Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜Rebirth | Richard
maybe life should be about more than just surviving


avatar
05/05/2016 Ponyta Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye 298 Norman Reedus shiya Second du chef de garde. - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège 36


Sujet: Rebirth | Richard
Ven 24 Nov - 15:41

Il sentait ses bras se serrer autour de lui, sa voix de velours l’envelopper. Skylar tourna la tête et plongea son regard dans ses yeux qu’il connaissait depuis toujours. Il n’hésita pas et embrassa cette bouche masculine, il sentit la barbe contre son propre visage rugueux et… Il ouvrit les yeux. Le souffle court, le corps tendu, il s’assit dans son lit, Frost le fixait, visiblement aux aguets. Il passa une main sur son visage en grognant. Il savait à qui appartenait ce visage, cette odeur, cette voix. Il connaissait par cœur cet individu. Qu’est-ce qui lui arrivait ? Skylar connaissait déjà la réponse à toutes ses questions. Il se leva de son lit et enfila son pull chaud. Ce rêve le hantait chaque jour un peu plus, il fantasmait sur un homme qu’il avait cru être son frère, mais qui soyons honnête, ne l’était pas. Il sortit de sa tente, suivit de près par sa chienne qui trottinait joyeusement à ses côtés. L’homme se dirigeait vers la rivière pour s’y laver. L’eau était froide, mais il en avait besoin pour se calmer. Depuis quelques temps, il ne rêvait plus de Calliope, mais de Richard. Il rêvait de sa bouche sur la sienne, de ses bras autour de lui, de son odeur entêtante. Skylar était à genoux devant l’eau et regarda son reflet. Qu’aurait pensé Calliope de tout ceci ? Soudainement, comme venu d’un autre temps, il se rappela d’une phrase de sa femme. « Richard sera toujours ton univers, j’ai appris à te partager. Je sais que si un jour quelque chose m’arrivait, il sera là. » Était-ce vrai ? Est-ce qu’il pouvait réellement compter sur cet homme ?

Il avait besoin de réponse. Il ajusta sa veste sur son corps et décida d’aller se chercher une boisson chaude en saluant ses hommes et ses femmes. Les gens ne remarquaient pas son air sombre, Frost était là, aux aguets, presque menaçante. L’homme s’éloigna du camp, ils étaient bien loin des tombes de leurs êtres perdus, mais il avait juste besoin d’être entre les arbres et d’espérer qu’importe où se trouvait l’esprit de Calliope, elle lui répondrait. Il s’arrêta entre les arbres, assis sur un tronc d’arbre mort, partageant son bout de pain avec sa chienne. « Qu’est-ce que tu aurais fait ? » Grogna-t-il dans sa barbe courte. Il plongea son nez dans sa boisson chaude. Il savait ce qu’elle aurait fait, discuter. Sauf que Skylar avait beau être un stratège, pour l’instant il ne voyait pas comment discuter de tout ceci. Richard le repousserait, probablement, c’était sa plus grande crainte. Il trouverait bien une solution, tôt ou tard. Pour l’instant il devait travailler, voir les patrouilles, l’état des hommes et des femmes après leurs rondes nocturnes. Il se redressa, sifflant et Frost bondit en avant, aboyant joyeusement alors qu’elle le précéda. Skylar alla déposer sa tasse dans la cantine quand il vit au loin la silhouette de Richard, mais pas le temps de parler qu’un soldat se planta devant lui, visiblement pressé de devoir lui parler. Le brun ne réfléchit pas et commença à discuter. Il le devait bien après tout. Finalement, sa journée s’enchaîna ainsi, passant d’hommes en femmes discutant, arrangeant les patrouilles, dire à certains de se reposer, d’autres de prendre le relai.

Ce n’était pas facile de s’occuper de la garde, mais il était fait pour cela. Il les connaissait tous ces soldats. Il n’avait pas encore vu Richard, il ne faisait que le distinguer au loin, mais il devait être aussi occupé que lui. Leurs regards se croisèrent quelques fois et aussitôt Skylar se sentit dans un drôle d’état, perturbé. Il secoua la tête, s’accroupissant pour caresser Frost qui ne demandait que cela. Il se sentait tellement déstabilisé par cet homme qu’il connaissait, ce n’était pas normal. Il soupira longuement, embrassa sa chienne et se remit au travail. Il ne voulait pas s’avouer la vérité, mais il était tombé amoureux. Sa chienne le suivait comme son ombre, de temps en temps elle s’éloignait pour chasser des petits rongeurs ou aller courir un peu. Skylar avait toujours un œil sur elle, attentif. Il était aux aguets. Le soir tombait gentiment et il était épuisé. Il n’avait pas trouvé une minute pour aller voir Richard et discuter avec lui. D’un côté tant mieux, car le brun avait peur de créer un problème. Il avait besoin de repos, mais avant, il devait manger. Il alla chercher une gamelle de nourriture dans la cantine et se dirigea vers un feu dressé qu’il voyait inoccupé. Il n’en crut pas ses yeux quand il vit Richard assis là. Frost le précéda et alla saluer son meilleur ami. Elle semblait bien tolérer l’autre homme malgré son agressivité et sa dominance envers d’autres soldats, ce qui inquiétait Skylar. « Hey. » Sa gorge était serrée. Il s’assit à côté de Richard.

Et soudain, il se sentit bien, à sa place. Il avait couru toute la journée et être juste là apaisait son esprit agité. Il avala une cuillère de sa soupe de légume alors que Frost alla au coin du feu, éloignée des deux hommes. Elle n’était jamais trop loin, mais pas toujours collé à Skylar. « Certains soldats étaient épuisés aujourd’hui, je crois que le froid les épuise. » A croire qu’ils ne s’étaient pas habitués ! Le brun ne faisait que détourner la conversation. Il avait peur de parler du vrai sujet qui le hantait. Il regarda Richard, levant son regard clair sur lui. Soudain, il eut un doute, son ami allait-il bien ? « Tout va bien ? » Il posa sa main sur l’épaule de son meilleur ami et cela lui fit comme un électrochoc, il en eut le souffle coupé et se rappela soudainement son rêve. Il se demandait si son regard le trahissait, il espérait que non. Une douce chaleur l’envahit et il se sentit gêné.

