Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra] Empty TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra]

le Lun 3 Nov - 3:29
On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé...
C'est amusant de voir à quel point les gens se sentent seul dans la douleur. Ils ont toujours l'impression de ne pas se sentir compris et que personne ne peut souffrir autant que leur propre douleur. C'est amusant de voir à quel point on te juge sur ton apparence et sur tes actes si bien que quand tu ressens le besoin de parler, on ne se dit pas que c'est parce que quelque chose va mal, mais tout simplement que tu as envie de faire comme tu as l'habitude de faire. C'est dans ce genre de moment que l'on peut remarquer les rares personnes sur qui on peut vraiment compter, celle qui ne te juge pas sur tes actions passer, mais tout simplement qui te prenne comme tu es dans le moment présent.

Voilà de cela quelques jours, que la pluie d'acide c'était abattue sur le camp, laissant derrière elles encore des pertes difficilement consolable et au-delà des blessures infliger par la pluie des plaies bien plus difficiles à soigner étaient apparues. Cependant, au lieu de créer un mouvement de solidarité général, j'avais la forte impression de me sentir exclue et si seule que cela m'en rendait presque folle. Ce n'est pas faute d'avoir tenté de chercher du réconfort auprès des plus âgés, sans grand succès. Tous persuader que je voulais leur prendre la tête encore une fois, j'avais eu le droit à des « On n'a pas le temps pour ça Charlie... » Ou encore « Pas maintenant, on a d'autres choses plus importantes à gérer que tes petites crises d'adolescentes ! » Sans parler des « Je pensais que ce qui s'est passé de métrais un peu e plomb dans la cervelle... » Après tout cela, j'avais préféré ne pas relever pour une fois e m'éloigner pour quelque jour, disparaître et faire comme j'avais l'habitude de faire. Souffrir en silence !

J'avais passé mon temps à courir, fabriquer des flèches sans trop m'éloigner du camp et surtout roder autour du cimetière surement pour me persuader que tout ceci n'était qu'un stupide cauchemar et que j'allais finir par me réveiller. À chaque fois, je comptais le nombre de tombes et tout cela me ramener à la triste réalité. Ils nous ont envoyés à la mort, ils avaient envoyé à l'échafaud leur propre enfant. Cela m'était égal, car je n'avais plus personne là-haut, mais je me mettais à la place de tous les autres. Tous ceux qui penser qu'il y avait encore un espoir pour ce qui nous ont enfermés puis condamner à mort en nous envoyant dans un endroit dont on ne connaissait rien. Qu'ils restent là-haut et qu'ils étouffent. Dire que certains parmi nous prétendent tout savoir mieux que tout le monde, mais la vérité c'est qu'aucun d'entre nous n'avaient été préparer.

Je comprenais mieux quand ce terrien si mystérieux et envoutant à la fois me regarder d'un air de dire que j'étais stupide et insouciante. Je l'étais, nous l'étions tous sauf que parmi nous se cacher des lâches qui pensaient que seules leurs paroles compter et d'autre qui préféraient s'écraser par peur de je ne sais quoi. Dans le fond, je préférer être comme j'étais que de fuir la réalité en permanence en se persuadant que demain sera meilleur qu'aujourd'hui.

Cela faisait maintenant un moment que j'éraie sans ut précis et j'avais dit à Skye que je ne partirai pas longtemps. Me dirigeant vers l'entrée secrète, je me ravisai, décidant de me rendre une dernière fois au cimetière. L'endroit n'était jamais vraiment visité, à croire qu'on oublier les morts aussi facilement qu'ils avaient disparu. Je ne pouvais pas me résoudre à oublier, car cela me permettait d'affronter plus facilement la réalité. Ce que je trouvais triste dans cet endroit ce n'était pas tant qu'il y avait des êtres cher qui reposer sous terre, c'était qu'à force je ne me souvenais plus qui était où. Aria me manquer sans parler de Freyja avec qui je passais mon temps à tenter de lui décrocher un sourire et de lui apprendre que l'on peut vivre en s'amusant. Elle n'aura plus le loisir de l'apprendre maintenant.

J'étais connue pour ne pas craquer du moins pas devant des gens, alors me sentant seule et épuisée de contenir autant de chose en moi, je me laissai tomber à terre. Mes genoux heurtant le sol, j'enfouis mon visage dans mes mains tout en me repliant sur moi et pour la première fois depuis que l'ont été sortie du vaisseau, je me laissai aller...
© code by Cacadum


Dernière édition par Charlie Blackstern le Jeu 8 Jan - 21:12, édité 1 fois
Sans peurs et presque sans reproches
Sierra Megara
DATE D'INSCRIPTION : 27/07/2014 PSEUDO/PRENOM : Sammix MULTICOMPTES : Adriel MESSAGES : 17714 CELEBRITE : Barbara Palvin COPYRIGHT : Zuz' + Tumblr METIER/APTITUDES : Ramasseuse de fruits & plantes / Agricultrice / Parcourir la forêt à la recherche de nouvelles plantes & fruits TRIBU : Les 100 POINTS GAGNES : 149
Voir le profil de l'utilisateur

TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra] Empty Re: TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra]

le Mar 4 Nov - 3:17
    92, c'était le nombre qu'il restait des débarqués sur terre. Les premiers morts étaient arrivés en ce jour fatidique, ils étaient au nombre de 8. Il n'y avait personne dont j'étais véritablement proche, mais je les connaissais tous, un petit peu, juste ce qu'il fallait pour que leur mort me touche de plein fouet, pourtant je n'avais pas peur. Je n'avais pas eu peur de leur corps complètement défigurés et décomposés par la pluie, non, cela ne m'avait pas fait peur, j'avais même aidé à creuser les tombes et à déplacer les corps meurtris et ensanglantés. Je ne savais pas ce qui pourrait me faire véritablement peur à vrai dire, pour le moment, je ne m'étais pas trouver de peur. Tout le monde le sait, je n'ai peur de rien, mais je trouverais un jour quelques choses qui me ferra peur, je le sais, j'en suis persuadée mais ce jour ne semble pas être encore arrivé pourtant, j'avais vu de belles horreurs, si des horreurs peuvent être belles bien entendues. Ces corps, tout les dégâts du campement, tout ce qui était resté dehors était inutilisable ou presque, cette pluie était d'un acide que je ne connaissais pas, mais qui était d'une violence extrême. Il avait fait du mal aux esprits de tout le monde, même au mien. Je ne pouvais pas dire que j'étais ressortie indemne de ce spectacle, mais aucune once de peurs ne s'était immiscée en moi, comme si je ne devais pas avoir peur, tout simplement. La peur ferrait-elle partie de ma vie un jour ? Oui, cela était bien entendu possible, probable, je dirais même mais pour le moment, non, j'étais Sierra Megara, sans peurs, et sans reproches. Enfin, façon de dire, car on avait toujours des choses à se reprocher. Et si je n'avais pas giflé cette jeune femme ? Et si je n'étais pas venue sur terre ? Il y avait tellement d'hypothèse à avoir.

    Pourtant, depuis quelques jours, je ne cessais de me rendre au cimetière, car j'avais cette impression qui me prenait du dedans, comme si j'avais laissé une partie de mon âme dans ce lieu devenu si symbolique. 8 tombes, 8 corps. J'essayais de me remémorer un souvenir avec chacun. Pour Cicéron et Freyja, je n'arrivais pas à me sortir leur mort de ma tête. Pour les autres, c'était un sourire en général, pour des raisons que j'avais oublié, mais je m'efforçais d'avoir des pensées positives à leur égard. Ainsi, je me rendais au cimetière pour me dire que je ne voulais pas y avoir ma place, que je ne devais pas y avoir ma place, que je ne devais pas être sous terre, que je ne pouvais pas leur tenir compagnie. Est ce que cela me faisait peur ? Non, ce n'était pas une peur qui me prenait aux tripes, c'était une autre sorte d'émotion, entre la tristesse de ne plus les revoir et la haine envers celui ou ceux qui avait fait cela. Parce que oui, le terrien qui s'était glissé à l'intérieur du campement en était probablement à l'origine, cela avait du sens, mais qu'en pensait les autres terriens ? Il y en avait des plus dangereux que d'autres, plus agressifs, mais d'autres étaient plus paisibles. Je savais que cet acte pouvait être celui d'un individu isolé, mais si ce n'était pas le cas ? Et si les terriens étaient derrière tout cela et qu'ils nous déclaraient la guerre ? Qu'en était-il véritablement de leur côté ? Tout cela se bousculait dans ma tête, je ne savais plus quoi faire. Alors, plutôt que de gamberger au campement, je me décidais enfin à me bouger mon petit derrière pour me rendre au cimetière. Alors que j'y arrivais rapidement, je me rendais compte qu'il y avait déjà quelqu'un. Quelqu'un de mon âge : Charlie. Nous étions amies, sans plus d'originalité à notre lien que nous avions tisser en bas, ici. Elle semblait dépiter, totalement amorphe, elle pleurait sans doute. La veille, j'avais croisé un peu plus loin d'ici Raphael qui était dans un état semblable, à l'abri des regards. Je l'avais observé trop longtemps et il m'avait rejeté, mais là ce ne serait pas pareil, je connaissais Charlie. J'arrivais alors derrière elle, posant ma main sur son épaule.
Invité
Invité
Anonymous

TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra] Empty Re: TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra]

le Mer 5 Nov - 19:55
On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé...
Montrer mes faiblesses, me laisser aller ou encore craquer n'avais jamais vraiment était dans mes habitudes. Pourtant, dans la vie il y a toujours des moments avec et des moments sans, d'autant plus quand vous avez été envoyé sur Terre comme cobaye et que vos rangs réduisent de jour en jour. Non pas à cause de la Terre en elle-même, mais surtout à cause des personnes qui n'en sont jamais parties. Que l'on connaisse quelqu'un ou pas et qu'on l'apprécie plus ou moins ne change rien dans ce genre de situation, car une perte reste une perte.

La mort, je l'avais côtoyé à l'instant où j'avais pris mon premier souffle et cette phase de la vie, car oui, la mort faisait partie intégrante de celle-ci, ne me faisais pas peur. Au contraire, je les voyais comme une libération après avoir bien vécu, mais la voir frapper de la sorte m'avais fait un choc. Je ne connaissais pas toutes les personnes qui avaient péri ce jour dont tout le monde se souviendrait, mais j'en savais assez pour que cela m'atteigne.

Au sol, les deux genoux à terre, en plein milieu du cimetière de fortune que certains avaient eu le courage de mettre en place. Ce n'était pas tant la tristesse qui m'envahit et ni la colère que cela aurait du certainement faire sortir de moi en voyant tous ces corps meurtris. C'était le vide total, mélangé à tant de questions dont je n'aurais jamais la réponse. Je me sentais tout simplement frustré et inutile et selon moi, c'était parmi les pires choses qui pouvaient arriver à quelqu'un.

Mon père m'avait toujours répété que pleurer n'était pas un signe de faiblesse bien au contraire, mais ce qui montrer ta force c'était la façon dont tu gérais la suite des évènements. Est-ce que tu continuais de t'apitoyer sur ton sort ou est-ce que tu faisais en sorte de transformer ce moment en quelque chose d'encore plus fort. Il avait toujours eu des paroles sages et en ce moment, j'aurais bien voulu réussir à essayer de m'y tenir, mais la vérité est que pour une fois être à terre de la sorte me faisait du bien. Ressentir quelque chose de fort me faisait comprendre que j'étais encore belle est bien envie et que si on veut vivre, il faut se battre.

