Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Regardes, regardes comme c'est beau de se tendre la main.
maybe life should be about more than just surviving


avatar
05/11/2017 Yuki ❄ 51 Elle Fanning myself (vava) ; shakruimosa & tumblr (signa) Druide, écrivaine 25
Pourrais-je t'échapper à toi, l'obscurité ?


Sujet: Regardes, regardes comme c'est beau de se tendre la main.
Mar 5 Déc - 17:09


Regardes, regardes comme c'est beau de se tendre la main.




Tout c'est enchaîné tellement vite. Les prédictions de cette fameuse tempête qui a fait ravage sur son passage. Forte heureusement, toi et les autres vous étiez cachés dans les grottes non loin du village. Le vent sifflait dans tes oreilles, s'en était désagréable. Tu pouvais entendre les arbres se déraciner, claqués contre la roche. Tu n'avais pas eu peur, tu t'inquiétais surtout pour ton petit frère qui, lui, était effrayé. Tu te contentais de le serrer fort dans tes bras pour arrêter ses pleurs, en lui murmurant que tout irait bien, que rien ne lui arrivera. Il avait fini par s'endormir avec une larme au coin de l'œil pendant de bonnes heures.

Lorsque tu étais finalement retournée dans ton petit chez toi, tout était saccagé. Les plantes renversées, les pots brisées, les meubles de travers, leurs tiroirs ouverts, un vrai massacre. Il t'a fallu un bon bout de temps pour tout remettre en ordre. Et pendant tout ce temps, bien des choses étaient arrivées. À l'eau tiède, tu te rinces les mains dans un petit sceau en bois posé sur le sol. Tu entends quelque chose tapé contre la porte, alors après avoir séchée tes mains, tu te déplaces pour aller l'ouvrir. On vient t'annoncer qu'une tribu est venue se réfugier ici. Leur village, complètement décimé. Tu te sens nostalgique, peiné par la nouvelle. Ce sentiment est multiplié quand tu entends que leur île entière est devenue inhabitable. Tu essayes d'imaginer comment ils doivent se sentir. Sûrement perdus, tristes, volés. Tu ne sais même pas ce que tu ferais, comment tu te sentirais si cette chose t'arriverait aussi. Ne plus avoir de chez soi, ça doit vraiment être dévastateur.

Rapidement, tu vas chercher une de tes sacoches en cuir. Tu la remplies de tout ce qui peut-être utile : plantes, médicaments, eau.. Il y aura probablement des blessés, la tempête était sans pitié. Tu emmènes avec toi ton petit frère, ton protégé. Jamais tu ne le laisses seul, tu es toujours dans les environs, pour t'assurer qu'il va bien. Tu agis comme ça puisque tu es consciente que si un jour tu le perds, tu serais éperdument bouleversée. Cet enfant, c'était une partie de ton cœur, une partie de ton âme.

Tous deux, vous descendez sur terre. Les rescapés sont restés en bas, dispersés dans tous les sens. Ton protégé commence à te tirer légèrement. Tu t'arrêtes et comprends instantanément ce qu'il veut. Un petit groupe d'enfants jouent tous ensemble innocemment. Tu le laisses les rejoindre après avoir été sûr qu'ils étaient tous sous surveillance d'un adulte. On ne sait jamais, ils pourraient, inconsciemment, s'enfoncer dans la forêt, se perdre, mourir. La forêt n'est pas un lieu sûr, bêtes et prédateurs rodent dans les alentours, près à se jeter sur une proie n'importe où, n'importe quand.

Tu regardes une dernière fois derrière toi et retournes t'occuper des réfugiés. Tu soignes plusieurs dizaines de blessés. Heureusement, aucun d'eux n'avaient une blessure très grave. Seulement des égratignures, éraflures, coupures. Tu cherches du regard si on a besoin de ton aide. Un homme attire ton attention. Il regarde, avec fascination, l'arbre de vie et ses maisons. Tu souris, tu rigoles intérieurement puisque tu comprends sa réaction. Voir un arbre aussi grand, impressionnant, ça nous laisse bouche-bée au premier abord. Tu décides de te joindre à lui et de fixer la même chose que lui. Il n'a pas l'air d'avoir remarqué ta présence, alors tu prends la parole avec ta petite voix tendre. "« Bonjour. Moi, c'est Athéna. Il est gigantesque, n'est-ce pas ?»". Tu baisses ta tête et le regarde, arborant toujours un sourire accueillant et bienveillant envers ton voisin. Un sourire qui cache la peine que tu ressens à son égard.


AVENGEDINCHAINS

 

Regardes, regardes comme c'est beau de se tendre la main.

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» GEM' - AGATE - ELEA ϟ Y a des jours comme ça où t'as envie de jouer le super-héros ϟ
» C'est bien toi ? C'est vraiment toi ?!
» C'est un fameux trois-mats, fin comme un oiseau ♫ [PV Joaquin]
» Je suis libre, libre comme l'air. Ou presque, puisqu'un un petit bout de toi me reste. (Joos)
» Hey ! Pourquoi tu me regardes comme ça !? ft Sacha Vega

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: no one came back :: La sylve :: Le village Naori-