Admin
avatar
23/05/2015 avengedinchains charlie/baelfire/astrid/elias/meeka 1489 Andrew Lincoln sign by beylin Chef de secteur devenu chef de la garde après le crash. 80
Admin


Sujet: Re: Rebirth | Richard
Lun 27 Nov - 14:38

» Rebirth
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Il n’est absolument pas facile de mettre en doute les choses qui ne vont pas sur des faits qu’on prend pour des acquis. Richard ne sait plus trop quoi faire et il a juste l’impression qu’au fil des jours, les choses prennent une tournure dramatique sans qu’il ne soit en mesure d’arranger les choses. Il n’y a pas de solution miracle et il n’y en a jamais eu, absolument rien. C’est une affaire compliquée mais en général, on n’est pas toujours en mesure de faire tout ce qu’on veut. Et ce ne sera jamais aussi simple. Un soupir s’échappe des lèvres de l’homme qui tente de faire le point sur son existence. Il a seulement l’impression de ne pas y parvenir et va sans doute finir par croire que ça ne s’arrangera jamais. C’est possible n’est-ce pas ? Il n’est absolument pas facile de voir les choses différemment dans une existence perturbante et compliquée. Il cherche à améliorer son train de vie et pour cela, il cherche avant tout à changer les choses. Mais il n’y arrive pas et c’est sans doute l’aspect le plus compliqué de tout ceci. Il n’y a pas de solution miracle, et il n’y a en a jamais eu. C’est une histoire plus compliquée, clairement. En réalité, là où ses doutes principaux se posent, c’est à propos de ses sentiments et des émotions qu’ils peuvent bien ressentir. Il met en doute toute son existence ou presque, des aspects de sa vie qui sont différents aujourd’hui. Et il ne sait pas quoi en dire. Il faut juste que tout redevienne comme avant, que ce soit facile ou non. Mais c’est une affaire différente. Le sujet principal ? Skylar et ce qu’il peut bien ressentir. Il pourrait passer des heures à se poser la question, à essayer de comprendre ce qui a pu se produire. Mais évidemment, ce n’est pas aussi simple que ça et ça ne risque pas de le devenir. C’est beaucoup plus compliqué que ça, si on peut le dire comme ça. S’il n’a jamais eu de fantasme particulier à son attention, il ne cache pas que ses émotions sont particulières et instables. Il ne sait pas toujours comment il doit agir pour que ça se passe bien et il n’y a, de toute manière, pas de solution miracle. Disons en tout cas qu’il a l’impression réelle que tout a changé. Et pas de la bonne manière, ni de la bonne façon.

La jalousie n’est pas puissante, mais elle est là, pourtant. C’est vrai. Lorsqu’il le voit parler avec d’autres personnes, porter son attention sur quelqu’un qui passe, ce genre de chose. Il est incapable de s’en empêcher et pourtant, sans doute le faudrait-il, puisque tout ceci manque de réel sens. Lui qui a toujours aimé les femmes, voilà qu’il se retrouve dans un contexte particulier et perturbant dès qu’il est question de son meilleur ami. Tout ceci part de bien peu de choses mais c’est là, entre eux, sans qu’il ne soit en mesure de faire autrement. Il le sait, les choses ont changé et, en plus du reste, il le regarde aussi différemment. Les choses ont changé, en tout cas, et désormais. Le plus difficile n’est pas vraiment de voir les choses changer mais plutôt de se dire qu’il va falloir s’habituer à ce changement auquel on ne comprend rien. Comment imaginer un désir pour un homme alors qu’on a toujours porté son attention aux femmes ? Richard a eu trois enfants, de trois femmes différentes. C’est bien la preuve qu’il n’a jamais été question d’une relation différente. Et puis bon, comment réagirait son meilleur ami si ce genre de chose venait à arriver ? En tout cas, il n’est pas prêt pour ce genre de chose et il n’a pas non plus envie de changer de comportement pour ne pas éveiller quelques soupçons.

Depuis le changement de campement, Richard se permet juste de penser que certaines choses devraient se passer comme il le souhaite, que ce soit facile ou non. Il n’a pas la moindre raison de se prendre la tête pour des bêtises mais il sait malgré tout que c’est plus fort que lui. Tout est devenu différent depuis qu’ils ont changé de lieu et il se permet de croire qu’il devrait être en mesure de contrôler sa vie. Sauf qu’il n’a pas le courage pour ça. Et au vu de comment les choses se passent avec Murphy ces derniers temps, il n’est pas certain d’avoir envie d’y réfléchir, de près ou de loin. Pas du tout, même. « Hey. ». Un sursaut le prend, alors qu’il s’installe à côté de lui. Richard est là, assis devant le campement, plongé dans ses pensées, peu à l’aise avec les choses. Il se tourne doucement vers Skylar, lui sourit un peu timidement. ” Salut.”. Heureusement qu’il ne pensait pa à voix haute, déjà. Sinon, ça n’aurait pas été un moment trèS agréable ou même simple. Au contraire.

« Certains soldats étaient épuisés aujourd’hui, je crois que le froid les épuise. ». Le froid est éreintant, tout comme la chaleur en réalité. Il n’est pas plus facile de faire face aux grosses températures qui tapent sur la tête. Mais le froid paralyse les articulations et donne envie de se réfugier sous les couvertures chaudes, c’est vrai. Sauf qu’il n’est pas toujours possible d’avoir ce qu’on veut. Et qu’il faut se le mettre en tête, voilà tout. Après, il sait pertinemment que ce n’est pas facile mais ça ne l’est pour personne. Que les soldates se mettent à ne plus du tout bosser, ce n’est pas non plus une solution adéquate. ” Je sais, les températures ne sont pas très clémentes avec nous. Mais chacun doit faire son travail”. Il hausse les épaules, il ne voit pas ce qu’il pourrait dire de plus et il ne compte pas non plus donner le travail des “plus faibles” à ceux qui semblent tenir le coup. Il comprend, mais qu’est-ce qu’il pourrait y faire ? Il ne peut pas changer la météo. ” Qu’ils aillent voir les autres, ils ont peut-être des vêtements à leurs passer ? Quelque chose de plus chaud ?”. Après tout, pourquoi pas ? Ce n’est qu’une idée mais ça pourrait servir.