La solitude et le calme ambiant commençaient à me peser légèrement. J'aimais bien de temps en temps me retrouver avec moi-même, mais parfois quand je me sentais défaillir, je préférer peindre un faux sourire sur mon visage et m'entourer d'autre personne en me cachant derrière mes blagues pourries. Aujourd'hui, le contexte était bien différent, même si je ressentais le besoin de me débarrasser de cette solitude. Je n'avais pas très envie de donner l'occasion à quelqu'un de me voir dans cet état-là. J'étais encore plus lamentable qu'au moment où James m'avait attrapé pour m'emmener dans le vaisseau et loin de cette pluie acide qui nous avait tous prie une petite part de nous.

Mes prières n'avaient pas été entendues, entre deux sanglots, je sentis une main se poser sur l'une de mes épaules et prises de surprise, je me retournai brusquement plaçant mes mains autour du cou de la personne qui avait eu le courage de venir me parler durant l'un de mes mauvais moments. Malgré mon état, j'avais réagi vite et avec bon sens dans la mesure où sur le moment, je ne savais pas à qui j'avais affaire. Quand on y pense cela aurait pu être n'importe qui. Après quelque seconde, je me rendis compte que ce n'était ni plus ni moins que Sierra. Sierra en qui j'avais pu trouver une bonne amie depuis que l'on avait mis les pieds sur Terre. Je retirai alors mes mains de sa nuque avant de me relever et d'essuyer rapidement mes yeux avec le revers de ma manche.

C'était surement la première personne à me voir dans un tel état depuis notre arrivé ici-bas et me voilà prise de court ne sachant pas trop comment réagir. Je n'étais vraiment pas du genre à parler de ce qui n'allait pas, mais au-delà de mon caractère bien trempé, les personnes qui me connaissaient bien savaient parfaitement à quel point je pouvais être sensible. « Euh... Sierra, désolée, tu m'as surprise et puis je ne m'attendais pas à voir quelqu'un ici !! » Réussis-je alors à dire tout en reprenant mes esprits. Mais je ne pouvais tromper personne, pas dans mon état et encore moins une amie telle que Sierra...

© code by Cacadum
Sans peurs et presque sans reproches
Sierra Megara
DATE D'INSCRIPTION : 27/07/2014 PSEUDO/PRENOM : Sammix MULTICOMPTES : Adriel MESSAGES : 17714 CELEBRITE : Barbara Palvin COPYRIGHT : Zuz' + Tumblr METIER/APTITUDES : Ramasseuse de fruits & plantes / Agricultrice / Parcourir la forêt à la recherche de nouvelles plantes & fruits TRIBU : Les 100 POINTS GAGNES : 149
Voir le profil de l'utilisateur

TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra] Empty Re: TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra]

le Jeu 6 Nov - 2:08
    Je n'étais pas une âme en peine en apparence, je n'étais pas quelqu'un qui montrait ces faiblesses, je n'étais pas une jeune fille en fleur qui pleurait pour un rien. Pleurer ne faisait pas partie de mon vocabulaire, sans doute parce que rien ne me faisait peur et que tout restait à l'intérieur de moi. Je ne ressentais pas ce besoin de me recueillir ouvertement même si depuis que la pluie acide était tombée, je passais ici, au moins une fois par jour, comme pour me dire qu'un jour je serais peut être ici mais que je ne voulais pas que ce jour arrive trop rapidement, j'avais tellement de choses à accomplir par ici. Nous n'étions ici que depuis quelques mois, mais j'avais presque cette impression que hier encore j'étais dans ma cellule à penser à ce jour qui viendrait, ce jour où je serais définitivement mise hors jeu, hors courses et éjectées dans l'univers, dans le ciel entre l'Odyssée et la terre. Mais ce jour n'était pas arrivé, et il n'arriverait sans doute jamais. Je ne retournerais sans doute jamais là-haut. Nous étions à présent sur terre et nous ne nous en sortions pas si mal pour survivre dans ce coin de terre sauvage. Les premiers morts venaient cependant d'arriver. Je ne savais pas comment ils prendraient cela là-haut. Bien entendu, ils n'étaient pas tous morts d'un coup, mais ça en faisait huit en peu de temps. Et puis, je m'en fichais pas mal de ce qu'ils pouvaient penser là-haut, ils avaient pardonnés nos crimes, mais ils nous avaient surtout lâchement abandonnés sur terre sans conseil ni grande aide. Heureusement, nous étions débrouillard, sans doute plus qu'ils ne le pensaient. Ce lieu représenterait toujours quelques choses de particulier pour moi, je dois bien l'admettre. C'était moi qui avait plongé ces corps dans ces tombes de fortune. C'était moi qui avait mis ces corps tous méconnaissable, sauf celui de Freyja dans ces tombes juste à côté du campement. Est ce que cela faisait de moi un monstre d'avoir été le fossoyeur du camp ? Je ne le pensais pas mais Charlie ne devait sans doute pas le savoir. D'ailleurs, son réflexe avait été rapide alors que j'avais simplement posée ma main sur son épaule. Elle s'était aussi relevée et retournée pour m'étrangler, rien que ça. Très vite elle avait relâchée son étreinte, ne sachant véritablement que faire. Je ne l'avais jamais vu dans cet apparat là, mais cela ne m'étonnait pas plus que cela. Si elle ne le montre pas forcément, Charlou comme j'aime à l'appeler est une sensible, tout le contraire de moi à ce niveau. Enfin, son masque de sourire est souvent là, elle nous lance une petite blague pour détendre l'atmosphère mais au fond, c'est une profonde détresse qui est là et devant ces huit tombes, cette détresse vient de ressortir violemment et j'allais en être la spectatrice bien involontaire. C'était la deuxième personne que je croisais ici. Il y avait eu Tristam la veille et là, c'était Charlie. J'avais fait connaissance avec le jeune homme mais je connaissais déjà la jeune rouquine.

