Partagez | 
 

˜˜˜˜˜˜ROUE DU RP → Ikoku & Hyacinthe
maybe life should be about more than just surviving


Admin
avatar
28/05/2014 Partout et nulle part 1694 Nobody 155
Admin


Sujet: ROUE DU RP → Ikoku & Hyacinthe
Dim 5 Nov - 13:54

Roue du RP → Ikoku & Hyacinthe


Selon l’instant de la journée, chaque petit obstacle peut devenir une véritable épreuve. Une ombre mal placée peut se révéler être un piège mortel. Maintenant, elle le sait. Douce désillusion alors qu’elle chute de la lourde plaine qui la laisse s’écraser au sol avec une lourde douleur dans le bras, celui qu’elle a utilisé pour amortir sa chute. Elle n’est pas arrivé à grand chose. Elle a fait de son mieux, mais ça n’a pas suffit. La douleur irradie sur tout son corps et elle n’ose plus bouger. Une cueillette qui tourne mal, une plante qui attire son attention et c’est l’hécatombe. En plus, elle n’a même pas eu le temps de l’attraper au vol. Déception. Et elle est là, incapable de se relever tant la douleur est horrible, alors qu’elle ne touche aucune de ses jambes. Le soleil va bientôt se coucher et ses options ne sont pas bien nombreuses. Appeler à l’aide ? Trouver la force de se lever pour aller en chercher ? A elle de décider et de trouver un quelconque sauveur. Cette plante non loin est assez rare… Mais quelles sont les chances pour qu’un autre cueilleur vienne par ici..?



précisions


→ Pour ce qu'il en est de la chronologie, libre à vous de définir le moment où ça arrive. Voyez donc cela ensemble, mais ça peut être actuel comme un tantinet dans le passé.

→ GM ne repassera plus sauf si demande explicite par mp. Dans ce cas, contactez Gamora Willis. De même si vous avez la moindre question ou précision à quémander.

→ Ce rp est laissé entre vos mains et votre imagination, n'hésitez pas à être créatif quant à vos aventures    


avatar
15/09/2017 'kokou 100 Lee Ji-eun / Cultivatrice 89


Sujet: Re: ROUE DU RP → Ikoku & Hyacinthe
Dim 12 Nov - 17:11

La récolte n'avait pas été mauvaise pour cette plante dont on se servait en cuisine, mais ce fichu bouc avait piétiné et arraché de nombreux plants et il n'en restait plus assez pour que la production reprenne à un rythme convenable. Ce n'était pas qu'on ne pouvait pas s'en passer, c'était surtout qu'elle permettait de remplacer la viande dans certains plats lorsqu'on en manquait sans que le goût n'en soit altéré, possédant celui du jambon fumé qui était assez agréable une fois qu'on s'y était habitué. Malheureusement c'était une plante difficile à trouver aux alentours du campement des Cent et ce n'est qu'après y avoir longuement réfléchi que Ikoku avait décidé de partir seule pour tenter d'en retrouver. C'est ainsi qu'un matin la jeune femme avait décidé de partir seule en chercher, elle qui redoutait pourtant de s'éloigner du campement, elle ne supportait pas l'idée que les autres puissent manquer de quelque chose et, un baluchon sur l'épaule ne contenant qu'un maigre repas et une gourde, ainsi qu'une faucille, elle était partit.

Les minutes étaient devenues des heures, les plantes avaient défilées sous ses pas et son regard n'avait eu de cesse de scruter chaque brin, chaque feuille et chaque fleur. Oh il y en eut certaines de très intéressantes qu'elle pu récolter avec grand plaisir, satisfaite à l'idée de les ramener à ceux qui en auraient l'utilité, mais sa quête personnelle semblait ne pas vouloir se finir, ce qui ne l'empêcha pas de continuer pour autant. Lorsque le soleil avait atteint son zénith, Ikoku s'était arrêté à proximité d'un affleurement rocheux et s'était installé pour manger, admirant le paysage nouveau qui s'offrait à ses yeux et auquel elle n'était pas habituée. Rares étaient les fois où elle sortait de son petit train de vie habituel et elle comprenait à présent pourquoi les plus aventureux des Cent parlaient avec tant de conviction de cette terre verdoyante et fertile. Le danger qu'elle guettait durant les premières heures ne fut bientôt qu'un lointain souvenir et la quête de la jeune femme se transforma progressivement en une longue promenade qui la mena par monts et par vaux vers certaines hauteurs où le type de plantes semblait indiquer qu'elle toucherait bientôt au but. Le soleil déclinait à l'horizon et même si elle pensait naïvement pouvoir rentrer avant la nuit noire, sachant qu'elle avait surtout trainassé en chemin, elle commençait à songer qu'il était temps de rebrousser chemin pour éviter d'inquiéter les autres. Et ce fut là, à ce moment précis où elle pivotait pour s'en retourner, que son regard accrocha la couleur jaune d'une plante familière. Clignant des paupières et n'en croyant pas ses yeux, un grand sourire vint illuminer son visage alors qu'elle s'exclamait de bonheur, se dirigeant d'un pas rapide vers le promontoire de terre et de roche mêlées au bord de laquelle se trouvait le but ultime de sa quête : le jambon végétal.