« Tout va bien ? », lâche-t-il en posant une main sur l’épaule de Richard. Le contact envahit le corps du chef de garde d’une onde de chaleur agréable et inattendue. Il détourne le regard, un peu gêné et ne voit donc pas le visage de Skylar. Les deux hommes se retrouvent donc dans la même situation et pourtant, aucun d’eux ne s’en rend véritablement compte. Ce qui est bien dommage. ” Ca va oui. Je me suis posée quelques minutes. Histoire de souffler un peu avant d’attaquer une nouvelle tâche. Et toi, comment tu vas ?”. Il finit par réussir à se tourner vers lui, lui souriant à nouveau. Lorsqu’il est à ses côtés, tout va beaucoup mieux, toujours. Il aura juste fallu trop de temps pour le comprendre, c’est sans doute ce qui est vraiment dommage dans tout ça.


notes » w/ Skylar sur le campement, le 24 novembre 2117.

avatar
05/05/2016 Ponyta Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye 298 Norman Reedus shiya Second du chef de garde. - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège 36


Sujet: Re: Rebirth | Richard
Ven 22 Déc - 9:59

Richard avait l’air si timide et cela créa un drôle de sentiment en Skylar. Il le regardait et avait envie de le serrer dans ses bras. Il devait se faire violence, contrôler son corps au millimètre carré sinon il céderait à ses pulsions. Il n’avait absolument pas le choix. Il ne voulait pas dévoiler la puissance de ses sentiments, le raz-de-marée violent qui le traversait régulièrement quand son regard se posait sur l’autre homme. Alors le second de Richard parla, parla de leurs hommes et leurs femmes, amena des faits et s’y accrocha. On aurait pu croire cette discussion surfaite, mais Skylar n’osait pas dire la vérité, ce qui le traversait. Il avait peur d’être repoussé par Richard et de la perdre définitivement. Il ne supporterait pas de le perdre. Oui chacun devait faire son travail, personne ne pouvait se reposer et geindre que le temps bloquait. Ils étaient des soldats, ils devaient aller de l’avant et forcer leurs corps à les écouter. C’était dur, mais c’était ainsi. Ils n’avaient absolument pas le choix. « C’est une bonne idée, ils en ont peut-être en effet j’en toucherai deux mots. » Skylar était calme, organisait les choses et réfléchissait toujours au bien-être des autres malgré son air glacial et réservé. Ce n’était qu’une façade pour cacher la vérité qui couvait au fond de lui. Il détaillait discrètement Richard, admirait son profil et se fit une réflexion sur ses cheveux.

Depuis quand s’intéressait-il au physique de son meilleur ami ? Cela n’était pas venu du jour au lendemain, c’était venu par petite touche, par petit regard. Il s’était habitué à sa présence en près de quarante années. Et maintenant la vérité lui sautait en pleine figure. Il était mordu de lui. Il osa lui demander s’il allait bien. Skylar trouvait Richard très soucieux, presque étrange, bien loin de se douter de la vérité, alors il lui demanda ce qui se passait, en profitant pour le toucher. Ils n’étaient pas tactiles entre eux, plutôt des bagarres, mais si cela n’avait été que des excuses toutes ces années ? Ces bagarres n’avaient-elles pas été un prétexte pour se toucher ? Sentir le souffle de l’autre, son corps tendu et prêt à se défendre ? Skylar ne savait plus discerner la vérité de son désir, les souvenirs du fantasme. Il devait réfléchir correctement. « Je vais bien, j’avais beaucoup de travail. » Pourquoi se sentait-il si nul, si maladroit ? Il en avait dragué des femmes, il se souvenait des premiers temps avec Calliope. Mais il se souvenait aussi d’autre chose, l’angoisse de perdre Richard, ce sentiment toujours au fond de lui si dévorant. Pourquoi avoir peur de perdre quelqu’un quand on trouvait l’amour ? Ce n’était pas qu’une question d’amitié. Skylar avait préféré se voiler la face, entrer dans la norme, ne pas se compliquer la vie à essayer de charmer son meilleur ami qui était nettement plus homme à femme que lui. Lentement, le soldat retira sa main de l’épaule de son meilleur ami.

« Tu deviens mou, on devrait s’entraîner. Tu vas geler ici. » Et il donna un coup de poing gentillet. Un sourire passa sur son visage, un sourire authentique. Skylar avait envie d’essayer de toucher Richard, de sentir son corps contre le sien et tant pis si ce n’était que pour de la bagarre. Il s’en fichait. Il avait besoin de sentir sa présence. Il perdit un peu de son contrôle. L’homme termina vivement sa gamelle de repas qui était franchement bof, mais il ferait avec. Il la posa au coin du feu et se redressa vivement, invitant son meilleur ami d’un geste de la main. « A moins que tu aies peur que je te batte ? » Skylar avait une idée en tête, une idée terriblement dangereuse, mais excitante. Pour cela, il voulait entraîner Richard sur les sentiers connus, pour le rassurer. Le soldat ne se doutait pas une seconde que ses sentiments brûlants et sauvages, il n’était pas le seul à les ressentir. Il sentit son corps se tendre et une tension soudainement l’envahir. Était-ce de l’excitation ou de l’angoisse ? Probablement un peu des deux, difficile à dire.

Admin
avatar
23/05/2015 avengedinchains charlie/baelfire/astrid/elias/meeka 1489 Andrew Lincoln sign by beylin Chef de secteur devenu chef de la garde après le crash. 80
Admin


Sujet: Re: Rebirth | Richard
Lun 15 Jan - 23:41

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

rebirth

Richard en a assez de ce monde égoïste et de son compte, il réalise que les choses ne sont pas forcément évidentes. Il ne supporte pas tout ce qui se passe dans le contexte actuel. Et cette planète semble tout faire pour leurs prouver qu'ils ne sont pas à leur place ici. C'est une histoire qu'il ne comprend pas, une affaire à laquelle il ne parvient pas à mettre un nom ou à trouver une solution. Le froid, la météo et il en passe. Il ne sait pas quelle sera la prochaine épreuve et il n'a pas envie de savoir. En réalité, lorsque Skylar s'installe à ses côtés, il a l'impression que son monde change, devient plus supportable. Comme si tout devenait plus supportable, mais il ne saurait le dire, et il n' pas vraiment envie de chercher plus loin. En réalité, il a compris, ou en tout cas, il pense avoir compris de quoi il s'agit, si ça reste compliqué, il ne sait pas s'il pourrait y réfléchir. Il ne saurait dire s'il serait en mesure de dire à voix haute ce qu'il pense si fort. Il ne sait pas, et il a peur de gaffer. Alors que son regard se pose sur son meilleur ami, il se met à imaginer comment il pourrait réagir. Et en réalité, dans sa tête, ça ne se passe absolument pas comme il pourrait le vouloir. Alors ce n'est pas facile. Et de base, pour lui déjà, ça n'a rien d'évident. Il doit faire face à un trouble personnel. Lui qui a eu plusieurs femmes dans sa vie, voilà qu'il envisage d'y glisser un homme. Et en même temps, est-ce que ça changerait vraiment les choses ? Skylar a toujours fait parti de son existence. Il a toujours été là, il a toujours été une partie de lui. Alors peut-être que ça a toujours été là, quelque part au fond de lui. Il ne saurait le dire et en réalité, il n'a pas vraiment envie de réfléchir. Il n'a pas envie d'y penser et en même temps... Est-ce mal que de dire qu'il aimerait l'embrasser, quand il s'installe à côté de lui ? Oui, c'est compliqué mais cette histoire est destructrice, justement. C'est compliqué.