    " Ne t'en fait pas, j'aurais dû me présenter à toi au lieu de mettre ma main sur ton épaule. En tout cas, tu es la seconde que je croise ici depuis que j'ai enterré les corps. Je dois t'avouer que cela me fait bizarre à moi aussi de savoir que sous ces amas de terre fraîchement retourné, il y a huit de nos gens. "

    Peut être même que l'un des huit était plus particulièrement ami avec Charlie, je ne passais pas tout mon temps avec elle à vrai dire. En tout cas, elle était devant Cicéron.

    " Tu les connaissais bien ? "

    Oui, parce que moi, je ne les connaissais pas plus que ça. Cicéron parce qu'il avait un rôle pour le campement mais pour les autres, je ne m'en souviens pas plus que ça à vrai dire. Je vois leur visage, mais au delà de ça, je n'ai pas de souvenirs en commun. Peut être que j'avais oubliée, peut être que j'étais simplement un monstre.
Invité
Invité
Anonymous

TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra] Empty Re: TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra]

le Mer 26 Nov - 1:40
On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé...
Quand on y pensait, on avait tous nos moments de faiblesse dans la vie, mais la différence c'est que chacun les gérer à sa façon. Je n'étais d'ailleurs pas sûr que ma méthode soi la mieux, accumuler autant d'émotions n'était pas vraiment bon et même si cela permettait de ne pas craquer souvent quand c'était le cas ce n'était pas forcément beau à voir.

Je n'étais pas triste, non, la tristesse m'avait quitté depuis un moment déjà ! Je ne saurais pas vraiment décrire mon état surement de la colère mélanger à de l'incompréhension et cette incapacité à pouvoir faire quelque chose, car cela était trop tard. La vie était bien trop souvent injuste et je me rendais compte que même si je me battais au quotidien pour pallier ces injustices il n'y avait rien à faire contre celle qui nous rappeler à la réalité. Cette impuissance que je ressentais vis-à-vis de tout ce qui s'était passer ne m'aidait pas à aller mieux. J'en venais même presque à me sentir coupable pour ce qui était arrivé aux personnes qui était devant moi enterrer dans ces tombes de fortunes.

Sierra m'avait à peine touché que j'avais sur réagie comme quoi je ne me laisser jamais vraiment aller pleinement, je resté à l'affut de tout, mais dans mon état, aussi fébrile que j'étais, je n'étais plus vraiment capable de maîtriser mes gestes je laissais mon corps agir sans même penser à réfléchir trop préoccuper par tout ce qui se passer ces derniers temps. Je prenais trop souvent les choses à cœur et c'était surement là l'un de mes plus gros problèmes. Beaucoup de personnes pensaient à moi comme une emmerdeuse, quelqu'un qui défend ces idées et les intérêts des plus jeunes du camp mais peu de monde était assez proche de moi pour vraiment me connaître. Sierra faisait partie de ces personnes et je savais qu'elle voyait claire en moi et que rien ne servait de tenter de faire semblant que tout aller bien alors que cela était loin d'être le cas. « Ne t'en fait pas, j'aurais dû me présenter à toi au lieu de mettre ma main sur ton épaule. En tout cas, tu es la seconde que je croise ici depuis que j'ai enterré les corps. Je dois t'avouer que cela me fait bizarre à moi aussi de savoir que sous ces amas de terre fraîchement retourné, il y a huit de nos gens. » Dit alors Sierra afin de me rassurer.

Je me calmai petit à petit me rendant compte qu'avoir une présence familière à mes côtés me faisait du bien, car après tout même si je détesté craquer devant quelqu'un, se morfondre seule dans son coin n'avait rien de bon. D'autant plus que Sierra n'était pas du genre à juger et c'était quelqu'un sur qui je pouvais vraiment compter dans ce camp. Après m'être relever il y a de cela quelques secondes, je finis par me rasseoir devant la tombe la plus proche de moi et tout en regardant dans le vide je me concentrais sur la voix de Sierra.

Elle avait raison, cela faisait bizarre de savoir qu'il y avait huit personnes de notre peuple, là, sous terre, à quelques mètres à peine de nous. C'était déroutant et j'avais l'impression de me poser encore plus de questions maintenant que l'on avait perdu 8 personnes. Cela représenter une sacrée perte, ce n'était pas négligeable surtout que certaines personnes dans ces tombes n'étais pas n'importe qui.

« Tu les connaissais bien ? » Me demanda alors Sierra, me sortant ainsi de ma torpeur. Essuyant mes yeux à l'aide de mes manches je me tournai légèrement vers elle tentant d'analyser à quel point je les connaissais et à quel point ils comptaient pour moi. « Pas tous personnellement, mais quand on y pense Cicéron était vraiment quelqu'un de bien et puis Arya...» Je marquai une pause prise de nouveau par les larmes. Le fait est que je n'aimais pas trop parler de moi et de mon histoire et Arya en faisait clairement partie. Elle avait était là pour moi sur l'Arche, elle m'avait vu grandir et savoir que je ne pourrais plus lui parler me briser un peu. « Désolé... Je n'aime pas spécialement parler de moi, mais bon tu le sais ça!Puis même si je ne les connaissais pas tous j'aime trop les gens en générale pour que sa ne me fasse rien et puis la fatigue y fait beaucoup ! » Finis-je alors par dire tout en ramenant mes jambes contre ma poitrine et plongeant mon regard au loin dans le vide.