- Je l'ai trouvé ! Enfin te voilà toi ! Tu sais combien de temps je t'ai cherch... !

Elle ne l'avait pas vu ou bien avait manqué de vigilance, mais ce renfoncement léger et pourtant traitre dans la roche où son pied se posa était de travers et c'est ce qui causa sa perte. La cheville se tordit, le pied vacilla, l'équilibre manqua et Ikoku bascula sur le côté. Elle tenta bien de se retenir au bord mais tomber de sa seule hauteur suffit à l'entrainer vers la pente terreuse qu'elle dévala jusqu'en bas, se retenant d'un bras juste avant l'impact contre la roche située à un peu moins de deux mètres du promontoire où se balançait encore la plante tant recherchée et qui semblait presque la narguer de là où elle était. Comment ? Me cueillir et me ramener chez toi ? Et puis quoi encore ? C'était une chute bête comme on en fait tant, de celles dont on se relève le plus vite possible en s'époussetant et en prétextant n'avoir rien de grave. C'est ce que voulu faire la jeune femme, se relever, mais une vive douleur la traversa et lui arracha un cri alors qu'elle retombait à plat ventre, ses jambes refusant de lui obéir sur le coup et faisant naitre un sentiment de panique violent. Des larmes d'inquiétude montèrent à ses yeux et dévalèrent ses joues alors qu'elle lâchait un sanglot étranglé.

- M-Mais...

Jamais elle ne s'était blessée au point que son corps proteste de la voir tenter de se lever. Bien sûr comme tout le monde, elle s'était déjà tordue la cheville ou foulé le poignet, brûlé un peu à cause du feu ou même cogné, récoltant quelques bleus, mais qu'elle ne puisse pas bouger comme elle l'entendait... Rien n'était ou ne semblait cassé, sans doute était-ce le choc, mais tout à coup elle craignait d'essayer de se remettre debout et, après avoir jeté un coup d’œil à la plante qui demeurait perchée souverainement au-dessus d'elle, entreprit de regarder alentours s'il n'y avait pas de danger. Tout à coup son inconscience lui apparaissait comme une évidence, le fait qu'elle ne connaissait presque rien au-delà des alentours du campement, le fait qu'elle aurait du prévenir les autres de son expédition, sans parler du fait qu'elle aurait du se faire accompagner par quelqu'un de plus expérimenté. On ne manquait pas de bonne volonté chez les Cent et tous se serraient les coudes, car ce n'était qu'à ce prix qu'ils avaient survécus durant toutes ces années... alors pourquoi ne pas l'avoir fait ?! L'heure n'était pas aux reproches ni à la culpabilité et pourtant Ikoku se sentait particulièrement impuissante à cet instant et, en désespoir de cause, songea qu'il valait mieux tenter d'obtenir de l'aide que d'attendre qu'un malheur n'arrive.

- ... A l'aide ! S'il vous plait aidez-moi !

Elle se tu et guetta une réponse, mais seul le vent et le bruissement d'arbres à proximité semblait vouloir lui répondre. L'angoisse revint de plus belle à la charge et elle tenta de se redresser, prenant appui sur son bras indemne -hormis quelques égratignures- jetant un regard inquiet sur les alentours et, surtout, sur le soleil qui déclinait de plus en plus vite à l'horizon. Et si elle n'arrivait pas à se reprendre et à rentrer avant la nuit ? Et si des reapers apparaissaient pour la dépecer ? Ou même des bêtes sauvages ? Des monstres ?! Les larmes se remirent à couler et elle les essuya au fur et à mesure, commençant à sangloter lorsqu'un bruit attira son attention, la faisant se redresser sur son bras valide malgré qu'elle soit toujours à plat ventre sur le sol. Est-ce que c'était un ours qui approchait ? Il lui semblait venir de derrière elle sur un de ses côtés et elle n'osait plus bouger de peur de devenir une cible pour la bête. Peut-être qu'elle la croirait morte si elle ne bougeait plus, peut-être que la chose qui approchait ne l'attaquerait pas et passerait son chemin ? Tremblante, elle enfouie son visage dans le creux de son bras et cessa de sangloter, la gorge nouée et la mâchoire crispée."Allez va-t-en l'ours, va-t-en... je ne suis pas bonne à manger, va plutôt chercher du miel ou je ne sais quoi... Mais pourquoi je ne suis pas restée au camp moi !"
 

ROUE DU RP → Ikoku & Hyacinthe

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cherche Roue KTM
» Hyacinthe le berger...
» roue à cliquets
» A VENRE ROUE HONDA CRF
» La Roue de la Fortune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hundred :: no one came back :: La plaine-