« C’est une bonne idée, ils en ont peut-être en effet j’en toucherai deux mots. ». Qu'il le fasse lui, oui, et les choses deviendront alors beaucoup plus faciles. D'une certaine manière, du moins. Les faibles pourront ainsi arrêter de pleurer quant à la fraîcheur de la température. Et pour les autres, s'ils leurs passent c'est qu'ils n'en ont pas besoin dans l'immédiat, n'est-ce pas ? Mais tout ceci est une affaire qu'il ne préfère pas mesurer, une histoire compliquée oui, quoi qu'il en dise. Les choses sont juste comme elles sont et il n'est pas nécessaire de chercher plus loin. A quoi est-ce que ça pourrait bien servir ? " Ainsi, peut-être qu'ils arrêteront de se plaindre". Il se met à hausser les épaules, oui c'est beaucoup mieux comme ça. pourquoi irait-on chercher plus loin ? Il ne supporte plus ces gens qui se plaignent continuellement, qui s'imaginent que tout va être faciles et qu'ils n'auront rien à faire. Tout ceci n'a pas de sens mais il comprend, malgré tout. Et il n'a pas non plus envie de chercher plus loin, il n'a pas envie de réfléchir, ni de se tracasser à propos d'une histoire qui ne le concerne pas vraiment.

« Je vais bien, j’avais beaucoup de travail. ». Il ne peut pas vraiment en douter, il s'est retrouvé dans le même ca set forcément, ils se sont un peu éloignés l'un de l'autre. Il n'aime pas ces moments, et il ne sait pas toujours comment les gérer, mais il peut les comprendre. Les choses ne sont pas faciles. C'est une grosse prises de tête, même par moment. Mais il fait avec et il se permet de penser que tout st plus simple comme ça. Oui, sans doute. " Oui, le changement de campement n'a pas été de tout repos". Au contraire même mais il s'est plongé à fond dedans pour ne pas avoir besoin de se prendre la tête. Voilà qu'il ne supporte plus d'être loin de son meilleur ami. Où est-ce que tout ceci va l'emporter hein ? C'est vraiment bizarre tout ça, et il faudrait sans doute que ça s'arrête assez rapidement. Pour autant, il n'a pas vraiment envie de précipiter les choses. Tout ceci devient trop compliqué. " Désolé de ne pas t'avoir lésiné sur le travail. Je sais que je peux compter sur toi à tout moment". C'est plus fort que lui, en disant ça, il pose une main sur son épaule, le temps d'une seconde. Comme un besoin de le toucher, un besoin qu'il ne contrôle pas.

« Tu deviens mou, on devrait s’entraîner. Tu vas geler ici. ». Si le coup ne lui fait rien, il ne nie pas qu'il doit avoir raison. Ce n'est pas en veillant et en surveillant de ci de là qu'il va garder sa forme. Il faudrait qu'il reprenne un entraînement un peu plus intensif mais il n'en as pas la motivation. Il faudrait qu'il se remue un peu. Mais jamais sans son ami, en tout cas. Encore que, avec les températures, on ne peut pas dire qu'il en ait envie ou même la force. Au contraire. « A moins que tu aies peur que je te batte ? ». Il se met à rire, titiller par le jeu et l'excitation de la bagarre. Il n'en doute pas, ils vont se battre, ça va arriver. Et ça l'excite bien plus qu'il ne pourrait le dire. Un sourire en coin sur les lèvres, il dévisage Skylar, attentif à ce qui se passe ici. " Tu sais bien que c'est moi qui vais te battre, comme toujours...". Une lueur de défi dans le regard, il rêve de l'agacer et de l'embêter. Il sait qu'il n'hésitera pas un seul instant à faire en sorte de l'emporter. " Maintenant ?". Un mot, et il se lève. Un peu de bagarre lui fera du bien. Et peut-être qu'il parviendra à penser à autre chose qu'au corps de son meilleur ami ? Mais ce n'est pas franchement gagné.

notes » w/ Skylar sur le campement, le 24 novembre 2117.

avatar
05/05/2016 Ponyta Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye 298 Norman Reedus shiya Second du chef de garde. - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège 36


Sujet: Re: Rebirth | Richard
Mar 13 Fév - 18:55

Ils parlaient, mais chacun connaissait l’autre par cœur. Les paroles étaient presque superflues pour le coup. Il se doutait très bien de ce que Richard pensait des gens qui se plaignaient du froid, des conditions de vie. Malgré tout, il fallait rester à l’écoute et essayer de motiver encore et toujours. Ils n’avaient pas vraiment le choix. Skylar avait toujours un peu du mal à motiver les autres car c’était quelqu’un de froid et de réservé. Malgré tout, il savait prendre sur lui pour exécuter les ordres quand il le fallait. Skylar était bien loin de se douter que son ami était dans le même état que lui. Ils se mentaient, se cachaient la vérité. C’était si compliqué d’en parler à voix haute. Rien n’était aisé. Le brun avait peur, peur d’être rejeté par l’homme dont il était amoureux. Il s’était caché la vérité durant des années, préférant vivre sa vie auprès de Calliope. C’était plus facile de vivre avec sa femme, il l’avait réellement aimé. Il aimait aussi Richard, d’une manière différente, mais maintenant il s’en rendait compte, il le désirait. Ce n’était plus de la simple amitié. Il chassa ses pensées alors qu’ils parlèrent du changement de camp. Skylar hocha la tête. La vie maintenant était bien plus dure que prévu, mais c’était ainsi et il fallait faire avec. Ils s’en sortiraient, c’était du moins ce qu’il leur souhaitait.