© code by Cacadum


Spoiler:
Voilà, encore désolé pour l'attente et de la qualité du rp, c'est pas top... =/
Sans peurs et presque sans reproches
Sierra Megara
DATE D'INSCRIPTION : 27/07/2014 PSEUDO/PRENOM : Sammix MULTICOMPTES : Adriel MESSAGES : 17714 CELEBRITE : Barbara Palvin COPYRIGHT : Zuz' + Tumblr METIER/APTITUDES : Ramasseuse de fruits & plantes / Agricultrice / Parcourir la forêt à la recherche de nouvelles plantes & fruits TRIBU : Les 100 POINTS GAGNES : 149
Voir le profil de l'utilisateur

TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra] Empty Re: TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra]

le Jeu 27 Nov - 1:59
    Charlie me montrait ces faiblesses en cet instant, celles où elles me disaient que finalement, elle n'était peut être pas si forte que ce qu'elle laissait présagées pourtant, je ne la jugerais pas sur ce que je venais de voir, je n'en voyais aucun intérêt. Je trouvais cela même normal de se recueillir par ici surtout si elle en connaissait certains plus personnellement que d'autres. Ce n'était pas mon cas, tout du moins pas vraiment. Oui, je les connaissais de nom, je connaissais Cicéron, car il était quelqu'un ayant une certaine influence dans le campement, influence qui n'était à présent plus là. Pour les autres, à part peut être un peu Freyja, je ne les connaissais pas plus que ça. Je savais mettre leur prénom sur leur visage, mais cela s'arrêtait là, ou presque. Je ne saurais pas vous dire leur âge, ni ce qu'ils faisaient sur le campement, mais ils n'étaient plus de ce monde, c'était le plus important à retenir pour moi. Il fallait que ces morts servent de leçon pour que nous ne recommencions pas avec les même erreurs. Mais c'était plus facile à dire qu'à faire. Je n'étais moi-même pas forcément la plus prudente, même si j'avais eu de la chance jusqu'à présent. Je demandais donc à Charlie si elle les connaissait. Cicéron arriva en premier mais la mort qui lui faisait le plus de peine semblait être celle d'Arya. Je ne la connaissais pas plus que cela à vrai dire, mais ce n'était pas le cas de Charlie. Alors qu'elle était assise, elle me dit qu'elle n'aimait pas trop parler d'elle et je le comprenais parfaitement, ce n'était pas forcément ce que l'on aimait le plus en général, n'est ce pas ? Je savais que ce n'était pas particulièrement un soucis, je n'avais pas tellement de tabous, mais ce n'est pas le cas pour tout le monde.

    " Oui, c'est sur que ce n'est pas simple pour tout le monde. Tout ces événements, la fatigue que nous accumulons et tout ... Tu connaissais bien Arya ? "

    Oui, je n'avais pas pu m'empêcher de lui poser la question, mais si le sujet était trop douloureux, alors je ne lui en demanderais pas plus, c'était une évidence, je ne forçais personne à se dévoiler un peu, je n'en voyais pas l'intérêt s'il fallait tirer les vers du nez aux personnes.
Invité
Invité
Anonymous

TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra] Empty Re: TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra]

le Ven 12 Déc - 17:32
On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé...
On avait tous des périodes avec et des périodes sans, on pouvait facilement décrire ces derniers temps comme un moment de ma vie où j'avais juste besoin de me retrouver avec moi-même et faire le point. Ce n'était pas bon de garder autant de choses à l'intérieur comme ça, c'est pourtant ce que je passais mon temps à faire. La contrepartie à tout cela s'est que quand ça sortait cela ne donner rien de bon. J'avais toujours fonctionné de la sorte, ne rien laisser transparaître jusqu'au moment où je me refermer comme une huitre, partais m'isoler dans un coin et laisser jaillir ce que j'avais retenue pendant bien trop longtemps.

En temps normal je n'avais pas l'habitude d'interagir avec quelqu'un dans ce genre de situation sauf peut-être avec Skye qui me comprenait plutôt bien sur différente chose. Mais au vu des pertes que l'on venait tous de subir, on ne pouvait pas qualifier la situation comme normal. Après tout, je n'aurais pas dû choisir le cimetière pour me cacher et pleurer, il était logique que des gens y passeraient pour passer un moment en paix et partager un dernier instant avec ceux qui venait de nous quitter.

J'avais hésité à fuir pendant un court instant, mais cela ne me ressemblait pas e moins du monde et puis Sierra n'était pas n'importe qui. C'était une amie, une personne sur qui je pouvais compter et puis parler un peu ne me ferait certainement pas de mal. Après tout rien ne m'obligez de parler de chose dont je n'avais pas envie et ce n'était pas la jeune fille qui allait me forcer à le faire non plus.

« Oui, c'est sûr que ce n'est pas simple pour tout le monde. Tous ces événements, la fatigue que nous accumulons et tout ... Tu connaissais bien Arya ? » Demanda alors Sierra, me sortant ainsi de ma contemplation lointaine de l'arbre qui se trouver en face de moi. J'étais partie loin dans mes pensées et mes souvenirs me rappelant à quel point perdre quelqu'un n'était pas agréable, mais là tout était diffèrent. Je me devais d'être forte, car, je ne connaissais personne qui le ferait à ma place.

Portant de nouveau mon attention sur Sierra qui n'avait pas bougé, je cherchai comment répondre à cette question sans aborder les sujets sensibles de ma courte existence comme celui de mon père par exemple. J'étais déjà au plus bas, je n'avais aucune envie de m'infliger encore pire en me rappelant les moments douloureux passés sur l'Odyssée. « Oui, je la connaissais plutôt bien. Elle m'a pour ainsi dire vue grandir. Elle s'occuper de moi parfois sur l'Odyssée quand mon père ne pouvait pas ! » Dis-je. Ce fut la seule est unique chose que je dis, car je ne voyais pas quoi dire d'autre sans forcément parler de choses dont je n'avais pas envie.

