hâte de te découvrir

avatar
06/12/2015 Lux Aeterna 30609 Sophia Bush Avengedinchains (vava) ; Oreste (image profil); Lux Aeterna (sign & gifs & fiche rp) ancienne militaire - lieutenant, stratège, garde et patrouilleuse. Quelques notions de médecine et bases en maniement des armes. 201


Sujet: Re: Maintenant, vous me posez des questions. Ça va mal finir. [En cours]
Jeu 7 Déc - 22:07

Oh cette histoire, mamma (et quelle plume !) J'ai hâte d'en lire davantage dans le reste de cette fichette ! En tout cas je suis ravie d'enfin te voir poster, je guettais depuis ton inscription . Les amis de Taël sont nos amis Bon courage pour le reste de ta fiche et j'allais presque oublier mais : bienvenue sur TH, bien sûr

avatar
28/02/2016 Glacy 725 Jessica Parker Kennedy bazzart esclave de Roan en fuite ▲ métier ingrat ▲ ancienne couturière, esclave domestique, prostituée 52
† Game of survival †


Sujet: Re: Maintenant, vous me posez des questions. Ça va mal finir. [En cours]
Jeu 7 Déc - 22:09

J'adore le titre Bon courage pour ta fiche et hâte d'en savoir plus sur ton personnage

Admin - Tears of the phoenix
avatar
12/10/2014 Brimbelle 47074 Jessica Chastain Lux Aeterna Médecin / Herboriste 344
Admin - Tears of the phoenix


Sujet: Re: Maintenant, vous me posez des questions. Ça va mal finir. [En cours]
Jeu 7 Déc - 22:12

Bienvenuuuue

Un dinosaure On en manque par ici

avatar
04/11/2017 Adrien 16 Charlie Heaton luxaeterna Veilleur 17


Sujet: Re: Maintenant, vous me posez des questions. Ça va mal finir. [En cours]
Jeu 7 Déc - 22:18

Bienvenue sur TH avec cet intéressant avatar
Bon courage pour terminer la fiche et bon jeu parmi nous

avatar
03/04/2017 Lnou 133 Ricky Whittle Pivette Forgeron / combat & maniement des armes 4
I may be a twin but I'm one of a kind


Sujet: Re: Maintenant, vous me posez des questions. Ça va mal finir. [En cours]
Ven 8 Déc - 9:00

Bienvenue sur TH !

avatar
01/10/2017 empty gold. 341 Felicity Jones empty gold. (ava) - crack in time (signa) - tumblr (gifs) membre du conseil, médecin et chirurgien de l'Odyssée. 90
— caught in the middle —


Sujet: Re: Maintenant, vous me posez des questions. Ça va mal finir. [En cours]
Ven 8 Déc - 10:40

Bienvenue sur TH
J'approuve mes petits camarades, très bon choix d'avatar

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: Maintenant, vous me posez des questions. Ça va mal finir. [En cours]

 

Maintenant, vous me posez des questions. Ça va mal finir. [En cours]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Oseriez vous posez vos questions à Sköll ?
» [F.A.Q.] Posez vos questions !
» MR. HRM Ҩ je vous déclare maintenant mari et femme, vous pouvez actualiser vos statuts facebook.
» Avez-vous déjà vu deux blondes dans un magasin ? Maintenant oui... [Jessica Farelly]
» quelle question poseriez-vous à J.R.R. Tolkien ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: personnages :: Présentations :: Fiches en construction-