Un tressaillement le traversa quand il sentit la main de Richard sur son épaule et leva son regard sur lui. « Bien sûr. On est pas la meilleure équipe ? » Il n’avait pas dit le mot meilleur ami, car certes ils l’étaient, mais Skylar avait envie de plus sans savoir comment faire. Peut-être bien avait-il une idée. Ils s’occupaient du camp, de chaque chose ici. Néanmoins, ils ne s’occupaient pas deux. Ils se délaissaient énormément. Dans l’espace, ils s’entraînaient au combat ensemble régulièrement, ici cette pratique s’était perdue. Ils avaient le droit de se redonner du temps et Skylar décida de souffler l’idée. Ils risquaient de devenir fainéants et gras si cela continuait. Ils avaient une réelle complicité et le brun n’était pas dupe, il voyait bien que son ami était très intéressé par la proposition. Tant mieux d’un côté, il n’attendait que cela à dire vrai. Il avait besoin de contact physique avec Richard, se rappeler ce que c’était de sentir sa chaleur contre lui. Skylar avait parfaitement conscience que ses pensées partaient dans tous les sens, mais il ne pouvait pas s’empêcher de penser. Le rire de l’autre homme fut rafraîchissant et le brun dut se retenir de se baffer. Il avait vraiment des pensées étranges qui le troublaient énormément. Comment pouvait-il penser de la sorte de son meilleur ami ? Définitivement il ne pouvait pas.

« Tu peux rêver pour gagner. » Et l’homme se leva, impatient de débuter. Il s’étira le cou et les jambes, il n’irait pas à fond dans l’échauffement, mais juste pour éviter un claquage. « T’as peur de perdre, avoue. » Grogna-t-il, mais c’était juste pour rire. Skylar se mit en position de combat. Ils n’étaient plus vingt ans, mais cela ne les empêchait pas de s’amuser comme des gosses. Le corps vieillissait, mais pas l’esprit. Leur esprit changeait quelque peu, mais pas trop. Le soldat fit un signe de main à Richard d’approcher. « Tu vas prendre cher. » Et la combat débuta. Skylar préférait le corps à corps. Le but était d’épuiser l’autre au maximum pour qu’il lâche. Le but n’était pas de mettre KO son adversaire, ce n’était pas drôle sinon. Le truc entre eux deux, c’était qu’ils se connaissaient par cœur et Skylar connaissait les coups de Richard et inversement. Alors il fallait être subtile, se réinventer et espérer que l’un cède à cause de la fatigue. Le brun soufflait, donnant des coups, en bloquant, en recevant. C’était un enchaînement précis qui se déroulait entre les deux combattants. Un œil vif aurait remarqué quelque chose. Skylar baissait sa garde, il profitait plus du contact de Richard que d’une réelle envie de gagner. Il ne sut pas comment cela arriva, mais soudainement ils se retrouvèrent par terre. Skylar tomba et entraîna avec lui Richard. Il se mit à rire fortement alors que son dos avait tapé contre le sol.

Il se sentait heureux, léger. Il était tout transpirant, mais c’était le meilleur moment de sa vie depuis longtemps. Le brun se rendit compte alors que son meilleur ami était sur lui et qu’automatiquement, Skylar avait passé son bras autour du dos de Richard. Il ne savait pas ce qui se passait. Il cessa de rire et le regarda, le souffle encore court. « J’ai gagné. » Ou pas, mais il s’en fichait. Il ne ressentait que ce corps contre lui. Il ne savait pas quoi faire, ou plutôt oui, mais hésitait fortement. Vas-y. C’était son meilleur ami, il n’allait pas le rejeter, n’est-ce pas ? Le brun rapprocha son visage de celui de l’autre homme. On aurait pu croire qu’il allait lui donner un coup de boule, mais non, il voulait autre chose. Sans attendre, il posa ses lèvres sur celles de Richard. Le contact était moite, étrange, différent des lèvres de Calliope. Skylar rompit le contact et se demanda ce qui venait de se passer. Avait-il vraiment embrassé son meilleur ami ? Car même si pour certains ce n’était rien, pour lui c’était embrasser et tant pis s’il n’y avait pas de langue. Skylar sentit ses joues s’enflammer, lui qui ne rougissait jamais. Il ne savait pas quoi dire. Il ouvrit la bouche, mais aucun son ne sortit, alors il ferma. Son bras était encore contre le dos de Richard. Allait-il être repoussé ? Venait-il de briser quarante ans d’amitié car il venait de déconner ? Il avait laissé parler ses envies, son désir, son cœur. Son cœur battait la chamade, chamboulé par ce qui venait de se passer.

Admin
avatar
23/05/2015 avengedinchains charlie/baelfire/astrid/elias/meeka 1489 Andrew Lincoln sign by beylin Chef de secteur devenu chef de la garde après le crash. 80
Admin


Sujet: Re: Rebirth | Richard
Dim 18 Fév - 11:28


rebirth

Cette amitié est particulière et quoi qu’il puisse bien se passer dans son coeur, Richard s’en voudra toute sa vie à l’idée qu’il ait pu détruire ça. Voilà pour quelle raison, il n’ose pas parler à son meilleur ami de ce qu’il ressent depuis quelques temps. Il est difficile de tout chambouler, de tout secouer alors que ce n’est pas vraiment ce qu’on veut. Il a envie d’y croire mais ça ne fonctionne pas forcément comme ça. Il ne peut pas le nier et il peut encore moins le cacher. Il a passé un âge où les secrets aussi importants sont bons à être conservés. Il ne peut pas se permettre d’être aussi stupide et il ne faut surtout pas qu’il le fasse, s’il souhaite garder une certaine décence. Bien sûr qu’il est très maladroit, gauche et stupide. Il ne risque pas d’agir comme si ce n’était pas le cas. Les choses sont juste comme ça. Et il le sait, c’est un secret qu’il ne doit pas garder pour lui. Pourtant, il semble être si difficile d’en évoquer les mots qu’il se demande s’il en aura un jour le courage. Cette relation doit continuer et il ne le supporterait, il ne peut pas le perdre. Ce serait une partie de sa vie qui le quitterait. Comme une partie de lui-même finalement. Et il ne le peut pas, il ne peut pas le supporter. Il en est tout simplement hors de question, en réalité. Oui, les choses paraissent plus supportables comme ça. Alors il se tait, et tente de trouver la bonne manière de le dire. A supposé qu’il la trouve un jour. Mais ce n’est pas gagné.