Me mettant à jouer distraitement avec l'une de mes mèches de cheveux, tout en regardant les tombes qui gisaient à nos côtés, je laissai mon esprit encore une fois partir. Je me poser tellement de questions que je me demandais si un jour, je serais capable de répondre à chacune d'elle. « Comment ces gens ont-ils faient pour survire, pourquoi être partie si c'était finalement vivable. Quand j'y pense, ils ont certainement eu une meilleure vie que nous et que les générations précédentes de l'Odyssée. » Je parlais sans forcément attendre de réponse. C'était comme ça parfois, je partais dans des réflexions à voix haute sans trop savoir où cela me mènerait et espérant répondre à mes nombreuses interrogations...
© code by Cacadum
Sans peurs et presque sans reproches
Sierra Megara
DATE D'INSCRIPTION : 27/07/2014 PSEUDO/PRENOM : Sammix MULTICOMPTES : Adriel MESSAGES : 17714 CELEBRITE : Barbara Palvin COPYRIGHT : Zuz' + Tumblr METIER/APTITUDES : Ramasseuse de fruits & plantes / Agricultrice / Parcourir la forêt à la recherche de nouvelles plantes & fruits TRIBU : Les 100 POINTS GAGNES : 149
Voir le profil de l'utilisateur

TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra] Empty Re: TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra]

le Jeu 18 Déc - 16:13
    Charlie était dans un mauvais moment, et à la base elle voulait le vivre seule, puisqu'elle était venue se recueillir ici, mais j'étais arrivée et du coup, je serais celle qui l'écouterait pleurer sur notre sort. C'était ainsi, on ne pouvait pas mieux faire que de lâcher prise de temps en temps, nous sommes humains après tout alors même si nous montrons que nous sommes forts, il y a parfois des moments où ça ne passe pas, des moments où il faut lâcher du lest pour que tout aille mieux. Je savais assez bien rebondir sur ces choses là, afin de m'affermir, de me rendre plus forte, mais là, ce serait difficile. Charlie avait perdue une bonne amie semble-t-il. Je ne m'approchais pas trop des gens en général, juste ce qu'il faut pour ne pas avoir le coeur trop lourd si jamais je venais à les perdre mais bon, ces huit personnes faisaient parties de mon peuple, je ne pouvais donc pas rester indifférente à leur sort, même s'il ne changerait plus à présent. Elle répondit alors rapidement à ma question, je sentais que le sujet ne lui convenait pas trop et je n'insisterais pas le moins du monde pour cela. Arya l'avait vu grandir, elle la surveillait parfois quand son père ne le pouvait pas. D'accord, donc oui, elles se connaissaient bien, mais les terriens avaient eu raison d'elle, enfin, peut être un terrien, celui que nous avions réussi à maîtriser dans le vaisseau. D'ailleurs les hypothèses à son sujet étaient nombreuses. Est ce qu'il s'agissait d'un terrien isolé ou bien venaient-ils d'un groupe qui nous en voulait ? Nous en savions tellement peu sur les terriens. J'avais cru comprendre qu'ils vivaient dans des villages plus au nord de notre campement mais au delà de ceci, je ne saurais dire combien ils étaient et tout. Charlie me demanda, enfin elle semblait me demander la raison de notre départ de la terre, tout du moins, la raison du départ de nos ancêtres si la terre était vivable. Je ne savais pas quoi dire, honnêtement, ça me dépassait carrément.

    " Je ne sais pas trop Charlie, je crois que ce genre de choses nous dépasse un peu. Je pense que si certains ont survécu, c'était qu'ils étaient plus forts, je ne sais pas trop. Les plus faibles ont du mourir. Si nous sommes parties c'est sans doute parce que nos familles avaient les moyens de le faire. "

    C'était un sujet qui méritait une belle réflexion, c'était certains. Voulait-elle qu'on en parle maintenant ? Peut être qu'il était temps de partir d'ici et de rejoindre les autres sur le campement, n'est ce pas ?
Invité
Invité
Anonymous

TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra] Empty Re: TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra]

le Sam 20 Déc - 1:32
On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé...
Je reprenais peu à peu mes esprits, me faisant à l'idée de ce qui était passé. Je n'étais du genre à oublier bien au contraire, mais je préférai me faire à l'idée, laisser ce qui appartient au passé et avancer de plus belle sur de nouvelle base. Ces personnes qui étaient sous mes pieds ne quitteraient pas mes pensées ni même mon cœur, mais il était temps de passer à autres choses. On n'avait hélas pas le luxe de pouvoir s'apitoyer sur nos sorts, et de pleurer nos morts trop longtemps. Il fallait aller de l'avant sans plus attendre, se relever plus fort et grandi de cette épreuve dont on avait dû tous faire face.

J'avais séché mes larmes, dédié une dernière pensée à Arya et à tous les autres qui avait péri en ce jour qui resterait à jamais gravé dans nos esprits. Puis j'avais laissé mon esprit vagabonder et réfléchir à toutes les questions que je me poser. Je me demander souvent si les choses avaient été différentes si mon père n'avait pas été éjecté. Aurais-je commis ce qu'ils appelaient là-haut un crime ?! Je n'aurais pas eu la chance de voir la Terre et les merveilles qu'elle avait à offrir, car malgré tout ce qui peut s'y passer de mal, les bons côtés ont toujours prit le dessus à mes yeux. Je n'avais jamais fonctionné comme tout le monde en même temps quand on y réfléchissait d'un peu plus près. On m'avait toujours dit que c'était ma différence qui faisait ma force.

Après être partie dans l'un de ces débats à voix haute dont j'avais l'habitude, Sierra me répondit. Bien que je n'attendais jamais vraiment une réponse, car souvent quand quelqu'un d'autre me donner son avis ou son point de vue, cela ne m'offrait que plus d'interrogations auxquelles je ne pourrais surement jamais répondre. « Je ne sais pas trop Charlie, je crois que ce genre de choses nous dépasse un peu. Je pense que si certains ont survécu, c'était qu'ils étaient plus forts, je ne sais pas trop. Les plus faibles ont dû mourir. Si nous sommes parties, c'est sans doute parce que nos familles avaient les moyens de le faire. » Dit alors la jeune fille et je ne pus que me rallier à son avis. Elle avait fait là, une très bonne suggestion qui donnée matière à réflexion, mais je n'avais pas la force mentale pour en parler intelligemment aujourd'hui, peut-être une prochaine fois qui sait ?! En attendant, j'étais épuisé et j'avais besoin de dormir, réparer les blessures mentales et physiques, me perdre dans mes rêves d'un lendemain meilleur pour tous. J'étais surement un peu trop rêveuse et idéaliste, mais garder espoir étais quelque chose qui m'avais toujours caractérisais et ce n'étais pas aujourd'hui que cela allais changer.

Je ne continuai pas dans le débat et j'étais sûr que Sierra comprendrait pourquoi aujourd'hui n'étais pas le jour. M'allongeant un instant sur le sol et plongeant mon regard clair vers le ciel, je dis un dernier au revoir à ma façon à Arya et les autres de notre peuple qui n'étaient plus avant de me relever habilement et de me tourner vers mon amie. « Il se fait tard, on devraient peut-être rentrer ?! » Dis-je alors en constant qu'à être ici et déverser mes nerfs que j'avais contenus pendant bien trop longtemps m'avais fait perdre la notion du temps. « Merci en tout cas... » Ajoutais-je avec un sourire. Sierra était quelqu'un sur qui je pouvais compter et ce même dans les mauvais moments. C'est à cela que l'on peut juger la valeur d'une amitié !
© code by Cacadum
Sans peurs et presque sans reproches
Sierra Megara
DATE D'INSCRIPTION : 27/07/2014 PSEUDO/PRENOM : Sammix MULTICOMPTES : Adriel MESSAGES : 17714 CELEBRITE : Barbara Palvin COPYRIGHT : Zuz' + Tumblr METIER/APTITUDES : Ramasseuse de fruits & plantes / Agricultrice / Parcourir la forêt à la recherche de nouvelles plantes & fruits TRIBU : Les 100 POINTS GAGNES : 149
Voir le profil de l'utilisateur

TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra] Empty Re: TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra]

le Mer 24 Déc - 21:24
    Nous aurions pu discuter sans doute de nombreuses minutes à débattre de ce sujet là. Pourquoi certains étaient restés sur terre ? Pourquoi d'autres s'étaient-ils réfugiés dans l'espace ? Cela avait eu lieu il y a une centaine d'année, et je ne crois pas que les réponses existent véritablement. J'avais pourtant des théories sur absolument tout, mais bien souvent, je ne pouvais pas les vérifier totalement. Il y avait des choses logiques, d'autres qui ne l'étaient pas forcément, mais si nous avions été envoyé dans l'espace cela voulait bien dire que nos familles faisaient parties des plus riches, n'est ce pas ? C'était une logique qui était pour moi implacable mais elle ne l'était peut être pas pour tous. Seul les plus fortunés avaient pu se payer le luxe d'aller dans les étoiles, les plus pauvres avaient du se contenter de rester sur terre pour mourir pour la plupart. Certains avaient eu la chance de survivre, mais à quel prix ? Nous ne pouvions pas savoir pour le moment, c'était bien dommage mais l'exploration de nos alentours n'était pas encore très grande. Il y avait de la forêt à perte de vue du campement, il y avait aussi des grottes et quelques bunkers mais rien de transcendant. Les mystères étaient là, mais nous n'avions pas tous les éléments des équations pour les résoudre. C'était comme ça, sans doute ne fallait-il pas avoir de réponses, pas pour le moment. Le temps viendrait où nous en saurions plus, mais peut être que tout cela était mieux pour nous. Charlie séchait ces larmes, ne me répondant pas plus que cela, comme si elle avait compris que cela ne servirait à rien aujourd'hui, ni même demain. Arya et les autres étaient morts, nous n'avions pas la possibilité de les faire revenir à la vie, ni même de revenir en arrière pour les sauver de cette mort infâme. Peut être que nous serions les suivant ? Nous ne pouvions pas le dire pour le moment, c'était ainsi, le futur répondrait à tout cela. Charlie s'allongea quelques instants sur le sol, comme pour rendre un dernier hommage à son amie et à tout les autres. Le débat n'avait pas lieu d'être, une prochaine fois sans doute. Puis elle se releva alors que j'étais toujours à ces côtés. Il était temps de partir de ce lieu afin de regagner le campement comme je le pensais mais, je ne voulais pas la précipiter dans ce choix là. Mais elle m'en fit part. Je ne savais pas combien de temps elle était restée ici, plus longtemps que moi, c'était une certitude. Elle me dit qu'il serait bien de rentrer sur le campement, et je ne me faisais pas priée. Je faisais un signe de la tête de façon favorable alors qu'elle me remercia pour ce que j'avais pu faire. Je ne voyais pas tellement pourquoi, je n'avais rien fait d'extraordinaire, je m'étais trouvée là, simplement, peut être qu'elle aurait pu croiser quelqu'un d'autres si je n'étais pas venue, mais ça n'avait guère d'importance.