Il pose sa main sur son épaule, incapable de s’en empêcher ou même d’agir différemment. Comment pourrait-il hein ? Comme si ce contact si léger pouvait réellement changer quelque chose, comme si c’était aussi simple que ça. Mais il se contente de peu ou du moins, il apprend à se contenter de peu. « Bien sûr. On est pas la meilleure équipe ? ». Un fin sourire se glisse sur ses traits. Evidemment qu’ils forment la meilleure équipe. Et le fait qu’ils se connaissent par coeur leurs permet, en plus du reste, de se suivre sans la moindre complication ou la moindre difficulté. Tout peut devenir plus simple dans un claquement de doigts et il ne risque pas d’agir contre ça. A quoi est-ce que ça pourrait bien servir ? Les choses sont juste comme elles sont. Ils forment un bon duo qui permet de faire les choses comme il le faut sans avoir à lancer un quelconque débat ridicule. Tout paraît alors plus simple comme ça, et il ne risque pas d’aller contre ça. Il en est absolument hors de question. Briser ça… Encore une fois, le songe le pousse à soupirer. Comment le pourrait-il ? Comment pourrait-il le supporter un seul instant ? Tout est bien plus compliqué que ça. Son ami, son frère, son meilleur ami… Et plus encore, s’il le pouvait et s’il se permettait de se l’autoriser.

L’idée de se battre le fait sourire. Il s’agit de se toucher un peu plus et.. Dans le fond, ça lui plaît. Bien qu’il ne puisse pas vraiment le montrer. Là-haut, ils s’affrontaient beaucoup plus régulièrement. Et aujourd’hui, les choses sont beaucoup moins évidentes puisqu’ils se retrouvent à s’occuper de bien des choses. Quant au reste du temps, ils en usent autant que possible pour se protéger. Comme un besoin pour affronter le reste des choses qu’il est nécessaire d’affronter, finalement. Mais c’est une affaire bien plus compliqué qu’il ne peut bien le dire. Et il ne sert à rien de chercher plus loin. Mais de temps en temps, ils ont besoin de se rapprocher à nouveau. N’est-ce pas suffisant, justement ? N’est-ce pas la seule chose qui ait réellement de l’importance, dans tout ça ? « Tu peux rêver pour gagner. ». En réalité, il est plutôt question de gagner chacun son tour. Les choses sont plus simples comme ça, et plus supportables aussi. Enfin… Pas totalement chacun son tour mais il n’y a jamais eu un gagnant évident. Et c’est mieux comme ça, sinon, l’égo d’un des deux n’aurait pas été aussi évident. Ou en tout cas, c’est ce qu’il se permet de penser. Peut-être que ça ne le concerne pas forcément. Mais c’est une autre histoire, encore. « T’as peur de perdre, avoue. ». Il se met à rire. Il n’a jamais eu peur de perdre. Et tout a toujours été bien plus facile comme ça. ” Peur de perdre, vraiment ? J’ai davantage peur de briser ta fierté !”. Un jeu, voilà ce qui s’installe entre eux, comme à chaque fois qu’ils se provoquent.

« Tu vas prendre cher. ». Et le combat commence. Bien sûr, le but n’est pas de se faire trop mal, ou en tout cas, de prendre le risque de provoquer des blessures importantes à l’autre. Pour autant, le but reste de montrer à l’autre qu’on est le plus fort, d’une certaine manière, du moins. L’intention n’est pas non plus de passer pour un imbécile, de toute manière, mais les choses sont comme elles sont et il n’est pas vraiment nécessaire de chercher plus loin. De son point de vu, du moins. Et il a envie d’y croire. D’une certaine manière. Ils s’affrontent mais c’est de l’amusement, du jeu. Une bricole.

Lorsqu’ils se retrouvent au sol, il rit un instant mais ça cesse bien vite. Il est là, sur lui, et il ne sait pas vraiment quoi dire. Ni quoi faire. Mal à l’aise, il n’aurait pas besoin de beaucoup bougé pour que leurs lèvres se touchent. Il ne sait juste pas comment il devrait s’y prendre. Il n’a pas envie de se montrer maladroit. Et surtout, il ne veut pas le faire fuire. Il ne sait pas quoi faire. Voilà le principal problème. « J’ai gagné. ». C’est lui qui est au-dessus et pourtant, il ne le contredit même pas. Skylar ne rit plus non plus. Et lui, il ne sait même pas quoi dire. C’est pourtant lui qui fait le premier pas et qui écrase ses lèvres sur celle de Richard qui, pris de cours, ne fait rien pour répondre au baiser. Il reste là, interdit pendant un bien trop long moment. Mais ça ne dure jamais très longtemps. ” Je crois qu’ON a gagné", dit-il à son tour en posant à nouveau ses lèvres sur celle de l’homme sous lui.

notes » w/ Skylar sur le campement, le 24 novembre 2117.

avatar
05/05/2016 Ponyta Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye 298 Norman Reedus shiya Second du chef de garde. - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège 36


Sujet: Re: Rebirth | Richard
Mer 14 Mar - 17:33

Le but était de se défouler, de se tester, sans jamais qu’un ou l’autre ne gagne ou perde car ils étaient les deux orgueilleux. Et puis tout avait basculé. D’un simple échange de coup, ils se retrouvaient au sol. Était-ce arrivé par hasard ou l’envie impérieuse de Skylar d’avoir plus ? Il avait pensé qu’un simple contact suffirait à étancher sa soif de contact, à apaiser ce désir brûlant qui le hantait. Mais non, c’était faux. Il avait envie de plus sans savoir s’il pourrait. Il ne voulait pas se fâcher avec Richard encore, il ne voulait pas revivre cette torture, ce doute. Il avait peur de perdre l’homme dont il était tombé amoureux et ceci depuis des années. Il décida d’embrasser Richard car sinon, jamais plus il n’oserait sauter le pas. Skylar ne sut quoi dire quand l’échange se rompit. Il n’y avait pas eu d’échange en réalité, juste un baiser imposé, volé. Il se sentit mal et se demanda si cela allait tourner en vrai combat. La voix de Richard le secoua et il fut encore plus choqué quand il sentit les lèvres de son meilleur ami sur les siennes. Un vrai baiser, pas un baiser d’adolescent timide, un baiser d’homme. Skylar fut tétanisé une demi-seconde avant de répondre, d’oser toucher ce qu’il désirait. La sensation ne lui faisait pas étrange, elle était juste vraie, sa vérité à lui. L’homme serra plus fort Richard contre lui, testant ses limites, les leurs alors qu’il approfondit le baiser.

Qu’il était étrange de sentir cette barbe contre ses propres joues rugueuses, qu’il était étrange de sentir cette odeur forte, masculine, si proche de lui. Il connaissait cette odeur par cœur. Skylar rompit le baiser, le souffle rauque. Il avait attrapé Richard par son haut, l’empoignant avec fermeté. Il n’avait pas peur de lui faire mal, il n’avait pas à contrôler sa force, Richard n’était pas fragile. Le soldat avait besoin de le tester. Il reprit le baiser, sauvage, impétueux. Ce désir tournoyait, insatiable, il voulait plus, encore plus. Skylar n’avait pas peur qu’ils soient surpris, en réalité il n’y pensait même pas, il s’en fichait. Il n’avait plus peur, il ne réfléchissait plus, il voulait plus. Ses mains firent glisser la veste de Richard avec rudesse, secouant leurs vieilles carcasses qui semblaient reprendre de la vitalité ensemble. Skylar glissa ses mains sur le visage de Richard comme il avait rêvé de le faire depuis des mois. Il n’arrivait plus à s’arrêter, tout son corps se tendait vers celui de l’autre homme. Il le désirait à un point qui lui faisait tourner la tête. Toute cette tension menaçait de le faire craquer, tout son contrôle s’envolait alors qu’ils échangeaient un baiser sauvage. Skylar dut rompre le baiser, respirer, mais pas réfléchir, non il ne voulait pas réfléchir. « Déshabille-toi. » Ce n’était pas un ordre, plus une demande car jamais, même dans ses rêves les plus étranges, il ne donnerait des ordres à Richard.  

Il savait très exactement ce que qu’il voulait et c’était cet homme sur lui. Est-ce que son meilleur ami allait le suivre dans cette folle aventure ? Skylar défit sa propre veste, la retira pour dévoiler une chemise noire qui en avait vu de toutes les couleurs, mais qui survivait encore. Il osa faire ce qu’il avait envie de faire depuis plusieurs minutes, il posa ses mains sur les hanches fines de Richard. L’autre homme accepterait-il de se faire déshabiller le bas ? Allait-il trop loin ? Skylar rapprocha sa bouche du visage de Richard et l’embrassa dans le cou. « Tout va bien. » Souffla-t-il. Qui essayait-il de rassurer, lui, Richard, eux deux ? Que se passai-il ? Que faisaient-ils ? Ses baisers étaient impétueux, tentateurs. Il ignorait tout des zones érogènes de Richard, de ce qu’il aimait, n’aimait pas. On ne parlait pas de cela entre amis. Skylar n’avait pas peur, il se laissait guider par son instinct, son désir et sa connaissance si ancienne de l’autre homme. Il saurait décrypter son corps, il le savait. Il connaissait ses mimiques par cœur. Le brun espérait juste qu’il ne serait pas repoussé, pas maintenant, pas à ce stade où les choses allaient si loin.

Admin
avatar
23/05/2015 avengedinchains charlie/baelfire/astrid/elias/meeka 1489 Andrew Lincoln sign by beylin Chef de secteur devenu chef de la garde après le crash. 80
Admin


Sujet: Re: Rebirth | Richard
Sam 12 Mai - 10:46


24 Novembre 2117 ;; L’histoire s’écrit au fil des jours. Il est difficile de trouver le sens de tout ce qui peut se produire. Richard l’apprend toujours un peu plus. Il n’est pas possible également de déterminer si les choses ne vont pas changer encore et encore. Il est même impossible de savoir si on ne va pas changer soi-même. La preuve en ce jour, à cet instant, alors qu’il embrasse Skylar et qu’il éprouve tant de choses encore. Il ne sait guère où donner de la tête mais il est touché par tout ce qui se produit, c’est tout ce qu’il sait. Il n’est pas évident de se dire un jour que l’homme qu’on est pourrait éprouver des sentiments nouveaux pour un autre homme. Surtout lorsque toute sa vie a été dirigée par des sentiments pour les femmes. Il a même eu des enfants, après tout. Mais les choses ne sont pas si simples et il est impossible de déterminer comment voir l’évolution des choses. Tout est compliqué, tout est perturbant, et tout est impossible à comprendre. En réalité, on n’est jamais sur d’avec qui on terminera sa vie, avant d’en voir la fin.

Il n’a jamais vu Skylar de cette manière. Son meilleur ami a toujours fait partie de sa vie mais il n’a jamais été question de ça. Mais les choses ont fini par changer, par évoluer, devenir quelque chose de nouveau. Et c’est vrai, ça lui fait du bien. De se dire que le bonheur n’est pas loin et qu’il a, en réalité, toujours été là. Il ne le nie pas, les chose se sont passées comme elles le devaient peut-être. Elles étaient peut-être écrites ? C’est une histoire amusante c’est vrai, mais une histoire sur laquelle il est impossible d’agir autrement. Mais les choses s’accélèrent, avancent et évoluent vers une histoire qu’il ne comprend qu’à demi-mot. En réalité, ce baiser, il l’attendait. Depuis sans doute bien trop longtemps pour qu’il n’y en ait qu’un. Pour que les choses s’arrêtent là. Alors oui, il s’aventure sur un terrain qu’il n’a jamais exploré et sur lequel il ne s’est jamais posé bien des questions. Il ne comprend pas tout et dans le fond, il n’a aucune raison de chercher plus loin. Il ne voit pas à quoi ça servirait et il décide de profiter du moment présent.

Les sensations d’un baiser avec un homme sont différentes. Au revoir la douceur des joues, elle laisse place au rugueux d’une barbe. Et ça le fait doucement sourire, il ne peut guère se résoudre à agir autrement. Nombreuses sont les fois où il a pensé à tout ça, nombreux sont les instants où il a imaginé les choses ainsi sans trop savoir comment ça se passerait. En réalité, avec le temps, il a sincèrement fini par croire que ça n’arriverait jamais. Il ne faisait rien pour que ça se produise en réalité. Il a plus de quarante ans et à ce stade, on n’imagine qu’à demi-mot qu’on peut avoir un changement d’orientation sexuelle. Et pourtant, il n’y a pas un moment où les choses se font comme elles sont. Rien n’est facile, rien n’a jamais été facile. Mais maintenant, tout devrait le devenir, tout devrait être bien plus facile.

« Déshabille-toi. ». Un soupir s’échappe de ses lèvres à cette idée. Autant le dire, il ne s’attendait pas à une telle demande. Mais elle ne le cache pas, ça lui plaît et elle ne risque pas d’aller contre ça. C’est même une stratégie inconcevable, si on peut le dire ainsi. C’est plaisant, c’est tout ce qu’il sait. ” C’est que monsieur se met à me donner des ordres… Je pourrais trouver ça intéressant.”. Le ton de l’humour est de mise, évidemment. Il sait que ce n’était pas vraiment un ordre. Mais il s'attèle à la tâche, il entreprend de se déshabiller. Aucun problème. Faut dire qu’il en a tout autant envie. Là, maintenant, le reste ne compte pas, il n’envisage même pas l’idée qu’ils puissent se faire surprendre à tout moment, il s’en moque au plus haut point. Au pire, il choquera les esprits, pourquoi devrait-il chercher plus loin ? ” Evite de déchirer quoi que ce soit. On n’a pas de garde robe”. Il se met à rire, avant de l’embrasser une nouvelle fois, avant de continuer à se déshabiller. Sentir les mains de son “ami” sur ses hanches le fait frissonner. Il est prêt, il n’en doute pas une seule seconde. Tout ceci, il l’attend depuis bien trop de temps. « Tout va bien. ». Il n’en doute même pas un seul instant. Tout va bien oui, il le sait.

♣️♣️♣️

Allongé, calme et serein, un léger sourire sur les lèvres de l’homme. Richard n’aurait pas imaginé être heureux à nouveau et pourtant, dans ce monde qui semble tout faire pour leur nuire, sur cette planète qui fait tout pour les attirer vers le bas. Mais c’est une affaire à laquelle elle ne préfère pas y réfléchir. Mais les choses en sont là. Et maintenant ? L’amitié entre les deux hommes prend une autre tournure mais vers quoi est-elle en train de se diriger ? En réalité, il n’en a aucune idée, il ne sait guère où donner de la tête. Et il ne réfléchit pas plus loin. Il ne voit pas à quoi ça pourrait servir. Il va voir, il verra au jour le jour. Et pour l’heure, il est serré contre l’homme. Nus. Il va falloir retourner à la réalité de ce monde pour le chef de garde mais en réalité, il n’en a guère envie. En a-t-il le choix ? Il s’étire doucement et timidement, pose la main sur l’homme devant lui, lui caresse la joue. ” Il va falloir reprendre nos postes…”. Il donnerait bien ses tâches à son second mais il ne faut guère le nier… Il est juste là, en face de lui. C’est donc un peu compliqué. ” J’ai faim en plus.. Mais pas de toi cette fois.”. Il tente, se heurte à tout ça et se sent encore un peu maladroit, c’est vrai. Il lui faut apprendre à vivre à nouveau.

avatar
05/05/2016 Ponyta Gen Deng, Eirik Thorvald, Leary Wrath, Cyd Raye 298 Norman Reedus shiya Second du chef de garde. - Pisteur - Combat à mains nues - Stratège 36


Sujet: Re: Rebirth | Richard
Mer 13 Juin - 18:32

Il n’avait déchiré aucun vêtement de Richard. Après tout, ils n’avaient rien en réserve. De plus, Skylar n’était pas forcément quelqu’un de brutal. Il était là, collé à Richard et se demanda s’il avait rêvé ce qui venait de se passer. Le soldat n’avait pas encore froid alors qu’il était nu comme un ver. Il était juste très fatigué et se demandait ce qu’il venait de faire. Il ne regrettait absolument pas. Mais maintenant c’était la réalité, qu’allaient-ils faire ? Ils allaient probablement faire comme si cela n’avait jamais eu lieu. Skylar serait-il capable de cacher ses sentiments ? Il n’avait pas vraiment le choix à dire vrai. Il ne voulait pas se dévoiler aux autres. Il ne voulait pas sentir des regards sur lui, cela risquait de le rendre malade. Calmement, le soldat s’assit et regarda droit dans les yeux Richard, profitant du spectacle quelque instant. « Oui il va falloir ou les autres vont s’inquiéter de ne pas nous voir. » Ils ne s’arrêtaient de bosser que quand ils étaient fatigués. Leurs postes ne permettaient pas de glander, bien au contraire. Et il préférait ne pas se faire surprendre complètement nu avec l’homme qu’il aimait. Skylar se redressa et attrapa ses habits qu’il enfila vivement. Loin de Richard, il ressentit un certain vide, un froid intérieur qui le glaça.

Maintenant qu’il avait goûté au fruit interdit, il savait exactement quel goût cela avait. Les mots de son meilleur ami, ou amant ? Le touchèrent et il sourit avec tendresse. Il n’avait plus l’habitude de faire ce genre de sourire depuis la mort de sa femme et il se sentit terriblement gauche dans ses expressions. Il avait l’impression de redevenir un gamin. « Je pourrai te croquer quand tu veux. » Souffla-t-il. Il était encore timide et cherchait la limite avec Richard. Ou se trouvait cette limite ? Il n’en avait aucune idée. Il savait que son ami pensait comme lui, mais il avait besoin de le dire à voix haute pour s’en assurer. « On ne le dit à personne, promis ? » Ils n’avaient plus l’âge de parler de leur sexualité, de revendiquer quoique ce soit. Skylar n’avait pas envie. Il voulait profiter de cet instant entre eux deux sans personne d’autre. C’était probablement trop demandé, c’était probablement arrogant, mais il s’en fichait. Il se rapprocha de celui qu’il considérait comme son amoureux, quel doux mot et cette pensée le fit sourire. Il se pencha, la main sur la joue de Richard et l’embrassa tendrement. C’était presque une caresse et une promesse. Il savait que les lendemains seraient difficiles et qu’ils s’engageaient sur une voie bien compliquée, mais cela en valait la peine. Il le savait bien, il avait trouvé sa place et quelqu’un qui avait toujours compté pour lui au fond.

« Et si on allait se chercher à manger ? J’ai faim aussi. » Il tendit sa main à son supérieur, son amant, son ami, pour l’aider à se redresser et siffla. Frost surgit de nul-part, toute heureuse, la queue battant l’air. Skylar la caressa et sut qu’elle avait veillé sur eux et était maîtresse de leur secret. Après tout, ne disait-on pas autrefois : pour vivre heureux, vivons cachés ? C’était exactement ce que pensait Skylar.

FIN

Contenu sponsorisé


Sujet: Re: Rebirth | Richard

 

Rebirth | Richard

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Resident evil (rebirth)
» [Partenariat introuvable] Pokemon Legends Rebirth
» [UPTOBOX] Mortal Kombat [DVDRiP]
» Fiche récapitulative: Le Ministère de la Magie
» [RPG] Darkness Rebirth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: Il était une fois des jolies histoires-