    " Mais de rien, rentrons oui, je pense que c'est le mieux à faire. "

    Je ne voyais pas quoi ajouter de plus, parce qu'il n'y avait rien à ajouter, voilà tout. Nous devions vivre notre vie, et aller de l'avant sans trop nous laisser atteindre par notre passé, même s'il faisait partie intégrante de nous. Allions-nous entrer en contact avec l'Odyssée dans les prochains jours ou celle-ci restera-t-elle inaccessible à jamais ? Je ne savais pas, je ne savais pas ce qui serait le mieux pour nous.
Invité
Invité
Anonymous

TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra] Empty Re: TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra]

le Lun 5 Jan - 19:58
On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé...
Tout était simple finalement et il n'y avait pas besoin d'une éternité pour comprendre où même s'attarder à penser à ce genre de chose. Je n'étais pas du genre à ressayer le passé, j'avais juste besoin d'un moment pour le laisser derrière et Sierra l'avait compris et j'en étais reconnaissante. Elle aurait très bien pu me poser mille et une question ou encore se montrer plus insistante, mais elle ne l'avait pas fait et c'est cela que j'apprécie fortement chez elle. C'était une personne qui n'était pas du genre à vous forcer la main, mais si l'envie de parler, vous prenez, elle était la première à être là à écouter. C'était ce que l'on pouvait appeler une vraie amie tout simplement.

Après avoir passé outre un débat qui aurait pu être fort intéressant, mais qui n'avait pas lieu d'être aujourd'hui et encore moins en ce lieu, je pensai une dernière fois aux événements qui s'était dérouler et qui nous avaient tous un peu plus changer puis je tourna la page en laissant ce qui appartenait au passé derrière moi afin de pouvoir pleinement passer à autre chose et de ne pas me laisser hanter par nos morts ou quoi que ce soit d'autre.

Debout au côté de Sierra qui ne m'avait pas quitté d'une semelle durant mon coup de blues, je lui indiquai qu'il était peut-être tant de partir. D'autant plus que je n'avais aucune envie d'avoir les vieux sur mon dos pour avoir encore une fois traîner bien trop longtemps dehors pour ne rien faire de bénéfique pour le camp qui plus est.

« Mais de rien, rentrons oui, je pense que c'est le mieux à faire. » Dit alors tout simplement Sierra, qui avait-il à dire d'autre en même temps ?... Tout simplement rien, dans ce genre de moment, il valait mieux privilégier la simplicité, car rien ne servait de compliquer des choses qu'ils l'étaient déjà bien assez. Surtout que pour que je puisse laisser tut cela correctement derrière moi, il fallait tout simplement que je m'en éloigne physiquement. J'espérais au plus profond de moi ne plus avoir à remettre les pieds ici pendant un bon bout de temps, mais bien que je l'aie voulu cette décision ne m'appartenait pas et elle n'appartenait à personne d'ailleurs. Personne ne pouvait savoir de quoi demain était fait et bien que j'aie toujours tendance à garder espoir beaucoup commencer à le perdre. Je commençais à me dire que la folie m'avait gagné et que me bercer d'illusion n'avait rien de bon, mais pourtant, au plus profond de moi, j'étais persuadé que quelque chose de positif aller finir par arriver. On en avait tous besoin et surtout après tous ce que l'on venait tous de traverser on le méritait.

Je me tournai alors vers Sierra et tout en lui souriant je pris le chemin de retour jusqu'au campement me demandant qu'es-ce que serait la prochaine étape que l'on devrait affronter s'en y être préparer. Plus rien ne me surprendrait maintenant même si certains avaient tendance à croire que le pire était derrière nous, pour ma part, je n'en étais pas si sûr.

© code by Cacadum
Sans peurs et presque sans reproches
Sierra Megara
DATE D'INSCRIPTION : 27/07/2014 PSEUDO/PRENOM : Sammix MULTICOMPTES : Adriel MESSAGES : 17714 CELEBRITE : Barbara Palvin COPYRIGHT : Zuz' + Tumblr METIER/APTITUDES : Ramasseuse de fruits & plantes / Agricultrice / Parcourir la forêt à la recherche de nouvelles plantes & fruits TRIBU : Les 100 POINTS GAGNES : 149
Voir le profil de l'utilisateur

TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra] Empty Re: TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra]

le Jeu 8 Jan - 0:50
    On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé, voilà ce qui résumerait bien cette scène entre Charlie et moi. Elle était triste, comme au fond du trou, comme si elle avait chuté par terre et qu'elle s'était fait mal. La blessure était là, ouverte, béante mais heureusement, elle n'était pas mortelle, loin de là même. Mais elle faisait mal, car elle était proche de nos coeurs respectifs. Nous devions faire avec à présent, continuant à y penser, un peu, pas trop, pour que cela nous serve de leçon. Parce que oui, nous avions été piégé par cette pluie acide qui tombe une fois l'année, et par ce terrien qui avait fait des siennes pour tuer certains d'entre nous. Étais-ce un acte isolé ? Une tentative pour nous faire peur ? Je ne le savais, je ne voulais pas le savoir, les choses étaient ainsi, nous n'étions plus 100 mais seulement 92 à présent. Est ce qu'il y aurait d'autres morts ? Malheureusement, je le craignais, mais bon, le plus tard serait le mieux et si cela pouvait ne pas se faire alors ce serait encore mieux, mais bon, je n'y croyais pas. Nous étions devant ces tombes, mais nous ne devions pas y rester trop longtemps parce que sinon la morosité allait nous gagner le cerveau et je ne le désirais pas. Alors, après avoir passer quelques instants ici, Charlie me disait qu'il était peut être préférable de rentrer au campement. Et je ne pouvais pas dire non à cela, car elle avait raison. Elle ne rajouta rien de plus à ces propos et nous partions en direction du campement qui était à quelques minutes d'ici laissant derrière nous ce cimetière dont nous nous serions bien passé.

    THE END
Contenu sponsorisé

TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra] Empty Re: TERMINE- On reconnait la force de quelqu'un à la manière dont il se relève après être tombé... [Ft Sierra]

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum